DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
DRAPEAU FRANCAIS
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Passerelle N°438 pub
LOGO IFA 2016 190 jpg
PUB JPA
JPA 2
Alcool 190
Salaud d'élu
COUV 190
pub-les-insurges-190
01-190
limposteur
buisson-1ere-couv
couv-un-quinquennat-pour-rien-190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
1ère couv 190
guide-des-associations-2016
PUB réduite DirectSud 190
ATTENTION AU FEU 190
Bandeau conseils incendie 190
Affiche 190
Livre Mona Fajal 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
AFFICHE 190
HOLA BONJOUR
1ère de couv. 190
CARTE VERSO 190
CARTE RECTO 190
CERCLE RIGAUD 190
PERPIGNAN-logo+accroche-droite-quadri-2011
Logo Barcarès 190 PPI
PUB LES CATALAN 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
pub agglo
PUB la ruche 190
Pour une poignée de terre COUV 190
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
AFPCAB
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

novembre 2017
D L Ma Me J V S
« oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Carole DELGA

RÉGION – ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE : LE « PRODUIT EN OCCITANIE », LEVIER DE DÉVELOPPEMENT ET D’ATTRACTIVITÉ RÉGIONALE

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu et partager largement
Dans le cadre du débat portant sur les orientations budgétaires 2018, la Présidente de Région Carole Delga a notamment présenté l’un des axes majeurs de la feuille de route régionale pour les années à venir : le « Produit en Occitanie ».
CAROLE DELGA
CAROLE DELGA
Parmi les quatre axes stratégiques qui ont guidé l’élaboration des orientations budgétaires adoptées par l’Assemblée plénière, le « Produit en Occitanie » représente un enjeu déterminant pour l’avenir de la région, de par son impact global tant sur la qualité de vie des citoyens que sur la dynamique économique régionale.
Cette démarche régionale autour du « Produit en Occitanie » porte sur les grands secteurs stratégiques pour le développement et l’attractivité de la région et de l’ensemble de ses territoires : agriculture, agroalimentaire et viticulture, artisanat, industrie et activités économiques, recherche et innovation, export et développement à l’international, tourisme, patrimoine et culture…
De manière transversale, il s’agira de miser sur les richesses et les valeurs régionales pour entraîner dans une dynamique vertueuse l’ensemble des territoires et de leurs forces vives. Parce qu’il touche à la qualité de vie, à l’attractivité touristique ou encore au développement économique, le « Produit en Occitanie » sera un levier déterminant pour le développement et l’attractivité de l’Occitanie, des Pyrénées à la Méditerranée.
« Le « Produit en Occitanie », c’est une politique volontariste et transversale consacrée à la mise en avant des richesses régionales et de celles et ceux qui participent à leur création. Ce mouvement que nous initions s’appuie sur notre vision d’une région positive, sûre de ses forces, qui veut donner confiance à tous les acteurs de la société pour continuer à penser, produire, agir et consommer régional. La défense et la promotion du « Produit en Occitanie » vise à conforter l’activité et l’attractivité de nos entreprises et donc de l’emploi, sur tous les territoires, en mettant en exergue l’origine et la qualité des produits qu’ils soient alimentaires, artisanaux, industriels ou culturels. Oui, l’Occitanie est en action, et nous devons la développer en partant de ses racines, de ses forces » a notamment indiqué la présidente de Région Carole Delga.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

OCCITANIE – ASSISES NATIONALES DE LA PÊCHE ET DES PRODUITS DE LA MER : LA RÉGION ACCUEILLERA L’ÉDITION 2018 À SÈTE

La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a été retenue pour organiser l’édition 2018 des Assises nationales de la Pêche et des Produits de la Mer (APPM), à Sète en juin prochain. Devenues le rendez-vous annuel et majeur des professionnels du secteur depuis 2010, c’est la première fois qu’elles se dérouleront sur le littoral méditerranéen.
L’annonce a été faite vendredi après-midi au cours de l’édition 2017 qui se tient actuellement à Quimper. Chaque année, les APPM réunissent l’ensemble des acteurs de la filière pêche (pêcheurs, mareyeurs, transformateurs, chercheurs…) qui se retrouvent afin d’aborder ensemble les enjeux et les problématiques actuelles de la filière, partager leurs expériences et apporter leur vision de l’avenir.
« Avec 220 km de rivages, le parc naturel marin du Golfe du lion (4 000 km²), 20 stations balnéaires, 70 ports de plaisance, 3 ports de commerce et 4 criées, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est résolument tournée vers la mer. Dans cet écosystème, les activités de pêche et d’aquaculture y jouent un rôle majeur et leader en Méditerranée.
Je me réjouis donc que notre candidature à l’organisation des Assises de la Pêche et des Produits de la Mer ait été retenue. Après Paris, Lorient, Boulogne-sur-Mer, les Sables d’Olonne et Quimper, nous aurons le plaisir d’accueillir l’édition 2018 à Sète les14 et 15 juin.
Je rencontrerai le Comité régional des pêches le 17 novembre à Port-la-Nouvelle et donnerai des premières informations sur la tenue de ces Assises nationales » a souligné Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
Lors de ces assises à Quimper, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a reçu le prix coup de cœur innovation, dans la catégorie Concepts & Restauration, pour le projet Valdora.
André Lubrano, Conseiller régional et Président du Cépralmar (Centre d’étude pour la promotion des activités lagunaires et maritimes), a détaillé cette innovation devant plus de 600 participants : « À l’initiative de 3 pécheurs locaux et soutenu par le Cépralmar, nous proposons une opération de mise en viviers de daurades sauvages de l’étang de Thau au mois d’octobre quand celles-ci rejoignent la mer. Cela va permettre de lutter contre l’effondrement des prix en élargissant la période de vente et offrira ainsi aux pêcheurs professionnels la possibilité de mieux valoriser leurs prises ».

OCCITANIE : LA RÉGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRISES DU TERRITOIRE DANS LEURS PROJETS D’OUVERTURE À L’INTERNATIONAL

Dans le cadre de son Schéma Régional de Développement Économique d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII) pour la période 2017-2021, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée lance l’appel à projet « Export 2018 démarches collectives » afin de soutenir l’internationalisation des entreprises du territoire.
À travers une démarche globale orientée vers l’international, la Région souhaite augmenter le nombre d’exportateurs régionaux et améliorer les performances des entreprises déjà positionnées à l’export, grâce à :
– La détection, la sensibilisation, la préparation et l’accompagnement des entreprises régionales, peu ou pas exportatrices à l’approche des marchés internationaux
– La prospection : l’organisation de missions commerciales à l’étranger, de rencontres d’acheteurs internationaux et la participation à des conventions d’affaires internationales
– La promotion : la participation à des manifestations internationales professionnelles en France ou à l’étranger.
L’appel à projet résulte, pour la première fois, d’un travail collaboratif entre tous les acteurs de l’export du territoire d’Occitanie, réunis au sein des comités techniques export, émanations du Comité Stratégique Export mis en place par la Région.
L’appel à projet s’adresse aux chambres consulaires, pôles de compétitivité, clusters, fédérations et à toute autre association représentative d’entreprises.
En parallèle, les entreprises régionales sont susceptibles d’obtenir le financement, à hauteur de 50 %, de leurs projets à l’export par le biais des dispositifs « Pass Export Occitanie » et « Contrat Export Occitanie », selon les critères en vigueur.
Le dossier de candidature est disponible sur le site de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée à l’adresse suivante : www.laregion.fr/Appel-a-projets-export-2018-Demarches-collectives (la date limite de dépôt est fixée au 9 octobre 2017).

RÉGION – CAROLE DELGA : « MODIFIER LA DIRECTIVE DES TRAVAILLEURS DÉTACHÉS EN EUROPE ET GARANTIR L’ACCÈS DES ENTREPRISES RÉGIONALES AUX APPELS D’OFFRES PUBLICS, C’EST POSSIBLE ! »

Carole Delga
Carole Delga
« Je soutiens la démarche du Président de la République visant, par la négociation, à redéfinir, notamment via la réécriture de la Directive européenne concernant le détachement des travailleurs, des conditions sociales harmonisées entre les pays de l’Union Européenne.
L’Europe, pour être fidèle à ses idéaux, doit en effet promouvoir le mieux-disant social et non favoriser la précarité et la concurrence entre salariés et pays membres » a notamment déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
« C’est également une réponse claire à tous les démagogues et aux populistes qui veulent fermer les frontières et monter les peuples les uns contre les autres, a insisté Carole Delga. Oui, une Europe ouverte, qui progresse socialement et économiquement, au profit de ses citoyens, est non seulement possible mais doit devenir réalité. Il s’agit d’une condition sine qua non pour la croissance et le développement de notre pays.
Cet engagement, j’ai souhaité également le faire vivre au quotidien dans notre territoire. Dès mars dernier, nous avons en effet été l’une des premières régions à mettre en place la Carte d’identification professionnelle BTP. Au-delà, avec le plan Marshall pour les entreprises régionales du bâtiment et des travaux publics, mis en place par la Région en 2016, nous avons œuvré, avec les organisations professionnelles, à la définition d’une nouvelle commande publique régionale plus souple et garantissant à plus d’entreprises régionales la possibilité de répondre aux appels d’offres de la Région.
Ces engagements concrets, au service de l’emploi et du territoire, seront formalisés dès cet automne, dans des contrats de filières que je vais signer avec les organisations professionnelles du bâtiment et des travaux publics ».

LA RÉGION OCCITANIE SUR LES ÉCRANS AVEC LA BANDE SON DE JULIEN DORÉ

À quelques semaines de la pleine saison touristique, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée lance une campagne sur les chaînes de TV nationales à partir du 14 mai, et fait la promotion de son territoire avec une bande son de Julien Doré.
« Occitanie, des Pyrénées à la Méditerranée, prenez le temps de tout vivre« , telle est la signature du spot de 45 secondes qui sera diffusé par la Région, du dimanche 14 mai au samedi 3 juin 2017, sur France TV, Arte et une sélection de chaînes de la TNT et du câble (TV Sud, RMC Découverte, N23, C8, CStar, CNews, BFM TV, LCI, L’Equipe TV, Comédie, Planète, Equidia, Chaine Météo, Campagne TV,…).
Les images des sites exceptionnels du territoire régional, qui conjuguent la richesse de leur patrimoine culturel et naturel avec une douceur de vivre et l’art de « savoir prendre le temps », sont accompagnées de la bande sonore « Le Lac » de Julien Doré.
Le compositeur-interprète a en effet accepté très volontiers que sa chanson signe ce spot. « Je suis du Sud. Je suis né à Alès, au cœur des Cévennes. J’ai grandi à Lunel, dans l’Hérault. Quand je suis ici, j’ai l’impression d’être plus ouvert sur ce qui m’entoure », confiait récemment Julien Doré, très attaché à ses racines.

Pour visionner le spot : https://www.youtube.com/RegionOccitaniePyreneesMediterranee

L’audience potentielle représente 28 millions de contacts. L’objectif de la Région avec ce spot résolument dans l’air du temps est de séduire les familles qui privilégient majoritairement la France pour leurs vacances de printemps et d’été, et les inciter à prévoir de courts séjours d’avant-saison.
Pour la première fois, ce spot sera également diffusé à l’international : une campagne cinéma est développée en Espagne, du 2 au 22 juin, avec la diffusion du spot dans plus de 1 000 salles de Madrid, Valence et Barcelone, touchant 2 650 000 spectateurs.
« Le tourisme est un atout majeur de notre économie : il représente 108 000 emplois et 10 % de notre PIB régional. Je veux booster ce secteur pour faire d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée une destination phare en Europe. C’est l’ambition de cette campagne d’envergure, qui mise aussi sur l’innovation avec un volet digital. C’est aussi l’objectif du Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs que nous sommes en train de finaliser, après la riche concertation que nous avons menée dans les territoires. Je rappellerai cette forte ambition aux acteurs du secteur que nous réunissons à Toulouse, le 26 juin prochain, à l’occasion de nos Assises du tourisme dont le mot d’ordre sera ‘Cap sur l’innovation touristique’« , a indiqué Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, à quelques jours du lancement de cette campagne de communication.
Parallèlement à la diffusion de ce spot TV, la Région fait la promotion de la destination Occitanie et du site www.tourisme-occitanie.com/ à travers un achat d’espace dans la presse papier hebdomadaire (L’Express, Le Point, L’Obs, Paris-Match et Le Figaro Magazine), mensuelle et bimestrielle (Air France Magazine, Géo, Maison Côté Sud, Vivre Côté Paris et Pleine Vie), jusqu’à la fin du mois de juin. Ce plan média permettra de diffuser plus de 3,5 millions de pages presse à l’échelle nationale, 1 million de bannières web et de générer au total 19,8 millions de contacts publicitaires.
Par ailleurs, cette campagne est complétée par une action sur Internet et les réseaux sociaux à travers la création d’une plateforme (mise en ligne prochainement : www.experience-occitanie.com) afin de favoriser une relation directe entre les différents publics (blogueurs, touristes et habitants de la région). Des jeux-concours, l’accueil de blogueurs, la diffusion de photos avec le #TourismeOccitanie et #SuddeFrance ainsi qu’une campagne digitale publicitaire seront menés.

RÉGION : POUR LA RÉUSSITE ET L’EMPLOI DES JEUNES, LA RÉGION LANCE UNE GRANDE CAMPAGNE DE PROMOTION DE L’APPRENTISSAGE

Faire connaître l’apprentissage pour ce qu’il est : une voie de formation d’avenir et d’excellence. C’était une des priorités du plan de développement de l’apprentissage annoncé par la présidente de Région Carole Delga, en mars dernier. A partir de demain, la Région passe à l’action et lance une campagne de communication inédite pour valoriser et promouvoir l’apprentissage : « Apprenti.es, ça change la vie ! ».
Du mercredi 3 mai et jusqu’à la fin du mois,  cette campagne sera déployée au cinéma et sur les chaînes TV régionales (France 3 et TV Sud), sur les stations radios locales, dans la presse régionale, ainsi que sur Internet et les réseaux sociaux (Youtube, Facebook, Instagram…). Dans un clip vidéo de 30s, Léo, 17 ans, cherche sa voie : il devient tour à tour technicien en aéronautique, ingénieur informatique, chocolatier confiseur, exploitant agricole, éducateur sportif et ambulancier, preuve de la diversité des formations en apprentissage en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
Carole Delga
Carole Delga
« Il est temps d’en finir avec les idées reçues sur l’apprentissage. Ce n’est ni une voie de garage, qui serait synonyme d’échec, ni des formations uniquement manuelles. Pour cela, il faut parler vrai, positif, et agir. L’apprentissage est avant tout un accélérateur d’emploi pour nos jeunes. La preuve : 7 apprenti.es sur 10 sont embauchés dans les 6 mois suivant leur formation ! Il permet aux jeunes d’apprendre un métier tout en étant rémunérés, de s’émanciper, et à nos entreprises de trouver une réponse adaptée à leur besoin en main d’œuvre qualifiée. Oui, il y a des belles valeurs et connaissances à apprendre et à transmettre, des rencontres à faire avec l’apprentissage. Il peut vraiment changer des vies », a notamment déclaré Carole Delga, à la veille du lancement de cette campagne.
Le 27 mars dernier, la présidente de Région a lancé un plan régional offensif pour booster l’apprentissage et l’accès à l’emploi des jeunes. Doté d’un budget spécifique de 9M€, il fixe un objectif majeur : atteindre le cap des 40 000 apprenti.es d’ici 5 ans. Il comprend un ensemble de nouvelles mesures pour les jeunes et leur famille, pour les centres de formation et les entreprises qui font le choix de l’apprentissage.

L’ensemble des aides régionales, des formations accessibles dans la région ainsi que toutes les informations sur l’apprentissage sont à retrouver sur le site : www.apprentis.laregion.fr.

RÉGION : « FAIRE DE LA MONTAGNE UN ATOUT POUR NOTRE ÉCONOMIE ET NOTRE ATTRACTIVITÉ »

DOSSIER COMPLET

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et Stéphane Castet, président d’ABE, ont présenté ce jeudi 27 avril à l’Hôtel de Région de Toulouse, la première édition du Salon international sur l’économie de la montagne, qui se tiendra du 5 au 8 juillet à Tarbes.
L’occasion pour Carole Delga de réaffirmer tout l’engagement de la Région dans ce secteur et présenter les mesures fortes à venir :
« Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est recouverte pour plus de la moitié par la montagne. Elle fait donc partie intégrante de notre identité. Nous devons nous appuyer sur les richesses de nos massifs pour en faire des moteurs de croissance et il nous faut mettre en œuvre de véritables stratégies de développement différenciées, en prenant en compte leurs forces et spécificités.
Le premier Salon international sur l’économie de la montagne répond parfaitement à tous ces enjeux. Je remercie ABE et notre agence économique Madeeli pour l’organisation de cet événement qui sera un véritable campus de la montagne. Il permettra aux différents acteurs, publics et privés, concernés par l’aménagement des massifs, de se rencontrer et de démontrer ainsi tout le dynamisme qui émerge de ces territoires. Nous ferons de ce Salon un catalyseur de développement économique. 
La Région met en œuvre une politique très volontariste en faveur de la montagne, qui va s’amplifier dans les mois qui viennent. La Région engage cette année près de 25 % de son budget global en direction des massifs. Et pour encore mieux répondre aux besoins de ces territoires, nous avons lancé avec la vice-présidente de la Région en charge de la montagne, Aurélie Maillols, deux chantiers majeurs : l’élaboration d’un Plan montagne et la création d’un Parlement de la montagne. Celui-ci verra le jour d’ici la fin de l’année et constituera un outil de coopération et un vivier de porteurs de projets, avec un objectif essentiel : faire de la montagne un atout pour l’économie d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et pour son attractivité ».
01

RÉGION OCCITANIE – CAROLE DELGA : « LA VICTOIRE DE LA FORGE DE LAGUIOLE EST UNE VICTOIRE POUR TOUS LES PRODUITS MADE IN OCCITANIE ! »

La Cour européenne de justice a décidé hier, en dernière instance, d’annuler la marque commerciale « Laguiole » déposée par une entreprise de la région parisienne. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a tenu ce mercredi 6 avril à saluer cette décision et le combat mené depuis près de 20 ans par l’entreprise La Forge de Laguiole, pour défendre le nom et les couteaux du village aveyronnais.
Carole Delga
Carole Delga
« C’est une victoire décisive non seulement pour les couteaux de Laguiole mais aussi pour tous les produits manufacturés made in Occitanie. Nous avons dans notre région des savoir-faire et des artisans d’excellence qui font notre réputation bien au-delà de nos frontières… Et de nombreux produits dont la notoriété et la qualité constituent une vitrine exceptionnelle pour notre région et assurent des retombées économiques locales importantes. L’artisanat participe au développement durable et équilibré de nos territoires, ce à quoi je suis particulièrement attachée. La Région sera donc attentive à ce que tous nos produits régionaux puissent être protégés, notamment avec la mise en application de l’Indication géographique pour les produits manufacturés que j’ai lancée en tant que secrétaire d’État en charge du Commerce et de l’Artisanat », a notamment déclaré Carole Delga.
En octobre dernier, la présidente de Région s’était félicitée de la décision de la Cour de Cassation en faveur de la Commune de Laguiole, elle aussi engagée dans une bataille judiciaire contre l’entreprise de la région parisienne : « Je tiens à réaffirmer le soutien de la Région à la Commune de Laguiole mobilisée pour défendre son nom et ancrer le travail et les produits des couteliers laguiolais sur son territoire. Nous serons attentifs à la décision que doit rendre prochainement la Cour d’appel à ce sujet ».

RÉGION – CAROLE DELGA : « NOUS PASSONS À L’OFFENSIVE POUR BOOSTER L’APPRENTISSAGE ET L’ACCÈS À L’EMPLOI POUR NOS JEUNES »

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a inauguré le mercredi 15 mars à Muret, les nouveaux laboratoires de pâtisserie et boulangerie ainsi que le complexe sportif de l’Ecole Supérieure des Métiers (ESM), dont la Région a soutenu la construction à hauteur de 4,1M€. 

LIRE LE DOSSIER COMPLET

Crédit photo Emmanuel Grimault
Crédit photo Emmanuel Grimault
« Avec ces nouveaux équipements, l’École Supérieure des Métiers confirme sa volonté d’offrir aux jeunes des conditions de travail toujours meilleures et une offre de formation d’excellence dans des secteurs qui recrutent, comme celui des métiers de bouche. Cette ambition, je la partage pleinement, c’est pourquoi la Région a répondu présente pour soutenir l’extension du pôle alimentaire du CFA et la création de nouvelles installations sportives », a notamment déclaré Carole Delga à cette occasion.
Cette opération porte à plus de 5,8M€ l’investissement de la Région depuis 2004 pour la modernisation et l’extension de l’Ecole Supérieure des Métiers qui forme chaque année plus de 1 000 apprenti.es à Muret.
« Vous faites aussi la preuve que, loin des clichés, l’apprentissage est une voie de formation qui bouge et qui peut changer des vies en permettant un accès rapide et durable au marché du travail. Dans notre région, 80 % des apprenti.es occupent un emploi 18 mois après leur formation ! Pour nos entreprises, pour les artisans, c’est la réponse à leurs besoins en main d’œuvre qualifiée. Il est donc grand temps de faire changer le regard sur l’apprentissage. La Région va passer à l’offensive avec le lancement dans quelques jours d’un ambitieux plan qui doit nous permettre de franchir le cap des 40 000 apprenti.es d’ici 5 ans, soit 6 000  de plus qu’aujourd’hui », a ajouté la présidente de Région avant de poursuivre :
« Ce Plan prévoit également de nouvelles aides pour les apprenti.es et leur famille afin de lever les freins à l’entrée en formation. Dès la rentrée prochaine la Région leur permettra d’acquérir gratuitement un 1èr équipement et un ordinateur portable ainsi que des aides pour la lecture, le sport et le permis de conduire. Avec 30% de notre population qui a moins de 25 ans, 4 000 lycéen.nes et apprenti.es supplémentaires et 51 000 habitants de plus chaque année, la Région fait de l’égalité des chances et de l’accès à l’emploi, une priorité. Nous y consacrons cette année près de 1,1 milliard d’€uros. Cet effort, l’un des plus remarquables en France, est un choix fort que nous assumons pour permettre à chaque jeune de notre région de réussir son parcours et s’épanouir pleinement ».

RÉGION OCCITANIE : LE MEILLEUR DES TECHNOLOGIES AU SALON DE BARCELONE

Le meilleur des technologies mobiles d’Occitanie /
Pyrénées-Méditerranée au Mobile World Congress de Barcelone

Une trentaine d’entreprises d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée sera présente au Mobile World Congress de Barcelone, qui ouvre ses portes aujourd’hui. La région, qui dispose d’un écosystème particulièrement innovant et dynamique avec 18 500 entreprises et 62 300 emplois dans l’économie numérique, compte en effet de nombreuses pépites qui développent des technologies inédites (voir zoom ci-dessous).
« Notre présence sur le Mobile World Congress participe à la priorité forte que nous donnons à la filière numérique et à l’innovation de façon générale. Nous accompagnons cette année, avec nos agences économiques régionales Madeeli et Sud de France Développement, 26 entreprises* sur 29 présentes au MWC 2017. Ce salon, devenu aujourd’hui incontournable, sera une vitrine formidable pour valoriser nos savoir-faire et nos compétences en matière de numérique et d’applications mobiles. Cet événement permettra également à nos pépites régionales de s’ouvrir aux marchés étrangers et ainsi, de renforcer notre attractivité et faire rayonner le Made In Occitanie au niveau européen et mondial », a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée alors que s’ouvre le salon.

Zoom sur… deux pépites régionales aux technologies inédites

Nanomade, implantée à Toulouse, développe une technologie brevetée qui peut rendre toute surface sensible au toucher et qui permet ainsi d’imaginer des modes d’interaction inédit. Cette entreprise est passée par l’Incubateur de la Région.
MatchUpBox, entreprise montpelliéraine, membre de l’équipe French Tech, fournit aux banques, assurances et aux sociétés e-santé, « PikcioPro », une suite de services leur permettant de collecter et partager les données personnelles de leurs clients, tout en garantissant une sécurité maximale. L’entreprise a été soutenue par la Région, ces dernières années, à hauteur de 160 000€.
Les entreprises accompagnées par la Région sur le salon sont :
Adveez ; Algodone ; AllPriv ; Angeo ; Aquafadas ; Bleu 122 ; Copsonic ; Ela Innovation ; GA Smart Builing ;  MatchupBox ; Mood edition ; Moodoow ;  My Safety Factory ; Nanomade ; Plussh ; PNI ; Pradeo security systems ; Rubix s&I ; Selecom ; Sofi Groupe ; Somfy (ex MyFox) ;  Sysecure (Groupe Syselec) ; Telcap ; Uwinloc ; Widesens ; Wind it.

RÉGION OCCITANIE : MOBILISATION EN FAVEUR DE L’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, et Pascal Mailhos, préfet de la région Occitanie, ont ouvert ce lundi 27 février, la première conférence régionale de l’économie sociale et solidaire, à l’Hôtel de Région de Toulouse, aux côtés d’Olivier Hammel, président de la Chambre régionale d’Économie sociale et solidaire.
01350 acteurs de l’ESS en région étaient ainsi réunis lors de cette après-midi d’échanges, clôturée par Odile Kirchner, déléguée interministérielle à l’ESS.
« Notre région est pionnière en matière d’économie sociale et solidaire (ESS). Avec 213 000 salariés et 17 800 entreprises, c’est un secteur en pleine progression en termes d’emploi (+ 4% par an), un des piliers de notre économie. C’est pour cela que nous avons souhaité la mettre au cœur des réflexions et concertations qui nous ont permis de définir notre nouvelle Stratégie pour l’emploi et la croissance, a déclaré Carole Delga en ouverture de séance. En consacrant une enveloppe de 8 M€ par an à l’ESS, la Région poursuit et intensifie son soutien aux projets et aux structures de ce secteur qui replace l’humain au cœur des décisions. C’est une priorité que nous partageons avec l’Etat, à travers notamment la loi de juillet 2014, que j’avais moi-même défendue en tant que secrétaire d’Etat. L’ESS nous permet de répondre, ensemble, aux nouveaux défis de notre société, en alliant utilité sociale et robustesse économique. Nous poursuivrons avec l’État notre mobilisation pour faire de l’ESS un des piliers de notre économie et de notre dynamisme », a poursuivi Carole Delga.
« Cette région a des atouts, avec ses filières d’excellence, mais elle doit également répondre aux défis d’une croissance démographique très forte. Il nous faut veiller à assurer l’adéquation entre la croissance démographique et la croissance économique de notre région. L’ESS permet justement, par son ancrage et ses emplois non délocalisables, de contribuer à la cohésion territoriale et sociale dont nous avons besoin, a pour sa part déclaré Pascal Mailhos. La Loi de juillet 2014 fonde une stratégie nouvelle de croissance pour l’ESS, plus robuste. Avec le conseil régional, nous sommes mobilisés, notamment pour favoriser le décloisonnement entre l’économie dite classique et l’ESS, qui est un secteur à part en entière et qui permet de tisser des liens de fraternité, dont nous avons tant besoin », a indiqué le préfet de région.
Crédit photo : Jean-Jacques Ader

RÉGION OCCITANIE : « NOUS SOMMES LA RÉGION DE LA QUALITÉ ET DE L’INNOVATION AGRICOLE ET ALIMENTAIRE »

LE DOSSIER COMPLET

C’est par ces mots que la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a ouvert  la visite de la délégation régionale, ce mardi 28 février, au 54ème Salon International de l’Agriculture. Aux côtés des vice-présidents, Vincent Labarthe et Jean-Louis Cazaubon, et du président de la chambre régionale d’agriculture Denis Carretier, Carole Delga est allée à la rencontre des producteurs et éleveurs régionaux présents en force au SIA 2017. 
01« L’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est parmi les régions de France les mieux représentées ici à Paris, avec plus de 100 exposants. C’est une force et une fierté de pouvoir montrer aux milliers de visiteurs présents que nous sommes la région de la qualité et de l’innovation agricole et alimentaire. Nous sommes fiers de nos terroirs et de nos 250 produits agricoles et viticoles d’exception qui font notre renommée en France et à l’international », a notamment déclaré la présidente de Région. 
« Ce moment de fête ne doit toutefois pas nous faire oublier que nos agriculteurs traversent des moments très difficiles. Les crises structurelles qui les impactent renforcent ma conviction que nous devons repenser et transformer notre modèle agricole avec, notamment, le développement de l’achat local, de l’agroécologie, de nouvelles pratiques innovantes, durables, et ancrées dans nos territoires. Ce ne sont pas juste des mots. Nous venons d’augmenter de 40% notre budget en faveur de l’agriculture et de l’agroalimentaire avec des moyens renforcés pour soutenir les éleveurs et producteurs touchés par la grippe aviaire. 5M€ supplémentaires sont mobilisés pour les aider à réaliser des investissements lourds.  Nous accompagnerons aussi fortement  l’ensemble de la filière d’élevage mais également la viticulture avec un nouveau dispositif d’aide à la plantation viticole pour les jeunes agriculteurs. La Région est donc pleinement mobilisée pour défendre l’activité et l’emploi agricole sur ses territoires ruraux et de montagne. Nous avons de nombreux atouts dans ce secteur, le 1er de notre économie régionale. Au-delà c’est toute une culture du partage, du vivre ensemble, du bien manger et du bien vivre que nous portons ici car elle fait notre unité, notre identité » a conclu Carole Delga. 

RÉGION OCCITANIE : LA SILICON VALLEY À LA FRANÇAISE ?

Carole Delga : « Nous accompagnerons Hyperloop TT pour faire d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée la Silicon Valley française »
« Welcome to Occitanie » a souhaité Carole Delga aux deux dirigeants de l’entreprise Hyperloop Transportation Technologies, Dirk Ahlborn et Bibop Gresta, présents mardi 24 février à Toulouse pour annoncer l’implantation d’un centre de R&D sur la base de Francazal.
01Aux côtés de Pascal Mailhos, préfet de Région et de Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Metropole, Carole Delga a poursuivi :
« C’est une très grande fierté de pouvoir accueillir dans notre région un projet de cette envergure. L’implantation d’Hyperloop démontre que nous avons une forte attractivité. Il nous permettra également de renforcer encore notre écosystème particulièrement favorable à la R&D et l’innovation et d’affirmer nos savoir-faire dans la filière « mobilité » qui compte 120 000 emplois sur notre territoire. Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est la 1ère Région française pour son effort d’investissement dans la R&D. Nous accompagnerons donc ce projet ambitieux et les emplois qu’il permettra de créer, sur le volet innovation et immobilier.
Avec la signature d’un protocole d’entente, les collectivités locales posent aujourd’hui les bases solides pour la réussite de ce projet majeur. Il contribuera à renforcer l’écosystème d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en matière d’innovation et d’en faire la Silicon Valley française ».

RÉGION OCCITANIE : AU CES DE LAS VEGAS POUR PROMOUVOIR SON ÉCOSTÈME PROPICE À L’INNOVATION

Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en charge du développement économique, de la recherche, de l’innovation et de l’enseignement supérieur, conduit actuellement une délégation régionale au Consumer Electronics Show (CES) qui se tient à Las Vegas jusqu’au 8 janvier.
Elle a accueilli ce jeudi 5 janvier Michel Sapin, ministre de l’Economie et Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du numérique, en visite au CES, sur les stands des 72 entreprises et organismes de la région présents sur ce salon. Nadia Pellefigue rassemblera par ailleurs l’ensemble des participants d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée au CES, vendredi 6 janvier, pour clôturer le déplacement à Las Vegas de la délégation régionale, une des plus importantes de France.
« Le CES est le salon mondial de l’innovation en électronique. Notre présence était une évidence. J’ai rappelé à Michel Sapin et Axelle Lemaire, présents ce jeudi sur nos stands, tout l’engagement de notre région dans l’accompagnement des entreprises innovantes. Ce déplacement est l’occasion pour nos start-up de benchmarker les bonnes pratiques de développement de l’entreprenariat et pour la Région d’étudier les solutions de soutien à l’innovation pratiquées aux États-Unis », a déclaré Nadia Pellefigue.
La présidente de Région Carole Delga a pour sa part indiqué :
« Avec notre délégation régionale forte, il s’agit de promouvoir l’exceptionnel écosystème dont nous disposons en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. Il fait de notre région une des plus innovantes en France et en Europe, et il est particulièrement favorable au développement de nos start-up. Ce déplacement s’inscrit pleinement dans notre ambition de faire de notre Région un leader dans l’économie innovante et en particulier dans l’industrie. Nous accompagnons le développement de ces entreprises qui font notre renommée et pour lesquelles nous favorisons le développement à l’international« .

RÉGION – ÉCOLOGIE : MENSONGES ET POSTURES !

Communiqué des élus du groupe FN -RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
Lors de l’Assemblée Plénière de la Région Occitanie du 28 novembre 2016, la Région a présenté un plan pompeusement intitulé à « énergie positive ». Nous avons d’abord rappelé que la production électrique de l’éolien comme du photovoltaïque ont un caractère aléatoire et discontinu. Ces énergies sont donc polluantes puisque pour remédier à « ces creux » de production, elles nécessitent en parallèle l’emploi de centrales à charbon ou au fioul à l’exemple de l’Allemagne. « Pas écologique du tout ! » pour Gérard Maurin.
Dans un second temps, afin de réduire au mieux ces vices cachés non écologiques, l’opposition constructive du FN RBM a présenté, par la voix de Gilles Donada, un amendement pour améliorer l’appel à projet sur l’autoconsommation photovoltaïque. Il s’agissait d’ajouter un critère sur l’impact carbone concernant la fourniture des panneaux photovoltaïques ayant pour but :
– D’avantager les entreprises régionales et françaises durement touchées par la décision de l’Union Européenne de ne pas taxer les entreprises chinoises dont les produits sont pour le moins écologiquement douteux
– De contourner l’interdiction du « Fabriqué en France » sans contrevenir aux dispositions européennes en réaffirmant, dans les faits, la démarche de la Région en faveur du développement durable.
Cet amendement « écolo-patriotique » a pourtant été rejeté pour de basses raisons politiciennes à la fois par la majorité socialo-communiste mais aussi par « Les Républicains ». Confirmant qu’ils n’ont d’écolo que le nom, « les verts » ont même refusé de voter cet amendement !
Une fois de plus, la majorité de Carole Delga et ses alliés objectifs de « Les Républicains » prouvent leur logique sectaire contraire au Bien Commun et décrédibilisent par là même l’engagement de la Région en faveur de l’écologie. Les intérêts des entreprises et des habitants de la Région Occitanie ne sont pas la priorité de ces formations politiques. Comment faire confiance à ces femmes et à ces hommes politiques qui ne pensent qu’à leur image et non à l’intérêt supérieur de la Région ?
À chaque assemblée, les élus du groupe FN RBM démontrent par leur volume de travail et le sérieux de leur proposition qu’ils représentent dorénavant la seule alternative crédible.

RÉGION – CAROLE DELGA : IMPÉRATRICE RÉGIONALE ?

Communiqué de Jean-Luc YELMA, Secrétaire Départemental du Front National du Gers, Conseiller régional du groupe FN-RBM, au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
C’est un nouvel élément qui vient alourdir le bilan déjà bien peu reluisant de Carole Delga en matière de respect de la démocratie. Après avoir demandé une délégation de signature sur la Dotation Jeunes Agriculteurs lors de l’Assemblée Plénière du 24 juin dernier, pour assurer la continuité du traitement des dossiers pendant la période estivale, Madame Delga demande maintenant que cette délégation de signature soit permanente.
Si nous avions accepté le principe d’une délégation temporaire pendant la période estivale pour éviter de pénaliser les jeunes agriculteurs, nous ne pouvons pas accepter cette généralisation du pouvoir personnel de Madme Delga. Il en va du respect de l’Institution régionale et de son bon fonctionnement démocratique.
Dans une lettre datée du 26 février 2016 et adressée à Madame Delga, à Monsieur Labarthe, vice-président en charge de l’agriculture, ainsi qu’à l’ensemble des conseillers régionaux siégeant à la commission agriculture, les Jeunes Agriculteurs LRMP demandent à ce que les délais d’instruction des dossiers soit raccourcis à 3 semaines, comme dans l’ancienne région Midi-Pyrénées, tout en conservant « l’implication des conseillers régionaux ».
Il va de soi que c’est ce qui doit être fait. Le système mis en place par nos administrations, sous l’impulsion de l’Union Européenne, augmente les délais de traitement des dossiers. La délégation à la Présidente n’est pas une solution : elle ne fait qu’accentuer le sentiment que les élus ne servent qu’à enregistrer ses décisions. Contrairement à ce qu’a affirmé hier Vincent Labarthe en séance plénière, les agriculteurs demandent que tous les élus participent aux décisions, pas seulement la Présidente.
Nous avons donc voté contre cette extension de la délégation à la Présidente. Si nous laissons faire Madame Delga, elle se comportera bientôt en Impératrice d’Occitanie, agissant selon son bon vouloir, sans aucun contrôle des élus de la République.

RÉGION : ASSEMBLÉE PLÉNIAIRE : 1ère RÉGION POUR L’INVESTISSEMENT PAR HABITANT ?

C’est en tout cas Carole Delga qui l’affirme : « nos orientations budgétaires font de nous la 1ère région de France pour l’investissement par habitant »
« Ouvrir des routes nouvelles, renouveler notre façon de faire de la politique, concrétiser nos ambitions régionales, répondre aux attentes de nos concitoyens, aux besoins de nos territoires  : tout cela se traduit en orientations budgétaires. Tout cela sera décliné à travers les actions que nous inscrirons dans notre prochain budget« , c’est par ces mots que Carole Delga a ouvert ce matin le débat sur les orientations budgétaires 2017 lors de l’assemblée plénière de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée. 
Rappelant que la Région va investir 1 milliard d’€, soit 162 €UROS par habitant – le plus fort taux d’investissement de France par habitant – Carole Delga a présenté les 4 priorités de ces orientations budgétaires: assurer l’égalité des chances et l’accès à l’emploi, promouvoir un développement économique partagé, créateur de valeur et source de progrès social, garantir l’égalité des territoires et la préservation de l’environnement, renforcer le lien social et les solidarités.  
« Ces orientations budgétaires portent l’ambition du budget 2017. Elles sont compatibles avec la situation financière de la Région parce que nous avons la plus grande capacité d’autofinancement et que notre endettement est faible. Dans le même temps, nos contraintes financières et les impacts des charges transférées sans compensation ne sont pas neutres. Et ce malgré les annonces positives faites par le premier ministre de remplacer la dotation globale de fonctionnement par une fraction du produit issu de la TVA. C’est une étape décisive pour l’avenir de nos régions ».
Avant de conclure : « Ici, en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, nous avons choisi de faire du sur-mesure pour conserver notre authenticité, notre diversité tout en ayant à cœur de développer l’ensemble du territoire ».
Et de ne jamais oublier qu’il y a derrière les décisions, des femmes et des hommes, des familles, des parcours de vie, et que c’est en leur nom et pour eux que nous agissons avant tout  » a conclu Carole Delga.

RÉGION : DES ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES 2017 POUR UNE RÉGION QUI AVANCE

LE DOSSIER COMPLET DES ORIENTATIONS BUDGÉTAIRES

Carole Delga : « Avec un 1er appel à projet inédit et bientôt une Agence dédiée à l’énergie, Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est en marche vers la transition énergétique »
« Je souhaite que la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en sa qualité de chef de file dans les domaines de l’énergie, de l’air et du climat, s’engage résolument sur la voie de la transition énergétique. Nous allons innover, impulser et expérimenter de nouvelles politiques pour faire de notre territoire la 1ère Région d’Europe à énergie positive », a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, lors de l’Assemblée plénière réunie ce lundi 28 novembre, à Montpellier.
La présidente de Région a présenté les ambitions de la collectivité pour les années à venir en faveur de l’excellence environnementale, de l’efficacité énergétique et de la production d’énergies renouvelables.
La Région mise sur une démarche en 3 temps :
– Fixer le cap pour un territoire à énergie positive à l’horizon 2050
– Définir les trajectoires possibles pour atteindre cet objectif en s’appuyant sur des travaux qui seront menés par un panel d’experts, de janvier à juin 2017
– Lancer une concertation associant les acteurs des territoires et les partenaires, au second semestre 2017, pour identifier les actions à mettre en œuvre.

En parallèle de cette démarche et compte-tenu de l’urgence d’agir au regard des enjeux climatiques et énergétiques, les élus régionaux, sur proposition de Carole Delga, ont adopté plusieurs actions concrètes lors de cette Assemblée plénière.
La présidente de Région a tout d’abord annoncé la création d’une Agence régionale de l’énergie et du climat d’ici fin 2017. Opérateur unique d’investissement dans l’énergie, cet outil aura vocation à accompagner l’émergence de projets de production d’énergie, de rénovation énergétique, de mobilité durable et de lutte contre le changement climatique. L’opérateur existant MPEI (Midi-Pyrénées Energies Investissements) poursuivra ses missions sur l’ensemble du territoire d’ici fin 2017.
Un appel à projet régional pour l’autoconsommation d’électricité photovoltaïque est également lancé avec l’ADEME. Il vise à promouvoir des solutions techniques permettant de concilier la maîtrise et la gestion efficace des besoins d’électricité, et de tisser un lien fort entre la consommation et la production d’électricité. L’objectif est de faire émerger des projets exemplaires d’installations photovoltaïques, à court terme. (Deux dates de dépôt des dossiers sont fixés pour 2017 : 14 avril et 15 septembre).
« Avec ce 1er appel à projet inédit en faveur de l’électricité photovoltaïque et bientôt une Agence dédiée à l’énergie et au climat, Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est bel et bien en marche vers la transition énergétique. Nous répondrons aux défis climatiques en faisant de la transition énergétique un des moteurs de notre croissance économique régionale », a conclu Carole Delga.

Ce rapport a été adopté avec 117 voix pour, 39 contre, 1 voix n’ayant pas pris part au vote.

POLITIQUE – PARLEMENT DE LA MER : NOUVEL EXEMPLE DU SECTARISME DE CAROLE DELGA

Communiqué de presse de Myriam Roques et François Gaubert, Conseillers régionaux du Groupe au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées des Élus Front National-RBM
À l’occasion du renouvellement des membres du « Parlement de la mer », les conseillers régionaux du groupe FN RBM sont une nouvelle fois écartés, à cause du sectarisme de Carole Delga. Aucun élu patriote ne siègera dans ce Parlement.
Pourtant, le groupe FN RBM représente un quart des élus au Conseil Régional. Si le principe de proportionnalité était respecté, le « Parlement de la mer » aurait dû compter au moins deux élus FN RBM parmi ses membres. C’était d’ailleurs l’engagement qu’avait pris Madame Delga : un élu FN RBM à partir de neuf sièges disponibles. Mais rien n’y fait, le Front National est exclu de toute représentation dans les lycées, assemblées et autres organismes extérieurs. Il sera difficile pour Madame Delga de se réclamer des « valeurs de la République » et de « l’esprit démocratique » après ces actes foncièrement autoritaires.
Mais le programme d’exclusion des élus patriotes va plus loin ! Madame Delga et Monsieur Onesta semblent s’être concertés pour transformer l’Assemblée du Conseil Régional (légitimement élue) en simple chambre d’enregistrement et déplacer le débat et la réflexion dans des assemblées annexes telles que l’ »Assemblée des territoires », le « Parlement de la mer » et bientôt le « Parlement de la montagne » (arbitrairement constitués).
Les élus du groupe FN RBM condamnent cette stratégie de multiplication des organes régionaux qui vise purement et simplement à écarter les élus patriotes du débat et du pouvoir. Le sectarisme de Madame Delga a assez duré !

RÉGION : LANCEMENT D’UN CONCOURS POUR LA CRÉATION DE SON IDENTITÉ VISUELLE

Comme elle s’y était engagée, Carole Delga vient de lancer un concours pour la création de l’identité visuelle destinée à accompagner le nouveau nom de la Région Occitanie, enrichi d’une référence permanente aux Pyrénées et à la Méditerranée.
« Ce concours s’inscrit dans la continuité de la consultation citoyenne sur le nom de la région. Je souhaite impliquer nos talents régionaux, et en particulier les jeunes, dans la construction de l’identité visuelle de notre région. Cette identité devra dire qui nous sommes, où nous vivons, en tenant compte de nos richesses culturelles occitanes et catalanes », a notamment déclaré Carole Delga.
Les élus régionaux, réunis ce mardi 25 octobre en commission permanente, ont adopté, sur proposition de Carole Delga, les modalités d’organisation du concours de création de l’identité visuelle de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
Ouvert aux étudiants et diplômés des écoles d’art, de graphisme et de design, ou qui suivent des formations qualifiantes dans ces domaines, ainsi qu’aux personnes inscrites à la Maison des artistes, ce concours se déroulera du 28 octobre au 28 novembre 2016. Un guide spécifique sera mis à la disposition des candidats sur le site de la Région : www.laregion.fr.
A l’issue du concours, les 3 premiers lauréats recevront un prix de 3 000 à 8 000 €.

RÉGION – CAROLE DELGA : « NOUS ALLONS DÉVELOPPER L’ACHAT LOCAL POUR BOOSTER LA COMPÉTITIVITÉ DE NOS ENTREPRISES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES »

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a reçu Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt lundi 24 octobre, à l’Hôtel de Région à Toulouse pour la présentation de LOCALIM, un nouvel outil à destination des acheteurs publics de la restauration collective.

DOSSIERS COMPLET :
l’agriculutre et l’agroalimentaire

01« Cette boite à outils, qui permettra d’accompagner le développement de l’approvisionnement de qualité dans la restauration collective, s’inscrit pleinement dans le projet régional que je porte avec deux ambitions fortes pour notre agriculture : la qualité et la proximité. Le devoir de notre agriculture est d’abord et avant tout de couvrir les besoins des habitants de cette région. C’est pourquoi la Région soutiendra les démarches qui permettront de rapprocher les producteurs des consommateurs et de favoriser l’achat local. Le développement de projets de circuits courts, notamment dans la restauration scolaire, est une de mes priorités pour permettre à nos concitoyens, et en particulier aux jeunes, d’accéder à des produits de qualité à des prix justes pour eux et pour les producteurs », a notamment déclaré Carole Delga à cette occasion. « 25 millions de repas sont servis chaque année dans nos lycées !  Cela représente un formidable potentiel de débouchés pour les agriculteurs locaux. Nous allons actionner ce levier en mettant en place une  nouvelle commande publique qui promeut l’utilisation de produits de qualité issus de nos terroirs. À la clé, il y a la création d’emplois non délocalisables, et des retombées économiques qui irrigueront tous nos territoires. La Région sera aux côtés des producteurs afin de permettre aux filières locales de se structurer pour répondre à cette commande et de gagner en compétitivité », a précisé la présidente de Région.
À l’issue de cette présentation, Carole Delga et Stéphane Le Foll se sont ensuite rendus à l’Ecole nationale vétérinaire de Toulouse pour visiter les cliniques « Animaux de compagnie », aux côtés d’Isabelle Chmitelin, directrice de l’ENVT. La Région soutient  le projet d’extension de ces bâtiments à hauteur de 600 000 €. Cette opération s’inscrit dans un vaste programme de rénovation immobilière de l’ENVT. Au total, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée mobilise une enveloppe de près de 4M€ pour accompagner six projets de constructions et réhabilitation de l’École vétérinaire de Toulouse, représentant un investissement global de 10,4M€ dans le cadre du CPER 2015-2016.

RÉGION – FIN DE SAISON TOURISTIQUE : LA DESTINATION OCCITANIE, DES PYRÉNÉES MÉDITERRANÉE, A SÉDUIT LES TOURISTES !

L’enquête de conjoncture mensuelle pilotée par l’observatoire de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et par le Comité régional du Tourisme (CRT), avec le concours des partenaires, révèle une bonne fin de saison pour l’économie touristique en région.
Au terme de l’enquête téléphonique et en ligne, réalisée du 29 septembre au 6 octobre derniers auprès de 5 000 entreprises touristiques régionales, 67 % des professionnels interrogés déclarent une hausse (33 %) ou une stabilité (34%) de leur activité durant le mois de septembre 2016. 65 % se déclarent satisfaits ou très satisfaits du niveau d’activité enregistré pour ce mois.
Les progressions d’activité se sont fait ressentir particulièrement sur le littoral, pour les campings et résidences de tourisme. Les établissements thermaux, le tourisme sportif et de loisirs a également séduit les touristes en septembre. On note également une hausse d’activité pour les caveaux de dégustation, les restaurants, les commerces de proximité. La moitié des professionnels prévoit un niveau d’activité de bon à moyen pour les vacances de la Toussaint.
Sur l’ensemble de la saison touristique (mai à septembre), plusieurs tendances émergent : le succès de l’activité sur le littoral, la progression des courts séjours, une baisse du panier moyen des touristes avec toutefois un plébiscite des produits du terroir et d’une gastronomie de qualité, ou encore la recherche d’hébergements proposant calme et tranquillité.

Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est la 1ère région française pour la fréquentation de touristes français et la 4ème en termes de retombées économiques. La Région soutient ce secteur phare de l’économie régionale, qui compte 108 000 emplois, à hauteur de 38,8 M€ pour 2016.

RÉGION : UN COMITÉ STRATÉGIQUE DÉDIÉ À L’EXPORT POUR ACCOMPAGNER LES PME À L’INTERNATIONNAL

Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, en charge du Développement économique, de l’Innovation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, représentant la présidente de Région Carole Delga, a réuni lundi 10 octobre, à l’Hôtel de Région de Toulouse, le premier Comité stratégique régional sur l’export.
« La loi NOTRe a confirmé le rôle de stratège des Régions en matière de développement des entreprises, en particulier pour leur internationalisation. La réussite des PME à l’international est un enjeu fort pour trouver des relais de croissance qui se situent aujourd’hui souvent à l’export, au-delà du marché national. Cela concerne notamment les entreprises qui innovent », a indiqué la vice-présidente, en ouverture de la rencontre.
La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée souhaite ainsi fédérer et coordonner l’action économique sur son territoire, en particulier en faveur de l’export et de l’attractivité internationale.
Lors de ce tout premier Comité stratégique export, elle a invité, avec ses agences de développement économique : des représentants, services et agences de l’État (Business France, BPIFrance / COFACE), les métropoles de Toulouse et Montpellier, les réseaux consulaires, les pôles de compétitivité, les syndicats professionnels et les conseillers du commerce extérieur.
« Le Comité stratégique que j’ai souhaité lancer a pour objectif de définir une action homogène et structurée par filière, avec des pays cibles identifiés en fonction des opportunités et du potentiel de chaque secteur, a indiqué Carole Delga, présidente de Région, après la rencontre. Chargé du pilotage et de la coordination des actions des opérateurs régionaux, il alimentera la stratégie régionale en matière d’accompagnement et de financement des entreprises dans leurs projets à l’international. Il définira et validera un plan d’actions annuel commun à l’ensemble des acteurs. Nous mobilisons tous nos services et toutes nos ressources au service du développement de nos PME à l’international », a conclu Carole Delga.
Ce Comité se réunira 2 fois par an et s’appuiera sur un comité technique qui doit démarrer ses travaux sur cinq filières : agroalimentaire, santé/cosmétique, écotechnologie/mobilité, économie numérique et aérospatiale.

RÉGION : CAROLE DELGA SE FÉLICITE DE L’ANNONCE DU GOUVERNEMENT QU’UNE PARTIE DE LA TVA FINANCE LES RÉGIONS DÈS 2017

Lors du congrès des Régions de France, le Premier ministre Manuels Valls a annoncé le remplacement, dès le 1er janvier 2018, de l’ensemble de la Dotation globale de fonctionnement des Régions, soit 3,8 milliards €, par une fraction du produit issu de la TVA.
« C’est une étape décisive pour l’avenir de nos régions qui vient d’être franchie ! Nous ne dépendrons plus du bon vouloir de l’État en matière de dotations. Cette part de la TVA qui désormais nous financera va créer une dynamique pour garantir, renforcer et pérenniser tous nos moyens d’actions », a souligné Carole Delga, présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée. « Ce renforcement de notre autonomie financière ouvre un nouveau chapitre de la décentralisation. C’est la reconnaissance de notre compétence en matière de développement économique, d’aides aux entreprises, à l’innovation et à l’export ».
Concrètement cette mesure va contribuer à la « refiscalisation » d’une partie des ressources régionales entamée en 2014 et 2015 avec la réforme du financement de la formation professionnelle et de l’apprentissage. La dynamisation des ressources régionales était indispensable au regard des besoins de financement croissants des Régions, accumulés au fil des années avec les transferts de compétences et l’impact négatif de la réforme de la taxe professionnelle imposée en 2010.
« Cette mesure n’aura aucune incidence sur les contribuables. Il n’est absolument pas question d’accroître la pression fiscale » précise Carole Delga. Il s’agit simplement de substituer une dépense de l’État (versement de la DGF aux Régions) par une minoration d’une partie de ses ressources (1/2 point environ de TVA sur les 20 points actuellement perçus par l’État sera reversé aux Régions).
Enfin, le gouvernement a également entendu les demandes formulées par les Régions pour compenser la prise en charge de la compétence économique actuellement exercée par les départements, avec la mise en place, à titre transitoire, d’un fonds doté d’un montant maximum de 450 M€.
Pour mémoire
Les Régions ne lèvent pas spécifiquement un impôt régional. Elles perçoivent indirectement une fiscalité avec :
– La Contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE)
– L’imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux (IFER)
– La Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE)
– La Taxe sur les cartes grises

NOM DE LA RÉGION – CAROLE DELGA : « LA POPULATION A CHOISI, LE GOUVERNEMENT L’A SUIVIE… »

logo-region« Par décret publié au Journal Officiel ce jour, le gouvernement vient d’officialiser le nouveau nom de notre collectivité issue du regroupement des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées : Région Occitanie », a déclaré la présidente Carole Delga.
« Cette décision valide la consultation institutionnelle et citoyenne, claire et transparente, entreprise de mars à juin, qui avait placée « Occitanie » largement en tête, devant les quatre autres noms proposés. Une consultation inédite qui aura permis à chacune et chacun de pouvoir donner son opinion et qui a constitué un premier exemple probant de démocratie participative à l’échelle de ce territoire de 5,6 millions d’habitants.
Comme je l’avais proposé le 24 juin, lors du vote de la délibération unique adoptée à une large majorité, je réaffirme que le nom « Occitanie » sera enrichi, comme nous le faisons déjà, par une référence permanente aux Pyrénées et à la Méditerranée dans notre communication institutionnelle. Cette signature permet de mettre en avant l’ensemble du territoire et nos cultures.
Dans les jours qui viennent, dans le même esprit de la consultation citoyenne, nous lancerons un concours auprès des étudiants en beaux-arts et designers régionaux pour réaliser notre future identité visuelle qui devra elle aussi tenir compte de nos richesses culturelles, catalanes et occitanes.
Ainsi, en l’espace de quelques mois, la Région s’est dotée d’un budget offensif pour l’économie et l’éducation, a lancé un plan d’investissement de 880 millions d’€uros et a réalisé une réorganisation de ses services dans la concertation. Elle a entrepris un dialogue permanent et fructueux avec l’ensemble des territoires, des élus et de la société civile. Au-delà de notre nom, qui sera désormais notre étendard, nous portons en effet un projet clair et ambitieux : faire de notre Région Occitanie / Pyrénées Méditerranée, une région  forte, créative et solidaire, qui compte en France et en Europe ». 

DÉPARTEMENT : CAROLE DELGA LANCE LA 14ème RENCONTRE TERRITORIALE DE LA STRATÉTÉGIE RÉGIONALE POUR L’EMPLOI ET LA CROISSANCE

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ouvrira la 14ème rencontre territoriale de la Stratégie régionale pour l’emploi et la croissance le vendredi 23 septembre, à 14h à l’Université Via Domitia de Perpignan, aux côtés d’Agnès Langevine, vice-présidente en charge de la Transition écologique et énergétique, de la Biodiversité, de l’Economie circulaire et des Déchets, de Nadia Pellefigue, vice-présidente en charge du Développement économique, de la Recherche, de l’Innovation et de l’Enseignement supérieur, de Jean-Louis Cazaubon, vice-président délégué à l’Agroalimenaire et à la Viticulture, et des conseillers régionaux Jacques Cresta, Michel Boussaton, Nathalie Mader et Marie-France Barthet. A cette occasion, 4 ateliers thématiques se tiendront simultanément sur le développement économique, l’orientation et la formation professionnelle, les formations sanitaires et sociales, l’agriculture et l’enseignement supérieur.
« Pour que notre stratégie régionale pour l’emploi et  la croissance soit cohérente, lisible et efficace, elle doit répondre aux besoins de nos territoires et des habitants de la région. C’est pourquoi j’ai souhaité une large concertation avec les acteurs locaux du développement économique. Par la confrontation de leurs expériences et de leur connaissance fine des territoires, nous pourrons identifier les leviers de croissance à l’échelle de la grande région, en renforçant l’adéquation entre l’offre de formation et les besoins des entreprises du territoire régional. Ces rencontres territoriales doivent s’inscrire pleinement dans l’élaboration de nos schémas régionaux qui constitueront le socle de la Stratégie régionale pour l’emploi et la croissance de la Région pour les années à venir », souligne Carole Delga.  « Lors de mes précédents déplacements dans les Pyrénées-Orientales, le 30 juin et à la fin du mois d’août dernier, j’ai rencontré l’ensemble des forces vives du département des Pyrénées-Orientales – élus, acteurs économiques et associatifs, représentants des organisations culturelles catalanes – et lancé un contrat d’avenir afin de booster le développement économique de ce territoire. J’ai ainsi chargé le conseiller régional Jacques Cresta de me présenter un rapport sur le développement de l’économie des Pyrénées-Orientales en lien avec les acteurs économiques locaux. Ce travail viendra compléter les éléments recueillis dans le cadre des ateliers thématiques des rencontres de vendredi prochain ».
Avec ces rencontres et ateliers, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a lancé une démarche novatrice et ambitieuse d’élaboration conjointe de ses schémas régionaux : le schéma de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII), celui dédié à l’enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation (SRESRI) ainsi que le futur Contrat de Plan de développement des Formations et de l’Orientation Professionnelles (CPRDFOP) et le Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales (SRFSS).
Les résultats des travaux engagés avec ces rencontres seront présentés lors de la Conférence régionale de l’emploi et de la croissance que la présidente de Région tiendra à l’automne prochain.

RÉGION : COURRIER OFFICIEL À CAROLE DELGA

SIGLE CDC
Communiqué de CDC
Le 10 septembre à Perpignan, une grande manifestation a rassemblé 10 000 personnes (entre 5 et 7000 selon les observateurs… – NDR) défendant la visibilité du Pays Catalan parmi les Régions de France.

Suite à ce succès populaire, lundi 19 septembre notre structure a sollicité Madame Carole Delga, présidente de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées promise à devenir « Région Occitanie ». Par cette démarche, nous souhaitons obtenir par écrit le refus régional concernant la modification du nom de la région.

Ce rejet a été exprimé dès le 12 septembre par Madame Delga, sur France 3 Sud, mais il ne fait encore l’objet d’aucune certification officielle.
Voici le courrier signé par notre coordinateur, Philippe Simon :

Madame la Présidente, 
J’ai l’honneur de vous solliciter à propos de l’actualité territoriale intervenant depuis plusieurs mois en Pays Catalan. 
Vous le savez, une manifestation historique s’est déroulée le 10 septembre  à Perpignan. Par son caractère populaire, massif et déterminé, cette mobilisation présente un aspect historique. A ce titre, en tant que représentant de la structure organisatrice et fėdératrice de cet événement, je suis invité par les faits à vous saisir des inquiétudes et espoirs de notre population. 
Dans ce cadre, veuillez avoir l’obligeance, madame la Présidente, de nous signaler l’éventualité d’un changement de nom de la Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

RÉGION – TOURISME EN JUILLET : LES PROFESSIONNELS D’OCCITANIE / PYRÉNÉES-MÉDITERRANÉE SATISFAITS AU REGARD DU CONTEXTE NATIONAL DIFFICILE

Pilotée par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et par le Comité régional du Tourisme (CRT) et avec le concours de partenaires (1), l’enquête de conjoncture permet chaque début de mois de dresser un point complet sur le secteur touristique. Au terme de l’enquête téléphonique et en ligne, réalisée du 29 juillet au 3 août derniers auprès de 5000 entreprises touristiques régionales, 57% des professionnels interrogés déclarent une hausse (27%) ou une stabilité (30%) de leur activité durant le mois de juillet 2016.
Cette enquête confirme les bons résultats observés au mois de juin pour les établissements thermaux qui voient leur activité progresser en juillet grâce à l’augmentation de la clientèle française. Les professionnels du secteur « commerces de proximité » et les plages privées se montrent également satisfaits avec une stabilité de leur activité par rapport au mois précédent. En termes d’hébergement, les résidences de tourisme se maintiennent alors qu’une légère baisse est enregistrée pour les agences immobilières, les campings, les gîtes ruraux, les chambres d’hôtes, les hôtels et les villages vacances. Les prestataires du tourisme fluvial, les restaurants et les prestataires situés en zone montagne sont les plus impactés par la baisse d’activité.
56% des professionnels du tourisme de la région déclarent être satisfaits voire très satisfaits du niveau d’activité enregistré en ce mois de juillet au regard du contexte national difficile. C’est notamment le cas des gîtes ruraux, des hôtels, des villages de vacances, des résidences de tourisme, des commerces de proximité, des caveaux de dégustations, des établissements thermaux et, plus généralement, des professionnels proposant des activités culturelles, sportives et de loisirs. L’ensemble des professionnels constate notamment un attrait de la clientèle pour les territoires ou les lieux qui proposent un grand nombre d’activités (expositions temporaires, manifestations ou festivals).
Les perspectives pour le mois d’août sont encourageantes puisque 73% des professionnels prévoient un niveau d’activité de bon à moyen pour le mois d’août, en particulier sur les zones littorales.
La région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est la 1ère région française pour la fréquentation de touristes français et la 4ème en termes de retombées économiques. La Région soutient ce secteur phare de l’économie régionale, qui compte 108 000 emplois, en y consacrant 38,8M€ en 2016.  
(1) Liste des partenaires :
Dans l’Aude : ADT AUDE, CCI de Carcassonne, OTI Haut Minervois / Carcassonne Agglo-Caunes Minervois, SI Haut Cabardès-Les Ilhes Cabardès, OTI du Cabardès/Carcassonne Agglo- Montolieu, OT de Trèbes, OT Carcassonne, Pays Touristique Corbières / Minervois, Lézignanaise Corbières et Minervois, OTI Corbières – Cucugnan, OTI Lagrasse, OT LézignanCorbières, Communauté de communes des Pyrénées Audoises, Communauté de communes du Limouxin, OTI Pays deCouiza, OTI Piège/Lauragais – Fanjeaux, OTI Castelnaudary et du Lauragais Audois, CCI de Narbonne, OT Narbonne, OT Gruissan, OT Leucate, OT Port la Nouvelle,OT Grand Narbonne – le Somail
Dans le Gard : ARDT GARD, CCI de Nîmes, CCI d’Alès, Office du Tourisme de Nîmes et Office de Tourisme du Grau du Roi.
Dans l’Hérault : CHAMBRE D’AGRICULTURE ; CCI Béziers ; CCI Montpellier ; CCI SETE ; CDT HERAULT ; Logis de France ; OT Bédarieux ; OT Béziers ; OT Frontignan ; OT La Grande Motte ; OT LE CAP D’AGDE ; OT Lodève ; OT Montpellier ; OT Sète ; PAYS DE PEZENAS ; QUALITE HERAULT ; UDOTSI HERAULT
En Lozère : CDT LOZERE ; Gorges du Tarn ; Pays A&H Mende ; PNC Lozère ; UDOTSI ; UMIH
Dans les Pyrénées-Orientales : ADT PO CRT LR ; FHPA LR
ADT de l’Ariège, CDT de l’Aveyron, Conseil Départemental de la Haute-Garonne, CDTL du Gers, Lot Tourisme, CDDE des Hautes-Pyrénées (Comité Départemental de Développement Economique), CDT du Tarn, ADT de Tarn et Garonne.

POLITIQUE : INSTRUISONS CAROLE DELGA SUR L’HISTOIRE DES CATALANS

Communiqué du Parti Démocrate de Catalogne
Lors d’un meeting socialiste, le 8 juillet à Palaja, près de Carcassonne, en présence de Manuel Valls, la présidente de l’Occitanie, Carole Delga, a déclaré que le mot « catalan » signifiait « repli sur soi ».
Elle a jugé l’identité catalane « dérangeante », « pas vendeuse » et « inconnue ». Ces propos ahurissants révèlent un profond mépris pour les citoyens d’un territoire que Madame Delga prétend représenter. Ils blessent profondément les électeurs des Pyrénées-Orientales qui l’ont choisie lors des dernières élections régionales. Pour justifier ses propos, la présidente toulousaine affirme : « nos associations catalanes sont toutes de droite souvent extrême ».
Pour couronner ces affirmations, la gazette institutionnelle « Occitanie Journal » de juillet-août, actuellement distribuée dans les boîtes aux lettres, affirme sans vergogne à propos du nom scandaleux de la région : « L’ensemble du territoire est bien représenté » ! Ce journal payé à nos frais a pour directeur de la publication Madame Delga en personne.
Comment peut-on piloter un territoire que l’on ignore et des habitants que l’on méprise en niant une identité, que l’on prétend effacer ? Le Pays Catalan n’a jamais accepté les gouvernants de ce type. Les propos de Carole Delga clarifient la situation : dans l’Occitanie, le débat n’est pas le nom, la question fondamentale c’est le projet de nous faire disparaître. La comtesse de Toulouse ne représente plus l’ensemble des Catalans.
Pour instruire la présidente régionale sur le territoire qu’elle bafoue, nous lui adressons ce jour l’ouvrage « Histoire du Pays Catalan », de Joan Villanove, paru cette année. Nous espérons que cette oeuvre de référence fournira à Mme Delga la connaissance nécessaire à la modification de son jugement.

SOLIDARITÉ : LA RÉGION LANCE POUR LA 1ère FOIS SON REAPPEL À PROJETS « HANDICAP » SUR TOUT LE TERRITOIRE D’OCCITANIE / PYRÉNÉES MÉDITÉRANNÉE

« La Région mène depuis de nombreuses années une politique volontariste contribuant à la prise en compte des personnes en situation de handicap dans l’ensemble de ses champs d’interventions.  Avec le Plan Marshall pour le BTP et l’emploi, que j’ai initié en mars dernier, de nombreux travaux de mise en accessibilité sont programmés, dans les gares ou encore dans nos lycées« , a indiqué Carole Delga,  présidente de la Région Occitanie / Pyrénées Méditerranée, à l’occasion de la Commission permanente du 1er juillet, qui a réuni les élus régionaux à Montpellier.
« Nous devons aller encore plus loin, c’est pour cela que nous lançons aujourd’hui notre premier appel à projet en faveur du handicap, sur le périmètre de toute la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée« .
Avec 10% de sa population régionale en situation de handicap, Occitanie / Pyrénées Méditerranée porte une attention particulière à l’inclusion de ces citoyens et souhaite poursuivre son engagement, en particulier dans les domaines de l’éducation, de la formation, du développement économique, de la culture et du sport.
L’appel à projets régional a pour objectifs d’une part, le développement d’actions spécifiques et innovantes favorisant l’inclusion des personnes en situation de handicap et, d’autre part, le développement des actions innovantes déjà existantes afin de favoriser leur généralisation sur le territoire régional.
Au-delà des mesures compensatoires liées au handicap visant à améliorer leur vie quotidienne avec des approches d’adaptation (amélioration de l’accessibilité et de l’autonomie), il s’agit de promouvoir et veiller à l’égalité des chances et des droits, des personnes en situation de handicap quel que soit le type de handicap et de favoriser leur inclusion réelle dans la société.
Cet appel à projets s’adresse au secteur associatif et peut être le fruit d’une coopération entre plusieurs structures, en vue d’avoir une couverture territoriale plus étendue. Une subvention comprise entre 1 000 € et 10 000 €, plafonnée à 50% des dépenses éligibles sera attribuée par la Région aux porteurs des projets sélectionnés.
Pour une mise en application dès 2016 la première limite de dépôt des candidatures est fixée au 30 septembre 2016 et sera suivie d’une seconde échéance au 28 avril 2017.

Les dossiers de candidature sont téléchargeables sur le site de la Région www.regionlrmp.fr et doivent être adressés par voie électronique aaphandicap@regionlrmp.fr et par voie postale à :
Région Occitanie / Pyrénées-Méditérranée,
22 boulevard du Maréchal Juin
31406 Toulouse

RÉGION : LE PLAN MARSHALL EN ACTION POUR L’ÉDUCATION 64 M€ POUR LES TRAVAUX DANS LES LYCÉES, DONT 500.000 € POUR ARAGO PERPIGNAN

Lors de la commission permanente du vendredi 1 juillet, les élus régionaux ont voté, sur proposition de Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, une enveloppe de 64,5 M€ afin d’engager au plus vite des travaux dans les lycées de la région.
– 28 M€ pour la poursuite de sa restructuration du lycée Louise Michel à Narbonne (11)
– 10,5M €
pour des travaux de réhabilitation du bâtiment externat et la mise en accessibilité pour les personnes handicapées au lycée Jean Dupuy à Tarbes (65)
– 6 M€ au lycée Frédéric Mistral à Nîmes (30) pour la restructuration du bâtiment externat, de l’administration, des vestiaires et des ateliers
– 5 M€ pour la réhabilitation des ateliers d’électroplastie, et  le traitement de surface au lycée Théophile Roussel à Saint Chély d’Apcher (48)
3,5 M€ pour l’extension et la restructuration du service de restauration au lycée Berthelot à Toulouse (31)
– 3 M€ au lycée Jacques Brel à Saint Pons de Thomières (34) pour la reconstruction de ses ateliers
– 1,5 M€ pour le réaménagement des ateliers pour la formation BMA ferronnerie au lycée Georges Guynemer à Uzès (30)
– 1,4 M€ pour la rénovation de la salle polyvalente ainsi que pour l’opération de restructuration des externats, du service de restauration et des travaux d’accessibilité au lycée Charles de Gaulle à Muret (31)
– 1,1 M€ au lycée Roland-Garros à Toulouse (31) pour des travaux de câblage informatique et la mise en accessibilité pour les personnes handicapées
– 900 000 € pour des travaux comprenant notamment la réfection de la laverie et la construction d’une salle polyvalente au lycée Michelet à Montauban (82)
 
– 500 000€ pour la mise en place de bâtiments modulaires, et l’extension du gymnase en complément de l’opération concernant la construction d’une salle polyvalente, la restructuration du gymnase, du CDI et de salles de classes  au lycée François Arago à Perpignan (66) 
 – 500 000 € pour la poursuite de la restructuration générale du lycée professionnel agricole Flamarens à Lavaur (81)
– 500 000 € pour la réfection des sanitaires du gymnase et la mise aux normes pour les personnes handicapées au lycée Déodat de Séverac à Toulouse (31)
– 415 000 € pour la rénovation des voiries au lycée Pardailhan à Auch (32)
– 360 000 € pour des travaux de câblage informatique l’adaptation du service de restauration, la mise aux normes de l’accessibilité et des opérations de maintenance  au lycée Hôtelier de Toulouse (31)
– 250 000 € pour des travaux de rénovation de la laverie du lycée Maréchal Lannes à Lectoure (32)
– 200 000 € pour des travaux qui permettront notamment d’augmenter la capacité de l’internat des filles au lycée Clément Ader à Samatan (32).
Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du Plan Marshall pour l’emploi à destination des entreprises du BTP, lancé par Carole Delga en mars dernier et pour lequel 880M€ de nouveaux projets sont inscrits au budget régional 2016. Une importante partie de ce plan sera consacrée à l’accélération des chantiers de rénovation dans les lycées de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
Cette délibération a été adoptée à l’unanimité.

RÉGION – APPRENTISSAGE : UN RÈGLEMENT UNIQUE D’AIDES AUX EMPLOYEURS

L’apprentissage est une voie d’excellence que la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée soutient à travers différents dispositifs. Afin de simplifier et rendre plus lisibles les aides dont peuvent bénéficier les entreprises qui souhaitent embaucher un-e apprenti-e, les élus régionaux réunis en commission permanente ce vendredi 1er juillet ont adopté, sur proposition de la présidente Carole Delga, un règlement unique d’aides aux employeurs d’apprenti-es sur l’ensemble du territoire régional.
Ces aides concernent :
– La prime à l’apprentissage de 1000€, versée sous condition d’assiduité en formation au Centre de Formation d’Apprentis, pour les entreprises de -11 salariés,
– L’aide au recrutement d’un apprenti  de 1000€, versée sous condition pour l’embauche d’un 1er apprenti-e ou d’un-e apprenti-e supplémentaire, pour les entreprises de -250 salariés.
Avec l’adoption de ce règlement unique, la Région s’engage pour soutenir les entreprises, sécuriser les parcours de formation des jeunes et ainsi booster la signature de contrats d’apprentissage. Chaque année, ce sont 35 000 aides qui sont versées à 15 000 entreprises sur l’ensemble de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
« La Région s’est engagée depuis de nombreuses années en faveur de l’apprentissage et de l’alternance, en finançant les centres de formation, en aidant les apprentis et leurs employeurs, en ouvrant de nouvelles formations. Je souhaite que nous allions plus loin pour développer cette voie de formation d’excellence qui garantit à nos jeunes une insertion rapide et durable sur le marché du travail », a notamment déclaré Carole Delga.
En 2016, la Région consacrera un budget total de 27,5M€ pour les aides aux employeurs d’apprentis.

RÉGION – PLUS DE 30 M€ DE FONDS EUROPÉENS À 644 NOUVEAUX PROJETS : CEMOI PERPIGNAN EN BÉNÉFICIE

Les élus régionaux, réunis en commission permanente vendredi 1er juillet, sous la présidence de Carole Delga, ont attribué plus de 30 M€ de fonds européens, dont la Région est autorité de gestion, à de nouveaux projets en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.
Les 644 projets sélectionnés concernent notamment la transition écologique et énergétique, la recherche et l’innovation, le développement des entreprises, l’emploi, la formation, l’agriculture et le développement rural. Focus sur quelques projets :
Recherche, innovation et développement des entreprises
La Région a notamment attribué des aides européennes à :
– L’entreprise Syntony à Colomiers (31), une aide européenne du FEDER* de 114 000 € pour un coût total de plus d’1 M€ pour le projet collaboratif REGLO qui vise à développer un récepteur GPS-Galileo multi-antennes, haute précision, qui pourra être utilisé à bord de lanceurs orbitaux ou des véhicules réalisant des rendez-vous en orbite.
Le consortium dont Syntony est chef de file réunit 5 autres partenaires : Airbus Defence & Space, le CNES, l’entreprise Synopsis et deux laboratoires de l’Enac et de l’Ims.
L’Union européenne cofinance le projet REGLO dans le cadre de l’appel à projets de R&D du Fonds unique interministériel (FUI 20) présenté par le pôle de compétitivité Aerospace Valley et le pôle Astech.  
– L’entreprise DIPA / CEMOI située à Perpignan (66), une aide européenne du FEDER* de près de 300 000 € pour un coût total de près d’1 M€ pour mener à bien son projet de recherche FrenChoc Premium, en partenariat avec l’organisme de recherche CIRAD (Unité Mixte de Recherche Qualisud) et l’entreprise Lallemand. Le projet vise la mise au point d’un chocolat premium français destiné au grand export par une meilleure maîtrise des profils aromatiques des productions ivoiriennes tout au long des procédés, en se concentrant sur l’étape de fermentation du cacao, étape majeure dans la formation des propriétés organoleptiques du chocolat (goût, odeur, aspect, couleur, consistance). 
Transition écologique et énergétique
Dans le cadre du soutien des fonds européens à la maîtrise de l’énergie, à la préservation et à la valorisation des sites naturels, la Région a notamment attribué des aides européennes aux : 
– Conseil départemental des Hautes-Pyrénées (65), une aide européenne du FEDER* de 114 000 € pour un coût total de plus d’1 M€ pour la construction à Bagnères-de-Bigorre de la maison départementale de la solidarité en conception bâtiment à énergie positive, dans le cadre de l’appel à projets régional 2015 bâtiments économes de qualité environnementale. 
– Syndicat mixte des Gorges du Gardon à Nîmes (30), une aide européenne du FEDER* de 720 000 € pour un coût total de plus d’1,7 M€ pour réaménager un ancien octroi et y créer la maison de la rivière et du castor, un lieu de découverte du milieu rivière et d’une espèce emblématique, attractive, familière et plébiscitée par les adultes et les enfants : le castor. Le syndicat mixte des Gorges du Gardon souhaite ainsi améliorer l’accueil touristique sur ce site naturel, réduire la saisonnalité et vise l’obtention du label Grand Site de France.  
Agroalimentaire et agriculture
Dans le cadre du soutien des fonds européens aux investissements des entreprises agroalimentaire et à la diversification des exploitations agricoles, la Région a notamment attribué des aides européennes à :
– L’entreprise agricole de Daoudou, ferme en agriculture biologique à Najac (12), une aide européenne du FEADER* de plus de 10 000 € pour un coût total de près de 50 000 € pour développer son activité de ferme pédagogique et réhabiliter un corps de ferme accueillant les ateliers pédagogiques de fabrique de fromage de chèvre, de connaissance des plantes comestibles et médicinales… La ferme équestre de Daoudou propose des parcours équestre, botanique et pédestre. Elle organise ses activités en particulier à l’attention de publics en difficultés sociales ou handicapés et est labelisée Equi-handi club.
– La SARL Balez, société familiale spécialisée dans  la production et la commercialisation en circuits courts de produits carnés de qualité à Recoules de Fumas (48), plus de 12 000 € d’aide européenne FEADER* sur un coût total de près de 70 000 € pour la construction et l’aménagement d’un second laboratoire de production, d’un espace de cuisson et de rails ainsi que l’acquisition d’équipements frigorifiques et de matériels professionnel. Cet investissement permettra l’approvisionnement des cantines scolaires en produits locaux de qualité et d’améliorer les conditions d’hygiène et de travail au sein de l’entreprise tout en favorisant le développement de l’emploi au sein de l’entreprise.
L’Union européenne investira plus de 3 milliards d’€ en Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée entre 2014 et 2020 en faveur de l’emploi, du développement des territoires et de la cohésion sociale.
* FEDER : fonds européen de développement régional / FSE : fonds social européen / FEADER : fonds européen agricole pour le développement rural / FEAMP : fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche

RÉGION – CAROLE DELGA : « LES CATALANS, PAR LEUR DYNAMISME ÉCONOMIQUE ET PAR LEUR FIERTÉ CULURELLE, SONT UN EXEMPLE POUR NOTRE RÉGION »

BROSSÉS DANS LE SENS DU POIL LES CATALANS ?

À l’occasion du débat sur le nom « Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée » en Assemblée Plénière du Conseil Régional qui s’est tenue vendredi 24 juin à Montpellier, la présidente de Région, Carole Delga, s’est prononcée officiellement en faveur d’un approfondissement de l’Eurorégion Pyrénées-Méditerranée et de son ouverture sur l’Euroméditerranée.
Elle a déclaré à cette occasion : « Les Catalans, par leur dynamisme économique et par leur fierté culturelle, sont un exemple pour notre Région. Je souhaite que l’Eurorégion que nous formons avec la Catalogne et les Iles Baléares ait son siège à Perpignan, et qu’elle soit relancée dans les prochains mois avec des projets concrets entre nos trois territoires ».
Carole Delga qui assure actuellement la présidence tournante de l’Eurorégion, a écrit hier à Carles Puigdemont, président de la Generalitat de Catalogne, et à Francina Armengol, présidente du Gouvernement des Iles Baléares, pour officialiser cette proposition et les inviter à se rencontrer sur ce sujet à l’automne, à l’issue des travaux préparatoires qui seront conduits par Guillaume Cros, vice-président de la Région en charge des Affaires européennes, des Fonds structurels, de la Coopération au développement, de l’Évaluation et de la Prospective.

RÉGION – SALON MILLÉSIME BIO ET VINISUD : CAROLE DELGA APPELLE AU DIALOGUE ET À LA RESPONSABILITÉ

« Languedoc Roussillon Midi Pyrénées est devenue de fait la plus grande région viticole du monde. Elle le doit aux producteurs qui travaillent chaque jour pour donner naissance à des vins de qualité. Elle le doit aux interprofessions qui œuvrent collectivement pour conquérir de nouveaux marchés. Elle le doit à notre marque Sud de France. Elle le doit, aussi, à des salons reconnus internationalement tels Vinisud et Millésime Bio que notre Région soutient depuis de nombreuses années » a notamment déclaré aujourd’hui Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées.
« Dans un contexte concurrentiel exacerbé lié à une augmentation de la consommation mondiale de vin, notre région possède de sérieux atouts, a ajouté la présidente de Région. Pour ce faire, elle doit veiller à ce que, plus que jamais, tous les acteurs de la filière pensent et jouent collectif. Aussi, je regrette vivement l’annonce récente des organisateurs du Salon Millésime Bio de vouloir quitter Montpellier, capitale viticole de notre région, pour Marseille. Les raisons invoquées (dialogue difficile avec les organisateurs de Vinisud, problèmes de chevauchement de dates) ne sont pas à la hauteur des enjeux. D’autant que la réussite internationale de ce Salon doit beaucoup, depuis plus de dix ans, à l’aide financière conséquente de la Région.
Comme j’en avais informé lundi les deux parties, j’ai demandé à Montpellier Events, gestionnaire du Parc des Expositions, de proposer des dates garantissant le non-chevauchement des deux salons et donc le maintien de leur identité propre qui, nous le savons, est un gage de réussite. C’est chose faite depuis jeudi soir. Cette proposition permettrait à notre région, notre capitale viticole Montpellier, d’attirer une semaine durant des acheteurs venus des quatre coins de France, de l’Europe, et du monde entier avec des retombées économiques fortes pour le territoire et pour l’image de nos vins et de nos terroirs. De par ses nouveaux éléments, j’appelle, avec l’ensemble de la filière, marquée  par cette décision incompréhensible, les deux salons à reprendre sans délais le chemin du dialogue et de la responsabilité » a conclu Carole Delga.

RÉGION – 10 ANS DE LA MARQUE « SUD DE FRANCE » : CAROLE DELGA CONFIRME L’EXTENSION DE LA MARQUE À L’ENSEMBLE DE LA GRANDE RÉGION ET CIBLE DE NOUVEAUX MARCHÉS

DOSSIER COMPLET – 10 ANS DE LA MARQUE SUD DE FRANCE

À l’occasion des 10 ans de la marque Sud de France, Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées et présidente de Sud de France Développement, a confirmé ce lundi 13 juin devant près de 800 professionnels de la marque qu’elle proposera au vote des élus le 1er juillet prochain : « l’ouverture de Sud de France à l’ensemble du territoire régional. Plus d’une cinquantaine de producteurs ont d’ores et déjà fait part de leur intention de déposer une candidature lorsque les élus régionaux auront adopté l’ouverture de la marque Sud de France à l’ensemble de la nouvelle région. Cela sera donc possible dès le début du mois de juillet sur le site ww.sud-de-france.com.
01Son élargissement à tout le territoire de la Région sera une source de richesse, à l’image de l’immense diversité de nos produits et de nos savoir-faire, qui font, chaque jour, la fierté de nos concitoyens. Les partenaires de l’ex territoire Midi Pyrénées seront pleinement associés à l’extension de la marque avec notamment la présence de l’Institut de la qualité alimentaire (IRQUALIM), au comité d’adhésion mais également la chambre régionale d’agriculture ainsi que l’Association Régionale des Entreprises Agroalimentaires (AREA) ».
Carole Delga a également annoncé le lancement d’une réflexion pour définir un segment de marché supérieur pour les Signes d’Identification de la Qualité et de l’Origine (SIQO) de la région qui souhaiteront s’impliquer dans Sud de France.
A l’international, la présidente de Sud de France Développement a fixé un nouveau cap et ciblé de nouveaux marchés : « la marque Sud de France a réussi à s’imposer dans certains pays comme la Chine, notamment dans les métropoles. Mais il nous faut cibler de nouveaux marchés : ceux des villes secondaires et ceux de l’Angleterre et des Etats-Unis. Nous  nous y emploierons avec des missions de prospection dédiées aux opérateurs  régionaux ».

– Sud de France –  Chiffres clés* :
1 835 adhérents et 1 162 établissements touristiques Sud de France
8 800 produits agréés par la marque
1€ investi par Sud de France
C’est 41 € de chiffre d’affaires pour les entreprises régionales
En 10 ans, le prix de l’hectolitre de vin Sud de France exporté a progressé de 37,7 %

*statistiques au 1er juin 2016

RÉGION : 1ère CONFÉRENCE TERRITORIALE DE L’ACTION PUBLIQUE

CAROLE DELGA RÉUNIT À NARBONNE LES ÉLUS DE LA NOUVELLE RÉGION POUR INSTAURER LE DIALOGUE TERRITORIAL

Carole Delga, présidente de la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, a réuni jeudi après-midi les élus de la nouvelle Région, dans le cadre de la 1ère Conférence Territoriale de l’action publique (CTAP). Cette rencontre s’est symboliquement déroulée à Narbonne, à mi-chemin entre Toulouse et Montpellier.
Lors de cette conférence territoriale, la présidente de la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées a fortement affirmé sa volonté « d’instaurer sans tarder le dialogue territorial, qui est une nécessité pour renforcer la concertation entre les collectivités, et face à la nouvelle dimension de notre territoire ».
Cette première séance a permis une définition commune, par l’ensemble des participants, du rôle de la CTAP, ainsi que de leurs souhaits pour les territoires. Ce rendez-vous a également permis d’adopter le règlement intérieur de la CTAP, d’aborder la stratégie régionale pour l’emploi et la croissance, d’échanger sur l’état d’avancement du transfert de compétence en matière de transports départementaux et de prévention et gestion des déchets, ainsi que sur le projet de Conventions Territoriales d’Exercice Concerté, et de présenter le schéma d’accessibilité des services publics de l’Aude.
Crédit photo : Laurent Boutonnet
Crédit photo : Laurent Boutonnet
Carole Delga a insisté sur l’esprit dans lequel ce travail doit être mené : « ce contrat de territoire, construit sur l’échange et la confiance, doit permettre l‘expression de tous et un travail collectif qui donnera plus de lisibilité et de rationalisation à l’action publique. C’est aussi l’occasion d’aborder les enjeux de notre territoire et leurs conséquences pour demain. Réunir  les différents niveaux de collectivités nous permettra de bien cerner les prérogatives de chacun, d’établir un état des lieux et de définir les rôles de chacun. Je pense enfin à des compétences partagées : la culture par exemple. Il y a une vraie demande des acteurs culturels pour échanger, avec nous, sur ce thème. La proximité est également un vrai défi. Nous avons besoin de relais pour prendre en compte les spécificités de chaque territoire, être à l’écoute des besoins de nos concitoyens. A l’heure où ces derniers s’interrogent sur l’action publique en général et sur l’action des collectivités en particulier, les attentes sont fortes. Je suis convaincue que nous y répondrons dans l’intérêt général La concertation avant la décision, c’est aussi la méthode que j’ai choisi pour assurer la gouvernance de notre nouvelle région. Vous le savez j’y suis très attachée !« 
La Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées est l’une des premières nouvelles régions à réunir la conférence territoriale de l’action publique. Cette instance a été créée par la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (Maptam) du 27 janvier 2014, renforcée par la loi NOTRe et placée sous la présidence de la Région. Sa composition a été fixée par un arrêté du préfet de région. Elle réunit en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées 93 membres. Son rôle est d’être un d’élément de simplification et de rationalisation, par l’intelligence territoriale, de  la répartition des compétences (compétences exclusives, compétences avec un chef de file, compétences partagées) entre collectivités. C’est également un lieu de débats sur la délégation de l’exercice d’une compétence  – de l’État  ou entre collectivités –  mais aussi sur les plans et schémas confiés aux Régions.

RÉGION : HONG KONG, UN PARTENAIRE ÉCONOMIQUE PRIVILÉGIÉ ?

La Présidente de la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées Carole Delga a reçu mardi 7 juin à l’Hôtel de Région de Toulouse Chun Ying Leung, chef de l’exécutif de Hong Kong. Durant la matinée, un séminaire sur les relations économiques et les opportunités d’affaires entre Languedoc Roussillon Midi Pyrénées et Hong Kong a réuni une centaine de participants, dont des entreprises régionales.
 Crédit photo  Jean-Jacques Ader
Crédit photo Jean-Jacques Ader
La matinée s’est clôturée par un déjeuner, durant lequel Carole Delga est intervenue :« Hong Kong est pour Languedoc Roussillon Midi Pyrénées un partenaire économique privilégié. Hong Kong s’est imposée comme la porte d’entrée incontournable pour accéder au marché chinois, en particulier, et asiatique en général. En dix ans, les exportations françaises à destination de Hong Kong ont triplé pour atteindre 4,5 milliards d’€uros. Si le secteur de l’aéronautique compte pour un sixième des exportations françaises, d’autres secteurs illustrent le dynamisme des relations commerciales entre les deux pays : alimentaire, habillement, accessoires de mode, cosmétiques et parfums ou encore produits et équipements médicaux et pharmaceutiques. Il s’agit donc pour nos entreprises régionales d’un marché porteur et en pleine expansion. Hong Kong et Languedoc Roussillon Midi Pyrénées ont une longue tradition d’échange et je souhaite aujourd’hui renforcer nos partenariats.
Une nouvelle mission en Chine et à Hong Kong sera conduite par une délégation régionale en octobre prochain. Et j’invite la délégation hongkongaise à venir participer à Aeromoart, convention d’affaires internationale des industries aéronautique et spatiale qui se tiendra à Toulouse fin novembre ou encore au salon international des vins méditerranéens, Vinisud, en février 2017, à Montpellier. Nos deux territoires ont tout à gagner à un partenariat ambitieux et renforcé, au bénéfice de nos entreprises régionales », a conclu Carole Delga.
Organisée par la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, son agence économique Madeeli et le Hong Kong Trade Development Council (HKTDC), cette journée d’échange séminaire a eu pour objectif de présenter aux entreprises régionales les opportunités de business en Asie, ses perspectives commerciales, son écosystème propice aux start-ups, et d’engager les échanges entre entrepreneurs français et hongkongais sur les secteurs porteurs.
 Crédit photo  Jean-Jacques Ader
Crédit photo Jean-Jacques Ader

RÉGION – FORMATION : PLUS DE 70M€ POUR LA RÉMUNÉRATION DES STAGAIRES DE FORMATION PROFESSIONNELLE

Réunis en commission permanente vendredi 27 mai, les élus régionaux ont voté, sur proposition de la présidente de Région Carole Delga, une enveloppe de plus de 70M€ pour la rémunération, la protection sociale et les indemnités de transports des demandeurs d’emplois inscrits dans les programmes régionaux de formation professionnelle.
A travers ses différents dispositifs, notamment le programme régional de formation professionnelle, le programme régional qualifiant, les dispositifs pré-qualifiants Cap Métiers et Cap Avenir et les écoles de la 2ème chance (ER2C), la Région garantit aux demandeurs d’emploi une égalité d’accès à des formations qualifiantes et pré-qualifiantes ciblant les secteurs porteurs de l’économie régionale, pour leur permettre ainsi un accès ou retour rapide à l’emploi. Outre l’achat de places de formation, la Région a la responsabilité d’assurer la rémunération, la protection sociale et le versement des indemnités de transport des stagiaires de la formation professionnelle.
L’an passé, 60 000 demandeurs d’emploi de Languedoc Roussillon Midi Pyrénées ont suivi d’une formation dont près de la moitié a bénéficié d’une rémunération de la part de la Région. Pour l’année 2016, le budget régional total consacré à la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle s’élève à 73M€.
En 2016, la Région va plus loin avec le pilotage et la mise en œuvre du Plan national « 500 000 formations pour les demandeurs d’emploi ». Ce Plan représente, au niveau régional, un engagement de 90 M€ pour financer 30 000 places de formation supplémentaires par rapport à 2015, portant à 90 300 le nombre total de places en formation pour les demandeurs d’emplois en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées. 
Ce rapport a été adopté, seul le groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine ayant voté contre.

RÉGION – RAIL GRAND SUD-OUEST : LA DÉCLARATION D’UTILITÉ PUBLIQUE SIGNÉE DANS DEUX JOURS « UN PAS DE PLUS POUR LA GRANDE VITESSE »

« Nous franchissons actuellement une étape capitale dans la construction de la grande vitesse dans le Sud-Ouest européen«  a annoncé vendredi 3 juin la présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées Carole Delga.
« L’annonce faite par le secrétaire d’État aux transports Alain Vidalies de la signature de la déclaration d’utilité publique pour les LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax dimanche 5 juin, est un pas de plus vers la concrétisation d’un projet que nous défendons depuis tant d’années », a-t-elle poursuivi.
La question du financement reste maintenant à préciser, et ce, dans les meilleurs délais. « Je serai évidemment particulièrement impliquée dans les négociations qui vont maintenant s’ouvrir », a indiqué Carole Delga.
Le secrétaire d’Etat souhaite tenir des premières rencontres d’ici le 14 juillet. « Je serai au rendez-vous pour défendre le principe d’une maîtrise d’ouvrage publique et chercher des modes de financements innovants. Nous devons faire aboutir la construction de la grande vitesse dans le Sud-Ouest européen, pour faire de Languedoc Roussillon Midi Pyrénées un territoire encore plus attractif, dynamique, au service de l’emploi et de l’ensemble de nos concitoyens », a conclu Carole Delga.

RÉGION – ÉTATS GÉNÉRAUX DU RAIL ET DE L’INTERMODALITÉ : « UNE CONCERTATION DE GRANDE QUALITÉ »

80 jours pour faire le tour du rail, en 36 réunions publiques : tel est le défi de la concertation inédite lancée le 21 avril dernier à Capdenac-Gare (12), par Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, avec les Etats généraux du rail et de l’intermodalité.
A ce jour, plus de la moitié des rencontres s’est déjà tenue, en présence d’élus régionaux représentant la présidente de Région, sur l’ensemble du territoire régional, de Tarbes (65) à Limoux (11), en passant par Mirande (32) au encore Mende (48), réunissant plus de 2 000 participants.
« Aujourd’hui notre grande région doit faire face à de nouveaux défis. A nouvelle Région, politiques nouvelles. Et avant de décider d’une nouvelle politique, il nécessaire d’écouter : écouter les élus locaux, les syndicats de cheminots, les associations d’usagers, nos partenaires financeurs l’État, la SNCF, et d’écouter très largement nos concitoyens« , avait indiqué Carole Delga, lors du lancement des États généraux du rail et de l’intermodalité.
« C’est ce travail qui est en cours. Et à mi-parcours, nous ne pouvons que nous réjouir de la grande qualité de cet exercice démocratique », observe Jean-Luc Gibelin, vice-président de la Région en charge des mobilités et infrastructures de transports.
En parallèle de ces réunions, des questionnaires ont été mis à disposition dans les gares, les trains, dans le journal et sur le site Internet de la Région : www.regionlrmp.fr/rail. Plus de 6 000 personnes ont déjà répondu aux 20 questions posées par la Région concernant les TER, les autocars, les tarifs, les gares ou encore la grande vitesse.
« J’invite les usagers, mais aussi les non usagers qui ne l’ont pas encore fait, à participer jusqu’au 9 juillet prochain à cette grande et belle concertation publique. Nous avons besoin d’entendre un maximum de voix », encourage Carole Delga.
La concertation se poursuit, avec encore plus d’une quinzaine de réunions publiques à venir.
Le calendrier est à retrouver sur le site de la Région :
www.regionlrmp.fr/rail

RÉGION : RENCONTRES DE LA STRATÉGIE RÉGIONALE POUR L’EMPLOI ET LA CROISSANCE

Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, ouvrira le lundi 6 juin, à 9h30 à l’Hôtel de Région à Toulouse, les « Rencontres de la stratégie régionale pour l’emploi et la croissance ».
La Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées initie avec ces rencontres une démarche novatrice et ambitieuse d’élaboration conjointe de ses schémas régionaux : le schéma de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII), celui dédié à l’enseignement supérieur, à la recherche et à l’innovation (SRESRI) ainsi que le futur Contrat de Plan de développement des Formations et de l’Orientation Professionnelles (CPRDFOP) et le Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales (SRFSS).
Ils constitueront le socle de la Stratégie régionale pour l’emploi et la croissance de la Région pour les années à venir.
« Pour que notre stratégie régionale pour l’emploi et  la croissance soit cohérente, lisible et efficace, elle doit être en adéquation les besoins de nos territoires et des habitants de la Région. C’est pourquoi j’ai souhaité avec ces rencontres permettre une large concertation avec les acteurs régionaux du développement économique, dont le secteur agricole et touristique, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche, ainsi que les collectivités locales. C’est par la confrontation de leurs expériences et de leur connaissance fine des territoires que nous pourrons identifier au mieux les leviers de croissance à l’échelle de la grande région, en renforçant toujours  l’adéquation entre l’offre de formation et les besoins des entreprises du territoire régional », souligne Carole Delga.
Plus de 600 personnes sont attendues pour participer à la trentaine d’ateliers thématiques qui se dérouleront à Toulouse, les 6 et 7 juin, et à Montpellier, les 8, 14 et 15 juin. Deux journées d’échanges ont déjà eu lieu les 1er et 2 juin derniers lors desquelles se sont réunis les acteurs de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Afin d’aller au plus près des acteurs locaux sur l’ensemble des territoires, ces rencontres régionales seront déclinées en 18 réunions dans des villes de Languedoc Roussillon Midi Pyrénées d’ici fin septembre. 
« Nos travaux doivent être animés par une ambition claire : l’innovation doit concerner tous les secteurs avec en ligne de mire, la création d’emplois et le développement équilibré de tous les territoires. C’est une de mes priorités, pour que notre région, grande comme un pays, avec près de 6 millions d’habitants, soit compétitive à l’échelle européenne et internationale« , indique Carole Delga.
Les résultats des travaux engagés avec ces rencontres régionales et territoriales seront présentés lors de la Conférence régionale de l’emploi et de la croissance que Carole Delga souhaite tenir à l’automne prochain.
Les rencontres régionales pour la Stratégie régionale pour la croissance et l’emploi :
 – Lundi 6 juin – Toulouse (Hôtel de Région) : « Construire l’économie et les emplois de demain »
 – Mardi 7 juin – Toulouse (Hôtel de Région) : « Cultiver les compétences et l’esprit d’entreprise »
 – Mardi 7 juin  – Montpellier (Espace Robert Capdeville) « Recherche académique, recherche en partenariat  et valorisation : les sciences au cœur de la société »
 – Mercredi 8 juin – Montpellier (Espace Robert Capdeville) : « Structuration et gouvernance de la politique régionale d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation : contractualisations, partenariats »
 – Mardi 14 juin – Montpellier (Espace Robert Capdeville): « Développer les compétences au service des entreprises et des territoires »
 – Mercredi 15 juin – Montpellier  (Espace Robert Capdeville) : « Favoriser une croissance économique et sociale durable »

RÉGION : SOUTIEN AUX ENTREPRISES

La Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées s’est réunie en Commission permanente, vendredi 27 avril, à Montpellier.
Sur proposition de la présidente Carole Delga, les élus ont notamment attribué 22 nouveaux contrats d’appui en faveur d’entreprises régionales, pour un montant global d’1,7 M€, dont 150 000 € de fonds FEDER gérés par la Région.
« Avec ces aides, la Région permet le maintien ou la création de 70 emplois sur son territoire. Une réflexion est actuellement en cours afin d’élargir le dispositif à l’ensemble du territoire de Languedoc Roussillon Midi Pyrénées« , a déclaré Carole Delga.
Le détail des contrats d’appui attribués :
– 1 contrat d’appui Grande Entreprise Innovation a été accordé à l’entreprise Fibre Excellence à Saint-Gaudens (31) pour la réalisation de son projet de bio-raffinerie pour un montant de plus de 600 000 €.
– 2 contrats d’appui TPE / Artisanat ont été octroyés par la Région pour un montant total de 54 000 € aux entreprises Traiteur du Val de Cère (46) et MP+ (31). Ces fonds sont majoritairement destinés à l’acquisition de matériel dans le cadre de programmes de développement.
– 2 contrats d’appui pour l’Aide au Conseil Stratégique ont été accordés pour une enveloppe globale de 58 550 €. Ces fonds sont destinés à la réalisation de diagnostics au sein des entreprises Bras-Turlan (12) et Enciris Technologies (81).
– 7 contrats d’appui PME ont été accordés par la Région pour un montant total de 480 500 €. Parmi les entreprises soutenues, on note par exemple : Comptoir des bois de Sorèze (81), Gilbert Polytech (82) ou encore Aliasprint (31). Ces aides leur permettront  d’acquérir du matériel dans le cadre de leur programme de développement.
– 2 contrats d’appui Export ont été accordés aux sociétés Silos du Touch (31) et Syntony (31) pour un montant total de 200 000 € afin de leur permettre de prospecter de nouveaux marchés à l’international.
– 5 contrats d’appui TPE-Artisanat ont été attribués par la Région pour un montant total de 200 000 €. Parmi les TPE concernées : l’entreprise Atelier 160 (81) ou encore 3B Emballage (65).
– 3 contrats d’appui Innovation ont été octroyés pour montant global de plus de 163 000. Ces aides permettront aux entreprises comme Techform (31) de développer de nouvelles solutions innovantes.
Au total, depuis 2007, 1930 contrats d’appui ont été approuvés, pour une enveloppe globale de 260,4 M€, dont 116,9 M€ d’aides régionales sur crédits européens FEDER.
Ces rapports ont été adoptés à l’unanimité, à l’exception des cinq contrats d’appui TPE-Artisanat et du contrat d’appui export de l’entreprise Syntony, pour lesquels le groupe Front National / Rassemblement Bleu Marine s’est abstenu.

RÉGION : ÉCOLE RÉGIONALE DU NUMÉRIQUE

Lancement d’un appel à manifestation d’intérêt pour développer l’offre de formation sur le territoire

La Région a créé l’Ecole régionale du numérique (ERN) pour offrir aux demandeurs d’emploi possédant un faible niveau de qualification des formations innovantes au numérique (développeur-se web, maintenance réseaux…), secteur à fort potentiel d’emplois. Cette « école » se structure non comme un établissement mais comme un réseau de formations, en adéquation avec les besoins exprimés par les entreprises.
Afin de déployer l’Ecole régionale du numérique au-delà des métropoles régionales,  les élus régionaux réunis ce vendredi 27 mai en commission permanente, ont décidé de lancer, sur proposition de la présidente de Région Carole Delga, un appel à manifestation d’intérêt. L’objectif ? Recueillir les besoins des territoires désireux d’accueillir une session de formation de l’ERN.
 « L’École régionale du numérique est en marche. Il faut désormais poursuivre son déploiement en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, en prenant en compte à la fois la mixité des publics concernés et les besoins exprimés par les entreprises. La souplesse du modèle de l’ERN, organisée en réseau, nous permet justement d’adapter notre offre de formation au plus près des territoires avec, en ligne de mire, la création d’emplois. C’est la première de nos priorités », a notamment déclaré Carole Delga.
Cet AMI s’adresse aux collectivités territoriales et à leurs groupements, ainsi qu’aux établissements publics locaux de l’ensemble de Languedoc Roussillon Midi Pyrénées.
Les candidatures seront gérées au fil de l’eau avec deux vagues de sélection au 1er juillet puis au 2nd semestre 2016. La Région assurera la mise en place des formations et prendra en charge 100% des frais pédagogiques.  
Le règlement de l’AMI et le dossier de candidature sont à consulter et télécharger sur le site de la Région : www.regionlrmp.fr/ERN 
Ce rapport a été adopté, seul le groupe Front national / Rassemblement Bleu Marine ayant voté contre.

RÉGION – CRÉATION AUDIOVISUELLE : PLUS DE 800.000 € VOTÉS LORS DE LA COMMISSION PERMANENTE

La Commission permanente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées s’est réunie vendredi à Montpellier, sous la présidence de Carole Delga. Au cours de cette séance, une enveloppe globale de plus de 800 000 € a été votée, en faveur de sociétés de productions, associations et structures de diffusion et d’animation du secteur de l’audiovisuel et du cinéma.
La Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées apporte un soutien à la filière audiovisuelle qui comprend la création, la production, la diffusion et le patrimoine. Les dispositifs mis en place permettent d’accompagner le travail des auteurs et des producteurs régionaux et également d’encourager le développement de tournages, source de création d’emplois sur l’ensemble du territoire régional.
Grâce à cette aide, 17 projets sont soutenus, pour plus de 290 000 €. 
En phase de réécriture ou de développement :
– 6 projets de documentaires
– 4 projets d’animation
– 1 projet de fiction
En phase de production :
– 4 documentaires pour la télévision
– 1 court-métrage d’animation
– 1 long-métrage d’animation.
Plus globalement, la Région veille par son intervention à assurer une offre culturelle sur l’ensemble des territoires, dans le respect des initiatives territoriales et dans une action partenariale renouvelée.
Dans ce cadre, la Région apportera plus de 520 000€ en faveur des 15 bénéficiaires suivants : Institut Jean Vigo / Les amis du cinoch / Champ contrechamp / Oudeis / ACCILR / Eurodoc / Les rencontres cinématographiques du belvédère du rayon vert /
Cinémaginaire / Ciné-Rencontres / Pages et images / Artcam productions / Cyber group studio / Boxeur 7 / Ferris et brockman / Diaphana films.
Ces deux rapports ont été adoptés, seul le groupe Front national / Rassemblement Bleu Marine ayant voté contre.

RÉGION : 90 M€ POUR 30 000 PLACES DE FORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES EN LANGUEDOC-ROUSSILLON / MIDI-PYRÉNÉES

Le Plan régional de mobilisation pour l’emploi et la formation en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées entre dans sa phase opérationnelle.
Après la signature en avril dernier, d’un protocole d’accord entre la Région, l’Etat et les partenaires sociaux sur la déclinaison régionale du Plan 500 000 pour l’emploi et la formation professionnelle, les élus régionaux réunis en commission permanente ce vendredi 27 avril, ont adopté, sur proposition de la présidente de Région Carole Delga, deux conventions précisant avec l’Etat et Pôle Emploi la répartition et les modalités de financement des actions de formations supplémentaires mises en place en 2016.
Ce Plan représente, au niveau régional, un engagement de 90 M€ pour financer 30 000 places de formation supplémentaires par rapport à 2015, portant à 90 300 le nombre total de places en formation pour les demandeurs d’emplois en Languedoc Roussillon Midi Pyrénées en 2016. A cette somme s’ajouteront 21 M€ des partenaires sociaux (par le biais du Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels), qui permettront de procéder à des formations supplémentaires fin 2016.
Sur ces 30 000 places nouvelles, la Région s’engage à renforcer de plus de 9 000 places supplémentaires ses programmes de formations. Pôle Emploi formera 21 000 personnes de plus qu’en 2015. En tant que chef de file en matière de formation professionnelle, la Région assurera la coordination des achats de formations et veillera à la mise en cohérence de l’offre sur son territoire.
Comme l’a souhaité Carole Delga, l’effort de la Région sera notamment porté sur les formations qualifiantes et pré-qualifiantes :
« Notre objectif est de permettre aux personnes les plus fragiles, les plus éloignées de l’emploi, d’accéder à des certifications reconnues et de leur garantir ainsi une insertion durable sur le marché du travail. Nous allons également étoffer en priorité notre offre de formation sur des métiers porteurs d’emploi. Je pense au numérique, au BTP, à l’industrie, au tourisme-hôtellerie-restauration ou encore à l’agriculture », a notamment déclaré Carole Delga avant d’ajouter : « Nous le savons, la formation reste une arme essentielle pour lutter contre le fléau du chômage. La Région mettra tout en œuvre, avec l’ensemble de ses partenaires, pour faire du combat pour l’emploi une réussite pour l’ensemble de nos concitoyens ».
Afin de lancer sans délais de nouvelles actions de formations, la Région a également voté, lors de la commission permanente de ce vendredi 27 mai, une enveloppe globale de 14,7 M€ pour la formation des demandeurs d’emplois sur ses différents dispositifs (le programme régional de formation professionnelle, le programme régional qualifiant, les dispositifs pré-qualifiants Cap Métiers et Cap Avenir et les écoles de la 2ème chance…).
Ce rapport a été adopté, seuls les groupes Front national – Rassemblement Bleu Marine et Union des Elus de la Droite et du Centre ayant voté contre.

RÉGION : PLUS DE 285 M€ POUR ACCÉLÉRER L’AMÉNAGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DE SON TERRITOIRE

La Commission permanente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées s’est réunie vendredi 27 mai à Montpellier sous la présidence de Carole Delga.
Au cours de cette séance, une enveloppe globale de plus de 285 M€ a été individualisée. Parmi les investissements les plus importants, on peut noter :
– 103,9 M€ pour l’emploi, la formation professionnelle et l’apprentissage
–  70,5 M€ pour les transports et les infrastructures
–  Plus de 46,1 M€ pour l’éducation et la jeunesse
– 12,6 M€ pour l’agriculture, l’agro-alimentaire et la viticulture
– 12,6 M€ pour la culture, le patrimoine et les langues régionales
– 10,7 M€ pour la transition énergétique, la biodiversité, l’économie circulaire et les déchets
– 7,7 M€ pour l’industrie, les grands groupes et les services aux entreprises
– 5,3 M€ pour l’aménagement du territoire, les TIC et les politiques contractuelles
– 5,1 M€ pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation
– 4,3 M€ pour la Méditerranée
– 1,2 M€ pour l’économie de proximité
– Plus de 1,1 M€ pour le sport.

RÉGION : LA RÉGION LANCE L’ASSEMBLÉE DES TERRITOIRES

Lors de l’assemblée plénière de jeudi 26 mai, la Région a créé une « Assemblée des Territoires », organe consultatif propositionnel placé auprès du Conseil Régional et lieu d’expérimentation. Un outil nouveau et original qui rappelle l’importance que la Région apporte à l’écoute, à la concertation  et confirme sa volonté de s’adresser directement aux destinataires de ses politiques.
Pour Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées :
« L’Assemblée des Territoires, aux côtés de la Région, nous permettra d’inscrire nos politiques dans la proximité et la solidarité. Cet organe consultatif incarnera la diversité de nos territoires ».
L’Assemblée des Territoires est composée d’élu-es locaux-ales du Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, ne siégeant pas au sein du Conseil Régional, et comporte autant de membres que la Région, soit 158 sièges.
Les membres de cette Assemblée sont déterminés par les territoires de projet (PETR, Pays, PNR, GAL), les agglomérations et métropoles existants, en assurant une représentation permettant de bien prendre en compte les attentes et propositions des territoires ruraux
Les élu-es de chaque territoire désignent librement leurs représentant-es à l’Assemblée des Territoires, en respectant la parité femme/homme dans la composition de leur délégation. Ils tiendront également compte des diversités existantes au sein de leurs territoires, tels que les bassins de vie.
Les objectifs de l’Assemblée des Territoires :
– être une instance chargée de faire vivre l’équité territoriale (en faisant, par exemple, des recommandations pour améliorer l’accès à des services et des équipements proches et de qualité) ;
– être une instance où s’incarne la diversité des territoires de notre nouvelle et grande région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées (par exemple, au travers de la valorisation des savoir-faire industriels et artisanaux, ou encore par la promotion des atouts naturels) ;
– être un espace de réflexion autour des principaux sujets qui seront inscrits à l’agenda de la Région, en particulier ceux concernant l’aménagement du territoire ;
– être un organe de propositions à la Région sur les grands dossiers régionaux ;
– être un espace d’échange des bonnes pratiques ;
– être un espace d’expérimentation, de mutualisation et d’innovation dans la mise en œuvre des politiques publiques.
Cette instance unique en France tiendra sa 1ère séance en octobre 2016.
Le rapport a été adopté à 76 voix pour, 61 contre et 17 abstentions.

RÉGION : LE PROJET GPSO VALIDÉ PAR LE CONSEIL D’ÉTAT

Carole Delga : « Une excellente nouvelle pour la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées »

Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées, a réagi ce mercredi 25 mai, suite à la décision prise par le Conseil d’Etat sur le grand projet ferroviaire du Sud-Ouest (GPSO) :
« Je me félicite de la décision du Conseil d’État qui reconnaît l’utilité publique du GPSO. Il va dans le sens que nous défendons depuis des années, à savoir qu’il s’agit d’un seul et unique projet avec le tronçon Paris-Bordeaux, d’une part, puis les lignes Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax, d’autre part. 
Nous attendons à présent que les délais fixés pour leur réalisation soient tenus : 2024 pour la ligne Bordeaux-Toulouse, 2027 pour la ligne Bordeaux-Dax et 2032 pour la connexion à l’Espagne.
Pour cela, la Déclaration d’utilité publique doit être prononcée par l’Etat d’ici le 8 juin. 
Nous devrons ensuite tenir rapidement une réunion sur le financement de Bordeaux-Toulouse. J’avais rencontré le président de la République il y a quelques semaines pour défendre sur ce dossier le principe d’une maîtrise d’ouvrage publique.
La réussite de ce projet stratégique suppose une dynamique innovante dans sa conduite et dans ses financements. La Région sera au rendez-vous. 
Ma détermination est totale pour que ce projet majeur pour l’aménagement de notre territoire, l’emploi et le dynamisme de Languedoc Roussillon Midi Pyrénées soit réalisé dans les meilleurs délais ».
LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
novembre 2017
D L Ma Me J V S
« oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930