DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

décembre 2019
D L Ma Me J V S
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

L’emploi au cœur du débat

L’Agglo. : « Le budget 2013 est un authentique plan de relance »

Tous les Maires sauf J. Vila voteront le Budget Primitif 2013.

Tous les Maires sauf J. Vila voteront le Budget Primitif 2013.

Deuxième dossier présenté et mis au vote lors du dernier Conseil Communautaire, le Budget Primitif (BP), « le dernier budget du mandat, un moment important » pour J.Paul Alduy à qui échoit le soin de le présenter. « 2012, une année charnière où les équilibres financiers de PMCA ont été profondément modifiés. Le plan de vol était clair et en quelques semaines, la disparition de Dexia, et de 25 M€ de lignes de trésorerie, on aurait pu baisser les bras et mettre PMCA au ralenti. On a choisi l’effort. On a repris les plans de financements, mis en place un contrôle de gestion plus précis, revisité la programmation des investissements, mais surtout on a sollicité les banques qui nous ont fait confiance, même si les emprunts étaient plus chers et de durées limitées. On a augmenté notre dette de l’ordre de 20%, j’assume ce choix (10.285.864 M€ d’intérêts au BP 2013). Investir malgré la crise c’est investir contre la crise. Nous avons injecté dans l’économie locale plus de 100 M€ d’investissements. Notre effort s’est traduit par le sauvetage de l’ordre de 2000 emplois, je vous propose le même chemin pour 2013. Nous commençons l’année avec un excédent de fonctionnement de 5 M€ et de 12 M€ en investissements mais surtout nous avons reconstitué notre fond de roulement à hauteur d’un mois ½ de dépenses soit 35 M€ ce qui nous évitera les difficultés de paiements du 1er semestre 2012, envers notamment les entreprises de nos chantiers » plaide J.Paul Alduy qui pense avoir rétabli le plan de vol. Difficultés qui avaient obligé PMCA à emprunter en catastrophe quelques 30 M€ avant l’été afin d’éviter une toujours possible mise en cessation de paiement de ce gros porteur en difficulté. « Mais force est de constater que la situation économique nationale continue de s’aggraver, nous sommes en fait en récession. Même si notre territoire résiste, le secteur du bâtiment est en crise avec un matraquage fiscal qui a accéléré les délocalisations d’investissements. Et voilà que le Gouvernement nous annonce une baisse de 4.5 M€ pour les collectivités locales dans les deux années qui viennent avec des dizaines de milliards d’investissements et des dizaines de milliers d’emplois perdus. Le contexte économique exacerbe la tentation de réduire fortement le volume de nos investissements et nous interdire tout appel à l’emprunt. En toute lucidité, je vous propose au contraire la prise de risque sur l’avenir pour soutenir l’économie de notre département.

J.Paul Alduy défend avec conviction et ferveur le budget 2013, tout en assumant clairement ses choix d'accroître la dette (Photo J. Marie Artouzoul).

J.Paul Alduy défend avec conviction et ferveur le budget 2013, tout en assumant clairement ses choix d’accroître la dette (Photo J. Marie Artouzoul).

Le budget que je vous propose est un authentique plan de relance. Pas d’augmentations d’impôts mais nous augmentons l’investissement avec 106 M€ (+6%) grâce à un emprunt de l’ordre de 35 M€, avec une aide à l’habitat social,  dette importante qui dépassera les 500 M€, avec en contrepartie des actifs bien supérieurs à cette dette. J’assume le risque d’endettement mais j’affirme que ce risque est maîtrisable, en conscience incontournable. Un message à tous ceux qui se battent pour l’emploi, PMCA est à leurs côtés, nous croyons aux atouts de notre territoire ». Long plaidoyer du Président défendant son budget qui n’empêchera pas le Maire de Cabestany (PC) de le contester. « Lors du débat d’orientation budgétaire, le Président a terminé en disant « il faut maintenir le cap ». Je lui répondais « il faut changer de cap ». En bon marin qu’il est, il sait que lorsqu’il y a tempête, il faut réduire la voilure. Non seulement on ne la réduit pas mais on l’augmente, notre bateau risque de prendre l’eau. L’agglo. a beaucoup dérapé et a trop financé de projets qui n’ont rien de communautaires comme le théâtre de l’Archipel, je vous demande de vous en souvenir, une majorité des maires était contre. Le nouveau mot d’ordre est le marketing territorial ! L’USAP et le basket pourraient même être subventionnés à travers l’agence de développement, il fallait oser… Il serait plus sérieux que nous revenions dans nos compétences, la culture et le sport ne sont pas des compétences de l’Agglo. Les décisions prises donnent l’impression que nous sommes au service de la ville-centre, elle-même sur-endettée, il faut tout faire pour permettre au Maire de Perpignan d’être réélu afin de préserver une majorité à l’Agglo. Quant au Centre du monde, un échec commercial, des commerces et des bureaux fermés. Une commune est oubliée, Cabestany, une des grandes contributrices au budget, pratiquement aucun crédit depuis deux ans ».

La majorité des conseillers communautaires suivra l'orientation budgétaire prise par J.Paul Alduy et Bernard Dupont.

La majorité des conseillers communautaires suivra l’orientation budgétaire prise par J.Paul Alduy et Bernard Dupont.

Le pôle nautique de Canet n’est pas épargné « en grande difficulté dans lequel l’Agglo. a investi une quarantaine de Millions, huit de ses entreprises seraient en cessation d’activité. Ce budget est atteint de cataracte, une perte de vue de loin aggravant gravement l’endettement, les délégués de notre commune ne le voteront pas ».
Daniel Mach sera le premier à défendre vivement ce budget. « Monsieur Vila nous dit « laissons tomber nos entreprises ». Je n’ai pas fait de grandes études mais sans entreprises pas de salariés, celles qui périclitent débauchent ! 6% d’investissements en plus, c’est la seule collectivité qui met autant d’énergie à soutenir l’activité ». J.Marc Pujol réagit lui aussi « De mon point de vue, les collectivités n’ont pas d’autre choix que d’investir, seul moyen de créer des emplois ». François Calvet attire quant à lui « l’attention sur ce travail très important, ce budget est un budget de combat pour notre territoire, notre façon de répondre au désespoir c’est de maintenir un haut niveau d’investissements, un signal donné aux entreprises ». « Une assemblée où la parole est libre » conclut J.Paul Alduy. Reste à espérer pour l’Agglo. et ses villes contributrices que le coup de poker de ce nouvel endettement ne sera pas engagé en pure perte, les entraînant dans d’inévitables et graves difficultés financières…

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
décembre 2019
D L Ma Me J V S
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031