DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

décembre 2019
D L Ma Me J V S
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

POLLESTRES : les regrets du Maire

Du château de Pollestres aux rythmes scolaires

Ils sont nombreux dans la foule à déplorer cette réforme coûteuse pour Pollestres !

Ils sont nombreux dans la foule à déplorer cette réforme coûteuse pour Pollestres !

Ancien Député UMP battu aux dernières Législatives par Jacques Cresta (PS), Daniel Mach n’a rien perdu de sa combativité et ne manque jamais une occasion de tacler le gouvernement. C’est de bonne guerre.

Et là, c’est cette fameuse réforme dite des « rythmes scolaires » qui est mise une fois de plus en accusation, réforme sur laquelle bon nombre d’élus, tous bords confondus, peuvent s’accorder sur le fond mais qui sur la forme laisse semble-t-il à désirer, et qui surtout n’est pas financée par ses géniteurs et pèsent gravement sur les finances Municipales, particulièrement sur les plus petites communes contraintes de faire des choix et d’annuler des projets en cours. Bernard Dupont, le Maire de Canet, affirmait de son côté lors d’un récent Conseil Municipal : « Des réformes comme ça, moi j’en fais tous les jours ! ». De son côté, le Maire de Pollestres s’en est ouvert auprès de ses concitoyens à l’occasion de la cérémonie des vœux 2014 :

« Malgré ces années actives et riches en réalisation, un seul dossier suscite mes regrets. Il s’agit de la réhabilitation du Château de Pollestres, qui doit accueillir une bibliothèque, ludothèque, médiathèque. Les plans et le financement étaient prêts, le dossier ficelé, mais nous avons été dans l’obligation de différer ce chantier.

En effet, nous avions étudié, en vous préservant d’une quelconque augmentation d’impôts, la possibilité de contracter un prêt, qui aurait représenté une annuité de 90 000 €uros.

Malheureusement, la réforme gouvernementale des rythmes scolaires, nous a obligés à changer la destination de ces 90 000 €uros, que nous avions budgétisés pour le château.

Ils serviront, désormais et par force, à assumer cette nouvelle charge, que l’on impose aux communes.

Daniel Mach s'en prend au gouvernement socialiste. Normal.

Daniel Mach s’en prend au gouvernement socialiste. Normal.

Vous le comprendrez, à l’heure d’une crise sans précédent, que nous subissons tous, citoyens, entreprises ou collectivités locales, les maires jouent un rôle primordial.

Tout d’abord, en préservant la stabilité fiscale communale et donc le pouvoir d’achat de leurs administrés, déjà mis à mal par les adeptes du matraquage fiscal, qui assomment et asphyxient des milliers de foyers français.

Mais leur rôle ne se cantonne pas qu’à cela. Par les ambitions qu’ils portent, et les chantiers qu’ils ouvrent sur leur commune, ils contribuent à maintenir l’activité économique, et par là-même, les emplois des entreprises privées.

Les travaux entrepris sur les communes, permettent d’éviter des dépôts de bilan, et beaucoup de licenciements.

Quand l’Etat démontre jour après jour, son incapacité à répondre aux enjeux de la vie quotidienne, en se désengageant des actions locales, les maires, eux, misent sur la construction et le développement« .

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
décembre 2019
D L Ma Me J V S
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031