DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
DRAPEAU FRANCAIS
LOGO IFA 2016 190 jpg
Alcool 190
Salaud d'élu
COUV 190
pub-les-insurges-190
01-190
limposteur
buisson-1ere-couv
couv-un-quinquennat-pour-rien-190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
1ère couv 190
guide-des-associations-2016
PUB réduite DirectSud 190
ATTENTION AU FEU 190
Bandeau conseils incendie 190
Affiche 190
Livre Mona Fajal 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
AFFICHE 190
HOLA BONJOUR
1ère de couv. 190
PUB JPA
JPA 2
CARTE VERSO 190
CARTE RECTO 190
CERCLE RIGAUD 190
PERPIGNAN-logo+accroche-droite-quadri-2011
Logo Barcarès 190 PPI
PUB LES CATALAN 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
pub agglo
PUB la ruche 190
Pour une poignée de terre COUV 190
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
AFPCAB
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

juillet 2017
D L Ma Me J V S
« juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

France JAMET

RÉGION – AÉROPORT DE TOULOUSE-BLAGNAC : LES ACTIONNAIRES SE GOINFRENT !

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie
France Jamet
France Jamet
C’est une histoire qui n’en finit plus. Depuis la privatisation partielle de l’aéroport Toulouse Blagnac par Emmanuel Macron, le groupe d’actionnaires chinois, qui tente sans arrêt de prendre le contrôle total de l’aéroport, en profite, avec la complicité active de l’État, pour en capter toutes ses ressources. 
Après avoir ponctionné 15 000 000 € en 2016, ces nouveaux actionnaires chinois viennent même d’essayer de modifier la structure du Conseil de surveillance de l’aéroport. Avec le soutien scandaleux des représentants de l’État, ils ont réussi à faire main basse sur 1 500 000 € tout en récupérant, sans que personne ne s’y oppose, 100 % des bénéfices 2016, soit 5 800 000 €.
En fait, ils ont déjà réussi à capter 22 300 000 € en quelques mois. Voilà le résultat de la politique ultra-libérale de Monsieur Macron. Les élus du groupe FN RBM au Conseil Régional d’Occitanie refusent que les ressources de l’économie régionale et des infrastructures stratégiques servent à enrichir des prédateurs financiers étrangers sur le dos des contribuables régionaux !

POLITIQUE – « AVEC MARINE MOBILISONS-NOUS : POUR SAUVER NOS TERROIRS, NOTRE IDENTITÉ ET NOS EMPLOIS »

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie
France JAMET
France JAMET
Avec plus de 762.000 voix en Occitanie, Marine Le Pen arrive en tête notamment dans 6 départements sur 13 : Hérault, Gard (29,30%), P.-O. (30,05% score le plus élevé de la région), Aude (28,26%), Tarn, Tarn-et-Garonne (fief de M. Baylet).
Ses meilleurs scores se révèlent dans les petites/moyennes agglomérations et les cantons ruraux, zones de résistance d’une France qui ne veut pas mourir face aux dangers du mondialisme, source de paupérisation, qui détruit nos terroirs, notre identité et nos emplois.
Mais les partis du gouvernement rejetés par le Peuple, ne sont pas pour autant « sortis » du jeu : ils font le jeu du « banquier » pour sauver le système. Au nom de leurs petits intérêts personnels, ils continuent de sacrifier notre pays et de rejeter les espérances des Français.
Quoiqu’il en soit, nul n’est propriétaire des voix de ses électeurs… C’est le Peuple qui en décidera le 7 mai, non les recalés du suffrage universel. Pour en finir avec le chômage, l’immigration, l’insécurité et la fiscalité, pour un protectionnisme intelligent et un patriotisme économique : Seule Marine incarne l’espoir d’un véritable changement et du redressement de notre Pays.

POLITIQUE – BÉATRICE NÉGRIER : QUI FAIT DE LA PROVOCATION ?

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie
France JAMET
France JAMET
Lors d’une réunion publique à Pézenas, l’ancienne vice-présidente de la Région, Madame Béatrice Négrier, a déclaré : « Ce n’est pas un mandat facile. Nous sommes dans un hémicycle surchauffé où 40 élus du FN font de la provocation ». N’inverserait-elle pas les rôles ?
Ce ne sont pas les élus FN qui font de la provocation. Nous faisons simplement notre travail. Nous défendons les intérêts de nos compatriotes. Nous luttons chaque jour contre le gaspillage d’argent public opéré par Mme Négrier et ses amis. Nous dénonçons les scandales, nous proposons des solutions, nous agissons pour le bien commun !
En revanche, c’est bien Madame Négrier qui fait de la provocation en tentant de nous faire la leçon alors qu’elle a été condamnée, l’an dernier, pour abus de confiance. Ce sont ces élus, détachés des réalités et corrompus, qui font de la provocation en continuant à siéger dans des assemblées où ils n’ont plus leur place.

POLITIQUE – MINEURS ÉTRANGERS ISOLÉS : LE FN EXIGE LA FIN DU LAXISME !

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie
France JAMET
France JAMET
Encore une fois, le Front National avait vu juste ! Pendant que la gauche accueillait des milliers de migrants sans aucun contrôle et que la droite complice fermait honteusement les yeux, nous étions les seuls à alerter les Français sur les conséquences dangereuses de tels flux migratoires.
C’est désormais devenu monnaie courante. Dans de nombreuses villes de France, les agressions et les vols se multiplient. Dans l’Hérault, les forces de l’ordre parlent de « carnage » avec des dizaines d’interpellations chaque semaine. Ces « mineurs étrangers isolés », qui sont en fait souvent majeurs, s’attaquent aux Français les plus vulnérables. C’est inacceptable.
Il est temps de mettre fin au laxisme. La justice doit faire son travail en enfermant les délinquants et en renvoyant chez eux les clandestins. Il est également grand temps de mettre un terme « aux pompes aspirantes » de l’immigration légale et clandestine comme le préconise le Front National depuis des lustres.
Avec 9 millions de Français en situation de grande pauvreté, la priorité pour les Français consiste à aider les nôtres avant les autres !

POLITIQUE : « NON MONSIEUR MACRON, LA FRANCE N’EST PAS À VENDRE ! »

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie
Le Tribunal Administratif de Paris examinait, ce lundi 27 février, le recours pour « excès de pouvoir » déposé par les opposants à la privatisation de l’aéroport de Toulouse-Blagnac. France Jamet et les élus du groupe FN RBM tiennent à rappeler le rôle néfaste qu’a joué dans cette affaire le ministre de l’Economie de l’époque, un certain Emmanuel Macron.
France JAMET
France JAMET
Celui qui se présente aujourd’hui comme l’homme du renouveau et du changement n’est en réalité que l’avatar de François Hollande. Secrétaire général adjoint de la présidence de la République de 2012 à 2014 puis ministre de l’économie, il a pris en 2014 la responsabilité de céder 49,99 % des parts de l’Etat sur l’aéroport de Toulouse à un groupe d’actionnaires chinois.
Comme l’avait dénoncé en son temps le Front National, nous avons assisté à : la disparition subite du PDG du groupe chinois, la tentative de siphonage des réserves financières de l’aéroport, la distribution de 15 millions de dividendes contre l’avis de la Région et du Département… L’existence supposée d’un pacte secret d’actionnaires, liant de fait l’État aux décisions du groupe chinois sur une durée de 12 ans, vient compléter le tableau d’un E. Macron fossoyeur de l’aéroport de Toulouse.
Avec Monsieur Macron, ce n’est pas la France « en marche » mais la France « à vendre » ! Seule la candidate patriote Marine Le Pen propose de garantir l’indépendance de l’Etat en protégeant notamment les infrastructures d’intérêt national contre les rapaces de la finance mondialisée.

RÉGION OCCITANIE : LE PARLEMENT DE LA MER MÉPRISE NOS TRAVAILLEURS DE LA MER !

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie
France JAMET
France JAMET
Le Parlement de la Mer essuie sa première tempête à l’occasion du projet dystopique d’installation de fermes éoliennes off-shore au large de nos côtes. Alors que cette institution nous avait été vendue pour « rassembler les acteurs de la mer », elle ne consulte en réalité que les figurants, sans oublier d’exclure l’opposition et les artisans de la mer.
Le prud’homme major du port de Sète vient d’en faire l’amère expérience. Bien que premier concerné par cette folie de priver les marins-pêcheurs de zones de pêche, le président socialiste du Parlement de la Mer, M. Codorniou l’a ignoré.
Derrière leurs belles paroles politiciennes, que ce soit en période électorale ou devant les caméras, Carole Delga et sa majorité socialo-écolo-communiste mènent en réalité un combat à mort contre nos marins pêcheurs. Cela se traduit au niveau européen par des directives létales et à l’échelon régional par ce mépris affiché et assumé.
Seuls contre tous, encore une fois, les élus du Front National ont dénoncé en Assemblée régionale ce projet d’éoliennes off-shore. Ces installations ne sont pas écologiques, leur coût est insupportable pour le contribuable et elles pénalisent nos marins-pêcheurs et le fret maritime.
Le système UMPS ne doit plus continuer. Pour remettre en ordre la « Politique de la Mer », le seul choix possible, c’est le Front National et Marine Le Pen !

RÉGION OCCITANIE : ABERRATION DE LA FUSION DES RÉGIONS

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie
Ça y est, l’Insee se réveille ! Un an après la fusion imposée par le gouvernement socialiste des ex-régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, une étude de l’Insee et de l’aua/T intitulée « Aires urbaines en Occitanie : deux grands réseaux adossés » vient confirmer ce que le Front National a dénoncé dès le départ : le redécoupage des régions est totalement incohérent.
Dans le dossier, paru hier, les auteurs énoncent clairement : « Les aires urbaines de Toulouse et de Montpellier appartiennent toujours à des réseaux différents, distincts. L’aire urbaine de Toulouse se raccroche à celle de Bordeaux tandis que celle de Montpellier est plus orientée vers le réseau Marseille-Aix. Nous sommes au point T zéro de la relation entre le réseau de Toulouse et celui de Montpellier ».
France JAMET
France JAMET
Si l’Insee et l’aua/T ne s’en rendent compte qu’aujourd’hui, le Front National avait déjà anticipé et mis en garde, il y a plus d’un an, sur le caractère « technocratique, anti-démocratique et contraire au modèle républicain » de la loi NOTRe. Ce découpage arbitraire n’avait en réalité qu’un seul objectif : empêcher le Front National de prendre le pouvoir en Languedoc-Roussillon.
Maintenant que la magouille politicienne des socialistes est clairement vérifiée, reste à savoir si leur argument de « faire des économies en fusionnant les régions » tient la route. C’est pour cela que les élus du groupe FN RBM ont demandé et obtenu, le 3 février dernier, la création d’une Mission d’Information et d’Évaluation afin d’établir la vérité sur cette question.

POLITIQUE : « LA COURSE À L’ÉCHALOTE 2017 DE LA GAUCHE… »

POLITIQUE
« LA COURSE À L’ÉCHALOTE 2017 DE LA GAUCHE… »
France JAMET
France JAMET
Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie
À l’occasion des Primaires Citoyennes, Madame Delga a cru bon de tenter sa chance et a fait ses jeux. Elle a malheureusement parié, pour la région Occitanie, sur Manuel Valls.
Dans cette course du 1er tour, il y avait :
– 1 non-partant (Gérard Filoche) ;
– 7 partants dont Arnaud Montebourg et Manuel Valls, donnés favoris, Vincent Peillon, Benoît Hamon, outsiders ;
– et 1 handicap : Sylvia Pinel.
Encore une fois, Carole Delga n’a pas misé sur le bon che-Valls !
Quelle poisse…

EMPLOI : « FACE AUX VAUTOURS DU MONDIALISME, IL FAUT RÉTABLIR ET DÉFENDRE LE CAPITALISME ENTREPRENEURIAL »

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie
FRANCE JAMET
FRANCE JAMET
« Vivarte », 1ergroupe français d’habillement et de chaussures, regroupe plusieurs marques célèbres. Il comptait 22.000 salariés en 2014, 17.500 en 2016 et aujourd’hui, son nouveau patron, Patrick Puy, devrait vraisemblablement présenter son plan stratégique et sans doute un nouveau plan massif de licenciements, en majorité des femmes (80%), souvent précaires et à temps partiel (51%). 
Dans notre région, ce sont au moins 9 magasins « La Halle aux Vêtements » et 2 magasins « André » qui seraient menacés, sans compter les enseignes « Caroll », « Kookaï », « Chevignon », « Naf Naf », « La Halle », « André, Minelli »… achetées par « Vivarte ».
Tout a commencé lorsque l’entreprise paternaliste et familiale « André » est tombée entre les mains d’investisseurs étrangers. Avec l’arrivée des financiers, après être passée de main en main et avoir racheté des entreprises textiles (*), les erreurs de stratégie se sont multipliées : Le but n’étant pas d’investir mais de vendre l’entreprise au bon moment.
C’est cela la différence entre le capitalisme entrepreneurial et le capitalisme financier. Le chiffre d’affaire s’est effondré et la dette a explosé. « Vivarte », est aujourd’hui étranglé par un surendettement de 1,5 milliards d’€uros et un taux usuraire de 11%, car derrière le groupe textile se cache « Oaktree », un fonds américain qui est à la fois actionnaire et créancier de la société !
L’État aurait dû intervenir. Il n’a absolument rien fait au nom du sacro-saint principe de libre-échange de l’Union Européenne et de la concurrence libre et non faussée. Ainsi, la haute finance mondiale absorbe la richesse et les savoirs de nos entreprises françaises.
Marine Le Pen appliquera un modèle de patriotisme économique et de protectionnisme intelligent qui préservera l’emploi. Elle favorisera les investissements via un fond souverain français (CDC/BPI France) et la concurrence loyale en France. 
(*)André, Besson Chaussures, Caroll, Chaussland, Chevignon, Coctel, Cosmoparis (anciennement Cosmo), Creeks, Fosco, Kookaï, La Halle, La Halle aux chaussures, La Halle, Outlet, Liberto, Défi Mode, Merkal, Minelli, Mosquitos, Naf Naf, Pataugas, Saison 2, San Marina, SuperSport (vendue)

RÉGION : EN OCCITANIE, SEUL LE FN SOUTIENT LES FORCES DE L’ORDRE !

Communiqué des élus du groupe FN-RBM au Conseil Régional d’Occitanie
Présents dans de nombreuses manifestations, les élus du groupe FN-RBM au Conseil Régional d’Occitanie ont entendu le cri de colère des forces de l’ordre et de sécurité. Lors de l’Assemblée Plénière de ce lundi 28 novembre 2016, ils ont demandé, par la voix de Xavier Baudry, que la Région apporte son soutien à l’ensemble des forces de l’ordre en exigeant une « protection accrue des policiers, gendarmes, pompiers et agents de sécurité » ainsi que le « rétablissement de l’autorité de l’État sur l’ensemble du territoire de la République ».
La gauche coupable a, bien évidemment, voté contre ce voeu, le considérant, avec M. Assaf, comme une simple « incantation ». La Présidente Delga a même jugé bon d’ajouter que ce type de propos n’étaient « pas constructifs et pas dans l’intérêt de la Région ». Quant à la droite de M. Rivenq, elle s’est dite « atterrée » et a également refusé de voter ce voeu. Décidément, la droite « dure » de Fillon est toujours aussi molle !
Afin que les forces de l’ordre et de sécurité de notre région soient informées de cette forfaiture, France Jamet, Présidente du groupe des élus FN-RBM, leur a adressé une lettre ouverte.
lettre-ouverte
voeu-page-01
voeu-page-02vote
visuel-soutien-fn-police

RÉGION LRMP – STÉPHANE LE FOLL : MINISTRE OU MILITANT POLITIQUE ?

France JAMET
France JAMET
Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
C’est en grande pompe que Madame Delga a reçu le ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Stéphane Le Foll, lundi à l’Hôtel de Région de Toulouse, pour la présentation de la « boîte à outils » LOCALIM.
Au-delà du manque de courtoisie républicaine de Carole Delga qui n’a pas souhaité nous convier, c’est surtout l’utilité de la visite du ministre qui est mise en cause. En effet, le déplacement du ministre a entrainé la mobilisation des services régionaux pendant plusieurs heures pour une simple annonce de publication de 14 fiches thématiques à destination des acheteurs publics en restauration collective.
Si le Front National propose, depuis toujours, la mise en valeur et le développement des circuits courts, la création de ces quelques fiches semble bien dérisoire. Ce n’est certainement pas ce que les collectivités, les producteurs et les consommateurs attendent !
Monsieur Le Foll est simplement venu à Toulouse pour se montrer, faire semblant d’agir et surtout tenir une réunion publique, le soir même, avec les militants socialistes de Haute-Garonne. Pour les élus du groupe FN RBM, le ministre de l’Agriculture ferait mieux de s’occuper de la détresse de nos agriculteurs et des dossiers brûlants tels que Lactalis, plutôt que de venir à Toulouse, aux frais du contribuable, pour faire campagne pour le Parti Socialiste.

RÉGION : LRMP STOP AU PILLAGE DES RÉSERVES DE L’AÉROPORT DE TOULOUSE-BLAGNAC !

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
FRANCE JAMET

FRANCE JAMET

Le Front National s’oppose fermement, depuis toujours, à la vente des infrastructures stratégiques à des actionnaires étrangers. C’est pourquoi, il y a deux ans, nous nous étions opposés au processus de privatisation de l’aéroport Toulouse-Blagnac. Rétrospectivement, nous avions encore une fois raison.
En effet, l’assemblée générale des actionnaires de l’aéroport vient de décider de se verser 15 millions d’€uros de dividendes, dont la moitié aux nouveaux actionnaires chinois. S’ils affirment que cette distribution n’aura « aucun impact sur la capacité d’investissement de l’aéroport », tout le monde sait que c’est faux. Ce sont bien 15 millions d’€uros qui manqueront à l’aéroport pour financer ses futurs projets. Grâce au complice silence de l’État, avec seulement 49,9% des parts, le consortium chinois est parvenu à ces fins en s’attaquant ainsi aux actifs de l’aéroport.
Les Conseillers régionaux FN RBM dénoncent ce pillage des réserves de l’aéroport par le groupe d’actionnaires chinois. Pour défendre l’intérêt général, il est urgent et impératif que les actionnaires institutionnels, à commencer par l’Etat, récupèrent seuls, au plus vite, la gestion de l’aéroport de Toulouse-Blagnac.

RÉGION : EXPLOSION DES DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT EN LRMP LA COUR DES COMPTES VALIDE LES ANALYSES DU FN…

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
France JAMET
France JAMET
Une fois encore, la Cour des comptes valide les analyses du Front National. Selon son dernier rapport sur les finances régionales, les ex-régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon ont connu, en 2015, d’importantes hausses de leurs charges de fonctionnement (respectivement + 23 % et + 8,2 %). A la veille de leur fin de mandat, Messieurs Malvy et Alary ont donc délibérément laissé filer les dépenses publiques. Alors que Madame Delga affirme vouloir s’inscrire dans la « continuité » de la « saine gestion » de ses prédécesseurs, il y a clairement de quoi craindre pour l’avenir…
Le Front National a toujours dénoncé cette dérive des petits barons régionaux qui croient pouvoir faire ce qu’ils veulent avec l’argent du contribuable. Les élus du groupe FN RBM au Conseil Régional ont également pointé du doigt, dès les premiers mois de la nouvelle mandature, l’explosion des dépenses de fonctionnement et la gabegie financière de la majorité socialo-écolo-communiste.
La Cour des comptes va encore plus loin et notant l’explosion des subventions de fonctionnement en 2015 : + 24 % en Languedoc-Roussillon et + 70 % en Midi-Pyrénées ! 2015 étant bien évidemment l’année des élections régionales, il sera difficile de ne pas voir dans ces chiffres la démonstration du clientélisme du pouvoir socialiste.
En bref, si Madame Delga a pu récupérer la Présidence de Région en 2016, c’est sans doute parce que ses amis Malvy et Alary lui ont gentiment « préparé le terrain » en 2015, en arrosant les associations d’argent public… Nos concitoyens apprécieront.

AGRICULTURE : CETA, LE DANGEREUX FRÈRE JUMEAU DU TAFTA

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
France JAMET
France JAMET
Alors que François Hollande vient de démontrer son impuissance politique en n’obtenant pas la suspension des négociations sur le TAFTA (Accord de libre-échange entre l’Union Européenne et les Etats-Unis), la Commission européenne annonce vouloir trouver un accord sur le CETA (Accord de libre-échange entre l’Union Européenne et le Canada) d’ici la fin de l’année.
France Jamet et les élus du groupe FN RBM en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées tiennent à alerter leurs concitoyens sur la dangerosité d’un tel accord. Les menaces que ce funeste traité fait peser sur notre agriculture (élevage bovin notamment) et nos AOP sont considérables.
De même que pour le TAFTA, l’opacité totale sur les négociations, l’absence de contrôle démocratique et la toute-puissance accordée aux tribunaux d’arbitrage favorables aux grandes firmes multinationales vont dans le mauvais sens : celui de la dictature des lobbies contre la souveraineté populaire.
Le Front National refuse de laisser mourir l’agriculture française au profit des multinationales nord-américaines. Il faut absolument résister à cette tentative d’asservissement. Avec Marine Le Pen, sortons la France du carcan de l’Union Européenne !

TOULOUSE : UN POLICIER POIGNARDÉ « PARCE QU’IL REPRÉSENTE LA FRANCE » !

France JAMET
France JAMET
Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Un fonctionnaire de police vient d’être poignardé à Toulouse en plein commissariat du Rempart de Saint Etienne, apprend-on par la Dépêche du Midi.
France Jamet et les élus du groupe FN RBM apportent tout leur soutien au policier gravement blessé au cou comme à la policière en état de choc ainsi qu’à leur famille et l’ensemble de leurs collègues.
Scandalisés par cette agression, France Jamet et les élus du groupe FN-RBM tiennent aussi et surtout à rendre hommage au courage et au sang-froid de ces policiers et gendarmes dont les conditions de travail s’aggravent chaque jour alors qu’ils sont en prise directe et quotidienne avec cette nouvelle violence.
Toujours selon la Dépêche du Midi, « l’individu âgé de 31 ans et d’origine algérienne » aurait poignardé le policier « parce qu’il représente la France ». Les élus frontistes constatent amèrement que cet acte de terreur est encore une fois le résultat d’une immigration débridée et incontrôlée.

RÉGION : POUR UNE GRANDE CAMPAGNE RÉGIONALE DE PROMOTION DES VINS LOCAUX

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
La pratique est connue de tous mais elle co
France JAMET

France JAMET

tribue fortement à la destruction de notre tissu viticole régional : l’importation de vins en vrac espagnols à prix cassés (parfois moitié prix) sur le marché français est un véritable fléau pour nos viticulteurs.
L’importation en masse de ces vins, dont la production n’est pas soumise aux mêmes obligations que celle des vins français, n’est qu’une concurrence déloyale au sein de l’Union Européenne de plus pour nos producteurs locaux. Utilisation de pesticides et de produits phytosanitaires interdits en France, faibles conditions salariales de la main-d’oeuvre, étiquettes trompeuses (sans indication de cépage ou de situation géographique), « francisation » volontaire des noms : les raisons de la colère des viticulteurs français sont trop nombreuses !
Rappelons également que l’Espagne a été épinglée en 2007 comme le pays d’Europe produisant le plus de vins (et de fraises) contenant des pesticides dangereux pour l’homme. Face à l’abondance de ces vins espagnols (près de 6 millions d’hectolitres en 2015, dont 435 000 rien qu’en Languedoc-Roussillon), les caves languedociennes ferment les unes après les autres.
France Jamet et les élus du groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine à la Région, proposent la mise en place d’une grande campagne de promotion de nos vins locaux pour valoriser leurs atouts. En région, la richesse incomparable de nos terroirs, la qualité de nos vins à des prix parfaitement abordables doivent bénéficier d’un vrai soutien de la part de la Région, d’un juste patriotisme économique de la part de l’Etat comme de salutaires réflexes environnementaux et sociaux de la part des consommateurs.

PERMANENCE FN TAGUÉE : SOUTIEN DES ÉLUS DU LOT À LA FÉDÉRATION DU LOT

05Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
02Le 1er juillet dernier, la permanence du Front National à Cahors a été vandalisée, selon toute vraisemblance, par l’extrême gauche, la plus ultra violente. Les élus du groupe « Front National / Rassemblement Bleu Marine » apportent tout leur soutien à la fédération du Lot, à ses militants et à leur collègue, responsable départemental, Emmanuel Crenne.
Qu’ils sachent que cela n’entamera pas le dynamisme de cette fédération mais au contraire galvanisera les partisans de Marine Le Pen à l’aube de la prochaine présidentielle, ils dénoncent, toutefois, le climat de haine et de violence, à l’égard du Front National et des ses dirigeants, entretenu par les responsables politiques de la Région comme du Gouvernement.
0103

NOM DE LA RÉGION : DEUX GRANDS ABSENTS !

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
France JAMET
France JAMET
Le Conseil Régional vient de décider à une courte majorité de baptiser notre nouvelle grande région Occitanie Pyrénées-Méditerranée ».
En séance, France Jamet a rappelé au nom des élus du groupe FN-RBM que 97% des habitants de notre région avait boudé la consultation sur le nom de la région. Elle s’est ainsi interrogée sur la légitimité du résultat de cette consultation, qui ne reflète que l’avis d’une infime minorité.
De plus, en agissant de la sorte, la grande majorité de nos concitoyens ont adressé un message clair à Carole Delga : un message de défiance à l’égard de la fusion des régions ainsi qu’un message de mépris à l’égard du pouvoir socialiste.
France Jamet a également regretté la disparition pure et simple du « Languedoc » dans le nom de la région. Elle a dénoncé une volonté de déracinement et une insulte à nos traditions. Elle a enfin demandé à ce que la Croix Occitane ainsi que les couleurs « sang et or » du Pays Catalan soient utilisées dans le futur logo de la région.

RÉGION CONSULTATION SUR LE NOM : PEU DE CLICS POUR UNE GRANDE CLAQUE !

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
FRANCE JAMET
FRANCE JAMET
Le groupe des élus du Front National-Rassemblement Bleu Marine du Languedoc-Roussillon-Midi- Pyrénées a toujours demandé qu’un véritable référendum sur le choix du nom de la région soit organisé comme il l’avait également exigé pour la fusion de nos deux régions à laquelle une majorité des Français était hostile.
L’exécutif socialiste l’a refusé au plan national comme au niveau régional. En Hollandie et au pays de Madame Delga, on n’interroge le Peuple que lorsqu’on est sûr qu’il va aller dans son propre sens…
C’est ce même mépris, ce même dédain qu’a clairement exprimé 97 % de la population en boudant cette consultation totalement désorganisée, ce « micro-trottoir » exigé par les Verts et concédé par Madame Delga.
De tout cela, nos compatriotes retiendront :
– L’absence de définition du corps électoral
– L’absence de transparence dans les opérations de dépouillement
– L’absence des élus de l’opposition dans tout le processus, du « Comité du nom » à la « conférence de presse » du 16 juin 2016…
Et si l’opération n’aura cependant pas été totalement négative pour le Groupe de Presse de Monsieur Baylet, on peut considérer qu’entre la campagne financée dans la presse régionale, nationale, les médias audiovisuels et radiophoniques, cette consultation aura coûté au bas mot entre 500 000 €uros (version officielle) et 4 millions d’€uros !
Score final : Peu de clics mais une grosse claque pour Madame Delga et sa majorité en déliquescence…

CONSEIL RÉGIONAL : AMATEURISME DES ÉLUS DE LA DROITE ET DE L’EXTRÊME GAUCHE

Communiqué de presse de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
FRANCE JAMETLors de l’Assemblée Plénière du Conseil Régional du 26 mai 2016, les élus de la droite et de l’extrême-gauche ont fait preuve d’un amateurisme déconcertant en déposant de nombreux amendements irrecevables.
Côté « Les Républicains », les élus de l’Union de la Droite et du Centre ont eu le culot de proposer un amendement pour maintenir les aides aux agriculteurs Bio alors qu’ils avaient validé la suppression de ces aides lors de la dernière Assemblée. Ils s’étaient d’ailleurs abstenus lorsque nous avions déposé, avant eux, un amendement allant dans le même sens. Problème de mémoire ou simple schizophrénie ?
Côté « Nouveau Monde en Commun », la plupart des propositions des élus d’extrême-gauche ne prenaient pas en compte l’obligation d’équilibre budgétaire. Leurs propositions avaient se basant sur un recours à l’emprunt, elles entraînaient notre région dans un endettement encore plus massif. Ces élus n’ont toujours pas intégré le principe de responsabilité.
En bref, ceux qui reprochent au Front National de faire de l’obstruction en rallongeant les débats s’amusent à faire traîner les séances de l’Assemblée Plénière en déposant des amendements tous plus fantaisistes les uns que les autres.
Les élus du groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine ne se laisseront pas prendre au piège de la démagogie et continueront à dénoncer les faux-semblants et les « coups de com » de ces élus prêts à tout pour exister un peu.

NOM DE LA RÉGION : MANQUE DE RESPECT ENVERS LES ÉLUS

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Alors que l’Assemblée Plénière du Conseil Régional doit se tenir la semaine prochaine à Montpellier et que la presse régionale se fait déjà l’écho de nombreuses informations, les Conseillers Régionaux n’ont toujours pas reçu le détail du rapport concernant le processus de détermination du nom de la Région.
Pourtant, l’article L4132-18 du CGCT (Code Général des Collectivités Territoriales) et l’article 31 L du Règlement Intérieur de la Région prévoient clairement que les élus doivent être informés du détail des délibérations pour l’Assemblée Plénière au minimum 12 jours avant la tenue de cette dernière.
Quatre mois seulement après son élection à la tête de la Région, Mme Delga continue de manquer de respect aux élus régionaux et commence déjà à renier son propre Règlement Intérieur. Ce mépris des délais légaux, cette atteinte au bon fonctionnement de la démocratie représentative ainsi que ces « fuites » organisées par l’exécutif ne peuvent être tolérés.

RÉGION AURÉLIE FILIPETTI : L’ARROSEUR ARROSÉ

Communiqué de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Elus Front National-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Dans un entretien paru aujourd’hui dans le quotidien Midi Libre, Aurélie Filippetti, ancienne Ministre de la Culture de Manuel Valls, se plaint d’avoir été « traitée dans sa région comme si (elle) appartenait au Front National » par ses propres amis politiques. C’est l’arroseur arrosé.
Celle qui déclarait en 2013 vouloir utiliser la culture pour « lutter contre le Front National » se retrouve désormais, elle aussi, victime du même sectarisme qu’elle a prôné pendant des années au sein du Parti Socialiste. Il faut tout de même peu de force d’âme pour se plaindre des conséquences de ses propres actes !
Alors que près de 7 millions de Français ont voté en décembre dernier pour les listes du Front National, et que le parti se positionne, élections après élections, comme premier parti de France, le deux poids deux mesures propagé par l’UMPS devient de plus en plus insupportable. Madame Filippetti en fait aujourd’hui les frais. Espérons qu’elle prenne conscience de la stupidité de tels comportements.

RÉGION – LGV BORDEAUX-TOULOUSE : QUI VA PAYER ?

FRANCE JAMETCommuniqué de France Jamet et Jean-Paul Piloz
Conseillers Régionaux – Membres de la Commission « Transports et Infrastructures »

Relier Toulouse à Paris en un peu plus de 3h, c’est un beau projet, un projet ambitieux mais un projet déjà bancal. En effet, à deux mois de la déclaration d’utilité publique (prévue le 8 juin), nous ne savons toujours pas qui va mettre la main à la poche pour débourser les 9,1 milliards d’€uros nécessaires à sa réalisation.
Alors que les avis défavorables se succèdent (Cour des Comptes en 2014 et Commission d’enquête publique en 2015) et que de nombreux acteurs se sont déjà retirés du projet (comme le Lot-et-Garonne et le Gers), Carole Delga et Jean-Luc Moudenc persistent.
Les moyens de financement qu’ils proposent ne sont que de fausses bonnes solutions. L’allongement de la durée de la dette et valorisation du foncier autour des gares se traduiront forcément par une hausse d’impôts. Le recours à des fonds souverains étrangers (encore le Qatar ?) pose également de multiples questions sur notre capacité à investir de façon indépendante sur notre territoire.
Le Front National continue de proposer la seule vraie solution : la taxation des poids lourds étrangers qui utilisent en masse les routes françaises sans contribuer à l’aménagement du territoire. Mais nous insistons plus particulièrement sur l’urgence du moment. Avant de chercher à trouver 9,1 milliards pour une ligne à l’utilité incertaine, il faut d’abord trouver les 5,5 milliards nécessaires à l’indispensable raccordement Montpellier-Perpignan !

POLITIQUE : « VIN OFFICIEL » DU TOUR DE FRANCE FRANCE JAMET ÉCRIT AUX MAIRES DES VILLES-ÉTAPES

FRANCE JAMETPar France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées 
Suite à la sélection d’un vin chilien comme »vin officiel » du Tour de France 2016, France Jamet, Présidente du groupe des élus Front National-Rassemblement Bleu Marine au Conseil Régional du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, a écrit aux Maires des »villes-étape » de la région : lire LETTRE ADRESSEE AUX MAIRES.
Dans cette lettre, elle invite l’ensemble de ces Maires dont les communes participent financièrement aux passages du Tour de France à agir de concert pour faire pression sur l’ASO et Christian Prudhomme, afin de les obliger à revoir leur copie. Elle préconise notamment la présence d’un village des vins français lors de ces étapes. Il n’est pas admissible que les organisateurs du principal événement sportif de France préfèrent vanter les mérites d’un vin étranger plutôt que de promouvoir les richesses du savoir-faire français !
Parce qu’il s’agit de défendre le vin français, symbole de notre culture, dans la première région viticole au monde ainsi que l’ensemble des acteurs de la filière vitivinicole, France Jamet et tous les élus du groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine de la région espèrent vivement qu’un consensus avec ASO pourra être trouvé rapidement autour de cette question.

RÉGION : NOUS SOMMES DES ÉLUS À PART ENTIÈRE

Par France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

FRANCE JAMETÀ la suite de l’assemblée plénière du 18 janvier 2016, France Jamet, au nom du Groupe des Elus Front National-RBM a demandé auprès du Tribunal Administratif de Toulouse la suspension et l’annulation de la délibération N°2016/AP-JANV/16 désignant les représentants du Conseil Régional au sein d’une centaine d’organismes extérieurs.
Sur les 758 désignations présentées, le Front National-RBM revendiquait en effet la prise en considération de son groupe fort de 40 élu(e)s à la Région, soit 1/4 de l’assemblée. Cette légitime revendication a été refusée par la présidente de l’exécutif, Madame DELGA, qui n’a accepté de leur « abandonner », comme pour le Groupe LR-UDI, que 9 représentants dans divers organismes.
Le 19 février 2016, le Juge Administratif a rendu sa décision et considéré que le Conseil Régional ne pouvait s’abstenir de procéder à la désignation de certains représentants de la région dans ces 9 organismes que le Groupe FN-RBM avait refusé et considéré qu’il appartenait à la Région de désigner nominativement les représentants au sein des organismes extérieurs. Le Juge a considéré qu’il y avait un doute sérieux sur la légalité de cette délibération et l’a suspendue.
En conséquence, le Conseil Régional devra à nouveau voter sur la nomination de ces représentants, ce qui révèle l’incompétence du Conseil Régional en la matière.
En revanche le principe de la discrimination dont le Front National-RBM estime être victime et qui, en tout état de cause est interdite, n’a pas retenu l’attention du Juge. Sur cet argument, le Groupe Front National-RBM a décidé d’introduire un pourvoi en cassation devant le Conseil d’État. En effet, il ne saurait y avoir d’élus et de citoyens de seconde zone.
Le Front National-RBM entend représenter dignement ses électeurs et défendre l’intérêt général au même titre que tous les autres élus de l’assemblée régionale.

CRISE DE L’INFLUENZA AVIAIRE : LE FRONT NATIONAL AGIT AU CONSEIL RÉGIONAL

Communiqué de France Jamet Présidente du groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine 

Suite à l’épidémie d’influenza aviaire qui sévit dans notre région, le gouvernement a décidé d’appliquer un vide sanitaire qui a pour conséquence une perte financière considérable pour la filière palmipède dans le Sud Ouest. La région Midi Pyrénées Languedoc Roussillon a pour projet un certain nombre de mesures et en particulier des accompagnements financiers.
La majorité PS-PRG-Nouveau Monde ne propose cependant aucune solution qui permettrait de pallier les effets pernicieux des mesures imposées unilatéralement par le gouvernement dans l’arrêté biosécurité du 8 Février 2016. Sans modification, nos producteurs seront ainsi soumis de façon permanente à de nouvelles normes inutilement contraignantes (production en bande unique) qui auront pour conséquence de faire disparaître les petits producteurs de la filière courte.
Pour ces raisons, le Front National demande que le projet soit revu de fond en comble pour permettre au secteur traditionnel des petits producteurs de survivre à cette crise majeure, sans oublier les problématiques d’organisation des tournées de transport des animaux.

POLITIQUE : « QUAND MONSIEUR ONESTA PRÉSIDE LA CÉREMONIE DES VŒUX DE LA RÉGION, C’EST LA PATRIE QUI EST EN DANGER ! »

LOGO FN REGION
Communiqué de France Jamet, Présidente du groupe des élus FN-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées
France Jamet

France Jamet

Après les « vœux » présentés à Toulouse par Madame Delga, présidente de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, ce fut au tour de Monsieur 10%, Gérard Onesta, président de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées par défaut, d’organiser la cérémonie des vœux vendredi 22 janvier à Montpellier.
En effet, la veille, après « Se Canto » et un discours trop long tout empreint d’autosatisfaction et de promesses sans lendemain, la présidente de région avait sacrifié à la tradition en clôturant son allocution par « La Marseillaise ». Mais à Toulouse, devant un parterre d’invités interloqués, Monsieur 10% a refusé de la chanter. Il a ainsi clairement marqué sa désapprobation et refusé de s’en tenir à une simple attitude silencieuse, digne et mais respectueuse.
Alors, hier au Corum à Montpellier, Madame Delga a cédé aux exigences de Monsieur Onesta : La même allocution que la veille en Midi-Pyrénées s’est terminée par une vague métaphore sportive mais point de Marseillaise !
Que Monsieur 10% refuse d’entonner notre hymne national est discutable voire choquant.
En effet, la nation tout entière sait aujourd’hui que notre pays et nos valeurs républicaines s’incarnent dans nos symboles. La nation tout entière sait qu’après les tragiques événements que notre pays a traversés et subis jusque dans sa chair, il est important et vital de les respecter et de nous rassembler autour de ce chant et de cet étendard.
Que Monsieur 10% ait obtenu qu’à Montpellier notre hymne national soit interdit à la cérémonie  des voeux de la Région est scandaleux et antirépublicain.
Jeudi 22 janvier Madame Delga a encore une fois et malheureusement renoncé à l’essentiel : des convictions et de la fermeté pour la défense de nos compatriotes, de notre Région, de notre France et de ses traditions.
Les Elus du Front National-Rbm, conseillers régionaux du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées condamnent cette reculade qui signe l’abandon de nos valeurs républicaines au profit de convictions partisanes et séparatistes qui s’avèrent particulièrement dangereuses pour notre pays et nos libertés.
Le Front National refuse la voie séparatiste et indépendantiste engagée par Monsieur 10% au profit d’une Europe des Régions sans racine, sans Peuple et sans Démocratie.
Défendons notre Marseillaise !

POLITIQUE : LA GAUCHE SECTAIRE PRATIQUE LE DÉNI DÉMOCRATIQUE

Communiqué de France Jamet, Conseillère régionale, Présidente du groupe FN/RBM à la Région Languedoc-Roussillon – Midi Pyrénées
L’assemblée plénière du Conseil régional Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, qui s’est réunie à l’hôtel de Région de Toulouse lundi 18 janvier jusqu’à 22h30, a été particulièrement révélatrice de l’état d’esprit liberticide et anti-démocratique de l’alliance Gauche – Extrême Gauche menée par la nouvelle présidente du conseil régional.
D’emblée, elle a rejeté les 13 amendements proposés par le groupe FN / RBM sur la modification du règlement intérieur, présentés pour une plus grande transparence, une plus grande équité et un vrai respect de la proportionnelle. Carole Delga n’a pas caché longtemps sa fébrilité et son sectarisme qui l’animent par des propos agressifs et sectaires à l’encontre des élus du Front National.
Pour renvoyer l’ascenseur à « Monsieur 10% », Carole Delga a déjà créé un nouveau « machin », le Bureau de l’Assemblée, dirigé par Gérard Onesta, composé de cinq membres exclusivement désignés au sein de l’alliance Gauche – Extrême Gauche, refusant ainsi de respecter le pluralisme démocratique et appliquant une discrimination sans vergogne à l’égard des électeurs du FN !
Malgré les déclarations de campagne des uns et des autres, les élus du groupe FN / RBM ont été les seuls à demander la baisse de 30% des indemnités des élus au Conseil régional, honorant ainsi leur promesse de campagne.
En fin de séance, visiblement agacée par le travail et les interventions des 40 élus FN / RBM dans l’hémicycle (1er groupe d’opposition représentant 25% de l’assemblée régionale), Carole Delga a refusé, en deux temps, de respecter, conformément à la jurisprudence, le principe de la répartition proportionnelle pour les représentations au sein des organismes extérieurs (comités régionaux, associations, syndicats mixtes, etc.) qui aurait permis au groupe FN / RBM d’obtenir 134 représentations. Elle a tout d’abord demandé à l’assemblée plénière de se prononcer contre le principe du vote, organisme par organisme. Elle a ensuite imposé un vote bloqué à la demande du PS pour faire adopter à la majorité simple sa propre liste incluant 6 représentations pour le groupe LR-MODEM-UDI.
Autoritarisme, arbitraire, refus de la pluralité et déni de la démocratie, cette alliance Gauche – Extrême Gauche a montré son vrai visage ce 18 janvier 2016 au Conseil régional et fut très complaisante à l’égard d’une pseudo opposition LR-UDI-Modem qui le lui a bien rendu.
Bien entendu, mené avec énergie et détermination par sa présidente France Jamet, le groupe Front National / Rassemblement Bleu Marine va déposer très rapidement les recours qui s’imposent devant les tribunaux compétents pour lutter contre ces atteintes inacceptables à la démocratie et au bon droit des électeurs régionaux.
TOUS LES AMENDEMENTS DÉPOSES PAR LE GROUPE FN / RBM :
Amendement Bureau Assemblée
Amendement Droit Amendement
Amendement Indemnités
Amendement Moyens Groupes
Amendement Produits dérivés
Amendement Publicité CP
Amendement Questions Préalables et Motions de Renvoi
Amendement Quorum
Amendement Renvoi Commission Finances
Amendement RI France Jamet N°1 18.01.2016
Amendement RI Julien Sanchez N°1 18.01.2016
Amendement RI Julien Sanchez N°2 18.01.2016
Amendement RI Julien Sanchez N°3 18.01.2016
Amendement RI Julien Sanchez N°4 18.01.2016
Amendement RI Julien Sanchez N°5 18.01.2016
Amendement RI Julien Sanchez N°7 18.01.2016

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
juillet 2017
D L Ma Me J V S
« juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031