DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

août 2020
D L Ma Me J V S
« juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

POLITIQUE : L’UMP REUNIT SES FIDELES… ENFIN, CEUX QUI SONT VENUS ! UN PARTI A BOUT DE SOUFFLE ET EN SOLDE ? AUX ELECTEURS DE TRANCHER…

Jacqueline IRLES entre Jean CASTEX et Thierry DEL POSO et à gauche Robert VILA

Jacqueline IRLES entre Jean CASTEX et Thierry DEL POSO et à gauche Robert VILA

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’y avait pas foule dans cette salle Omega de Sainte-Marie où l’UMP avait invité tous ses adhérents pour la traditionnelle cérémonie des vœux avec comme chaque début d’année la galette de l’amitié ! Sur les 5776 adhérents à jour de cotisation revendiqués par le Secrétaire Départemental Daniel Mach (509 nouveaux en 2014), on ne dénombrait pas plus de 140 personnes pour 280 chaises installées, et encore comptait-on parmi eux bon nombre de candidats aux prochaines élections Départementales et aux équipes qui entourent les organisateurs et les élus. A noter que la ville de Canet a mobilisé à elle seule une bonne vingtaine de militants ! Le boulot est fait ce qui n’est pas le cas partout… Un succès en demi-teinte qui n’empêche pas les trois têtes de gondole d’afficher une attitude résolument combative, avec la ferme intention de rafler une majorité de cantons et d’arracher le département au PS qui le gouverne depuis 1998. Entreprise hasardeuse tant il est vrai que le FN / RBM jouera sans aucun doute les troubles fête et les arbitres, FN à qui l’on prédit le succès dans trois ou quatre cantons. 
Pierre Roig

Pierre Roig

LE FN ? « UN ADVERSAIRE SOURNOIS »…
Les dirigeants François, Daniel, J.Marc et Jean sont félicités par leur hôte Pierre Roig, le Maire de Sainte-Marie, « pour avoir su former des quatuors cohérents et représentatifs du département sans négliger nos partenaires naturels de l’Udi et Unitat Catala« . En oubliant toutefois la jeune génération pour qui c’était la seule et unique chance d’émerger sans risque politique pour l’aîné qui le parrainait. Au-delà du discours rabâché à chaque élection, encore faut-il vraiment souhaiter cette transmissions aux jeunes générations ! Visiblement pas vraiment…
Après avoir taclé « des adversaires socialistes qui cherchent encore des candidats dans certains cantons », Pierre Roig pointe du doigt « un adversaire sournois, qui sans faire campagne, sans candidat de valeur se nourrit des échecs et désespérances de la politique du gouvernement pour perturber nos électeurs traditionnels. »  
François Calvet

François Calvet

« ON FRISE L’EXCELLENCE »
Premier à aller au feu et à tenter de remonter le moral de l’auditoire clairsemé, le Président Départemental François Calvet, fier de son nouvel ipad dont il ne tarit pas d’éloges sur ses immenses mérites, se réjouit de l’excellence de ses candidats, « c’est jamais parfait mais on la frise, on a réussi à mettre tout le monde d’accord » affirme-t-il ! Le pense-t-il… « Le salut ne peut venir que de vous, il faut que vous nous aidiez, c’est tellement important » affirme t-il aux quelques militants présents. Sans oublier les Tatas et tontons, son dada, qu’il faut mobiliser… 
Daniel Mach

Daniel Mach

FRANCOIS LIETTA FELICITE… MAIS PAS INVESTI !
L’un des premiers félicités par Daniel Mach est François Lietta, le Responsable Des Jeunes POPS UMP66, « qui ne manque jamais d’épingler par des communiqués percutants les erreurs et mensonges de nos opposants ». Félicité et… « remercié » puisque sa candidature à l’investiture n’a pas été jugée recevable. A l’UMP, la règle pour être retenu est de cogner fort contre son parti, pas contre les adversaires, quelle erreur de débutant… Malgré tout, Daniel Mach espère « compter sur leur dynamisme et leur disponibilité sur tous les cantons que nous voulons plus que jamais reconquérir ». Bon… Dans tous les cas et au-delà des personnes, c’est un bien mauvais signal adressé à la jeunesse en général et à ceux en particulier qui s’intéressent à la chose publique, et ils ne sont pas nombreux ! L’UMP a fait le choix de s’en passer, elle devra en assumer les conséquences et les migrations vers un parti plus accueillant qui suscite tant de courroux des uns et des autres, tel un Alexande Bolo rejeté par l’UMP et investi par le FN. Un Secrétaire départemental qui s’estime assez serein avant le 1er tour de ces élections départementales (Discours intégral de Daniel Mach), « C’est maintenant qu’il faut tout donner, nous avons une chance historique de faire basculer le Conseil Général. Nous vaincrons, c’est la 1ère fois que l’UMP est aussi organisée, avec un travail remarquable de communication. L’heure n’est plus aux états d’âmes ». A propos du choix contesté des candidats, « Nous savons comment perdre des élections mais pas toujours comment les gagner, mais c’est sûr, les états d’âmes peuvent nous les faire perdre ! Ca se jouera à un ou deux candidats ». Tout en avouant que « la menace du Front National est dans tous les esprits ». Et de rappeler quelques chiffres peu glorieux du département « Notre département est le premier pour le taux de chômage (15%) et pour le taux de pauvreté (21%). Il n’est qu’au 81ème rang pour la richesse produite, et dans les premiers rangs en termes d’échec scolaire. Voilà, ce que nous offre la gauche ». 
Jean Castex

Jean Castex

« DES RESULTATS SCANDALEUSEMENT MEDIOCRES !
« 
Quant à la vedette de la soirée, la tête de liste Jean Castex, 28 minutes de discours certes un peu monotone mais sans notes détaillées, une performance qu’il faut relever et peu partagée dans le département. Le chef de file souligne être à la tête d’une formation qui est une coalition de « la droite et du centre républicain. (…) Refus du déclin et de l’immobilisme, refus de l’aventure, refus de la démagogie et de la facilité », le ton est donné pour celui qui pointe du doigt les assistés. « Sectarisme, clientélisme, divisions permanentes » sont les adjectifs qui s’ajoutent au catalogue bien fourni pour qualifier « les méthodes à l’œuvre dans le département, un des plus mauvais de la classe de la France métropolitaine qui préfère distribuer des minima sociaux que de créer de la richesse et de l’entreprise. Stop, il n’y a pas de fatalité avec des résultats aussi scandaleusement médiocres ! Rien ne se fera sans le travail de tous. Moins de social, priorité à l’activité et à la création de richesses avec un plan Marshall pour l’économie, avec un plan d’urgence de 50 M€ pour que les toutes petites entreprises puissent sentir qu’on 
s’occupe d’elles ».
Une salle à moitié vide ou à moitié pleine, c'est selon, qui observe une minute de silence en hommage aux victimes des islamo-faschistes du début janvier

Une salle à moitié vide ou à moitié pleine, c’est selon, qui observe une minute de silence en hommage aux victimes des islamo-faschistes de début janvier

Avec un financement de ce plan de relances en changeant la gestion du département, « Assez de ces dépenses de communication à tort et à travers qui coûtent les yeux de la tête. Nous mettrons en place une nouvelle gestion dans ce département ». Quant aux dépenses sociales, « Nous essaierons de proposer une activité aux bénéficiaires d’allocations, c’est une question de dignité. Il faut leur demander une contrepartie en terme d’activité générale. Le Conseil général sera beaucoup plus exigeant en matière de versement de ces allocations. Il faut lutter contre les abus. Une vraie politique sociale n’est pas d’installer les gens dans l’assistanat et l’inactivité ». 
Espérons pour ce parti et pour la Démocratie locale que les têtes de gondole, qui pourtant mouillent leurs chemises, ne sont pas en solde et ne seront pas considérées par l’électeur Lambda comme des fins de série… En même temps, une fois au fond de la piscine on ne peut que remonter !
COUV
LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
août 2020
D L Ma Me J V S
« juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031