DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

octobre 2018
D L Ma Me J V S
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

POLLESTRES : ACCIDENT DE CAR SUR LA RD 900 : 2 morts et 5 blessés graves

Un exercice départemental de sécurité civile formateur 

A lire également :
Crash d’un avion de ligne à l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes
20 minutes après "l'accident", c'est une noria de véhicules de secours et de Gendarmerie qui sont déjà sur les lieux

20 minutes après « l’accident », c’est une noria de véhicules de secours et de Gendarmerie qui sont déjà sur les lieux

C’est sous le contrôle de la Préfecture et de la Préfète Josiane Chevalier en personne que cet exercice organisé dans le cadre du calendrier départemental 2014 a eu lieu dans la nuit de jeudi dernier sur la commune de Pollestres, avec comme objectif de tester l’organisation de la réponse de sécurité civile dans sa globalité en cas d’accident routier impliquant de nombreuses victime (NOVI).
Les secours commencent à extraire les blessés du car

Les secours commencent à extraire les blessés du car

C’est vers 22h que la Préfecture et le Patron du SDIS organisaient un point presse directement sur les lieux de l’accident, dans un car offert par une compagnie du département, explique le colonel Salles-Mazou, et aménagé par le SDIS en compensation d’une formation des personnels pour les évacuations en cas d’incendie de leur véhicule. Cet autocar accueille les autorités et la presse qui convergent toutes vers le lieu d’un sinistre et gênaient les secours dans le poste de commandement. Le grand luxe !
Les blessés plus légers sont encore dans le car et attendent l'évacuation

Les blessés plus légers sont encore dans le car et attendent l’évacuation

Josiane Chevalier, première à intervenir, rappelle le cadre et les objectifs de cet exercice, « qui permet de mesurer l’efficacité de la coordination des différents services qui interviennent. Le choix qui a été fait ce soir est un exercice « NOVI », dont l’objectif était aussi de tester le plan communal. C’est un message que je ne cesse de rappeler aux maires depuis mon arrivée, il faut absolument que chaque commune se dote d’un PCS, on le voit que pour ce genre d’événement ou pour les inondations, l’événement se gère beaucoup mieux, ça a été mesuré chez nos voisins du Gard, de l’Hérault ou des hautes-Pyrénées. Globalement, ce sont 200 personnes de mobilisées tous personnels confondus, SDIS, Gendarmes, moyens médicaux, les croix rouge et blanche et des ambulanciers privés ainsi que les services municipaux ».
Les blessés plus légers sont encore dans le car et attendent l'évacuation

Les blessés plus légers sont encore dans le car et attendent l’évacuation

Le Colonel Salles-Mazou récapitule les évènements : 20h le SDIS est informé qu’un car se serait couché après une sortie de route, 14 minutes après les officiers arrivent sur les lieux et confirment qu’il y a de nombreux blessés. A 20h20, le 1er niveau d’engagement du plan NOVI est activé et c’est à 20h28 que le deuxième engagement est enclenché, après la confirmation qu’il y avait une cinquantaine de victimes potentiellement concernées. « L’important est d’éviter « d’emboliser » les hôpitaux en leur amenant de très nombreuses victimes avec des pathologies lourdes, la stratégie est d’avoir sur place un Poste Médical Avancé (PMA) avec une approche de guerre et faire un tri sommaire, les décédés, les graves, les urgences relatives, les indemnes » précise le Colonel.
Les blessés les plus sérieux sont orientés vers le Poste Médical Avancé

Les blessés les plus sérieux sont orientés vers le Poste Médical Avancé

Ce PMA comprend une structure de tri, avec derrière une répartition par rapport à la gravité. Vient ensuite l’évacuation par les pompiers, les ambulanciers et même les hélicoptères en les dirigeant vers les établissements en fonction de leurs pathologies dans une grande noria d’évacuation. Reste en dernier lieu la problématique de l’identification en partenariat avec le Procureur, seul le Parquet étant habilité à parler. Sans oublier l’activation d’un N° vert pour l’information des familles et le traitement des décès par les forces de l’ordre.
Le chauffeur, lui aussi blessé, est contrôlé par les Gendarmes. Il semblait ajun ! Il restera en liberté après l'accident..

Le chauffeur, lui aussi blessé, est contrôlé par les Gendarmes. Il semblait ajun ! Il restera en liberté après l’accident..

Quant au Maire de Pollestres Daniel Mach qui a fait la douloureuse expérience d’un accident de car sur l’autoroute en 2009 (et non de… « bus » dont la vocation est de rester en ville !!!), avec 40 enfants à bord et un décès. « Cette opération nous permet de faire une répétition générale, tous les élus et agents sont mobilisés pour mettre en place une logistique de confort, la cantine, le café, des sandwiches et aussi la mise en place d’une chapelle ardente. On est là mobilisés et quand on a besoin de nous on se rend disponibles ». 
Les opérations Gendarmerie sont placées sous l'autorité du Colonel Julien Jourdan qui supervise la compagnie de Perpignan

Les opérations Gendarmerie sont placées sous l’autorité du Chef d’Escadron le Commandant Julien Jourdan 

LE SCENARIO :
Vers 20h, un autocar transportant cinquante voyageurs de différentes nationalités, en provenance d’Espagne et à destination de Lyon, est victime d’un accident de la circulation à Pollestres. Pour une raison indéterminée, le véhicule fait une sortie de route sur la RD 900, au niveau du giratoire d’Emmaüs rond point Abbé Pierre, et tombe en contrebas, sur un chemin de vignes, plusieurs victimes sont à dénombrer  ; risque d’incendie et d’explosion du véhicule déclenchement et engagement des moyens de secours publics, privés et associatifs pour porter secours aux victimes et évacuer les blessés ainsi que les impliqués (sapeurs-pompiers, SMUR, gendarmerie, ambulanciers privés, mairie de Pollestres, associations de sécurité civile, etc.).
La gendarmerie et le conseil général des Pyrénées-Orientales (direction des routes) assureront le bouclage du périmètre.
La Préfète Josiane Chevalier et le Maire de Pollestres Daniel Mach font le point avec le Colonel Salles-Mazou, patron du SDIS

La Préfète Josiane Chevalier et le Maire de Pollestres Daniel Mach font le point avec le Colonel Salles-Mazou, patron du SDIS

OBJECTIFS :
Cet exercice à pour but de tester :
Les dispositions du plan ORSEC (organisation de la réponse de la sécurité civile) NOVI (nombreuses victimes) dans sa dimension globale (y compris l’évacuation des victimes). Ces dispositions ont été approuvées par arrêté préfectoral le 27 juin 2013 et mises à jour les 26 août 2013 et 5 février 2014
Les plans blancs du centre hospitalier de Perpignan et des cliniques Médipôle et Saint-Pierre dotées d’un service d’accueil des urgences (prise en charge mutualisée des victimes)
Fabrice Rosay, le directeur de Cabinet de la Préfète, est en lien permanent avec le COD installé en Préfecture

Fabrice Rosay, le directeur de Cabinet de la Préfète, est en lien permanent avec le COD installé en Préfecture

Le plan communal de sauvegarde (PCS) de la commune de Pollestres approuvé le 30 novembre 2011 (chaîne d’alerte, activation d’un centre d’hébergement d’urgence pour les personnes impliquées dans l’accident, etc.)
Les modalités d’engagement de la cellule d’urgence médico-psychologique départementale (CUMP) par le médecin-régulateur du SAMU 
ORGANISATION :
Dès 19h, les figurants étaient rassemblés à la salle de fêtes Jordi Barre de Pollestres pour le maquillage et la distribution des pathologies par le SDIS.
La Préfète avec le Colonel Salles-Mazou dans le car du SDIS

La Préfète avec le Colonel Salles-Mazou dans le car du SDIS

A 20h, déclenchement de l’exercice après appel d’un témoin en préfecture, activation du centre opérationnel départemental (COD) dans le cadre de la mise en œuvre du plan ORSEC NOVI ; activation de la cellule d’information du public (CIP)
En mairie, activation du PCS de la commune avec ouverture du centre d’hébergement d’urgence (salle Jordi Barre)
A proximité de l’accident, mise en place d’un poste de commandement opérationnel (SDIS) et d’un poste médical avancé (PMA) par le SAMU et le SDIS. Tri et mise en condition des victimes selon la classification « urgence absolue ou urgence relative » et évacuation vers les structures hospitalières ou sanitaires privées adaptées à leur pathologie. Évacuation des personnes impliquées vers le centre d’hébergement d’urgence de la commune (salle Jordi Barre)
Mise en place d’une cellule d’urgence médico-psychologique. Installation d’une chapelle ardente.
Un point presse est organisé par le Colonel Salles-Mazou

Un point presse est organisé par le Colonel Salles-Mazou

MOYENS HUMAINS :
– Service départemental d’incendie et de secours : 140
– SAMU : 15
– Gendarmerie : 11 en début d’exercice
– Conseil général (service des routes) : 2
– Figurants (école d’infirmiers de Perpignan et fonctionnaires volontaires) : 50
– Associations : Croix blanche, ADRU, comité départemental de la FFSS, personnel de la mairie de Pollestres 
SERVICES IMPLIQUES SUR L’EXERCICE (sur site et au COD) :
Préfecture, mairie de Pollestres, SDIS, Gendarmerie Nationale, délégué militaire départemental, direction départementale des territoires et de la mer (CVOCER), conseil général (agences routières de Perpignan et Thuir), ARS, hôpital de Perpignan, cliniques Saint-Pierre et Médipôle, centre hospitalier de Thuir, SAMU, Croix blanche, comité départemental de la fédération française de sauvetage et de secourisme (FFSS), association départementale de la réponse à l’urgence (ADRU).
Le Colonel Blaise Agresti, commandant de l'unité départementale de Gendarmerie, livre son analyse de la situation à la presse

Le Colonel Blaise Agresti, commandant de l’unité départementale de Gendarmerie, livre son analyse de la situation à la presse

MOYENS MATERIELS :
1 autocar prêté par le Conseil Général.
Du lourd donc, pour un exercice indispensable auquel chaque acteur s’est prêté avec une grande conscience, au point que l’accident paraît réel, certaines victimes hurlant de douleur ou réclamant un proche, tous ayant reçu un maquillage ad hoc très impressionnant de vraisemblance, matérialisant les blessures. Les blessés sont « triés » par degrés d’urgences variables, les décédés restant à bord de l’autocar. La Préfet Josiane Chevalier restera elle-même présente sur le site jusque tard dans la nuit pour s’assurer de la bonne organisation des secours, avant de regagner le COD en Préfecture qui coordonne les secours.
C'est au tour de Josiane Chevalier de faire le point sur cette soirée d'exercice

C’est au tour de Josiane Chevalier de faire le point sur cette soirée d’exercice

BILAN :
Sur la cinquantaine de personnes à bord de l’autocar venant d’Espagne, 15 ressortent indemnes et sont immédiatement dirigées vers la salle polyvalente mise immédiatement à disposition par le Maire de Pollestres Daniel Mach immédiatement arrivé sur les lieux de l’accident. 5 autres sont considérées comme des « urgences absolues », 5 autres sont des « urgences relatives » et sont orientées vers les différents hôpitaux par les ambulances ou potentiellement en dehors du département par hélicoptère, arrivés sur les lieux dès l’annonce de l’accident. Mais on déplore 2 personnes décédées laissées dans le car avant d’être dirigées vers une chapelle ardente installée à la hâte. Les autres victimes légères ou simplement choquées sont toutes orientées vers le Poste Médical Avancé pour y recevoir les premiers soins, les victimes indemnes étant prises en charge par une unité psychologique du SDIS.
Inspection du Poste Médical Avancé par la représentante de l'Etat

Inspection du Poste Médical Avancé par la représentante de l’Etat

A noter qu’une cellule d’information des familles a été ouverte en Préfecture. Rassurons les familles qui verraient un proche en photo, tout cela n’était… qu’une fiction (1) ! 
COUT DE L’OPERATION :
Environ 20.000 € (moyenne pour une intervention du SDIS : 1000 €), répartis entre chaque service concerné. La sécurité n’a pas de prix. Fin de l’exercice à 0h30 après débriefing.
A noter que pendant la durée de l’exercice entre 20h et 00h30, la circulation avait été interdite sur la RD 900, dans sa traversée de la commune de Pollestres, entre les 2 giratoires (centre commercial Intermarché et Emmaüs). Des déviations avaient mises en place par la gendarmerie et le conseil général (agences routières).
(1) A la suite du dernier exercice du 29 novembre 2012 qui avait lieu cette fois à l’aéroport de Perpignan après le crash d’un airbus en provenance de Paris, nous annoncions dans notre article que François Lietta, le directeur de cabinet du maire de St Nazaire et attaché parlementaire du Député Fernand Siré faisait partie des victimes décédées. Quelques jours après, Fernand Siré recevait à la Mairie de St Laurent-de-la-Salanque une lettre de condoléances attristées ! Notre article indiquait pourtant clairement qu’il ne s’agissait que d’une fiction…
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

A lire :
Crash d’un avion de ligne à l’aéroport de Perpignan-Rivesaltes
COUV

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
octobre 2018
D L Ma Me J V S
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031