DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

décembre 2019
D L Ma Me J V S
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

PERPIGNAN – SÉCURITÉ ROUTIÈRE : UNE ACTION DÉTERMINÉE DES POUVOIRS PUBLICS

« UNE RÉPRESSION QUI VISE À ÉVITER L’ACCIDENT »

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu et partager largement 

Lire le dossier complet en fin d’article

Intervention musclée de la PM de Perpignan lors d'une simulation d'arrestation
Intervention musclée de la PM de Perpignan lors d’une simulation d’arrestation
Les désormais traditionnelles « rencontres de la sécurité » avaient lieu samedi dernier face au Palais des Congrès de la capitale roussillonnaise, une occasion pour le Préfet de réunir la presse locale en Préfecture et de faire un point précis sur la politique du Gouvernement concernant la lutte contre l’insécurité routière, thème qui fut cher à l’ancienne Préfète Josiane Chevalier et à sa Sous-Préfète Directrice de Cabinet Hélène Girardot complètement abandonné par Philippe Vignes, au moins sur la communication qui n’est pas le point fort de l’actuel Préfet.
Emmanuel Barbe, le Préfet Philippe Vignes et Monsieur Moto national Pascal DUNIKOWSKI
Emmanuel Barbe, le Préfet Philippe Vignes et Monsieur Moto national Pascal DUNIKOWSKI
Une mortalité supérieure à l’Espagne
C’est en compagnie du Délégué Inter-Ministériel à la Sécurité Routière Emmanuel Barbe que les principales campagnes de prévention et de l’évolution de la réglementation et des moyens de contrôles instaurés par le gouvernement visant à inciter les conducteurs à respecter le code de la route sont largement détaillées et précisées, l’objectif étant de passer en dessous de 2000 tués par an à l’horizon 2020 (3469 en 2016, lire http://www.securite-routiere.gouv.fr/medias/espace-presse/publications-presse/la-mortalite-routiere-se-stabilise-en-2016), dans un pays où la mortalité se situe dans la moyenne européenne mais supérieure à l’Espagne (1869 en 2016) même si la péninsule Ibérique compte un peu moins de 50 Millions d’habitants contre 67 Millions en France, qui revient pourtant de beaucoup plus loin et qui possède désormais dans son arsenal répressif à la fois le permis à points et un nombre très important de radars (lire http://www.20minutes.fr/societe/1964363-20161118-pays-europeens-deplorent-plus-victimes-accidents-route et https://www.touteleurope.eu/actualite/la-mortalite-routiere-en-europe.html).
 Intervention publique du Préfet Philippe Vignes
Intervention publique du Préfet Philippe Vignes
Vitesse + alcool : un scénario catastrophique
Dans le département, les statistiques d’accidentologie s’inscrivent dans la moyenne nationale, 300 accidents corporels, 350 blessés, 25 à 30 tués chaque année, sans qu’aucun progrès ne soit constaté. Philippe Vignes insiste sur le fait que « derrière ces chiffres, il y a des réalités humaines, familiales terribles et des vies brisées, pour un mort on a sept blessés graves ». Les véhicules légers concentrent 54% des accidents et 50% des tués, les deux roues motorisés sont impliqués dans seulement 10% des accident mais représentent 26% des tués (23% à l’échelon national). 15% des piétons sont impliqués en forte progression ces trois dernières années. Le Préfet tient à rappeler que « L’alcool est responsable de près d’un tiers des accidents mortels, 39% dans les Pyrénées-Orientales de 2012 à 2016 et de 35% en 2017″. Quant aux causes, Philippe Vignes observe « une très forte sur-représentation de l’alcool, 11% des accidents et 40% des tués. 25 morts par an c’est évitable. Chaque accident correspond à un scénario vitesse + alcool donne un résultat catastrophique ». Quant à la vitesse excessive, elle représente 7% des accidents et 15% des tués.
Le Procureur J.Jacques Fagni fait un point judiaire public sur la thématique de la sécurité
Le Procureur J.Jacques Fagni fait un point judiciaire public sur la thématique de la sécurité
Un nouveau radar autoroutier
Sur les routes, les contrôles d’alcoolémie se doublent désormais de contrôles stupéfiants grâce à des tests salivaires, Philippe Vignes rappelle que la moindre trace de stupéfiant aboutit à 6 mois de suspension de permis de conduire. Quant à la vitesse excessive, pour les 10 premiers mois de 2017, il y a déjà 85.000 flashes avec une baisse significative par rapport à 2016, « il y a un message qui passe, les radars ont permis une baisse du nombre de victimes » estime le Préfet, signalant un nouveau radar en cours d’installation sur la section autoroutière concernée par l’élargissement, plus précisément dans la descente entre le Perthus et Le Boulou dans la partie la plus dangereuse.
Caroline Pierre, chef du Service Départemental du Renseignement Territorial, le DMD Christophe Correa, le Lt Colonel DEnis Nauret et Monsieur moto national
Caroline Pierre, chef du Service Départemental du Renseignement Territorial, le DMD Christophe Correa, le Lt Colonel DEnis Nauret et Monsieur moto national
Les radars pompes à fric ?
Le Délégué Interministériel Emmanuel Barbe s’en offusque. « Les accidents mortels sont sur des axes où il y a des radars, s’ils ont été installés à ces endroits c’est que les études d’accidentologie ont montré qu’on était à des endroits dangereux là où il y a des victimes. La politique d’en installer va continuer, peut-être pas d’en mettre davantage mais en changeant les endroits ». Avec aussi des radars qui mesurent la vitesse moyenne entre deux points, avec des panneaux et marquages horizontaux. Remettant les pendules à l’heure, « Ce débat sur les radars pompe à fric, c’est vraiment une désinformation de personnes qui voudraient continuer à rouler en étant indifférents aux autres et à penser qu’ils sont seuls sur la route. Et même quand ils sont seuls sur la route, c’est la collectivité qui paie ! (…) Nous faisons de la répression par la sanction, mais cela reste de la prévention » insiste-t-il.
Démonstration d'arrestation
Démonstration d’arrestation
Véhicules radars : pourquoi des entreprises privées ?
Sur la question des véhicules radars totalement automatisés dont la conduite est confiée à des entreprises privées, il est précisé que les « agents » n’ont aucune activité de verbalisation, les contraventions sont transmises et vérifiées à Rennes par des Officiers de Police Judiciaire qui sont les agents verbalisateurs. L’entreprise ignore tout de l’activité de la voiture et à quel moment elle « verbalise ». Quant à la rétribution de l’entreprise, non seulement elle est fixée au nombre de kilomètres mais surtout il y a une amende si elle fait plus de kilomètres que ce qui est dit, avec des véhicules géolocalisés. il y a donc des garde-fous. Pour ce qui est des itinéraires, ils sont définis par le Préfet en fonction de l’accidentalité.
Pourquoi ce choix ? « Les forces de l’ordre sont occupées à de nombreuses tâches, elles n’ont pas le temps de faire rouler ces voitures, on était totalement dans l’incapacité de l’organiser avec des agents publics pour atteindre le même effet », avec comme objectif d’avoir des véhicules qui roulent en tous lieux et à toutes heures sur le réseau et créent un élément d’incertitude, de plus totalement indétectables par les avertisseurs. 
La PM de Perpignan lors d'une simulation d'arrestation musclée
La PM de Perpignan lors d’une simulation d’arrestation musclée
Des radars leurres
Vont également arriver sur les routes des « radars leurres », le contrat est signé, ils seront 10.000 et un sur six sera en fonction, avec une rotation permettant de multiplier les zones. Même actifs, ces radars ne flasheront pas, impossible de savoir s’ils sont activés ou non… Ils ont par ailleurs la faculté de discriminer la vitesse maximale selon le type d’engin. Autre technique, la multiplication des panneaux indiquant « contrôles possibles », avec des radars autonomes qui sont déplacés. « L’objectif n’est absolument pas de faire de l’argent » affirme Emmanuel Barbe, « c’est de faire en sorte que la vitesse, qui est la mère des combats, soit respectée ».
Le Préfet Philippe Vignes, Le maire de Perpignan J.Marc Pujol et le Député Louis Aliot
Le Préfet Philippe Vignes, Le maire de Perpignan J.Marc Pujol et le Député Louis Aliot
Trois chiffres pour étayer ses dires : « En 2016, les radars ont rapporté 920 M€, l’an prochain ce sera plutôt 1,1 Milliard, dans le budget de l’État la sécurité routière coûte 3,6 Milliards € en salaires et équipements. Pour la société, c’est 38 Milliards d’€uros, quand quelqu’un dit « je roule vite, je prends mes responsabilités », en fait il ne les prend qu’à moitié, s’il faut le ramasser au bord de la route et le réparer toute sa vie, c’est la collectivité qui paie ». 
« Des actes stupides et criminels »
« Dans notre pays il y a une passion c’est de faire des appels de phares pour signaler la police. C’est étonnant, vous signalez à quelqu’un que vous ne connaissez pas qui pourrait saoul ou dangereux la présence les forces de l’ordre qui sont là pour sécuriser une route. C’est un acte profondément incivique, stupide et criminel ! » s’indigne-t-il. « Sans compter que vous pourriez avoir quelqu’un qui a enlevé une petite fille ou que sais-je encore ! », complète-t-il. Vu sous cet angle…
Sur le plan de la communication plusieurs campagnes vont être lancées : contre le fléau qu’est l’utilisation du téléphone portable à la main, du non-port de la ceinture à l’arrière et contre les stupéfiants, avec l’appui des réseaux sociaux.
« J’ai voulu que ce salon soit celui de la sécurité routière, la violence routière, ça tue tous les jours » insiste le Préfet Philippe Vignes, avant de procéder à l’inauguration du « VILLAGE DE LA SÉCURITÉ » qui proposait des animations dynamiques et des stands d’information portant sur les thèmes de la sécurité routière, la sécurité civile et les secours en montagne, la sécurité publique, la cybercriminalité et la prévention de la radicalisation.
Comme chaque année, un « RALLYE MOTO SÉCURITÉ ROUTIÈRE » était organisé au départ de Rivesaltes, une journée de sensibilisation aux dangers de la route pour les motards titulaires d’un permis de moins de deux ans, avec des cours théoriques sur les trajectoires de sécurité et des ateliers pratiques, en présence de Monsieur Moto national Pascal DUNIKOWSKI   et Monsieur Moto départemental Jackie MORIN.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Le Préfet fait une déclaration publique en présence des parlementaires L.Aliot, Sébastien Cazeneuve, Romain Grau et Jean Sol
Le Préfet fait une déclaration publique en présence des parlementaires L.Aliot, Sébastien Cazenove, Romain Grau et Jean Sol
Le Commandant de la PMStéphane CAUSSIGNAC & le Lt Colonel Denis NAURET
Le Commandant de la PM Stéphane CAUSSIGNAC & le Lt Colonel Denis NAURET
Louis Aliot par en patrouille
Louis Aliot part en patrouille ?
Louis Aliot et le DMD Christophe Correa
Louis Aliot et le DMD Christophe Correa
Louis Aliot vient de signer son adhésion LR avec Jean Sol
Louis Aliot vient de signer son adhésion LR avec Jean Sol
COUVRENCONTRES SÉCURITÉ - Accidentalité 01RENCONTRES SÉCURITÉ - Accidentalité 02

RENCONTRES SÉCURITÉ - Accidentalité 03

RENCONTRES SÉCURITÉ - Accidentalité 04

RENCONTRES SÉCURITÉ - Dossier de presse 02

RENCONTRES SÉCURITÉ - Dossier de presse 03

RENCONTRES SÉCURITÉ - Dossier de presse 04

RENCONTRES SÉCURITÉ - Dossier de presse 05

RENCONTRES SÉCURITÉ - Dossier de presse 06

RENCONTRES SÉCURITÉ - Fiche de presse 01

RENCONTRES SÉCURITÉ - Fiche de presse 02

Laisser un commentaire

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
décembre 2019
D L Ma Me J V S
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031