DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudInfo/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudInfo/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

août 2022
D L Ma Me J V S
« juil   sept »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Archives mensuelles : août 2022

PYRÉNÉES-ORIENTALES : UN NOUVEAU PRÉFET EN TERRE CATALANE

ANCIEN PROCHE DU PRÉSIDENT OU PAS,
« JE SUIS UN PRÉFET DE LA RÉPUBLIQUE QUI TRAVAILLE DANS L’INTÉRÊT DU TERRITOIRE »

01.1 - RODRIGUE FURCY (COUV SITE 400)C’est mardi 23 août que Perpignan accueillait son nouveau préfet, avec un passage obligé par le Monument aux Morts de la ville-centre, un dépôt de gerbe et un salut républicain aux portes-drapeaux ainsi qu’aux élus venus prendre un premier contact avec le représentant de l’État qui aura pour tâche de régler quelques problèmes épineux du département, tels la sécurité et le chômage. La presse est reçue en tout premier dès 14h dans les jardins de la Préfecture, un accueil très simple et convivial qui commence par un problème majeur à résoudre : « Bon alors il y a une question très importante, qui prend des cafés, qui veut un verre d’eau ? » interroge Rodrigue Furcy, un instant transformé en maître d’hôtel. Le ton est amical, ce n’est pas grand chose mais cela laisse augurer de bonnes relations futures, directes et sans protocole d’un autre siècle tel qu’il a parfois pu l’être dans un passé récent. « Des relations où chacun est dans son rôle dans lesquelles il peut y avoir une certaine forme de fluidité et de confiance, pour ce qui me concerne, j’aurai à cœur d’être dans cet état d’esprit » indique-t-il dès sa prise de parole.
TRÈS RAPIDEMENT ENGAGÉ SUR LES QUESTIONS DE SÉCURITÉ
Un Préfet qui occupait la même charge à Tarbes dans les Hautes-Pyrénées, un département moins peuplé que les
P.-O. (480.000 contre 230.000 habitants), il s’agit donc pour cet homme de 41 ans d’une promotion et d’une marque de confiance de la part d’Emmanuel Macron qui l’a nommé et auprès de qui il a tenu le rôle de Chef de Cabinet Adjoint de 2017 à 2020. Des études à l’IEP de Rennes, l’ENA, un parcours de sous-Préfet, puis le Graal : l’Élysée pendant trois ans. Une arrivée dans le département marquée par « des indicateurs particulièrement signalés » tels la sécurité qui est le thème de communication du maire de Perpignan, pour ne pas parler de propagande électorale et populiste, le taux de chômage parmi les plus élevés de France (11,7%), même s’il a baissé de 3 points ces dernières années. La pauvreté est une « titre de gloire » dont la Terre Catalane pourrait bien se passer, « des sujets qui marquent quand on arrive dans le département, sur lesquels j’ai envie de beaucoup m’impliquer avec les acteurs du territoire ». Rappelant la re-nationalisation du RSA qui « offre des capacités à faire, mais aussi paradoxalement des difficultés de recrutement ». La gestion des ressources en eau, la gestion des espaces et des risques d’incendie sont pour le nouveau Préfet des défis importants sur lesquels l’État a des compétences particulières.
01 (400)DE TRÈS GROS FORTS RENFORTS POLICIERS, « UN CHANGEMENT D’ÉCHELLE TRÈS SIGNIFICATIF »
80 effectifs dès le mois de septembre ont été annoncés par le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, le contour du plan de déploiement qui sera présenté avant la fin août est encore imprécis et en cours de calage, « une bonne nouvelle pour la DDSP66 qui va encore pouvoir renforcer son action pour la lutte contre les stupéfiants et sur la sécurité du quotidien qui s’inscrit dans une stratégie structurée de long terme, avec un impact sur le terrain en terme de visibilité, en particulier sur les différents points de deal ».
UN PRÉFET DE TERRAIN
Comme il l’affirme l’avoir été dans les Hautes-Pyrénées, Rodrigue Furcy arrive avec la volonté d’être « quelqu’un qui va beaucoup sur le terrain, c’est dans les échanges avec les acteurs qu’on voit la réalité des problèmes, il a un besoin de la présence de l’État et d’aller sur les sujets où il y a des attentes ». Mais aussi, affirme-t-il, la vérification de ce qui est décidé, pouvant laisser penser que le laxisme ne sera pas la marque de fabrique du locataire du Quai Sadi Carnot. « Quand on confronte les décisions à la réalité, il peut y avoir parfois quelques décalages ». C’est effectivement un mal bien français, quand on a parlé on croit qu’on a agi… Le terrain, voilà qui nous rappelle deux grands préfets de cette dernière décade, Josiane Chevalier et Philippe Chopin qui ont durablement marqué le territoire. Même si les mauvaises langues pourront voir tout autre que le hasard si les deux Préfets qui se succèdent était pour le premier tout droit venu de Beauvau et l’actuel récemment sorti de l’Élysée… « Le hasard c’est Dieu qui passe incognito » (Albert Einstein) ?
UN ESPRIT DE DIALOGUE
Le dialogue dans un cadre respectueux et républicain est le fil rouge du Préfet, « l’État ne peut pas travailler seul, il est important d’être dans cet état d’esprit de coopération avec les collectivités et acteurs du territoire ». Le cadre est posé et l’histoire en sera seule juge. Même si les mauvaises langues pourront voir tout autre chose que le hasard si les deux Préfets qui se succèdent en cette terre gagnée par la fièvre de la droite dure, étaient, pour le premier tout droit venu de Beauvau, et l’actuel récemment sorti de l’Élysée…
« Le hasard c’est Dieu qui passe incognito » (Albert Einstein) ?

Lire également sur
https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/pfbid0vJrMcoS1oFHdYCR6K898rypPX9CCTRdjk5Yibv6MzrqD5jFnrzY6WfhEvP9PeaRpl/
à partager largement

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
01.2 - COUV SITE (650)0203040506CV FURCY

PYRÉNÉES-ORIENTALES : LA PRÉSIDENTE DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL REÇOIT UNE DÉLÉGATION D’ÉLUS UKRAINIENS

C’est en présence d’une représentant de la Présidente de la Région Carole DELGA et des conseillers départementaux et régionaux, que la Présidente du Département Hermeline MALHERBE recevait mardi 23 août une délégation d’élus ukrainiens conduite par Hanna STAROSTENKO, 1ère adjointe au Maire de la ville de Kiev, Volodymyr KVURT, Conseiller régional de l’oblast de Lviv, président de la commission du budget et du développement socio-économique, Orest PECHENKO, adjoint au maire de la ville de Lviv, co-fondateur de l’organisation publique « Narodna samooborona Lvivshchyny » et VolodymyrPOPLAVSKYI, fondateur de l’organisation publique « Solidarité Médicale ».

01UNE ATTAQUE À PEINE VOILÉE CONTRE LE FRONT NATIONAL ET LE MAIRE DE PERPIGNAN
Cette réception s’inscrivait dans le cadre de la « Journée de la Paix et de la Solidarité » du 24 août 2022, en
hommage au peuple ukrainien organisée par l’association Alliance Occitanie Ukraine au Palais des Rois de
Majorque à Perpignan, avec le concours du Département des Pyrénées-Orientales et de la Région Occitanie.
Dans son discours (lire ci-dessous), Hermeline Malherbe rappelle que cette guerre « qui semblait appartenir à une époque révolue est un véritable drame humain », avec « des victimes par milliers et des populations forcées à l’exil ». Elle fait également référence aux camps de déportation dont celui de Rivesaltes est un symbole départemental.
Sans oublier le clin d’œil politique à ceux qui sont ses ennemis jurés, ici dans la ville-centre, dont les oreilles risquent de siffler, citant Romain Gary : « Le patriotisme c’est l’amour des siens. Le nationalisme c’est la haine des autres ».
« Prenons garde ! » ajoute-elle, « Les velléités nationalistes et belliqueuses n’ont pas disparu. Les nostalgiques des empires colonialistes n’ont pas disparu. À nous de faire en sorte qu’ils ne prennent pas le pouvoir ! ».
La hache de guerre n’est pas prête d’être enterrée en cette bonne terre capturée par le Front National…
LA FÊTE DE L’INDÉPENDANCE DE l’UKRAINE FÊTÉE DANS LES P.-O.
Le 24 août est le jour de la fête de l’indépendance de l’Ukraine. La fête nationale de l’Ukraine se déroule cette année six mois jour pour jour après le début de l’invasion russe. À cette occasion, le Palais des Rois de Majorque à Perpignan, propriété du Département des Pyrénées-Orientales accueille différents évènements où se rassembleront des ukrainiens et ukrainiennes des Pyrénées-Orientales et de l’Occitanie.

AU PROGRAMME :
– De 16h00 à 18h30 : scène ouverte où tous les ukrainiens pourront mettre à profit leurs talents de musiciens ou de danseurs ;

– À 18h30 : prise de parole des autorités ukrainiennes suivie de l’hymne national ukrainien ;
– À 19h00 : comédie musicale jouée par Caps Rivesaltes ;
– À 21h00 : concert de Jazz en Tech 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
01.1 - DISCOURS HERMELINE MALHERBE RÉCEPTION UKRAYNIENS CD 23.08.2202030405060708

PERPIGNAN : « PÈRE, PARDONNEZ-LEUR, ILS NE SAVENT PAS CE QU’ILS FONT »

Lire également sur à partager largement :

CÉRÉMONIE DE RÉPARATION
en présence de Mgr TURINI
Archevêque de Montpellier (ancien Évêque de Perpignan-Elne)

Ce n’est plus tout à fait Évêque de Perpignan-Elne et pas encore pleinement Archevêque de Montpellier que Monseigneur Norbert Turini accueillait les fidèles devant l’Église St François-d’Assise pour un exercice de pédagogie visant ceux qui auraient oublié leur parfois lointain Catéchisme : pourquoi cette cérémonie, comment se déroule-t-elle et surtout en quoi consiste cette « réparation » qui en était l’objet.

02REDONNER À L’ÉGLISE LA DIGNITÉ QU’ELLE AVAIT LORSQU’ELLE A ÉTÉ CONSACRÉE
En avant-bouche de l’homélie, Mgr Turini rappelle que lorsque une église est bâtie, pour qu’elle devienne un lieu Saint, elle doit être « dédicacée » (ou « consacrée »). Un peu comme un baptême ou une confirmation, il est procédé à une onction de Saint Chrême (mélange d’huile végétale et de parfum), une consécration de l’église manifestant qu’elle est un lieu Saint, un lieu intouchable. Lorsqu’une église est profanée, il ne peut plus y avoir de célébration jusqu’à ce que l’Évêque vienne faire la messe de « réparation ». Une église souillée et profanée dans laquelle un sacrilège a été commis, sa mission est de lui redonner sa dignité première.

Une fois les fidèles installés après être entrés en silence telle une procession pénitentielle, l’Évêque a alors procédé au rituel de purification, avec la bénédiction du Tabernacle qui a été forcé, l’Autel, la croix du Christ, ainsi les murs de l’église. Une différence notable pour cette cérémonie de « réparation » réside dans son dépouillement : pas de nappes, pas de fleurs, pas de cierges et le prêtre qui officie n’honore pas l’autel, pour marquer l’état de souillure dans lequel se trouve l’église avant de lui rendre toute sa dignité.
03NOTRE FOI EST TOUCHÉE EN PLEIN CŒUR
Dans son homélie, Mgr Turini rappelle que ce délit qui indigne la communauté Catholique « est une injure grave au mystère de notre foi, et touche non seulement les fidèles Chrétiens de cette paroisse que vous êtes, mais tous ceux du Diocèse ». Non sans préciser que le nombre de profanations augmente, rien qu’entre janvier et octobre 2021 ce sont 1380 crimes anti-religieux qui ont eu lieu dans des églises Catholiques. « Passées sous silence dans une indifférence générale. Oui nous avons le droit d’être en colère devant de tels actes ! »
Un rituel de « réparation » qui invite à prier en demandant le pardon des péchés. « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font » comme le fit Jésus sur la croix. « Nous Chrétiens, nous avons à demander pardon comme Jésus pour des gens qui ne demanderont pas pardon, nous avons, nous cette mission de demander au Père pour qu’il leur accorde, lui, son pardon pour des gens qui peut-être n’en ont rien à faire. Ça peut vous paraître curieux, voire scandaleux, mais ça fait partie des gènes de notre vie spirituelle ».
UN TÉMOIGNAGE CONCRET SOLIDARITÉ DES ÉLUS DE TOUS BORDS À GÉOMÉTRIE VARIABLE
Chacun aura noté que, en dehors de la Conseillère Départementale Isabelle Marchessan-de Noël et du Maire-Adjoint de secteur Xavier Braudry venus à titre privé sans représenter qui que ce soit, aucun élu n’a daigné faire le déplacement en solidarité avec l’Église Catholique comme ils savent si bien le faire lorsque de mêmes actes tout aussi indignes sont commis contre des Synagogues ou des Mosquées ! Deux poids deux mesure comme toujours ! 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
COUV0420220804_17541820220804_17543020220804_17543320220804_17584020220804_17593220220804_17595120220804_18002820220804_18000720220804_18004620220804_18021720220804_18043120220804_18050920220804_18053820220804_18073020220804_18170920220804_18384720220804_18390120220804_18400520220804_19022920220804_19073220220804_190738
LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
août 2022
D L Ma Me J V S
« juil   sept »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031