DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

septembre 2020
D L Ma Me J V S
« août    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

POLITIQUE : LES CRISES FINANCIÈRES MENACENT L’UNION EUROPÉENNE !

Par le Dr Jean-Yves GATAULT, Conseiller municipal du groupe Perpignan Ensemble avec Louis Aliot, Secrétaire FN de la 1ère circonscription
L’analyse de la situation politique et économique de l’après-Brexit en Europe montre non seulement la faiblesse des institutions européennes, mais surtout révèle l’état de guerre économique qui existe aujourd’hui. Cette guerre économique résulte des choix faits par la Commission européenne en faveur de la dérégulation. Cette situation nous montre qu’il n’existe pas un « esprit de marché » qui se déploie harmonieusement, mais que la mondialisation et la dérégulation, d’essence capitaliste, ont des dynamiques qui peuvent être fatales. Seul le retour des nations pourrait prévenir les crises à venir.
C’est ainsi que nous assistons actuellement :
– À l’éclatement d’une bulle financière sur les investissements dans l’immobilier de bureau britannique, avec des demandes de retraits massifs sur un marché immobilier commercial qui était en surchauffe. Le Brexit sert de catalyseur à l’éclatement d’une bulle qui aurait éclaté un jour ou l’autre
– À la punition de l’Espagne et du Portugal par la Commission Européenne pour dérapage budgétaire et déficit excessif. Avec le risque de sanction en supprimant une partie des engagements de versements de fonds structurels européens. Les règles seront certes respectées, mais ceux qui croient que ce respect sauvera la zone €uro pourraient bien faire erreur. Car les déficits ne sont que le reflet des déséquilibres internes à la zone €uro
– À de sérieuses difficultés économiques pour l’ensemble des banques européennes, qui souffrent particulièrement de taux extrêmement bas, voire négatifs, sur les marchés financiers, ce qui rogne sur leurs marges. Là encore, le référendum britannique n’est en rien source de ce problème
– La dette allemande fait plus que jamais figure de refuge, et son attrait fait que les investisseurs sont prêts à payer des intérêts pour la détenir – et non pas se faire rémunérer. Cela revient à louer un coffre à sa banque pour y loger des billets de banque. Bref, la bulle obligataire continue de gonfler et elle est de plus en plus considérée comme une menace majeure pour les marchés financiers pour le jour où, c’est inévitable, même si la date en est incertaine, elle se dégonflera
– Et enfin, à de gros risques de banqueroute sur les banques italiennes qui, comme en 2008, croulent sous une montagne de créances douteuses, plombées par des milliards d’€uro de prêts irrécouvrables !
Toutes nos bonnes consciences politiques et médiatiques françaises dénoncent le référendum comme étant le fauteur de troubles, alors que la situation actuelle n’est que le révélateur du choix européen de dérégulation économique à l’origine de folies financières : nos élites se plaignent des conséquences de choix dont ils ont chéri la cause !

Laisser un commentaire

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
septembre 2020
D L Ma Me J V S
« août    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930