DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
DRAPEAU FRANCAIS
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Passerelle N°438 pub
LOGO IFA 2016 190 jpg
PUB JPA
JPA 2
Alcool 190
Salaud d'élu
COUV 190
pub-les-insurges-190
01-190
limposteur
buisson-1ere-couv
couv-un-quinquennat-pour-rien-190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
1ère couv 190
guide-des-associations-2016
PUB réduite DirectSud 190
ATTENTION AU FEU 190
Bandeau conseils incendie 190
Affiche 190
Livre Mona Fajal 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
AFFICHE 190
HOLA BONJOUR
1ère de couv. 190
CARTE VERSO 190
CARTE RECTO 190
CERCLE RIGAUD 190
PERPIGNAN-logo+accroche-droite-quadri-2011
Logo Barcarès 190 PPI
PUB LES CATALAN 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
pub agglo
PUB la ruche 190
Pour une poignée de terre COUV 190
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
AFPCAB
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

novembre 2017
D L Ma Me J V S
« oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Julien Sanchez ; Carole Delga

CHÔMAGE EN OCCITANIE : ALORS QUE LA SITUATION NE CESSE DE SE DÉGRADER, CAROLE DELGA REFUSE NOS PROPOSITIONS DE BON SENS

Par Julien Sanchez, Maire de Beaucaire (30), Président du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie
Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu et partager largement
Julien Sanchez Toulouse 25.10.17Contrairement à ce qu’affirme la presse nationale, qui répète les éléments de langage du gouvernement, le chômage est en forte hausse en France et en Occitanie, depuis un an. Ainsi, à l’échelle nationale, les chômeurs des catégories A, B et C sont 141 600 de plus qu’en septembre 2016, soit une augmentation de 2,6% en un an. Par rapport à juin dernier ,le chiffre pour ces catégories augmente de 1%.
La Région Occitanie parvient à faire encore pire, puisque le nombre de chômeurs des catégories A, B et C, grimpe de 2,9% en un an (de 1,4% sur ces trois derniers mois). Emmanuel Macron et ses ministres se gargarisent des chiffres de septembre, qu’ils comparent à ceux du mois d’août, et ne prennent en compte que les chômeurs de catégorie A, alors qu’il est évident que la situation économique française ne cesse de se dégrader, pour peu qu’on l’observe dans sa globalité.
Au niveau local, le groupe Front National RBM au Conseil régional d’Occitanie a proposé, lors de la Commission permanente d’octobre, d’imposer la clause Molière dans le « Plan Régional en faveur des Pôles d’Echanges Multimodaux ferroviaires ». La clause Molière vise en effet à favoriser l’emploi local et à imposer la langue française sur les chantiers publics, au détriment des travailleurs détachés, qui représentent une concurrence déloyale à l’emploi.
Or, ni la majorité de gauche de Carole Delga, ni le groupe LR, main dans la main avec les élus PS, n’ont voté en faveur de cette mesure, alors qu’elle est déjà appliquée dans d’autres régions françaises.
Tant que les responsables politiques d’Occitanie, aussi bien de gauche -socialiste ou en marche- que de la droite molle, n’adopteront pas les réformes nécessaires, la situation économique de notre région ne cessera hélas de se dégrader.
Les habitants de notre région peuvent compter sur les 39 élus du Groupe FN RBM pour toujours proposer activement des alternatives à la politique mortifère pour l’emploi des incompétents de la majorité régionale et de ses séides du groupe LR.

OCCITANIE – « LA DROITE AU CONSEIL RÉGIONAL : UN GROUPE DE GAUCHE COMME LES AUTRES ! »

Communiqué de Julien Sanchez, Maire de Beaucaire (30), Président du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie
Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu et partager largement 
Julien SANCHEZ
Julien SANCHEZ
Au moment où la droite, tendance Laurent Wauquiez, tente de faire croire aux Français qu’elle a compris ses erreurs et qu’elle ne se laissera plus attirer par les chimères de la mondialisation à tout prix, le groupe UEDC (Union des Elus de la Droite et du Centre) au Conseil Régional d’Occitanie agit en sens inverse.
Lors de la Commission Permanente de ce vendredi 13 octobre, les élus du groupe FN RBM ont déposé plusieurs amendements de bon sens. Comme à leur habitude, les élus de la droite et du centre s’y sont opposés. Pourtant, ces propositions étaient tout à fait légitimes.
Parmi elles, notre proposition de doubler l’aide d’urgence (de 50 000 € à 100 000 €) destinée à nos compatriotes ultra-marins touchés par l’ouragan Irma afin de se rapprocher des montants versés par les autres régions. La droite s’y est opposée, tout comme Carole Delga et sa majorité, qui trouvent plus facilement de l’argent lorsqu’il s’agit de solidarité internationale (215 000 €uros ce même jour).
Les élus FN RBM ont aussi proposé d’intégrer un paragraphe sur la relocalisation économique et la clause Molière dans le « Plan Régional en faveur des Pôles d’Echanges Multimodaux ferroviaires ». Il s’agissait notamment de conditionner l’attribution de subventions à l’engagement de privilégier l’emploi local et les circuits-courts, ainsi que le non-recours au travail détaché. La droite s’y est opposée.
Ce n’est pas la première fois que la droite régionale s’allie à la majorité socialiste de Madame Delga pour contrer les propositions de bon sens venant du groupe FN RBM. Les habitants de notre région ne peuvent pas compter sur cette opposition de façade qui passe son temps à approuver les décisions de la majorité.
Nos compatriotes sauront faire la différence entre la vraie alternative incarnée par le Front National et cette fausse nouvelle « droite forte » qui suit aveuglément la politique socialiste tout en fuyant le débat d’idées

RÉGION OCCITANIE – HAUSSE DU CHÔMAGE : QUAND CAROLE DELGA TRAVAILLE, ÇA SE VOIT !

Julien SANCHEZ
Julien SANCHEZ
Communiqué de Julien Sanchez, Président du Groupe FN-RBM au conseil régional d’Occitanie 
Contrairement à ce que le gouvernement se plait à proclamer partout, le chômage en France ne diminue pas : c’est même le contraire. Ainsi, au niveau national, et selon des chiffres officiels (pourtant souvent calculés avantageusement), il a augmenté de 2,5% sur un an, pour les catégories A, B et C.
Avec des résultats encore plus mauvais que le reste du pays, la Région Occitanie fait peine à voir : le nombre de chômeurs de ces catégories y a augmenté de 2,6% depuis août 2016, soit 14 720 chômeurs en plus, 14 720 situations personnelles difficiles.
Carole Delga
Carole Delga
De ces chiffres, nous tirons deux enseignements. D’abord, la loi El Khomri, toujours ardemment défendue par Emmanuel Macron, n’a eu que des effets désastreux, puisque le chômage ne cesse d’augmenter. On ne crée pas des emplois en précarisant les salariés français, nous l’avons toujours dit.
Ensuite, nous constatons l’échec total du fameux « plan Marshall pour l’emploi », lancé en grande pompe par Carole Delga en mars 2016. 18 mois après, le chômage augmente plus vite en Occitanie que dans le reste de la France. Un échec.
En économie, comme dans tant d’autres domaines, Carole Delga devrait faire preuve d’un peu plus de modestie, écouter son opposition du Front National et sortir de l’hyper-communication qui la caractérise : l’Occitanie en a besoin ! Il est temps de protéger les entreprises et les emplois des Français, de les favoriser sur les marchés publics et de libérer l’innovation et les TPE-PME des contraintes juridiques et fiscales. Il est temps aussi de s’intéresser à l’ex Languedoc-Roussillon, véritablement oublié par la nouvelle Présidente qui n’y a toujours pas harmonisé plusieurs dispositifs et ne connaît pas cette ancienne région où elle refuse même d’aller dans certains endroits (parce qu’ils votent mal ?).
Tant de mesures que Carole Delga ne veut pas ou tarde à appliquer. On en voit aujourd’hui le résultat !

RÉGION – ÉDUCATION CACHEZ CETTE PRÉCARITÉ DES LYCÉENS FRANÇAIS EN OCCITANIE QUE LA GAUCHE RÉGIONALE NE SAURAIT VOIR…

Julien SANCHEZ
Julien SANCHEZ
Communiqué de Julien Sanchez, Maire de Beaucaire (30), Président du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie
Quelques jours après la rentrée scolaire, les associations de parents d’élèves s’alarment de la grande précarité constatée chez les lycéens de plusieurs établissements de notre région (notamment en Haute-Garonne), du nombre de sans-abri dans la population lycéenne régionale et de l’absence d’assistantes sociales dans de nombreux lycées d’Occitanie alors que ce métier est un thermomètre et que ce qu’il mesure doit mobiliser notre attention.
Et pour cause, la température de la précarité des jeunes explose : 20% des jeunes vivent en effet sous le seuil de pauvreté et le nombre de jeunes sans-abri a augmenté l’hiver dernier. Or, droite et gauche au pouvoir (que ce soit au niveau national ou au niveau régional), n’ont rien fait pour endiguer cette paupérisation, bien au contraire : austérité contre les familles, assujettissement à l’ultra-libéralisme de Bruxelles, immigrationnisme, priorité étrangère dans la politique du logement social, réformes scolaires entraînant un nivellement par le bas…
Le silence de la Présidente Delga, ancien Ministre, sur ce problème essentiel de la précarité des jeunes Français tranche avec son battage médiatique pour l’accueil de migrants et sa communication indécente et tapageuse intitulée « avec la région, ma rentrée ne coûte pas un bras ».
Pendant ce temps, les parents d’élèves d’Occitanie calculent le moindre achat pour ne pas finir « manchots » avant la rentrée des classes…
Le Front National souhaite réserver les aides sociales aux Français afin de renforcer le principe de solidarité et couper les pompes aspirantes de l’immigration, améliorer l’accès aux minimas sociaux pour nos jeunes, permettre la relance d’une politique sociale ambitieuse au service des Français d’abord, et non au bénéfice d’une immigration incontrôlée comme c’est le cas actuellement.
Le Front National souhaite aussi recréer les conditions du retour de l’emploi en oxygénant l’entreprenariat et notamment les PME-PMI-TPE-TPI et l’artisanat (première entreprise de France) qui aimeraient tant pouvoir embaucher sans être fiscalement massacrés.
Autant de mesures qui permettront de redonner confiance et de réarmer nos jeunes Français et leurs familles dans une société confiscatoire de plus en plus individualiste et mondialisée où de plus en plus de familles se retrouvent à la rue dans l’indifférence générale des pouvoirs politiques en place.
LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
novembre 2017
D L Ma Me J V S
« oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930