DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

septembre 2019
D L Ma Me J V S
« mai    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

PERPIGNAN – DÉPART DE LA SOUS-PRÉFÈTE HÉLÈNE GIRARDOT : LES COMPLIMENTS SE RAMASSENT À LA PELLE !

« HÉLÈNE EST UNE TRÈS BELLE PERSONNE ! » 

Lire également notre article précédent :
« MOUVEMENT EN PRÉFECTURE,
HÉLÈNE GIRARDOT PROMUE DANS LE LOT ET
GARONNE »

Hélène Girardot
Hélène Girardot
« La vie sépare ceux qui s’aiment, tout doucement sans faire de bruit », c’est le lot commun de tous les nomades qui épousent la préfectorale, deux ans et puis s’en va ! En ce début octobre, c’était au tour de la Sous-Préfète et directrice de Cabinet Hélène Girardot qui, très attentionnée à l’égard de celle qu’elle apprécie, avait d’abord réuni fin septembre une quinzaine d’amis à la Villa Duflot autour d’un pot dînatoire de départ. Une soirée décontractée et sans protocole, la soirée de la sincérité… Vient ensuite la cérémonie, disons plus protocolaire, organisée par le Préfet Philippe Vignes dans le salon Jean Moulin de la Préfecture jeudi 5 octobre avec une pluie de compliments des invités à l’égard de celle qui a fait de son quotidien l’écoute des autres et le service de l’État.
Le Préfet Philippe Vignes intervient en premier pour évoquer son parcours et les mérites de la Préfecture qu'il dirige
Le Préfet Philippe Vignes intervient en premier pour évoquer son parcours et les mérites de la Préfecture qu’il dirige
Pour la reconnaissance Royale, il faudra attendre…
C’est Philippe Vignes qui intervient en premier, un discours pour l’essentiel à la gloire des services de l’État et de la Préfecture pour la plupart présents, « celles et ceux » pour respecter les éléments de langage de la macronie : Gendarmerie, Police, Sécurité Civile, Douanes, Fisc, Parquet représenté par le Procureur : NOUS avons, NOUS faisons…, en bref toute la gloire revient à « toutes et tous » mais bien peu à Hélène Girardot… Avec une minute d’auto satisfaction, « Pour « celles et ceux » qui connaissent mon bureau, il y a plein de médailles, dans les moments de lassitude je regarde, je me dis « j’ai quand même fait tout ça » ! ». Nous apprenons ainsi que ce qu’a fait ou fera Hélène, le Préfet l’a fait avant, mais pour des compliments ou la reconnaissance du travail accompli ce n’était pas le jour ! « Je souhaite que vous gardiez de nous tous le meilleur souvenir, le souvenir de « celles et ceux » qui ont fait « AVEC VOUS » le meilleur effort pour que ça marche bien ». Le meilleur souvenir ? La discorde à peine cordiale… Au tour d’Edwige Darrack qui prendra ses fonctions le 16 octobre.
Au 1er rang le Colonel Nauret et à sa droite le Colonel Salles-Mazou
Au 1er rang le Colonel Nauret et à sa droite le Colonel Salles-Mazou
Chantal Bruzzi, Maire-Adjointe à la Sécurité de Perpignan
Chantal Bruzzi, Maire-Adjointe à la Sécurité de Perpignan
Rigueur, gentillesse, disponibilité
L’adjointe à la sécurité de la ville de Perpignan Chantal Bruzzi, qui représentait le Maire J.Marc Pujol, souligne quant à elle avec tout autant de sincérité « la qualité du travail accompli et surtout la qualité de nos échanges, au quotidien vous étiez toujours là quand on en avait besoin. Les qualités qui vous caractérisent à mon sens sont la rigueur, mais aussi la gentillesse et surtout la disponibilité, qualités essentielles à votre poste, je souhaite que la prochaine ait les mêmes ». Mais c’est à titre personnel que Chantal Bruzzi, présente au pot d’adieu privé, enfonce le clou : « Sur le plan humain, Hélène est une très belle personne, cela a été un plaisir de travailler avec elle, même quand on avait des choses difficiles à dire ou que la situation était tendue, on a toujours mis une solution en face du problème. En mon nom et au nom du Maire, Hélène encore merci pour le travail accompli et merci pour vos qualités ».
J.Pierre Salles-Mazou, le directeur du SDIS des P.-O.
J.Pierre Salles-Mazou, le directeur du SDIS des P.-O.
Confiance et compétence
Le Colonel de sapeurs-pompiers, directeur du SDIS des P.-O. J.Pierre Salles-Mazou souligne « des relations de rigueur, de confiance et de compétence » dans la gestion de situations difficiles, « au nom du SDIS, des Sapeurs-Pompiers et de moi-même, merci Hélène pour la qualité de ces relations pour tout le travail effectué ensemble ».
Denis Nauret, le patron de la Gendarmerie des P.-O.
Denis Nauret, le patron de la Gendarmerie des P.-O.
Qualité du travail
« La confiance n’est pas quelque-chose qui se décrète, elle se construit » surenchérit le Colonel Denis Nauret qui dirige le groupement départemental de gendarmerie, lui aussi présent au pot privé qui précédait cette cérémonie. « Je voudrais te remercier pour la qualité du travail qui a été le nôtre, et je me fais l’écho de tous les personnels qui sont sous mes ordres ».
J.Marc Rebouillat, le Directeur Départemental de la Sécurité Publique
J.Marc Rebouillat, le Directeur Départemental de la Sécurité Publique
Convivialité et humanité
Autre invité à la soirée privée à « La Villa Duflot » fin septembre, le Directeur Départemental de la Sécurité Publique J.Marc Rebouillat, dont « la toute jeunesse dans le poste m’empêche d’être exhaustif » (arrivé il y a seulement 3 mois après le départ précipité de Yannick Jannas), mais fait « tous (ses) mes éloges pour ce que tu as fait, ta convivialité, ta compétence, ta rigueur, ton humanité aussi, j’y suis très sensible ».
Le Procureur J.Jacques Fagny
Le Procureur J.Jacques Fagny
Des relations d’extrême qualité
Le Procureur J.Jacques Fagny reconnaît quant à lui en Hélène Girardot de « grandes qualités de convivialité et de chaleur humaine malgré la charge qui est la vôtre, ça a participé au succès de nos réunions. Cette année passée avec vous a été assez marquante, vous avez su tisser avec l’autorité judiciaire au quotidien sont des relations d’extrême qualité et je ne l’oublierai pas, je souhaite que nous ayons l’occasion de nous croiser à nouveau, cela aura été un plaisir de travailler avec vous ».
Hélène Girardot évoque Josiane Chevalier devant un Préfet... crispé
Hélène Girardot évoque Josiane Chevalier devant un Préfet… crispé
Hélène Girardot aux côtés des sous-Préfets Gilles GIULIANI et Laurent ALATON, et du Secrétaire Général Ludovic PACAUD
Hélène Girardot aux côtés des sous-Préfets Gilles GIULIANI et Laurent ALATON, et du Secrétaire Général Ludovic PACAUD
D’agent technique de bureau à Sous-Préfète
Au tour d’Hélène Girardot un peu émue, « je ne dois pas être encore assez capée car l’émotion est là, et elle est forte » dit-elle en préambule de son intervention, « je laisse derrière moi des hommes et des femmes qui ont beaucoup compté pour moi et avec lesquels j’ai eu plaisir à travailler. Une carrière construite au gré des rencontres et des opportunités » dit-elle, s’étonnant de ce destin du « petit agent technique de bureau que j’étais il y a bientôt 30 ans deviendrait la sous-préfète qui vous fait face ce soir », consciente du chemin accompli pour celle dont « la fonction publique d’État a permis à des gens d’origines très modestes qui n’ont pas pu faire d’études, comme moi, d’embrasser une telle carrière ». « Honneur et fierté » face à cette nomination dans le Lot-et-Garonne, même si le département est plus petit que celui des P.-O., passer de directrice de Cabinet à Secrétaire Générale est bien une promotion, une étape de plus vers une probable nomination au poste de préfète.
Josiane Chevalier chaleureusement remerciée
Viennent les remerciements. Au Préfet d’abord, il le faut puisque c’est l’usage Républicain, « sachez que je vous ai apprécié pour votre professionnalisme, vos compétences et vos qualités humaines ». Montant de plusieurs crans dans la sincérité, les forces de sécurité et de secours, les polices municipales et les associations de sécurité civile sont particulièrement saluées, « estime, respect, dévouement et compétence » sont les adjectifs employés à leur égard, « un travail remarquable pour protéger et secourir nos concitoyens ». Avec une mention toute spéciale à l’égard de la Préfète Josiane Chevalier toujours regrettée par tous dans le département, exilée à Évry dans le grand Nord, « sans laquelle je ne serais pas face à vous » devant un Préfet glacial. « Je ne vous oublierai pas et je reviendrai dans ce beau département en touriste » promet-elle.

ANALEPSE SUR LA SOIRÉE PRIVÉE D’ADIEUX 

Un buffet dînatoire PRIVÉ était offert à la Villa Duflot aux 18 invités d'Hélène Girardot, sur fonds propres précisons-le…
Un buffet dînatoire PRIVÉ était offert à la Villa Duflot aux 18 invités d’Hélène Girardot, sur fonds propres précisons-le…
Des liens professionnels et surtout personnels forts
Beaucoup plus détendue dans un exercice informel ponctué de rires et d’interventions potaches, Hélène a tenu à remercier un à un, c’est très rare, « ceux qui ont beaucoup compté pour moi pendant ces deux années, j’ai passé quatre mois idylliques avec Josiane Chevalier, ça fait du bien de prononcer son nom sans m’attirer des regards assassins, après les choses se sont un peu dégradées » dit-elle dès le début de son intervention informelle. « J’ai passé des moments difficiles, certains d’entre vous également, dans ces moments là j’étais heureuse de vous avoir à mes côtés, d’avoir votre soutien et de sentir cette solidarité entre-nous, votre amitié m’a aidée à passer ces moments un peu compliqués ». Des départs qui s’enchaînent « toujours un moment difficile, je ne suis pas du tout rompue à cet exercice » confie-t-elle. Heureuse tout de même d’affronter de nouveaux défis, même si la nouvelle Secrétaire Générale du Lot-et-Garonne a un goût d’inachevé et regrette de ne pas vivre l’aboutissement des projets qu’elle suivait avec passion.
Hélène Girardot remercie individuellement et nominativement chacun de ses invités
Hélène Girardot remercie individuellement et nominativement chacun de ses invités
La tristesse aussi de quitter cette « équipe très soudée, solidaire et animée du même esprit qui possède les mêmes valeurs, le même sens du service public. Je vois des professionnels de grande qualité qui servent nos concitoyens avec dévouement, abnégation et modestie. Ne changez rien à ce que vous faites et à ce que vous êtes » ajoute celle qui se déclare « triste de vous quitter, en laissant les mauvais souvenirs de côtés qui ne vous sont pas imputables ». « Vous allez me manquer » dit-elle à Joël qui fut un temps son adjoint.
Avec un petit remerciement spécifique aux trois représentants de la presse, dont Tonton Jo et J.Marie Artozoul
Avec un petit remerciement spécifique aux trois représentants de la presse, dont Tonton Jo et J.Marie Artozoul
Nous tairons les anecdotes, compliments sincères et remerciements adressés individuellement et nommément à chacun, il s’agissait d’une soirée privée et intime qui n’appartient qu’aux invités, elle doit le rester.
Un nom vient toutefois spontanément à l’esprit des observateurs que nous sommes, nous la presse, celui de J.Pierre Salles-Mazou qui dirige le SDIS, présent sur tous les fronts, parmi les plus difficiles, avec un grand professionnalisme devant les épreuves vécues sur le terrain et une très grande modestie. 
Patrons de services de PJ, DDSP, DMD 66, Gendarmerie, SSDIS, services fiscaux, tous ont répondu présent à cette soirée privée
Patrons de services de PJ, DDSP, DMD 66, Gendarmerie, SSDIS, services fiscaux, tous ont répondu présent à cette soirée privée
À signaler également les remerciements adressés à Tonton Jo, le photographe de l’Indépendant, ainsi qu’à Jean-Marie Artozoul qui représente le journal La Croix dans le département, qui, tout comme le rédacteur de cet article, étaient invités à cette soirée, à titre strictement privé. « J’ai voulu que vous soyez là, vous m’avez suivi dans tous mes déplacements, commentés dans des termes toujours élogieux illustrés de belles photos, je crois que vous avez fait un transfert en voyant en moi l’héritière de Josiane Chevalier… ». La classe Hélène, la « référence Evryenne », depuis sa Préfecture au style moderne et décalé, doit et peut être fière de celle qu’elle suit avec bienveillance !
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
La presse a rejoint la fine équipe, prise de vue Chantal Bruzzi
La presse a rejoint la fine équipe, prise de vue Chantal Bruzzi

Laisser un commentaire

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
septembre 2019
D L Ma Me J V S
« mai    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930