DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
DRAPEAU FRANCAIS
LOGO IFA 2016 190 jpg
Alcool 190
Salaud d'élu
COUV 190
pub-les-insurges-190
01-190
limposteur
buisson-1ere-couv
couv-un-quinquennat-pour-rien-190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
1ère couv 190
guide-des-associations-2016
PUB réduite DirectSud 190
ATTENTION AU FEU 190
Bandeau conseils incendie 190
Affiche 190
Livre Mona Fajal 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
AFFICHE 190
HOLA BONJOUR
1ère de couv. 190
PUB JPA
JPA 2
CARTE VERSO 190
CARTE RECTO 190
CERCLE RIGAUD 190
PERPIGNAN-logo+accroche-droite-quadri-2011
Logo Barcarès 190 PPI
PUB LES CATALAN 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
pub agglo
PUB la ruche 190
Pour une poignée de terre COUV 190
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
AFPCAB
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

juillet 2017
D L Ma Me J V S
« juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Josiane Chevalier

SÉCURITÉ : ROUTIÈRE APPEL À LA VIGILANCE SUR LES ROUTES DU RETOUR DE VACANCES

En cette période de retour de congés, la préfète Josiane CHEVALIER souhaite rappeler aux automobilistes la nécessité d’être vigilants et d’adopter un comportement responsable sur les routes.
Ce rappel s’inscrit dans un contexte de relâchement de l’attention des conducteurs, qui a pour conséquences une augmentation du nombre de tués et de blessés sur les routes du département, par rapport à la même période 2015.
Pour preuve le bilan des contrôles opérés cette semaine par l’Unité Motocycliste Zonale des CRS, qui intervient régulièrement dans le département, en appui des forces de l’ordre locales. En trois jours, l’UMZ a constaté notamment :
– 460 infractions liées à la vitesse
– 23 infractions liées à l’équipement du véhicule (éclairage et signalisation)
– 23 infractions liées aux règles de conduites
– 9 défauts de permis de conduire/refus d’obtempérer/usages de fausses plaques
– 9 défauts d’assurance
– 8 non-ports de la ceinture de sécurité
– 4 absences de casque
– 7 manquements aux règles de priorité
Des résultats inquiétants, qui nécessiteront le renouvellement régulier de ces opérations de contrôle, afin que les conducteurs aux comportements dangereux soient sanctionnés.

DÉPARTEMENT : LA PRÉFÈTE À LA NEIGE « LES PISTES POUR TOUS »

La préfète Josiane CHEVALIER a réuni à Font-Romeu samedi 20 février les professionnels du secours en montagne : gendarmerie, services de secours, directeurs de stations et pisteurs. 
L’occasion de faire le point, en ce 1er jour des vacances scolaires de la zone C, sur les problématiques générées par la banalisation du risque, par les pratiquants de sports d’hiver.
Devant l’accroissement significatif des accidents, la préfète a annoncé le lancement de deux groupes de travail : l’un sur l’accidentologie (régulation des secours) dont l’animation sera confiée au sous-préfet de Prades et le second sur le ski de randonnée (conflits d’usage) qui sera animée par la direction départementale de la cohésion sociale.
Les règles de bonnes pratiques ont été rappelées : ne pas préjuger de son niveau, faire appel à l’encadrement de personnels qualifiés, se conformer aux règles d’usage sur les pistes, rester prudent lors des activités hors-pistes, etc.
01

SAINT-ESTÈVE – 98 EMPLOIS SUPPRIMÉS : LA PRÉFÈTE INTERVIENT

La direction de l’entreprise PANAVI vient d’annoncer un projet de fermeture de son site de production de boulangerie industrielle (ex SAS COTTES USINES) situé à Saint-Estève.
Ce projet est susceptible d’entraîner la suppression de 98 emplois.
Pour faire face aux conséquences de ce projet, la préfète des Pyrénées-Orientales a décidé de mobiliser l’ensemble des services de l’État en concertation avec les collectivités territoriales concernées.
Il sera porté une particulière attention au contenu du plan de sauvegarde qui devra permettre le reclassement rapide des salariés et aux mesures concrètes de revitalisation prises par l’entreprise au bénéfice du territoire impacté par les suppressions d’emploi.
De même, les services de l’Etat resteront mobilisés pour aider les porteurs de projets à obtenir les autorisations administratives relevant de l’Etat.

DÉPARTEMENT – LES VŒUX DE LA PRÉFÈTE JOSIANE CHEVALIER : CONSTRUIRE ENSEMBLE L’AVENIR !

JC« Alors qu’une année intense et difficile est sur le point de s’achever, je tiens à adresser à chacune et chacun d’entre vous mes meilleurs vœux pour celle qui s’annonce. Je souhaite de tout cœur qu’elle vous apporte, à vous et à vos proches, énergie et santé, confiance et volonté, joie et réussite.
L’année 2015 a débuté avec les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Casher, et, tandis qu’elle touche à sa fin, les événements du 13 novembre dernier sont encore bien présents dans nos mémoires. La France a été attaquée, de la manière la plus violente et la plus barbare qui soit. Elle a été ébranlée dans ses fondements, son mode de vie, ses valeurs.
Mais ces terribles épreuves ne doivent pas masquer les signes d’espoir et de renouveau. Je les perçois quand je vais sur le terrain, à votre rencontre, et que je constate l’engagement et le dynamisme des forces vives de notre beau département. Je les perçois quand je visite des établissements scolaires, et que j’écoute des jeunes parler de leurs projets et du monde de demain. Je les perçois, enfin, quand je visite des entreprises ou des exploitations agricoles et que je vois que créativité et productivité sont bien au rendez-vous.
Antoine de Saint-Exupéry disait de l’avenir qu’il « ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible ». Si les événements qui jalonneront l’année 2016 sont encore inconnus, nous devons continuer à nous mobiliser pour relever les défis qui s’imposent à nous.
En ces temps troublés, nous nous inquiétons tous pour notre sécurité et celle de nos proches. C’est pourquoi la sécurité et l’ordre publics sont mes priorités depuis la déclaration de l’état d’urgence. Je tiens à souligner l’engagement exemplaire des forces de l’ordre, qui vont continuer à renforcer leur présence au quotidien pour rassurer et limiter au maximum les risques. Je sais aussi combien votre coopération, à tous, est précieuse, car ce n’est qu’en construisant ensemble la sécurité que nous pouvons la garantir sur le long terme.
J’entends également continuer à mener à vos côtés une véritable bataille pour l’emploi. La baisse du chômage est en effet possible, si nous mobilisons tous les leviers et tous les dispositifs à notre disposition. J’ai ainsi constaté avec une immense satisfaction que le chômage des jeunes est en baisse continue dans le département (-5,3 % depuis 12 mois). Soyez assurés que les services de l’État mettront tout en œuvre pour que cette dynamique se poursuive.
Enfin, j’accorde une importance particulière à ce que l’État et les services publics n’abandonnent aucun territoire. Je veillerai ainsi, au cours de l’année à venir, à pérenniser les services publics, et au public, dans les territoires ruraux. Mes équipes seront extrêmement attentives à toutes les initiatives susceptibles d’améliorer la qualité de vie des habitants de ces espaces.
J’ai enfin, en cette période de fête, une pensée toute particulière pour ceux qui, du fait des épreuves de la vie, ne peuvent y prendre pleinement part. Bonne et heureuse année 2016 ! » 
Josiane CHEVALIER

SÉCURITÉ : LA PRÉFÈTE REMERCIE LES FORCES DE L’ORDRE

La préfète a tenu à remercier ce mercredi 16 décembre les agents de la Police Aux Frontières (PAF) des Pyrénées‐Orientales pour leur implication dans la mise en oeuvre du dispositif lié à l’organisation de la COP 21 et aux adaptations apportées à ce dispositif à la suite des attentats du 13 novembre.
C’est dans ce cadre qu’elle a rencontré, en présence du directeur régional des douanes, partenaire naturel de la PAF sur ces contrôles, une cinquantaine de gradés de la DDPAF66 réunis pour un débriefing du mois écoulé. Elle a pu assurer de son soutien l’ensemble de ces agents et leur confirmer qu’elle ne ménagera pas ses efforts pour que les matériels leur permettant d’effectuer leur mission dans les meilleures conditions (bungalows, équipement, éclairage supplémentaire…) leur soient livrés dans les meilleurs délais.
Au‐delà du bilan chiffré des conséquences de ce rétablissement des contrôles aux frontières qu’elle présentera aux parlementaires du département ce lundi 21 décembre, la préfète a tenu à remercier les agents réunis – et à travers eux – tous les fonctionnaires engagés sur le dispositif pour leur investissement personnel au service de la sécurité des français.
Préfète PAF

ÉTAT D’URGENCE : PRÉSENCE ET CONTROLES ACCRUS DES FORCES DE SÉCURITÉ SUR LE TERRAIN

Samedi, c’est la gendarmerie qui a déployé un important dispositif de contrôle au péage nord de la barrière d’autoroute de Perpignan et au centre commercial de Claira.
Une quarantaine de militaires de la gendarmerie (EDSR, PSIG, brigades) avec l’appui d’un peloton de l’escadron de gendarmerie mobile d’Antibes a pu procéder au contrôle de nombreux véhicules de 16h à 20h.
Une équipe cynophile était présente ainsi qu’un véhicule LAPI (lecture automatisée des plaques d’immatriculation).
La préfète Josiane Chevalier a tenu à être présente pour encourager les équipes, échanger au PC de sécurité avec le directeur du centre commercial de Claira et constater les moyens supplémentaires mis en place pour assurer la sécurité des clients.

ATTENTATS DE PARIS : MESURES DE VIGILANCES RENFORCÉES DANS LES P.-O.

Suite aux attentats meurtriers qui se sont produits à Paris vendredi soir, le Président de la République a décrété l’état d’urgence pour assurer le maintien de l’ordre public et prévenir de nouveaux attentats terroristes sur le territoire métropolitain.
Au centre la Préfète Josiane Chevalier, à sa droite  le Lieutenat-Colonel DEnis Nauret et à sa gauche le Procureur de la République Achille Kiriakides
Au centre la Préfète Josiane Chevalier, à sa droite le Lieutenant-Colonel Denis Nauret et à sa gauche le Procureur de la République Achille Kiriakides
Dans notre département, le contrôle aux frontières dans les deux sens avec l’Espagne a été renforcé dès cette nuit.
La préfète a, dès cet après-midi, réuni un état-major de sécurité élargi en présence du Procureur de la République, des parlementaires, de l’association des maires et du maire de Perpignan afin de faire un point sur la situation dans le département. 
Deux maître‐mots ont guidé les mesures prises « unité et sang-froid », comme l’a souligné le Président de la République.
Les mesures suivantes ont été prises :
– Mobilisation renforcée des policiers et des gendarmes dans le cadre du plan Vigipirate avec une visibilité particulière et une présence accrue sur les lieux sensibles et sur la voie publique
– Maintien des manifestations publiques (rencontres sportives, fêtes votives, événements culturels, etc.) avec une vigilance particulière demandée aux organisateurs. En cas de doute, les maires sont invités à se rapprocher de la préfecture
– Consigne donnée aux centres commerciaux et établissements recevant du public (cinémas, théâtres, cafés, restaurants, établissements de nuit, etc.) de renforcer leurs mesures de sécurité habituelles.
Dans les heures graves que traverse notre pays, nous ne devons pas céder à la peur ni modifier notre vie quotidienne, mais nous devons renforcer notre vigilance.
Le président de la République a décrété un deuil national de trois jours à partir d’aujourd’hui et demandé que les drapeaux soient mis en berne sur les bâtiments officiels et qu’une minute de silence soit observée.

POLLESTRES – NOUVELLE GENDARMERIE : PAS UN SOUS DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL !

Ce n’est certes pas tous les jours qu’un Maire et sa population ont l’occasion, et pour les honnêtes gens la joie, d’inaugurer une Gendarmerie, c’est pourtant ce qu’ont pu vivre Daniel Mach et les pollestrencs le 17 septembre.
La Préfète Josiane Chevalier inaugure la nouvelle Gendarmerie aux côtés de Daniel Mach, François Calvet, du Général Lecouffe et du Lieutenant-Colonel Nauret
La Préfète Josiane Chevalier inaugure la nouvelle Gendarmerie aux côtés de Daniel Mach, François Calvet, du Général Lecouffe et du Lieutenant-Colonel Nauret
Un Daniel Mach pas peu fier de son bébé, même si la tête de liste aux prochaines régionales qualifie aimablement le boxeur de « politicard », c’est pourtant en faisant de la politique et en harcelant les élus nationaux et les administrations concernées qu’on obtient quelque-chose dans ce pays ! Une incontestable victoire pour l’ancien et peut-être futur Député à qui une grande partie du mérite revient au seul bénéfice d’une ville qui a tant changé depuis qu’il la dirige, celle qui a vu le plus croître sa population ces dernières années et qui est demeure la plus attractive aux yeux des néo-roussillonais.
Visite des locaux de la Préfète aux côtés du Maire et du Général Lecouffe
Visite des locaux de la Préfète aux côtés du Maire et du Général Lecouffe
L’un des plus gros dossiers portés par la Commune
Une inauguration en « grandes pompes » en présence entre autres de la Préfète Josiane Chevalier, du Général J.Philippe Lecouffe qui commande la région de Gendarmerie Languedoc-Roussillon, du nouveau Patron de la Gendarmerie départementale, le Lieutenant-Colonel Denis Nauret, du Sénateur-Maire François Calvet et du Procureur Adjoint. Rien que ça, chacun ayant bien pris la dimension de l’événement, d’autant que cette nouvelle caserne, commandée par le Capitaine Gilbert Le Bigot, est également le siège Départemental du PSIG ! « L’un des plus gros dossiers qu’ait eu à porter notre commune, un projet lourd, tant par son poids financier, que par l’énergie qu’il nous a fallu déployer, pendant plus de 10 ans«  reconnaît d’ailleurs son Maire qui a dû en son temps convaincre Michèle Alliot-Marie et Dominique de Villepin alors respectivement Ministre de la Défense et Premier Ministre, avec l’appui du commandant de groupement de gendarmerie de l’époque, Bertrand Cavallier. Une installation rendue indispensable selon Daniel Mach, tant par le flux important de circulation France-Espagne que par l’explosion démographique des zones péri-urbaines qui a engendré le déplacement des faits de délinquance vers ces secteurs.
Visite des locaux de la Préfète aux côtés du Maire de Pollestres, du Sénateur-Maire du Soler et du Général Lecouffe qui commande la Région
Visite des locaux de la Préfète aux côtés du Maire de Pollestres, du Sénateur-Maire du Soler et du Général Lecouffe qui commande la Région
La plus grande concentration de Gendarmes sur un même site
Ce sont désormais près de 50 gendarmes qui logent avec leur famille dans cette caserne et y travaillent tous les jours, que ce soit pour le PSIG (le Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie) ou pour le Peloton d’Autoroute, comprenant l’équipe rapide d’intervention équipée d’une Renault Mégane RX, auxquels s’ajoutent des maîtres-chiens de Perpignan. Il s’agit, dans les Pyrénées-Orientales, de la plus grande concentration de gendarmes sur un même site. « Autant de gendarmes qui, en partant de la caserne, et en y revenant, sillonnent les rues de la commune, et veillent à la sécurité des personnes et de leurs biens » précise Daniel Mach qui ne peut que se réjouir de l’aubaine pour ce fils et frère de policier et qui ne manque pas de rappeler que « la première des aspirations des citoyens et le premier de leur droit est leur sécurité et celle de leurs biens. La délinquance évolue, mute, se durcit, s’étend à des zones jusqu’à présent et préservées, mais nos forces de l’ordre, savent se remettre en question, pour parfaire leurs méthodes et leur réactivité » ajoute-t-il en saluant la faculté d’adaptation des militaires mais regrettant le manque de reconnaissance dont ils souffrent. « Je voudrais préciser qu’il devient insupportable que vous deveniez des cibles. Je suis écœuré par cette politique, qui consiste à porter plus de considération aux délinquants qu’aux victimes, de cette politique qui trouve toujours des excuses, à des délinquants de plus en plus violents et multirécidivistes », ne pouvant s’empêcher de pointer du doigt la politique menée selon lui par le pouvoir socialiste.
La salle d'interrogatoire
La salle d’interrogatoire
Un effort financier de 7,2 Millions
Côté investissements, l’effort financier est très important puisque l’opération aura tout de même coûté 7,2 M€ hors foncier, dont 2 M€ de subventions (de 170 000 € de dotations parlementaires, 251 000 €uros de la communauté d’agglomération et d’une aide financière de l’Etat de 450 000 €uros), ramenant le coût de l’opération à 5,2 millions à charge pour la commune« Les ratios d’endettement de la commune vont exploser » prévient le Maire, « mais vous saurez tous qu’ils ne correspondent pas à la réalité financière puisque nous percevons plus de recettes pour cette gendarmerie que nous ne remboursons d’emprunt, et ce revenu nous permettra, je l’espère, de pallier la baisse drastique des dotations de l’Etat pour les collectivités ». En effet, la Ville est propriétaire du foncier, donc du bâti, et perçoit un loyer de 418.000 €uros par an 
La "chambre d'hôte" avec Wc mais qui reste à déconseiller...
La « chambre d’hôte » avec WC mais qui reste à déconseiller...
Le Conseil départemental ? Pas un sous… comme d’habitude !
« Cette structure aurait pu bénéficier du soutien financier du Conseil Départemental, mais il n’en a rien été ! Pas un centime d’€uro !« . Un grand classique pour la Commune de Pollestres ! « En terme de recherche de ressources financières, notre commune est devenue experte en la matière, puisque nous luttons, depuis plus de 10 ans, contre le sectarisme du conseil départemental«  ajoute Daniel Mach jamais en reste dès qu’il s’agit de clouer le Département au pilori…
Le Lieutenant-Colonel Denis Nauret qui commande le Département
Le Lieutenant-Colonel Denis Nauret qui commande le Département
Josiane Chevalier : une femme d’honneur, attentive et efficace
Les préfets qui se sont succédés sont en revanche chaleureusement remerciés pour leur aide précieuse, avec une attention toute particulière pour la locataire actuelle des lieux Josiane Chevalier reconnue dans son action « j’ai pu apprécier la femme d’honneur que vous êtes et de nombreux dossiers dans lesquels vous vous êtes investie ont abouti, vous en aviez pris l’engagement, et vous l’avez tenu. Je vous adresse nos plus sincères remerciements, pour votre écoute attentive et l’efficacité dont vous faites preuve ». 
Josiane Chevalier, Préfète des P.-O.
Josiane Chevalier, Préfète des P.-O.
Une Gendarmerie dynamique, accueillante, opérationnelle, moderne
La Préfète qui remarque un signal fort envoyé aux habitants et voit « un maillage territorial des services publics, celui de la sécurité étant un des rouages essentiels, un préalable et une condition nécessaire aux autres services publics pour qu’ils soient rendus dans les meilleures conditions possibles. L’image de ces nouveaux équipements est à l’image de la Gendarmerie : à la fois dynamique, accueillante, opérationnelle, moderne ». Et ce message plus politique à la population : « La sécurité est une orientation forte donnée par le Ministre de l’intérieur marquée par un sens élevé de l’autorité, du respect de l’autorité mais non dépourvu d’humanité ».
Le Sénateur-Maire du Soler François Calvet
Le Sénateur-Maire du Soler François Calvet
L’obsession de Daniel Mach
Le Sénateur François Calvet qui représente la Communauté d’Agglomération se félicite quant à lui du taux d’élucidation très important dans sa commune du Soler grâce à « sa » Gendarmerie, permettant d’augmenter les statistiques de la justice… « Les Maires ont pris conscience de l’importance et de la formation de nos polices Municipales et la Communauté Urbaine va nous permettre d’accélérer le mouvement et de coordonner l’ensemble des Polices Municipales ». Et de souligner un peu moqueur l’engagement de Daniel Mach pour faire aboutir ce projet « Je peux en témoigner. Député, j’étais avec Daniel à la commission défense, le nombre de fois où il m’a fait aller au Ministère de l’intérieur ou de la défense pour cette Gendarmerie, c’était une obsession et quand il a une obsession… (rires de ses collaborateurs – NDR). Il s’est engagé à fond comme il s’engage pour la chose publique ».
Le Général Jean-Philippe Lecouffe qui commande la Région
Le Général Jean-Philippe Lecouffe qui commande la Région
Une action déterminante
Le Général J.Philippe Lecouffe souligne l’aboutissement d’un projet de longue haleine qui « matérialise la disponibilité opérationnelle permanente de notre institution au cœur des territoires dont il lui appartient d’assurer la sécurité quotidienne, le PSIG a vocation à appuyer de ses compétences techniques et tactiques les Brigades de l’arrondissement confrontées aux phénomènes de délinquances et à renforcer leur action dans la recherche et l’interpellation des auteurs d’infractions. Son action est déterminante. » Sans oublier l’autre mission, celle du peloton d’autoroutes avec la surveillance ses 50 km qui traversent les P.-O. participant à la lutte contre l’insécurité routière qui demeure un enjeu majeur.

Pas d’inauguration d’une caserne de Gendarmerie sans une visite complète des lieux
L'ensemble des armes létales et de défense sont présentées aux personnalités
L’ensemble des armes létales et de défense sont présentées aux personnalités
Celle de Pollestres est inspectée de fond en comble par les personnalités présentes, préfète en tête, à qui sont présentées, entre autres, les herses pour stopper les véhicules, les béliers pour défoncer les portes même blindées, les tenues de camouflage, d’ailleurs des plus seyantes, les intensificateurs de lumière pour une vision nocturne (filtre + torche à plus de 200 mètres), les armes létales, de défense de type Taser ou lanceur de balles et les gilets pare-balles dont le plus efficace ne pèse pas moins de… 25 kg et qui sert lors des assauts à « l’heure du laitier », matériels tous déposés entre les mains de Josiane Chevalier qui fait là une séance de musculation des plus efficaces… A noter que les Gendarmes sont de plus en plus équipés de mini-caméras dites « piétons », permettant d’éviter des accusations fantaisistes de violences lors des interpellations. Sans oublier la visite des deux incontournables « chambres d’hôtel » sans locataires lors de la visite, mais d’un confort spartiate que l’on ne peut que conseiller à chacun d’éviter ! 
Les nombreux invités avec au fond le Délégué Militaire Départemental le Lieutenant-Colonel Francis Liebgott
Les nombreux invités avec au fond le Délégué Militaire Départemental le Lieutenant-Colonel Francis Liebgott
Le PSIG, des moyens spécifiques
Quant au Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie qui compte à Pollestres 23 personnels dont 19 vivant sur site, ses missions ont lieu la plupart du temps de nuit en complément et en renfort des Brigades de l’Arrondissement. Le PSIG dispose de moyens spécifiques avec des militaires spécialement formés et il intervient lorsque les brigades ne peuvent plus faire face. Il est en outre charge de la formation des 170 Gendarmes de la compagnie de Perpignan.

Personne, ne peut vouloir changer seul la face du monde
Le Maire Daniel Mach
Le Maire Daniel Mach
Pause philosophique de Daniel Mach, à méditer par quelques élus plus préoccupés par la progression de leurs indemnités et qui courent actuellement après de supplémentaires fonctions : « Nous sommes, les uns les autres, des maillons d’une chaîne qui a pour mission de construire, rénover, créer, moderniser et inventer de nouvelles méthodes, et ce qui nous unit par-dessus tout, c’est l’intérêt général, l’intérêt de nos concitoyens. Personne ne peut se prévaloir d’être un électron libre et vouloir changer seul la face du monde. » 
Le saviez-vous ?
La Gendarmerie, qui a plus de huit siècles d’histoire, n’était à sa création qu’une troupe de police militaire auprès des armées. C’est François 1er qui a étendu la juridiction des Maréchaux et des prévôts aux citoyens normaux, pour rétablir la sécurité sur les routes du Royaume et permettre le développement du commerce. C’est ainsi que les Gendarmes ont eu un pouvoir sur les civils, tandis qu’au départ il ne s’agissait qu’un pouvoir de police militaire. Encore de nos jours, les Gendarmes sont toujours présents aux côtés des militaires lors de leurs interventions afin de sécuriser ces derniers et s’assurer que leur action se situe toujours dans le cadre légal.
COUV

DEPARTEMENT : LES ROUTES DES P.-O. SOUS LA TRES HAUTE SURVEILLANCE DE LA PREFETE

Le dispositif se met en place. La Préfète suit les motards

Le dispositif se met en place. La Préfète suit les motards

Multitude de week-end à rallonges oblige, les forces de l’ordre sont de sortie et c’est avec une attention toute particulière que la Préfète supervise de nombreuses « opérations coups de poings » sur l’ensemble du département, avec  évidemment comme seul objectif la baisse des accidents.
La Préfète Josiane Chevalier et le le Lieutenant-Colonel Ronde attendent le client...

La Préfète Josiane Chevalier et le le Lieutenant-Colonel Ronde attendent le client…

En ligne de mire les excès de vitesse, l’alcoolémie, la consommation de stupéfiants et l’usage du téléphone portable au volant, appels vocaux mais hélas aussi pour l’envoi de textos ou de courriers électroniques !
Premières interceptions à l'entrée de Canet

Premières interceptions à l’entrée de Canet

Une inconscience criminelle pure et simple que Josiane Chevalier, qui applique elle-même la « tolérance zéro », n’a pas l’intention de laisser passer. A sa disposition, plusieurs brigades de Gendarmerie, avec en appui logistique la Brigade Motorisée et une moto banalisée qui traque les conduites dangereuses. 
Le patron du dispositif et la préfète appliquent la tolérance zéro

Le patron du dispositif et la préfète appliquent la tolérance zéro

La pêche est bonne et nombreux sont ceux qui seront escortés vers le « comité d’accueil » où, dans le cas de grand excès de vitesse, la Préfète signe sur le champ la rétention administrative du permis, dans l’attente de la sanction définitive qui sera fatalement le retrait du permis et de plusieurs points.
La pêche est bonne... Hélas !

La pêche est bonne… Hélas !

L’un d’entre eux, seul à bord et intercepté à l’entrée de Canet, a dû laisser son véhicule sur place et repartir à pied…
Les mauvaises habitudes de certains sont tenaces, on ralentit avant le radar fixe et on ré-accélère ensuite ! Mauvaise pioche jeudi dernier, les brigades très mobiles veillaient…
La Préfète Josiane Chevalier s'apprête à signer la 1ère rétention administrative de permis suite à un gros excès de vitesse

La Préfète Josiane Chevalier s’apprête à signer la 1ère rétention administrative de permis suite à un gros excès de vitesse

Un petit « truc » pour éviter une étourderie : le limiteur en ville et sur route, le régulateur sur autoroutes et 2×2 voies ! Et le téléphone : dans le coffre. Systématiquement… 

QUELQUES RAPPELS 

Conduire avec un téléphone à la main

Le Code de la route précise que : « L’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit. »
Conduire avec un téléphone à la main est passible :
– d’une amende forfaitaire de 135 €
– d’un retrait de 3 points du permis de conduire 

Alcool

Taux égal ou supérieur à 0,5 g  :
– Retrait de 6 points sur permis de conduire
– Amende forfaitaire de 135 €uros
– Immobilisation du véhicule
– Suspension du permis (jusqu’à 3 ans)
Taux compris entre 0,5 et 0,8 g :
– Amende forfaitaire de 135 €uros
– Retrait de 6 points sur le permis de conduire
– En cas de comparution devant le tribunal -sur décision du Procureur de la République ou de contestation de l’amende forfaitaire- possibilité de suspension du permis de conduire.
Taux égal ou supérieur à 0,8 g :
– Retrait de 6 points sur le permis de conduire
– Amende pouvant aller jusqu’à 4 500 €uros
– Immobilisation du véhicule
– Suspension (jusqu’à 3 ans) voire annulation du permis
– Obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière aux frais du contrevenant
– Peine de prison (jusqu’à 2 ans)
Récidive avec un taux égal ou supérieur à 0,8 g ou état d’ivresse manifeste :
– Retrait de 6 points sur le permis de conduire
– Amende pouvant aller jusqu’à 9 000 €uros
– Confiscation du véhicule
– Annulation du permis (jusqu’à 3 ans)
– Stage obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière aux frais du contrevenant
– Peine de prison (jusqu’à 4 ans)
Refus de soumettre à une vérification de présence d’alcool dans le sang :
– Retrait de 6 points sur le permis de conduire
– Amende pouvant aller jusqu’à 4 500 €uros
– Immobilisation du véhicule
– Suspension (jusqu’à 3 ans) voire annulation du permis
– Stage obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière aux frais du contrevenant
– Peine de prison (jusqu’à 2 ans) 

Stupéfiants

Vous risquez d’être puni de 2 ans d’emprisonnement et de 4 500 €uros d’amende.
Ce délit donne lieu à la perte de six points du permis de conduire.
Les sanctions sont aggravées lorsque cette infraction est couplée avec l’alcoolémie : les peines sont portées à 3 ans d’emprisonnement et 9 000 €uros d’amende.
Attention, le tribunal peut en outre décider de vous infliger une suspension du permis de conduire pour une durée pouvant atteindre 3 ans voire l’annulation du permis de conduire avec interdiction d’en solliciter un nouveau pendant 3 ans au plus. 

Excès de vitesse

Premiers contrôles...

Premiers contrôles…

MOINS DE 30 KM/H :
Cet excès est sanctionné par un retrait de 2 points sur le permis.
L’amende forfaitaire à payer est fixée à 135 € (minorée à 90 € et majorée à 375 €).
MOINS DE 40 KM/H :
– Cet excès est sanctionné par un retrait de 3 points sur le permis.
– L’amende forfaitaire à payer est fixée à 135 € (minorée à 90 € et majorée à 375 €).
– Le conducteur peut également faire l’objet d’une suspension de permis dont la durée maximale est de 3 ans. Il a également l’obligation d’accomplir, à ses frais, un stage de sensibilisation à la sécurité routière.
MOINS DE 50 KM/H :
– Cet excès est sanctionné par un retrait de 4 points sur le permis.
L’amende forfaitaire à payer est fixée à 135 € (minorée à 90 € et majorée à 375 €).
– Le conducteur peut également faire l’objet d’une suspension de permis dont la durée maximale est de 3 ans. Il a également l’obligation d’accomplir, à ses frais, un stage de sensibilisation à la sécurité routière.
PLUS DE 50 KM/H :
– Cet excès est sanctionné par un retrait de 6 points sur le permis ainsi que par l’amende prévue pour les  contraventions de la 5ème classe dont le montant peut s’élever jusqu’à 1500 €.
– Le conducteur s’expose à la suspension de son permis de conduire pour une durée de 3 ans au plus. Cette suspension ne peut pas faire l’objet d’un aménagement et ne peut donc pas être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle. Si le conducteur est propriétaire du véhicule utilisé pour commettre l’infraction, celui-ci est également confisqué.
– Outre ces sanctions, le conducteur a l’obligation d’accomplir, à ses frais, un stage de sensibilisation à la sécurité routière.
– Un conducteur déjà condamné définitivement pour un dépassement de la vitesse maximale autorisée égal ou supérieur à 50 km/h s’expose à une peine de trois mois d’emprisonnement et de 3 750 € d’amende ainsi qu’à un nouveau retrait de 6 points sur son permis de conduire s’il commet la même infraction en cas de récidive dans le délai de 3 ans à compter de l’expiration ou de la prescription de la précédente peine.
Un nouveau client pour la Préfète Josiane Chevalier et le Lieutenant-Colonel Ronde

Un nouveau client pour la Préfète Josiane Chevalier et le Lieutenant-Colonel Ronde

CANET – INSPECTION ANNUELLE DE GENDARMERIE : BAISSE OU HAUSSE DES DELITS EN 2014 ? CHUT !

Un article partiellement censuré par l’État… 

Les chiffres de la délinquance ont été dévoilés lors des inspections annoncées des Brigades des Gendarmeries du département mais l’État demande avec insistance de surseoir à leur communication qui sera faite en… mars ou avril ! Après les élections départementales donc ? Tiens-tiens, comme c’est bizarre… La Préfète Josiane Chevalier n’y est pour rien, elle obéît aux ordres de Paris…, pas plus que les militaires qui aimeraient communiquer surtout là où les chiffres sont bons !
En signe de bonne volonté qui ne durera pas, nous avons remplacé les chiffres et tendances par des « BIP », une censure light qui était inconnue depuis l’ère gaulliste… Ridicule et pitoyable en 2015 !!!

Le Capitaine Patrick Alexandre qui commande la Brigade de Canet fait le bilan de l'année 2014, aux côtés du Chef d'ecadron Julien Jourdan

Le Capitaine Patrick Alexandre qui commande la Brigade de Canet fait le bilan de l’année 2014, aux côtés du Chef d’ecadron Julien Jourdan

L’inspection annuelle de janvier dite « annoncée », une tradition qui compte beaucoup dans toutes les brigades de Gendarmerie de France, celle de Canet ne fait pas exception. Une occasion de faire le bilan de l’année écoulée en terme de résultats contre la délinquance, de fixer les objectifs pour l’année qui commence mais aussi de féliciter les Gendarmes qui ont particulièrement brillé dans l’aboutissement d’une enquête ou par une attitude remarquable ou courageuse.
C’est au seigneur des lieux d’intervenir en premier, le Capitaine Patrick Alexandre qui commande la Brigade de Canet depuis 2011 annonce une délinquance en BIP en juillet, qui s’explique selon lui par une BIP fréquentation de la station, mais avec BIP un mois d’août en BIP.
BIP DES DELITS DE BIP%
Au total sur l’été, on enregistre tout de même une BIP de BIP% des délits, deux mois qui représentent 30% de la délinquance annuelle, avec toutefois une BIP des vols de véhicules, il est vrai que 2013 était en BIP, mais aussi des cambriolages dans les commerces. Mais pour 2014, le solde reste plus que BIP puisqu’on note une BIP de BIP% de délits, objectif BIP donc ! Et ce malgré une arrivée tardive des Gendarmes mobiles, cette année il aura fallu attendre le 17 juillet, même si les autres unités de la compagnie fournissent des renforts sur le poste provisoire de Sainte-Marie, ouvert seulement ponctuellement cette année… Sans oublier les réservistes.
Un auditoire très réduit. On cherche les commissaires de quartier et les élus canétois... La sécurité est pourtant l'affaire de tous !

Un auditoire très réduit. On cherche les commissaires de quartier et les élus canétois… La sécurité est pourtant l’affaire de tous !

LES FAITS MARQUANTS DE L’ANNEE
Une année avec 129 Gardes à vue (+10%), 400 personnes mises en cause dont 22 écrouées.

Un incendie de 10 véhicules a marqué la fin du mois d’août, l’auteur a été interpellé (et aussi arrêté…) et traduit devant la justice. A voir ce qu’elle en fera, et là c’est une autre histoire…
Il faut également déplorer l’accident mortel d’un pilote de scooter de 50 ans (le pilote…) mais également trois tentatives d’homicides et ce double infanticides (6 et 10 ans) de novembre qui a choqué la station, avec le suicide de la maman qui s’est jetée du silo près de Casino.
LE COUP DE GUEULE DU CHEF
C’est une tradition, pas de bilan annuel sans le coup de gueule du Capitaine Alexandre… Tout comme en 2013, cette année les violences aux Gendarmes sont de nouveau pointées du doigt, l’actualité confirmant cette tendance. N’oublions pas tous ceux qui sont victimes d’agressions ou tombent sous les balles, en particulier de celles récentes de ces fascistes religieux qui tentent de terroriser le pays. Ca n’arrive pas qu’aux autres, la Brigade de Canet peut aussi être agressée « nous serons de plus en plus vigilants pour assurer notre sécurité et votre sécurité » confirme le Capitaine.

On reste un peu sur notre faim cette année tant ce coup de gueule est discret, avec l’intuition que le capitaine a auto-censuré quelques pensées intimes…
LA VIDEO PROTECTION – LES VOISINS VIGILANTS
La première arrive, tant à Sainte-Marie qu’à Canet qui a reçu l’aval de la Préfette Josiane Chevalier qui l’appelle vivement de ses vœux dans tout le département et qui a procédé à une inspection complète du CORG et de la Brigade de Canet à l’automne (LIRE : IMMERSION TOTALE DE LA PREFETE EN ZONE GENDARMERIE).

A Villelongue, ce sont les « voisins vigilants » qui ont été mis en place en fin d’année, une convention avec la Préfecture a été signée fin décembre.
UN TRAVAIL BIP
C'est au tour du Chef d'escadron Julien Jourdan de livrer son analyse sur les résultats 2014

C’est au tour du Chef d’escadron Julien Jourdan de livrer son analyse sur les résultats 2014

Le Chef d’escadron Julien Jourdan souligne quant à lui « le travail de la brigade de Canet qui a été BIP, la délinquance a BIP, mais il ne faut pas se leurrer, les effets seuils vont être là. Dans un monde de plus en plus compliqué, on a la chance d’avoir des Gendarmes qui gardent la foi dans leur métier et continuent à donner le meilleur d’eux-mêmes. C’est aussi le fruit d’une très bonne collaboration avec les Polices Municipales, celle de Canet a un rôle d’échanges avec la Brigade qui est largement souligné et il serait difficile pour nous Gendarmes de concevoir notre action sans les inclure dedans ». Et de BIP d’une BIP très importante des cambriolages sur tout l’arrondissement, « avec un effort accru qui sera fait vers les commerces, la lutte contre les stupéfiants et des trafics locaux qui empoisonnent la vie des citoyens ».
LES FELICITATIONS DU CHEF D’ESCADRON JULIEN JOURDAN
A Canet,

les chefs Thomas Guiochereau (Acteur dans la série télévisée) et Alexandra Talamoni sont remerciés pour avoir mis en exergue les auteurs de vols et de faits délictueux, « leur travail a permis de montrer l’efficacité de l’unité dans la lutte contre les cambriolages ».
Le Chef Nicolas Acquier pour son intervention sur « un complexe nocturne bien connu de la commune » et pour lequel il a été amené, après des investigations minutieuses, à confondre l’auteur de violences sur une victime « salement abîmée ».
A Sainte-Marie,
Ce sont les Chefs André Egron et Yoan Hans (également tous deux brillants acteurs dans la série) qui sont intervenus de nuit dans le cadre d’un cambriolage « d’un établissement bien connu de la commune » et qui ont interpellé les auteurs dans un cadre difficile, ces derniers étant plus nombreux qu’eux, qui revoivent leur diplôme de félicitations.
Le Chef Yoan Hans, redoutable cumulard, est de nouveau remercié pour avoir participé à une enquête de trafic international d’armes de guerre sur 20 régions différentes.
LES MOUVEMENTS DE PERSONNELS
La Gendarme Musler, entrée à l’école de Gendarmerie, est remplacée par Morgan Boulland. Pierre Molinero a quant à lui, hélas pour la brigade, obtenu une mutation en Corse et a été remplacé en août par Mélanie Woch. On se souvient du Chef Molinero comme étant l’un des « héros » de l’excellente série télévisée « La Brigade… celle de Canet » de 7 épisodes diffusée en mars dernier (Lire notre article du 2 mai 2014 « LA BRIGADE » et celui du 11 mai 2014 « LA BRIGADE… CELLE DE CANET » ), héros qui avait craqué après le décès subi d’une canétoise lors d’une intervention suite à une saisie d’huissier qui commençait à déraper. Malgré une évaluation rapide et exacte de sa part quant à l’urgence à intervenir et l’action énergique des Pompiers, la dame avait succombé à une crise cardiaque, pratiquement dans ses bras. Pierre Molinero en a été extrêmement affecté au point d’avoir été mis en arrêt de travail un mois avant de reprendre du service dans les bureaux. Cette mutation en Corse est pour lui l’occasion d’un nouveau départ, bonne chance à lui ! Comme quoi, on peut être Gendarme et avoir un grand cœur, il en faut sans aucun doute beaucoup pour subir et aider bon nombre de cas sociaux qui jalonnent leurs difficiles missions. A signaler également que Frédéric (La loi c’est la loi !), un autre héros de la série, a été récemment victime d’un grave accident de ski et a frôlé la mort. Il est de retour à la brigade mais en arrêt de travail pour quelques semaines encore, il faudra à ce Kite-surfer  une bonne année pour retrouver l’usage intégral de sa jambe droite. Le Gendarme Bile est remplacé par l’Adjudant Pedreno qui arrive de Casternaudary. Quant au Chef Hans, muté à Perpignan, il va être remplacé par le Gendarme Maurette qui vient du Centre opérationnel de Perpignan (CORG).
LES ELUS ET COMMISSAIRES DE QUARTIERS BIEN ABSENTS
Un regret, l’absence des Maires de Villelongue (en convalescence) et 
pour la 2ème année de Canet qui ne semble pas considérer que la Gendarmerie vaut le déplacement et mérite une organisation différente de planning, même très chargé. Un autre regret, une faute même, l’absence des commissaires de quartiers et des Conseillers Municipaux de Canet pour entourer l’élu délégué à la sécurité Michel Saut qui a dû se sentir bien seul et délaissé et qui prend pourtant la sécurité des canétois très à cœur. Apparemment même pas invités… Chacun pour soi et le travail d’équipe ne semble plus compter dans cette administration qui pourtant, si l’on écoute les élus de communes de l’Agglo. donne des leçons dans bien des domaines, souvent il faut le dire avec justesse mais aussi parfois avec arrogance, dit-on également… Tout se perd, même la solidarité Municipale ! Nul doute que la Gendarmerie interprétera cette absence d’intérêt comme l’expression d’un mépris certain à l’égard de leur pourtant indispensable mission, en une période particulièrement difficile.
Ils ont besoin de soutien, pas d’indifférence !
Des félicitations sont remises Thomas Guiochereau et Alexandra Talamoni

Des félicitations sont remises Thomas Guiochereau et Alexandra Talamoni

C'est au tour de Nicolas Acquier  d'être honoré d'un diplôme

C’est au tour de Nicolas Acquier d’être honoré d’un diplôme

Un ancien, André Egron  et un plus jeune Yoan Hans

Un ancien, André Egron et un plus jeune Yoan Hans

De nouveau Yoan Hans, dangereux cumulard, qui reçoit les félicitations de Julien Jourdan

De nouveau Yoan Hans, dangereux cumulard, qui reçoit les félicitations de Julien Jourdan

DEPARTEMENT – LES VŒUX DE LA PREFETE JOSIANE CHEVALIER : CONFIANCE DANS NOTRE AVENIR !

23h, Josiane Chevalier sort d'une inspection du CORG avant celle de la Brigade de Gendarmerie de Canet

23h, Josiane Chevalier sort d’une inspection du CORG avant celle de la Brigade de Gendarmerie de Canet

C’est une première dans le département que ces vœux présentés à la population par la nouvelle Préfète Josiane Chevalier, qui plus est dans une forme particulièrement chaleureuse qui n’étonnera personne parmi tous ceux qui la connaissent depuis son arrivée. Sans conteste une Préfète de terrain qui laboure inlassablement le territoire catalan dont elle a la responsabilité et qui tient à rencontrer à la fois tous les élus et des différents acteurs économiques, attachée qu’elle est à tout faire pour sortir le département de la crise à laquelle il semble abonné, refusant le défaitisme ambiant, préférant ne considérer que les atouts de ce département, évidents à ses yeux.
Proximité et emploi sont à l’ordre du jour  de cette Préfète tout terrain !
Un discours malgré tout politique pour celle que l’on dit proche du 1er Ministre Manuel Valls dont elle soutient l’action économique. C’est bien le moins pour un serviteur de l’État…
Humaine et abordable, dynamique et infatigable, sans aucun doute un atout que cette nouvelle Préfète, qui tranche incontestablement avec un passé récent. Quitte à épuiser son entourage… 
« A l’aube de la nouvelle année, je tiens à adresser à chacune et chacun d’entre vous mes meilleurs vœux pour l’année à venir, ainsi qu’à vos proches et à tous ceux qui vous sont chers.
Qu’elle vous apporte santé et joies. 
Ces derniers mois ont été marqués par les importants chantiers auxquels les services de l’État, mais aussi les collectivités territoriales, les élus, les associations et tous les acteurs de terrain font face quotidiennement : en premier lieu l’emploi, mais aussi la préservation du lien social, et le développement de l’attractivité de notre département alors que l’horizon économique semble s’éclaircir. 
Loin de céder au pessimisme, toutes les forces vives des Pyrénées-Orientales que j’ai pu côtoyer sur le terrain depuis mon arrivée, m’ont prouvé leur confiance dans l’avenir et la vigueur des liens de solidarité, qui s’est grandement manifestée lors des dernières inondations.
Tous les jours naissent des initiatives locales qui démontrent que des solutions pratiques et innovantes existent, et ne demandent qu’à être soutenues au service de la population.
J’ai également confiance dans l’avenir, car je sais que tout est mis en œuvre pour accompagner l’économie du département (logement, loi de Transition énergétique notamment), soutenir les entreprises dynamiques et aider celles qui traversent des périodes difficiles, prendre en compte les besoins et les contraintes des agriculteurs pour une occupation raisonnable du territoire, tout comme ceux des associations pour renforcer la cohésion sociale.
Cérémonie officielle pour Madame la Préfète aux côtés du Sénateur-Maire François Calvet et du Maire de Perpignan J.Marc Pujol

Cérémonie officielle pour Madame la Préfète aux côtés du Sénateur-Maire François Calvet et du Maire de Perpignan J.Marc Pujol

Dans ce but, je conçois l’action des services de l’État comme un bien public. L’État doit être en mouvement et n’avoir qu’une seule préoccupation : se mobiliser au service des habitants de ce département, d’abord pour leur protection et leur sécurité, grâce à des forces de l’ordre et de sécurité civile toujours à leur service, mais aussi pour leur bien-être et le développement des Pyrénées-Orientales ainsi que l’amélioration de la qualité de ses services pour n’oublier aucun territoire. 
En 2015, je suis persuadée que la conjonction de tous ces efforts produiront leurs fruits, et que chacun de ces vœux, loin de vagues paroles formelles, est réalisable.
Enfin, j’ai une pensée toute particulière pour ceux qui sont actuellement exposés à la solitude, ou à la maladie, et je souhaite que cette nouvelle année nous permette de partager avec eux l’espoir dans l’avenir. 
Soyez assurés que je continuerai à mettre mon énergie au service de notre magnifique département.
Bonne et heureuse année 2015 ! » 
Josiane CHEVALIER
A noter que Josiane Chevalier fera l’impasse sur son réveillon puisqu’elle sera sur le terrain jusque tard dans la nuit, préférant soutenir les plus démunis et visiter les services de l’État sur le pied de guerre en cette nuit de la Saint-Sylvestre de tous les dangers. 

Programme

19h – 20 h: Visite du foyer « Arc en Ciel » 
Services Opérationnels :
21h45 : Visite du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS)

22h20 : Visite du Centre Hospitalier de Perpignan
23h00 : Visite du Groupement de Gendarmerie des Pyrénées-Orientales
23h40 : Visite du Centre de Surveillance Urbain
00h20 : Visite de l’Hôtel de Police de Perpignan

INTEMPERIES : LA PREFETE JOSIANE CHEVALIER : « JE LE DIS TRES CLAIREMENT, IL FAUT QUE LES GENS RESTENT CHEZ EUX, CA FROLE L’INCONSCIENCE ON N’A PAS ENVIE D’AVOIR DES PERTES HUMAINES ! »

CONSULTEZ LE POINT DE LA SITUATION ET DU RESEAU
HEURE PAR HEURE

Sur le front des intempéries, la situation devrait être difficile jusqu’à dimanche soir avec une accalmie en deuxième partie de nuit, à partir de 2h.
80 à 100 mm d’eau sont encore attendus, précise le Colonel Salles-Mazou et qui devraient apparaître vers 16h. 
Autour de la Préfète Josiane Chevalier : le Colonel Salles-Mazou patron du SDIS, la Ministre Ségolène Neuville qui représente le Gouvernement et la Sénatrice Hermeline Malherbe en outre Présidente du Conseil Général

Autour de la Préfète Josiane Chevalier : le Colonel Salles-Mazou patron du SDIS, la Ministre Ségolène Neuville qui représente le Gouvernement et la Sénatrice Hermeline Malherbe, en outre Présidente du Conseil Général

C’est entourée de la Députée Ségolène Neuville et membre du gouvernement ainsi que de la Sénatrice-Présidente du Conseil Général Hermeline Malherbe que la Préfète Josiane Chevalier menait ce premier point presse, quittant quelques instants la cellule de crise mise en place à la Préfecture depuis ces importantes intempéries. Voyant en cette présence « un soutien très fort de notre gouvernement, le Ministre de l’intérieur suit personnellement la situation de notre département qui nous appelle régulièrement. On n’a pas  de soucis de moyens, les renforts nécessaires nous ont été octroyés ». Une situation en vigilance rouge, pluies et inondations mais également par rapport aux crues des trois cours d’eau, l’Agly étant sans nul doute le plus problématique. Au point d’ailleurs que la Préfète, dans un soucis d’anticipation et de mise en sécurité des personnes, a ordonné dès 9h30 aux cinq maires concernés (Rivesaltes, Pia, Torreilles, Claira et le Barcarès) d’évacuer les populations qui sont dans la bande des 300 mètres de part et d’autres des digues de l’Agly, soit environ 2000 personnes qui s’ajoutent aux 500 déjà évacuées hier soir.
Une cellule de crise est installée en Préfecture

Une cellule de crise est installée en Préfecture

Une très importante mobilisation dans le département.
Josiane Chevalier tient à souligner une « mobilisation dans ce département très importante tant du côté des services de l’Etat que du Conseil Général et des municipalités ». Sans oublier la centaine de Gendarmes eux aussi mobilisés, au total environ 400 personnes sur le terrain, hors personnels municipaux. « Ici les Maires ont vraiment intégré cette culture de la gestion du risque, dès hier 16h la plupart avait mis en oeuvre leur plan communal de sauvegarde. On peut faire la différence entre les maires qui s’étaient dotés d’un plan communal de sauvegarde et qui l’animaient et ceux qui n’en sont pas dotés, permettant des évacuations rapides et la mise en place des moyens d’hébergement nécessaires, dans des gymnases ou des salles », soulignant en outre la mobilisation importante des associations, avant même qu’elles soient sollicitées.
Le Colonel Salles-Mazou, patron du SDIS, apporte quelques chiffres et d'utiles recommandations pour protéger les populations à risque

Le Colonel Salles-Mazou, patron du SDIS, apporte quelques chiffres et d’utiles recommandations pour protéger les populations à risque

Quant au volume d’interventions, ce sont déjà 1685 appels au SDIS qui ont généré 808 interventions depuis samedi. « 560 personnes évacuées dans une démarche préventive et 157 mises en sécurité avec des sauvetages par hélicoptère »  complète le Colonel Salles-Mazou, patron du SDIS. 
Les secteurs de vigilances restent la vallée de l’Agly avec une situation qui ressemble à celle de 2013 en approchant les 7 mètres (record 7,80 m en 2013 et 7,30 m en ’99), ainsi que les communes de la côte Vermeille, d’Argelès à Cerbère, avec un problème d’écoulement de ces pluies.
La Présidente Hermeline Malherbe indique que la décision d'ouverture ou de fermeture des collèges sera prise dimanche vers 18h

La Présidente Hermeline Malherbe indique que la décision d’ouverture ou de fermeture des collèges sera prise dimanche vers 18h

La préfète insiste dans ses messages de prévention « qu’il faut marteler, il faut que les personnes évitent de circuler à pied en particulier sur des ponts qui peuvent être dangereux ou inondés et ne pas utiliser les véhicules sauf en cas d’urgence. Les passages à gué sont fermés depuis vendredi 16h, il faut s’en tenir aux interdictions, j’en appelle à la responsabilité individuelle de chaque habitant et ne pas se balader pour essayer de prendre des photos. 
On a fait faire une reconnaissance hélicoptère et il apparaît qu’il y a beaucoup de monde sur les digues pour assister au spectacle. Ce n’est pas acceptable et je le redis très clairement, il faut que les gens restent chez eux, on n’a pas envie d’avoir des pertes humaines. Au bord des digues c’est extrêmement dangereux ! Ca frôle l’inconscience ! ».

RIVESALTES : 52ème CONGRES DU SOUVENIR FRANCAIS

Dimanche 21 septembre

LE PROGRAMME DES COMMEMORATIONS
10h30    Espace des Dômes
Congrès du Souvenir français
Remise des médailles de l’ONACVG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre)
11h30     Dépôt d’une gerbe au pied de la statue du Maréchal Joffre

11h45 
    Dépôt de trois gerbes au Monument aux morts
Josiane CHEVALIER, préfète des Pyrénées-Orientales, participera à ce 52ème congrès du Souvenir Français qui se distingue cette année par la commémoration du Centenaire de la Première Guerre Mondiale.

 

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
juillet 2017
D L Ma Me J V S
« juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031