DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

juin 2018
D L Ma Me J V S
« avr    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

POLITIQUE – BAISSE DES PRODUITS AGRICOLES : UN ÉTÉ ARIDE POUR LES PRODUCTEURS D’OCCITANIE

Communiqué de France Jamet, Députée Française à l’UE, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie.
France JAMET
France JAMET
La période estivale s’avère compliquée pour les producteurs d’Occitanie : les filières fruitières, viticoles, avicoles, bovines, subissent une baisse préoccupante des prix du marché. Par exemple, le prix de l’abricot plonge d’un tiers, celui de la cerise diminue de 20%. Ces bas prix ne permettent pas aux agriculteurs de couvrir le coût de leur production.
Nos producteurs régionaux font face à une concurrence intra-européenne déloyale, notamment de la part d’Espagnols dont les denrées agricoles inondent notre région à des prix défiant toute concurrence. La libéralisation à outrance du marché européen renforce la spéculation à l’origine de la volatilité des prix : nos agriculteurs se retrouvent assujettis aux intérêts de la grande distribution et des industriels.
Ce dumping alimentaire se fait également au détriment des consommateurs qui ne voient pas cette baisse répercutée sur leur facture et qui achètent des produits étrangers dont la qualité et la traçabilité ne sont pas comparables aux produits français.
La moitié des agriculteurs français touche moins de 360 €uros par mois et le nombre de faillites d’exploitations croît constamment. Contrairement aux euro-gagas de « La République En Marche » et de « Les Républicains », le Front National souhaite engager un bras de fer avec l’Union Européenne pour garantir la pérennité des exploitations familiales et assurer aux agriculteurs des prix rémunérateurs : interdire l’importation de produits étrangers ne respectant pas les normes imposées aux producteurs français, réformer l’étiquetage pour assurer une véritable traçabilité, réguler les volumes produits, faciliter l’organisation des filières agricoles pour renforcer leur pouvoir de négociation face à la grande distribution.

Laisser un commentaire

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
juin 2018
D L Ma Me J V S
« avr    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930