DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

janvier 2020
D L Ma Me J V S
« déc    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

SAINT HIPPOLYTE : à l’HONNEUR avec la COMMEMORATION du 44ème ANNIVERSAIRE de la MORT du GENERAL de GAULLE

Dimanche 9 novembre, un grand jour pour la commune

Arrivée du père Jean-Baptiste Blondeau et du diacre Joël Jouanole

Arrivée du père Jean-Baptiste Blondeau et du diacre Joël Jouanole

Dimanche 9 novembre s’est déroulée au centre du village une cérémonie unique pour le département, avec beaucoup d’émotions et de souvenirs pour la commémoration du 44ème anniversaire de la mort du Général de Gaulle.
Beaucoup de monde dans cette belle église

Beaucoup de monde dans cette belle église

Pour cette belle réunion, on a pu noter auprès de madame le maire Madeleine Garcia-Vidal la présence du député de la circonscription Fernand Siré, des élus des communes voisines, des représentants des conseils municipaux et des corps constitués, des présidents d’associations patriotiques accompagnés de leurs porte-drapeaux et de leurs adhérents, mais aussi une population nombreuse venue participer à l’événement sans oublier les membres du conseil municipal des enfants.
Bénédiction des gerbes avec en fond la chorale de Roselyne Beltran et de son fils Patrick

Bénédiction des gerbes avec en fond la chorale de Roselyne Beltran et de son fils Patrick

Ces derniers ont eu le privilège de porter les deux gerbes qui allaient être bénies à    l’église et puis les déposer au monument aux morts avec les autorités.
Sortie des enfants dans la haie des porte-drapeaux

Sortie des enfants dans la haie des porte-drapeaux

La messe célébrée par le père Jean-Baptiste Blondeau assisté par le diacre Joël Jouanole a regroupé tous les participants et de nombreux habitants.
Sous la direction de Roselyne Beltran la chorale a amené une note très solennelle à l’événement et une ampleur exceptionnelle grâce aux remarquables partitions jouées par son fils Patrick à l’orgue.
Sortie des enfants dans la haie des porte-drapeaux

Sortie des enfants dans la haie des porte-drapeaux

Après la cérémonie, tous les participants se sont retrouvés devant le monument aux morts afin de procéder au dépôt des gerbes et après la minute de silence, ils ont écouté dans une ambiance respectueuse la chanson de Jean-Pierre Virgil « De Gaulle»
Dépôt d’une des gerbes bénites

Dépôt d’une des gerbes bénites

Puis l’assistance a été conviée à se retrouver au gymnase pour les discours officiels, le lieutenant-colonel Marc Gervais, délégué de la fondation de la France libre pour les P.-O. a pris la parole en premier pour relater un épisode de la vie du Général qui à cette période était capitaine avec en résumé quelques lignes fortes et sensibles :
Moment de recueillement

Moment de recueillement

« Le 1er mars 1916, le 33e régiment d’infanterie auquel le capitaine De Gaulle appartient est envoyé en première ligne devant Douaumont.
A la tête de sa compagnie, il est chargé de la défense d’une partie du village.
Le reste de la troupe ne compte plus que 37 hommes après un bombardement effroyable, quand se déclenche une première attaque qu’elle repousse, mais elle est submergée à la seconde.
Lors de ces combats, on apprend par la suite que De Gaulle a roulé dans un trou d’obus occupé par des Allemands et l’un d’eux lui a porté un coup de baïonnette.
Quelques invités et officiels

Quelques invités et officiels

Porté disparu, son colonel le tient pour mort mais la réalité est autre car il est prisonnier.
On apprendra aussi que les cinq tentatives sérieuses d’évasion, se sont toutes soldées par un échec.
C’est un homme qui grâce à son profond sens du patriotisme et à son for intérieur a réussi dans son imaginaire de poursuivre la guerre par d’autres moyens.
On notera aussi que pendant plus de 30 mois, sa captivité a été transférée dans cinq camps.
Mais elle lui laissera une marque profonde avec un sentiment énorme de honte.
Remise du diplôme à Clément en présence d’Antoine de dos

Remise du diplôme à Clément en présence d’Antoine de dos

Libéré après l’armistice, il reçoit la croix de chevalier de la Légion d’honneur, la médaille des évadés, récompense généralement réservée à ceux qui ont réussi à s’échapper, ainsi que la croix de guerre pour conduite exceptionnelle au cours de la première guerre mondiale ».
Après cet épisode historique relaté par le lieutenant-colonel Marc Gervais on passe au moment de récompense pour un des porte-drapeaux le jeune Clément.
Suivie de la remise de l’insigne

Suivie de la remise de l’insigne

Il représente la synthèse des symboles et a reçu des mains de Jean Pierre Barbiche, accompagné pour l’occasion de son petit- fils Antoine, rappelons qu’il est délégué général du souvenir français pour les P.-O., un diplôme qui est une attestation de reconnaissance à la jeune génération puis c’est au tour de André Molitor Président du comité local du Souvenir Français de lui remettre l’insigne du Souvenir Français.
Madeleine Garcia-Vidal le maire au pupitre parmi les officiels

Madeleine Garcia-Vidal le maire au pupitre parmi les officiels

Après ce moment de reconnaissance, Madeleine Garcia Vidal, maire de la commune, est revenue sur l’homme :
« Son parcours a toujours été celui d’un homme qui a dit non à la dictature, non à la défaite, non au renoncement. 44 ans après sa mort il reste encore dans l’inconscient collectif, le personnage capital de toute vie de combat, mais aussi l’image emblématique de la voix des français, comme si tout avait été écrit pour faire de ce militaire de carrière un messager hors du commun et du temps : celui de la France et d’une certaine idée de celle-ci ».
Homme de réflexion, homme d’action et stratège, il symbolise la continuité entre la tradition nationale incarnée par l’Etat et une modernité revendiquée par nos institutions ».
Et elle conclut « cet homme qui n’appartient à personne, et qui, au final appartient à tous, mérite notre respect et notre admiration « celle une génération qui n’oubliera jamais »
Clôture de la cérémonie par le discours du député Fernand Siré

Clôture de la cérémonie par le discours du député Fernand Siré

En prenant la parole le député Fernand Siré, lui a aussi rendu un brillant hommage ainsi qu’à son épouse, mais en soulignant avec certain regret :
« De nos jours les politiciens pensent plus à leur carrière qu’à servir la France.
Mais la France se relève toujours et j’espère trouver un homme « comme le Général De Gaulle » qui nous redonnera notre fierté ».
Et pour conclure sur le souhait que la France reste éternelle.
Après tous ces discours, les participants et la population ont été invités à partager le vin d’honneur offert par la mairie.
COUV
LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
janvier 2020
D L Ma Me J V S
« déc    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031