DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

novembre 2019
D L Ma Me J V S
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

DÉPARTEMENT – LE PRÉSIDENT DU SÉNAT « À L’ÉCOUTE DES TERRITOIRES »

Lire également :
UNE AMBITION : ÊTRE LA 1ère RÉGION À ÉNERGIE POSITIVE !
« UN LIEU ABSOLUMENT MAGNIFIQUE »

Les "ténors" locaux attendent l'arrivée du Président du Sénat
Les « ténors » locaux attendent l’arrivée du Président du Sénat
Une véritable journée marathon pour Gérard Larcher en visite lundi dans les P.-O. baignées de soleil, d’abord accueilli à Canet par Bernard Dupont qui présentait fièrement la ville touristique dont il a la charge, en présence de la plupart des personnalités politiques départementales. Une première halte suivie dès le début d’après-midi par le dévoilement de la plaque inaugurant le nouvel office du tourisme de Saint-Cyprien, c’est ensuite au Soler que le Sénateur-Maire François Calvet accueillait le locataire du Palais du Luxembourg pour l’inauguration de la plus grande centrale solaire sur « trackers » de France, située sur le domaine Nadal-Hainaut.
02

Quelques mots d’introduction du Maire de Canet Bernard Dupont

Peu résistent à la séduction de notre ville
Avec un avion de ligne arrivé avec plus d’une heure de retard, fatalement les discours des élus ont dû être « optimisés » afin de permettre le bon déroulement d’un programme très chargé, et surtout d’être à l’heure pour l’avion retour de 18h.
Bernard Dupont fait sobre et concis pour cette « visite protocolaire, studieuse et amicale ». C’est pour le maire de Canet « un honneur que de recevoir un personnage aussi éminent de nos institutions », en témoigne selon lui le parcours de Maire de Rambouillet, de Ministre puis de Président du Sénat. Mais devenant très vite menaçant, « je vous mets en garde contre la séduction de notre ville, peu y résistent ! », affirme-t-il dans un humour very british. Sans doute a-t-il en tête la qualité des animations et des manifestations culturelles proposées par la station, supposées sans rire faire trembler le Barcarès ou le Soler… Mais devenant plus sérieux, il point du doigt la « concentration institutionnelle menée au pas de charge et les remèdes de cheval (qui) me font craindre pour le milieu local, seul vraiment porteur de la réalité sociologique et de la proximité », se faisant par ailleurs écho « d’une certaine inquiétude qui taraude les élus locaux ».
La Sénatrice-Présidente du Conseil Départemental Hermeline Malherbe
La Sénatrice-Présidente du Conseil Départemental Hermeline Malherbe
Le sens de ma mission
Tandis que le Président de l’association des Maires Guy Ilary met l’accent sur l’agriculture et les énergies renouvelables développées dans ce département de 450.000 habitants, la Sénatrice-Présidente du Conseil Départemental Hermeline Malherbe, revient quant à elle en tout premier sur l’assassinat des deux policiers dans les Yvelines « nous obligeant à une réflexion sur la sécurité dans toutes nos communes et sur tout le territoire français ». L’importance du Sénat est par ailleurs affirmé, « je mesure à quel point il est indispensable à la sauvegarde de la Démocratie, c’est la maison des élus locaux », pourfendant ceux qui remettent en cause son utilité, « ils n’ont pas conscience de ce qui se trame dans tous les territoires ruraux ou urbains, remettre en cause le Sénat c’est remettre en cause ceux qui portent notre avenir » affirme-t-elle avec conviction. La place de la ruralité, celle de la Commune et de l’intercommunalité sont évoquées par celle qui briguera, en position à priori favorable, le renouvellement de son mandat en 2017, pour ce qui sera en fait une première élection à cette fonction puisque, rappelons-le, Hermeline Malherbe n’a fait que succéder à Christian Bourquin après son décès sans passer par les urnes. Concernant la ruralité, la Sénatrice affirme que son groupe et elles sont « précurseurs » en la matière, convaincue « de la nécessité de revaloriser le rôle de nos campagnes », citant plus particulièrement les maisons de santé pluridisciplinaires implantées hors zones urbaines, ou encore les maisons de services au public ainsi que les efforts faits sur la liaison entre les territoires, réseau routier et transports, avec un besoin identifié « d’harmoniser » les parties urbaines et rurales.
Réconcilier les citoyens avec leurs élus, avec l’action publique et l’ensemble de ses services est un autre chantier ouvert par la Sénatrice, « le sens de ma mission » affirme-t-elle devant une tribune dont elle sollicitera les suffrages le 24 septembre 2017.
Le Sénateur-Maire du Soler François Calvet
Le Sénateur-Maire du Soler François Calvet
Des qualités d’humaniste
Le Sénateur François Calvet joue aussi la partition de la synthèse, après quelques remerciements d’usage aux personnalités présentes, il tient à souligner les « valeurs gaullistes » et les qualités « d’humaniste » du Président Larcher le poussant à œuvrer pour l’intérêt général, « ton expérience de Maire de Rambouillet fait de toi un parfait connaisseur des problématiques des élus locaux. On peut t’aborder, tu es à notre écoute. C’est une chance d’avoir un Président du Sénat qui a su moderniser notre institution » affirme-t-il.
La Commune, un lieu de proximité âprement défendu
La réforme des collectivités territoriales est le premier point abordé par le Président Larcher, rappelant qu’il ne s’agit pas moins de la 4ème qui les bouleverse depuis 2009, coupant les élus de perspectives stables, avec « un processus chaotique », pointant ce Conseil Général qui disparaît, puis réapparaît… « Les collectivités territoriales ne peuvent pas être les otages des alternances politiques, il faut nous foutre la paix ! » affirme-t-il fermement.

Le Président du Sénat Gérard Larcher
Le Président du Sénat Gérard Larcher
Quant aux intercommunalités, sa position est claire : « Je crois à la collégialité et à la mutualisation, même si je suis parfois un peu méfiant des interco. qui ont grandi de manière XXL. Se regrouper pour être plus efficace est une chose, céder au gigantisme en est une autre ». Voilà qui mène à l’avenir de la commune, comment associer Conseils Municipaux aux décisions communautaires, comment fait-on pour continuer à garder la proximité entre communes et intercommunalités ? Le risque pour Gérard Larcher étant que les Conseillers communautaires soient un jour élus au suffrage universel, à ne réserver selon lui qu’aux Conseillers Municipaux, « le jour où il y aura ce transfert, la Commune, héritage de la révolution, lieu de proximité, aura disparu et la République sera en danger dans sa dislocation. C’est pour moi essentiel et c’est ce que nous avons voulu préserver au Sénat ». L’enjeu est bien là, avec 40% de communes qui appartiennent à la ruralité et qui en paieront le prix fort.
Pour ce qui est de la nécessaire simplification des normes et surtout leur importante réduction, réussi par les Pays-bas (un tiers en moins) sans devenir pour autant un pays sous-administré, François Calvet est chargé de propositions de lois en ce sens qui seront présentées en séance le jeudi 23 juin, avec d’importantes économies pour les collectivités territoriales qui seront les bienvenues en ces temps de réduction de la dotation globale de fonctionnement versée par l’État.
Un seul exemple donné par J.Marc Pujol qui rebondit sur le sujet : le délai moyen pour l’implantation d’un parc éolien sur une Commune est de 6 mois en Chine, 12 mois aux Etats-Unis et de 7 à 10 ans en France… CQFD !

Laisser un commentaire

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
novembre 2019
D L Ma Me J V S
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930