DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

novembre 2019
D L Ma Me J V S
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

POLITIQUE : « IL EST GRAND TEMPS QUE L’AUTORITÉ DE L’ÉTAT SOIT RESTAURÉE »

Par François Lietta, Président de « Les Républicains 66″ 
Depuis des mois les forces de l’ordre subissent des agressions majeures et paientt un tribu humain démesuré sans avoir le moindre soutien de la part du gouvernement. Dans le même temps, l’exécutif demande également aux forces de l’ordre d’assurer le maintien de la sécurité, sans leur donner tous les moyens nécessaires à l’accomplissement de cette mission.
Les hommes et les femmes qui forment le corps de la Police nationale mettent leur vie en danger quotidiennement pour nous permettre de vivre en sécurité. La terrible attaque au cocktail Molotov d’un véhicule de police à Viry-Châtillon le 8 octobre dernier, lors de laquelle un adjoint de sécurité (ADS) de 28 ans a été très grièvement brûlé, nous l’a tragiquement rappelé.
Et quand ces hommes et ces femmes courageux voient que leurs agresseurs sont au mieux qualifiés de « sauvageons » par leur ministre de tutelle alors qu’il s’agit de barbares assassins et que ce même ministre de tutelle, enfermé dans son idéologie laxiste, envisage de prendre des sanctions à leur encontre alors qu’ils ne font qu’exprimer une juste colère la coupe est pleine !
La responsabilité d’un gouvernement est de permettre aux forces de l’ordre d’accomplir leur mission au service de tous dans de bonnes conditions sans risquer chaque jour d’être pris pour cible et de se sentir épaulé par leur hiérarchie. Les Républicains des Pyrénées-Orientales comprennent le malaise des policiers liés au désarmement pénal consécutif à la politique de Mme TAUBIRA ( inexécution de 100 000 peines par an, insuffisance du nombre de places de prison, réductions de peine systématiques, contrainte pénale), à la montée des violences contre les policiers (+14% en un an), à la multiplication des zones de non-droit et à la sur-mobilisation des forces de l’ordre trop souvent affectées à des tâches indues et à des missions inappropriées (gardes statiques, sécurisation des fan-zones, manifestations ou occupation de sites trop souvent admis) malgré l’état d’urgence.
Nous exhortons le Gouvernement à attribuer aux forces de l’ordre les moyens de se défendre notamment par la réforme de la légitime défense, la sanction exemplaire des agresseurs, le déploiement d’équipements de protection et à les assurer de sa confiance et de sa considération plutôt qu’à envisager de les sanctionner. 
Il est grand temps que l’autorité de l’Etat soit réaffirmée, elle le sera par l’alternance. 
Rappelons toutefois que le nom de « Sauvageon » signifie à la fois « Arbre ou arbuste qui a poussé spontanément dans la nature, et qui peut être prélevé et greffé » et « Enfant farouche qui a grandi dans l’abandon et sans éducation, comme un sauvage » et qu’il ne minimise en rien les actes commis (NDLR).

RAPPELONS PAR AILLEURS QUE SOUS LE QUINQUENNAT PRÉCÉDENT, PAS MOINS DE 12.000 POSTES DE POLICIERS ET GENDARMES ONT ÉTÉ SUPPRIMÉS, sans parler des suppressions de postes dans la DCRI et l’armée…, par ceux-là même qui donnent à présent des leçons de savoir-faire…
Lire https://www.facebook.com/DirectSudActu/

Laisser un commentaire

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
novembre 2019
D L Ma Me J V S
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930