DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

décembre 2019
D L Ma Me J V S
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

CONFLIT SOCIAL AU PETIT JOURNAL : « POUR QUE LE PETIT JOURNAL VIVE ! »

Communiqué De Francis DASPE, Secrétaire départemental du Parti de Gauche 

Le Parti de Gauche 66 apporte son soutien aux salariés du Petit Journal en grève derrière leur rédacteur en chef François-Xavier Pujol de Salas. Il dénonce et réprouve les agissements scandaleux du patron qui bafoue sans vergogne les règles les plus élémentaires du respect humain et du droit du travail. Nul ne peut se croire au dessus des lois !
Le Petit Journal contribue pleinement au débat public pluraliste dans les Pyrénées-Orientales, participant de ce fait à l’expression de la démocratie. Le Parti de Gauche 66 exige que les justes revendications des salariés soient satisfaites dans les plus brefs délais pour qu’ils puissent à nouveau exercer leur métier en toute sérénité. 
Ce conflit montre le clivage existant entre la très grande majorité des journalistes au service de l’information des citoyens et une minorité de dirigeants des médias animés par d’autres intentions forts éloignées du cœur du métier.
Le Parti de Gauche 66 rappelle qu’existe dans son programme le « droit de reprise des salariés » : quand des patrons ne cherchent qu’à casser l’outil de travail pour des motifs indéfendables allant à l’encontre de l’intérêt général, les salariés doivent être prioritaires pour en  prendre le contrôle et en assurer la survie. Les pouvoirs publics doivent les y aider, en attendant la mise en place d’une législation facilitant la procédure.
La lutte des salariés du Petit Journal est bien d’intérêt général.

Lire également

« LE PETIT JOURNAL CATALAN EST EN GREVE« 
« LE « CLUB DE LA PRESSE » PREND POSITION ET SOUTIENT LES SALARIES« 
« NEGOCIATIONS INEXISTANTES, LA GREVE SE POURSUIT« 
« LE « TORCHON » BRULE : LES SALARIES FLOUES SE CONSTITUENT EN COLLECTIF ET RECONDUISENT LA GREVE« 
« ENTRAVE AU DROIT DE GRÈVE : COUP DE FORCE DE MONTAUBAN« 
« FERNAND SIRE SOUTIENT LE PETIT JOURNAL EN GREVE« 

« LES COLLECTIVITES LOCALES DOIVENT SUSPENDRE LEUR SOUTIEN FINANCIER !« 
« L’ANCIEN SENATEUR-MAIRE DE PERPIGNAN J-PAUL ALDUY INTERVIENT : MON SOUTIEN TOTAL LEUR EST ACQUIS !« 
« UNE PETITION EST LANCEE !« 

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
décembre 2019
D L Ma Me J V S
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031