DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudInfo/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudInfo/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

décembre 2022
D L Ma Me J V S
« nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Perpignan

PYRÉNÉES-ORIENTALES : LE PRAGMATISME SÉNATORIAL S’OPPOSE AUX KHMERS VERTS

L’avenir de l’eau :
une priorité absolue

C’est une constante au Sénat et une ligne de conduite suivie par une majorité ses élus, les Sénateurs ne font pas de politique politicienne, ils avancent avec pragmatisme sans les idéologies parfois mortifères que s’imposent certains de leurs collègues de l’Assemblée Nationale, ils amendent et étudient les dossiers au fond sans a priori, avec à la clé un rapport complet dont l’exécutif est supposé lire les conclusions. Et « éventuellement » en tenir compte… Espérons que ce soit le cas des travaux d’ampleur de la « délégation à la prospective » dont le Sénateur des Pyrénées-Orientales Jean Sol est membre et qui dresse un état des lieux aussi complet que possible de ce préoccupant sujet qu’est la pénurie d’eau redoutée et déjà vécue dans certains villages isolés dans la France rurale.
02 450
LES P.-O. PLUTÔT MOINS TOUCHÉES PAR LA RARÉFACTION DES RESSOURCES EN EAU
Tandis que d’autres politicards locaux sont plus préoccupés par leur devenir personnel, qui à une présidence, qui au Sénat en 2023, qui à faire de l’esbroufe à l’Assemblée Nationale, les Sénateurs Jean Sol (66), Catherine Belrhiti (57), Cécile Cukierman (42), réunis dans les P.-O. le 19 septembre, ont rencontré les agriculteurs et acteurs institutionnels concernés sous l’expertise de la Présidente de la chambre d’agriculture Fabienne Bonet dont le secteur d’activité est l’un des premiers concernés par la raréfaction redoutée de l’eau, même si, il faut le reconnaître, le département des Pyrénées-Orientales est plutôt moins impacté qu’une partie du reste de la France. Il est vrai que, comme le souligne Cécile Cukierman, le Département est très habitué aux périodes de sécheresse et a appris à gérer ses multiples ressources naturelles.
L’ENJEU FONDAMENTAL DE L’EAU PLACÉ TOUT EN HAUT DES PRIORITÉS DES POLITIQUES PUBLIQUES
Un rapport sur la gestion de l’eau à l’horizon 2050, une délégation à la prospective confiée à quatre sénateurs, avec déjà à ce jour l’audition d’une trentaine de personnes allant des experts, aux scientifiques, aux agences de l’eau et aux chambre d’agriculture, sans oublier les Présidents d’Inter-communautés comme ce fut le cas ce 19 septembre dans les Pyrénées-Orientales, un enjeu qui est au carrefour des problématiques environnementales, économiques et évidemment sociales. Une stratégie d’avenir avec des visions qui se confrontent, sur la sobriété ou sur les aménagements sur les retenues, le sénateur Sol appelant de ses vœux « un peu plus de liant entre tous les projets et surtout d’écoute entre les acteurs autour de l’eau, on avancerait beaucoup plus vite ».
LES AGRICULTEURS NE DOIVENT PAS ÊTRE LES SEULS À FAIRE DES EFFORTS
Les différents canaux d’irrigations et les jardins St Jacques ont fait l’objet de la visite de la délégation, la gestion de l’eau et des restrictions par les maraîchers ont nourri la réflexion de la délégation avec des échanges très concrets, Jean Sol insistant sur la nécessaire pise de conscience quant à l’aspect économique lié à la visibilité de la pérennité de la ressource, les jeunes « traînant des pieds » pour s’installer. Tout en rappelant que le focus ne doit pas être uniquement mis sur les agriculteurs mais que les efforts doivent aussi être faits par les collectivités locales, en particulier dans l’arrosage des ornements et végétations, mais aussi par le citoyen lambda avec l’arrosage des pelouses ou du remplissage des piscines.

S’agissant des canons à neige, l’accusation de dilapidation de la ressource est infondée, d’une part ils sont en amont des nappes et d’autre part ce pompage retourne dans la nature. La vraie problématique réside dans le fait qu’il neige moins, dans les décennies passées le stockage de l’eau et la fonte plus tardive permettait de sécuriser la ressource plus longtemps, c’est de moins en moins le cas.
PLUS OU MOINS D’EAU DANS LES P.-O. EN 2022 PAR RAPPORT AUX ANNÉES PRÉCÉDENTES ?
Fabienne Bonet est formelle « selon tous les interlocuteurs, il y a de l’eau, sans problème particulier avec l’eau potable cette année, aucune alerte dans aucune commune du département, c’est un signe important, contrairement à 2021 où à Corbère il avait fallu recharger la nappe phréatique par le canal d’irrigation agricole qu’il avait fallu arrêter, les barrages étaient en début de saison à un niveau bien supérieur à ce qu’ils étaient l’année précédente, on eu beaucoup d’eau en hiver, la pluviométrie s’est arrêtée ces derniers mois, les barrages ont permis de réguler tant sur l’Aggly que sur la têt, on a géré l’eau en s’imposant des restrictions, bien au-delà de ce la réglementation imposait. Sur le Tech, pas de barrage et les problématiques sont apparues très tôt et malgré ces problèmes on a réussi à passer la campagne d’irrigation jusqu’à la fin, alors qu’on a vécu un été extrêmement sec. On sait gérer grâce à ces restrictions et des économies, c’est ancestral chez nous. Mais il faut anticiper la suite et mobiliser de nouvelles ressources, que ce soit dans la réutilisation des eaux usées et stocker l’eau de pluie. Des projets de territoire basés sur le partage de l’eau ». « Cette idée de réutilisation des eaux usées s’impose à nous, il faut y aller » confirme Jean Sol.
ANTICIPONS !
Sur l’état des réseaux, « Il y a de nombreuses fuites d’eau sur certains de nos territoires » s’alarme Jean Sol qui regrette le manque d’anticipation sur de nombreux sujets. « Ce sont ces ruisseaux qui feront de grandes rivières, on a de l’eau mais jusqu’à quand ? » s’inquiète-t-il. « On parle de guerre de l’eau mais on n’en est pas loin. Anticipons, c’est aussi un des objectifs de ce rapport et nous veillerons à ce qu’il ne soit pas au fond d’un tiroir. Faisons confiance à nos élus qui connaissent le mieux leurs territoires. »

Le rapport de la commission sera remis fin septembre,
nous le publierons dans nos colonnes dès qu’il nous sera transmis.

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
CP JEAN SOL 19.02.22 (01) 650CP JEAN SOL 19.02.22 (02) 650

PYRÉNÉES-ORIENTALES – « UNE ÉGLISE VIVANTE QUI TIENT SA PLACE DANS LA SOCIÉTÉ »

Monseigneur Norbert Turini,
Évêque de Perpignan-Elne,
nommé Archevêque de Montpellier

Il aura profondément marqué le Diocèse de son empreinte et tous ceux qui auront la chance de travailler avec lui, ou même simplement de le côtoyer brièvement à l’occasion de ses très nombreux déplacements sur le terrain ou visites pastorales tout au long de ces presque huit années passées dans les Pyrénées-Orientales. Au-delà de l’homme d’Église et de l’institution très codifiée qu’il représente, c’est avant tout le charisme, les qualités d’empathie et de grande générosité qui se sont imposées à tous dès le pied posé sur les terres catalanes. Il est de ces femmes et hommes que personne n’oubliera jamais dans le panthéon des personnalités gravées dans la mémoire collective, il y rejoint les Préfets Josiane Chevalier et Philippe Chopin, le Général Jean-Pierre Salle-Mazou patron du SDIS66, ou encore celui du Groupement de Gendarmerie le Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest, pour ne citer que les plus récents.

01 450LE NOUVEL ÉVÊQUE N’EST PAS ANNONCÉ AVANT 2023
Nommé Archevêque de Montpellier, il prendra ses fonctions le 23 octobre 2022, jusqu’à cette date il demeure « administrateur apostolique » du Diocèse de Perpignan-Elne, sa mission se limitera à « expédier les affaires courantes », sans décision majeure engageant l’avenir, jusqu’à la nomination ou l’ordination de son successeur, qui devrait intervenir plus rapidement que par le passé nous dit-on, le Nonce Apostolique souhaitant cette fois aller vite. Vite mais sans précipitation tout de même, ce ne devait pas être avant la fin du premier trimestre 2023, possiblement avant la semaine Sainte…
C’est à une heure de sa nomination officielle que Monseigneur Turini a tenu à recevoir la Presse à la Maison Diocésaine Parc Ducup, à remercier ces médias qui ont été selon lui un précieux relais de communication et à répondre à quelques questions de manière très informelle, directe et comme toujours chaleureuse.

NOTRE VIE EST FAITE DE DÉPARTS ET DE RECOMMENCEMENTS
Partir est un « arrachement », un « détachement », c’est ainsi qu’il qualifie son sentiment immédiat. « Quand on est détaché c’est qu’on a été attaché, au fil des années j’ai appris à connaître les catalans et leur caractère parfois un peu rugueux, je pars avec un pincement au cœur de laisser cette église diocésaine dans laquelle j’ai fait de mon mieux, dans laquelle je me suis investi dans un certain nombre de grands évènements, c’est un peu une forme de mort, qui se manifeste par de la peine. C’est un défi de partir à 68 ans dans un diocèse qui fait presque trois fois celui de Perpignan-Elne, notre vie à tous est faite de départs et de recommencements, ça nous aide à ne pas vieillir trop vite, c’est en ce qui me concerne à continuer à suivre le Christ là où il m’envoie. J’ai cherché de bonnes raisons de ne pas partir, le Nonce m’a laissé quelques jours de réflexion, résister ce n’est pas l’Évangile, il faut entendre l’appel du Christ qui me dit « viens, suis moi ». Et d’insister sur ses nombreuses rencontres avec le monde culturel, associatif, politique, du monde agricole, « j’ai découvert de belles personnes avec une belle humanité qui aiment leur territoire et veulent tout faire pour le développer. C’est une sainte relation entre l’Église et le monde, essayer de l’éclairer par la lumière de l’Évangile ».

J’AI ESSAYÉ DE VIVRE AVEC LES GENS
Les évènements joyeux ou tristes, Mgr Turini revient sur les drames de Millas et de Saint-Laurent de la Salanque qui l’ont profondément marqué, « on a essayé d’accompagner les familles comme on a pu, d’être présents sans s’imposer, de vivre avec ». Une église vivante qui tient sa place dans la société, apporter ce « plus » de l’Évangile, éclairer les consciences par les paroles de Christ, aider les gens et les accompagner, une Église au service des pauvres, tel a été le fil rouge qui a éclairé son chemin, rappelant les belles rencontres faites lorsqu’une fois par mois il est allé servir des repas aux gens de la rue, « beaucoup de jeunes qui sont dans la rue, c’est une goutte d’eau, mais ils sont tellement heureux de voir qu’ils sont accueillis avec humanité, c’est un oasis pour eux, manger mais aussi parler avec les accueillants ».

Une nouvelle et passionnante aventure pour Mgr Turini et une page blanche à écrire pour le Diocèse des Pyrénées-Orientales.

Lire également sur :https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/pfbid02iwrLCFDx1HFzZrmyUPJVSm3ckGLaUYZxsmqpSe7rucnXjNogvWiccQHmBLCYuxtRl/
à partager largement

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
COUV 650CP MGR TURINI DÉPART 09.07.22 page 01 650CP MGR TURINI DÉPART 09.07.22 page 02 650

PYRÉNÉES-ORIENTALES – LÉGISLATIVES 2022 1er TOUR

« ON EST LÀ POUR GAGNER SUR DES BASES PROGRAMMATIVES DE RUPTURE »
La NUPES présente ses candidats à la presse
01 - TABLE CP 650

Top départ des Législatives, la campagne est officiellement lancée par Francis Daspe, « chef historique » de la France Insoumise et désormais coordonnateur de la « NUPES » (Nouvelle Union Populaire Écologique sociale), un acronyme qui prend la forme d’un barbarisme générant quelques moqueries de la part d’adversaires certainement envieux de l’impact politique et médiatique que prend cet attelage à priori improbable, le leader local présentait vendredi à la presse à la fois les représentants des formations politiques constituant la NUPES et les candidats, titulaires et suppléants, des quatre circonscriptions. Des candidats et des représentants des formations politiques motivés et survitaminés par la perspective d’une victoire possible dans au moins trois circonscriptions, la deuxième semblant en effet être une cause perdue et acquise au Front National, qui, au passage, a débarqué la Députée sortante Catherine Pujol qualifiée de « feignasse » par son patron et ami (ex ?) de 30 ans Louis Aliot, et remplacée par Anaïs Sabatini, actuellement adjointe au maire de Perpignan.

UN TRAIT DE GÉNIE DE MÉLENCHON
02 - FRANCIS DASPEDans un propos liminaire, Francis Daspe qualifie « Cet accord national signé entre 5 formations politiques, PCF, PS, EELV, Génération.s et LFI (comme) véritablement inédit. Il répond à une exigence et offre une perspective majoritaire qui contribue à mobiliser l’électorat de gauche et les catégories populaires ». Rappelons que ce programme partagé comporte 650 mesures concrètes qui font consensus entre les organisations signataires, programme que présentait à la presse Jean-Luc Mélenchon le 19 mai 2022, une vidéo que les lecteurs de Direct Sud Info peut visionner en suivant le lien : https://fb.watch/d8RmT_yTxZ/
Il rappelle que la NUPES permet d’offrir une perspective majoritaire « on n’est pas là pour témoigner, on est là pour gagner et gouverner la France, estimant en outre que J.Luc Mélenchon a eu « un trait de génie » en considérant ces Législatives comme le 3ème tour de la Présidentielle « avec la possibilité de m’élire 1er Ministre, Macron sera comme la Reine d’Angleterre sans pouvoir de politique intérieure » dit-il un peu ironique.

L’ÉCOLE : SACCAGÉE PAR CINQ ANNÉES DE BLANQUER
03 - Françoise FITTER 450Françoise Fitter, représentant le Parti Communiste intervient en premier, pour elle, c’est l’aspiration populaire à une rupture politique majeure qui a motivé la réalisation de ce rassemblement, « La dégradation des conditions de vie quotidienne et le démantèlement des services publics comme la santé ou l’école particulièrement malmenée alimentent les urgences sociales pour lesquelles le programme offre des solutions concrètes. Une opportunité à portée de vote pour tourner la page à cinq années de souffrance » ajoute-t-elle. « Un nouvel espoir est né » espère-t-elle.
Précisons que Françoise Fitter est également Vice-Présidente du Conseil Départemental PS dont la Présidente s’est rangée aux côtés de la Présidente de Région Carole Delga en ne soutenant pas la NUPES, ce qui selon elle ne pose pas à ce stade de difficultés politiques, même si elle estime que « ça ne devrait pas ».

04 - 450NOS ORGANISATIONS N’ONT PAS SU FAIRE L’UNION, CE SONT LES ÉLECTEURS QUI L’ONT FAITE
Salima Baaziz, pour « Génération.s » souligne la main tendue par La France Insoumise au lendemain du premier tour de la présidentielle, « La théorie des gauches irréconciliables était une fable que les résultats de la présidentielle ont invalidée. Ce qui compte, bien plus que les postures politiciennes, c’est la sincérité des convictions et la volonté d’améliorer la vie du plus grand nombre », rappelant que 650 propositions ont été faites, « on a plus en commun que de divisions » conclue-t-elle, après avoir tâclé Élisabeth Borne au passage « qui a « privatisé la SNCF et réformé l’assurance chômage« . 

05 - 450UNE 1ère MINISTRE ÉPHÉMÈRE ?
Pour Éric Vernis représentant Génération Ecologie, l’enjeu est bien les élections législatives des 12 et 19 juin, « Nous partons pour obtenir une majorité de députés de la NUPES afin de remplacer dans un mois la nouvelle 1ère Ministre Élisabeth Borne qui ne doit pas pouvoir appliquer ses projets de maltraitance sociale et d’inaction écologique, et qui restera la 1ère ministre la plus fugace de la 5ème République. On sent de la part des électeurs une véritable montée en puissance et un engouement qui sera décisif dès le 12 juin ».

DES TEMPÉRATURES DÉMENTIELLES
David Berrué, représentant EELV et candidat dans la 2ème circonscription très ancrée à droite, vise un double objectif au rassemblement, celui de la macronie et de « l’extrême-droite » « qui ne bénéficient chacun à leur manière que d’un vote de dépit. Imposer une cohabitation, c’est chambouler la logique de monarchie présidentielle d’une 5ème République aux abois, coupée du peuple », rappelant que l’Assemblée Nationale n’est qu’une chambre d’enregistrement, « il semblerait que 60% des français souhaitent une cohabitation, il n’y a pas que des mauvais souvenirs dans la dernière période de cohabitation ». Rappelant « l’urgence écologique, il fait des températures démentielles, plus de 10°au-dessus des moyennes saisonnières, on est les seuls à prendre les questions écologiques et sociales au sérieux, les plus riches ont vu leurs richesses multipliées par trois pendant la pandémie », réclamant un SMIC à 1500 €uros.

07 - DASPE-POUS - 450Jérôme POUS, candidat sur la 4ème circonscription, se dit très fier de cette Union, ce programme, il insiste sur la nécessité d’améliorer le pouvoir d’achat d’une majorité de la population. « On ne peut pas faire l’impasse sur l’augmentation des salaires et sur un autre partage des richesses », indiquait-il avant d’évoquer les urgences écologiques. « Les enjeux de la fin du mois et de la fin du monde procèdent d’une même logique : il faut lutter contre la recherche de profit pour une minorité allant à l’encontre de l’intérêt général ».

L’ÉCOLE EST L’AVENIR DU PAYS
06 - Nathalie CULLEL - 450Nathalie CULLELL, professeur à Font-Romeu (sans « e », elle y tient…), agrégée de lettres et candidate sur la 3ème circonscription, « portée par la ferveur qui est née de cette union et qui enthousiasme tout le monde » abondait dans le sens du déficit démocratique en évoquant les cahiers de doléances des Gilets Jaunes qu’elle a consultés en Préfecture « et ça j’y tiens » (…) « Ces revendications qui émanent de citoyens touchés par des politiques injustes, doivent nous servir de boussole. Les doléances ainsi exprimées ont vocation pour la plus grande partie d’entre-elles à passer dans la loi que les futurs députés NUPES voteront ». À son tour, Nathalie Cullell dénonce le démantèlement de l’éducation nationale, « c’est insupportable et c’est la clé de voûte de mon engagement politique, l’école est l’avenir du pays et étroitement lié à l’écologie, on est en train d’oblitérer l’avenir du pays en massacrant littéralement l’Éducation Nationale » conclue-t-elle avec une grande fermeté. « L’urgence est extrême, on peut gagner, il faut qu’on gagne ! » insiste-t-elle.

JEAN CASTEX 3ème DANS SA BONNE VILLE DE PRADES
François Ferrand, suppléant de Nathalie Cullell, élu sur une liste d’opposition à Jean Castex à Prades, « je connais la politique qu’il mène, il n’a pas su répondre ni à l’urgence sociale ni à l’urgence écologique », soulignant que la ville du 1er Ministre a voté en premier pour la liste de J.Luc Mélenchon et juste derrière pour celle de Marine Le Pen, « il n’a pas su convaincre les électeurs de sa propre ville ».  

EFFECTIFS SUR LE TERRAIN : RIEN DE CHANGÉ
Francis Daspe, qui ferraillera sur la 1ère circonscription, pour l’essentiel avec le Député LaREM sortant Romain Grau et avec la représentante du RN de Louis Aliot, Sophie Blanc, cette candidate distante et même hautaine qui ne juge pas utile de débattre sur les ondes tant elle en a peur de l’exercice, le débat n’étant pas dans l’ADN ni la culture de la maison, et encore moins de communiquer avec la presse, insiste sur l’urgence de renouer avec la souveraineté populaire et avec l’écologie « la planète se meure dans l’indifférence ». Cette circonscription est très incertaine et tout est possible, y compris l’élimination du Député sortant dès le 1er tour, ce qui priverait un représentant du département au Gouvernement dont il est très proche. À moins que le Guide Suprême soit nommé 1er Ministre après des législatives gagnées, ce qui, quand on prend le pouls de l’opinion publique, est loin d’être de la science fiction.

ROMAIN GRAU : DES EFFETS D’ANNONCE ?
S’agissant de Romain Grau, la question est posée concernant son bilan en matière de sécurité et de l’augmentation des effectifs police / justice sur le département, Francis Daspe estime « qu’il n’y a rien de changé, que ce sont de l’auto-persuasion et des effets d’annonce. Des phrases totales totalement creuses. En fait, il y a une baisse des effectifs sur le terrain ». Nathalie Cullel en admettant honnêtement « qu’il y a peut-être un peu plus d’effectifs » mais rappelle « qu’il y a un tel déficit et de suppressions de postes que ça ne compense pas ». Avec une demande unanime de retour à la police de proximité.

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
 

Listes des réunions publiques de la NUPES

1° circonscription : Lundi 23 mai à Perpignan Saint-Martin, mardi 24 mai à Toulouges, jeudi 2 juin à Perpignan Moyen-Vernet, mercredi 8 juin à Cabestany.

2° circonscription : Vendredi 27 mai à Canet-en-Roussillon, jeudi 2 juin à Perpignan Haut-Vernet, samedi 4 juin à Estagel, jeudi 9 juin à Rivesaltes.

3° circonscription : Lundi 30 mai à Saint-Estève, jeudi 2 juin à Ille-sur-Têt, mardi 7 juin à Angoustrine, mercredi 8 juin à Prades.

4° circonscription : Lundi 30 mai à Thuir, mercredi 1° juin à Elne, vendredi 3 juin à Céret, Argelès-sur-Mer (date à fixer).

Liste des candidats NUPES

1° circonscription : Francis DASPE (titulaire), Sylvie VENTURA-CID (suppléante)
2° circonscription : DAVID BERRUÉ (titulaire), Lola BEUZE (suppléante)
3° circonscription : Nathalie CULLELL (titulaire), François FERRAND (suppléant)
4° circonscription : Jérôme POUS (titulaire), Emmanuelle FRATANI (suppléante)

08 - GROUPE EXTÉRIEUR 650

09 - CULLEL-FERRAND - 650

10 - POUS-FRATANI - 650

11 - DASPE-VENTURA - 65012 - RÉUNIONS PUBLIQUES 3ème CIRCO - 650

PYRÉNÉES-ORIENTALES : TOURNÉE ÉLECTORALE D’ÉRIC DUPONT-MORETTI

Lire également sur à partager largement :
https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/7571105099596147/

« UNE VOLONTÉ FAROUCHE DE CONVAINCRE
CEUX QUI NE LE SONT PAS ENCORE »

01C’est à l’invitation du Député « La République En Marche » Romain Grau, candidat à sa succession sur la 1ère Circonscription aux prochaines Législatives de juin, que le Ministre de la justice et garde des sceaux a rendu une visite aux militants de son parti, avec un meeting semi-public dans une salle de 200 places bondée dans la zone de Technosud II. Cette réunion a été précédée dans la journée d’une déambulation en centre-ville et d’une rencontre avec les acteurs du tissu économique, les commerçants et artisans notamment, avant de tenir une Conférence de Presse au restaurant « Le Vienne » devant une poignée de journalistes départementaux. Une région et une ville qu' »Acquittator » connaît bien, « j’ai un lien privilégié avec Romain Grau qui me donne des nouvelles du pays régulièrement, j’y fais modestement un peu de vin et je amené suis à venir souvent, certains se souviennent également de mes incursions judiciaires en terre catalane ». 
EN CAMPAGNE JUSQU’AU BOUT
« Je ferai campagne jusqu’au bout tout en étant Ministre, ce matin j’ai signé un certain nombre de textes dont je ne peux pas vous parler puisque la réserve l’interdit » indique-t-il. Lors de cette visite à Perpignan, le soutien d’Emmanuel Macron affirme avoir beaucoup échangé « sur ce que nous avons fait », sur le chômage des jeunes, sur le programme d’Emmanuel Macron et celui de Madame Le Pen.

EMMANUEL MACRON VAINQUEUR DU DÉBAT ?
S’agissant du débat de mercredi soir, le ministre se dit convaincu qu’Emmanuel Macron a été plus convainquant que sa contradictrice, sur l’abaissement de la TVA qui serait mortifère pour le portefeuille des contribuables et surtout inefficace comme ce fut le cas avec son abaissement dans la restauration, il affirme qu’« elle hésite sur les chiffres », et plus généralement qu’« Emmanuel Macron a été d’une grande clarté, on sent chez lui l’homme d’État qu’il est et sa connaissance parfaite des dossiers ». Cinq ans d’exercice du pouvoir versus cinq ans à réviser et à se mettre au niveau, la différence est inévitable.
PAS DE COURTES PEINES COMME LE SOUHAITE LE RN
Concernant la délinquance évoquée lors de ce débat, le ministre affirme que l’initiative prise par les néerlandais sur la mise en place de très courte peines, « elle est au mieux une inexactitude et au pire un mensonge, le Magistrat de liaison avec qui j’ai pris attache m’explique que c’est le contraire de ce qu’explique madame Le Pen. Là non lus on ne veut pas de très courtes peines dont on sait qu’elles sont inefficaces, elle sont surtout génératrices de délinquants, là aussi elle nous raconte des histoires ». Revenant sur la polémique majeure touchant la constitution et la convocation d’un référendum, « Monsieur Aliot a osé dire que le Conseil Constitutionnel était un organe technique, que vont penser les sages des insertions réductrices de monsieur Aliot ? On ne peut pas tordre l’État de droit qui nous protège tous ! ». 
AVEC LE RN AU POUVOIR, UNE PRESSE MUSELÉE ?
La Députée RN Catherine Pujol aura également son heure de gloire, le ministre pointe du doigt son absentéisme chronique à la Chambre des Députés, « Allez donc lui demander combien de fois elle est à l’Assemblée Nationale ! ». Rappelant l’un de ses rares faits d’armes avec un dépôt de loi concernant le droit de la presse qualifié « d’hérésie » et l’interdiction pour les journalistes de faire état des Procès-Verbaux dont ils auraient connaissance, qui serait puni de deux années d’emprisonnement, « c’est sidérant ! S’ils venaient au pouvoir et si un tel amendement devait prospérer, il n’y a plus un journalistes judiciaires dans ce pays qui peut faire son métier ! Madame Le Pen a montré le peu d’égard pour les journalistes puisqu’elle les choisit, demandez à vos confrères de « La Voix Du Nord » comment ils sont reçus à Hénin-Beaumont… »« Je ne choisis pas les journalistes et je n’envisage pas de choisir » ajoute-t-il. 
02UNE RÉFORME MAJEURE TOUCHANT LES MINEURS DÉLINQUANTS
Sur le bilan de son action à la tête du ministère lui-même, le Garde des Sceaux met en avant la baisse de 30% des stocks (nombre de dossiers) grâce au recrutement de ce qu’il appelle des « sucres rapides », ces personnels judiciaires venus en renfort des Magistrats pour accélérer le traitement des affaires.
Sur la Pénitentiaire, le Ministre rappelle la rénovation des établissements et la création de 15.000 places, « très vraisemblablement 15.600 places nettes », avec un retard de construction dû au Covid, mais des structures sont déjà sorties de terre, en plus des centres pour mineurs délinquants « nous en construisons 21″.
Le Code de justice des mineurs est également évoqué, rappelant qu’auparavant une fois sur deux le mis en cause était jugé une fois qu’il était majeur, souvent trois ou quatre ans après le délit, « ça n’avait plus aucun sens. Soit ils étaient ancrés dans la délinquance, « même pas mal… », soit ils en étaient sortis et la foudre arrivait cinq ans plus tard ! Pas de sens pour eux, pas de sens pour les magistrats ou les greffiers. À présent on est sur des délais contraints, on a réformé l’ordonnance mythique de 1945 du Général de Gaulle, il a fallu quatre gardes des Sceaux pour le faire, maintenant on est dans un délai de 10 jours à 3 mois, maximum 9 mois, pour une décision de culpabilité et connaître la peine, avec entre les deux une procédure de suivi éducatif. Une réforme formidable entrée en application en septembre qui portera ses fruits ». 
LES FEMMES DIVORCÉES MIEUX PROTÉGÉES
Une autre réforme majeure a été votée, celle touchant la pension alimentaire des femmes dont le compagnon était condamné au versement et qui ne s’en acquittait pas, transformant la vie le l’ex compagne en parcours du combattant. Il fallait entrer en procédure, avoir un avocat, il faillait que le conjoint soit toujours à la même adresse, qu’il ne fasse pas appel, beaucoup de femmes découragées laissaient tomber. Aujourd’hui, la pension alimentaire est directement versée par la CAF sur présentation du jugement, l’autorité publique se charge directement du recouvrement forcé par les voies et moyens à sa disposition. « Une mesure issue du Grand Débat, le Président de la République à portée de compliments et à portée de baffes s’est remonté les manches et l’a faite, il y en a peu qui font ça, moi je n’en connais pas un seul » affirme le Ministre.
L’AVENIR POLITIQUE D’ÉRIC DUPONT-MORETTI ?
Toujours ministre, candidat à la députation dans le Nord ou ailleurs ? « Ce n’est pas à l’ordre du jour, je suis concentré sur l’Élection Présidentielle ». On n’en saura pas plus, même si le sourire énigmatique laisse penser à une piste dans ce sens. Plus que trois jours à subir l’insoutenable suspens, la foule énamourée y survivra-t-elle ?
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
redaction@directsud.eu
Lire également sur :
https://www.facebook.com/DirectSudActu
0304
Alain GOT, Maire de St Laurent-de-la-Salanque qui est de toutes les réunions publiques LaREM
Alain GOT, Maire de St Laurent-de-la-Salanque qui est de toutes les réunions publiques LaREM
06COUV 650

 

PERPIGNAN : GRÈVE DE LA POLICE MUNICIPALE DE NUIT

POLICE MUNICIPALE DE NUIT EN GRÈVE

PRINCIPALES REVENDICATIONS :
« Revalorisation des salaires » et « absence de dialogue constructif ».

Comme d’habitude, le pouvoir est exercé par le maire Louis Aliot en solitaire ou presque, ceux qui osent s’opposer aux décisions ou absences de décisions, c’est la porte ! Comme au FN au temps où l’actuel 1er magistrat de la ville était Directeur Général du parti de Jea-Marie Le Pen, voilà qui n’étonne personne… Lamentable !

À LIRE ÉGALEMENT ET À PARTAGER SUR FACEBOOK :
https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/7131457310227597/

Alexis BASTIDE – Rédacteur-en-chef adjoint Direct Sud Info
a.bastide@directsud.eu
PM PPN - Préavis de grève Nuit - CP 23.01.22 (650)

PRÉSIDENTIELLE 2022 – RASSEMBLEMENT NATIONAL : DESCENTE AUX ENFERS PROGRAMMÉE ?

Lire également sur
https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/6472413389465329/
à partager largement

PRÉSIDENTIELLE 2022
RASSEMBLEMENT NATIONAL :
DESCENTE AUX ENFERS PROGRAMMÉE ?

Les enquêtes d’opinion semblent montrer une très nette baisse des intentons de votes en faveur du Rassemblement National et une montée en puissance de celles en faveur d’Éric Zemmour, qui lui, n’a toujours pas déclaré sa candidature.
UNE ÉQUATION À PLUSIEURS INCONNUES
Les sondages, faut-il le rappeler, ne sont qu’une photographie prise à un instant « T », la présidentielle se jouera dans 7 mois, tous les candidats ne sont pas déclarés, bien des évènements peuvent survenir dans le monde et en France ! Tant de facteurs qui rendent l’interprétation de cette équation à plusieurs inconnues hautement périlleuse et relève encore à ce jour de la politique fiction…

Aussi, à ce jour, nous ne nous hasarderons pas à parier sur tel ou tel, les derniers scrutins devant servir d’exemple en invalidant de manière nette tous les pronostics « avisés ». Sans parler de possibles manipulations venues d’ici ou là, y compris des sortants.
FAUT-IL POUR AUTANT NÉGLIGER CES INDICES GRAVES OU CONCORDANTS ?
Pour autant, faut-il faire l’autruche ? Le Rassemblement National, pour ne parler que de lui, a péché comme trop souvent par arrogance, certain de gagner haut la main plusieurs régions et de nombreux cantons, il a baissé la garde et considéré les indices favorables comme acquis, probablement aussi pollué par des sondages très optimistes, qualifiés de farce lorsqu’ils lui sont défavorables et de bible absolue lorsque la boule de cristal va dans le sens du vent, de son vent.

Que nenni, que l’on regarde les chiffres par tous les bouts, aucune région et cantons gagnés, et une moitié de voix perdues.
LES PYRÉNÉES-ORIENTALES : UN CAS D’ÉCOLE
Les P.-O. ont vu la ville-centre, Perpignan, basculer dans l’escarcelle du RN, avec à sa tête Louis Aliot qui en devint officiellement Maire en juillet 2020, avec retard, crise du Covid oblige. Mais seulement 7ème Vice-Président de la Communauté de Communes, lui qui ne concevait d’être Maire qu’à la condition d’en être également le Président, certain d’un coup de foudre lors de son élection. Il n’en fut rien et il devra faire avec tout au long de son mandat, ou plus exactement tant qu’il ne déclarera pas officiellement courir un autre cheval, celui de septembre 2022… La stratégie est claire : comme personne n’est en capacité de gagner quelque élection que ce soit, le chef sioux va au front puis laisse sa place à un « collaborateur » obéissant. Après tout pourquoi pas, cette technique en vaut une autre, si on met de côté le respect dû aux électeurs… La firme d’abord !
GRAND CHELEM ? EN RÊVE ALORS !
Quant aux Régionales et aux Cantonales, la certitude de faire le « Grand Chelem » était telle que la communication a été une catastrophe, un site Internet déplorable, pas ou peu de réunions publiques même à faibles jauge, et surtout et en dépit de nombreuses demandes à différents niveaux hiérarchiques y compris au sommet, impossible d’obtenir la liste des candidats tant aux Régionales qu’aux Départementales ! La presse, largement méprisée et souvent insultée, aurait dû se transformer en Sherlock Holmes, Direct Sud Info s’y est refusé et n’a fait qu’avec le peu dont il disposait.
DSI n’a rien perdu, le RN a tout perdu… Au moins, rendons-lui hommage, lorsque Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck gérait la communication, les choses étaient faites et bien faites, avec comme remerciements tous ses effets personnels déposés à la porte de son bureau au lendemain des Régionales 2015 qui avaient pourtant vues de nombreux élus siéger à Toulouse, ou Montpellier, on ne sait plus trop…
Confondre « communication » et « propagande » est la même erreur que de confondre « populaire » et « populisme » ou encore « bienveillance » et « démagogie »… C’est une habitude mais c’est leur affaire.
DES CHIFFRES INCONTESTABLES :
(toujours en nette évolution)
ZEMMOUR 183.915 vues VS BARDELLA 273 vues
De notre côté, nous nous sommes « amusés » à reprendre les chiffres des « personnes touchées » par notre seule page FaceBook (https://www.facebook.com/DirectSudInfo) dont les captures d’écran sont jointes à cet article, sans tenir compte de ceux du site
www.directsud.eu. Et c’est édifiant :
NOTA :
Ces chiffres sont NETS Direct Sud Info. Les vidéos sont téléchargées sur nos disques durs avant la publication sur nos supports et ne se cumulent avec d’autres partages.
– CHIFFRES ZEMMOUR du 29.09.21 (1er) : 12.251 personnes touchées (https://fb.watch/8uKSjurO3f/)
– CHIFFRES ZEMMOUR du 29.09.21 (2ème) – 20.775 personnes touchées (https://fb.watch/8uKVf78fiv/)
– CHIFFRES ZEMMOUR du 26.09.21 : 88.600 personnes touchées (https://fb.watch/8uLjt3SBFd/)
– CHIFFRES ZEMMOUR du 21.09.21 : 183.915 personnes touchées (https://fb.watch/8uLmh6hd-L/)
– CHIFFRES BARDELLA du 21.09.21 : 499 personnes touchées (https://fb.watch/8uLnFDqSww/)
– CHIFFRES BARDELLA du 14.09.21 : 273 personnes touchées (https://fb.watch/8uLt4iwhi8/)
– CHIFFRES ZEMMOUR du 13.09.21 : 181.882 personnes touchées (https://fb.watch/8uLv73Ftbj/)
– CHIFFRES ALIOT du 09.09.21 : 443 personnes touchées (https://fb.watch/8uLxF3tfYq/)
– CHIFFRES ALIOT du 10.08.21 : 176 personnes touchées (https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/6156238527749485/)
– CHIFFRES MARINE LE PEN du 21.07.21 : 569 personnes touchées (https://fb.watch/8uLL0-X0xi/)
Sans parler de nombreuses autres publications ou vidéos de Didier Raoult ou encore cette émouvante vidéo de Julien Pearce témoignant au lendemain de l’attentat du Bataclan en 2015 qui caracolent tous dans les mêmes eaux :
– CHIFFRES DIDIER RAOULT du 07.09.21 : 44.616 personnes touchées (https://fb.watch/8uLC0kLMZ9/)
– CHIFFRES JULIEN PEARCE du 07.09.21 : 42.107 personnes touchées (https://fb.watch/8uLzLP4THV/)
Tout cela n’a rien d’un sondage, bien-sûr, mais tout de même : LOUIS ALIOT réalisait des scores entre 5 et 25.000 vues encore l’an dernier à chaque publication, ÉRIC ZEMMOUR fait à présent … DIX À VINGT FOIS PLUS et lui dix fois moins ! 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu
01 - CHIFFRES Z 29.09.21 - 12.25102 - CHIFFRES Z 29.09.21 - 20.77503 - CHIFFRES Z 26.09.21 - 88.60004 - CHIFFRES Z 21.09.21 - 182.91505 - CHIFFRES BARDELLA 21.09.21 - 49906 - CHIFFRES BARDELLA 14.09.21 - 27307 - CHIFFRES Z 13.09.21 - 181.88208 - CHIFFRES ALIOT 09.09.21 - 44311 - CHIFFRES ALIOT 10.08.21 - 17612 - CHIFFRES MLP 21.07.21 - 56909 - CHIFFRES JULIEN PEARCE 07.09.21 - 42.10710 - CHIFFRES RAOULT 07.09.21 - 44.616

 

MUNICIPALES DE PERPIGNAN : UN SYSTÈME PRÊT À TOUT POUR SA SURVIE ?

Par OLIVIER AMIEL

Un réquisitoire sévère d’Olivier Amiel contre Michel SITJA, qui connaît bien le système mis en place par l’ancien, Directeur de Cabinet du Maire sortant…

« Il ne me paraît pas très étonnant qu’une plainte soit déposée contre le directeur de l’Office Public d’Habitat Perpignan Méditerranée (OPH-PM). Même s’il faut respecter la présomption d’innocence, je ne serais pas plus étonné si celle-ci aboutissait.
Membre du conseil d’administration de l’OPH-PM j’ai démissionné le 1er janvier 2019…
J’ai peu de doute sur la réalité de la confusion des genres et des interventions politiques pratiquées par le directeur de l’OPH-PM pendant la campagne électorale au profit du maire sortant dont il a été le directeur de cabinet.
Il est primordial de ne pas priver les électeurs de leur liberté totale de choix.
C’est dans ce sens que je n’ai pas appelé au prétendu front républicain, extincteur du débat public et alibi moral pour imposer de voter dans un seul sens.
C’est dans ce même sens qu’il serait antidémocratique de laisser faire des pratiques clientélistes par le biais notamment d’un chantage immonde à l’attribution de logements sociaux.
Mais attention : ce système de compromission politique que je n’ai eu de cesse de critiquer pendant la campagne crée ses propres anticorps quand il est menacé.
C’est pourquoi la période que nous traversons rappelle l’entre deux tours de l’élection de 2008 au cours de laquelle le système, prêt à tout, a joué sa survie en débouchant sur la fraude « à la chaussette »…
L’élection de dimanche ne doit pas être entachée par des pratiques indignes de notre démocratie !
Olivier Amiel
Conseiller municipal et communautaire LR de Perpignan »
Olivier AMIEL JUIN 2020 650

PERPIGNAN – COVID-19 : OPÉRATION RÉSILIENCE PROTÉGER ET RASSURER

Lire également sur à partager largement
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3963394580367235&id=1318607614845958

Homme de dossiers mais avant tout homme de terrain très près des réalités humaines du quotidien, le Préfet des Pyrénées-Orientales Philippe CHOPIN procédait à une visite à l’hôpital de Perpignan où intervient, entre autres, l’unité militaire de l’opération « résilience » pour des opérations d’appui au dispositif sécuritaire mis en place par les forces de sécurité intérieure, pilotée à Perpignan par le Directeur Militaire Départemental, le Lieutenant-Colonel Christophe CORRÉACette opération constitue la contribution des armées à l’engagement interministériel contre la propagation du covid-19, une force d’appoint permettant de soulager la Police Nationale et la CRS. 
02 700DU SANITAIRE, PAS DU MAINTIEN DE L’ORDRE
Sans aucune compétence de Police, l’opération « résilience », force dissuasive toujours impressionnante avec ses militaires en armes, se veut avant tout pédagogique pour ramener à la raison ceux qui n’ont toujours pas compris que la situation est gravissime, et que le combat contre ce virus qui s’abat sur la planète ne pourra se gagner que grâce au concours et au civisme de chacun. Le respect du confinement, loin d’être la seule arme, est pour l’instant la seule qui a permis de limiter le nombre de victimes et de décès, qui se comptent au 25 mars tout de même dans ce département plutôt épargné au nombre de 28 depuis le début de l’épidémie (Bulletin d’information de L’ARS en annexe). Protéger et rassurer sont les maîtres mots qui motivent l’opération. Par ce dispositif, « Nous faisons du sanitaire, pas du maintien de l’ordre, pour inciter la population à respecter le confinement et à se protéger » insiste le Préfet. « Quand vous voyez l’armée, les paras, les bérets rouges dans les rues, ce n’est pas habituel, il fallait marquer mes esprits » ajoute-t-il.
PROTÉGER LA DENRÉE RARE : LES MASQUES
Philippe Chopin a passé en revue les hommes intégrés au dispositif départemental mis en place sur une suggestion du Colonel Corréa, qui ont également pour mission de protéger la denrée rare et recherchée que sont les masques, « ils ont une grande valeur, il faut éviter qu’il y ait des pillages dans les entrepôts ». Le Préfet qui précise la doctrine du Ministère, « Nous les Préfets, on ne porte le masque que quand on est en contact avec des gens malades », comme lors de la visite d’un centre COVID. Le Colonel Corréa ajoute que ses hommes, pour préserver ses effectifs, en sont équipés dès qu’ils partent en patrouille en intervention sur quelqu’un qui peut être contaminé. Même si, il faut le rappeler, le masque FFP1 NE PROTÈGE PAS SON PORTEUR mais seulement son interlocuteur, c’est un geste altruiste. Seul le FFP2, réservé au personnel soignant, protège le porteur et son entourage.
01 70011 CENTRES COVID DANS LES P.-O.
Le premier centre CODID à avoir été créé dans le département, dont 4 à Perpignan, est celui de l’hôpital, l’accueil y compris en ambulance se fait sous une tente face à l’entrée principale quelle que soit la pathologie, puis après sa prise de température et son enregistrement, le patient est orienté vers le centre installé dans l’urgence dans un des bâtiments désaffectés qui devaient être prochainement détruits. « En avance sur les autres, parmi les premiers de France » précise le Philippe Chopin, « nous avions 10 jours d’avance sur l’épidémie touchant le Grand Est, l’épidémie nous a moins touchés, profitant de ce petit délai on a monté ces centres avec les médecins libéraux, quand elle est arrivée on a pu réagir rapidement avec un formidable élan entre les médecins, l’hôpital, l’ARS, le Département et la Préfecture, pour l’instant on est plutôt protégés. Tout n’est pas parfait mais quand on voit la capacité d’adaptation et d’innovation, c’est là qu’on voit que la France est un grand pays ! ».
04 700UNE RÉACTIVITÉ EXCEPTIONNELLE
Tous masqués Préfets et journalistes compris, la visite du centre CODID est menée par le Directeur de l’hôpital Vincent Rouvet, ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 18h, l’annexe désaffectée a été entièrement réaménagée dans l’urgence. Le patient se présente à l’accueil administratif qui effectue l’admission par deux agents déportés, puis orientés selon la pathologie, hospitalisés ou vers un retour à domicile. Une salle d’attente et cinq boxes sont à disposition, dont un pédiatrique et un tenu par un psychologue, actuellement tous vides compte tenu de la diminution des entrées, toujours en présence d’un médecin qui vient prêter main forte, généralistes, spécialistes ou le jour de la visite un médecin du sport. Un dispositif servant à alléger les urgences et éviter son engorgement. Le Préfet Chopin souligne une « réactivité exceptionnelle et incroyable » bluffé par la rapidité d’aménagement de cet ancien centre de consultation rhumatologique qui a été « repéré » le jeudi 14 soir et déjà opérationnel vendredi 13 en fin d’après-midi, après « un énorme travail selon le cahier des charges imposé.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu

03 700BILAN JOURNALIER ARS 24.04.20 700

PERPIGNAN – COVID 19 : CONTRÔLE DE POLICE EN PRÉSENCE DU PRÉFET

Le Préfet des Pyrénées-Orientales Philippe CHOPIN, a assisté mercredi 22 avril 2020 à 18h au contrôle de police effectué conjointement par les policiers du commissariat de Perpignan et ceux de la CRS numéro 28 de Montauban, en vue de faire respecter les mesures de confinement et de couvre-feu (à partir de 21h), édictées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.
Ce premier contrôle de la soirée qui s’est déroulé dans les quartiers Saint-Jacques et Saint-Mathieu devait être suivi par sept autres, s’échelonnant jusqu’à quatre heures du matin, en divers points de la ville. 40 personnes ont été verbalisées.
En moyenne, la Direction Départementale de la Sécurité Publique 66 (DDSP) réalise chaque semaine une centaine de contrôles, vérifiant les raisons du déplacement de quelques 3000 personnes, piétons comme conducteurs, dont 10 % environ sont verbalisés. 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
01 65002 650

PERPIGNAN : INTERPELLATION D’UN CONDUCTEUR POUR OUTRAGE ET MENACES DE MORT LORS DES CONTRÔLES POUR LE RESPECT DU COUVRE-FEU

Lire également sur :
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3847860158587345&id=1318607614845958
à partager largement

Samedi 21 mars à 22h, un équipage de policiers de la section de nuit du commissariat de police de Perpignan effectuait un contrôle afin de faire respecter la mesure de couvre-feu instaurée par arrêté préfectoral dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus.
Les policiers, contrôlant aussi bien les passants que les automobilistes, voyaient leur attention attirée par le conducteur d’un véhicule roulant à vive allure, avenue Julien Panchot en direction du centre-ville. Celui-ci faisait mine de foncer sur le barrage de police avant de piler au tout dernier moment devant les policiers, contraints de sortir leur arme pour l’inciter à stopper sa course.
L’homme, totalement surexcité, insultait les policiers, les menaçait de mort et malgré les injonctions de se calmer, sortait de son véhicule dans la ferme intention d’en découdre avec les forces de l’ordre.
Les policiers intervenants faisaient alors usage de gaz lacrymogène pour neutraliser l’individu et procédaient à son interpellation. Le mis en cause était placé en garde à vue et entendu ; il s’entêtait dans son comportement provocateur en niant intégralement les faits qui lui étaient reprochés.
Bien qu’il s’agisse heureusement d’un cas extrême, l’intéressé qui sera traduit en justice par voie de citation directe, fait partie des 125 personnes verbalisées le week-end dernier pour déplacement sur la voie publique en dehors des cas autorisés. 

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu

PYRÉNÉES-ORIENTALES – PERPIGNAN IMPORTANTE FUITE D’EAU :

Lire également sur
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3840166542690040&id=1318607614845958

Notre envoyé spécial, Jean-Marie Artozoul  était sur les lieux et a recueilli quelques éléments concernant cet incident.

Ce sont les caméras de surveillance qui ont donné l’alerte à 4h30 dans la nuit du 20 au 23 mars. Cette conduite d’eau qui s’est rompue fait partie des canalisations principales de la ville qui débite, notamment celle-ci, 1000 litres à la seconde. Les premiers sur les lieux étaient la SAD, compagnie de véolia.

Divers quartiers de la gare ont été coupés en alimentation, le rétablissement progressif a commencé vers 7h30. 

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

01 65002 650

 

PYRÉNÉES-ORIENTALES – CONFINEMENT : OPÉRATIONS CONTRÔLES SUR TOUT LE DÉPARTEMENT

Lire également sur :
https://www.facebook.com/DirectSudActu

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3829330583773636&id=1318607614845958

ENCORE DE LA PÉDAGOGIE MAIS…
PLUS POUR LONGTEMPS !
 

Trois contrôles majeurs sur le département à partir de 9h, un bouchon s’est formé sur le pont Arago, ce qui fait dire au Préfet des Pyrénées-Orientales Philippe Chopin que « Ça montre bien que les gens n’ont pas compris ».
01 650
UNE MESURE POUR SE PROTÉGER ET PROTÉGER LES AUTRES
Quelques PV ont été dressés, à noter que le montant initialement à 38 €uros est passé à 135 €uros (JO du 18/03/20) et qui peut aller jusqu’à 375 €uros, pour défaut d’attestation qui est obligatoire. Les autorités ne sont pas dupes, bon nombre de ceux qui fournissent bien ce « Laissez-passer » le justifient d’un motif plus ou moins exact… « On peut douter de la validité de ces attestations, je ne suis pas sûr que tous ces gens aient coché la bonne case » nous confie Philippe Chopin. Habiter Rivesaltes et faire ses courses en Centre-Ville de Perpignan relève franchement de l’abus, quand on sait que les sorties ne sont autorisées QUE pour des ravitaillements de proximité ! « Je rappelle que la règle c’est le confinement, on ne sort QUE pour des sorties DÉ-RO-GA-TOIRES » martèle-t-il, « et qu’on s’engage sur l’honneur. Il faut savoir ce que ça veut dire de s’engager sur l’honneur, il y a quelques années on n’était pas obligés de répéter ça ! C’est une mesure pour se protéger, pas pour faire plaisir au Gouvernement. Même à la Préfecture nous sommes en mode dégradé, nous n’avons que les fonctionnaires qui s’occupent de la crise. L’idée est limiter les réunions et les déplacements. Nous sommes en guerre contre ce virus, on peut limiter sa contagion en prenant des mesures, certes difficiles, mais il faut respecter le confinement ». 
05 350STOPPER LA CONTAGION :
« IL FAUT SAVOIR RAMENER LES CHOSES À L’ESSENTIEL »
« Je ne m’attendais pas à voir autant de monde à une heure qui n’est pas une heure d’embauche. » regrette le Directeur de la Sécurité Publique le Général J.Marc Rebouillat. « Je répète, ce n’est pas une mesure répressive mais une mesure sanitaire » ajoute-t-il. Il rappelle que les sorties de type promenade pour soi ou pour son animal domestique doivent se faire « à proximité de chez soi ». À deux c’est possible mais pas plus de cinq, « l’idée c’est de stopper la contagion au maximum. Pendant un temps on a dit que ça ne touchait que les personnes âgées, on voit bien maintenant qu’on a des cas jeunes, ces dispositions s’appliquent à tout le monde, à situation inédite et grave, on répond avec des mesures inédites et il faut que nos concitoyens comprennent ce que veulent dire les mots solidarité et responsabilité individuelle et collective, il faut changer nos habitudes et se concentrer sur l’essentiel » répète le Préfet avec force.

AU 18 MARS 2023 11h
Dans le département :
22 cas identifiés en plus de 2 cas en cours de test

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

LE BILAN À 21h :

CP PRÉF. BILAN CONTRÔLES 18.03.20 650

02 65003 35004 65006 650Attestation de déplacement dérogatoire PROFESSIONNEL VIERGE 650Attestation de déplacement dérogatoire VIERGE 650CP PRÉF 16.03.20 17h 650IP CONTRÔLE 18.03.20 650

MUNICIPALES : VOTRE COMMUNE EST-ELLE BIEN GÉRÉE ?

Focus sur 5 villes des Pyrénées-Orientales

D’AUTRES COMMUNES :
Consulter https://arguscommunes.touscontribuables.org/

Le bonnet d’âne revient à Villeneuve-de-la-Raho avec… 4 sur 20. Sans commentaire si ce n’est que c’est déjà trois points de plus que la note de son 1er Magistrat concernant ses valeurs humaines et celles de sa parole donnée…
La couronne revient à Saint-Laurent de la Salanque avec 17/20 dont peut se féliciter son Maire Alain Got, tout comme Thierry Del Poso à Saint-Cyprien avec 16/20.
Déception pour Le Barcarès avec seulement 12/20 qui décevra Alain Ferrand.
Quant à Canet,  » Bernie and Clyque » ne s’en sortent pas trop mal, mais cela devrait être beaucoup si on tient compte des arrogantes leçons en toutes choses qu’ils délivrent à tout le département !

Lire également sur
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3763788846994477&id=1318607614845958
à partager largement

1er : SAINT-LAURENT DE LA SALANQUE : 17/20
2ème : SAINT-CYPRIEN : 16/20
3ème : CANET-EN-ROUSSILLON : 13/20
4ème : LE BARCARÈS : 12/20
5ème : PERPIGNAN : 10/20
6ème : VILLENEUVE-DE-LA-RAHO : 4/20

L’Argus des communes de Contribuables Associés évalue chacune des communes de France sur le critère de la dépense publique par habitant. Plus la commune est dépensière par rapport à la moyenne des communes de même taille, plus sa note est faible. Pour plus de détails, voir la méthodologie.
Trop de dépenses publiques fait augmenter les impôts et la dette.
« Les dépenses d’aujourd’hui sont les impôts de demain et la dette d’après-demain. » Si vous voulez éviter les hausses d’impôts locaux et l’endettement de votre commune, surveillez les dépenses de la municipalité !

L’intercommunalité est parfois l’occasion de dépenser encore plus.
Cet échelon supplémentaire dans le millefeuilles de nos collectivités locales a été mis en place théoriquement pour faire des économies. En réalité, les dépenses des intercommunalités ont tendance à s’ajouter à celles des communes.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

NOTE ST LAURENTNote St CyprienNOTE CANETNOTE LE BARCARÈSNOTE PERPIGNANNOTE Villeneuve-de-la-raho

CATALOGNE DU SUD : MEETING POLITIQUE DE CARLES PUIGDEMONT EN TERRITOIRE FRANÇAIS

Lire également sur
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3759958694044159&id=1318607614845958
à partager largement :

C’est à Perpignan, qui jusqu’à preuve du contraire, est toujours dans la République indivisible de France, que le fugitif Carles Puigdemont, condamné par les autorités judiciaires du Royaume indivisible d’Espagne qui demeure sa Patrie, a choisi de se produire en meeting le 29 février, ameutant toute la Catalogne du Sud avec une estimation des visiteurs entre 70.000 et 100.000.
01
DES DÉBORDEMENTS INÉVTABLES ?
S’il est exact que la sécurité de cette manifestation, qui se tiendra au Palais des Congrès, est assurée par l’association du Nord de l’Espagne, la charge d’assurer la sécurité publique dans les Pyrénées-Orientales échoit bien aux autorités Française ainsi que le… coût qui pèsera sur les finances publiques, donc ponctionné sur les impôts des contribuables. Il est vrai que le département peut économiquement se permettre cette petite générosité…
En cas de débordements, et c’est évidemment à craindre, la responsabilité en reviendra évidemment en premier lieu aux organisateurs, mais au final à l’État Français, avec comme inévitable fusible le Préfet Philippe Chopin qui ne semble pas avoir eu ni le poids suffisant ni peut-être l’audace d’en interdire la tenue, prenant le risque de provoquer une grave crise diplomatique avec l’Espagne qui est un pays Démocratique, Souverain et surtout ami. Pour l’instant…
02
LES AUTORITÉS SUR LES DENTS
Les autorités du Département, qui ne s’y sont pas trompé, ont déployé un dispositif considérable, la PAF, la Police Nationale, le Groupement de Gendarmerie et le SDIS sont sur les dents et la mobilisation est totale pour accueillir les séparatistes qui semblent trouver des échos très favorables chez certains élus de la République qui se mêlent un peu de ce qui ne les regarde pas !
03 bis (350)Que dirait-on si l’Espagne envoyait des manifestants sur le territoire Français pour prendre fait et cause pour les « Gilets Jaunes » et accuser la France d’être une dictature, s’appuyant sur quelques débordements des forces de l’ordre ? En d’autres temps, ce serait un conflit armé…
UNE MANIFESTATION À HAUTS RISQUES
Deux Conférences de Presse ont été données, l’une par la Préfecture et l’autre par l’Association, accueillie pour l’occasion par le cinéma Castillet du centre ville. On notera l’absence du Préfet Philippe Chopin remplacé par son Directeur de Cabinet qui, tout en restant très discret et diplomate afin de ménager les susceptibilités Ibériques, n’en minimise pas moins les risques.
On apprend que ce ne sont pas moins de 583 cars Espagnols, 252 motos, 525 camping-cars et 12 à 15000 véhicules particuliers qui sont attendus pour convoyer entre 70.000 et 100.000 personnes. La circulation sera très difficile, la voie rapide de Canet entre le pont de la déchetterie et la sortie Bompas sera fermée dans les deux sens toute la journée, ainsi que la Rocade Est.
Quant à celle menée par les organisateurs, même si quelques phrases ont été généreusement traduites, elle s’est tenue en… Catalan, et elle ressemblait plus à un mini-meeting à destination des journalistes pour tenter de les rallier à leur cause, cause qui n’est pas celle de la France. Rappelons que les Pyrénées-Orientales sont en territoire Français sous perfusion économique du reste de la Nation, et pas encore autonome.
Les manifestants se disent tous pacifiques. Acceptons-en l’augure, mais connaît-on la moindre manifestation sans incidents majeurs, particulièrement ces derniers mois, avec beaucoup moins de participants ?
ET LE CORONAVIRUS DANS TOUT ÇA ?
S’agissant du risque de propagation aggravée du Covid-19, rappelons que, selon une Information de la préfecture de Gérone, deux élèves du Collège Narcís Monturiol sont en observation à Figueras suite à voyage scolaire en Italie, et que dans un autre établissement toujours dans la province de Gérone un professeur de retour de Venise est en observation suite à des symptômes inquiétants. Ne devrait-on annuler ce déplacement de masse transfrontalier à cause du risque d’épidémie du Coronavirus ? La question n’a pas été prise en compte, l’idéologie de contestataires étranger est plus importante.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Objets prohibés 700

Infos véhicules

Plan meeting voies fermées 700

Plànol general definitiu 700

PYRÉNÉES-ORIENTALES : DÉPÔT DE GERBE EN HOMMAGE AUX MILITAIRES DE LA GENDARMERIE, VICTIMES DU DEVOIR EN 2019

C’est en présence de Louis Aliot,de Jean-Marc Pujol, de Jean Sol, Sénateur des Pyrénées Orientales, de Laurence Gayte, de Romain Grau Perpignan 2020, et du Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest qui commande le groupement des P.-O., sous la Présidence du Préfet des #PyrénéesOrientales Philippe Chopin qu’avait lieu lundi 17 février 2020 la traditionnelle cérémonie de dépôt de gerbe en hommage aux Gendarmes morts en service.
À noter les présences, entre autres, d’Alain Got et de Gilles-Foxonet Maire-de Baixas, respectivement Maires de Saint-Laurent-De-La-Salanque, Languedoc-Roussillon, France et de Baixas, Languedoc-Roussillon, France, mais et comme toujours pas du Maire de Canet, qui pourtant fait toujours de grandes démonstrations d’amour envers les militaires. Mais pas au point de se déplacer… Dommage, c’était là une occasion d’achever le mandat avec un peu d’élégance.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Liste Gendarmes décédés 2019Message Gendarmes morts pour la France
01

0203

040507080909

10

PERPIGNAN : LE MAIRE SORTANT UTILISE ABUSIVEMENT LES MOYENS PUBLICS POUR SA CAMPAGNE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement


Olivier Amiel (affiche)Communiqué d’Olivier AMIEL, candidat à la Mairie de Perpignan en mars 2020
Les cérémonies de vœux par un maire ne sont pas interdites en période électorale mais elles doivent avoir un contenu neutre sans faire référence :
1/ à l’élection à venir 

2/ au bilan de mandat de manière promotionnelle 
3/ à la présentation des projets envisagés après l’élection. 

Le maire sortant et candidat à l’élection municipale de Perpignan a réussi à enfreindre ces trois interdits en une seule cérémonie de vœux à la Presse le 13 janvier ! 

Jean-Marc Pujol candidat à sa propre succession a en effet évoqué son programme électoral tout en dévoilant l’aménagement du théâtre municipal (1,3 millions d’euros de travaux) !

Quelques jours plus tôt lors d’une cérémonie des vœux à la population le 11 janvier, le maire sortant et candidat avait déjà évoqué sa campagne électorale en faisant la promotion de son bilan. Le mélange des genres est allé loin puisque le parti Les Républicains a même invité par mail ses militants à la cérémonie de vœux…  

Il s’agit donc de l’utilisation avérée de moyens publics pour les besoins de la campagne électorale du maire-candidat, ce qui est interdit par le code électoral.
La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) devra intégrer les dépenses liées à ces cérémonies de vœux au compte de campagne du maire sortant et candidat.

Dura lex sed lex
(NDLR : « dure est la loi, mais c’est la loi »)

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN – CASTANER / POLICE SÉCURITÉ : COMMENT PRENDRE LES ÉLECTEURS POUR DES IMBÉCILES

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

PERPIGNAN
L’ARRIVÉE DE LA BRI

Communiqué de Louis Aliot,
Député de la 2ème Circonscription des Pyrénées-Orientales et candidat à la Mairie de Perpignan en mars 2020
 

Après l’annonce tonitruante du Député de la 1ère Circonscription des Pyrénées-Orientales Romain Grau, candidat à la Mairie de Perpignan et ami supposé du Président Macron s’attribuant à lui seul l’arrivée d’une BRI à Perpignan, le sang de Louis Aliot qui joue sur les mêmes terres n’a pas manqué de bouillir, et il nous a fait parvenir sans délai un communiqué qui décrypte « l’événement ».

CASTANER / POLICE SÉCURITÉ :
COMMENT PRENDRE LES ÉLECTEURS POUR DES IMBÉCILES
 

LA portrait 450À mi-mandat et après avoir fermé deux postes de police sur Perpignan, à deux mois des municipales, le ministre de l’intérieur et son petit télégraphiste local, le député Macroniste ancien 1er adjoint de Jean-Marc Pujol, dégainent une création opportune, en utilisant tous les moyens pour tenter de sauver les meubles tant il est vrai que la trajectoire perdante « Cresta » est aujourd’hui enclenchée.
Cette annonce est une annonce électoraliste destinée à masquer la réalité d’une insécurité de plus en plus oppressante sur la ville. Personne n’est dupe !
Une BRI, demandée par tous les élus depuis déjà longtemps est un début, mais face à l’ampleur des problèmes, c’est une présence permanente sur plusieurs zones sensibles qu’il faudrait. Et donc plus d’effectifs et de moyens.
Nous la mettrons en place et placerons l’État face à ses responsabilités, car c’est de la mise en danger de nos concitoyens dont on parle par le manque de moyens mis à disposition !

 

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : MANIFESTATION DU 5 DÉCEMBRE 2019

Communiqué de la Direction Départementale de la Sécurité Publique
des Pyrénées-Orientales

01

Jeudi 5 décembre 2019, une manifestation est organisée à Perpignan à l’appel de plusieurs syndicats « contre le projet de réforme des retraites »

4 CORTÈGES CONVERGERONT VERS LA PLACE DE CATALOGNE :

– 1er cortège : départ des manifestants à 9h15 d’Enedis.
Itinéraire : avenue de Prades – boulevard du Conflent – avenue du Général de Gaulle – place de Catalogne.
– 2ème cortège : départ des manifestants à 9h30 du centre hospitalier.
Itinéraire : avenue du Languedoc – avenue Joffre – boulevard Clémenceau – place de Catalogne.
– 3ème cortège : départs des manifestants du lycée Arago.
Itinéraire : rue du Lycée – cours Lazare Escarguel – place de Catalogne.
– 4ème cortège : départ des manifestants à 10h00 de la Poste Arago.
Itinéraire : quai de Barcelone – Cours Lazare Escarguel – place de Catalogne.

Rassemblement des manifestants à 10h30 place de Catalogne suivi d’un défilé pédestre en direction du pont Arago.

Itinéraire : Cours Lazare Escarguel – pont Arago – D900 – boulevard Desnoyés – rond-point Lancaster – avenue Joffre – pont Joffre – place de la Victoire

Une forte participation est attendue pour cette manifestation qui risque de rendre la circulation très difficile. Nous vous invitons à prendre vos dispositions pour éviter tout désagrément.

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : LA GENDARMERIE NATIONALE CÉLÈBRE LA SAINTE GENEVIÈVE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Vendredi 29 novembre, se déroulait la célébration de la Sainte Geneviève, cérémonie officiée par l’évêque de Perpignan-Elne et présidée par le Préfet des Pyrénées-Orientales Philippe Chopin, en présence du Maire de Perpignan Jean-marc Pujol, de son probable successeur Louis Aliot, des Sénateurs François Calvet et Jean Sol (Jean Sol, Sénateur des Pyrénées Orientales ), mais manquait à l’appel le Député-candidat aux élections municipales de mars 2020 Romain Grau Perpignan 2020, pourtant très fervent Catholique et ardent défenseur de forces armées et de sécurité. Sans doute très occupé à finaliser la cérémonie internationale d’inauguration de sa permanence Place de la République et des frugales agapes qui ont suivi le discours ?
Rappelons que c’est par décret en date du 18 mai 1962 que le pape Jean XXIII a solennellement désigné sainte Geneviève comme patronne de la Gendarmerie, dont il avait pu apprécier les engagements et le sens du service comme nonce apostolique à Paris, peu auparavant.
Au calendrier de l’Église, la fête de sainte Geneviève figure au 3 janvier qui correspond à la date de sa mort, c’est-à-dire de sa naissance au ciel. Cependant, cette date n’étant pas favorable au rassemblement des gendarmes requis par cette célébration, elle est célébrée par la gendarmerie au 26 novembre, qui correspond à la fête de Sainte Geneviève des Ardents, instituée par le pape Innocent II pour le diocèse de Paris en l’honneur des miracles de guérison de la peste opérés à l’invocation de la sainte en cette ville en l’an 1130. La gendarmerie étant une unité dont les origines sont liées à l’histoire de la ville de Paris, cette date paraît particulièrement bien convenir.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

01
0203Présentation St Geneviève 01Présentation St Geneviève 02Présentation St Geneviève 03Présentation St Geneviève 04Carton invitation GROUPEMENT STE GENEVIEVE 2019 MAIL

PERPIGNAN – MUNICIPALES 2020 : « POUR SE SERVIR DE SA RAISON, ON A BESOIN DE SÉCURITÉ ET DE QUIÉTUDE » (Patrick Süskind)

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Damien Albanell

03 150Suite à l’invitation du candidat aux municipales de Perpignan 2020, Louis Aliot, j’assistais vendredi soir à l’inauguration de sa permanence rue Mailly dans la vieille ville, et à sa première réunion publique salle des libertés devant 250 personnes.
La présence du médiatique Robert Ménard, maire de Béziers n’est pas anodine, tant le modèle Biterrois est un exemple à suivre pour la capitale du pays catalan.
02 150La sécurité et l’économie ont été au cœur des débats… Il va de soi que les activités commerciales et financières ne peuvent être florissantes que dans une ville où règne la sérénité et la quiétude.
À titre personnel, j’apporterai mes connaissances sur le sujet et tout mon soutien à Louis Aliot, qui est le seul à pouvoir redonner de la fierté aux Perpignanaises et aux Perpignanais.
Je ne doute pas que ma démarche sera suivie par le millier d’électeurs de « Debout La France » à Perpignan, que j’ai eu le plaisir et l’honneur de côtoyer au cours des huit années où j’ai été en responsabilité à la Fédération.

LA RÉDACTION :
À noter que le Catalan Damien ALBANELL, plus que probable Adjoint à la sécurité de Louis Aliot dès mars 2020 succédant à Chantal Bruzi, après 10 ans de #BRI est actuellement fonctionnaire de police à la #PJ de #Perpignan. Un avis autorisé et une compétence dont le futur maire aurait tort de se priver.

01

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN – GRATUITÉ TOTALE DES TRANSPORTS : DÉMAGOGIE QUAND TU NOUS TIENS !

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Xavier Baudry – Conseiller Municipal et Communautaire.

XAVIER BAUDRY 04Devant l’avalanche de propositions, toutes plus démagogiques les unes que les autres, concernant l’hypothétique gratuité totale des transports en commun sur le territoire de l’Agglomération de Perpignan, il est visiblement utile de rappeler à certains prétendants au poste de 1er Magistrat de la Ville, qu’à la fin ce sont toujours les contribuables qui paient la facture.
En effet, avant de proposer une gratuité totale des transports, il faut savoir que celle-ci, si elle était mise en œuvre, génèrerait une pression fiscale supplémentaire (au bas mot) de plus de 6 millions d’€uros pour les entreprises de l’agglomération (de plus de 11 salariés), via la Taxe dédiée (Versement Transports) ou exigerait une hausse de +5% de la Taxe Foncière !
En complément, pour compenser la perte des recettes de la billetterie des tickets et abonnements de bus, il faudrait augmenter le taux du Versement Transports des entreprises de +0,5%… Quant à ceux qui citent la ville de Dunkerque, en comparaison de Perpignan, c’est oublier que cette dernière possède sur son territoire de nombreuses grandes entreprises, ce qui de fait, lui assure des rentrées fiscales et des marges de manœuvre en la matière, sans communes mesures…
Certains candidats aux municipales, qui sont ou ont été Conseillers Municipaux, devraient donc s’abstenir de faire de telles propositions, s’ils avaient étudié avec sérieux leurs dossiers…
En ayant par ailleurs à l’esprit le Rapport de la Chambre Régionale des Comptes au sujet de la Métropole de Perpignan daté du 20 février 2018, qui précise, je cite, que : « la Métropole de Perpignan-Méditerranée n’a pas de marge de manœuvre en matière fiscale ».
Avec Louis Aliot, loin de ces propositions teintées de démagogie, nous proposerons, par le biais d’économies de fonctionnement à la Métropole de Perpignan, une gratuité spécifique dédiée aux scolaires et étudiants, à l’image des seniors, afin de rendre du Pouvoir d’Achat aux familles et de favoriser leur mobilité.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES – PERPIGNAN : LE STATIONNEMENT ET LES VERBALISATIONS PRIVÉES… ENCORE ET TOUJOURS !

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Damien AlbanellPar Damien Albanell 

D’après l’article R417-12 du code de la route :
« Est considéré comme abusif le stationnement ininterrompu d’un véhicule en un même point de la voie publique ou de ses dépendances, pendant une durée excédant sept jours ou pendant une durée inférieure mais excédant celle qui est fixée par arrêté de l’autorité investie du pouvoir de police ».
Il va falloir expliquer, à Perpignan, quel a été l’intérêt premier de confier le stationnement à une société privée. Visiblement ce n’est sûrement pas pour fluidifier et réguler les places de parking…À quoi bon verbaliser un véhicule à de multiples reprises, ce dernier étant apparemment abandonné par son propriétaire (qui par ailleurs ne sera probablement pas en mesure de payer ses contraventions). Les riverains doivent être ravis quand ils cherchent une place devant chez eux…
01
02
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES « DEBOUT LA FRANCE » : DAMIEN ALBANELL DÉMISSIONNE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Après plusieurs années passées au service du parti de Nicolas Dupont-Aignan, la délégation locale perd son secrétaire départemental.
Il est à présent plus que probable que Damien Albanell figurera sur la liste « Rassemblement Local » conduite par le Député de la 2ème Circonscription qui se veut très largement ouverte et accueillante en direction « des » droites et de la société civile.
À suivre…
Damien AlbanellCommuniqué de Damien Albanell : Lettre ouverte à Nicolas Dupont-Aignan
Cher Nicolas,
C’est avec un profond regret que depuis quelques mois, je ne retrouve plus dans vos positions le fondement gaulliste de notre mouvement. Celui-là même qui pousse toujours les décisions vers l’intérêt général et non l’intérêt particulier. Ce positionnement qui vous a animé à l’entre deux tours de la présidentielle, vous intimant de vous rallier à Marine Le Pen avec force, pour combattre jusqu’au bout ce que nous savions être à l’époque :  l’arrivée des intérêts d’une poignée de privilégiés au détriment de la majorité des Français.
Depuis ce moment historique de votre parcours, vous n’avez eu de cesse que d’appeler de vos vœux à une union des droites, avec tout d’abord le lancement des « amoureux de la France ». Un mouvement éphémère malheureusement, au sein duquel nombre de personnalités politiques s’étaient ralliées et qui devaient être le support d’une identité électorale future.
Votre refus de faire une grande liste souverainiste avec nos partenaires politiques naturels aux élections européennes, nous prive aujourd’hui de parole au sein des instances européennes ainsi qu’à une possible construction de cette « Europe des coopérations » que nous appelons tous en matière sécuritaire notamment.
Je ne peux me résoudre à entrer dans cette danse macabre pour la France, consistant à reculer ou à changer de discours sous la pression de la pensée d’une pseudo élite consistant à qualifier de « rétrograde » la défense des valeurs qui sont celles de la France.
A ce jour, Debout la France ne se donne plus les moyens de se battre…
Sans élu, comment pouvons-nous proposer des solutions pour faire obstacle à la dangereuse montée de l’islamisme radical qui a fait tant de morts sur nos trottoirs, comment pouvons-nous freiner l’avancée vers une Europe fédéraliste et l’inévitable mondialisme sauvage qui nous est imposé avec les traités comme le CETA ?
De fait, notre mouvement se retrouve dans l’impossibilité de peser sur une politique de quelle que nature que ce soit…
Vos positions pour les élections futures, pousse notre mouvement dans une solitude mortifère. Le départ de plusieurs cadres de grande qualité tant aux seins de nos instances dirigeantes du Bureau National que dans les fédérations, tout comme la mise en retrait de certains autres, a appauvri dangereusement notre capacité à proposer les bons remèdes aux bons maux.
A titre personnel, dans mon département, je mettrai toute mon énergie pour que nos idées et nos convictions l’emportent lors des prochaines échéances électorales. Loin des calculs politiciens et partisans… avec un seul objectif, redonner à nos concitoyens sur l’ensemble de mon territoire la fierté qui est la leur et la quiétude qu’ils méritent. Vos instructions étant de ne prendre aucune position officielle, j’ai donc décidé de mettre fin à mes fonctions de secrétaire départemental des Pyrénées-Orientales. En effet, je préfère rester fidèle à mes principes ainsi qu’à mes opinions, et faire tout mon possible pour qu’aucune ville ne soit remportée par nos adversaires politiques et idéologiques.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES NOUVEAU CHEF DE LA SÛRETÉ DÉPARTEMENTALE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

01

Lors d’une cérémonie le jeudi 19 septembre, le Commissaire Divisionnaire Jean-Marc REBOUILLAT, Directeur Départemental de la Sécurité Publique des Pyrénées-Orientales, a installé dans ses nouvelles fonctions de Chef de la Sûreté Départementale, la Commissaire Charlotte NOUET, en présence de l’ensemble des personnels de la Direction Départementale de la Sécurité Publique et des autorités civiles et militaires.
02
Âgée de 35 ans, titulaire d’un Master 2 en droit et stratégie de la sécurité, Charlotte NOUET a passé cinq ans en CRS en qualité de lieutenant de police, avant de rejoindre en 2013 l’Ecole Nationale Supérieure de Saint Cyr au Mont d’Or en tant qu’élève commissaire.
Elle a ensuite été nommée chef de la circonscription d’Agde où elle a officié pendant 4 ans avant de rejoindre Perpignan en tant que Chef de la Sûreté Départementale.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
03
04

PYRÉNÉES-ORIENTALES – GESTION PAR PERPIGNAN MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE DES BACS ENTERRÉS : PERPIGNAN DONNE DES IMAGES DE VILLE DU TIERS MONDE, EN PLEIN FESTIVAL « VISA POUR L’IMAGE » !

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Communiqué du Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot »

Malgré nos alertes et sollicitations pressantes le Maire-Président de Perpignan, Jean-Marc Pujol, n’a visiblement pas pris la mesure des problèmes importants de salubrité générés par les implantations de type « bacs enterrés », qui se sont considérablement accentués ces dernières semaines, laissant par là-même notre ville donner des images de « Tiers-Monde » en plein festival de « Visa pour l’Image « .
01
En effet, là où ils sont implantés, ces dispositifs de « bacs enterrés » deviennent de véritables petites déchèteries à « ciel ouvert », et ce un peu partout en ville, et notamment dans les secteurs très fréquentés.

02Dans cette affaire, il y a lieu de dénoncer l’enchevêtrement des compétences : la collecte des ordures via ce type d’équipements, est délégué par Perpignan Méditerranée Métropole à une entreprise privée, l’entretien des sites est assuré par les agents de PMM, et enfin le ramassage des ordures déposées hors de ces containers (lorsque ceux-ci sont pleins notamment) est effectué par les services municipaux du service Propreté !

Dépendant donc, de trois services différents, le coût total de la collecte des déchets via ce système (déjà plus coûteux à la base, voir le rapport annuel « Gestion des Déchets » de PMM) devient exorbitant !

Une réorganisation urgente s’impose, il est intolérable à la vue de la fiscalité locale en constante augmentation, que les Perpignanaises et Perpignanais  aient à subir de telles nuisances… Avec pour conséquences les risques sanitaires que l’on peut aisément imaginer.
Face à cette problématique récurrente, nous demandons au Maire-Président, Jean-Marc Pujol de prendre les mesures urgentes qui s’imposent… Car dans ce dossier, l’exécutif ne peut pas tout mettre sur le dos des « incivilités » ou de la « Tramontane »!

Avec une pensée pour les riverains et les propriétaires des maisons devant lesquelles ces bacs « enterrés » ont été installés sans leur accord et sans la moindre concertation, et qui ont vu leur bien dévalué de 30% au lendemain de cette installation, quand il ne devient pas invendable.

À la nuisance occasionnée par la benne qui vide les bacs, « les bruits et les odeurs », au grand passage des riverains qui viennent déposer leurs poubelles, il faut à présent faire avec une décharge à ciel ouvert !!!

Un grand bravo au Président Pujol et à son équipe incompétente !
DA

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
0304

PERPIGNAN : EXPOSITION DE L’ARMÉE DE TERRE AU « FESTIVAL OFF »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

L’armée de Terre participe au #FestivalOFF de Perpignan, et pour la deuxième année consécutive, des travaux de photographes civils et militaires sont exposés dans le centre-ville.
01Organisé par l’association des commerçants de Perpignan aux mêmes dates que le Festival international du photojournalisme « Visa pour l’image – Perpignan », le « Festival OFF » présente les travaux de photographes amateurs et professionnels au fil de nombreux lieux d’exposition dans la ville.
Pour cette édition 2019, l’armée de Terre présentera trois expositions :
– « Paras – Regards croisés » du reporter-photographe Fred Marie et de l’adjudant-chef Jean-Raphaël Drahi ;

– « Zone de vie en zone de guerre » du maréchal des logis Jérôme ;
– « Les visages de l’armée de Terre », collection de photos réalisées par l’ensemble des soldats de l’image de l’armée de Terre.
À l’occasion de ce rendez-vous, l’armée de Terre remettait également mardi 3 septembre 2019, le prix « sergent Sébastien Vermeille » 2019.
Ce concours annuel vient récompenser le travail de photographes civils et militaires accompagnants les actions des hommes et des femmes de l’armée de Terre. Il rend également hommage au sergent Sébastien Vermeille, de la cellule de production images Terre (CPIT) de Lyon, mort au combat le 13 juillet 2011 sur le théâtre afghan dans l’accomplissement de sa mission de « soldat de l’image ».

À noter que les 6 PARLEMENTAIRES étaient invités par le #DMD Colonel #ChristopheCorrea et que SEUL LE DÉPUTÉ DE LA 2ème CIRCONSCRIPTION Louis Aliot (Rassemblement National 66) A HONORÉ LES MILITAIRES DE SA PRÉSENCE, les cinq autres n’ayant même pas eu la plus élémentaire politesse de décliner cette invitation. Il devait sans doute « y avoir piscine », mais ce cinglant mépris est un peu lamentable…
Sur les photos, cohabitent le Maire sortant jusqu’en 2020 Jean-marc Pujol (#LesRadicalisés66 ou #LaREM ?), la Présidente du #ConseilDépartemental66 Hermeline Malherbe (#PartiSocialiste), et celui qui est pressenti comme le futur Maire-Président dès mars 2020 Louis Aliot (qui fête ce mercredi 4 septembre son demi-siècle d’existence), sous l’arbitrage toujours bienveillant du #Préfet des #PyrénéesOrientales #PhilippeChopin.

Lieu de l’exposition :
Caserne Gallieni, 4 Rue de l’Académie
66000 Perpignan

Didier Allizard
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
02

PERPIGNAN – SACCAGE DE LA PERMANENCE DE ROMAIN GRAU : ACTE II !

OÙ VA S’ARRÊTER CETTE HAINE DES « SANS CERVELLE » ? 

Et ça recommence, après la tentative d’incendie de la permanence du Député LaREM de la 1ère Circonscription des P.-O. et candidat aux Municipales 2020 Romain Grau le 27 juillet, les « Démocrates » ont remis le couvert dans la nuit du 31 août au 1er septembre en s’en prenant aux vitrines à nouveau bonnes à remplacer.

01

Quelles que puissent être les divergences politiques entre les uns ou les autres, quel est ce pays où c’est la rue qui parle et où la voix des urnes n’est pas respectée ? Après tout, la majorité soutenue par le Député Grau a été élue, évidemment par ceux qui se sont déplacés(!!!…), et son action est légitime. C’est ce qui s’appelle la Démocratie !
Il ne fait aucun doute que ces voyous ne cherchent qu’à semer le désordre et faire régner la terreur, mais au final cette action radicalisée est contre-productive et ne fera que renforcer la cohésion autour des victimes de ces actes inqualifiables.
Quelle sera la prochaine étape ? En pleine campagne des Municipales, il est légitime de se poser la question…
02
Photos : J.Marie ARTOZOUL
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

DANS LE CADRE DES CÉRÉMONIES DU 8 MAI… L’ANFEM PERPIGNAN ACCUEILLE UNE DÉLÉGATION INVICTUS DE MILITAIRES BLESSÉS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Cérémonie du 08 mai 2019 à Perpignan présidée par le Préfet PHILIPPE CHOPIN
Cérémonie du 08 mai 2019 à Perpignan présidée par le Préfet PHILIPPE CHOPIN
Du 5 au 9 mai 2019, une délégation de militaires blessés qui représenteront la France dans des compétions nationales et internationales a séjourné dans les Pyrénées Orientales.
À l’initiative et entièrement financé par L’ANFEM (Association Nationale des Femmes de Militaires), c’est aux flamands roses de Canet en Roussillon que nos militaires blessés ont été hébergés. En effet L’ANFEM et sa présidente Nationale, Madame Florence LENDROIT, n’ont de cesse d’aider les familles de militaires blessés ou tués en service (voir encadré). L’organisation de ce séjour a été confié à l’ANFEM de Perpignan et sa déléguée, Madame Anabel CORREA, avec l’appui du CNEC -1 Choc et de la Délégation Militaire Départementale, a concocté un programme mêlant récupération physique et visites culturelles et sportives.
Militaires blessés et ANFEM côte à côte à la cérémonie du 8 mai à Perpignan
Militaires blessés et ANFEM côte à côte à la cérémonie du 8 mai à Perpignan
Au programme, visite des caves BYRRH et des caves Pernod Ricard, visite du Fort Miradou de Collioure, site du CNEC-1 Choc où les commandos ont présenté un panel de leurs missions. La sortie en mer a été appréciée par l’ensemble de la délégation embarquée sur la vedette du CNEC-1 Choc. Une visite des installations de L’USAP (centre d’entrainement du parc des sports et du Stade Aimé Giral) a permis à nos militaires (athlètes de haut niveau) de dialoguer avec l’ensemble du Staff de l’USAP.
Une soirée de Gala organisée aux Flamands Roses a réuni athlètes, organisateurs, partenaires et sponsor ainsi que de nombreuses personnalités civiles et militaires du département. Au cours de cette soirée, Bernard DUPONT, maire de Canet en Roussillon, a accueilli l’ensemble des invités, Anabel CORREA a présenté l’ANFEM, Sabrina porte-parole des athlètes a remercié l’ensemble les organisateurs du séjour, et Monsieur Philippe CHOPIN, Préfet des Pyrénées Orientales, avec des mots forts et chaleureux a clôturé les prises de paroles officielles.
La délégation aux caves BYRRH devant la plus grande cuve en chêne du monde
La délégation aux caves BYRRH devant la plus grande cuve en chêne du monde
La participation de nos militaires blessés à la cérémonie commémorant le 74ème anniversaire de la victoire de 1945 qui s’est tenue le 8 mai au Monument aux Morts de Perpignan a été remarquée, saluée et longuement applaudie par les nombreux spectateurs présents. A cette occasion, une délégation de l’ANFEM Perpignan et une délégation des Rusted Oaks Family étaient présentes, à leurs côtés, sur les rangs. Le dépôt de gerbe de Monsieur le Préfet accompagné par 2 militaires blessés a renforcé le lien Armée-Nation.
C’est reposés et chargés de merveilleux souvenirs que nos militaires blessés ont quitté les Pyrénées Orientales le jeudi 9 mai.

L’ASSOCIATION NATIONALE DES FEMMES DE MILITAIRES

L’ANFEM est dédiée aux femmes de la communauté de défense et à leur famille.
L’ANFEM est composée de 60 délégations comptant 4000 adhérentes dont 700 bénévoles.
Elle aide à faire des rencontres, propose des ateliers, mène différentes actions mais elle fait bien plus que cela.
Florence LENDROIT, la présidente Nationale, n’a de cesse de se battre pour défendre les droits des familles et travaille en étroite collaboration avec la Ministre des armées Madame Florence PARLY, sur « LE PLAN FAMILLE » projet majeur de l’ANFEM qui a été présenté à la commission défense de l’assemblée nationale et qui vise à faciliter les démarches liées aux mutations et aux difficultés rencontrées par les familles.
Ce plan vise également à améliorer les conditions de vie des familles de blessés et l’ANFEM s’est s’impliqué, en 2015, dans l’aménagement de la maison des familles et des blessés de l’Hôpital Percy de Clamart pour permettre à celles-ci d’être au plus près du conjoint hospitalisé.
Ce plan famille vise également à améliorer les conditions de vie « des veuves et des orphelins » ainsi que celles des familles endeuillées (parents, frères et sœurs) en les aidant dans les démarches administratives mais aussi par l’organisation de groupes de paroles. 
L’ANFEM participe aussi à la reconstruction des blessés par le sport d’où l’accueil d’une délégation de militaires blessés aux Flamands Roses à Canet en Roussillon. 
Au plan local, la délégation de Perpignan, forte de 110 adhérentes, mène depuis peu des actions destinées à renforcer le lien armée–Nation comme le soutien des cadets de la Défense de Perpignan et la course pédestre la Perpinyane.

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Dégustation de BYRRH
Dégustation de BYRRH
Visite des installations de L’USAP au cœur du carré vert d’Aimé GIRAL
Adhérentes de L’ANFEM Perpignan à Collioure
Visite des installations de L’USAP au cœur du carré vert d’Aimé GIRAL
Visite des installations de L’USAP au cœur du carré vert d’Aimé GIRAL
Embarquement pour une croisière sur la vedette du CNEC-1 CHOC
Embarquement pour une croisière sur la vedette du CNEC-1 CHOC
Conférence de presse aux Flamands Roses
Conférence de presse aux Flamands Roses

PERPIGNAN – ZONE DE FRET INTERNATIONAL EN CRISE : L’ÉTAT, LA RÉGION ET LA SNCF DÉFAILLANTS

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu

Ce devait être Nicolas Dupont-Aignan, ce fut finalement le 9ème de la liste de « Debout La France » et Gilet Jaune de la 1ère heure Benjamin Cauchy qui répondit « Présent » à l’invitation du syndicat des acteurs économiques de la Zone de Fret Internationale St Charles en crise, le boss ayant raté l’avion. Vrai ratage ou visite différée compte tenu de l’évolution des évènements et des déclarations d’intentions de la Ministre des transports ? Ce samedi, ce fut plutôt « Couchée La France »…
Damien Albanell et Sébastien Cauchy
Damien Albanell et Sébastien Cauchy
C’est au terme d’une réunion à huis clos que le Délégué Départemental DLF Damien Albanell a organisé une Conférence de Presse sous le portique de l’entrée du site, point presse qui n’a visiblement pas intéressé grand monde en dehors de L’#Indépendant et de #DirectSud, en dépit d’une invitation générale faite à toute la presse locale. C’est confirmé, dans le département comme un   peu partout en France, le parti de NDA est rendu atone par une couverture médiatique largement sous-calibrée au regard de son score à la dernière Présidentielle, il est vrai généreusement offerte au « petit oiseau brun » qui ne fait pourtant pas la course en tête.
UNE ACTIVITÉ LARGEMENT ORIENTÉE VERS L’EXPORT
Le charismatique Benjamin Cauchy clair et direct évoque en premier lieu la nécessité de soutenir un acteur économique important pour la ville de Perpignan, comprendre leurs activités et les enjeux pour demain, cette mission largement européennes compte tenu de leur forte activité à l’export.
SNCF, RÉGION, ÉTAT ET MÊME LA MÉTROPOLE PMM RENVOYÉS DOS À DOS
En deuxième lieu, concernant cette crise actuelle de suppression de la ligne Rungis-Perpignan et de ses 40 wagons, il dénonce sévèrement l’absence d’action et d’anticipation de l’État, de la Région et de la SNCF. Même s’il se félicite de la solution temporaire trouvée et annoncée vendredi par la Ministre des transports, « Mais il ne faut pas se cacher derrière le communiqué de presse de madame BORNE, lorsqu’on sait qu’il y a deux ans de production d’un wagon réfrigéré et qu’on sait qu’ils ont 40 ans, je pose la question de la responsabilité de la SNCF, de ses filiales et des gouvernements successifs pour ne pas avoir anticipé leur renouvellement » souligne-t-il, pointant ouvertement du doigt la Région #Occitanie et sa présidente Carole DELGA. 
À droite le délégué jeune Valentin Armangau, à ses côtés Ludovic Bonnet délégué à la communication, Benjamin Cauchy, candidat DLF et porte parole de NDA, Damien Albanell Secrétaire Départemental DLF 66, et Mr Lempereur, cadre DLF65, et père de Damien Lempereur, candidat et porte parole DLF
À droite le « délégué jeunes » Valentin Armangau, à ses côtés Ludovic Bonnet délégué à la communication, Benjamin Cauchy, candidat DLF et porte parole de NDA, Damien Albanell Secrétaire Départemental DLF 66, et Mr Lempereur, cadre DLF65, et père de Damien Lempereur, candidat et porte parole DLF
RECULER POUR MIEUX SAUTER
Damien Albanell rappelle quant à lui avoir déjà soulevé le problème en local concernant Port-Vendres et son projet de 3ème quai (3ème port européen sous tutelle de la région), « on avait déjà tiré le signal d’alarme en 2015, quand j’entends aujourd’hui Madame Delga (Voir Communiqué de Presse – NDR) qui demande un sursis supplémentaire pour pouvoir se retourner et qui crie au scandale, on a de quoi se poser des questions. On dit que « Gouverner c’est prévoir », force est de constater que nos élus, que ce soit en local ou en régional, n’ont rien prévu du tout. Ils demandent des délais supplémentaires, c’est reculer pour mieux sauter ! Encore une fois, on est un peu les oubliés de l’État et de la Région « . Il rappelle que le ferroutage et le combiné fer/route est une piste qu’il faut envisager, au moins temporairement pour ne pas offrir une voie royale à Barcelone, à l’image d’autres pays Européens, dont la Suisse qui n’est certes pas dans l’UE (27/28 Nations) mais bien en Europe (45 Nations), ce qu’oublient toujours de dire les « Eurogagas ». Le délégué DLF fait également porter la responsabilité de cette crise à la Communauté de Commune #PMM et à son Président J.Marc Pujol, propriétaire du Foncier sur St Charles « qui n’ont pas non plus anticipé, c’est un constat ».
L’UNION EUROPÉENNE DOIT IMPOSER DES NORMES SOCIALES
Autre point d’alerte pointé par Benjamin Cauchy concernant l’importation de produit Marocains (25% contre 65% pour l’Espagne), il rappelle que si l’UE a été capable d’imposer des normes sanitaires aux pays importateurs, elle doit aussi les étendre et les imposer aux normes sociales « ça crée une concurrence déloyale avec nos producteurs locaux », avec pour seul exemple ces tomates produites au Maroc à 0,65 € contre 1 € en France. « Si vous souhaitez faire entrer des produits dans l’Union Européenne et éviter la concurrence déloyale, améliorez vos normes sociales ! Si on est capables à 4/5 pays d’imposer cette norme sociale, ça va changer la donne. C’est ce qu’on appelle dans notre programme « L’Europe des Nations Libres », on veut retrouver nos prérogatives par rapport à ce qu’impose ou ce que ne fait pas la Commission Européenne, voilà un projet concret ».
On peut noter que tous les partis politiques sont intervenus ou ont pris des positions claires sur cette « affaire St Charles », tous sauf… le micro parti d’extrême-droite moribond #LesRadicalisés66 (ex #UMP66), plus accaparé par son souci de souffler sur les haines et les aigreurs de ses militants transformés en adeptes d’une secte Nationale au seul bénéfice du gourou, l’improbable Renard Argenté, que de défendre l’intérêt général et se positionner en force de propositions constructives.
Didier Allizard
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

COMMUNIQUÉ DE CAROLE DELGA

CP Train des primeurs réunion Borne

Motion Train Primeur CD 20.05Légendes photos :
1 – Damien Albanell et Sébastien Cauchy
2 – À droite le « délégué jeunes » Valentin Armangau, à ses côtés Ludovic Bonnet délégué à la communication, Benjamin Cauchy, candidat DLF et porte parole de NDA, Damien Albanell Secrétaire Départemental DLF 66, et Mr Lempereur, cadre DLF65, et père de Damien Lempereur, candidat et porte parole DLF

PERPIGNAN : ROMAIN GRAU ACCUEILLE LA PRÉSIDENTE DE « LA FRANCE VRAIMENT »

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Samedi dernier, Romain GRAU, a accueilli Aurelie GROS, la Présidente de La France Vraiment, qui dans le cadre de son tour de France prône son principe phare : le Ministère des Citoyens. Elle a fait étape à Perpignan sur le quartier Saint-Jacques afin d’aller à la rencontre de l’association des Citoyens du quartier Saint-Jacques et son Président Alain Gimenez.
Elle avait eu l’occasion il y a quelques mois de les rencontrer lors des opérations de démolition des logements engagés par la municipalité. Elle est revenue pour échanger avec eux sur l’évolution de ce dossier et la mise en œuvre de concertation des habitants sur cette question. Un moment riche entre les habitants, Aurelie GROS et Romain GRAU.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

SJ1SJ2SJ3

PERPIGNAN – AFFAIRE EAS : « UN SAUVETAGE DIFFICILE, UNE SITUATION DÉLICATE ET BEAUCOUP DE QUESTIONS… »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Louis Aliot
Député de la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales

RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES 2016 et 2017
EN FIN D’ARTICLE

LA portrait 650La Société de maintenance aéronautique EAS, entreprise présente sur le territoire de ma circonscription, a connu depuis déjà longtemps des difficultés. Le député que je suis ne s’en est jamais désintéressé même si les acteurs sociaux, économiques ou patronaux ont mis un soin particulièrement démocratique à m’éviter, ou m’informer. Heureusement que des salariés plus éclairés m’ont informé de l’ensemble des soubresauts internes.
Cette société basée sur notre aéroport vient donc d’être reprise par Sabena Technics. Aujourd’hui propriété de TAT Group, Sabena Technics (2 500 salariés sur 14 sites dans le monde, 400 M€ de chiffre d’affaires) pourrait changer de propriétaire d’ici la fin de l’année. Les fonds Sagard, Bpifrance et TowerBrook, sont entrés en négociation exclusives avec le propriétaire afin de reprendre la majorité des parts de l’entreprise qui, en Occitanie, exploite historiquement deux sites à Toulouse et Nîmes (source Les Echos).
Placée en redressement judiciaire, New EAS (238 salariés) aura donc connu un troisième propriétaire en 18 mois. En difficulté chronique, l’entreprise était depuis juillet 2017 dirigée par un propriétaire auvergnat après avoir été gérée par l’actuel député LaREM (du 5/11/2014 au 14/07/2017), ancien 1er adjoint à la mairie de Perpignan, énarque et ami d’Emmanuel Macron, qui avait mené l’entreprise dans des conditions difficiles que d’aucuns jugeront opaques comme en témoignent les rapports des commissaires aux comptes sur les exercices 2015 et 2016 (ci-joints).
Malheureusement et comme toujours, ce sont les salariés qui vont payer les erreurs de ces gestions hasardeuses successives puisque la reprise par Sabena ne se fera pas sans casse. Si 165 salariés resteront à Perpignan et que 30 propositions de reclassement seront faites dans d’autres établissements de Sabena Technics, 35 autres postes seront supprimés. Les syndicats prévoient plus de licenciements, sans compter l’impact pour le territoire de la communauté urbaine, pour les sous-traitants ou les stagiaires de l’AFPA. Le tribunal de commerce a néanmoins jugé l’offre la plus équilibrée et la moins vulnérante pour préserver ce qui pouvait l’être.
Cependant, à la lecture des documents financiers et comptables, les rapports des Commissaires aux comptes pour les années 2015/2016 mentionnent des éléments graves de gestion qui nécessitent des explications au regard du droit et de la situation actuelle de l’entreprise qui frappe durement des ouvriers et salariés.
On peut y lire en conclusion « en raison des faits exposés, nous ne sommes pas en mesure de certifier que les comptes annuels sont, au regard des règles et principes comptables français, réguliers et sincères et donnent une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de votre société à la fin de cet exercice. »
En tant que député et élu de la Communauté Urbaine, je viens d’écrire au ministre de l’Économie et au Président de l’AMF pour lui signifier mon inquiétude sur l’avenir, l’informer de la situation passée et m’étonner que ces carences de gestion et les doutes exprimés par les commissaires aux comptes n’aient fait l’objet d’aucune enquête des services de l’État, de la justice ou autre, cette entreprise ayant bénéficié qui plus est, de l’aide publique par l’intermédiaire du CICE.
Sans parler du silence assourdissant de la presse locale qui en matière d’investigation est plus prompte à voir la paille dans l’œil des opposants au président Macron que la poutre qui aveugle celle de certains proches du pouvoir…
Si on peut légitimement attendre le meilleur de cette reprise par un grand groupe de maintenance aéronautique pour l’emploi et le territoire, on peut aussi se poser un certain nombre de questions sur la gestion, le respect du droit et le silence qui accompagnent cette affaire.
Au moment où la transparence s’impose partout, les salariés, les élus, les citoyens et les contribuables doivent pouvoir savoir.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

RAPPORT Commissaire Compte EAS 2016 01RAPPORT Commissaire Compte EAS 2016 02RAPPORT Commissaire Compte EAS 2017 01RAPPORT Commissaire Compte EAS 2017 02RAPPORT Commissaire Compte EAS 2017 03

PYRÉNÉES-ORIENTALES : BILAN MI-MANDAT DES ÉLUS RÉGIONAUX RN D’OCCITANIE

Le Président du Groupe RN au Conseil Régional d’Occitanie, Maire de Beaucaire et porte-parole National du RN Julien Sanchez, sera en visite dans le département et animera une grande réunion publique, à la Salle des Libertés, 3 rue Edmond Bartissol à Perpignan le samedi 19 janvier à 19h30 , en présence de Louis ALIOT, Député des Pyrénées-Orientales et Délégué Départemental du Rassemblement National, ainsi que des Conseillers Régionaux RN des Pyrénées-Orientales Marie-Thérèse Fesenbeck, Sophie Blanc et Xavier Baudry
Seront évoquées les actualités nationales et régionales, et notamment la mi-mandat de l’exécutif de la Présidente Carole Delga ainsi que le bilan des 38 élus RN siégeant au Conseil Régional d’Occitanie.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Julien Sanchez - Réunion Publique Perpignan le 19-01-2019 650

ROMAIN GRAU SUR LITTORAL FM

Le Député #LaREM des #PyrénéesOrientales
Romain Grau
sur #LittoralFM mercredi 9 janvier 2019

Capture d'image RG

1ère PARTIE : https://www.facebook.com/DirectSudActu/videos/1095842543957780/

VOIR LA 2ème PARTIE : https://www.facebook.com/DirectSudActu/videos/329716624317285/
26 postes de policiers supplémentaires et pour la Police aux Frontières dans le Département, et la création d’une deuxième prison de 600 places, impliquant 300 emplois de personnels et plus d’argent pour les travaux publics.
Le mouvement des Gilets Jaunes « Ce qu’il nous reste de ce mouvement, il reste des gens honnêtes nombreux mais il reste aussi une poignée de casseurs qui chaque fois deviennent de plus en plus virulents. Et avec eux, je vous annonce que, moi comme la majorité silencieuse nous n’avons à voir, nous n’avons rien à faire. La société doit rester civilisée ».

2ème PARTIE : https://www.facebook.com/DirectSudActu/videos/329716624317285/

REVOIR LA 1ère PARTIE : https://www.facebook.com/DirectSudActu/videos/1095842543957780/
« Les problèmes de pouvoir d’achat, de taxes et de sur-imposition, ce n’est pas depuis l’élection d’#EmmanuelMacron, cela fait une quarantaine d’années qu’on a créé les conditions du ras le bol d’aujourd’hui. 40 ans de refus de réformes, d’augmentation de la dépense publique, de déficit chronique, de fiscalisation, de surcharge de coût du travail. C’est 40 ans d’inactivité face à ce qui aurait dû être fait… »
De fait, on ne peut que donner raison à Romain Grau sur ce point : les 40 honteuses dont sont collégialement responsables le micro-parti d’extrême-droite #LesRépublicains (ex #UMP et #RPR), le #PS / #PC / #UDI (ex #UDF) qui ont l’audace de donner des leçons, alors qu’à défaut de pouvoir être pénalement poursuivis, ils feraient mieux de se cacher dans un trou de souris !
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

10 MORTS : DLF 66 REND HOMMAGE À CES INCONNUS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Damien ALBANELL,
Secrétaire Départemental Debout La France Pays Catalan 

Depuis le début de ce soulèvement populaire de contestation, puisqu’il faut bien l’appeler ainsi, le mouvement des gilets jaunes en est à 10 morts accidentelles autour des manifestations.
Soit 10 familles de victimes, et 10 familles de ceux qui ont brisé ces vies, directement impactées. 
10 morts, soit plus que de militaires français tués en opérations extérieures entre 2016 et 2017.
10 morts et pourtant pas un seul nom ne fait la une des médias, pas un ne vaut une mobilisation de la gauche bien-pensante, des intellectuels ou des syndicats.
10 anonymes…
Depuis les combats pour ou contre l’Algérie française, aucun mouvement populaire n’a fait autant de victimes en France, pas même en 1968.
Mais tout le monde se souvient de Malik Oussekine mort le 16 décembre 1986, après des manifestations contre la loi Devaquet ; de la mort de Rémi Fraisse, mort le 26 octobre 2014 dans un affrontement avec la police contre le barrage de Sivens dans le Tarn. Facebook crie au scandale quand un étudiant prend un flash-ball, quand des lycéens se font mettre à genoux, mais ces 10 morts ne font pas hurler. Pourtant c’est bien le peuple Français qui travaille et se tait habituellement qui vient de perdre 10 des siens. Finalement ce sont 10 morts qui ne dérangent personne…
Ils ne peuvent pas être récupérés, utilisés, politisés, seraient-ils donc moins importants que des victimes d’affrontement avec la police ?
Alors, Debout La France rend hommage à ces oubliés.
Chantal Mazet, la première victime, un motard, un artisan, Zineb Redouane, Aurore Cayre, Denis David, Marc Stiernon, Olivier Daurelle. Le dixième et dernier chez nous, à Perpignan, un boulounenc de 36 ans. Même après des recherches, il est difficile d’avoir tous les noms.
Souhaitons seulement qu’il n’y en ait pas d’autres…

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Rond-point

CONSEIL COMMUNAUTAIRE PERPIGNAN-MÉDITERRANÉE – TAUTAVEL : LOUIS ALIOT, LANÇEUR D’ALERTE, SOUTIENT LA RALLONGE BUDGÉTAIRE POUR LE MUSÉE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Louis Aliot, Conseiller Communautaire Municipal de Perpignan PMM, Député de la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales 

Le Conseil de Communauté du 20 décembre 2018 s’apprête à voter une rallonge budgétaire de 35.000 €uros au Centre Européen de recherches préhistorique de Tautavel. Je soutiens totalement cette délibération puisque j’ai été le premier à attirer l’attention dès novembre 2017 du ministère de la Culture, de la Région Occitanie et du Département des P.-O. sur la menace de fermeture du musée de la préhistoire de Tautavel. 
Ceci avait permis le déblocage rapide de subventions exceptionnelles permettant le sauvetage du site, fut-il temporaire. Je salue également la mise en place d’un projet commun à la réhabilitation du musée à laquelle la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole souhaite prendre sa part comme membre statutaire. Plus que jamais tous les acteurs du monde scientifique, culturel et institutionnels doivent se mobiliser pour pérenniser l’avenir de ce joyau de notre territoire.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
DSC06561

PERPIGNAN : LES INSOUMIS DÉNONCENT LE PROJET DE CHÂTEAU-ROUSSILLON

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Logo France insoumisePar Françoise BOSMAN (Canet-en-Roussillon), Catherine DAVID (Céret), Mickaël IDRAC (Perpignan), Francis DASPE (Perpignan), animateurs de groupes d’action de La France Insoumise dans les Pyrénées-Orientales
Des groupes d’action de La France Insoumise expriment leur opposition résolue au projet touristique de « parc à thème » de Château Roussillon à Perpignan. La réalisation de ce projet essentiellement financier porte atteinte à la préservation de 14 hectares de terres viticoles AOC sur le plateau du mas Llaro-Château Roussillon. Il met en danger la pérennité des exploitations proches en raison de conflits d’usages et de risques accrus de spéculation foncière, accentuant la dépossession de l’outil de travail du paysan au profit d’aménageurs et de spéculateurs de tout poil.
Ce projet, par ses aménagements induits, aggrave en outre la pression sur la ressource eau dans un département déjà fragilisé. Les emplois promis seront en définitive précaires, saisonniers et mal payés, renforçant de la sorte les difficultés sociales au lieu de contribuer à les résorber.
Ce projet ne répond pas à des critères d’intérêt général. La préservation des terres agricoles est une priorité pour assurer la souveraineté alimentaire des générations futures.
Les Insoumis dénoncent également la duplicité et la complicité d’élus locaux qui, au prétexte fallacieux de pourvoir à d’hypothétiques emplois au nom de  « l’intérêt général », n’hésitent pas à massacrer l’identité de leur territoire pour engranger des taxes foncières dans une perspective de court terme inconséquente. 

LOGO L'AVENIR EN COMMUN

https://lafranceinsoumise.fr/

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN – 5 DÉCEMBRE : UNE COMMÉMORATION SOUS L’ÉGIDE DES CLIVAGES

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Damien Albanell, Secrétaire Départemental DLF, et Ludovic Bonnet, délégué à la Communication 
01Debout La France Pays Catalan était ce 5 décembre 2018 au monument aux morts de Perpignan lors de la journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie.
Initialement prévu, Nicolas Dupont-Aignan n’aura pu participer à cette commémoration. Un calendrier chargé, essentiellement dû à l’actualité, aura eu raison de sa participation. La Fédération DLF66 l’aura représenté respectueusement, même si le dépôt de gerbe aura pu être réalisé après le protocole, la municipalité nous ayant demandé de nous mettre à l’écart durant ce dernier.
Par respect pour les morts, leurs familles et leurs frères d’armes, il était indéniable qu’il ne s’agissait ni du moment, ni de l’endroit pour créer une potentielle polémique. Nous souhaitons cependant aujourd’hui rappeler à Mr Pujol, maire de Perpignan, mais aussi à Suzy Simon-Niçaise élue en charge des anciens combattants et rapatriés, que cette journée de commémoration du 5 décembre a été instaurée par Jacques Chirac en 2003, alors qu’elle est sans lien avec des évènements historiques. Une journée que l’on pourrait signifier de « neutre », laissant une place à tous ceux qui souhaitent communier aux côtés de ceux qui ont souffert, ou qui souhaitent simplement faire leur devoir de mémoire.

Reprenant les mots de notre président NICOLAS DUPONT-AIGNAN :

« Mon gaullisme est une espérance, pas une nostalgie ». 

SUR LES PHOTOS :
Les cadres présents lors de cette commémoration,
– Damien Albanell (SD 66)
– Patricia Roget (Conseil National, Délégué 3ème Circonscription)
– Solange Rodier (Délégué 2ème Circonscription)
– Henry Jean-Puig (adhérent)

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

020304050607

GROUPEMENT DE GENDARMERIE DES PYRÉNÉES-ORIENTALES : PATRICK ALEXANDRE, CE « HÉROS », RACCROCHE L’UNIFORME

« LE PROCHAIN DISCOURS, C’EST PAS MOI QUI PARLERAI ! »

Le Colonel Poumeau de Lafforest et le Capiatine Alexandre
Le Colonel Poumeau de Lafforest et le Capiatine Alexandre
C’est après 37 ans de bons et loyaux services que le clap de fin a retenti pour « Renard Argenté », et c’est devant une trentaine d’amis et collègues triés sur le volet que Patrick Alexandre a fait ses adieux à l’Institution qu’il a brillamment servie. Il est comme ça le Capitaine, pas de faux-semblants, il n’invite dans son univers et à sa table que les amis.
En Chef suprême du groupement de Gendarmerie des P.-O., c’est le brillant Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest qui salue en premier le départ de son futur ex-collaborateur, « 37 ans de nuits, 37 ans de week-end, 37 ans de petits sacrifices offerts à la sécurité de nos concitoyens » souligne-t-il en préambule, tout en précisant s’être affranchi de la traditionnelle « nécro. » pondue par les services en pareille circonstance, « j’ai pris un peu de légèreté » sourit-il.
L’HOMME DU CHIFFRE ET DU RECOUPEMENT
Structuré par l’école de guerre, le Colonel retient trois caractéristiques du « demi-Dieu » du jour
La première est d’être un héros de Gendarmeries Départementales, à comprendre selon son double sens… « Vous avez vogué sous diverses contrées, il y a autour de vous des légendes, des histoires, des affaires judiciaires et vous avez servi quatre fois en outre-mer : en Martinique, en Polynésie à Bora-bora et Papeete et… dans les Pyrénées-Orientales ». Avec l’habitude on se fait à l’humour du chef… « Un pur produit de la Brigade Territoriale, ce guichet unique qui prend tout dans la figure, vous y avez tenu tous les postes possibles, jusqu’à patron de grosses Brigades.
Mais aussi un brin moqueur : un héros au sens plus courant, puisqu’il a tourné « La Brigade », cette excellente série de 7 épisodes consacrée à la Gendarmerie, alors qu’il commandait celle de Canet.

(LIRE : http://www.directsud.eu/?p=4651 et http://www.directsud.eu/?p=6473)

Patrick Alexandre dans son bureau
Patrick Alexandre dans son bureau
La deuxième caractéristique est celle d’un homme fait pour le soleil, « De toutes vos affectations, la plus au Nord est à l’estuaire de la Gironde », et enfin la troisième reconnue est celle d’être un expert respecté des Pyrénées-Orientales, 17 ans dans le département ont fait de lui un spécialiste de ce territoire parfois difficile.
C’est aussi celui dont il se moquait à son arrivée il y a 4 mois à la tête du groupement. « D’abord j’ai cru que vous étiez trader, j’avais quelqu’un qui se baladait avec des oreillettes bluetooth, on a l’impression que vous vendiez des actions en direct. J’ai ensuite pensé que vous étiez cordonnier ou maître d’école, le trader d’hier se baladait en blouse bleue dans les mêmes couloirs autour de la machine à café… L’humour du chef…
Plus sérieusement, le Capitaine Alexandre est reconnu par sa hiérarchie comme « l’homme du chiffre et du recoupement » pour avoir, avec son équipe, élucidé bien des affaires sensibles. Reconnu également comme un officier « central à la Gendarmerie Départementale », avec « flegme et distance ». Le Colonel souligne un « parcours dont vous pouvez être fier, cette Maîtresse jalouse qu’est la Gendarmerie vous rend totalement à Françoise, votre épouse ».
Si vous êtes là c'est parce que je vous aime bien
Si vous êtes là c’est parce que je vous aime bien
SI VOUS ÊTES LÀ, C’EST PARCE QUE JE VOUS AIME BIEN
Les adieux pleins d'humour du Capitaine
Les adieux pleins d’humour du Capitaine
Une intervention à « la volée » du « héros du soir » qui reconnaît ne jamais écrire de discours, rappelant en préambule que « si vous êtes présents, Didier a l’habitude de ce discours là, parce que je suis assez franc dans ce domaine là, c’est que quand j’invite quelqu’un, c’est parce que je l’apprécie. Je n’invite jamais quelqu’un par obligation, si vous êtes là c’est parce que je vous aime bien, et tous ceux que je n’aime pas, je ne les ai pas invités ». Voilà qui a le mérite d’être clair et sincère, pour un 10ème discours de départ de fin de carrière. « Le prochain départ, c’est pas moi qui parlerai », ajoute-t-il avec cet humour qui a contaminé tout le Groupement…
CHAMPION DU MONDE
Arrivé en 2001 dans les P.-O. tout d’abord à St Laurent de la Salanque, il créé ensuite la Brigade de Bompas, il y apprend les statistiques et ses chiffres de la délinquance qui ont augmenté menant à une sanction du Commandant de Région, pour finir par une baisse de 25% des délits. « Comme j’étais le champion du monde, on m’a muté à Canet, la plus grosse Brigade du Département… on devient une star, on passe à la télé, suivis pendant 4 mois 24h/24 par des journalistes ! ». Pour la petite histoire, Jennifer qui était également « vedette » dans la série a « adopté » le couple Alexandre, « Nous sommes devenus ses parents ».
Anecdotes portant sur les dernières années dans le département, un mot pour chacun, un pour chaque service, du CORG à la Brigade Cynophile dont la chienne Lou est « fiancée » avec le Chien du couple Alexandre, rires complices avec ce public d’amis tout acquis, un discours « officiel » qui s’est terminé tard dans la soirée par un somptueux buffet préparé par l’épouse-cuisinière…
Pas de doute, c’est confirmé, le Capitaine Alexandre n’est pas qu’un officier de qualité, il est aussi un être humain attachant et plein d’humour !
Bonne retraite au Renard Argenté !

Texte et photos : Didier ALLIZARD

LIRE ÉGALEMENT
CORG et PATRICK ALEXANDRE À CANET :
http://www.directsud.eu/?p=10577

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Le cadeau du Groupement
Le cadeau du Groupement
Françoise et Patrick Alexandre
En guise de nécro

En guise de nécro…

08
Un buffet Made in Françoise Alexandre
Un buffet Made in Françoise Alexandre
10COUV

PERPIGNAN : ROMAIN GRAU AUX CÔTÉS DE PHILIPPE CHOPIN ET D’ALAIN PONS EN VISITE CHEZ « 5 SANTÉ »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Dans le cadre des visites territoriales organisées en concertation avec Monsieur le Préfet Philippe Chopin, accompagné d’Alain Pons, le Député LREM de la 1ère Circonscription des P.-O. ROMAIN GRAU a rendu visite, au Groupe 5 Santé et à sa directrice Catherine Miffre. Cette dernière leur a fait découvrir le siège social de son entreprise, implanté avenue de Prades.

L’équipe de direction pilote les 5 établissements spécialisés répartis sur l’ensemble de notre territoire national. Historiquement le groupe est implanté en Cerdagne avec la Clinique Val Pyrène à Font-Romeu et la clinique du Souffle La Solane à Osséja. Ce groupe à taille humaine est spécialisé dans la réhabilitation et développe des projets thérapeutiques d’excellence tout en valorisant la recherche et l’innovation. 
Le groupe est en pleine expansion et travaille sur un cluster transfrontalier autour de la santé et du bien être sur le plateau Cerdan, tant du côté français que du côté espagnol.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES – LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL ANNONCE UN PLAN À 500 M€ : POUR MASQUER LE VRAI BILAN DE LA GAUCHE DÉPARTEMENTALE ?

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Tribune libre de  Xavier Baudry,
Conseiller Régional RN d’Occitanie/Roussillon,
Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan
Photo XBLors du Conseil Départemental, réuni en assemblée lundi 26 novembre 2018, la Présidente Hermeline Malherbe, lançait très médiatiquement, à l’imitation de la Présidente de Région Carole Delga et avec la bénédiction des élus LR-UDI, un pseudo « Plan Marshall », avec un hasard de calendrier bien choisi, à tout juste 6 mois d’un scrutin national (Européennes) et à 18 mois des élections municipales…
Alors que l’on soupçonne le Gouvernement Macron-Philippe de vouloir programmer la suppression des Conseils Départementaux à moyen terme, certains départements français « tests » devant dès 2019, fusionner avec des métropoles, la Présidente Malherbe présente dans un flou calendaire évident, « ses » ambitions budgétaires jusqu’en 2023.
Les élections départementales, si une réforme des Conseils Départementaux n’est pas actée d’ici là, devant se dérouler en 2021, ce « Plan 500 millions » ressemble, de fait, à une belle opération de Communication. Nous ne sommes pas dupes, les exécutifs socialistes nous ont habitués à ces effets d’annonces, toujours à grand renfort de publicité, et en usant au final de leurs « leviers » favoris : l’impôt et la dette. Inutile de rappeler que dans tous les cas, malgré les beaux vocables et une orchestration bien huilée, ce demi-milliard d’€uros « d’investissements » prévu par le Conseil Départemental, sortira toujours de la poche du contribuable.
On aurait souhaité un peu plus d’auto-critique et un peu moins de démagogie dans les annonces de la Présidente Hermeline Malherbe, au regard de son bilan de mi-mandat, notamment en matière sociale, avec faut-il le rappeler un cumul de superlatifs pour l’exécutif départemental, (alors même que 64% de son budget est consacré à l’Action Sociale) : un taux de Chômage de 14.9% (9.4% National), un taux de Pauvreté de 22% (14% National), un poste budgétaire RSA qui a augmenté de 23% en 5 ans, un « reste à vivre mensuel » pour les familles qui est en chute libre (-30% en 5 ans), etc.
Rappelons aux Socialistes qu’ils cumulent tous les pouvoirs et dirigent tous les exécutifs (régionaux et départementaux), et que malgré ce fait, mandat après mandat, ils sont incapables d’inverser des courbes qui cachent une misère sociale dramatique et omniprésente sur nos territoires, notamment dans la Ruralité.
Alors même que tous les citoyens voient leur pouvoir d’achat baisser régulièrement et la pression fiscale augmenter, s’il y a un plan quinquennal qui serait à mettre en œuvre au Conseil Départemental, c’est bien en premier lieu, celui de la maîtrise des dépenses de fonctionnement et de communication, permettant par exemple mécaniquement, la population augmentant, une baisse globale de la Taxe Foncière.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

OCCITANIE – TVG MONTPELLIER / PERPIGNAN : ENFIN ???

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
01Mercredi matin, Madame la Ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne, dans le cadre d’une réunion d’échanges, a présenté la programmation des investissements de transports en Région Occitanie.
À cette occasion elle a rappelé l’engagement du gouvernement sur le projet de Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan, d’un coût estimé de 5,5 milliards d’€uros.
Romain GRAU 02Le phasage des travaux se fera en deux étapes :
– Étape 1 : réalisation de la liaison mixte fret et voyageurs Montpellier-Béziers (1.9 Milliards d’€uros)

– Étape 2 : réalisation de la section Béziers-Perpignan.
Ces travaux vont permettre d’améliorer le transport quotidien des habitants de la Région, d’opérer un report modal et de désenclaver notre territoire.
Le député Romain Grau, Député LREM de la 1ère Circonscription des P.-O., salue cet engagement du gouvernement et se félicite que la réalisation du tronçon manquant Perpignan-Montpellier permette de conforter l’attractivité de notre territoire et d’assurer son développement économique.
Cet investissement important vient se rajouter aux nombreux investissements en faveur des transports pour notre Région qui permettront de consolider l’attractivité touristique et économique de notre territoire.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
décembre 2022
D L Ma Me J V S
« nov    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031