DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

novembre 2019
D L Ma Me J V S
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

LGV : EN ATLANTIQUE, LA REBELLION. ET ICI ?

By Sébastien Ménard, Secrétaire Départemental de « Debout la France »
Sébastien Ménard

Sébastien Ménard

Les agglos de Pau et Bayonne ainsi que le département des Pyrénées-Atlantiques devaient payer 120 millions d’€uros pour participer au financement du TGV entre Tours et Bordeaux. Celles-ci ont décidé de ne pas payer pour une ligne TGV qui ne desservirait pas leurs collectivités. 
« D’un coût total de 7,8 milliards d’€uros, la LGV Tours-Bordeaux, qui doit entrer en service en juillet 2017, doit mettre Paris à 2h05 de Bordeaux, contre plus de 3 h actuellement. Elle a déjà fait l’objet de vives controverses entre les collectivités locales, SNCF Réseau (ex-RFF) et le concessionnaire Lisea, notamment en raison de son montage financier, basé sur un partenariat public-privé. Si des TGV desservent bien différentes gares des Pyrénées-Atlantiques, ils circuleront sur des lignes classiques au sud de Bordeaux même après la mise en service de la LGV. Le trajet Paris-Bayonne dure aujourd’hui plus de 5 h et Paris-Pau au minimum 5h30″ (MidiLibre.fr).
Dans notre département, le choix de contourner Perpignan et la seule gare TGV du département, pour un surcoût de 600 millions d’euros, revient au même résultat que dans les Pyrénées-Atlantiques : une cicatrice terrible sur notre territoire pour une desserve réduite au minimum.
Cette nouvelle ligne verra la construction de nouvelles gares TGV à Montpellier, Béziers et Narbonne, soit une tous les 50km, et contournerait tout notre département. C’est inadmissible. 
Nous demandons aux collectivités locales, Région, Département et Communauté Urbaine, de refuser elles aussi de participer au financement de cette ligne TGV entre Montpellier et Perpignan si celle-ci devait toujours contourner la Gare TGV de Perpignan.

Laisser un commentaire

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
novembre 2019
D L Ma Me J V S
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930