DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
DRAPEAU FRANCAIS
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Passerelle N°438 pub
LOGO IFA 2016 190 jpg
PUB JPA
JPA 2
Alcool 190
Salaud d'élu
COUV 190
pub-les-insurges-190
01-190
limposteur
buisson-1ere-couv
couv-un-quinquennat-pour-rien-190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
1ère couv 190
guide-des-associations-2016
PUB réduite DirectSud 190
ATTENTION AU FEU 190
Bandeau conseils incendie 190
Affiche 190
Livre Mona Fajal 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
AFFICHE 190
HOLA BONJOUR
1ère de couv. 190
CARTE VERSO 190
CARTE RECTO 190
CERCLE RIGAUD 190
PERPIGNAN-logo+accroche-droite-quadri-2011
Logo Barcarès 190 PPI
PUB LES CATALAN 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
pub agglo
PUB la ruche 190
Pour une poignée de terre COUV 190
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
AFPCAB
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

décembre 2017
D L Ma Me J V S
« nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

PERPIGNAN : ESCROQUERIE AU PRÉJUDICE D’UNE PERSONNE ÂGÉE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Mercredi 08 novembre dans la matinée, deux individus, un père et son fils, se prétendant être spécialistes en toiture, font du démarchage à domicile dans le quartier du Clos-Banet à Perpignan.
Ils sonnent à la porte d’un octogénaire et se font autoriser l’accès sous prétexte que des tuiles se décollent de sa toiture.
Profitant de la vulnérabilité de leur hôte, ils lui proposent leurs services et demandent à accéder à la toiture pour effectuer les réparations.
Tandis que le père reste au contact de la victime, le fils monte sur le toit et en redescend une heure après, prétendant avoir effectué les travaux pour lesquels, il établit une facture s’élevant à 1500 €uros.
La victime ne pouvant s’acquitter sur le champ de cette somme, ils lui proposent de lui acheter son véhicule pour un montant de 1000 €uros et lui indiquent qu’ils se représenteront à son domicile pour lui apporter le montant restant dû, c’est-à-dire 500 €uros.
Troublée par ces manœuvres, la victime accepte, et les documents relatifs à la vente sont immédiatement rédigés. Bien entendu, les entrepreneurs peu délicats, n’oublient pas de prévenir un autre membre de la famille afin de venir récupérer au plus vite leur acquisition largement sous-évaluée, le véhicule ne présentant que 30 000 km au compteur.
Les esprits repris et n’ayant plus de nouvelles « de ces malhonnêtes acheteurs », quelques jours plus tard, l’octogénaire prend conscience de s’être fait escroquer et décide de déposer une plainte au commissariat de police.
La suite des investigations est confiée au Groupe de voie Publique de la Sûreté Départementale.
D’emblée les enquêteurs font vérifier les travaux entrepris sur la toiture et les doutes sont immédiatement confirmés : les réparations ont été effectuées de façon sommaire par une simple apposition de scotch sur les fissures relevées, ne laissant ainsi aucune ambiguïté sur les intentions pernicieuses des pseudos entrepreneurs.
Rapidement identifiés, les mis en cause âgés de 42 et 20 ans, défavorablement connus des services de police, notamment le plus âgé pour des faits similaires, sont convoqués au commissariat et placés en garde à vue.
Entendus sur les faits, le père de famille niera toute manœuvre frauduleuse dans leurs agissements tandis que son fils finira par reconnaître les faits.
Le véhicule a pu être restitué à la victime.
À l’issue de leurs gardes à vue, ils faisaient tous les deux l’objet d’une convocation ultérieure devant le tribunal correctionnel de Perpignan pour répondre des faits d’escroquerie sur personne vulnérable.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Laisser un commentaire

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
décembre 2017
D L Ma Me J V S
« nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31