DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
DRAPEAU FRANCAIS
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Passerelle N°438 pub
LOGO IFA 2016 190 jpg
PUB JPA
JPA 2
Alcool 190
Salaud d'élu
COUV 190
pub-les-insurges-190
01-190
limposteur
buisson-1ere-couv
couv-un-quinquennat-pour-rien-190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
1ère couv 190
guide-des-associations-2016
PUB réduite DirectSud 190
ATTENTION AU FEU 190
Bandeau conseils incendie 190
Affiche 190
Livre Mona Fajal 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
AFFICHE 190
HOLA BONJOUR
1ère de couv. 190
CARTE VERSO 190
CARTE RECTO 190
CERCLE RIGAUD 190
PERPIGNAN-logo+accroche-droite-quadri-2011
Logo Barcarès 190 PPI
PUB LES CATALAN 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
pub agglo
PUB la ruche 190
Pour une poignée de terre COUV 190
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
AFPCAB
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

novembre 2017
D L Ma Me J V S
« oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

France Jamet ; Carole Delga

RÉGION : « CAROLE DELGA 1000 FOIS PLUS GÉNÉREUSE AVEC LES MIGRANTS QU’AVEC NOS COMPATRIOTES ULTRAMARINS ! »

France Jamet
France Jamet
Communiqué de France Jamet, Députée française au Parlement européen, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie
Alors que les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy viennent d’être frappées par une catastrophe naturelle sans précédent et que les dégâts provoqués par le passage de l’ouragan Irma dépassent les 300 millions d’€uros, Madame Carole Delga annonce une « aide d’urgence » de 50 000 €.
Si les élus du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie approuvent ce geste de solidarité, ils ne peuvent se satisfaire du montant dérisoire de cette aide.
En effet, rapportée à la population globale de nos compatriotes ultramarins de ces deux îles, cette « aide d’urgence » représente un peu plus d’1 € par personne.
À titre de comparaison, rappelons-nous qu’en 2016, la même Carole Delga avait décidé de doubler l’aide de l’Etat en versant aux communes 1 000 € par migrant accueilli.
Voilà donc comment Madame Delga gère l’argent public : elle préfère donner 1000 fois plus aux clandestins qu’aux Français. Pour le Front National, il faut faire exactement l’inverse !

OCCITANIE – TRAVAILLEURS DÉTACHÉS : CAROLE DELGA EN MARCHE VERS L’HYPOCRISIE EUROPÉISTE !

France JAMET
France JAMET
Communiqué de France Jamet, Députée française au Parlement européen, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie.
Dans une interview parue cette semaine, Carole Delga soutient le chef de l’Etat dans sa volonté de réformer la directive des travailleurs détachés et souhaite « garantir l’accès des entreprises régionales aux appels d’offres publics ». Euro-béate acharnée, la présidente de Région s’allie avec Emmanuel Macron en nous gratifiant d’un numéro de bonimenteur pour sauver l’image de cette Union européenne ultra-libérale et néfaste pour notre économie régionale.
Carole Delga
Carole Delga
Madame Delga a fait partie d’une majorité socialiste qui a toujours refusé de combattre cette directive, son collègue Bernard Cazeneuve allant jusqu’à qualifier la clause Molière, de clause « tartuffe ». Avec les Républicains, elle a systématiquement rejeté en assemblée plénière, tous les amendements, tous les voeux du Front National tendant à atténuer les méfaits de cette directive. Elle s’est violemment opposée à toutes les propositions que nous avons présentées au Conseil régional : prendre en compte l’impact carbone dans la commande publique afin de favoriser les entreprises locales et les circuits-courts, inclure une clause Molière obligeant le titulaire d’un marché public d’engager des personnes maîtrisant le français afin de favoriser la sécurité et l’embauche de salariés Français.
Pendant que l’Occitanie connaît une hausse du chômage en juillet et près de 365 000 demandeurs d’emplois, la présidente de Région préfère la communication à l’action, les annonces floues aux mesures concrètes. En effet, nos entreprises régionales n’auront aucune garantie d’accès à la commande publique tant que la priorité nationale et locale ne sera pas autorisée ; le dumping social ne cessera pas tant que la directive des travailleurs détachés ne sera pas tout bonnement supprimée.

OCCITANIE : PORTS CE PLAISANCE : CONTRADICTIONS À LA PRÉSIDENCE DE LA RÉGION, ENTRE MULTIPLICATIONS DE PROJETS POUR LA MER ET MANQUE DE SOUTIEN ÉVIDENT !

France JAMET
France JAMET
Communiqué de France Jamet, Députée française au Parlement européen, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie.
Les ports du littoral méditerranéen sont un fleuron de l’économie locale. Or, ces ports souffrent de la concurrence des ports italiens et espagnols qui bénéficient d’une fiscalité et de réglementations sociales plus avantageuses. Une baisse d’activité qui se manifeste notamment par une perte de 20% du trafic pour les ports du Languedoc-Roussillon en 20 ans, et ce, malgré 500 millions d’€uros de deniers publics investis en dix ans. Conséquence logique de la concurrence : les yachts quittent les ports du littoral méditerranéen pour d’autres pays.
La présidente de la région Occitanie, Carole Delga, s’illustre systématiquement par des coups de communication : parlement de la mer et plan littoral, respectivement lancés en 2013 et en 2016. En effet, la situation actuelle démontre bien la futilité de ces projets portés par Carole Delga. La région a besoin d’une action concrète facilitant les activités du littoral et cela doit passer par une action visant à baisser la fiscalité faisant fuir l’activité économique vers des pays concurrents plutôt que par des coups de communication et autres projets stériles.
Le Front National a maintes fois mis en exergue l’inefficacité de ces politiques régionales. Ces grands projets ne sont que des plans de communication amenant peu de résultats quand ceux-ci ne sont pas négatifs. Ils souffrent de problèmes d’élaboration et ratent donc leurs cibles tout en gaspillant l’argent du contribuable qui pourrait alors être mieux utilisé.
Le Front National plaide notamment en faveur d’une baisse de la fiscalité pour que les ports de la région Occitanie soient attractifs face aux ports espagnols et italiens.

RÉGION : LES GRANDES MANŒUVRES DE CAROLE DELGA POUR CONTRER LE VOTE DÉMOCRATIQUE EN OCCITANIE

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie
Alors que le chômage affecte plus de 11,6% de la population active en Occitanie (650.970 personnes) et reste la 2ème région de France la plus touchée, Madame Delga, Présidente de la Région, consacre son temps à soutenir la candidate LR-UDI dans le Gard pour empêcher l’élection de Gilbert Collard et a tenté d’en faire de même à l’encontre de Louis Aliot dans les Pyrénées Orientales (en exigeant notamment le retrait des candidats En Marche).
Au lieu de s’occuper de la campagne électorale des législatives et d’entraver l’expression démocratique, Madame Delga serait bien inspirée de s’occuper des affaires régionales dont elle a obtenu la charge, en décembre 2016, à l’issue d’alliances et de mésalliances douloureuses et improductives dont nos compatriotes payent aujourd’hui le prix fort.
La gauche, grande donneuse de leçons, démontre ainsi son aversion à l’égard de la Démocratie quand elle ne la sert plus et que le Peuple change de camp.

RÉGION : LE SOUTIEN FACTICE DE CAROLE DELGA AUX VITICULTEURS

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie
France JAMET

France JAMET

Mardi 5 avril à Gruissan, la Présidente de Région Carole Delga prétendait apporter son soutien aux viticulteurs face à la concurrence des vins espagnols. Sur le plan de la communication, c’était bien vu. Mais sur le fond, c’est tout simplement un soutien factice !
Carole Delga
Carole Delga
Ce « soutien » de Madame Delga aux viticulteurs, c’est la corde qui soutient le pendu. Si les vins espagnols peuvent concurrencer les vins de nos régions, c’est à cause de la libre circulation des marchandises imposée par l’Union Européenne de Bruxelles. Or, Madame Delga fait partie de ces adorateurs fanatiques de l’Europe ultra-libérale. Sa soumission à Bruxelles lui interdit d’agir vraiment pour nos viticulteurs.
Pour sortir de cette impasse, il n’y a qu’une vraie solution : retrouver la souveraineté nationale et la maîtrise de nos frontières. Seule Marine Le Pen propose de défendre réellement les viticulteurs en instaurant un protectionnisme intelligent et raisonné. Il faut pouvoir utiliser les droits de douane, lutter contre la fraude et instaurer un véritable étiquetage « made in France ».
Pour sauver nos vignobles et nos vignerons, il faut Marine à l’Elysée !

RÉGION OCCITANIE : LES VILLES MOYENNES SONT LES PERDANTES DE LA MÉTROPOLISATION !

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie
France JAMET
France JAMET
Selon France Stratégie – organisme de réflexion stratégique rattaché au Premier ministre (M. Valls à l’époque) – depuis 15 ans, à peu près la date de la prise de pouvoir de la gauche en Occitanie, on assiste à une hypermétropolisation autour de Montpellier et surtout de Toulouse, aspirant tous les emplois à valeur ajoutée.
Les métropoles, véritables trous noirs de l’emploi, ne laissent autour d’elles que le désert. L’exemple midi-pyrénéen est saisissant. Sous l’impulsion de la gauche, les sept départements autour de Toulouse ont subi un accroissement massif du chômage au profit de la métropole toulousaine. Et le pire, c’est que le chômage s’accroît depuis ces quinze années en Occitanie. Les métropoles ne sont donc pas créatrices d’emploi mais destructrices de ceux en ruralité.
Carole Delga et sa majorité de gauche n’ont pas pris en compte le bilan de leurs politiques économiques et territoriales. Au contraire, la gauche mais aussi « Les Républicains » poussent vers l’ère des métropoles, reléguant définitivement les villes moyennes au banc de la Nation.
Fort heureusement, le Front National est là pour défendre les oubliés de la République. Ils refusent une France à deux vitesses avec les privilégiés des métropoles et les exclus de la ruralité. L’élection de Marine Le Pen, à la Présidence de la République, va rendre enfin possible l’égalité réelle entre les territoires.

RÉGION LRMP – ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES 2017 : UNE PRÉSIDENTE NE DEVRAIT PAS FAIRE ÇA !

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Une Présidente ne devrait pas cacher son manque d’ambition politique pour la Région derrière des documents flous, imprécis et non chiffrés.
France JAMET
France JAMET
Une Présidente ne devrait pas camoufler ses choix inutiles, redondants, idéologiques, clientélistes et démagogiques derrière des postures, des mensonges et une communication outrancière.
Une Présidente ne devrait pas se lancer dans une « course à l’armement budgétaire » qui endommagera sérieusement les finances régionales.
Une Présidente ne devrait pas avoir pour credo : « Je dépense, donc je suis » mais au contraire gérer les finances « en bon père de famille » selon ses moyens.
Une Présidente ne devrait pas augmenter les dépenses de fonctionnement alors que les recettes ne le permettent pas.
Une Présidente ne devrait pas remettre en cause les conclusions de la Cour des comptes quand ces dernières alertent sur les dérives des deux anciennes Régions.
Une Présidente ne devrait pas renier sa parole en revoyant aux calendes grecques les économies qui justifiaient, à l’entendre, la fusion des deux anciennes régions.
Une Présidente ne devrait pas se plaindre de la baisse des dotations de l’État alors qu’elle a elle-même voté comme député le budget à l’Assemblée Nationale.
Une Présidente ne devrait pas en profiter pour matraquer les automobilistes avec l’augmentation maximale des taux de TICPE et celle de 69% de la carte grise sur 11 ans.
Une Présidente ne devrait pas condamner la capacité d’autofinancement des générations futures par l’érosion massive de l’épargne nette régionale empêchant à terme l’investissement.
Une Présidente ne devrait pas surendetter la Région en prévoyant de multiplier par deux la capacité de désendettement pour financer son clientélisme et ses gaspillages.
Une Présidente ne devrait pas répéter les erreurs du passé notamment celles commises en Languedoc-Roussillon pendant 12 ans qui ont laissé un héritage de dette de 1,2 milliard d’€uros.
Une Présidente ne devrait pas censurer l’opposition par peur de la contradiction.
Non, décidément, une Présidente ne devrait pas dire et pas faire ça.

NOM DE LA RÉGION : RECOURS DE FRANCE JAMET

France JAMET
France JAMET
Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Le 17 août dernier, France Jamet, Présidente du groupe FN RBM au Conseil Régional, déposait un recours auprès du Tribunal Administratif de Toulouse visant à faire annuler la délibération du 24 juin 2016 sur la fixation du nom de la région. Explications.
Le groupe des élus FN RBM au Conseil Régional considère que de multiples irrégularités ont entaché le « processus de détermination » du nom. Madame Delga a agi de façon très autoritaire, en écartant, dès le départ, l’opposition du « Comité » chargé de produire la liste des cinq propositions.
Son refus d’organiser un vrai référendum, remplacé par une « consultation citoyenne » aux contours plus que vagues (corps électoral imprécis, pas de campagne officielle, conditions de dépouillement opaques, etc.) et l’abstention massive de nos concitoyens (plus de 99,9% sur l’ensemble des électeurs potentiels) font peser de sérieux doutes tant sur la légalité que sur la validité du résultat.
Mais plus encore, le Front National dénonce le rejet purement arbitraire du nom « Languedoc-Pyrénées », pourtant arrivé en 2ème position de la consultation, remplacé en sous-titre par « Pyrénées-Méditerranée », arrivé 3ème. C’est un excès de pouvoir, c’est-ce qui a fondé ce recours du FN-RBM. Pourquoi consulter les habitants de notre région si l’on ne tient pas compte de leur avis ?
En résumé, personne n’a choisi le nom « Occitanie-Pyrénées-Méditerranée ». Ce n’est que la préférence de Madame Delga, Monsieur Onesta et leurs obligés. Si c’est cela la « participation citoyenne » de la gauche, alors la démocratie vit ses derniers jours…

RÉGION : LA « MAJORITÉ » SOCIALO-COMMUNISTE DE CAROLE DELGA VOLE EN ÉCLATS !

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Nous l’avions annoncé lors de la campagne : l’alliance électorale entre les socialistes, le front de gauche, les écologistes et les radicaux ne pouvait que voler en éclats. Tandis que les communistes passent leur temps à repousser les limites du « à gauche toute », les écologistes de M. Onesta déposent des amendements pour entraver l’action de l’exécutif, amendements que personne (pas même les élus du groupe « Nouveau Monde en Commun ») ne vote !
A l’occasion de l’Assemblée Plénière de ce 26 mai, les fissures dans la majorité de gauche se sont transformées en fractures. Pour la première fois, une délibération a été rejetée par le Conseil Régional à une voix près. Face à ce premier revers politique, Carole Delga, toute petite dans son grand siège, a dû laisser la parole à des élus du Parti Socialiste qui demandaient un nouveau vote. Sale manie de la gauche, qui refuse systématiquement le vote démocratique quand celui-ci ne correspond pas à sa vision ! Pourtant, faute de majorité évidente et en l’absence d’un « 49-3″ régional, le président du groupe socialiste n’a fait que contempler l’ampleur des dégâts.
Cet épisode a le mérite de lever le voile sur la réalité de la majorité de Madame Delga : elle n’existe plus ! Six mois après son élection Carole Delga ne tient déjà plus les rênes du pouvoir, ni ses troupes. Par manque d’autorité, elle se réfugie dans la provocation à l’encontre du premier groupe d’opposition : celui des élus Front National – Rassemblement Bleu Marine.

RÉGION – SÉCURITÉ CONTRE LE TERRORISME : QUE FAIT MADAME DELGA ?

FRANCE JAMETCommuniqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Suite aux attentats de Bruxelles, France Jamet et le groupe des élus Front National -Rassemblement Bleu Marine à la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, tiennent à exprimer une nouvelle fois leur solidarité avec le peuple Belge et, plus largement, avec tous les peuples victimes des actes ignobles du terrorisme islamiste.
Alors que le gouvernement tergiverse depuis des mois sur la déchéance de nationalité et que l’Union Européenne veut imposer aux Français son coûteux, inefficace et dangereux PNR, que peut-on faire au niveau régional pour assurer la sécurité de nos concitoyens ?
Louis Aliot avait annoncé pendant sa campagne pour les élections régionales de décembre dernier qu’il mettrait en place un plan de sécurisation des réseaux de transports régionaux.
Mais depuis bientôt trois mois qu’elle est aux affaires, rien n’a été fait par la majorité socialiste de Madame Delga. Il est grand temps de prendre des mesures concrètes et efficaces pour dissuader tout terroriste potentiel de s’en prendre une nouvelle fois à nos compatriotes.
LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
novembre 2017
D L Ma Me J V S
« oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930