DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

novembre 2019
D L Ma Me J V S
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Carole DELGA

RÉGION : 90 M€ POUR 30 000 PLACES DE FORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES EN LANGUEDOC-ROUSSILLON / MIDI-PYRÉNÉES

Le Plan régional de mobilisation pour l’emploi et la formation en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées entre dans sa phase opérationnelle.
Après la signature en avril dernier, d’un protocole d’accord entre la Région, l’Etat et les partenaires sociaux sur la déclinaison régionale du Plan 500 000 pour l’emploi et la formation professionnelle, les élus régionaux réunis en commission permanente ce vendredi 27 avril, ont adopté, sur proposition de la présidente de Région Carole Delga, deux conventions précisant avec l’Etat et Pôle Emploi la répartition et les modalités de financement des actions de formations supplémentaires mises en place en 2016.
Ce Plan représente, au niveau régional, un engagement de 90 M€ pour financer 30 000 places de formation supplémentaires par rapport à 2015, portant à 90 300 le nombre total de places en formation pour les demandeurs d’emplois en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées en 2016. A cette somme s’ajouteront 21 M€ des partenaires sociaux (par le biais du Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels), qui permettront de procéder à des formations supplémentaires fin 2016.
Sur ces 30 000 places nouvelles, la Région s’engage à renforcer de plus de 9 000 places supplémentaires ses programmes de formations. Pôle Emploi formera 21 000 personnes de plus qu’en 2015. En tant que chef de file en matière de formation professionnelle, la Région assurera la coordination des achats de formations et veillera à la mise en cohérence de l’offre sur son territoire.
Comme l’a souhaité Carole Delga, l’effort de la Région sera notamment porté sur les formations qualifiantes et pré-qualifiantes :
« Notre objectif est de permettre aux personnes les plus fragiles, les plus éloignées de l’emploi, d’accéder à des certifications reconnues et de leur garantir ainsi une insertion durable sur le marché du travail. Nous allons également étoffer en priorité notre offre de formation sur des métiers porteurs d’emploi. Je pense au numérique, au BTP, à l’industrie, au tourisme-hôtellerie-restauration ou encore à l’agriculture », a notamment déclaré Carole Delga avant d’ajouter : « Nous le savons, la formation reste une arme essentielle pour lutter contre le fléau du chômage. La Région mettra tout en œuvre, avec l’ensemble de ses partenaires, pour faire du combat pour l’emploi une réussite pour l’ensemble de nos concitoyens ».
Afin de lancer sans délais de nouvelles actions de formations, la Région a également voté, lors de la commission permanente de ce vendredi 27 mai, une enveloppe globale de 14,7 M€ pour la formation des demandeurs d’emplois sur ses différents dispositifs (le programme régional de formation professionnelle, le programme régional qualifiant, les dispositifs pré-qualifiants Cap Métiers et Cap Avenir et les écoles de la 2ème chance…).
Ce rapport a été adopté, seuls les groupes Front national – Rassemblement Bleu Marine et Union des Elus de la Droite et du Centre ayant voté contre.

RÉGION : PLUS DE 285 M€ POUR ACCÉLÉRER L’AMÉNAGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DE SON TERRITOIRE

La Commission permanente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées s’est réunie vendredi 27 mai à Montpellier sous la présidence de Carole Delga.
Au cours de cette séance, une enveloppe globale de plus de 285 M€ a été individualisée. Parmi les investissements les plus importants, on peut noter :
– 103,9 M€ pour l’emploi, la formation professionnelle et l’apprentissage
–  70,5 M€ pour les transports et les infrastructures
–  Plus de 46,1 M€ pour l’éducation et la jeunesse
– 12,6 M€ pour l’agriculture, l’agro-alimentaire et la viticulture
– 12,6 M€ pour la culture, le patrimoine et les langues régionales
– 10,7 M€ pour la transition énergétique, la biodiversité, l’économie circulaire et les déchets
– 7,7 M€ pour l’industrie, les grands groupes et les services aux entreprises
– 5,3 M€ pour l’aménagement du territoire, les TIC et les politiques contractuelles
– 5,1 M€ pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation
– 4,3 M€ pour la Méditerranée
– 1,2 M€ pour l’économie de proximité
– Plus de 1,1 M€ pour le sport.

RÉGION : LA RÉGION LANCE L’ASSEMBLÉE DES TERRITOIRES

Lors de l’assemblée plénière de jeudi 26 mai, la Région a créé une « Assemblée des Territoires », organe consultatif propositionnel placé auprès du Conseil Régional et lieu d’expérimentation. Un outil nouveau et original qui rappelle l’importance que la Région apporte à l’écoute, à la concertation  et confirme sa volonté de s’adresser directement aux destinataires de ses politiques.
Pour Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées :
« L’Assemblée des Territoires, aux côtés de la Région, nous permettra d’inscrire nos politiques dans la proximité et la solidarité. Cet organe consultatif incarnera la diversité de nos territoires ».
L’Assemblée des Territoires est composée d’élu-es locaux-ales du Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, ne siégeant pas au sein du Conseil Régional, et comporte autant de membres que la Région, soit 158 sièges.
Les membres de cette Assemblée sont déterminés par les territoires de projet (PETR, Pays, PNR, GAL), les agglomérations et métropoles existants, en assurant une représentation permettant de bien prendre en compte les attentes et propositions des territoires ruraux
Les élu-es de chaque territoire désignent librement leurs représentant-es à l’Assemblée des Territoires, en respectant la parité femme/homme dans la composition de leur délégation. Ils tiendront également compte des diversités existantes au sein de leurs territoires, tels que les bassins de vie.
Les objectifs de l’Assemblée des Territoires :
– être une instance chargée de faire vivre l’équité territoriale (en faisant, par exemple, des recommandations pour améliorer l’accès à des services et des équipements proches et de qualité) ;
– être une instance où s’incarne la diversité des territoires de notre nouvelle et grande région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées (par exemple, au travers de la valorisation des savoir-faire industriels et artisanaux, ou encore par la promotion des atouts naturels) ;
– être un espace de réflexion autour des principaux sujets qui seront inscrits à l’agenda de la Région, en particulier ceux concernant l’aménagement du territoire ;
– être un organe de propositions à la Région sur les grands dossiers régionaux ;
– être un espace d’échange des bonnes pratiques ;
– être un espace d’expérimentation, de mutualisation et d’innovation dans la mise en œuvre des politiques publiques.
Cette instance unique en France tiendra sa 1ère séance en octobre 2016.
Le rapport a été adopté à 76 voix pour, 61 contre et 17 abstentions.

RÉGION : LE PROJET GPSO VALIDÉ PAR LE CONSEIL D’ÉTAT

Carole Delga : « Une excellente nouvelle pour la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées »

Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, a réagi ce mercredi 25 mai, suite à la décision prise par le Conseil d’Etat sur le grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO) :
« Je me félicite de la décision du Conseil d’État qui reconnaît l’utilité publique du GPSO. Il va dans le sens que nous défendons depuis des années, à savoir qu’il s’agit d’un seul et unique projet avec le tronçon Paris-Bordeaux, d’une part, puis les lignes Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, d’autre part. 
Nous attendons à présent que les délais fixés pour leur réalisation soient tenus : 2024 pour la ligne Bordeaux-Toulouse, 2027 pour la ligne Bordeaux-Dax et 2032 pour la connexion à l’Espagne.
Pour cela, la Déclaration d’utilité publique doit être prononcée par l’Etat d’ici le 8 juin. 
Nous devrons ensuite tenir rapidement une réunion sur le financement de Bordeaux-Toulouse. J’avais rencontré le président de la République il y a quelques semaines pour défendre sur ce dossier le principe d’une maîtrise d’ouvrage publique.
La réussite de ce projet stratégique suppose une dynamique innovante dans sa conduite et dans ses financements. La Région sera au rendez-vous. 
Ma détermination est totale pour que ce projet majeur pour l’aménagement de notre territoire, l’emploi et le dynamisme de Languedoc Roussillon Midi Pyrénées soit réalisé dans les meilleurs délais ».

RÉGION : CAROLE DELGA PRÉSIDENTE DE « SUD DE FRANCE DÉVELOPPEMENT »

La société anonyme d’Économie Mixte (SAEM) Sud de France Développement a pour objet de faire rayonner l’économie régionale dans tous ses secteurs (tourisme, agriculture, viticulture, filières eau et environnement, numérique, santé, sport, ) et tout particulièrement à l’international.
Au cours de ce Conseil d’Administration ont été abordés le rapport d’activité pour l’année 2015, la présentation des projets pour l’année en cours ou encore la modification de l’objet social de Sud de France Développement en vue d’étendre les actions à l’ensemble du territoire Languedoc Roussillon Midi Pyrénées.
Suite à son élection, Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées a insisté sur le cap qu’elle souhaite donner à l’activité de la société et à la marque Sud de France notamment à l’international :
« Nous avons d’ores et déjà réussi à nous imposer en Chine dans les métropoles. La seconde étape que nous devons franchir, c’est celle des villes secondaires. Nous nous y emploierons avec des missions de prospection dédiées aux opérateurs régionaux.  Mais nous ciblons également d’autres marchés comme ceux de l’Angleterre et des Etats-Unis. La percée de certaines entreprises de la Région estampillées French Tech au Consumers Electronic Show (CES) de Las Vegas constitueront des enjeux d’importance pour cette année.
Nous continuerons le travail engagé en 2015 par le biais de politiques webmarketing et promotion des ventes qui permettront de valoriser l’image de la « destination Languedoc Roussillon Midi Pyrénées » auprès des touristes anglais, qui viennent massivement séjourner dans notre région ».

RÉGION : ASSISES RÉGIONALES DE L’EAU

Carole Delga lance une grande concertation pour construire une nouvelle politique régionale, intégrée, solidaire et durable

L’eau est un patrimoine essentiel au territoire de Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, à la qualité de son environnement, à son attractivité, à son économie et à son développement. C’est pourquoi la présidente de Région, Carole Delga a souhaité organiser les premières assises régionales de l’eau, en synergie avec le salon Hydrogaïa mercredi 25 mai.
À l’occasion de ces assises, la présidente de Région a annoncé le lancement : « d’une concertation avec l’ensemble des acteurs pour définir une stratégie régionale d’ici 2017 avec une vision claire des grands enjeux afin de renforcer le service public régional de l’eau, sécuriser les besoins de nos territoires tout en préservant ses milieux aquatiques. Les réunions de concertation démarreront dès l’automne 2016. Les premiers résultats seront présentés lors des prochaines assises régionales en 2017.
La Région est désormais chef de file pour l’aménagement et le développement durable du territoire, la protection de la biodiversité, le développement économique, a souligné Carole Delga lors de son discours de clôture. La question de la ressource en eau est à l’interface de ces compétences. Sa gestion doit être globale et concertée. Notre région a pris une nouvelle dimension. Les défis sont à la mesure de ce vaste territoire.
Nous avons l’obligation d’harmoniser nos dispositifs et nous devons le faire sur un territoire grand comme l’Irlande ou l’Autriche, avec une remarquable diversité de situations. Notre région souffre à la fois de sécheresse et d’inondations violentes et récurrentes ; certaines parties du territoire sont déficitaires, d’autres excédentaires ; les solidarités seront à organiser et à renforcer. Nous devons aussi anticiper les évolutions majeures de tous nos territoires. Face à l’accroissement de la population, notre région accueillera 50 000 habitants de plus chaque année depuis 2030, c’est la qualité de l’eau que nous devons préserver pour répondre aux usages.

Pour ce qui concerne les moyens, les Contrats de Plan Etat–Région (CPER) et le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) constituent des leviers d’action puissants. Près de 400 M€ seront consacrés à la gestion de l’eau d’ici 2020. Ils contribueront directement au Plan de relance régional en finançant des actions locales. C’est par exemple la sécurisation des digues du Rhône entre Beaucaire et Fourques (38 M€), c’est le renforcement des ouvrages de Sallèles d’Aude, deux opérations pour lesquelles la consultation des entreprises vient d’être lancée.

RÉGION : ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DU 26 MAI

1er budget de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées 

Les 158 conseillers régionaux de Languedoc Roussillon Midi Pyrénées se réunissent en Assemblée plénière sous la présidence de Carole Delga jeudi 26 mai à partir de 10h au Parc des expositions à Pérols.
A l’ordre du jour de cette Assemblée :
Adoption du budget primitif 2016
– Rétablissement de l’autonomie fiscale des Régions
– Plan régional Très Haut Débit
– Création de l’Assemblée des territoires

RÉGION : RENCONTRE CYBERSÉCURITÉ GRAND SUD Mercredi 18 mai, à Toulouse

Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées en charge du développement économique, de l’innovation, de l’enseignement supérieur et de la recherche, représentant la présidente Carole Delga, ouvrira les Rencontres CyberSécurité mercredi 18 mai à 9h à l’Hôtel de région de Toulouse.
Trois entreprises sur quatre ont déjà été victimes d’attaques ou de malveillances informatiques, notamment les PME.
Cette journée, organisée par Touléco, en partenariat avec la Région, vise à sensibiliser les acteurs économiques à cette problématique et à les informer sur les enjeux de la cybersécurité, par le biais d’ateliers grand public et d’ateliers techniques.
Guillaume Poupard, directeur général de l’Anssi, l’Agence nationale de sécurité des systèmes informatiques, sera présent lors de ces Rencontres.

Pour retrouver le programme complet de la journée :
http://www.cybersecurite-grandsud.fr/

La Région, consciente des difficultés rencontrées par les entreprises face aux cyberattaques, a approuvé en 2015 un Schéma d’intelligence économique, qu’elle a signé avec l’Etat. Il permet ainsi aux entreprises d’accéder à des aides de la Région, pour se protéger : aides au conseil ou soutien à l’achat de matériel, par exemple, selon les critères de notre dispositif des contrats d’appui. Elle soutient également, sur l’ensemble de son territoire, les entreprises du secteur qui développe des solutions de cybersécurité ainsi que des formations dans le domaine.

RÉGION : LE LANGUEDOC-ROUSSILLON / MIDI-PYRÉNÉES BOOSTE SON POTENTIEL TOURISTIQU

NOUVELLE CAMPAGNE DE PROMOTION SUR LES ÉCRANS
À PARTIR DU DIMANCHE 15 MAI

LIRE : CAMPAGNE 2016

La Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées accueille chaque année 30 millions de touristes qui dépensent 13 milliards d’€uros sur le territoire. Le secteur compte 108 000 emplois. Son ambition est aujourd’hui d’aller encore plus loin dans le développement de ce potentiel touristique et dans l’économie qu’elle génère pour tout le territoire.
C’est pourquoi à quelques jours de l’été, la Région lance sa nouvelle campagne de promotion, avec un film : « Mon nouvel horizon ».
Du 15 mai au 11 juin, Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées occupera ainsi les écrans des principales chaînes de télévision françaises avec un nouveau spot de 45 secondes valorisant la diversité de ses atouts touristiques, dans un registre créatif inédit.
« Transmettre aux téléspectateurs l’envie de découvrir des sites exceptionnels dans des territoires qui conjuguent la richesse de leur patrimoine culturel et naturel à leur art de vivre, telle est notre ambition à travers cette campagne. Je souhaite m’appuyer sur nos formidables atouts pour développer encore ce secteur à fort potentiel d’emplois non délocalisables« , a indiqué Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées à quelques jours du lancement de la campagne.
Le spot sera diffusé entre le 15 mai et le 11 juin sur France TV, Canal+ et une sélection de chaînes de la TNT, du câble et satellite (BFM, D8/D17, ITV, LCI, TMC, Eurosport, Infosport, Ma Chaîne Sport,  Comédie+, Planète+, Histoire, Ushuaïa TV…).
Cette campagne bénéficie du soutien de l’Europe – FEDER Midi-Pyrénées / Garonne.

Pour découvrir ce spot : www.monnouvelhorizon.com
COUV

RÉGION – TOUR DE FRANCE : RENCONTRE ENTRE CAROLE DELGA ET CHRITIAN PRUDHOMME

la presidente Delga reçoit le directeur general du tour de FranCarole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, a reçu mardi après-midi à l’Hôtel de Région de Montpellier, Christian Prudhomme, directeur du Tour de France.
Ce dernier était aujourd’hui en visite dans l’Aude et dans l’Hérault afin de présenter notamment les modalités du partenariat signé avec les représentants des vignerons. La présidente de Région, qui s’était mobilisée fortement pour soutenir les producteurs locaux, se félicite vivement de cet accord qui prévoit la possibilité pour ces derniers de présenter leurs produits dans chaque ville départ et arrivée de l’épreuve.
Saluant également le travail de coordination important mené par Jérôme Despey, président du conseil agricole de FranceAgriMer et Jacques Gravegeal, Président de l’Interprofession des vins Pays d’Oc IGP, sur ce dossier depuis plusieurs mois, Carole Delga participera, comme elle l’avait annoncé, à l’opération de promotion des vins régionaux sur le « village départ » de Carcassonne le 13 juillet prochain.
Lors de cet entretien, Christian Prudhomme et Carole Delga ont également évoqué le renforcement des relations entre la Région et le Tour de France.
« Avec chaque année près d’1/3 des étapes empruntant nos routes, Languedoc Roussillon Midi Pyrénées est désormais la Région de la grande boucle. Un partenariat fort doit naître dans les prochaines années avec le Tour de France, épreuve extrêmement populaire et formidable vecteur de la beauté et du dynamisme de nos territoires à l’international » a ainsi déclaré la présidente à l’issue de cette rencontre.

DÉPARTEMENT – GROUPEMENTS EUROPEENS DE COOPERATION TERRITORIALE : L’HÔPITAL DE CERDAGNE REMPORTE LE PRIX BIENNAL

Carole Delga se félicite que l’hôpital de Cerdagne remporte le prix biennal « construire une Europe sans frontières » attribué par le Comité des Régions de l’Union Européenne.
Le Groupement européen de coopération territoriale (GECT*) Hôpital transfrontalier de Cerdagne a remporté le prix biennal «Construire une Europe sans frontières» organisé par le Comité des Régions de l’Union Européenne. Ce prix organisé tous les 2 ans met en lumière les initiatives exemplaires en matière de coopération transfrontalière ou interrégionale en tant que moteur de la croissance et de la création d’emplois en Europe.
A l’occasion de cette édition 2016, le GECT Hôpital de Cerdagne, qui permet de garantir à la population de Cerdagne et du Capcir (30 000 habitants) ainsi qu’aux touristes de cette région (pics de 150 000 personnes) l’accessibilité à des services d’assistance sanitaire, a été reconnu pour « sa valeur d’exemple de coopération transfrontalière en Europe en tant qu’instrument d’intégration d’un territoire par-delà les frontières et outil de croissance et de développement au niveau local ». Ce projet a été financé grâce au programme de Coopération Territoriale Espagne-France-Andorre (POCTEFA) 2007-2013 géré par la Communauté de Travail des Pyrénées (CTP) à laquelle appartient la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées.
Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, s’est félicitée de ce prix qui vient récompenser les initiatives portées par les acteurs de la 1ère région frontalière du Sud de la France, Languedoc Roussillon Midi Pyrénées couvrant 75 % de la frontière pyrénéenne. Preuve que nous sommes au cœur des problématiques transfrontalières et en lien direct avec les besoins des territoires, nous avions déjà été distingués en 2014 pour le projet eurorégional Creamed, qui accompagne les jeunes entrepreneurs du Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Catalogne et îles Baléares.
Nos initiatives et nos projets novateurs et exemplaires confirment la vocation transfrontalière et européenne de notre territoire régional dont le rôle au sein de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée et de la Communauté de Travail des Pyrénées est incontournable ».
Le Comité des Régions est l’assemblée des représentants des pouvoirs locaux et régionaux des 28 États membres de l’Union européenne. Créé en 1994 à la suite de la signature du traité de Maastricht, il a pour mission d’associer les collectivités régionales et locales au processus décisionnel de l’UE et de les informer de ses politiques. Le Parlement européen, le Conseil et la Commission européenne le consultent à propos des politiques intéressant les régions et les villes.
Plus d’information : http://cor.europa.eu/fr/news/Pages/schengen-risk.aspx  
* Institué en 2006 par le Parlement européen et le Conseil de l’Europe, un GECT est une structure juridique européenne qui associe plusieurs personnes morales pour mener à bien un projet ou pour gérer un équipement en s’affranchissant des frontières.

RÉGION : POURSUITE DU SOUTIEN AUX ENTREPRISES AVEC 14 NOUVEAUX CONTRATS D’APPUI

La Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées s’est réunie en Commission permanente, il y a quelques jours, à Montpellier. Sur proposition de la présidente Carole Delga, les élus ont notamment attribué 14 nouveaux contrats d’appui en faveur d’entreprises régionales, pour un montant global de 736 000 €. À travers ces aides, la Région vise à permettre le maintien ou la création de 23 emplois sur son territoire.
Au total :
– 8 contrats d’appui TPE/ Artisanat ont été attribués par la Région. Ces fonds sont majoritairement destinés à l’acquisition de matériel dans le cadre de programmes de développement. Ils concernent par exemple les entreprises Affut’82 (82) et Vidal (09).
– 4 contrats d’appui pour l’Aide au Conseil Stratégique ont été accordés par la Région. Ces fonds sont destinés à la réalisation de diagnostics pour l’amélioration de la performance industrielle. Sunwatterlife (31) est, par exemple, une des entreprises concernées par ce soutien.
– 1 contrat d’appui Export a été octroyé au laboratoire de produits cosmétiques SERP (82). Ces fonds permettront la réalisation d’un programme de développement de l’entreprise dans des pays européens ainsi qu’à l’international.
– 1 contrat d’appui PME a été accordé à l’entreprise Consola Menuiserie (81). Ces fonds permettront l’acquisition de matériel.
Au total, depuis 2007, 1908 contrats d’appui ont été approuvés, pour une enveloppe globale de 258,7 M€, dont 116,7 M€ d’aides régionales sur crédits européens FEDER.
Une réflexion est actuellement en cours afin d’élargir le dispositif à l’ensemble du territoire de Languedoc Roussillon Midi Pyrénées.

RÉGION : LA BATAILLE POUR L’EMPLOI AU CENTRE DES PRÉOCCUPATIONS DE CAROLE DELGA

DOSSIER COMPLET EMPLOI ET FORMATION
Visite de la secrétaire d'État Clotilde VALTER, accompagné paAprès avoir visité les locaux du Centre de formation d’apprentis (CFA) de l’Industrie à Beauzelle, Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, Pascal Mailhos, préfet de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées et les deux co-présidents du COPAREF (Comité Paritaire Interprofessionnel Régional pour l’Emploi et la Formation Professionnelle), Stéphane Bonnetain et Jean-Michel Verdu, ont signé lundi 25 avril à l’Hôtel de Région à Toulouse, le protocole d’accord sur le « Plan régional de mobilisation pour l’emploi et la formation professionnelle en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, en présence de Clotilde Valter, Secrétaire d’État auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, chargée de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage.
« Je tiens à saluer la qualité du travail de concertation mené ces derniers mois entre les services de l’Etat, la Région, Pôle Emploi et les partenaires sociaux pour aboutir aujourd’hui à la signature de ce protocole d’accord », a déclaré Carole Delga à cette occasion. « C’est un symbole fort de la mobilisation de l’ensemble des partenaires qui répond à l’urgence de la situation : nos concitoyens attendent des actes concrets et efficaces pour enrayer la montée du chômage. Nous devons nous montrer à la hauteur de leurs attentes et proposer une offre de formation adaptée et de qualité pour permettre un accès et un retour à l’emploi rapide et durable. Ma détermination et mon engagement pour y parvenir seront sans faille », a ajouté la présidente de Région.
Signature du protocole d'accord plan " 500 000" pour l'emploi etCe protocole s’inscrit dans la mise en œuvre du Plan d’urgence pour l’emploi, annoncé par le Président de la République en janvier dernier, qui prévoit notamment la création de 500 000 actions de formation supplémentaires à destination des demandeurs d’emplois sur l’année 2016. En Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, il se traduira par le lancement de 90 000 formations dont 30 000 supplémentaires par rapport à 2015.
Les propositions en termes d’achat, de répartition et de modalités de financement des formations mises en place trouveront leur concrétisation dans des conventions entre l’Etat, la Région, et Pôle Emploi qui seront soumises au vote des élus régionaux lors de la commission permanente du 27 mai prochain.
« Au-delà du symbole, c’est une ambitieuse stratégie régionale pour l’emploi et la croissance qui est aujourd’hui amorcée. Nous allons engager dans les semaines qui viennent une grande concertation de tous les acteurs régionaux du développement économique et de la formation professionnelle afin de poser les bases de la nouvelle politique de la Région en faveur de l’emploi. Je souhaite que nous puissions la présenter à l’automne prochain, lors de la Conférence Régionale pour l’emploi et la croissance », a annoncé Carole Delga.

RÉGION – CAROLE DELGA : « LA MOBILISATION DE TOUS EST NÉCESSAIRE POUR CONSTRUIRE LA MOBILITÉ QUE NOUS SOUHAITONS DEMAIN DANS NOTRE RÉGION »

LE DOSSIER COMPLET

Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, a lancé la série des 36 réunions publiques des États généraux du rail et de l’intermodalité à Capdenac-Gare (12), ce jeudi 21 avril.
Elle était entourée de Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région en charge des mobilités et infrastructures de transports, et des conseillers régionaux, Monique Bultel-Herment, Vincent Garel et Stéphane Bérard, également maire de Capdenac-Gare.
01« Je suis particulièrement heureuse de lancer les Etats généraux du rail et de l’intermodalité, ici, à Capdenac-Gare. Ville emblématique de l’aventure des chemins de fer du XIXème siècle, haut lieu du syndicalisme des cheminots, Capdenac-Gare est aussi cette étoile ferroviaire qui a permis de relier les grands centres industriels, Toulouse, Cahors, Brive ou encore Rodez.
Elle concentre également les investissements les plus importants, 190 millions d’euros, du Plan Rail porté ces dernières années par la Région, pour un renouvellement de plus de 210 km de lignes. Au total, grâce aux ambitieuses politiques ferroviaires régionales menées depuis plus de 10 ans, le nombre de voyageurs de TER a plus que doublé en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, 44 pôles d’échanges ont été créés et près de 600 km de lignes ferroviaires ont été renouvelés, représentant au total près de 2 milliards d’€uros investis. 
Aujourd’hui notre grande région doit faire face à de nouveaux défis. A nouvelle Région, politiques nouvelles. Et avant de décider d’une nouvelle politique, il nécessaire d’écouter : écouter les élus locaux, les syndicats de cheminots, les associations d’usagers, nos partenaires financeurs l’Etat, la SNCF, et d’écouter très largement nos concitoyens, a indiqué la présidente de Région.
A compter d’aujourd’hui, 80 jours de concertation s’ouvrent. 35 réunions publiques dans les préfectures et sous-préfectures suivront celle-ci. Il s’agit d’une mesure inédite en France de par son ampleur. Notre objectif : toucher et écouter un maximum de citoyens pour construire ensemble une nouvelle page de l’équipement et de l’aménagement du territoire de notre région, pour les 15 années à venir. 
En parallèle de ces réunions, des questionnaires sont mis à disposition dans les gares, les trains, dans le journal de la Région et sur le site Internet de la Région : www.regionlrmp.fr/rail.
Une restitution de l’ensemble des travaux sera présentée à l’automne, a poursuivi Carole Delga. L’Assemblée régionale engagera ensuite les politiques ferroviaires et intermodales pour les 20 ans à venir, avec comme première priorité le renouvellement de la convention d’exploitation TER Région/SNCF qui doit prendre effet le 1er janvier 2017. 
Tracez de nouvelles lignes et ouvrez de nouvelles voies, a conclu la présidente de Région. La liberté d’aller et venir est un élément essentiel si l’on veut libérer les énergies dont Languedoc Roussillon Midi Pyrénées regorge. La mobilisation de tous est nécessaire pour construire ensemble la mobilité que nous souhaitons demain dans notre Région ».

RÉGION – COMMISSION PERMANENTE : 1,8 M€ POUR BOOSTER L’ACCUEIL, L’INFORMATION ET L’ORIENTATION DES JEUNES

Sur proposition de Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, les élus régionaux ont voté une aide de 1,8 M€ lors de la Commission permanente du 14 avril dernier, afin de renforcer l’accueil, l’information, et l’orientation des jeunes. 
Dans le cadre de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale, la Région a en charge la mise en œuvre du Service Public Régional de l’Orientation et la coordination de ses acteurs. Le soutien apporté par la Région aux réseaux d’orientation participant à l’accompagnement des publics les plus fragiles s’inscrit pleinement dans l’exercice de cette nouvelle compétence.
À l’échelle du nouveau territoire, dans un contexte économique où l’emploi est une préoccupation majeure, la situation des jeunes nécessite une attention particulière. En effet, la part des moins de 26 ans à la recherche d’un travail a progressé de 0,6% en un an et représentait 18 % des demandeurs d’emploi à la fin de l’année 2015.
C’est pourquoi la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées a décidé de soutenir les Missions locales à travers le développement d’actions favorisant l’accès des jeunes à la qualification et à l’emploi, mais aussi de renforcer les Associations Régionales de Missions Locales (ARML) qui contribuent à coordonner et animer ces Missions locales.
Dans l’attente du vote du budget les 26 et 27 mai prochains, une avance de plus de 1,8 M€ de la Région a été votée afin de permettre aux Missions locales et aux ARML Languedoc Roussillon et Midi Pyrénées de poursuivre leur programme d’activités.
Ce rapport a été adopté, seul le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine ayant voté contre.

RÉGION – CAROLE DELGA : « LE PLAN MARSHAL EST EN MARCHE : NOUS ALLONS FACILITER L’ACCÈS DE NOS ENTREPRISES À LA COMMANDE PUBLIQUE »

Assemblée plénière 

Lors de l’Assemblée plénière de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, qui s’est tenue ce vendredi 15 avril, à Montpellier,  la présidente Carole Delga, a rappelé l’ambition portée par le Plan Marshall pour le BTP et l’emploi :
« L’emploi est notre première priorité. C’est pourquoi j’ai proposé aux élus régionaux d’engager, dès les premières semaines de ce mandat, un Plan ambitieux en faveur du secteur du BTP. Il se décline en deux axes : d’une part, des engagements financiers avec plus de 800 M€ de nouveaux projets et l’accélération de marchés. Cela se traduit concrètement dans les orientations budgétaires que je propose pour cette année. D’autre part, je souhaite inscrire des dispositifs adaptés pour les TPE et PME de notre région, afin de faciliter leur accès aux marchés publics, a déclaré Carole Delga lors de cette assemblée plénière. Sur ce second point, j’ai mené ces dernières semaines des consultations avec nos partenaires – Chambres consulaires, fédérations du BTP, secteur bancaire – qui nous ont permis de définir des axes de travail partagés. Plusieurs réflexions sont à mener : le financement et la trésorerie des entreprises, la simplification des procédures, l’information sur l’accès à la commande publique, et la valorisation de certains domaines comme les circuits courts, l’économie circulaire et l’innovation, notamment, a détaillé la présidente de Région. Deux nouveaux groupes de travail seront mis en place, en mai et juin, pour poursuivre ces réflexions et les traduire en propositions concrètes avec nos partenaires. 
Pour répondre au mieux à ces préoccupations et aux besoins du secteur, je souhaite que soit lancé prochainement un site d’information sur les opérations et actions prévues dans le cadre du Plan Marshall. Je proposerai également, lors de l’Assemblée plénière de la rentrée prochaine, de nouveaux outils : un « Schéma de promotion des achats publics socialement responsables », une convention avec les banques, pour répondre notamment aux questions de trésorerie des entreprises, ainsi qu’une convention avec les représentants du BTP. Notre travail collectif nous permettra d’aboutir à la conclusion d’un contrat de filière du bâtiment à l’échelle de l’ensemble du territoire. Il pourra d’ailleurs être étendu au secteur des travaux publics« , a précisé Carole Delga.
« L’emploi est une bataille que nous devons mener de front, avec l’ensemble des acteurs concernés. Ce Plan Marshall ambitieux répondra aux préoccupations du secteur. Il place le dynamisme économique comme priorité régionale et met l’emploi au cœur de nos politiques », a conclu la présidente de Région.
Ce rapport a été adopté avec 88 votes « pour », 61 abstentions et 2 votes « contre ».

RÉGION : LE CHANTIER DE LA PLANNIFICATION RÉGIONALE DE LA PRÉVENTION ET DE LA GESTION DES DÉCHETS EST ENGAGÉ

Assemblée plénière 

L’assemblée plénière de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées qui s’est réunie le vendredi 15 avril au Corum à Montpellier, a décidé de lancer les travaux du futur Plan régional de prévention et de gestion des déchets, conformément à l’évolution des compétences induites par la loi NOTRe.
Ce Plan se substitue au Plan régional de prévention et de gestion des déchets dangereux, aux Plans départementaux de prévention et de gestion des déchets non dangereux et aux Plans de prévention et de gestion des déchets issus du bâtiment, lesquels relevaient auparavant de la compétence des Conseils départementaux. Il concerne tous les déchets hormis les déchets radioactifs et les déchets contenant des PCB, et fixe les objectifs et les moyens de réduction des déchets, de recyclage et de traitement des déchets  résiduels.
« La loi NOTRe induit une évolution des compétences liées à la planification des déchets entre les différents niveaux de collectivités territoriales », a souligné Carole Delga. « J’ai proposé à l’Assemblée d’exercer sans attendre cette compétence nouvelle, pour ouvrir le chantier de la planification régionale. Nous serons l’une des premières régions à le faire. Nous ferons ainsi un grand pas vers la simplification administrative : le plan que nous allons élaborer sera le document de référence unique en lieu et place des 28 plans existants à ce jour sur notre territoire ! Cela mérite d’être souligné. Et nous nous engagerons également sur la voie de l’économie circulaire, une économie génératrice d’emplois non délocalisables, où le déchet devient ressource, et nous invite à des modes de production et de consommation plus responsables ».
Cette nouvelle compétence régionale pour la planification de la prévention et de la gestion des déchets représente autant de défis à relever pour veiller à la bonne articulation des objectifs nationaux et régionaux. La  Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées va lancer ce chantier, en associant l’ensemble des acteurs concernés (représentants des collectivités territoriales, de l’Etat, des organismes publics et des organisations professionnelles, des éco-organismes et des associations agréées de protection de l’environnement) et en contractualisant avec les Conseils départementaux.
Le projet de plan qui sera bâti sur la base d’éléments techniques, de scénarios et d’éléments issus de la concertation sera lancé mi 2016.
Ce rapport a été adopté par 150 voix pour et une abstention.

RÉGION : 78,6 M€ POUR L’AMÉNAGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE

La Commission permanente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées s’est réunie ce jeudi à Montpellier, sous la présidence de Carole Delga. Au cours de cette séance, une enveloppe globale de 78,6 M€ a été individualisée.
Parmi les investissements les plus importants, on peut noter :
 – 35,5 M€ pour l’éducation et la jeunesse,
– 17,3 M€ pour l’emploi, la formation professionnelle et l’apprentissage,
–  5,4 M€ pour les transports et leurs infrastructures,
–  5,1 M€ pour les sports,
–  3,7 M€ pour la Méditerranée (Parlement de la Mer, économie littorale, ports, Canal du Rhône à Sète, protection du littoral, démoustication…),
– 2,5 M€ pour la solidarité, les services publics, la vie associative et le logement,
– 1,9 M€ pour la transition énergétique, la biodiversité, l’économie circulaire et la lutte contre les déchets,
– 1,2 M€ pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation,
– 1,2 M€ pour l’économie touristique et le thermalisme.

DÉPARTEMENT – AIDE REGIONALE AU BTP : DES MIETTES POUR LE PAYS CATALAN

Communiqué de « Convergence Démocratique de Catalogne »
Le 11 mars, la présidente la région de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, Carole Delga, a annoncé un « Plan Marshall ». Cette fabuleuse expression signale 800 millions d’€uros d’investissements alloués aux entreprises du secteur du bâtiment.
Or, le département des Pyrénées-Orientales, parmi les 13 de la région, n’en recevra que 20 millions, soit 2,5 % de la manne miraculeuse débloquée par le nouveau pouvoir. Tout comme le département du Gard, fortement lésé, le Pays Catalan récoltera les miettes d’une aide économique majeure. Madame Delga, imitant la sinistre politique de Georges Frêche, nous classe déjà en troisième zone. Tout comme le nom définitif de la région évacuera sans nul doute toute référence à notre territoire, le plan pour le bâtiment nous considère comme quantité négligeable.
Convergence Démocratique de Catalogne, parti des Catalans de toutes origines, appelle de ses voeux un sursaut citoyen.
Nous invitons les parlementaires et élus socialistes significatifs à signaler leur désapprobation à la nouvelle région. Sauront-ils démontrer que le pays est plus important que le parti ? Le « Plan Marshall » de Toulouse semble annoncer la politique d’une région gigantesque pour laquelle nous sommes un confetti. Nos nécessités en matière d’aménagements routiers et d’emploi, notre Histoire et notre problématique propre méritent autre chose que le mépris.

RÉGION : LE PLAN MARSHAL EN ACTION : 650.000 €UROS POUR DES CHANTIERS DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUES

Comme la présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées Carole Delga l’avait annoncé lors de la présentation du Plan Marshall régional pour l’emploi et le BTP, les chantiers de rénovation énergétique de bâtiments seront particulièrement soutenus par la Région, dans les prochains mois.
« Dès cette 2ème Commission permanente, j’ai souhaité que des chantiers nouveaux soient accompagnés par la Région, a déclaré Carole Delga devant les élus régionaux, réunis ce jeudi 14 avril, à Montpellier. Je propose ainsi d’approuver le soutien à 15 opérations, pour une enveloppe totale de plus de 650 000 €. Le Plan Marshall est bel et bien en marche et en action. 
Ainsi, 324 logements sociaux au total seront rénovés avec l’aide de la Région, à Toulouse, Portet-sur-Garonne, Espalion et Castres. Il s’agit de chantiers importants qui profiteront au secteur du BTP. Il s’agit aussi de permettre, pour les occupants de ces logements, de contribuer à diminuer leur consommation et leurs dépenses en énergie.
J’ai également décidé de proposer un soutien, avec des crédits FEDER, à hauteur de 87 000€, au Conseil départemental du Lot, qui pilote la rénovation énergétique du centre médico-social de Gramat », a précisé la présidente de Région.
L’ensemble des élus a approuvé ces dossiers à l’exception du groupe FN qui s’est abstenu. 
Le détail des opérations de rénovation énergétique des logements sociaux
– A Toulouse, 11 chantiers de rénovation énergétique, concernant 183 logements sociaux locatifs, bénéficient d’une aide régionale globale de 342 500€.
– 16 logements sociaux à Portet-sur-Garonne (31) seront également rénovés, grâce à un soutien de la Région de 32 000 €.
– Par ailleurs, la rénovation énergétique de 10 logements sociaux locatifs, à Espalion (12), est accompagnée par la Région, à hauteur de 20 000€, ainsi que 115 logements, à Castres (81), pour 172 500 €.

RÉGION : CAROLE DELGA : « LE CEA TECH À TOULOUSE SERA AU SERVICE DE L’INNOVATION ET DE L’EMPLOI DE NOS ENTREPRISES »

Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, Pascal Mailhos, préfet de Région, Jacques Oberti, président du Sicoval, Jean Therme, directeur délégué aux énergies renouvelables du CEA et Stéphane Siebert, directeur de CEA Tech, ont présenté ce jeudi 14 avril, à l’Hôtel de région de Toulouse, les futurs bâtiments construits par la Région à Labège, dédiés à la recherche technologique.

LE DOSSIER COMPLET

Ils commenceront à être occupés à partir de la rentrée 2017 par des équipes de CEA Tech, actuellement installées dans les locaux de l’INSA à Toulouse.
01« Ce projet de création par le CEA, d’une plateforme régionale de transfert technologique, à Toulouse, est né d’une volonté commune de la Région et du CEA d’approfondir des contacts initiés depuis plusieurs années et de permettre à nos entreprises de bénéficier des technologies développées par CEA Tech, a indiqué Carole Delga lors de cette présentation. Je salue d’ailleurs la volonté de Martin Malvy qui a permis à ce projet de voir le jour à Toulouse.
Languedoc Roussillon Midi Pyrénées est reconnue dans le monde entier pour l’excellence de sa recherche. Ce nouvel équipement structurant vient renforcer encore sa place de leader. Il permettra la diffusion et le transfert des technologies générique du CEA dans les MPE et ETI de tous nos territoires.
Ce projet est à l’image de ce que nous construire : une politique innovante, qui fédère les acteurs de la recherche, de l’économie, de nos pôles de compétitivité, au service de l’emploi, a poursuivi Carole Delga.
C’est avec cette volonté que nous allons élaborer dans les prochaines mois nos futurs Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation (SRESRI) et Schéma Régional de Développement de l’Economie, de l’Innovation et de l’International (SRDEII), » a-t-elle conclu.
La Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées finance la création de ces bâtiments à hauteur de 24,4 M€ – 23 M€ pour la construction des bâtiments et 1,4 M€ pour l’acquisition des droits à construire – aux côtés de l’Etat qui y participe pour un montant de 3 M€. Le lancement de ces travaux s’inscrit pleinement dans le Plan de soutien régional au BTP.

LE DOSSIER COMPLET

COUV DOSSIER COMPLET

RÉGION : « NOUS CONSTRUISONS ENSEMBLE UN PARTENARIAT AMBITIEUX POUR LA LOZÈRE » (Carole Delga)

Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, a effectué vendredi son premier déplacement officiel depuis son élection en Lozère. 

A cette occasion, elle a rencontré le sénateur-maire de Mende, Alain Bertrand, afin de faire le point sur les principaux dossiers de la ville sur lesquels la Région est impliquée.
Crédit photo David Maugendre
Crédit photo David Maugendre
Elle a ensuite participé à la visite du Premier ministre Manuel Valls à l’occasion de la 10ème édition du Congrès mondial de la Race Brune. Illustrant les atouts de la race Brune internationale, ce congrès soutenu par la Région est une opportunité unique de promouvoir la compétitivité de l’élevage laitier du territoire ainsi que la qualité des produits de Languedoc Roussillon Midi Pyrénées.
C’est dans cette optique que Carole Delga s’y est rendue, afin de « souligner le travail en bonne intelligence mené entre la Région, la Ville et le Département, avec respectivement Alain Bertrand, sénateur-maire de Mende et Sophie Pantel, présidente du Conseil départemental de la Lozère, et afin de saluer l’importance et la reconnaissance que représente la venue du Premier Ministre. C’est aussi une grande fierté de voir l’excellence de notre agriculture et le travail de nos éleveurs mis en lumière à l’occasion de cet événement. »
Après un déjeuner avec les éleveurs en Préfecture et aux côtés du Premier Ministre, la présidente de Région a visité la Caisse commune de Sécurité sociale de Lozère, puis le centre hospitalier de Mende, où la Région a notamment soutenu l’institut de formation paramédicale préparant aux diplômes d’aide-soignant et d’infirmier pour près d’1 M€. 
En fin de journée, la présidente de Région s’est rendue à l’Hôtel du Département pour une réunion de travail avec Sophie Pantel, présidente du Conseil départemental de la Lozère, suivie d’un échange avec la majorité Départementale et en présence d’Aurélie Maillols, vice-présidente de la Région déléguée à la Montagne et à la Ruralité. 
A l’occasion d’une conférence de presse commune, Carole Delga est revenue sur les investissements réalisés par la Région, aux côtés du département de la Lozère, et fait un focus sur les premiers projets emblématiques programmés en Lozère dans le cadre du Plan Marshall de la Région.
«Nous construisons ensemble un partenariat ambitieux pour la Lozère, qui réponde aux spécificités de ce territoire et aux besoins de nos concitoyens. Le plan Marshall que j’ai lancé à l’échelle régionale nous y aidera et irriguera le département dès cette année. » a souligné à cette occasion la présidente de Région.
Rappelant qu’elle est la présidente de tous les territoires, Carole Delga a réaffirmé, à l’issue de cette journée, l’engagement de la Région en faveur de la Lozère : « La Lozère est au cœur de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées. Aux côtés du département de la Lozère, nous avons des atouts très forts à développer pour ce territoire. Notre objectif est de mobiliser les politiques publiques adaptées qui transformeront ces potentiels en réussite. »
Elle a annoncé à cette occasion des axes de développement forts comme la RN 88 et la nécessité de pouvoir engager des travaux sur l’axe Toulouse-Lyon, une attention particulière à porter sur l’enseignement supérieur et la formation, le développement des politiques culturelles et du thermalisme, ainsi que le numérique.
Carole Delga a par ailleurs annoncé la mise en place par la Région de l’éco-chèque pour aider les particuliers dans la rénovation énergétique, la volonté de continuer à développer la structuration des filières d’élevage et les éleveurs avec la mise en place d’une politique incitative à l’attention de la restauration scolaire pour favoriser l’achat des produits agricoles locaux et la volonté de mise en place d’une politique attractive pour les jeunes afin de « démontrer qu’il y a dans nos territoires ruraux une vitalité économique, des conditions favorables et un écrin naturel privilégie « .
DOSSIER COMPLET DE CAROLE DELGA EN LOZERE LE 8 AVRIL 2016 page 01DOSSIER COMPLET DE CAROLE DELGA EN LOZERE LE 8 AVRIL 2016 page 03DOSSIER COMPLET DE CAROLE DELGA EN LOZERE LE 8 AVRIL 2016 page 04DOSSIER COMPLET DE CAROLE DELGA EN LOZERE LE 8 AVRIL 2016 page 05

DOSSIER COMPLET DE CAROLE DELGA EN LOZERE LE 8 AVRIL 2016 page 06

DOSSIER COMPLET DE CAROLE DELGA EN LOZERE LE 8 AVRIL 2016 page 07

DOSSIER COMPLET DE CAROLE DELGA EN LOZERE LE 8 AVRIL 2016 page 08

DOSSIER COMPLET DE CAROLE DELGA EN LOZERE LE 8 AVRIL 2016 page 09

POLITIQUE : CESSION DE L’AÉROPORT DE TOULOUSE-BLAGNAC, LA RÉGION EST COMPLICE !

Communiqué de Louis Aliot tête de liste régionale en LRMP pour le FN-RBM

Carole Delga ne veut pas en parler, pas plus que Dominique Reynié, mais l’aéroport stratégique de Toulouse-Blagnac a bien été cédé à un consortium sino-canadien au pedigree douteux.
L’État s’est en partie désengagé de l’aéroport de Toulouse-Blagnac en cédant 49,99 % du capital, sur les 60 % qu’il détenait, à une entreprise privée.

La dette colossale contractée par l’État français l’oblige aux pires braderies et aux pires bassesses, car cette privatisation ne profitera pas à une entreprise ou à un investisseur français, faute d’une offre suffisante.

Le gouvernement socialiste s’est abaissé à vendre un aéroport de premier plan à un consortium sino-canadien adossé à un groupe public chinois !

Ce groupe représentant l’État chinois se trouve désormais en position stratégique, juste à côté des activités sensibles d’Airbus, fleuron de notre industrie déjà victime de l’espionnage industriel du pays de Confucius.

La SNC Lavalin, et toutes ses filiales, ont été radiés de toute participation aux projets de la banque mondiale pour une durée de 10 ans, créant un précédent historique car jamais une sanction aussi dure n’avait été prononcée.

Les partenaires chinois de la SNC-Lavalin sont aussi très suspects. Aux côtés du susnommé Shandong High Speed Group se trouve Friedmann Pacific Investment Group, créé et installé à Hong Kong, mais disposant d’une holding Capella Capital Ltd., immatriculée aux îles Vierges, un paradis fiscal. Tout cela fait désordre pour une majorité qui souhaitait « combattre » la finance de toutes ses forces !

Le contrat de vente aux chinois donne la possibilité à l’Etat de vendre ses 10,01 % restants dans les 3 ans. Si l’État opte pour la vente de ses 10,01 % restants, le groupe chinois  deviendrait majoritaire, et l’aéroport de Toulouse-Blagnac passerait sous gestion privée.

La région Midi-Pyrénées, actionnaire minoritaire à hauteur de 5 %, n’a rien fait pour s’opposer à la cession, pas plus que la Communauté Urbaine du Grand Toulouse, elle aussi actionnaire minoritaire à hauteur de 5 %.

La politique menée de concert par les socialistes et « Les Républicains » est celle du désengagement de l’État dans les secteurs stratégiques. Nous y sommes farouchement opposés !

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
novembre 2019
D L Ma Me J V S
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930