DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudInfo/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudInfo/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

septembre 2021
D L Ma Me J V S
« juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

PERPIGNAN : PUJOL, LE HOLLANDE PERPIGNANAIS !

Louis PEPar Louis Aliot, Député européen et Vice-Président du Front National

Désormais, et à chaque séance du conseil municipal, le maire UMP-UDI de Perpignan tente de faire la leçon aux élus de l’opposition en brandissant le contre-exemple de Béziers pour tenter de glorifier sa gestion désastreuse.
Monsieur PUJOL, biterrois d’origine, n’hésite pas à mentir pour salir son ancien ami ! Il compare l’incomparable mais rêve en secret de ressembler à Robert MENARD et d’être médiatiquement reconnu. C’est tellement vrai qu’il multiplie les postures provocatrices, comme par exemple demander des fusils d’assaut (et pourquoi pas des chars d’assaut ?) pour la police municipale, alors qu’il n’est même pas capable de mettre fin aux caillassages de bus dans certains quartiers de Perpignan et que les chiffres de l’insécurité sont mauvais. Pujol cache le fait que Ménard a hérité de la gestion minable de l’ancien sénateur maire UMP Couderc…
Il est dans la Com., comme pour ses tracts ridicules sur l’augmentation 0 des impôts, alors que les contribuables savent bien qu’ils paient plus que l’année dernière. Certes, la mairie ne vote pas d’augmentation des taux (elle pourrait aller plus loin en baissant les impôts et en faisant des économies sur le clientélisme), mais par le truchement de la révision des bases, les impôts augmentent. En parlant de 0, c’est un 0 pointé à la gestion municipale qu’il faut adresser au maire, tant il perpétue un système que les perpignanais ne veulent plus ! Pas plus que les employés de la ville d’ailleurs qui subissent en permanence brimades et pressions. Il faut dire que le cabinet du maire a pris le pouvoir à la Loge, et que même les élus sont anesthésiés par un fonctionnement rigide et autoritaire qui empêche le moindre débat.
Mais qu’attendre d’une majorité UMP-UDI qui aux départementales a appelé à voter PS ou communiste, contre les candidats du FN-RBM ? L’emblème de cette courte-échelle permanente restera le soutien aux dernières municipales de l’ensemble de la gauche au candidat UMP-UDI en grande difficulté ! Il se dit même que les discussions sont engagées entre les socialistes et l’équipe Pujol pour tenter de sauver le « système » pour les prochaines élections… À suivre !
Et puisque Pujol parle de Ménard, il y a une différence majeure entre les deux. Aux élections régionales le candidat que soutenait Ménard, en l’occurrence votre serviteur, a obtenu à perpignan 42% et à Béziers 48% alors le candidat soutenu par Pujol obtenait 21% à Perpignan et 16% à Béziers. Les électeurs ont tranché, et ce pour longtemps.
En fait, le système politique dans les P.-O. est un système qui se tient et qui se prolonge dans une connivence évidente. C’est le règne du « je te tiens, tu me tiens ».
Les seuls projets mis en place sont ceux que nous avions proposés lors de la campagne électorale municipale : l’université du centre-ville (que le maire voulait sur la place Arago) et le quartier des arts, de l’artisanat et des traditions de la rue des augustins que Monsieur Pujol tente de réaliser en piochant dans notre boite à idées.
A l’image de François Hollande, l’impopularité grandissante de Pujol et de sa majorité, l’immobilisme de sa politique et sa soudaine agitation communicative démontrent le désarroi d’une mairie sans boussole et sans projet.
Contre ce système LRPS finissant, préparons l’avenir !
LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
septembre 2021
D L Ma Me J V S
« juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930