DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
DRAPEAU FRANCAIS
LOGO IFA 2016 190 jpg
Affiche A3-16-Semaine Bleue ok
PUB JPA
JPA 2
Alcool 190
Salaud d'élu
COUV 190
pub-les-insurges-190
01-190
limposteur
buisson-1ere-couv
couv-un-quinquennat-pour-rien-190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
1ère couv 190
guide-des-associations-2016
PUB réduite DirectSud 190
ATTENTION AU FEU 190
Bandeau conseils incendie 190
Affiche 190
Livre Mona Fajal 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
AFFICHE 190
HOLA BONJOUR
1ère de couv. 190
CARTE VERSO 190
CARTE RECTO 190
CERCLE RIGAUD 190
PERPIGNAN-logo+accroche-droite-quadri-2011
Logo Barcarès 190 PPI
PUB LES CATALAN 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
pub agglo
PUB la ruche 190
Pour une poignée de terre COUV 190
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
AFPCAB
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

septembre 2017
D L Ma Me J V S
« août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

SÉNATORIALES : LE FN SE POSE EN ARBITRE DÈS LE 1er TOUR !

Pour ces Sénatoriales 2017, le Front National ne présente qu’un seul binôme sur les deux possibles, Louis Aliot présentait en fin de semaine les candidats Robert Olives et Sandrine Dogor, tous deux bien connus des militants, Conseiller Municipal d’Espira-de-l’Agly pour le premier et candidate aux Législatives sur la 3ème circonscription pour la seconde, avec une très bonne connaissance du terrain et des élus. Tous deux entendent défendre le rural, les villages et le département.
Robert Olives et Sandrine
Robert Olives et Sandrine Dogor
Le scrutin indirect ne favorise pas le FN
À l’évidence, le FN local n’y croit guère, cette élection est d’ailleurs qualifiée de « test » par le Député et secrétaire Départemental, après « une très bonne séquence électorale », sans se cacher d’avoir pour seule ligne de mire les Municipales de 2020 qu’il « prépare activement » en effectuant une tournée d’un maximum de communes. Il est vrai que le parti frontiste ne dispose que de 45 grands électeurs, c’est trop court pour que ça passe, même si on peut raisonnablement y ajouter quelques élus LR qui, pour diverses raisons, votent discrètement FN. Le candidat malheureux aux dernières Régionales Bernard Dupont en sait quelques chose, plusieurs élus dont certains majeurs avaient fui tout autant sa liste que ce candidat qui ne fait pas l’unanimité, loin s’en faut.
Des repères brouillés
« Une relative sérénité mais avec un mode de scrutin qui n’est pas facile » reconnaît sans difficulté Louis Aliot, en admettant qu’il y a une prime aux élus locaux, « les repères sont brouillés, on n’arrive plus à déceler qui est de droite et qui est de gauche, que ce soit au Conseil Départemental où j’ai vu que les étiquettes avaient disparu des profession de foi, que ce soit à la Mairie de Perpignan où on nous annonce un groupe « En Marche ! », qui entérinera la division de l’équipe Municipale. Pratiquement tous les partis politiques sont en recomposition, nous n’y échappons pas d’ailleurs » dit-il avec honnêteté. « En même temps », difficile de ne pas reconnaître cette évidence qu’est l’éclatement des clivages politiques ! « Ces élections Sénatoriales vont être l’occasion de se compter » ajoute-t-il.
Xavier Baudry, Louis Aliot, Robert Olives, Sandrine Dogor
Xavier Baudry, Louis Aliot, Robert Olives, Sandrine Dogor
Départements et communes : des éléments de proximité
Quant aux thèmes défendus, sans surprise, Louis Aliot est sans ambiguïté : « Nous sommes favorables aux petites communes, aux Départements et au rôle de l’État », regrettant vivement que l’actuel Président et ses soutiens de droite et de gauche veuillent « éradiquer les Départements de la carte, héritage révolutionnaire » rappelle le leader frontiste. « Il a 200 ans d’existence, il a fait ses preuves, il ne faut pas le faire disparaître, il faut simplement le démocratiser. C’est un élément de proximité, qui avec les petites Communes, ce sont des éléments très importants pour la vie quotidienne de nos concitoyens » dit-il, avec la ferme intention de combattre ce projet de loi qui vise à rendre les Intercommunalités définitives et à faire disparaître les Départements. Pas simple avec seulement 8 Députés sans Groupe Parlementaire pour peser efficacement ! Sans oublier de pointer du doigt la Région Occitanie « très éloignée des préoccupations de nos administrés, elle a oublié l’identité locale », rappelant que le FN, plutôt que de participer à cette opération « Pays Catalan », s’est prononcé pour le nom de « Languedoc-Roussillon », plus simple à ses yeux et surtout tenant compte d’une réalité des régions roussillonnaise, toulousaine, narbonnaise et Montpelliéraine. « Les Socialistes sont des gens qui n’écoutent rien, sectaires et d’ailleurs même pas au 2ème tour des dernières élections Législatives ».
Un coup fatal aux financements
Quant au rabot par le Gouvernement des dotations aux petites Communes, « je vois bien que tout le monde est à leur chevet mais ce sont leurs gouvernements qui ont porté un coup fatal à leur financement, les Maires ne sont pas dupes, ils voient très bien les difficultés qui s’amoncellent » regrette Louis Aliot, tout comme d’ailleurs la suppression de la Réserve Parlementaire qui permettait de palier aux petits travaux ou à l’achat de petits matériels d’entretien. 
Et le 2ème tour ? Le FN sera bel et bien en position d’arbitre déterminant !
Pour le cas probable où le binôme ne pourrait s’y maintenir, la question se pose pour le chef de file concernant ceux qu’il soutiendra. « Nous n’apporterons aucun suffrage à la gauche qui gère le Département et la Région, ils sont les principaux artisans de la faillite de nos territoires et des comptes publics ». Pas plus de suffrages à la droite, tout au moins « de manière aveugle, qui ne se singularise pas beaucoup de la gauche dans tous les domaines ». « De manière aveugle », voilà qui laisse un espoir de plus au Sénateur sortant François Calvet, avec qui Louis Aliot entretient des relations apaisées et relativement cordiales. « Nous sommes attentifs aux propositions des uns et des autres », à l’évidence les 45 Grands Électeurs se poseront en arbitres au 2ème mais aussi au 1er tour, puisque rappelons-le, le FN ne présente qu’un seul binôme et qu’il devra se prononcer en faveur d’un second attelage qui ne sera pas issu de ses rangs… 45 voix à distribuer, ça compte, réunion le dimanche 17 septembre pour trancher ! « Je suis assez peu enclin à apporter mes voix à des gens qui systématiquement disent ‘tout sauf le Front National’ dès qu’ils ont un micro tendu » prévient le leader départemental, qui rappelle son attachement à l’unité et l’indivisibilité de la République et de son territoire. « Je serai très attentif à ce que nos adversaires disent, font, ou ont dit par le passé », indiquant au passage que ni Madame Anglade (qualifiée « d’éolienne de la politque, tout comme d’ailleurs Romain Grau qui en a été le précurseur), ni Madame Sanchez-Schmid n’auront ses voix… Mais « pas de chèque en blanc à Monsieur Calvet non plus » ajoute-t-il.
Il ne va pas rester grand monde si les autres candidats ne font pas un petit effort !
« Nous pourrons être le petit levier qui empêchera l’élection de certain, au féminin », voilà qui est dit…
À noter que Louis Aliot retirerait ses candidats si au 2ème tour il ne devait rester que deux candidats de gauche. 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Laisser un commentaire

LES ARTICLES ARCHIVES