DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
DRAPEAU FRANCAIS
LOGO IFA 2016 190 jpg
Alcool 190
Salaud d'élu
COUV 190
pub-les-insurges-190
01-190
limposteur
buisson-1ere-couv
couv-un-quinquennat-pour-rien-190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
1ère couv 190
guide-des-associations-2016
PUB réduite DirectSud 190
ATTENTION AU FEU 190
Bandeau conseils incendie 190
Affiche 190
Livre Mona Fajal 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
AFFICHE 190
HOLA BONJOUR
1ère de couv. 190
PUB JPA
JPA 2
CARTE VERSO 190
CARTE RECTO 190
CERCLE RIGAUD 190
PERPIGNAN-logo+accroche-droite-quadri-2011
Logo Barcarès 190 PPI
PUB LES CATALAN 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
pub agglo
PUB la ruche 190
Pour une poignée de terre COUV 190
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
AFPCAB
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

juillet 2017
D L Ma Me J V S
« juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

PEUT-ON ÊTRE LICENCIÉ POUR FAUTES D’ORTHOGRAPHE ?

À méditer par certains « philosophes-écrivains » sur FaceBook ou ailleurs qui ne jugent pas utile de respecter ce patrimoine commun qu’est la langue, montrant ainsi un bien mauvais exemple à leurs enfants qui seront par la suite en difficulté professionnelle dans leur entreprise, l’essentiel de la communication passant désormais par l’écrit.
L’abondance de fautes arrache les yeux et surtout parasite le fond en stoppant la lecture pour n’importe quel lettré ! Un signal bien négatif adressé à un potentiel employeur…
Et puis une orthographe « aléatoire » peut être interprétée comme un mauvais signe quant au niveau de culture générale, qui s’acquiert pour l’essentiel par la lecture.
À la place de certaines inepties télévisuelles, une méthode simple : LIRE ! Un chapitre par jour suffit à s’imprégner des bases orthographiques et grammaticales, même un roman policier fait l’affaire.. 

Le soin apporté à l’orthographe et à la grammaire est une politesse que l’on rend aux autres !

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/

Par Alice Develey  – Le Figaro Premium

INTERVIEW
Les cas sont rares. Des salariés se retrouvent parfois licenciés pour avoir commis des fautes d’orthographe. Que dit la loi ? Sommes-nous tous concernés par ce motif de limogeage ? Maître Pascale Guyard, avocat spécialiste du droit du travail répond au Figaro.
Tout le monde commet des fautes d’orthographe. Sommes-nous tous pour autant coupables ? En janvier dernier, rapportait France Info, une femme prénommée Lucie perdait son emploi de caissière de supermarché pour avoir fait « trop de fautes d’orthographe ». Après un premier échec devant les prud’hommes, l’ex-employée obtenait finalement raison en appel. Ce mois-ci, relate le Courrier Picard, un ancien salarié d’une société de communication de Saint-Quentin a saisi la juridiction compétente pour avoir été licencié, lui aussi, du fait de fautes d’orthographe. Quand faut-il craindre un limogeage pour ce motif ?
Alors que l’art du français paraît de moins en moins bien maîtrisé -ironie du sort- on peut désormais se faire licencier pour ce qu’on maîtrise peu ou prou. Un jeune patron féru d’anglicismes aura-t-il la même politique vis-à-vis de ses salariés qu’un chef d’entreprise intransigeant concernant le bon usage de la langue de Molière ?
Si l’on se fie à la formule même, à savoir « faute d’orthographe » il semblerait que tout individu sachant se servir d’une plume soit par essence coupable. Que dit la loi ? Sur quels critères pouvons-nous être jugés responsables de ces erreurs de français? Maître Pascale Guyard, avocate au barreau de Paris spécialisée dans le droit du travail, répond au Figaro. 
LE FIGARO – Peut-on se faire licencier pour des fautes d’orthographe ? Que dit le code du travail ?Pascale Guyard – Le Code du travail n’est pas aussi précis. Il reconnaît à l’employeur le droit de licencier un salarié pour « cause réelle et sérieuse ». Cette expression recouvre une multitude de causes diverses, qui ne sont pas nécessairement disciplinaires. Par exemple, « l’insuffisance professionnelle » qui traduit le fait qu’un employé ne corresponde pas au niveau du poste, souhaité par l’employeur.
Alors pour essayer de répondre à cette précision : les juges vont-ils suivre le législateur ou résister en validant ce type de licenciement ? On peut considérer qu’une personne travaillant dans le milieu de la communication, où la maîtrise de l’expression écrite est primordiale et où une orthographe convenable est un gage d’une bonne image de la société, puisse être licenciée pour avoir commis des fautes d’orthographe. 
Vous semblez dire qu’il serait donc possible d’être «viré» pour un passé composé ?
Heureusement, les choses ne sont pas aussi manichéennes. Je tiens à répéter et à préciser que, dans le monde du travail, le fait de faire des fautes ne conduira pas obligatoirement à une sanction. Tout dépendra de l’appréciation nécessairement subjective de l’employeur mais aussi de l’emploi occupé par le salarié, du nombre et de la fréquence des «fautes d’orthographe…
Et puis, pour aider ceux qui restent fâchés avec le français, rappelons qu’il existe aujourd’hui un tas d’outils pour les éviter, tels les correcteurs automatiques.

Laisser un commentaire

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
juillet 2017
D L Ma Me J V S
« juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031