DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

avril 2021
D L Ma Me J V S
« mar    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Sainte Rita racontée par André Bonet

"Prier 15 jours avec Sainte Rita" est le titre du dernier ouvrage d'André Bonet.

« Prier 15 jours avec Sainte Rita » est le titre du dernier ouvrage d’André Bonet.

Conférence littéraire à l’église de La Tour-Bas-Elne

Ceux qui connaissent André Bonet ne seront pas étonnés de cette passion pour Sainte Rita qui habite le Président du Centre Méditerranéen de Littérature. Rattrapé par la foi il y a quelques années déjà, c’est grâce à Jean-Marie Vianney, dit le Curé d’Ars (1786-1859), qu’André Bonet a « été ramené sur ce chemin là », après « un passage à vide dû à des blessures personnelles. J’ai décidé de me rendre à Ars-sur-Formans et j’ai marché sur ses traces pendant des années, je suis même devenu ami avec l’évêque du Diocèse ». Hasard de la vie ou main de Dieu selon les croyances de chacun, André Bonet a découvert Rita de Cascia alors qu’il donnait une conférence sur le Curé d’Ars, précisément le jour de la fête de cette Sainte qui allait inspirer sa vie.
C'est l'ami de 30 ans, Adel M'zouri, Conseiller Municipal de la Tour-Bas-Elne qui présente André Bonet et ouvre la conférence sur Sainte Rita.

C’est l’ami de 30 ans, Adel M’zouri, Conseiller Municipal de la Tour-Bas-Elne qui présente André Bonet et ouvre la conférence sur Sainte Rita.

C’est à l’initiative de cet ami de trente ans qu’est Adel M’Zouri, vêtu cette fois de son costume de Conseiller Municipal de La Tour-Bas-Elne et non de celui d’Aznavour qu’il interprète avec un tel talent sur toutes les scènes du département, que l’homme de lettres, passionné par cette Sainte au destin hors du commun, présentait devant une trentaine de personnes son dernier ouvrage « Prier 15 jours avec Sainte Rita » (Nouvelle Cité) dans la charmante petite église St Jacques nichée au centre du village.
Etrange vie en effet que celle de Ste Rita, étrange et fascinante à la fois, mais aussi mouvementée et tragique. Née en 1381, à Roccaporena en Italie près de Cascia en « verte » Ombrie, Rita, qui est peut-être le diminutif de Margherita, est la fille unique d’Antonio Lotti et d’Amata Ferri, à la déception de son père qui aurait préféré un solide gaillard pour travailler aux champs. Dès le début de sa vie, elle sera confrontée aux dangers de la mort. Tout d’abord ce berceau posé dans les champs sous un essaim d’abeilles qui entrent dans sa bouche et en ressortent sans la tuer, en sera le premier signe. Plus tard, elle se mariera avec un homme brutal qui lui est inconnu, imposé par son père et qui mènera une vie de débauche. Très vite elle aura deux jumeaux qui transformeront ce mari en homme vertueux qui prendra conscience de la beauté et de la fragilité de sa femme, ce seront les mois les plus heureux dans la vie de Rita. Hélas de courte durée, cet époux devenu parfait sera assassiné dans des conditions abominables. Cette femme, qui venait déjà d’enterrer son père et sa mère, reprend le chemin du Cimetière. Mais le sort s’acharne et ce sera au tour de ses deux enfants de succomber d’une épidémie, probablement  de la peste.
Une trentaine de personnes s'est déplacée pour assister à la conférence.

Une trentaine de personnes s’est déplacée pour assister à la conférence.

Une femme profondément marquée par la souffrance qui continue à accepter son destin et qui se sent portée vers le Monastère, elle devient religieuse au couvent de Cascia, après bien des réticences de la part de la congrégation qui finit par l’accueillir. Son passé n’existe plus, une vie nouvelle s’ouvre à elle mais elle sera humiliée par la Mère Abbesse pour éprouver son don d’obéissance, qui est une des règles absolues des Augustiniennes. Elle demandait dans ses prières à partager une infime partie des souffrances du Christ, prières exaucées puisqu’elle sera « transpercée par une épine du Christ » qui la fera souffrir les quinze dernières années de sa vie. Cette épine va être contagieuse aux yeux des religieuses, à tel point que son front va dégager des odeurs insupportables. Elle se retrouvera mise en quarantaine au fond du monastère dans une cellule obscure où elle finira sa vie dans une souffrance totale, sans même avoir la force de monter sur sa paillasse pour dormir. Elle mourut en 1457 à l’âge de 76 ans, âge canonique pour l’époque.
LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
avril 2021
D L Ma Me J V S
« mar    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930