DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

mai 2019
D L Ma Me J V S
« jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

CANET : UN BUDGET 2015 SOUS TRES HAUTE TENSION J.Pierre Cevaer-Visonneau : « Un exposé remarquable de Monsieur Clique, j’en suis heureux »

Un débat d’orientation budgétaire 2015 qui occupe l’essentiel du Conseil du 1er décembre

Un temps fort que ce DOB annuel précèdant le vote définitif du Budget Primitif qui aura lieu le 22 décembre, d’autant plus déterminant pour la commune « qu’il revêt cette année une importance particulière du fait de la difficulté dans laquelle se trouvent les collectivités locales liée aux circonstances économiques mais aussi à la pratique de l’Etat » déclare tout de go Bernard Dupont en introduction. En cause cette baisse de Dotation Globale de Fonctionnement décrétée par le Gouvernement, 6.5 % pour 2015, qui risque bien d’aboutir à l’effet inverse de l’objectif recherché. Des économies dans le fonctionnement des collectivités territoriales sont évidemment indispensables, mais lorsqu’elles conduisent à réduire les investissements qui sont la variable d’ajustement, ce sont autant d’emplois de détruits et une croissance qui va finir par trouver du pétrole à force de plonger… Il faut savoir qu’en France, 70% des investissements sont assurés par les collectivités locales, seuls 30 % le sont par l’Etat. Pire, l’Etat transfère des charges vers les collectivités locales sans les compenser, ce qui est un bon moyen pour lui de faire des économies sur le dos des autres et de se décerner un prix de vertu ! Le côté positif de cette affaire, c’est que cela oblige les élus à être inventifs pour boucler le budget…
Examen de passage annuel pour Francis Clique à qui revient la mission de présenter le futur budget 2015

Examen de passage annuel pour Francis Clique à qui revient la mission de présenter le futur budget 2015

L’occasion pour tous de commenter, de présenter d’éventuels amendements ou de s’opposer, une fois voté, il faudra faire avec pendant un an ! Comme chaque année à Canet depuis l’ère Dupont, l’exercice s’effectue avec une grande solennité et surtout dans la sérénité. Il est vrai que la présentation est faite par Francis Clique, le 1er Adjoint délégué aux finances, qui excelle dans l’art de rendre l’imbuvable digeste, avec des efforts pédagogiques et de présentation que chacun lui reconnaît, y compris dans les rangs de l’opposition… C’est dire !
A retenir de ce DOB que les recettes de la ville devraient être de 25.850 M€, les dépenses de fonctionnement de 23.776 M€, permettant de dégager une épargne brute de 2,1 M€ (contre 2.5 M€ en 2014), constituant une partie de la capacité d’autofinancement sur un total de 2.769 M€.
A noter que sur les 4.997 M€ d’investissements, 480.000 €uros seront consacrés à la réfection des voiries, réseaux et infrastructure et 236.900 €uros pour la nouvelle vidéo-surveillance en cours d’installation sur le territoire canétois, avec un besoin d’emprunt de 708.000 €uros. 
Quant à l’endettement, il sera de 15.700 M€ fin 2014 contre 14.898 M€ fin 2015 et ne représente que 8% des recettes (bien souvent au-delà de 30% pour bon nombre de foyers…). A noter que 88,40% des emprunts sont à taux fixe, 6.92% à taux variable au taux de 2,99% et 4,68% à taux structuré, qui plus est capé à 4,51%. Une structure de dettes parfaitement saine qui ne comporte absolument pas d’emprunt toxique.
Il n’est donc pas excessif de considérer que les finances de la ville sont saines, malgré une baisse des dotations et des différentes recettes de 650.000 €, en particulier des taxes sur les jeux ou des droits de mutation.
Nadine Pons et Georges Sentis représentant le Front de Gauche et le PS tout sourire

Nadine Pons et Georges Sentis représentant le Front de Gauche et le PS tout sourire

L’opposition ne s’y trompe d’ailleurs pas, Nadine Pons qui représente le Front de Gauche alliée à Georges Sentis du PS, n’émettra aucune critique, avec toutefois le vœux que soient prévues sur le long terme la construction d’une maison de la culture et une nouvelle crèche « des investissements nécessaires pour notre ville » estime-t-elle. Cette maison de la culture est de fait un vieux serpent de mer et devient plus qu’urgent, tant la seule et pauvre médiathèque du village fait pitié, au moins par son sous-dimensionnement ! Pas très digne pour la 2ème ville du département, surtout au regard des équipements des stations et villes voisines, pourtant moins bien dotées en terme de finances. Le Maire reconnaît le besoin d’une nouvelle médiathèque, « je vous donne acte de la faiblesse de l’équipement, mais en son temps » admet-il enfin, attendant en outre la décision de faire passer la lecture publique à la Communauté d’Agglo. (très bientôt Communauté Urbaine), qui supportera le poids de cet investissement. Un projet qui ne sera pas issu de la seule imagination de feue Arlette Franco… Quant à la crèche, l’actuelle lui paraît suffisante et une nouvelle ne se justifie pas, « elle suffit actuellement, la preuve c’est qu’il n’y a pas de liste d’attente, on a même pris des gens de l’extérieur, et je ne vois pas l’intérêt d’en créer une » argumente-t-il.
J.Pierre Cevaer-Visonneau en pleine réflexion. Dois-je ou non quitter le FN ?

J.Pierre Cevaer-Visonneau en pleine réflexion. Dois-je ou non quitter le FN  comme cela devient plus que probable pour entrer en dissidence ?

Le FN/RBM représentés par Jean-Pierre Cevaer-Visonneau et Dominique Gazeau, tous deux ex-UMP, non seulement n’émet aucune objection mais le leader frontiste ira même jusqu’à reconnaître la qualité de ce budget : « Après cet exposé remarquable de Monsieur Clique, je dois manifester une certaine satisfaction en un seul mot : prudence, j’en suis heureux et je vous en donne acte ». Les fascistes ne sont décidément plus ce qu’ils étaient, tout se perd…
Le public vient comme toujours nombreux ! Au 1er rang à gauche, le célèbre Lecram Neiluj.

Le public vient comme toujours nombreux ! Au 1er rang à gauche, Lecram Neiluj, personnalité populaire à Saint-Laurent de la Salanque, très impliqué dans les actions sociales et dans le devoir de mémoire

Gérard Vidaller s’inquiète quant à lui du montant de la potentielle amende liée au manque de logements sociaux sur Canet qui pourrait s’élever à 900.000 €uros. Bernard Dupont se veut rassurant, « La pénalité est fixée de manière forfaitaire en fonction du nombre de réalisations de logements sociaux à la suite d’un constat de carence réalisé par un orgasme (« ECLATS DE RIRES » dans la salle), par un organisme départemental qui fixe la pénalité, très exactement de 170.000 €uros », reprend-t-il après avoir plaisanté sur ce labsus. « Ils sont inscrits à la ligne subventions des logements sociaux » précise Francis Clique remis de son éclat de rire. « Nous allons verser à l’office de construction de PMCA des subventions, 180.000 €uros au total, et cela nous permettra de financer la pénalité fixée par la Préfète, au moins nous en faisons bénéficier les habitants. Cette somme, si elle n’était pas investie localement, viendrait en déduction des dotations globales de fonctionnement versées par l’Etat. J’ai préféré prévoir 180.000 €uros sur les 170.000 €uros dont Bernard a parlé ». « C’est le Préfet qui, une fois le constat de carence établi, qui essaie d’adapter localement la décision pour tenir compte de  la volonté de la collectivité. Il a la capacité de multiplier cette pénalité jusqu’à 5, pour nous dans les 900.000 €uros. Ensuite, il appartient à la collectivité qu’il y a une volonté en manière de logement social. C’est ce que j’ai fait en planchant devant un jury devant la Préfecture délégué par la Préfète pour se faire une idée. Il y aura un arrêté préfectoral qui viendra concrétiser cette décision mais je suis serein compte tenu des efforts que l’on fait et des engagements pris » conclut Bernard Dupont confiant dans sa capacité de persuasion. Nul doute que la nouvelle Préfète Josiane Chevalier, femme raisonnée et de qualité qui séduit partout où elle va, saura entendre les arguments de la Municipalité.
Il est toutefois prévisible que la gauche et la droite RBM/FN s’abstiendront lors du vote du Budget Primitif du 22 décembre, position d’opposants oblige, sachant qu’une abstention venant de l’opposition équivaut à un vote « pour », mais sans pouvoir le dire ouvertement…
Quant à Gérard Vidaller constituant un groupe à lui tout seul, sa position est imprévisible puisque, déjà élu sur la liste RBM / FN, il avait voté contre son groupe et avait participé à l’élection de Bernard Dupont !

LIRE EGALEMENT

– « Il y a des gens qui ne sont pas raisonnables, on croit rêver quand on voit ça ! »
– UN ORGASME PENDANT LE CONSEIL MUNICIPAL !
– CONSEIL MUNICIPAL OU SPECTACLE DE CABARET ?

L'opposition FN / RBM se montre constructive

L’opposition FN / RBM se montre constructive

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
mai 2019
D L Ma Me J V S
« jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031