DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
DRAPEAU FRANCAIS
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Passerelle N°438 pub
LOGO IFA 2016 190 jpg
PUB JPA
JPA 2
Alcool 190
Salaud d'élu
COUV 190
pub-les-insurges-190
01-190
limposteur
buisson-1ere-couv
couv-un-quinquennat-pour-rien-190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
1ère couv 190
guide-des-associations-2016
PUB réduite DirectSud 190
ATTENTION AU FEU 190
Bandeau conseils incendie 190
Affiche 190
Livre Mona Fajal 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
AFFICHE 190
HOLA BONJOUR
1ère de couv. 190
CARTE VERSO 190
CARTE RECTO 190
CERCLE RIGAUD 190
PERPIGNAN-logo+accroche-droite-quadri-2011
Logo Barcarès 190 PPI
PUB LES CATALAN 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
pub agglo
PUB la ruche 190
Pour une poignée de terre COUV 190
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
AFPCAB
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

novembre 2017
D L Ma Me J V S
« oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Daniel Mach

LÉGISLATIVES 1ère CIRCONSCRIPTION : IL S’EN EST FALLU DE PEU !

Daniel MACH remercie ses soutiens 

Chers amis, 
Pour seulement 294 voix nous ne serons pas au second tour de cette législative sur la 1ère circonscription des Pyrénées-Orientales et je mesure toute la déception de chacune et chacun d’entre vous !!!
Du fond du cœur, je tenais à vous adresser mes plus sincères remerciements pour votre amitié, votre soutien et votre confiance témoignés tout au long de cette campagne !!!!
Bien affectueusement…
DM

À LA DÉCOUVERTE DE POLLESTRES : DEUX TEMPS FORTS LE 10 SEPTEMBRE : LE FORUM DES ASSOCIATIONS ET L’ACCUEIL DES NOUVEAUX ARRIVANTS

De 14h à 18h Esplanade Espace Arthur Conte

La Fête des Associations demeure au fil des ans un rendez-vous incontournable pour l’ensemble du tissu associatif de notre ville. Cette grande manifestation est une occasion unique pour mettre en avant les associations locales, mais aussi pour valoriser l’action de nos dévoués bénévoles qui les font vivre tout au long de l’année.
Forum des associations 2015
Forum des associations 2015
Cet engagement chaleureux et durable, au service des autres, est un exemple de solidarité et de fraternité dans le monde actuel. Petits et grands y trouveront leur bonheur : sport, culture, détente, convivialité, bénévolat et entraides. Un bon moyen de rencontre, d’échange et d’implication dans la vie de la commune. Une agréable journée en perspective…
Au programme, une présentation de toutes les associations avec de nombreuses animations qui émailleront cet après-midi placé sous le signe du bénévolat et de la générosité. Une tombola est organisée au profit d’une association locale. Cette année, les fonds récoltés seront entièrement reversés à l’association « Les Amateurs de Becs Crochus ».
La cérémonie d’accueil des nouveaux habitants est une tradition. Elle permet de leur présenter la commune et d’établir le contact avec les élus et les services.
Un véritable moment de convivialité  et de partage, la cérémonie d’accueil donne l’occasion de découvrir le patrimoine ainsi que les grands axes de l’action municipale en matière de sécurité, d’environnement, d’urbanisme, d’équipements municipaux, d’offres de services…
La cérémonie invite les nouveaux venus à partager l’histoire de la ville, ses projets mais aussi sa vie associative, culturelle, sportive et économique.

POLLESTRES : À LA BELLE ÉTOILE « CINÉ DE RUE »

Le vendredi 26 août, le maire Daniel MACH et les élus du conseil municipal proposent aux Pollestrencs une séance de cinéma en plein air. La soirée débute à 20 heures. En attendant les étoiles, une petite restauration sera proposée par l’Amicale des sapeurs-pompiers de Pollestres.
À 21h, projection des deux courts-métrages primés lors du festival du film de Pollestres :
– Sage décision de Chris Orlandi
– Némésis de Stéphane Henon (Commissaire Boher dans Plus belle la vie) 
À 22h, début de la séance et projection de « LA FAMILLE BELIER », film réalisé par Eric Lartigau et interprété par des acteurs de talent : Karin Viard, François Damiens, Eric Elmosnino, Louane, Roxane Duran… un film qui devrait susciter l’enthousiasme de tous. 
Une soirée à « ciel ouvert » qui rappellera certainement de bons souvenirs aux anciens et permettra à tous de passer un bon moment dans une ambiance de rire et de détente.

POLLESTRES : NON À L’OCCITANIE !

Par Daniel MACH, Maire de Pollestres, Secrétaire Départemental de « Les Républicains 66″
« Je m’associe et soutiens totalement les diverses initiatives engagées dans le département pour lutter contre l’appellation Occitanie. Parmi les premiers signataires de la pétition pour défendre le Pays Catalan, j’ai aujourd’hui demandé aux services techniques de la ville de Pollestres d’installer des panneaux portant la mention « Pays Catalan », à chaque entrée de ville.
Je tiens, avec les membres du conseil municipal et le soutien de nombreux administrés, à marquer notre formelle opposition au changement de nom de notre région et prouver notre détermination sans faille pour que notre culture et nos racines soient reconnues.
Après la Septimanie, arrive l’Occitanie. Aux mêmes maux, les mêmes remèdes : détermination et volonté de ne pas se fondre, de ne pas perdre notre identité.
La nature ayant horreur du vide, il est évident, et d’autant plus par les temps qui courent, que si l’on ne défend pas sa culture, d’autres imposent la leur ».
01

POLLESTRES : CÉLÉBRATION DE LA FÊTE DU 14 JUILLET

Tout le programme 
Mercredi 13 juillet 2016 18h30 – Hôtel de Ville
– Rassemblement
– Dépôt de gerbe au Monument aux Morts
– Récompenses
19h15 – Salle Jordi Barre
– Remise des dictionnaires Français/Catalan aux enfants de CM2 rentrant en classe de 6ème suivie, d’un apéritif républicain
À partir de 20h – Place de l’Europe
Bal dansant animé par Gérald

 

23h – Place de l’Europe
Feux d’Artifice

POLLESTRES – SUPPRESSION D’UNE CLASSE ÉLÉMENTAIRE : « UNE DÉCISION QUI DÉSTABILISE TOUS LES PROJETS ÉDUCATIFS ENVISAGÉS ! »

Communiqué de Daniel Mach 

La décision de supprimer une classe à l’école élémentaire de Pollestres est en contradiction totale avec, d’une part, les annonces du gouvernement et les promesses du Président de la République sur la création de 60000 postes dans l’Education Nationale et, d’autre part, avec les efforts des élus de communes en première couronne de Perpignan, en plein développement, qui entreprennent tout pour que les enseignants et enfants travaillent ou apprennent dans d’excellentes conditions.
J’en veux pour preuve les investissements conséquents de l’ordre de 200 000 €uros pour l’année 2015 que Pollestres a consentis pour le groupe scolaire : tableaux Blancs Interactifs, armoire informatique mobile dotée de 15 ordinateurs, équipement de toutes les salles de classe en climatisation, sans omettre, pour l’année 2016, le doublement de la capacité d’accueil de la cantine.
J’apprends ce matin la suppression d’un poste à l’école élémentaire alors que les perspectives de développement de Pollestres sont non seulement croissantes mais également bien concrètes puisqu’un lotissement de 300 parcelles s’ouvre, que nous allons très prochainement livrer une trentaine d’appartements locatifs et que la commercialisation des 27 parcelles du lotissement communal est presque achevée.
Je peux comprendre l’attitude de l’Académie qui, faute de moyens, ne peut que racler les fonds de tiroir pour parer au plus urgent mais c’est incompréhensible quand, parallèlement, le gouvernement nous rabâche des annonces de moyens supplémentaires pour nos écoles.
Il n’y a plus de dialogue entre l’administration décisionnaire et les élus des communes concernées parce que si tel était le cas, elle saurait que dès la rentrée de septembre ou celle d’après, elle serait obligée de créer de nouveau un poste voire même deux.

Cette décision a pour conséquence de déstabiliser tous les projets éducatifs envisagés, de démobiliser les enseignants qui s’investissent et de démotiver tous les élus qui concentrent de lourds moyens financiers pour le bien des enfants.

POLLESTRES : 1er CAFÉ PHILO DE LA SAISON 2015-2016

Daniel MACH, Maire de Pollestres, Françoise Velu, Adjointe à la Culture, et les membres de la Commission Culture ont le plaisir de vous inviter au Café Philo de Pollestres, le jeudi 19 novembre 2015. Le débat, autour du thème « Mais qu’est-ce donc que l’esprit critique ?« , sera animé par Christian Ferron, professeur de philosophie honoraire et président de l’association Culture&Nous. Basé sur la convivialité, il débutera dès 19h, au Café du Midi à Pollestres.
Un repas pour ceux qui désirent continuer la soirée pourra être servi sur réservation : Café du Midi / 04.68.36.37.70 ou 06.98.46.39.68 (de préférence, 24 heures à l’avance – 11 €uros).

AGGLO : TRANSFORMATION EN COMMUNAUTÉ URBAINE : STATUTS ADOPTÉS, COMPÉTENCES TRANSFÉRÉES, COMMUNES DEPOUILLÉES DE LEUR SUBSTANCE ET DE LEUR AUTONOMIE

Une minute de silence est observée en mémoire de Patricia FILIPPI, cette Sapeur-Pompier mort au feu à Cerbère vendredi 18 septembre. Dommage que Jacqueline Irlès manque à l'appel...
Une minute de silence est observée en mémoire de Patricia FILIPPI, cette Sapeure-Pompier tombée au feu à Cerbère vendredi 18 septembre. Dommage que Jacqueline Irlès manque à l’appel, comme d’habitude…
Conseil d’Agglo. de rentrée le 21 septembre, c’est encore et toujours la transformation de la Communauté d’Agglomération PMCA en Communauté Urbaine dite « Métropole » qui fait débat. La majorité des communes, 32 sur 36 pour 22 minimum, s’étant prononcée de plus ou moins bon gré en faveur de cette transformation, l’affaire est pliée pour ses opposants, au mépris de la Démocratie puisqu’à aucun moment le citoyen n’a eu la possibilité de se prononcer, et n’a pas même pas eu l’honneur d’être informé de ce projet qui date pourtant d’avant les élections Municipales de 2014… Place donc à PMCU dès le 1er janvier 2016 et vive la Démocratie !
Le processus engagé le 8 mai 2015 est officiellement validé par arrêté préfectoral depuis le 10 septembre mais il reste encore quelques « formalités réglementaires » de pure forme à mettre au vote, afin que la Préfète Josiane Chevallier puisse prononcer par un nouvel arrêté les modifications statutaires sollicitées (Lire : STATUTS PMCU), menant à la transformation de Perpignan Méditerranée en Communauté urbaine, statuts, augmentés de la charte et de son préambule s’engageant sur la nécessaire unanimité réclamée et obtenue par le chef de file de l’opposition FN Louis Aliot lors du vote formel de mai dernier.
02Supprimer la commune ou la vider de son contenu est une erreur grave
Le Maire communiste de Cabestany et à priori internationaliste Jean Vila qui s’est opposé à cette transformation, au moins en séance publique, intervient dans le débat pour réaffirmer son opposition en citant un des Vice-Président de l’Agglo. et Maire de Pézilla-la-Rivière J.Paul Billès : « chaque fois qu’on éloigne les citoyens des décideurs ou l’élu de ses électeurs, on porte un coup à la Démocratie. Le Maire a un rôle essentiel de médiateur social et est l’interlocuteur privilégié des citoyens. Supprimer la commune ou la vider de son contenu est une erreur grave dont on mesure mal les conséquences. C’est sans conteste porter un coup terrible à la République et nous n’avons pas besoin de cela dans notre pays ». J.Paul Billès s’est pourtant rallié à la position majoritaire, ce qu’on appelle avoir des convictions… « Je partage entièrement cette déclaration » commente Jean Vila. Et de tacler le Front National qui a voté en faveur de cette transformation après avoir obtenu des garanties sur l’application d’un droit de veto sur les votes essentiels où il y a une nécessité d’unanimité. « Sur la demande du droit de veto dans la charte, la demande venait du Front National et du Groupe Progressiste (Jean Vila), le PC et le FN se retrouvent sur le même axe, je ne ferai pas de commentaire » se contente de répondre J.Marc Pujol 
03Il vaut mieux donner un peu de grain à moudre à Perpignan
Bruno Lemaire du groupe FN / RBM trouve quant à lui inélégante l’intervention de Jean Vila « Dire que le Front National s’est ravisé alors qu’il a proposé le veto comme son groupe et qu’il défend la proximité mais aussi la réalité. Actuellement, Toulouse et Montpellier risquent de tirer la part du lion avec cette grande région que le Front National a combattu, approuvé en partie par « Les républicains » et que la gauche, du moins ce qu’il en reste, a défendu. Il vaut mieux donner un peu de grain à moudre à Perpignan plutôt que de laisser aspirer la substance par Montpellier et par Toulouse ». 
Il y a des moments où il n’y pas le choix
« Nous ne sommes pas les auteurs de la loi, nous sommes dans une situation où un gouvernement retire aux Communes pratiquement le quart de leurs subventions, comment voulez-vous qu’elles vivent ? Il faut donc passer à une autre solution, il y a des moments où il n’y pas le choix », complète Maître J.Claude Pinget, toujours du FN.
J’espère que les communes resteront le cœur de l’action
Quant au Maire PS de Toulouges Jean Roque, il indique que sa commune votera contre la délibération. « Toulouges va entrer dans la Communauté Urbaine « mal gré » et non pas de bon gré, on pense que les réserves émises sur l’empressement à passer en Communauté Urbaine reste toujours d’actualité, on tâtonne, mais j’espère que les communes resteront le cœur de l’action et qu’on saura préserver la souveraineté des Communes mais aussi de garantir un rayonnement plus large. J’espère aussi que les maires et les Conseillers Municipaux ne seront pas des élus de seconde zone ».
COUVIl ne faut pas que ça se construise sans nous !
La Commune d’Estagel ne se prononcera pas en raison d’une décision déjà prise par une majorité des communes, tandis que le Sénateur-Maire du Soler et 1er Vice-Président de l’Agglo. François Calvet fait « part de son enthousiasme ». Le premier il faut bien l’admettre…
D’autres moyens, d’autres solutions, d’autres perspectives pour ce territoire… « Nous avons recherché la moins mauvaise des solutions, sauf que ce n’est pas la moins mauvaise, c’est une très bonne solution dans la perspective de la nouvelle région. Il ne faut pas que ça se construise sans nous, pour défendre ce territoire il faut s’armer un peu ! ».
Etre ambitieux, construire, créer, développer. Regardons l’avenir avec optimisme !
Daniel Mach est lui aussi très optimiste « On est toujours inquiets pour des choses qui n’arrivent jamais. Il y a trente ans que j’entends le bloc communiste dire que la Commune va disparaître et elle est toujours là. Elle évolue, nos communes sont de plus en plus belles et nos concitoyens de plus en plus heureux. On a une histoire à écrire, avec un objectif, être ambitieux, construire, créer, développer au lieu de se lamenter sur ce qui risque d’arriver. Regardons l’avenir avec optimisme ! ».
Une vision économique plus que politique, même algébrique et non arithmétique comme l’affirme Bernard Dupont, qui risque bien de mener un jour ou l’autre si l’on n’y prend garde à la suppression pure et simple des communes au profit des inter-communalités, dont les conseillers seront élus au suffrage universel. Et c’est la proximité qui fera naufrage… L’Europe exporte un modèle en faillite politique qui a prouvé son incapacité à résoudre les questions essentielles !

Votent « contre » :
les élus de St Hippolyte (qui prépare sa sortie et sa fusion avec Claira), Cabestany, Toulouges.
Estagel ne participe pas au vote.

TEXTE DE L’AFFAIRE MISE AU VOTE
PRESENT
É PAR LE PRÉSIDENT J.MARC PUJOL

Comme vous le savez, la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles dite loi MAPTAM, abaisse le seuil démographique de création des Communautés urbaines de 450.000 habitants à 250.000 habitants. Avec une population de 263.901 habitants au 1er janvier 2015, Perpignan Méditerranée peut prétendre à devenir une Communauté urbaine.
Par délibération n°2015/06/58 du 8 juin 2015, le Conseil de Communauté a décidé d’engager le processus de transformation de notre établissement en Communauté urbaine en approuvant un projet d’extension des compétences afin que celles-ci correspondent aux compétences d’une Communauté urbaine.
J’ai rappelé à cette occasion l’enjeu majeur de cette décision. Le passage en Communauté urbaine constitue en effet pour Perpignan Méditerranée :
– un acte fort d’affirmation territoriale dans la grande région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées,
– un outil de mise en oeuvre du projet de territoire renforçant son attractivité grâce aux nouvelles compétences exercées,
– un cadre de rationalisation des dépenses à l’échelle du bloc communal, dans un contexte de crise durable des finances publiques,
– un seuil garanti des dotations de l’Etat, dans un contexte de fort prélèvement de ses dotations aux collectivités,
– l’opportunité d’engager la territorialisation de la gouvernance et des services publics pour garantir la proximité.
Cette première délibération a été soumise à l’approbation des communes membres. Les conditions de majorité qualifiée prévues par les textes étant réunies, le projet de statuts modifiés et d’extension des compétences a été validé par l’arrêté préfectoral n° 2015253-0001 en date du 10 septembre 2015.
Perpignan Méditerranée exerce depuis cette date l’ensemble des compétences d’une Communauté urbaine.
Conformément aux dispositions légales et règlementaires applicables à la transformation d’un EPCI, et notamment l’article L. 5211-41 du Code général des collectivités territoriales, il convient désormais de passer à la seconde étape du projet de transformation de Perpignan Méditerranée.
La délibération proposée consiste à valider le changement de statuts qui accompagne le passage de Communauté d’agglomération en Communauté urbaine. Cette transformation nécessite en effet d’actualiser les statuts de Perpignan Méditerranée, en abrogeant les dispositions devenues sans objet et en intégrant le changement de catégorie d’établissement public de coopération intercommunale selon les dispositions législatives en vigueur, codifiées notamment à l’article L5215-20 du Code général des collectivités territoriales.
Cette nouvelle rédaction des statuts, qui n’emporte aucune extension de compétences, est jointe en annexe au présent rapport. Les articles 5 et 6 traitant des compétences sont rédigés comme suit :
Article 5 : Compétences obligatoires
Perpignan Méditerranée Communauté Urbaine exerce de plein droit, en lieu et place des communes membres et conformément aux dispositions de l’article L. 5215-20 du Code Général des Collectivités Territoriales, les compétences suivantes :
1. En matière de développement et d’aménagement économique, social et culturel de l’espace communautaire :
a) Création, aménagement, entretien et gestion de zones d’activité industrielle, commerciale, tertiaire, artisanale, touristique, portuaire ou aéroportuaire ;
b) Actions de développement économique ;
c) Construction ou aménagement, entretien, gestion et animation d’équipements, de réseaux d’équipements ou d’établissements culturels, socioculturels, socio-éducatifs, sportifs, lorsqu’ils sont d’intérêt communautaire ;
d) Lycées et collèges dans les conditions fixées au titre Ier du livre II et au chapitre Ier du titre II du livre IV ainsi qu’à l’article L. 521-3 du code de l’éducation ;
e) Promotion du tourisme, dont la création d’offices de tourisme ;
f) Programme de soutien et d’aides aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche et aux programmes de recherche.
2 -En matière d’aménagement de l’espace communautaire :
a) Schéma de cohérence territoriale et schéma de secteur ; plan local d’urbanisme, et documents d’urbanisme en tenant lieu ; définition, création et réalisation d’opérations d’aménagement d’intérêt communautaire, au sens de l’article L. 300-1 du code de l’urbanisme ; et après avis des conseils municipaux, constitution de réserves foncières ;
b) Organisation de la mobilité au sens des articles L. 1231-1, L. 1231-8 et L. 1231-14 à L. 1231-16 du code des transports, sous réserve de l’article L. 3421-2 du même code ; création, aménagement et entretien de voirie ; signalisation ; parcs et aires de stationnement ; plan de déplacements urbains.
3 – En matière d’équilibre social de l’habitat sur le territoire communautaire :
a) Programme local de l’habitat ;
b) Politique du logement ; aides financières au logement social ; actions en faveur du logement social ; action en faveur du logement des personnes défavorisées ;
c) Opérations programmées d’amélioration de l’habitat, actions de réhabilitation et résorption de l’habitat insalubre.
4 – En matière de politique de la ville :
Elaboration du diagnostic du territoire et définition des orientations du contrat de ville ; animation et coordination des dispositifs contractuels de développement urbain, de développement local et d’insertion économique et sociale ainsi que des dispositifs locaux de prévention de la délinquance ; programmes d’actions définis dans le contrat de ville.
5 – En matière de gestion des services d’intérêt collectif :
a) Assainissement et eau ;
b) Création, extension et translation des cimetières, ainsi que création et extension des crématoriums et des sites cinéraires ;
c) Abattoirs, abattoirs marchés et marchés d’intérêt national ;
d) Services d’incendie et de secours, dans les conditions fixées au chapitre IV du titre II du livre IV de la première partie ;
e) Contribution à la transition énergétique ;
f) Création, aménagement, entretien et gestion de réseaux de chaleur ou de froid urbains ;
g) Concessions de la distribution publique d’électricité et de gaz ;
h) Création et entretien des infrastructures de charge de véhicules électriques.
6 – En matière de protection et mise en valeur de l’environnement et de politique du cadre de vie :
a) Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés ;
b) Lutte contre la pollution de l’air ;
c) Lutte contre les nuisances sonores ;
d) soutien aux actions de maîtrise de la demande d’énergie ;
e) Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations, dans les conditions prévues à l’article L. 211-7 du code de l’environnement.
7 – Aménagement, entretien et gestion des aires d’accueil des gens du voyage.
Article 6 : Compétences facultatives
1 – Action extérieure :
Mettre en oeuvre et participer à la politique de la promotion et de valorisation du territoire communautaire au niveau transfrontalier, européen et international ; assurer une présence institutionnelle de Perpignan Méditerranée au niveau transfrontalier, européen et international pour renforcer la mise en oeuvre de la politique des relations extérieures et de la coopération transfrontalière de Perpignan Méditerranée et notamment en Catalogne Sud pour ce qui concerne l’Espace Catalan transfrontalier ; mettre en oeuvre sur le territoire communautaire des projets, actions et politiques transfrontalières relevant des compétences de Perpignan Méditerranée ; mettre en oeuvre et participer aux projets, actions et politiques relevant de l’Eurocité transfrontalière au sein de l’Espace catalan transfrontalier ; produire une assistance technique, administrative ou un soutien financier en dehors du territoire communautaire sur des projets, actions et politiques menées présentant un intérêt pour la valorisation du territoire de Perpignan Méditerranée ou de son action publique. Les communes membres de Perpignan Méditerranée Communauté Urbaine pourront également solliciter la mise en oeuvre et la participation à la politique de promotion et de valorisation du territoire des communes du groupement au niveau transfrontalier, européen et international. Elles auront également la possibilité par le biais de conventions particulières entre elles de s’associer à des Actions Extérieures communes, chacune pour leurs domaines de compétences respectifs. Les jumelages et les partenariats internationaux de villes restent exclus de cette compétence.
2 – Mise en valeur du paysage :
Restauration, préservation et valorisation des réservoirs de biodiversité et des espaces naturels et agricoles identifiés prioritaires pour le rétablissement, le maintien et l’amélioration des continuités écologiques.
3 – Protection animalière :
Fourrière animale et cimetières animaliers (études, aménagement, gestion, promotion et communication), charte de qualité des refuges communautaires (études, gestion, animation, coordination, promotion et communication)
4 – Zones littorales :
Perpignan Méditerranée Communauté urbaine assure la maîtrise d’ouvrage :
– Pour la réalisation d’études dans le cadre de la Gestion Intégrée des Zones Côtières : études de conception, élaboration de schémas d’aménagement, de plans d’implantation, stratégie de développement, orientations, communications…
– Pour les travaux relatifs à la lutte contre l’érosion du littoral, la défense contre les inondations et contre la mer en application de l’article L211-7 du code de l’environnement sur l’ensemble du territoire de Perpignan Méditerranée, à l’exception du domaine portuaire (domaine public maritime artificiel).
PMCA participe à l’observatoire du littoral :

5 – Itinéraires de randonnées :

Schéma communautaire de sentiers de randonnées, études, aménagement, gestion, promotion et communication, coordination avec le schéma communautaire des pistes cyclables.
6 -Etablissements Publics de Coopération Culturelle :
Adhésion aux Etablissements Publics de Coopération Culturelle du territoire qui assurent la diffusion de la culture, la préservation du patrimoine, l’excellence en matière de recherche et le rayonnement international de l’agglomération.
7 – Lecture publique : mise en réseau informatique des Bibliothèques :
Création d’un réseau physique de communication et serveurs de bases de données, gestion informatisée, portail sur Internet et mise à disposition des ressources numériques.
La présente délibération de Perpignan Méditerranée devra être approuvée par délibérations concordantes des Communes à la majorité qualifiée dans un délai de trois mois à compter de sa notification aux Maires.
A l’issue de cette procédure, Madame la Préfète pourra prononcer par arrêté les modifications statutaires sollicitées portant transformation de Perpignan Méditerranée en Communauté urbaine.

Il est donc proposé au Conseil de Communauté : 

D’APPROUVER la transformation de Perpignan Méditerranée Communauté
d’Agglomération en Communauté urbaine à compter du 1er janvier 2016 dont la dénomination sera Perpignan Méditerranée Communauté Urbaine ; 
D’ADOPTER les statuts tels que proposés dans le rapport ; 
DE DEMANDER au Président de notifier la présente délibération à chaque commune membre afin de permettre à chaque conseil municipal de se prononcer sur la transformation en Communauté urbaine ; 
DE DEMANDER à Madame la Préfète des Pyrénées Orientales de bien vouloir prononcer la transformation de Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération en Communauté urbaine à compter du 1er janvier 2016 ; 
D’AUTORISER le Président ou l’Elu délégué en la matière à signer tout acte utile.

POLLESTRES – NOUVELLE GENDARMERIE : PAS UN SOUS DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL !

Ce n’est certes pas tous les jours qu’un Maire et sa population ont l’occasion, et pour les honnêtes gens la joie, d’inaugurer une Gendarmerie, c’est pourtant ce qu’ont pu vivre Daniel Mach et les pollestrencs le 17 septembre.
La Préfète Josiane Chevalier inaugure la nouvelle Gendarmerie aux côtés de Daniel Mach, François Calvet, du Général Lecouffe et du Lieutenant-Colonel Nauret
La Préfète Josiane Chevalier inaugure la nouvelle Gendarmerie aux côtés de Daniel Mach, François Calvet, du Général Lecouffe et du Lieutenant-Colonel Nauret
Un Daniel Mach pas peu fier de son bébé, même si la tête de liste aux prochaines régionales qualifie aimablement le boxeur de « politicard », c’est pourtant en faisant de la politique et en harcelant les élus nationaux et les administrations concernées qu’on obtient quelque-chose dans ce pays ! Une incontestable victoire pour l’ancien et peut-être futur Député à qui une grande partie du mérite revient au seul bénéfice d’une ville qui a tant changé depuis qu’il la dirige, celle qui a vu le plus croître sa population ces dernières années et qui est demeure la plus attractive aux yeux des néo-roussillonais.
Visite des locaux de la Préfète aux côtés du Maire et du Général Lecouffe
Visite des locaux de la Préfète aux côtés du Maire et du Général Lecouffe
L’un des plus gros dossiers portés par la Commune
Une inauguration en « grandes pompes » en présence entre autres de la Préfète Josiane Chevalier, du Général J.Philippe Lecouffe qui commande la région de Gendarmerie Languedoc-Roussillon, du nouveau Patron de la Gendarmerie départementale, le Lieutenant-Colonel Denis Nauret, du Sénateur-Maire François Calvet et du Procureur Adjoint. Rien que ça, chacun ayant bien pris la dimension de l’événement, d’autant que cette nouvelle caserne, commandée par le Capitaine Gilbert Le Bigot, est également le siège Départemental du PSIG ! « L’un des plus gros dossiers qu’ait eu à porter notre commune, un projet lourd, tant par son poids financier, que par l’énergie qu’il nous a fallu déployer, pendant plus de 10 ans«  reconnaît d’ailleurs son Maire qui a dû en son temps convaincre Michèle Alliot-Marie et Dominique de Villepin alors respectivement Ministre de la Défense et Premier Ministre, avec l’appui du commandant de groupement de gendarmerie de l’époque, Bertrand Cavallier. Une installation rendue indispensable selon Daniel Mach, tant par le flux important de circulation France-Espagne que par l’explosion démographique des zones péri-urbaines qui a engendré le déplacement des faits de délinquance vers ces secteurs.
Visite des locaux de la Préfète aux côtés du Maire de Pollestres, du Sénateur-Maire du Soler et du Général Lecouffe qui commande la Région
Visite des locaux de la Préfète aux côtés du Maire de Pollestres, du Sénateur-Maire du Soler et du Général Lecouffe qui commande la Région
La plus grande concentration de Gendarmes sur un même site
Ce sont désormais près de 50 gendarmes qui logent avec leur famille dans cette caserne et y travaillent tous les jours, que ce soit pour le PSIG (le Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie) ou pour le Peloton d’Autoroute, comprenant l’équipe rapide d’intervention équipée d’une Renault Mégane RX, auxquels s’ajoutent des maîtres-chiens de Perpignan. Il s’agit, dans les Pyrénées-Orientales, de la plus grande concentration de gendarmes sur un même site. « Autant de gendarmes qui, en partant de la caserne, et en y revenant, sillonnent les rues de la commune, et veillent à la sécurité des personnes et de leurs biens » précise Daniel Mach qui ne peut que se réjouir de l’aubaine pour ce fils et frère de policier et qui ne manque pas de rappeler que « la première des aspirations des citoyens et le premier de leur droit est leur sécurité et celle de leurs biens. La délinquance évolue, mute, se durcit, s’étend à des zones jusqu’à présent et préservées, mais nos forces de l’ordre, savent se remettre en question, pour parfaire leurs méthodes et leur réactivité » ajoute-t-il en saluant la faculté d’adaptation des militaires mais regrettant le manque de reconnaissance dont ils souffrent. « Je voudrais préciser qu’il devient insupportable que vous deveniez des cibles. Je suis écœuré par cette politique, qui consiste à porter plus de considération aux délinquants qu’aux victimes, de cette politique qui trouve toujours des excuses, à des délinquants de plus en plus violents et multirécidivistes », ne pouvant s’empêcher de pointer du doigt la politique menée selon lui par le pouvoir socialiste.
La salle d'interrogatoire
La salle d’interrogatoire
Un effort financier de 7,2 Millions
Côté investissements, l’effort financier est très important puisque l’opération aura tout de même coûté 7,2 M€ hors foncier, dont 2 M€ de subventions (de 170 000 € de dotations parlementaires, 251 000 €uros de la communauté d’agglomération et d’une aide financière de l’Etat de 450 000 €uros), ramenant le coût de l’opération à 5,2 millions à charge pour la commune« Les ratios d’endettement de la commune vont exploser » prévient le Maire, « mais vous saurez tous qu’ils ne correspondent pas à la réalité financière puisque nous percevons plus de recettes pour cette gendarmerie que nous ne remboursons d’emprunt, et ce revenu nous permettra, je l’espère, de pallier la baisse drastique des dotations de l’Etat pour les collectivités ». En effet, la Ville est propriétaire du foncier, donc du bâti, et perçoit un loyer de 418.000 €uros par an 
La "chambre d'hôte" avec Wc mais qui reste à déconseiller...
La « chambre d’hôte » avec WC mais qui reste à déconseiller...
Le Conseil départemental ? Pas un sous… comme d’habitude !
« Cette structure aurait pu bénéficier du soutien financier du Conseil Départemental, mais il n’en a rien été ! Pas un centime d’€uro !« . Un grand classique pour la Commune de Pollestres ! « En terme de recherche de ressources financières, notre commune est devenue experte en la matière, puisque nous luttons, depuis plus de 10 ans, contre le sectarisme du conseil départemental«  ajoute Daniel Mach jamais en reste dès qu’il s’agit de clouer le Département au pilori…
Le Lieutenant-Colonel Denis Nauret qui commande le Département
Le Lieutenant-Colonel Denis Nauret qui commande le Département
Josiane Chevalier : une femme d’honneur, attentive et efficace
Les préfets qui se sont succédés sont en revanche chaleureusement remerciés pour leur aide précieuse, avec une attention toute particulière pour la locataire actuelle des lieux Josiane Chevalier reconnue dans son action « j’ai pu apprécier la femme d’honneur que vous êtes et de nombreux dossiers dans lesquels vous vous êtes investie ont abouti, vous en aviez pris l’engagement, et vous l’avez tenu. Je vous adresse nos plus sincères remerciements, pour votre écoute attentive et l’efficacité dont vous faites preuve ». 
Josiane Chevalier, Préfète des P.-O.
Josiane Chevalier, Préfète des P.-O.
Une Gendarmerie dynamique, accueillante, opérationnelle, moderne
La Préfète qui remarque un signal fort envoyé aux habitants et voit « un maillage territorial des services publics, celui de la sécurité étant un des rouages essentiels, un préalable et une condition nécessaire aux autres services publics pour qu’ils soient rendus dans les meilleures conditions possibles. L’image de ces nouveaux équipements est à l’image de la Gendarmerie : à la fois dynamique, accueillante, opérationnelle, moderne ». Et ce message plus politique à la population : « La sécurité est une orientation forte donnée par le Ministre de l’intérieur marquée par un sens élevé de l’autorité, du respect de l’autorité mais non dépourvu d’humanité ».
Le Sénateur-Maire du Soler François Calvet
Le Sénateur-Maire du Soler François Calvet
L’obsession de Daniel Mach
Le Sénateur François Calvet qui représente la Communauté d’Agglomération se félicite quant à lui du taux d’élucidation très important dans sa commune du Soler grâce à « sa » Gendarmerie, permettant d’augmenter les statistiques de la justice… « Les Maires ont pris conscience de l’importance et de la formation de nos polices Municipales et la Communauté Urbaine va nous permettre d’accélérer le mouvement et de coordonner l’ensemble des Polices Municipales ». Et de souligner un peu moqueur l’engagement de Daniel Mach pour faire aboutir ce projet « Je peux en témoigner. Député, j’étais avec Daniel à la commission défense, le nombre de fois où il m’a fait aller au Ministère de l’intérieur ou de la défense pour cette Gendarmerie, c’était une obsession et quand il a une obsession… (rires de ses collaborateurs – NDR). Il s’est engagé à fond comme il s’engage pour la chose publique ».
Le Général Jean-Philippe Lecouffe qui commande la Région
Le Général Jean-Philippe Lecouffe qui commande la Région
Une action déterminante
Le Général J.Philippe Lecouffe souligne l’aboutissement d’un projet de longue haleine qui « matérialise la disponibilité opérationnelle permanente de notre institution au cœur des territoires dont il lui appartient d’assurer la sécurité quotidienne, le PSIG a vocation à appuyer de ses compétences techniques et tactiques les Brigades de l’arrondissement confrontées aux phénomènes de délinquances et à renforcer leur action dans la recherche et l’interpellation des auteurs d’infractions. Son action est déterminante. » Sans oublier l’autre mission, celle du peloton d’autoroutes avec la surveillance ses 50 km qui traversent les P.-O. participant à la lutte contre l’insécurité routière qui demeure un enjeu majeur.

Pas d’inauguration d’une caserne de Gendarmerie sans une visite complète des lieux
L'ensemble des armes létales et de défense sont présentées aux personnalités
L’ensemble des armes létales et de défense sont présentées aux personnalités
Celle de Pollestres est inspectée de fond en comble par les personnalités présentes, préfète en tête, à qui sont présentées, entre autres, les herses pour stopper les véhicules, les béliers pour défoncer les portes même blindées, les tenues de camouflage, d’ailleurs des plus seyantes, les intensificateurs de lumière pour une vision nocturne (filtre + torche à plus de 200 mètres), les armes létales, de défense de type Taser ou lanceur de balles et les gilets pare-balles dont le plus efficace ne pèse pas moins de… 25 kg et qui sert lors des assauts à « l’heure du laitier », matériels tous déposés entre les mains de Josiane Chevalier qui fait là une séance de musculation des plus efficaces… A noter que les Gendarmes sont de plus en plus équipés de mini-caméras dites « piétons », permettant d’éviter des accusations fantaisistes de violences lors des interpellations. Sans oublier la visite des deux incontournables « chambres d’hôtel » sans locataires lors de la visite, mais d’un confort spartiate que l’on ne peut que conseiller à chacun d’éviter ! 
Les nombreux invités avec au fond le Délégué Militaire Départemental le Lieutenant-Colonel Francis Liebgott
Les nombreux invités avec au fond le Délégué Militaire Départemental le Lieutenant-Colonel Francis Liebgott
Le PSIG, des moyens spécifiques
Quant au Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie qui compte à Pollestres 23 personnels dont 19 vivant sur site, ses missions ont lieu la plupart du temps de nuit en complément et en renfort des Brigades de l’Arrondissement. Le PSIG dispose de moyens spécifiques avec des militaires spécialement formés et il intervient lorsque les brigades ne peuvent plus faire face. Il est en outre charge de la formation des 170 Gendarmes de la compagnie de Perpignan.

Personne, ne peut vouloir changer seul la face du monde
Le Maire Daniel Mach
Le Maire Daniel Mach
Pause philosophique de Daniel Mach, à méditer par quelques élus plus préoccupés par la progression de leurs indemnités et qui courent actuellement après de supplémentaires fonctions : « Nous sommes, les uns les autres, des maillons d’une chaîne qui a pour mission de construire, rénover, créer, moderniser et inventer de nouvelles méthodes, et ce qui nous unit par-dessus tout, c’est l’intérêt général, l’intérêt de nos concitoyens. Personne ne peut se prévaloir d’être un électron libre et vouloir changer seul la face du monde. » 
Le saviez-vous ?
La Gendarmerie, qui a plus de huit siècles d’histoire, n’était à sa création qu’une troupe de police militaire auprès des armées. C’est François 1er qui a étendu la juridiction des Maréchaux et des prévôts aux citoyens normaux, pour rétablir la sécurité sur les routes du Royaume et permettre le développement du commerce. C’est ainsi que les Gendarmes ont eu un pouvoir sur les civils, tandis qu’au départ il ne s’agissait qu’un pouvoir de police militaire. Encore de nos jours, les Gendarmes sont toujours présents aux côtés des militaires lors de leurs interventions afin de sécuriser ces derniers et s’assurer que leur action se situe toujours dans le cadre légal.
COUV

DANIEL MACH SALUE LA NOUVELLE ANNEE : « AUCUN COMPROMIS N’EST TOLERABLE. NOUS DEVONS INSTAURER DES PEINES INCOMPRESSIBLES AVEC DES PERPETUITES REELLES »

Un discours particulièrement offensif qui restera longtemps gravé dans la mémoire des pollestrencs 

A LIRE EN INTEGRALITE :
DISCOURS DE DANIEL MACH, MAIRE DE POLLESTRES

C'est bien entendu la fin du discours de Daniel Mach que retiendront les plus de 1500 pollestrencs venus saluer la nouvelle année et honorer leur maire de leur présence

C’est bien entendu la fin du discours de Daniel Mach que retiendront les plus de 1500 pollestrencs venus saluer la nouvelle année et honorer leur maire de leur présence

Bien-sûr il y a le traditionnel bilan de l’année écoulée et en premier lieu la reconduction du mandat de Daniel Mach à la tête d’une nouvelle équipe renouvelée à 40%, élue avec près de 70% de participation légitimant l’élection de la liste unique. 
Bien-sûr il y a cette toute nouvelle Gendarmerie attendue depuis 11 ans abritant 48 gendarmes qui logent avec leurs familles. Dans cette brigade, le Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie, le PSIG, le Peloton d’Autoroute, la Brigade Rapide Motorisée et la Brigade Rapide d’Intervention, la BRI. Une construction qui correspond à un investissement de 7,5 millions d’€uros avec un emprunt contracté qui coûte 193 000 €uros par an, quand parallèlement la commune encaisse un loyer pour l’occupation des locaux de 419 000 €uros. « Vous comprenez donc que cet emprunt qui endette en apparence la commune se convertit en réalité en fonds libres supplémentaires de plus de 200 000 € par an, qui nous permettront encore d’embellir et d’améliorer la vie des Pollestrencs sans augmenter la pression fiscale » indique le maire pas peu fier de son nouveau bébé ! 
Bien-sûr la réforme des rythmes scolaire est abordée, réforme contestée qui a engendré de nombreux chamboulements pour l’équilibre des enfants et l’organisation de leur quotidien. Mais aussi et surtout pour les finances publiques communales qui coûte à Pollestres à elle seule 90 000 €/an et l’a en outre obligée à construire une salle pour les temps d’accueil périscolaire pour un montant de 200 000 €. 
Le Sénateur-Maire du Soler François Calvet aux côté de Richard Puly, Conseiller Général sortant de Perpignan et candidat à sa succession

Le Sénateur-Maire du Soler François Calvet aux côté de Richard Puly, Conseiller Général sortant de Perpignan et candidat à sa succession

Bien-sûr aussi, Pollestres s’est dotée d’un nouveau logo, chacun l’a remarqué. « A nouvelle élection, nouveau logo ! Depuis 1995, il a toujours suivi l’évolution de Pollestres et a été modifié, à chaque mandat, pour refléter le plus fidèlement possible, les transformations de notre commune » rappelle le 1er magistrat. 
Bien-sûr, il faut souligner les travaux visant à protéger la population contre les inondations, chacun ayant en mémoire celles de 1992 où la commune a vécu un lourd traumatisme. Plus de 2 millions d’€uros ont été nécessaires pour élargir le lit de la Cantarana de 10 mètres, et conforter ses rives.
Ou encore ces chantiers de rénovation de quartier qui se sont achevés en 2014. « Depuis plusieurs années, on peut dire que Pollestres vit une superbe métamorphose. Elle s’entretient, se transforme, s’organise, se modernise, s’embellit, et l’entrée de ville en est devenue son symbole. Elle a réussi à allier l’ancien et le moderne, le traditionnel et le contemporain. Pollestres, au fil du temps, s’est classée parmi les communes périphériques les plus attrayantes du département et ceux qui s’y installent, ou en forment le vœu, sont de plus en plus nombreux ».
C’est un Maire fier de son action depuis 1995 qui le dit ! Evidemment sans oublier la construction d’une salle de spectacle à usages multiples inaugurée en mars 2014 qui était devenue une nécessité et qui porte le nom d’Albert ALIES, personnalité de Pollestres qui a été premier magistrat de la commune pendant près de 40 ans (LIRE NOTRE ARTICLE « POLLESTRES RESOLUMENT INSCRITE DANS LA MODERNITE« ).
Bien-sûr plusieurs projets sont sur les rails : la réhabilitation du château, la rénovation des quartiers, la Zac Creu Blanca avec ses 2.000 M2 de surfaces commerciales sur 8 hectares créant 300 emplois. Quant à la ZAC d’habitat Olympéo de 300 parcelles et 400 habitations à vocation clairement sportive, pierre angulaire de ce nouvel espace de vie, elle disposera en périphérie d’une piscine olympique de 50 mètres, d’un bassin intérieur de 25 mètres, d’un gymnase, d’une piste d’athlétisme, d’un terrain de rugby, d’un terrain de football, des pôles de restauration… A proximité, un pôle médical avec kinésithérapeutes, ostéopathes, médecins et centre de cryothérapie. Un projet d’envergure, qui représente 300 millions d’investissement sur 10 ans, soit 30 millions par an, et permettra la création de 1500 emplois directs et de 2000 indirects dans le département. 
Bien-sûr ! 
Daniel Mach présente à l'assistance Anaïs et Dunkan qui sont les talentueux présentateurs du film relatant les potins pollestrencs qui a tant diversti l'assistance

Daniel Mach présente à l’assistance Anaïs et Dunkan qui sont les talentueux présentateurs du film relatant les potins pollestrencs qui a tant diversti l’assistance

Mais on ne peut passer sous silence ce remarquable film réalisé en collaboration avec les jeunes du Conseil Municipal des Enfants et plus particulièrement les deux stars locales, les talentueux et rafraîchissants Anaïs et Dunkan, présentateurs des « potins pollestrencs », avec la participation des cadres et agents de la ville de Pollestres qui ont accepté de participer à ce tournage. Sans oublier celle de l’ensemble des élus qui s’est aussi prêté au jeu de la dérision. « Voilà ce que l’on peut appeler des bouffées d’oxygène et un peu de légèreté dans ce monde de brutes. L’état d’esprit qui ressort de cette vidéo est que, des agents communaux aux élus, tout le monde sait se retrouver pour des moments de convivialité et de complicité » commente Daniel Mach, fin gourmet de ce genre de divertissement. « Ces vidéos sont une nouvelle fois la preuve qu’à Pollestres nous savons faire les choses sérieusement sans jamais se prendre au sérieux » dit-il encore. 
On peut encore moins passer sous silence la troisième partie du discours, celle où le ténor départemental aborde les récents évènements, cette ignoble tuerie perpétrée à Paris et Vincennes par ces fascistes religieux qui n’ont que haine et bave à la bouche au nom d’on ne sait trop quel dieu ! 
LA FRANCE EN GUERRE : AUCUN COMPROMIS N’EST TOLERABLE
Un discours considérablement allongé dans sa durée, tant les applaudissements sont fréquents et soutenus (LIRE « VOEUX 2015 – DISCOURS DE DANIEL MACH, MAIRE DE POLLESTRES » pages 7 à 10).
Extraits :
Evoquant les manifestations contre les attentats, « J’espère que, comme moi, vous vous êtes aperçus que les Français qui défilaient tenaient à la main leurs enfants ou un crayon. Ils  n’avaient ni bâton, ni cagoule sur le visage. Au contraire, ceux qui se sont levés, gardaient la tête haute, pour dire qu’ils voulaient conserver nos valeurs, nos libertés, notre laïcité, notre démocratie.
Ceux-là ne sont pas venus pour casser des vitrines, ni pour faire une révolution, ni pour être contre quoi que ce soit, ni pour changer la société dans laquelle ils ont choisi de vivre. Ces Français sont venus en nombre applaudir nos forces de sécurité parce qu’ils savent ce qu’ils leur doivent, parce qu’ils savent que sans eux leur protection est impossible. Ils sont simplement venus rappeler que ce pays, la France, est le pays des libertés. Ce que nous avons gagné, tout au long de notre histoire, nous voulons le conserver, et nous ne laisserons personne nous imposer, par la terreur et la violence.. (…) Aucun compromis n’est tolérable sur notre mode de vie, notre culture, sur nos valeurs, notre laïcité, sur nos traditions, tout simplement, sur nos libertés. Aucune justification du terrorisme djihadiste et de son idéologie barbare ne peut être accepté, ni même tolérée.
C’est une guerre qui a été déclarée à la France, et tant pis pour ceux qui ne veulent pas l’entendre. Une guerre, quand on la subit, on la perd. Par contre, quand on l’affronte, on peut la gagner. Combien de temps encore allons-nous laisser le terrorisme et le totalitarisme tenter de bafouer nos valeurs et d’imposer leurs lois ? Combien de victimes, faudra-t-il encore pour que nous réagissions, avec une fermeté sans faille ? Nous ne devons pas céder au terrorisme, et personne ne pourra nous empêcher de vivre comme nous le souhaitons ». 
Le Conseil Municipal est présent au complet aux côtés de Daniel Mach

Le Conseil Municipal est présent au complet aux côtés de Daniel Mach

PAS D’AMALGAME, PLUS RIEN N’EST A NEGOCIER
« Et s’il y a bien une expression que je ne supporte plus d’entendre, c’est « Pas d’amalgame ». les élus ont légiféré en fonction de l’actualité commandée par les médias. Il y a longtemps que je dénonce ces faits, ce mélange des genres et l’inversion des responsabilités, mais comme me l’a toujours dit mon ami François CALVET, on peut mourir d’avoir raison trop tôt. Des amalgames, nous n’en avons jamais fait.  J’en ai assez de m’entendre dicter par les médias ma façon de faire et de penser. La France n’est pas raciste. Notre pays a toujours accueilli. Notre pays a toujours tout fait pour faciliter l’intégration mais force est de constate que c’est un échec complet. Nous ne parviendrons jamais à intégrer ceux qui ne le veulent pas. Nous avons démissionné devant le communautarisme en croyant acheter la paix sociale. Quand des enfants nés en France et éduqués dans nos écoles publiques se sentent plus Syriens et intégristes que français et républicains, c’est que nous nous sommes trompés de chemin. Il ne peut plus y avoir aucune transaction sur notre mode de vie, sur le fonctionnement de notre société et sur la laïcité. Plus rien n’est à négocier. Tous ceux, qui vivent sur le territoire de notre République doivent en respecter tous les principes. Ceux qui les refusent, qu’ils soient nés en France ou pas, représentent une menace et n’ont par leur place dans la République ». 
QUAND ALLONS-NOUS CESSER D’ETRE DANS LA DEFENSIVE ?
« Jusqu’à quand allons-nous vivre des décapitations en direct de nos compatriotes sur nos écrans de télé ? Jusqu’à quand nos policiers vont-ils se faire lâchement assassiner sans que la moindre possibilité de défense ne soit mise à leur disposition, sous prétexte d’éviter toute bavure potentielle ? Jusqu’à quand nos policiers et gendarmes devront-ils subir des mises en examen ou des gardes à vue lorsqu’ils ripostent après avoir été pris pour cible ? Tous ces grands drames que nous vivons, se terminent toujours par « pas d’amalgame ». Je n’en peux plus !
Une Marseillaise après le discours TRES APPLAUDI de Daniel Mach

Une Marseillaise après le discours TRES APPLAUDI de Daniel Mach

DES PEINES INCOMPRESSIBLES SANS REMISES DE PEINES AVEC DES PERPETUITES REELLES
C’est maintenant qu’il faut prendre conscience que le terrorisme islamiste n’est un pas un terrorisme de l’étranger et qu’il a grandi au sein même de la France.
C’est maintenant que nous devons donner des moyens supplémentaires à notre justice en instaurant des peines incompressibles pour toute complicité d’acte terroriste, avec des perpétuités réelles. Les remises de peine doivent être exclues.
C’est maintenant qu’il faut faire évoluer notre système carcéral, car nos prisons sont devenues l’un des premiers foyers de prosélytisme.
C’est maintenant que nous devons donner plus de moyens aux forces de l’ordre. Les procédures de renseignements, d’écoute et de surveillance doivent être facilitées, y compris sur Internet. Et pour défendre nos libertés, il faudra peut-être accepter de se priver de certaines d’entre elles, accepter les fouilles et les contrôles. Je préfère largement croiser 10 policiers qu’un seul terroriste.
C’est maintenant que nous devons restaurer fermement l’autorité de l’Etat pour clamer haut et fort nos valeurs, celles qui ont forgé et font la force de notre démocratie, de notre République.
C’est maintenant qu’il faut interdire le retour sur le sol français de tous ceux qui partent se former au djihad. Il ne doit plus y avoir de débat sur le sort des djihadistes partis en Syrie ou en Irak. Ils ne doivent plus rentrer en France parce qu’ils n’ont plus leur place sur notre territoire national.
C’est maintenant qu’il faut déchoir de la nationalité française tous ceux qui ont participé ou été complices d’actes terroristes.
C’est maintenant qu’il faut reconquérir les territoires perdus de la République et en finir avec ces quartiers infestés par le fondamentalisme.
C’est maintenant qu’il faut veiller à ce que tous les enfants de la République aillent à l’école.
C’est maintenant qu’il faut supprimer les allocations familiales aux parents laxistes qui les laissent errer dans les rues, au risque de les livrer à l’embrigadement.
C’est maintenant qu’il faut réinstaurer le service militaire qui offrait un cadre d’apprentissage, d’éducation et d’alphabétisation qui créait des vocations, apprenait le respect de la hiérarchie et contribuait à réveiller l’amour du drapeau.
C’est maintenant qu’il faut légiférer et ne plus attendre le flagrant délit pour agir.
C’est l’évolution de nos textes de loi qui contribuera à nous protéger. Voilà, le message que les Français ont clairement passé lors des manifestations d’unité nationale ». 
Du Daniel Mach tel que le département l’a connu député, avec un discours ferme et sans concession sur ce qui est l’essentiel de l’intérêt commun, très éloigné des quelques mièvreries administratives entendues ici ou là… L’auditoire ne s’y est d’ailleurs pas trompé, le succès orgasmatique a été réel !
L’UMP a occupé tous les pouvoirs de nombreuses années, QUE CES BELLES PAROLES N’ONT-ELLES PAS ETE MISES EN APPLICATION ? Qui peut garantir qu’elles seront  entendues en cas de retour aux affaires ?
Alors de bonnes paroles sans suite ou… des actes ??? L’électeur lambda jugera sur pièces ou se détournera définitivement de la politique. Ou encore fera la révolution…
COUV

POLLESTRES : LE BIO S’INSTALLE A L’ECOLE

1La ville de Pollestres a choisi de s’engager dans une démarche globale de qualité et de développement durable. Beaucoup de domaines sont concernés et la cantine n’y échappera pas. C’est dans cette optique que le Maire Daniel MACH et les élus du Conseil Municipal ont choisi de valoriser la filière bio et de l’installer à la cantine.
Développer l’alimentation biologique est une vraie réponse en matière de santé publique et de sécurité alimentaire. Elle permet de garantir une alimentation saine, de compléter ou d’initier l’éducation des enfants sur l’importance de celle-ci, de les éduquer au goût (nouveaux produits, nouvelles saveurs, nouvelles couleurs), de leur faire redécouvrir l’origine des aliments, la relation entre l’agriculture et l’environnement, la relation entre l’alimentation et la santé. Enfin, elle permet de concilier variété, qualité, traçabilité et sûreté alimentaire. C’est une véritable campagne d’encouragement au changement de pratiques alimentaires que le Maire et les élus ont décidé de lancer. Nos enfants deviendront, à n’en pas douter, des adeptes et pourquoi pas de véritables ambassadeurs du bio.
Dynamiser la cantine de Pollestres pour en faire une cantine biologique est une grande ambition. De nombreux facteurs peuvent y contribuer : des aliments de culture biologique certifiée, un approvisionnement de proximité, des produits de saison, frais et peu transformés, des emballages réduits, un choix de variétés locales pour aider la biodiversité…. 
Le jeudi, à Pollestres, c’est bio.
La première étape de cette initiative consiste à proposer aux enfants des écoles un repas complet composé d’aliments issus de l’agriculture biologique, une fois par semaine, le jeudi. Les autres repas comporteront, eux-aussi, le plus souvent possible, des aliments bio qu’il s’agisse de la viande, des légumes, des produits lactés,…. Ces aliments présentent plusieurs avantages : ils sont sans résidus de pesticides, sans additifs de synthèse, reconnus comme plus riches en nutriments et, d’un point de vue économique, contribuent à favoriser l’emploi en zone rurale. En parallèle, Monsieur le Maire, Daniel MACH, est déterminé à privilégier les circuits courts et la cantine s’approvisionnera donc systématiquement auprès de fournisseurs locaux. Ce rapprochement permet, tout d’abord, un impact moindre sur l’environnement qu’une alimentation en provenance de l’étranger, mais aussi, de soutenir les emplois et l’économie locale.

Perpignan : dernier meeting avant le 1er tour de Jean-Marc PUJOL

« Dans une élection à fort enjeu, il faut être capable d’assumer et d’affronter. On peut mener le combat jusqu’au bout pour aller à la victoire »

VignetteLa salle n’était certes pas pleine vendredi soir pour le dernier meeting animé par J.Marc Pujol, mais c’est tout de même un peu plus de 1500 sympathisants revendiqués par les organisateurs qui ont accueilli le Maire sortant, avec des applaudissements plus que nourris. François Calvet, le Sénateur-Maire du Soler, a fait le déplacement ainsi que J.Paul Alduy qui doit quitter son fauteuil de Président PMCA dans une petite quinzaine de jours. Mais pas seulement, Daniel Mach, Gilles Foxonet, Thierry Del Poso, Robert Vila, Jean Castex et Bernard Dupont, respectivement maires de Pollestres, Baixas, St Cyprien, St Estève, Prades et Canet sont au premier rang pour soutenir le candidat de la 1ère ville du département, cette « Ville-Centre » dont les voix pèseront lourdement dans l’élection du tout nouveau Président de l’Agglo. juste après le second tour. Sans oublier François Lietta, le Président des jeunes Pops UMP66, lui-même candidat sur la liste de Fernand Siré à St Laurent.

Parmi les Maires présents, au 1er rang Thierry Del POso, Daniel Mach, François Calvet, Bernard Dupont et Robert Vila

Parmi les Maires présents, au 1er rang Thierry Del POso, Daniel Mach, François Calvet, Bernard Dupont et Robert Vila

Un enjeu de taille pour les 36 communes satellisées, d’autant que, proportionnelle oblige, la configuration politique de l’Agglo. sera bien différente de ce qu’elle est actuellement, avec l’entrée plus que probable du Front National, du Front de gauche et de quelques opposants historiques et hargneux, telle Clotilde Ripoull, pasionaria locale dont on ne sait plus trop quelle est la ligne politique, mais qui a surtout fait de la lutte contre J.Paul Alduy et tous ceux qui l’approchent de près le combat de sa vie. Avec en sus pour l’Agglo. la réduction du quantum de ses Vice-Présidents qui passent de 42 à 36.

Le Président de l'Agglo. J.Paul Alduy et Bernard Dupont le Maire de Canet et 1er Vice-Président de l'Agglo.

Le Président de l’Agglo. J.Paul Alduy et Bernard Dupont le Maire de Canet et 1er Vice-Président de l’Agglo.

Un discours de J.Marc Pujol calme et posé mais également incisif et argumenté, avec plusieurs salves assassines contre les socialistes qui, selon lui, « mènent la France à la ruine« , mais aussi et surtout contre le Font National et son leader Louis Aliot, qui reste le véritable challenger de cette élection. Le Maire sortant a bien évalué le risque et a vidé son chargeur contre les leaders FN locaux ou nationaux, mais également, comme pour étayer l’argument, contre tous ceux qui ont par le passé géré les villes du Sud-Est, « tous condamnés et même pour l’un d’eux assassiné » selon lui.

Environ 800 sympathisants se sont déplacés pour assister au dernier meeting d'avant 1er tour de J.Marc Pujol

Environ 800 sympathisants se sont déplacés pour assister au dernier meeting d’avant 1er tour de J.Marc Pujol

L’insécurité à Perpignan ? Il n’y en a pas. Tout juste « quelques incivilités, Perpignan n’est ni Marseille ni Toulouse ni Grenoble où il y a des morts tous les jours » affirme le candidat.

Perpignan c’est surtout pour J.Marc Pujol une ville pleine d’avenir qui continue à croître en terme démographique et qui est surtout tournée vers les 7 millions de sud catalans et de sa capitale Barcelone appelée « Ville-Monde ». « Perpignan est la seule ville française à être située à une heure du monde entier », grâce rappelle-t-il à l’aéroport international de Barcelone.

Une entrée d'artiste pour J.Marc Pujol avec caresses aux enfants

Une entrée d’artiste pour J.Marc Pujol avec caresses aux enfants

Et puis de faire l’éloge de ce « Centre du monde », que le Maire de Cabestany Jean Vila appelle « tendrement » « La fin du Monde » et à cette gare TGV à laquelle personne ne croyait et qui relie désormais Perpignan à Barcelone en moins d’une heure. « Avant, qui allait à Barcelone en train ? Il ne doit pas y en avoir beaucoup, avec un arrêt d’une heure à Cerbère, sans doute pour admirer la mer. Avec J.Paul, nous pensions que ce serait les perpignanais qui iraient à Barcelone. Nous avons les chiffres, c’est l’inverse, ce sont les Catalans du sud qui viennent à Perpignan. Nous avons cru à cette zone de commerces et ses 2000 parkings. Certes, les commerces sont en difficulté mais ça ne nous a rien coûté, ne VOUS a rien coûté sur VOS impôts » insiste-t-il. « Nous avons fait le choix du partenariat avec un investisseur espagnol et ce sont eux qui ont pris les risques. En France, quand on fait quelque-chose, au début tout le monde est contre. Regardez le 4ème pont, qui voudrait s’en passer ? Partout dans le monde quand on construit un pont les gens sont contents, pas en France ! ».

Acolade avec Romain Grau, le futatif futur Président de l'Agglo. PMCA

Acolade avec Romain Grau, le futatif futur Président de l’Agglo. PMCA

Quant à la passerelle qui va bientôt enjamber la têt et dont la « 1ère pierre » a été posée tout récemment, elle aussi très décriée. Elle est jugée par le Maire comme « le symbole du lien social entre le nord et le sud de la Ville. Ca ne coûte pas plus cher qu’une piscine et quand elle est terminée il n’y a plus de frais » défend J.Marc Pujol.

Des maisons qui s’effondrent ? Une récemment « mais la Ville avait pris un arrêté de péril et il n’y avait personne dedans. On ne voit que ce qui va mal, jamais ce qui va bien. Regardez « Vernet Salanque » réhabilité, la maison pour tous est pleine et le stade est neuf ».

Un discours posé sur la forme mais bien loin d'être creux sur le fond

Un discours posé sur la forme mais bien loin d’être creux sur le fond

Selon J.Marc Pujol « Perpignan est une ville magnifique, avec des joyaux architecturaux » et dans 30 ans on rendra hommage à ceux qui l’ont dynamisée.

Un discours qui s’achève sur une Marseillaise mais surtout en haranguant la foule « Non au Front National, ne votez pas Front National ! »

A l’évidence, l’adversaire est pris très au sérieux, de quoi mettre du baume au cœur de Louis Aliot qui a désormais beaucoup d’importance sur la ville…

Une partie de l'équipe...

Une partie de l’équipe…

...l'autre partie de l'équipe, avec au fond à droite Maxime Martinaggi, très élégant ce soir et qui représente les jeunes Pops UMP66

…l’autre partie de l’équipe, avec au fond à droite Maxime Martinaggi, très élégant ce soir et qui représente les jeunes Pops UMP66

Comme à chaue fin de match, une Marseillaise !

Comme à chaue fin de match, une Marseillaise !

COUV

 

 

 

Une nouvelle salle de spectacles voit le jour au sud du département

POLLESTRES RESOLUMENT INSCRITE DANS LA MODERNITE

Un magnifique petit bassin souligne la beauté de cet espace Arthur Conte en entrée de ville

Un magnifique petit bassin souligne la beauté de cet espace Arthur Conte en entrée de ville

Pas peu fier le Maire de Pollestres le jour de l’inauguration de cette toute nouvelle salle de spectacles qui trône en entrée de ville et devenue le symbole de la métamorphose de cette commune de 4700 habitants, la plus demandée en 2013 par les nouveaux arrivants de la région « l’une des communes les plus attrayantes du département » selon son Maire.

Un Daniel Mach tout sourire qui, entre bises et chaleureuses poignées de mains à ses administrés venus en nombre assister à cet événement communal, se transforme en guide touristique pour présenter à tous ce nouveau bâtiment destiné à accueillir toutes sortes de festivités, et adaptables à chaque situation grâce à d’astucieux panneaux coulissants : pièces de théâtre, d’expositions, de conférences, de séances de dédicace ou de séminaires. D’une surface d’environ 330 m² l’ensemble peut s’adapter à tout type de manifestations : les salles sont modulables et peuvent en effet passer de 330 M2 à 80, 90 ou 160 M2 en un tour de main (attention aux doigts tout de même…).

Un grand moment pour Daniel Mach que cette inauguration

Un grand moment pour Daniel Mach que cette inauguration

Pour le Maire, la construction d’une salle de spectacles à usage multiple était une nécessité et c’est une réalisation de très grande qualité qui a vu le jour, en outre entouré d’un parc qui offrira un espace de promenade pour tous, avec une aire de jeux pour les enfants.

« Cet espace, avant sa modernisation, je l’ai bien connu » raconte Daniel MACH. « En lieu et place, à l’époque, il y avait des préfabriqués jetés au milieu de nulle part qui servaient de salles associatives. Les vestiaires et le stade, sur la pelouse duquel se jouaient des matches de rugby mais aussi de football, étaient obsolètes, complètement dépassés, et totalement inadaptés. Je l’ai bien connu, parce que j’y ai pratiqué le rugby, et même entraîné l’équipe de Pollestres.

Le parc qui entoure la salle Albert ALIES offrira un espace de promenade pour tous, avec une aire de jeux pour les enfants

Le parc qui entoure la salle Albert ALIES offrira un espace de promenade pour tous, avec une aire de jeux pour les enfants

L’Espace Arthur Conte, dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui, a été inauguré en 2009, en présence de sa fille Dominique BONA, catalane de naissance elle-aussi venue le représenter, et qui depuis avril 2013, est la huitième femme élue à l’Académie française. Après avoir consacré notre énergie à l’équipement de Pollestres en infrastructures sportives, nous avons orienté nos priorités vers les infrastructures culturelles, et ce n’est pas terminé. L’aménagement et la modernisation de l’entrée de ville en faisaient partie.

La plaque portant le nom d'Albert ALIES est dévoilée

La plaque portant le nom d’Albert ALIES est dévoilée

La première tranche, consistait en la construction des salles de danse et du dojo.

La deuxième, en l’édification de la porte de Pollestres et de la Maison des Associations, desservie par sa Rambla, qui offre dorénavant des salles accueillantes et fonctionnelles aux associations culturelles. Il ne manquait plus qu’à y adjoindre une tranche supplémentaire, constituée de cette salle de spectacle, et de la touche finale apportée par le parc paysager, qui sera d’ailleurs inauguré au cours de l’année ».

Comme dans un musée, la foule visite...

Comme dans un musée, la foule visite…

Montant des travaux 750 000 € dont 370 000 € de subventions de l’Etat et de dotations parlementaires, obtenues grâce aux relations de Daniel MACH avec l’état, à l’époque… Député.

...et c'est Daniel Mach qui fait office de guide !

…et c’est Daniel Mach qui fait office de guide !

Il va sans dire que pas un €uro de subvention n’a été octroyé par le Conseil Régional, et évidemment encore moins que par le Conseil Général. C’est le contraire qui aurait été une grande surprise ! Rappelons à ce sujet que la Commune a déposé plainte contre le Conseil Général pour discrimination politique.

Le nom de cette nouvelle salle ? Pour le Maire, il s’imposait à tous et ce sera Albert ALIES qui a été premier magistrat de la commune, pendant près de 40 ans, successeur de  Philippe MATIGNON qui avait été offert ce terrain à la commune. « Il a tout d’abord été maire, de mai 1935 à novembre 1939. Mais, le devoir l’appelle et il est mobilisé pour la guerre. Son mandat est donc interrompu et François BAZERIES le remplacera alors dans ces fonctions.  En mars 1941, il revient à Pollestres, et retrouve son fauteuil de maire. Pour une très courte durée puisque le Gouvernement de Vichy nommera à sa place Jean PARAYRE puis Philippe MATIGNON. En septembre 1944, après la libération du département le 19 août, il récupère son mandat pour finir par régner sur Pollestres pendant 33 ans, jusqu’en mars 1977. C’est Albert ALIES qui a commencé à moderniser la commune en l’équipant en réseaux d’eau et d’égouts, initiative très novatrice à l’époque. Pollestres devenait alors l’une des premières communes à faire un pas dans la modernité. C’est également lui, qui a doté la commune d’un château d’eau, que tous les habitants du Roussillon avaient pris l’habitude de surnommer, sur leur commune respective « al prujet », « el projecte », « le projet ». Pour dire combien cet équipement révolutionnait la vie dans les Pyrénées-Orientales.

Discours de Daniel Mach, très fier de cette nouvelle réalisation pour la ville de son enfance

Discours de Daniel Mach, très fier de cette nouvelle réalisation pour la ville de son enfance

Encore maintenant, dans certains villages reculés, lorsque vous demandez votre chemin, certains anciens vous orienteront en vous indiquant « al prujet », « el projecte ». C’est lui également, qui a installé des bains-douches à l’ancien château d’eau, celui que nous avons depuis remis en valeur, grâce à la fresque de l’artiste Franck Maurence. A l’époque, tout le monde n’avait pas la chance d’avoir l’eau courante à la maison, et beaucoup prenaient plaisir à se doucher dans des équipements modernes. Comme tout ceci paraît lointain ! Et pourtant, c’était il y a seulement quelques dizaines d’années… Albert ALIES fut donc un maire visionnaire, futuriste et moderne« .

C'est le Petit-fils d'Albert ALIES qui représente la famille et lit un bref discours de remerciements

C’est le Petit-fils d’Albert ALIES qui représente la famille et lit un bref discours de remerciements

C’est d’ailleurs en présence de toute sa famille que la salle a été inaugurée, avec un bref discours de son petit-fils très ému de l’honneur rendu à son aïeul. Les trois salles s’appellent « bleu » pour l’une, « blanc » pour l’autre et « rouge » pour la troisième, faisant allusion à l’écharpe tricolore portée par Albert ALIES.

Rappelons par ailleurs qu’à Pollestres et sous l’impulsion de Daniel MACH, la tranquillité et la sécurité publique de tous sont assurés grâce à la création récente d’une Police Municipale et à la mise en service au mois de juin d’une caserne de gendarmerie, regroupant 50 gendarmes sur site.

DSC01298Parmi les autres projets en cours de réalisation et qui ponctuent ce mandat, la construction d’un nouveau centre technique municipal, pour doter les agents de la ville d’un outil de travail capable d’améliorer et de renforcer le service public, ainsi que le démarrage de la zone commerciale dans les mois à venir, sur le site de la Creu Blanca, avec la création de 22 000 m² de surfaces de vente, et la perspective de la création de près de 300 emplois. Enfin l’ouverture du grand chantier de la ZAC « Le Plateau des Vignes » qui offrira sur les 80 hectares urbanisés toutes les structures et tous les équipements publics inhérents à une petite ville nouvelle et moderne, dont l’architecture et la conception devraient, selon Daniel Mach, être en tous points exemplaires. Enfin une bibliothèque-médiathèque s’installera bientôt au château après sa réhabilitation.

« Investir pendant la crise », « c’est investir contre la crise » se plaît à répéter le chef du village !

Que serait une inauguration sans agapes ?

Que serait une inauguration sans agapes ?

 

La vision politique de l’ancien Député

Jean Vila : « Il est temps de vraiment s’attaquer à ce monde invisible de la finance. »

Tout le Conseil Municipal entoure Jean Vila à l'occasion de ses voeux présentés à la population.

Tout le Conseil Municipal entoure Jean Vila à l’occasion de ses voeux présentés à la population.

Député de la 1ère circonscription des P.-O. de 1997 à 2002, succédant à Claude Barate et battu par Daniel Mach, Jean Vila n’en oublie pas pour autant la politique nationale largement abordée lors de son discours de vœux. Même si cela peut paraître sans lien avec la gestion d’une commune, on ne peut occulter les effets de choix désastreux faits par le pouvoir politique central qui impacte gravement les finances municipales.

Extraits :
« Notre pays traverse une grave crise, crise économique, financière. Je pense plutôt à une crise du système, quand, en son temps, l’ancien président Nicolas SARKOZY disait : « Une crise d’une telle ampleur appelle nécessairement une remise en cause profonde. On ne peut pas assister à une catastrophe pareille sans remettre en cause les idées, les valeurs, les décisions qui ont conduit à un tel résultat. En nous obligeant à tout remettre à plat, en ébranlant les dogmes et les certitudes, la crise nous rend plus libres d’imaginer un autre avenir. Depuis la fin de la Guerre Froide, la mondialisation semblait imposer à tous l’idée qu’il n’y avait qu’une seule voie à suivre, qu’il n’y avait qu’un seul modèle possible, qu’il n’y avait qu’une seule logique. La crise ayant fait la démonstration que cette voie était une impasse, nous voici désormais tous ensemble contraints d’en trouver d’autres », Nicolas SARKOZY reconnaissait tout simplement que notre système économique était dépassé. Il avait même osé dire qu’il fallait s’inspirer du Conseil National de la Résistance, qui dans les heures les plus sombres de notre histoire, a su rassembler toutes les forces politiques pour forger le pacte social qui allait permettre la renaissance française. Il a osé le dire, et dans les faits, il a laminé, détruit pendant 5 ans ce pacte social. En effet, de l’argent, des capitaux, il n’y en a jamais eu autant, le problème est que ces richesses sont très mal réparties et ne profitent pas à ceux qui les produisent. En effet, le monde invisible de la finance, et tellement présent, l’adversaire numéro 1, désigné un temps par le Chef de l’Etat, a su imposer rapidement ses vues au gouvernement. Vendredi dernier, lorsque je préparais ces quelques lignes, le rédacteur du Figaro disait « aux quatre vérités », le chef de l’Etat est plus sensible aux demandes du MEDEF qu’à celles des syndicats. Je crois qu’il n’avait pas tout à fait tort. Pourquoi ? Quand on sait que plus de 100 milliards d’€uros vont se réfugier, chaque année, dans les paradis fiscaux ou sont le fruit de fraudes fiscales, que 172 milliards d’exonérations fiscales n’ont jamais créé le moindre emploi, il est temps d’arrêter les discours et d’agir. Je lis régulièrement « Les Echos », Journal de l’économie et très certainement pas de gauche, son dernier numéro de l’année titré : les actions européennes terminent l’année 2013 en fanfare. Nous savions déjà que les 500 plus grosses fortunes de France ont enregistré 25 % de plus de bénéfices, mais ce qui est plus éloquent, c’est la performance des marchés des états d’Europe.

Les plus fortes progressions de la Bourse sont dans les pays où la rigueur, l’austérité pour la majorité du peuple règne :
L’Irlande : + 32 % , Grèce : + 27 %, Espagne : + 21.2 %, Portugal : + 15.3 %, Italie : + 16.6 %, Royaume Uni : + 14.1 %, Belgique : + 17.8 %, Pays Bas : + 16.7 %, Allemagne : + 25.5 %, France : + 17.4 %, Et une pluie de records à New York et à Tokyo.
L’austérité n’est pas la même pour tout le monde, si ces produits financiers étaient taxés comme le travail, nous n’aurions pas besoin de politiques d’austérité.

Car il ne faut pas oublier que les bénéfices de la bourse ne sont pas le fruit du travail. Ces colossales sommes sont gagnées en dormant. Savoir aussi que la croissance est étroitement liée au pouvoir d’achat, et la baisse du chômage n’interviendra que lorsque la même croissance dépassera 1.5 %. L’année 2013 à 0.1 %, peut-être 0,2 pour 2014, de mauvais signes pour l’emploi durable. Oui, il est temps de vraiment s’attaquer à ce monde invisible de la finance, le chef de l’Etat avait raison lorsqu’il l’avait dénoncé comme l’adversaire numéro 1« .

DSC00236

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
novembre 2017
D L Ma Me J V S
« oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930