DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

février 2020
D L Ma Me J V S
« jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

REGION – RAPPORT DURON : DAMIEN ALARY DENONCE LA VENTE A LA DECOUPE ET DEMANDE UN DEBAT NATIONAL AU PARLEMENT

Mardi 26 mai, le député Philippe DURON a remis au Gouvernement un rapport concernant les Trains d’Équilibre du Territoire (TET).

– Concernant la ligne Clermont-Ferrand – Béziers (Aubrac), le rapport préconise « un transfert sur autocar qui peut constituer l’opportunité de proposer des dessertes plus rapides, plus nombreuses et adaptées aux flux (tout en ayant un coût moindre) et de desservir au choix soit Béziers soit Montpellier ».
– Concernant la liaison Clermont-Ferrand – Nîmes (Cévenol), le rapport préconise « le regroupement de l’aller-retour TET et des deux allers-retours TER sous la gouvernance inter-régionale afin d’optimiser les ressources utilisées entre Clermont-Ferrand et Nîmes ».
M. Duron conclut qu’«il appartient maintenant au Gouvernement, au Parlement, aux régions, à la communauté ferroviaire, notamment les cheminots, aux représentants d’usagers, de se saisir de ces travaux et d’en faire le meilleur usage.» 
La Région prend acte de ces préconisations qui appellent plusieurs observations.
1/ Les préconisations du rapport Duron enferment le débat dans une logique purement comptable et dans des choix budgétaires de court terme. Dans ces conditions, la Région encourage l’État à proposer aux citoyens une politique de services publics de transports digne de leurs attentes. Marie Meunier-Polge, Vice-Présidente de la Région déléguée aux Transports et intermodalités l’a expliqué aux associations de défense de « L’Aubrac » et l’a rappelé publiquement lors de la manifestation organisée à Nîmes le 15 mai dernier pour la défense du Cévenol.
2/ La Région réaffirme sa mobilisation sans faille pour préserver l’armature nationale de desserte par trains, au nom de la défense du service public et du train du quotidien.
A ce titre, Damien ALARY, Président de la Région Languedoc-Roussillon avait soumis au vote du Conseil Régional du 20 février, une motion pour le soutien, la défense et le développement des 7 liaisons ferroviaires d’intérêt national, dits Trains d’Équilibre du Territoire, notamment « L’Aubrac » et « Le Cévenol ». Dans le même esprit, Damien ALARY a fait inscrire au Contrat de Plan Etat-Région la nécessaire recherche de financement pour la régénération de la ligne Béziers-Neussargues, entérinée par le Conseil Régional du 22 mai.
3/ Depuis 2004, la Région veille à l’équilibre entre l’urbain et l’hyper-ruralité, qui passe notamment par les Trains d’Équilibre du Territoire, dont les dessertes, comme leur nom le précise, sont garantes de l’accès aux services de transports publics sur l’ensemble du territoire régional et national.
4/ Dans ces conditions, la Région réaffirme que les TET doivent rester dans le cadre d’un financement national car ils portent la solidarité de la Nation avec l’ensemble des territoires. L’État est le garant d’une continuité du service national des transports. Les TET doivent en priorité faire l’objet d’un débat politique car c’est un choix qui engage la Nation. C’est pourquoi Damien ALARY dénonce la vente à la découpe du service national des transports qui signifie la fin des grandes liaisons ferroviaires nationales. Damien ALARY se joint à l’appel de Jean-Claude GAYSSOT pour demander que le Parlement et les élus régionaux puissent se prononcer et en débattre rapidement.
LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
février 2020
D L Ma Me J V S
« jan    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829