DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

juillet 2019
D L Ma Me J V S
« mai    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

RÉFORME DU 1er CYCLE UNIVERSITAIRE : UNE USINE À GAZ POUR CONTINUER À SAPER LE SERVICE PUBLIC DE L’UNIVERSITÉ

Par Francis DASPE
co-secrétaire départemental du PG 66 et président de la Commission nationale Education du PG

Logo Parti de gauche
Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu et partager largement
Le Parti de Gauche 66 exprime ses plus vives inquiétudes quant à la réforme de l’orientation en premier cycle universitaire présentée par le gouvernement. Les contorsions dilatoires autour des capacités d’accueil, des remises à niveau obligatoires par des cours en ligne ou des parcours aménagés cachent mal le point aveugle de ce « plan » : l’absence de moyens pérennes.
Ce projet est centré sur le « contrat de réussite pédagogique individuelle », la modulation des cursus et les modalités de sélection à géométrie variable. Son véritable objet vise à détruire ce qui reste de l’unité du service public de l’université. C’est un avant-goût de la loi annoncée pour l’an prochain qui officialisera la partition du Supérieur avec les « universités de recherche » sélectives d’un côté et de l’autre le service public paupérisé des « universités de bassin », où seront massés les étudiants refusés dans les établissements du premier type. On sait d’emblée dans quelle catégorie sera classée l’Université de Perpignan !
Cette réforme a tout d’une usine à gaz. La multiplication des étapes et des interlocuteurs aggravera l’insécurité des lycéens. Tant que les budgets ne seront pas revalorisés afin d’augmenter les capacités d’accueil pour faire face aux besoins réels, même si le mot sélection n’est pas prononcé, la chose sera bien une réalité tenace. L’engorgement des tribunaux administratifs, l’explosion du nombre d’étudiants mal-logés ou SDF après avoir été acceptés in extremis en septembre s’amplifieront.
Le Parti de Gauche 66 estime que le succès de tous les étudiants passe par une augmentation drastique du budget des universités, avec un recrutement massif d’enseignants-chercheurs et la construction de locaux. Il porte l’idée de la mise en place d’une allocation autonomie permettant aux étudiants de se concentrer sur leurs études. Reconstruire un service public national fort, ouvert et unifié : voilà l’urgence pour réussir le défi de la qualification et de l’émancipation.

Laisser un commentaire

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
juillet 2019
D L Ma Me J V S
« mai    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031