DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
DRAPEAU FRANCAIS
LOGO IFA 2016 190 jpg
Alcool 190
Salaud d'élu
COUV 190
pub-les-insurges-190
01-190
limposteur
buisson-1ere-couv
couv-un-quinquennat-pour-rien-190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
1ère couv 190
guide-des-associations-2016
PUB réduite DirectSud 190
ATTENTION AU FEU 190
Bandeau conseils incendie 190
Affiche 190
Livre Mona Fajal 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
AFFICHE 190
HOLA BONJOUR
1ère de couv. 190
PUB JPA
JPA 2
CARTE VERSO 190
CARTE RECTO 190
CERCLE RIGAUD 190
PERPIGNAN-logo+accroche-droite-quadri-2011
Logo Barcarès 190 PPI
PUB LES CATALAN 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
pub agglo
PUB la ruche 190
Pour une poignée de terre COUV 190
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
AFPCAB
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

juillet 2017
D L Ma Me J V S
« juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

J.Claude Torrens

SAINT-NAZAIRE : UN NOUVEAU CONSEIL MUNICIPAL DES ENFANTS

01Dernièrement au groupe scolaire, les élèves des classes de CM1 et CM2 ont élus le nouveau conseil municipal des enfants de la ville de Saint-Nazaire.
La première réunion du conseil municipal des enfants a permis d’élire Valentine comme Maire des enfants et deux adjoints, Léana et Baptiste.
« L’élection du Conseil Municipal des enfants et d’un Maire-junior permet aux plus jeunes de découvrir le fonctionnement de la démocratie locale. Vous serez, à votre majorité, des citoyens à part entière avec des droits et des devoirs. Découvrir dès à présent le rôle d’une municipalité vous donnera l’envie d’agir pour les autres plus tard » précise aux enfants le Maire, Jean-Claude TORRENS.
D’autres réunions du Conseil Municipal des enfants sont prévues dans les prochaines semaines.
Les enfants ont douze mois pour réaliser leur programme électoral promis à leurs électeurs du groupe scolaire.

DOSSIER : SAINT-NAZAIRE, SAINT CYPRIEN, CANET ET VILLENEUVE-DE-LA-RAHO A L’UNISSON SUR FOND DE TRAGEDIE NATIONALE : QUOI QU’ON FASSE NOUS RESTERONS DEBOUT !

La France en guerre bien présente dans tous les esprits ! 

Un point commun à ces cérémonies qui saluent la nouvelle année, chaque municipalité l’espère joyeuse et pacifique ! C’est bien mal parti… Toutes adoptent cette année un discours très offensif, l’heure est grave, la France est en guerre et le fait incontestable commence enfin à entrer dans l’esprit de chacun. Pas de froufrou pendant les trois journées de deuil national, particulièrement au soir de la fin tragique pour les otages, et aussi heureuse par l’élimination d’infâmes fascistes intégristes que chacun aurait préféré voir pendus par les pieds en place publique, pour n’utiliser qu’une douce métaphore. 
Autre point commun, une attaque frontale contre cet État qui réduit les dotations versées à toutes les collectivités territoriales, un État en faillite qui doit cependant bien faire des économies coûte que coûte… Un chantier glissant auquel les gouvernements précédents n’ont pas eu le courage de s’attaquer, y compris sous une majorité UMP soutenue par ces trois communes… D’autant plus glissant que ce sont ces même collectivités qui réalisent l’essentiel des investissements publics, à hauteur de 70% contre seulement 30% pour l’État. Une telle diminution va inévitablement tordre le cou à ce qui reste d’emplois aboutissant à l’inverse de l’effet escompté… Seules solutions, des économies de fonctionnement drastiques difficiles lorsque la gestion est déjà bonne, ou… l’augmentation des impôts ! 

SAINT NAZAIRE
« C’EST LE FONDEMENT MEME DE LA DEMOCRATIE ET DE LA LIBERTE DE LA PRESSE QUI A ETE ATTAQUE »

Comme chaque année, les nazairiens ont répondu présent, à ce repas de début d'année, cette année allégé pour cause de finances en berne...

Comme chaque année, les nazairiens ont répondu présent, à ce repas de début d’année, cette année allégé pour cause de finances en berne…

Une cérémonie de début d’année qui se tenait au lendemain de l’épilogue des tragiques évènements qui ont secoué la France en ce début d’année, trop tard pour l’annuler mais J.Claude Torrens a tout de même pris la décision de l’écourter en supprimant la traditionnelle soirée dansante qui se termine d’ordinaire à « pas d’heure », dans une bonne humeur qui eut été déplacée en cette journée de deuil National. Le Maire évoque avec solennité un « bilan tragique, 12 morts, 11 blessés, dont 4 sont dans un état grave. Nous avons mis les drapeaux en berne, comme toutes les communes de France et en cet instant j’ai une pensée pour toutes ces victimes et pour leurs familles. Alors par respect, je vous demande quelques instants de silence« .
Le film retraçant les réalisations de l’année et produit par le très prometteur François Lietta, Directeur de Cabinet de son état, est toujours de qualité et fait preuve d’imagination. L’adjectif de « prometteur » ne semble d’ailleurs pas être partagé par les caciques de son parti, l’UMP dont il anime la division « Jeunes POP UMP66″… Les élections Départementales approchent mais l’oligarchie, qui n’a pourtant que le seul mot de « transmission aux jeunes générations » à la bouche, n’a pas jugé utile d’investir le jeune homme plein de talent ! Utiliser compétences et énergie, oui, mais faire la courte échelle, certainement pas ! Il n’est pas le seul d’ailleurs, citons également Guillaume Lopez, ancien attaché parlementaire de Maïté Sanchez-Schmidt battue aux dernières européennes, qui a fait le « Job » mais qui reste sur le trottoir… L’occasion de ces binômes était pourtant une excellente opportunité de « marier » un jeunot avec un « vieillard ». L’énergie de l’un et l’expérience de l’autre… Comprenne qui pourra !
Le Maire J.Claude Torrens et Conseiller Général sortant est lui-même victime de cette chasse aux sorcières, puisque l’investiture lui échappe également. Son crime ? On cherche… Il fallait une femme canétoise pour satisfaire des égos déplacés, et jusqu’à plus ample informé il n’est ni l’un ni l’autre… Exit J.claude Torrens qui fait pourtant bonne figure dans son discours (Lire : Cérémonie des vœux St Nazaire 2015), et qui arrange un peu la vérité en affirmant que la décision vient de lui, probablement dans un louable soucis de ne pas jeter de l’huile sur le feu…
Les femmes ne sont pas épargnées, ce ne sont pas Mauricette Fabre (non reconduite) et Jacqueline Irlès (non investie) qui diront le contraire. A l’UMP, il faut se taire, l’oligarchie règne en maître… Une stratégie suicidaire qui ne mènera qu’à une nouvelle poussée du FN / RBM, voire à la chute de plusieurs cantons. 
Seuls Thiery Del Poso et François Rallo, Maires de St Cyprien et Saleilles. Francis Clique, 1er Adjoint de Canet représentait Bernard Dupont, mystérieusement absent... C'est un peut court pour le Conseiller général sortant et sorti qui a pourtant fait le job avec conscience...

Seuls Thiery Del Poso et François Rallo, Maires de St Cyprien et Saleilles assistaient à ces voeux. Francis Clique, 1er Adjoint de Canet représentait Bernard Dupont, mystérieusement absent… C’est un peut court pour le Conseiller général sortant et sorti qui a pourtant fait le job avec conscience…

Autre désaccord du maire avec les caciques, son opposition à voir se transformer l’actuelle Communauté de Commune en Communauté Urbaine, faisant passer le pouvoir des maires de vie à trépas en les transformant en de vulgaires factotums !
« Une communauté d’Agglomération c’est une mise en commun de moyens et un transfert volontaire d’un certain nombre de compétences. Une communauté urbaine c’est une dépossession de la quasi-totalité des compétences de la commune au profit de l’intercommunalité sans aucune possibilité de retour en arrière.
Le plan local d’urbanisme et les actes d’urbanisme sont traités par l’intercommunalité. La voirie urbaine, rurale, l’éclairage public sont gérés par l’intercommunalité. La culture, les sports et loisirs font partie des compétences gérées par l’intercommunalité. Même les cimetières sont de compétence intercommunale ». La fin des communes ! 
Sur la baisse des dotations de l’État, J.Claude Torrens est sur cette affaire raccord avec son parti : « l’État qui est ruiné, n’a rien trouvé de mieux que de baisser les dotations aux collectivités. Après deux ans déjà de baisses, voilà que l’Etat a programmé une baisse des dotations de 3,7 milliards d’€uros en 2015 et en tout une baisse de 11 milliards d’€uros entre 2015 et 2017. Pour notre commune, après avoir perdu 20 000 €uros ces deux dernières années on s’attend à perdre encore près de 20 000 €uros en 2015 et autant en 2016 et 2017. A ce rythme, en 5 ans nous perdrons entre 50 et 80 000 €uros de dotations« . Avec des baisses d’investissements, donc le chômage à la hausse ! 

SAINT CYPRIEN
« LA FRANCE NE SE LAISSERA PAS INTIMIDER OU DIVISER PAR UN SECTARISME D’UN AUTRE AGE ! QUOI QU’ON FASSE NOUS RESTERONS DEBOUT ! »

Thierry Del Poso recueilli, avant de prononcer l'un des meilleurs discours de ces céremonies de début d'année. Un challenger à Alain Ferrand ?

Thierry Del Poso recueilli, avant de prononcer l’un des meilleurs discours de ces céremonies de début d’année. Un challenger à Alain Ferrand ?

Une cérémonie à l’américaine débutée par la diffusion de l’un des titres majeurs de l’œuvre de John Lennon, lui-même lâchement assassiné, « IMAGINE ». Une salle bondée et recueillie également pour écouter l’intervention forte du Maire de St Cyprien (Lire : Discours d’accueil de Thierry Del Poso), probablement l’un de ceux qui marqueront le plus les esprits par la force de conviction et de fermeté que dégageait Thierry Del Poso, Maître de son État, il est vrai. « Accepter de vivre en France avec ses propres différences c’est avant tout accepter la France et les français tels qu’ils sont… C’est de nous accepter avec notre culture, notre histoire, nos valeurs républicaines, nos règles républicaines ». A méditer par tous ceux qui n’ont pas encore compris que les français sont chez eux, avec leur mode de vie et leurs traditions !
« Tout le monde a le droit de vivre en France mais tout le monde a le devoir de respecter la France et les français ! » affirme haut et fort TDP.
Quoi qu’on fasse nous resterons debout !
Un spectacle malgré tout maintenu, « non par manque de respect, non par désinvolture » précise le maire « mais justement parce que ces humoristes là auraient aimé ce pied de nez. Parce que ces victimes là auraient aimé nous dire « Continuez à vivre, ne cédez pas comme nous n’avons jamais cédé au terrorisme, ne cédez pas à la terreur ». Quoi qu’on fasse nous resterons debout. Il y a malheureusement eu d’autres victimes après celle de Charlie Hebdo et là il n’y a plus de place ni pour l’humour ni pour la dérision. Seule reste la place pour le respect et le recueillement. C’est la raison pour laquelle la cérémonie des vœux a été maintenue, mais le spectacle de cet après-midi a été annulé. C’était un spectacle d’un humoriste qui connaissait très bien Messieurs Wolinski et Cabu et qui avait prévu de cibler son spectacle en parlant d’eux ». 
Au 1er rang François Rallo, Gilles Foxonet, Bernard Dupont, maires de Saleilles, Baixas et Canet ainsi qu'Armande Barrère, Binôme de TDP aux futures élections départementales de mars prochain

Au 1er rang François Rallo, Gilles Foxonet, Bernard Dupont, maires de Saleilles, Baixas et Canet ainsi qu’Armande Barrère, Binôme de TDP aux futures élections départementales de mars prochain

Plus traditionnel et comme un peu dans toutes les communes, la projection d’un film rappelle les nombreuses réalisations, animations et spectacles de grande qualité de l’année achevée, mettant également en lumière les projets d’avenir. Certes un peu long mais comme toujours réalisé avec talent. Un sens du spectacle qui se partage avec Le Barcarès… 
Le temps est donc aux économies !
Là encore et à l’unisson avec la quasi-totalité des communes de France, Thierry Del Poso dénonce avec force cette baisse des dotations de l’État qui impactent gravement les finances de la Commune. Un seul chiffre, cette baisse de DGF concernant la Communauté de Communes SUD ROUSSILLON représente 400.000 € en 2015 sur un total de dotations d’1,5 M€, alors que dans le même temps l’État en demande toujours davantage ! Un seul exemple, cette réforme des rythmes scolaires dénoncée par tous pèse sur les finances communales à hauteur de 300.000 € sans recette en face, à part ces 50 € versés par l’État et par enfant. Les parents et la Commune doivent mettre la main au pot ! « Le temps est donc aux économies, tout ne peut pas être fait en même temps, je ne suis pas magicien !«  affirme le Maire. En même temps c’est le but de l’État en faillite ! 

CANET
« LES EVENEMENTS QUE VIT LA FRANCE FONT QUE L’HEURE EST GRAVE »

Environ 600 personnes dites "Forces vives" ont assisté cette année à la cérémonie des voeux 2015

Environ 600 personnes dites « Forces vives » ont assisté cette année à la cérémonie des voeux 2015

Une cérémonie de début d’année 2015 particulièrement solennelle, un Bernard Dupont digne et martial, un discours ferme et déterminé, le Capitaine de réserve et Maire de Canet l’a bien compris et le message aura été reçu 5/5 par les forces vives invitées aux festivités drapées de noir. « La France a été touché dans sa chair. Des morts, des blessés. Ces mécréants s’étaient mis en tête de nous mettre à genoux. C’est vrai qu’il ont tué mais nous sommes debout, plus que jamais ! Le résultat de ces attentats, c’est l’inverse de ce qu’ils espéraient, une France qui se bat ! ». 
De gauche à droite : le Député Fernand Siré, J.Claude Torrens, Alain Got, Robert Vila, le Sénateur François Calvet et Gilles Foxonet, maires de St Nazaire, St Laurent, St Estève et Baixas.

De gauche à droite : le Député Fernand Siré, J.Claude Torrens, Alain Got, Robert Vila, le Sénateur François Calvet et Gilles Foxonet, maires de St Nazaire, St Laurent, St Estève et Baixas.

Une situation extrêmement difficile
Comme à l’accoutumée et malgré tout, cette cérémonie est également l’occasion d’un flash-back sur l’année écoulée et ses réalisations, mais aussi et surtout une projection vers l’avenir avec la mise en œuvre progressive des nombreux projets dont la Municipalité réélue en mars dernier est porteuse, et ce, malgré les baisses de 30% de dotations de l’État une fois de plus dénoncées par le Maire. « Une situation extrêmement difficile, en cinq ans ce seront 30 M€ d’amputés sur le dos des collectivités territoriales. Pour la ville de Canet c’est un peu plus d’1M€ » s’indigne Bernard Dupont, avec en plus le financement par ces mêmes collectivités de politiques nationales sans compensation, telle cette réforme des rythmes scolaires qui a décidément  bien du mal à passer…
Malgré tout, 2015 sonne le top départ à la construction d’un nouvel aquarium et d’un pôle médical tous deux auto-financés, d’une nouvelle maison de retraite remplaçant l’ancienne devenue totalement obsolète, ou encore d’un nouvel Office du tourisme pour capter de nouvelles parts de marché. Grâce à sa gestion saine, Canet travaille pour l’emploi avec des élus déterminés à tenir leurs engagements et à continuer le développement vers un pôle touristique urbain tel qu’ils l’imaginent ! 

VILLENEUVE DE LA RAHO
« NOUS DEVONS RESTER DEBOUT, ILS NE NOUS FERONT PAS BAISSER LES BRAS ! »

Un concert de haut niveau dirigé par Daniel Tosi a précédé la cérémonie

Un concert de haut niveau dirigé par Daniel Tosi a précédé la cérémonie

« VILLAGE PREMIUM » qui fait la fierté de son 1er Magistrat Jacqueline Irlès qui n’est pas pour rien dans sa transformation depuis sa première élection en 1995 ! Un village métamorphosé, équipé et dynamique à la hauteur des exigences de son chef. Chaque mois de janvier est une occasion unique d’exposer au département ses richesses, faisant ici ou là quelques inévitables jaloux, mais cette année, la question s’est posée du maintien ou non des traditionnelles festivités de la Saint-Julien, fête patronale du village qui dure trois jours, et plus précisément de la cérémonie qui les clôture. « Les terroristes ne veulent qu’une chose : terroriser notre pays et paralyser tout ce qui peut s’y passer. Face à ça nous devons rester debout et au contraire maintenir tout ce qui a été prévu, et c’est le choix que nous avons fait. La tristesse et la compassion, nous les ressentons tous. Tous les élus, aussi bien les seniors que les juniors, arborent sur eux un signe de deuil et c’est important de dire la tristesse et la peine que nous avons par rapport aux familles qui ont subi de tels drames. Tout un pays est uni face à ça, nous devons tous lutter contre le terrorisme et ils ne nous feront pas baisser les bras !« . 
Ils étaient plus de 1600 à assister à l’épilogue de la fête annuelle et à écouter le Maire, LEUR maire, celle qu’ils ont largement réélue en mars dernier en dépit d’une opposition pugnace. « Une équipe au service de tous les citoyens que nous voulons rassemblés dans la fraternité, l’égalité et la solidarité. Une équipe qui n’a de cesse que d’être à l’écoute des administrés que vous êtes ». Dialogue et concertation sont les maîtres mots d’un maire qui ne triche pas dans son rapport avec la population qui, si l’on se fie à l’accueil chaleureux et tactile qu’elle lui réserve, lui rend bien. Villeneuve, une des villes les plus convoitées du département, certainement grâce aux infrastructures réalisées au fil du temps et à la qualité d’accueil qui la caractérise. 
Cinq axes prioritaires pour ce village Premium :
L’embellissement et le cadre de vie, et c’est son point fort, la politique environnementale, le soutien à la vie sociale, culturelle, associative et sportive, l’information et la concertation avec la population. Sans oublier la sécurité « qui est un droit des français » déclarait lors de sa récente visite Josiane Chevalier, la nouvelle Préfète nommée dans le département en septembre dernier. Une Préfète visiblement séduite par le village qui affirmait également que « Villeneuve est emblématique de la douceur de vivre dans le département ». Le ton change et c’est heureux depuis le départ de René Bidal, son prédécesseur qui s’était fermement opposé au Maire sur le projet de construction du golf ! 
Le golf justement.
C’est désormais officiel, le Tribunal Administratif a tranché en décembre dernier, IL SE FAIT ! Un projet qui date déjà de 2003 et donnera sans aucune doute un coup de fouet à l’économie de la Commune. Egalement vital pour le département qui est le premier en terme de chômage, avec la création de 500 emplois pendant les 3 ans de construction et 200 autres emplois pour son exploitation. Un projet soutenu par 33 communes sur les 36 que compte l’Agglo. et financé intégralement par des fonds privés sans aucun argent public. Sur les 100 hectares, 30 seront consacrés à l’urbanisation et 70 pour les 18 trous de golf, avec un hôtel 4 étoiles, une résidence hôtelière, des restaurants, des commerces, un magasin de promotion des produits locaux issus de l’agriculture et un club House. Un écrin de verdure en lieu et place de terrains en friche, un atout pour le département ! Raccord avec les objectifs fixés par gouvernement d’atteindre 100 millions de touristes par an, contre à 70 actuellement.
Jacqueline Irlès pronce un discours très écouté par une salle pleine

Jacqueline Irlès prononce un discours très écouté dans cette magnifique salle polyvalente qui fait la fierté de ce village Premium…

Quant à l’aspect environnemental, ce golf sera l’un des plus écologiques de France. Faune et flore évolueront dans un environnement durable avec des plantes méditerranéennes économes en eau. Pour ce qui est de l’arrosage, trois techniques complémentaires entre elles seront utilisées. Les eaux du lac avec ses 18 millions de M3 qui ne sont plus utilisées qu’à 20% pour l’arrosage des exploitations agricoles et qui servent déjà à arroser depuis 8 ans le golf de Montescot et depuis 25 ans celui de St Cyprien. Les eaux pluviales et de ruissellement seront stockées dans trois plans d’eau créés sur le parcours, et les eaux usées traitées par la nouvelle station d’épuration seront réutilisées et arroseront à terme la totalité de ce golf. 
Autre point fort, la sécurité !
Vidéo-surveillance, un ASVP récemment recruté, voisins référents et accord tripartite entre la Gendarmerie d’Elne, la Police Municipale et la Préfecture font du village Premium l’un des plus sûrs du département surveillé H24. Sachant que la vidéo-surveillance et la création des voisins vigilants ont la faveur de la Préfète qui souhaite développer ces dispositifs dans tout le département.
A noter également que la commune dispose désormais d’une sirène-alarme destinée à prévenir la population de tous risques majeurs. Installée sur le clocher de l’église et actionnée directement par la seule Préfecture, elle retentira tous les premiers mercredi du mois à midi. 
La baisse des DGF, encore et toujours…
Mais comme partout, aucune cérémonie du département n’y échappera, la baisse de Dotations Globales de Fonctionnement à hauteur de 30% fâche décidément TOUS les maires de France… « très inquiets devant une baisse sans précédent des dotations, avec dans le même temps la réforme des rythmes scolaires qui demande un effort financier considérable. Et nous n’avons aucune garantie quant à la pérennisation des aides déjà très insuffisantes, avec un coût pour Villeneuve de la Raho de 65.000 €uros par an pour une aide de l’état de 15.000 € ! C’est aux communes qu’est demandé l’effort le plus lourd, beaucoup d’entre elles ne pourront plus dégager d’autofinancement. Même si » l’admet Jacqueline Irlès, « réduire les déficits publics est une nécessité pour notre pays, un devoir pour nos enfants. Un enfant qui naissait en 2008 avait une dette de 28000 €, en 2014 c’est 31000 € de dettes dès leur premier jour de vie ! Il est normal que les Municipalités y contribuent ». Trois pistes se dégagent : réduire les investissements ce qui pénalise l’économie et l’emploi déjà malades, augmenter l’endettement ou.. les impôts ! 
Des investissements qui malgré tout se poursuivent :
Un pont sur le Réart financé par l’Agglo. PMCA, des courts de tennis couverts, une résidence senior, un pôle médical, l’embellissement des entrées de ville avec espace partage piétons / vélos et… ce golf  tant attendu ! 

Alors, pas belle la vie à Villeneuve de la Raho ?
COUV

St Nazaire : les vœux 2014 du Maire à ses concitoyens

Un temps fort toujours attendu par les nazairiens

Concentration maximale de Jean-Claude Torrens qui écoute attentivement le discours de son DGS, entouré des maires des communes voisines et du Député Fernand Siré.

Concentration maximale de Jean-Claude Torrens qui écoute attentivement le discours de son DGS, entouré des maires des communes voisines et du Député Fernand Siré.

Une vie de village se rythme aussi par les temps forts qui ponctuent l’année, la cérémonie des voeux est incontestablement un de ceux là, la population aime s’y retrouver pour tout simplement faire la fête. Près de 800 personnes ont assisté à la première partie de la cérémonie, 450 sont restées dîner, dansant jusqu’à « pas d’heure ». Sans parler des nombreuses personnalités venues des communes voisines, Perpignan, Saleilles, St Hippolyte ou encore St Laurent de la Salanque en la personne de son Député-Maire Fernand Siré.

Sans aucun doute pour éviter que le Maire ne puisse être accusé de faire campagne en présentant lui-même le bilan de l’année, la cérémonie est introduite par Frédéric Juanola le Directeur Général des Services qui tient à remercier toute l’équipe Municipale, élus et personnels techniques, et à leur témoigner sa reconnaissance et son amitié. Et de délivrer quelques chiffres :
« St Nazaire, ce sont 2516 habitants au sens de l’INSEE répartis sur un territoire de 1000 Hectares, un budget annuel qui avoisine les 3 M€, mais aussi 30 employés municipaux statutaires, 5 emplois aidés tous affectés sur 4 services : le Service Technique, celui des écoles et entretien des bâtiments, celui de l’Enfance-Jeunesse et enfin le Service Administratif.
Avec bon nombre de projets réalisés en 6 ans avec une moyenne d’investissements de 650.000 €/an pour le seul budget. Et de souligner « que tout cela n’a été possible que grâce à une gestion rigoureuse des deniers publics, mais aussi grâce au soutien financier constant et fort appréciable de la communauté d’agglomération « Perpignan Méditerranée » qui fut maître d’ouvrage de nombreux   projets communaux structurants (la voie de contournement, les voiries d’intérêt communautaires comme l’avenue de Cabestany, le renouvellement des réseaux d’eau potable et d’assainissement, etc…). Un grand merci à « Perpignan Méditerranée », à son président, à ses services, toujours prêts à nous appuyer et très attentifs à nos demandes ». Et de souhaiter « une proximité accrue qui soit ressentie comme telle par les administrés, la commune étant, plus que jamais avec l’acte III de la décentralisation, positionnée comme l’échelon de proximité. Cette proximité, il faudra l’illustrer notamment par notre réactivité, notre capacité à répondre à vos doléances, dans la mesure du possible bien sûr, par notre écoute : nos services sont à votre disposition, les agents communaux sont là pour vous, ils sont à votre service ! ».

Voilà un discours politique, il reste peu de choses à dire pour J.Claude Torrens qui vit cette cérémonie comme « un moment d’émotion, un moment de sincérité, un moment de vérité, un moment de solitude aussi ou, pendant de longues heures, je cherche les mots qui feront que cette cérémonie sera unique, qu’elle vous touchera, qu’elle vous donnera les clés pour comprendre l’action municipale. Mais aussi, et surtout, un moment de partage et de convivialité ».
Un J.Claude Torrens qui ne résiste toutefois pas à mettre fin à un insoutenable suspens pour les nazairiens et à leur livrer ce scoop en exclusivité :

« Je serai candidat à l’élection municipale des 23 et 30 mars prochain ! » 

« Mais ne vous y trompez pas. Je serai candidat, mais avant tout, je serai le Maire de cette commune jusqu’au dernier jour de ce mandat parce que c’est pour assumer cette fonction pour laquelle vous m’avez élu, et il y a des dossiers qui ne peuvent attendre si nous voulons qu’ils soient opérationnels dans les délais. Je veux parler de l’agrandissement du groupe scolaire, dont le permis de construire doit être déposé avant fin mars si nous voulons qu’il soit prêt à accueillir les enfants pour la rentrée 2015. Je veux parler aussi de l’aménagement du giratoire Nord par l’Agglo. PMCA à l’entrée de la commune dont les travaux débuteront au mois de janvier pour une durée de 5 mois ».

La salle est plus que pleine, la soirée fait recette !

La salle est plus que pleine, la soirée fait recette !

Des vœux qui feront sans doute du bruit dans le village !
Et même bien au-delà le soir de la cérémonie, le niveau de la sono était tellement élevé que les convives devaient hurler pour discuter avec leurs voisins de table pendant tout le repas, au point que bon nombre est reparti avec une extinction de voix, dont… votre serviteur !
Insupportable ! Un point faible à corriger impérativement…, d’autant qu’il n’est pas indispensable d’empêcher de dormir les habitants des communes voisines, Monsieur le Conseiller Général, pensez au repos de vos électeurs !

Canet accueille ses nouveaux résidents

Le 1er Adjoint Francis Clique transformé en maître de cérémonie

Le 1er Adjoint Francis Clique transformé en maître de cérémonie

C’est un 1er adjoint très en forme qui ouvre la traditionnelle cérémonie annuelle d’accueil des nouveaux canétois à laquelle le Maire Bernard Dupont attache une grande importance en cohérence avec sa volonté d’établir un lien de proximité fort avec la population, thème majeur sur lequel il a été élu et qui sera sans l’ombre d’un doute le fil rouge de la campagne qui commence. Un Bernard Dupont qui devrait, sauf surprise de taille, être reconduit dans ses fonctions de 1er Magistrat, probablement au premier tour, c’est en tout cas l’objectif qu’il semble s’être fixé. Mais un match n’est gagné qu’au coup de sifflet de l’arbitre, et l’arbitre c’est l’électeur ! D’autant que demeurent plusieurs inconnues, la présence ou non du FN et la résurrection ou non d’une gauche anéantie en 2010, retour hautement souhaitable tant il est vrai qu’une opposition est indispensable même dans le cas des communes les mieux gérées. Juste au nom de la Démocratie et puis de temps en temps, une petite tape sur l’épaule, ça fait du bien ! Sans parler d’une toujours possible liste dissidente de droite / centre droit (ou gauche ?). Une cérémonie particulièrement sobre cette année, sans aucun doute pour éviter que la Municipalité ne puisse être accusée de transformer cet évènement en tribune électorale. Sans oublier de remercier pour leur présence Fernand Siré, le Député-Maire de St Laurent-de-la-Salanque et de la circonscription ainsi que J.Claude Torrens, le Conseiller Général du canton et maire de St Nazaire, Francis Clique se limitera à un bref discours avant d’accueillir un à un tous les Conseillers municipaux.

Ils sont une centaine à avoir fait le déplacement

Ils sont une centaine à avoir fait le déplacement

Une opposition qui déserte la cérémonie
Grand moment de solitude, dans une évidente concertation, aucun des conseillers de l’opposition renommée « minorité » n’a daigné se déplacer ! Pas d’Henri Valls, de Sylvie Roses-Guéry, de René Rabeyrolles, de J.François Maillol, de M.Danièle Mahé-Benassis, de Thierry Patricolo, de Brigitte Marty ou encore de Max Tibac« Aucun conseiller donc de la minorité » se contentera de dire avec sobriété Francis Clique. Mais c’est dit quand même ! Effectivement très regrettable à tous égards !

Bernard Dupont accueille le Député Fernand Siré  et le Conseiller général J.Claude Torrens

Bernard Dupont accueille le Député Fernand Siré
et le Conseiller général J.Claude Torrens

Quelques rappels
« Canet est une Ville de 13500 habitants, la deuxième du département et chef-lieu de canton composé de Saint-Nazaire, Sainte-Marie et Villelongue-de-la-Salanque. Canet, c’est aussi une ville fondatrice de la communauté de communes Têt-Méditerranée, devenue plus tard  communauté d’agglomération (PMCA – NDR) composée aujourd’hui de 36 communes dont le Maire est le 1er Vice-Président ». Et de rappeler que Canet a pour Principaux secteurs d’activités le tourisme et le nautisme, sans oublier le commerce de proximité et l’artisanat.

Une ville qui s’agrandit
Sans doute histoire de convaincre les néo-canétois qu’ils ont fait le bon choix, Bernard Dupont accueilli en dernier en guest-star, se félicite quant à lui de l’arrivée sur la commune cette année de 500 nouveaux résidents, « avec la particularité d’être très cosmopolite, recevant des gens de toute la France, attirés par la qualité de vie. Souvent ça commence par un séjour touristique, certains achètent un bien pour l’été et immanquablement ça devient une résidence principale. Nous essayons de transformer cette station balnéaire en ville touristique ». Il insiste également sur l’excellent taux de « résidentialisation » établi à 48%, lui permettant de conserver ouverts à l’année tous les services et commerces, à l’inverse de certaines stations du littoral du département qui frisent le néant « 13% au Barcarès, Argelès autour de 25%, St Cyprien autour de 30%, Port-Leucate proche de 0 ! En janvier, à Canet on n’a pas l’impression que c’est vide » affirme le Maire. Cela permet selon lui d’augmenter l’offre de service, par exemple d’avoir des médecins spécialistes et pas seulement généralistes, autour d’un pôle médical qui va se construire près du centre Europa.

La proximité, fil conducteur du mandat
Pour ce qui est de la cosmopolité de la ville, Bernard Dupont rappelle que

Le conseil Municipal applaudit le Maire Bernard Dupont

Le conseil Municipal applaudit le Maire Bernard Dupont

80% des gens viennent de l’extérieur. Quant à la proximité, elle est à l’honneur : « Avec l’opinion que peuvent avoir les français sur la vie publique, c’est pas toujours facile et l’antidote à cette maladie républicaine c’est la proximité. C’est-à-dire avoir des élus qui s’occupent de vous et qui sont disponibles, chacun dans leur spécialité. On ne dirige pas une ville en faisant de la théorie, ce qui nécessite de parler avec les gens ». Et de faire la promotion de la vie associative qualifiée de « ciment sociologique. Engagez-vous dans la vie associative et soyez intéressés par la vie publique ! » Mais la proximité c’est également ce buffet tout proche qui attend chacun, toujours très fréquenté, une bonne occasion pour rencontrer les élus et les commissaires de quartiers au service des citoyens.

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
juillet 2017
D L Ma Me J V S
« juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031