DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

novembre 2019
D L Ma Me J V S
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

ATTENTATS DE PARIS : PARTOUT DANS LE DÉPARTEMENT, LES HOMMAGES SE MULTIPLIENT. « ON NE PEUT PAS SE LAISSER FAIRE, IL N’EST PAS POSSIBLE DE SE LAISSER FAIRE ! »

PERPIGNAN

PERPIGNAN
PERPIGNAN
Environ 200 personnes au pied du Castillet, dès 11h55 le silence s’installe, la circulation s’interrompt quelques minutes pour laisser place à un intense moment de recueillement   à la mémoire des centaines de victimes tombées sous les balles d’infâmes barbares, au nom de Dieu. Mais lequel, ça…
Une grande partie du Conseil Municipal était présente mais de la seule majorité, personne représentant le Front National mystérieusement absent.
Le  Maire de Perpignan Jean-Marc PUJOL
Le Maire de Perpignan Jean-Marc PUJOL
Pas de discours du Maire, J.Marc Pujol se contente de quelques mots après la minute de silence ponctuée par une Marseillaise initiée spontanément depuis la foule succédant à un VIVE LA FRANCE criée par le Maire. « C’est important d’être là, au pied du Castillet, il n’était pas question d’observer cette minute de silence claquemurés à l’intérieur, j’ai souhaité que tout le Conseil Municipal soit à l’extérieur pour montrer que c’est à l’extérieur que nous allons continuer à vivre, nous opposer à ces totalitaires qui veulent modifier notre mode de vie, sous ce beau soleil catalan nous répondons de notre manière la plus déterminée possible aux terroristes et aux fous. A la fin de la minute de silence, j’ai crié « Vive la France », la France a un sens pour moi, le mot « Mort pour la France » a un sens, j’ai en mémoire 14/18, la résistance, tous ceux qui se sont battus pour que nous soyons libres. Ce pays que j’aime, ce pays qui est aimé de tout le monde, je crois qu’il fallait le rappeler, on vit heureux d’où que l’on vienne quand on est d’accord pour accepter les principes qui régissent ce pays merveilleux, ce pays des droits de l’homme, ce pays qui a toujours résisté à tous les totalitarismes et qui va aussi résister à celui-là. Ce pays que j’aime c’est la France.
Comment résister ? Surtout en disant les choses. Comme disait Camus « Mal nommer les choses consiste aux malheurs du monde », nous avons en face de nous des gens qui veulent nous terroriser, qui veulent tuer des innocents. Il est tout à fait nécessaire que nous soyons à même avec nos forces de police et de Gendarmerie dans le respect de la loi républicaine que nous mettions fin à leurs agissements en prenant les dispositions nécessaires. A la guerre il faut se battre et tuer les ennemis, et je souhaite qu’on s’engage sur ce plan là, n’oublions pas qu’au début il y a eu de grands débats dans la résistance, fallait-il procéder à des rispostes, fallait-il tuer des allemands ? Oui, il fallait tuer des nazis, oui il faut tuer des djihadistes. Vendredi soir on nous a tué 129 français de toutes confessions, nous avons 352 blessés innocents civils, en 20 ans on n’a pas eu autant de pertes dans l’armée. On nous a tué des français et des français innocents. On ne peut pas se laisser faire, il n’est pas possible de se laisser faire ! ».

PERPIGNAN
PERPIGNAN
PERPIGNAN
PERPIGNAN
PERPIGNAN
PERPIGNAN

SAINT-ESTÈVE

HOMMAGE AUX VICTIMES DES ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE

Le lundi 16 novembre, les stéphanois sont venus nombreux à l’appel du Maire et du Conseil Municipal pour rendre hommage aux victimes des attentats du 13 novembre.
Le Maire a invité la population à observer une minute de silence tandis que les cloches de l’église sonnaient. L’assemblée a alors entonné la Marseillaise avec émotion.
SAINT-ESTÈVE
SAINT-ESTÈVE

POLLESTRES

A Pollestres, une minute de silence a été respectée, devant l’hôtel de ville, en hommage aux victimes des attentats de Paris. A l’issue de ce moment de recueillement, l’assistance a spontanément chanté notre hymne, la Marseillaise. « N’ayons pas peur ! Restons solidaires ».
POLLESTRES - Minute de silence autour du Maire Daniel Mach
POLLESTRES – Minute de silence autour du Maire Daniel Mach

SAINT-NAZAIRE

ST NAZAIRE
SAINT NAZAIRE
ST NAZAIRE
SAINT NAZAIRE
ST NAZAIRE
SAINT NAZAIRE
LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
novembre 2019
D L Ma Me J V S
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930