DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

novembre 2018
D L Ma Me J V S
« oct   déc »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Archives mensuelles : novembre 2018

101ème CONGRÈS DES MAIRES : RÉCEPTION AU SÉNAT PAR FRANÇOIS CALVET ET JEAN SOL

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
Cette année le 101ème Congrès des Maires et des Présidents d’Intercommunalités de France a eu lieu du mardi au jeudi 22 novembre. Dans le cadre du programme du Congrès « Servir le citoyen et agir pour la République », les élus ont pu, outre visiter tous les stands particulièrement intéressants, participer à des tables rondes sur l’urbanisme, l’intercommunalité, les finances locales…

01

Une importante délégation de maires et élus des Pyrénées-Orientales était à Paris pour assister au Congrès. Comme chaque année, les Sénateurs François Calvet et Jean Sol ont convié les maires et élus à visiter le Sénat. Plus de 110 étaient présents. Le Sénat leur a ouvert ses portes pour une journée d’échanges sur fond de crise de la gouvernance locale : être maire aujourd’hui est un combat quotidien.
Une visite organisée par les guides du Sénat leur a permis de découvrir les salles prestigieuses, l’hémicycle, la bibliothèque. Ils ont également assisté à une séance sur la Proposition de Loi visant à lutter contre l’exposition précoce des enfants aux écrans.
Ensuite, les 100 élus qui avaient répondu favorablement à leur invitation personnelle se sont dirigés vers le Salon des Tapisseries pour partager, dans le cadre d’un dîner, ce moment de convivialité entre élus de Perpignan, Canet, Torreilles, Le Soler, la Cerdagne, le Capcir, Saint-Estève, Peyrestortes, Calce, Espira de Conflent, Baixas, Ponteilla, Saint Cyprien, Argelès, Pia, Claira, Banyuls dels Aspres, Baho, Caudiès-de-Fenouillèdes, Trevillach, Estagel, Prats de Mollo, Saint André, Saint-Laurent de la Salanque, Villelongue de la Salanque, Saleilles.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : ROMAIN GRAU AUX CÔTÉS DE PHILIPPE CHOPIN ET D’ALAIN PONS EN VISITE CHEZ « 5 SANTÉ »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Dans le cadre des visites territoriales organisées en concertation avec Monsieur le Préfet Philippe Chopin, accompagné d’Alain Pons, le Député LREM de la 1ère Circonscription des P.-O. ROMAIN GRAU a rendu visite, au Groupe 5 Santé et à sa directrice Catherine Miffre. Cette dernière leur a fait découvrir le siège social de son entreprise, implanté avenue de Prades.

L’équipe de direction pilote les 5 établissements spécialisés répartis sur l’ensemble de notre territoire national. Historiquement le groupe est implanté en Cerdagne avec la Clinique Val Pyrène à Font-Romeu et la clinique du Souffle La Solane à Osséja. Ce groupe à taille humaine est spécialisé dans la réhabilitation et développe des projets thérapeutiques d’excellence tout en valorisant la recherche et l’innovation. 
Le groupe est en pleine expansion et travaille sur un cluster transfrontalier autour de la santé et du bien être sur le plateau Cerdan, tant du côté français que du côté espagnol.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

LE SOLER : L’ENSEMBLE DU CONSEIL MUNICIPAL VOTE À L’UNANIMITÉ CONTRE LE CONTOURNEMENT TGV LES SOLER / RIVESALTES DE LA FUTURE LIGNE TGV MONTPELLIER / PERPIGNAN

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Dans le cadre de l’enquête publique sur le projet d’intérêt général (PIG) concernant la réalisation de la future ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Perpignan à Montpellier, le jeudi 15 novembre 2018, le Conseil Municipal de la ville du Soler a voté à l’unanimité pour la ligne TGV mais contre le contourne Perpignan qui couperait la ville du Soler en deux. 
LE SOLER PROJET TGV 450Depuis les toutes premières études en 2012, cette position a été soutenue par François CALVET, en sa qualité de Maire du Soler et de parlementaire. Depuis cette date, François CALVET a fait délibérer le conseil municipal du Soler à 5 reprises avec toujours la même position contre ce contournement de Perpignan. Il a d’ailleurs animé activement des réunions de concertations dont la dernière a été organisée avec l’ensemble des maires des communes concernées par le contournement. Si toutefois ce contournement devait voir le jour, François CALVET a exigé que la traversée du Soler soit réalisée en souterrain.
« S’il est indiscutable que la liaison TGV doive relier les villes de Perpignan et Montpellier, cela ne doit en aucun cas se faire au détriment des territoires et du bon sens. Le contournement de Perpignan, outre son coût excessif, est totalement inutile pour le frêt qui est loin d’être saturé, pour la ville de Perpignan qui va irrémédiablement perdre en attractivité et en desserte, et surtout pour Le Soler qui est la seule commune traversée du Nord au Sud dans sa partie urbaine. La ville du Soler n’est pas la seule à tenir cette position puisque le 26 novembre dernier la majorité des élus siégeant au Conseil Communautaire de Perpignan Méditerranée Métropole s’est prononcée pour la ligne TGV Perpignan/Montpellier mais contre le contournement Le Soler/Rivesaltes. Le Président Jean-Marc PUJOL a d’ailleurs confirmé l’ineptie de ce projet de contournement inadapté au territoire » déclare François CALVET, Sénateur des Pyrénées-Orientales.
De nombreuses raisons sont à l’origine de ce vote. Un tel ouvrage entre Le Soler et Rivesaltes entraînera des nuisances certaines pour les populations et l’environnement des communes concernées.
Le coût estimé de ce contournement de près de 600 millions d’€uros n’est pas légitime dans la mesure où le trafic ferroviaire est très loin d’être saturé.  La SNCF a d’ailleurs confirmé lors du comité de pilotage de 2015, que le trafic ne serait éventuellement saturé qu’à l’horizon 2050. La réalisation de ce contournement aurait pour conséquence directe de compromettre l’activité de l’actuelle gare TGV de Perpignan.
De plus, à l’origine, le contournement ne devait accueillir qu’une ligne voyageurs. Or, le dossier mis à l’enquête publique aujourd’hui acte le principe d’une ligne mixte voyageurs et frêt uniquement sur le contournement de Perpignan. A partir de Rivesaltes la ligne redevient voyageurs.
« Ce qu’il faut comprendre, c’est que nous ne sommes pas contre le raccordement à grande vitesse entre Perpignan et Montpellier. Nous sommes conscients que cela permettra aux voyageurs de gagner près d’une heure pour relier la capitale depuis Perpignan et que cela offrira à notre département des retombées touristiques et économiques. Ce que le Conseil Municipal de la ville du Soler dénonce par son vote, c’est le choix inadapté et déconnecté des réalités locales de ce tracé qui contourne Perpignan alors que les infrastructures de la nouvelle gare ont été prévues pour accueillir cette ligne grande vitesse. Ce que le Conseil Municipal de la ville refuse catégoriquement, c’est que ce futur tracé coupe littéralement la ville du Soler en deux ! »  a déclaré le Maire du Soler, Armelle REVEL-FOURCADE.
Par ailleurs, le Maire Armelle REVEL-FOURCADE et le Sénateur François CALVET ne manqueront pas de suivre ce dossier de très près. Ils ont rencontré le Directeur du Projet TGV pour lui faire part de l’inquiétude des administrés impactés par ce projet et de la position constante et catégorique du Conseil Municipal de la Ville.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES – LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL ANNONCE UN PLAN À 500 M€ : POUR MASQUER LE VRAI BILAN DE LA GAUCHE DÉPARTEMENTALE ?

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Tribune libre de  Xavier Baudry,
Conseiller Régional RN d’Occitanie/Roussillon,
Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan
Photo XBLors du Conseil Départemental, réuni en assemblée lundi 26 novembre 2018, la Présidente Hermeline Malherbe, lançait très médiatiquement, à l’imitation de la Présidente de Région Carole Delga et avec la bénédiction des élus LR-UDI, un pseudo « Plan Marshall », avec un hasard de calendrier bien choisi, à tout juste 6 mois d’un scrutin national (Européennes) et à 18 mois des élections municipales…
Alors que l’on soupçonne le Gouvernement Macron-Philippe de vouloir programmer la suppression des Conseils Départementaux à moyen terme, certains départements français « tests » devant dès 2019, fusionner avec des métropoles, la Présidente Malherbe présente dans un flou calendaire évident, « ses » ambitions budgétaires jusqu’en 2023.
Les élections départementales, si une réforme des Conseils Départementaux n’est pas actée d’ici là, devant se dérouler en 2021, ce « Plan 500 millions » ressemble, de fait, à une belle opération de Communication. Nous ne sommes pas dupes, les exécutifs socialistes nous ont habitués à ces effets d’annonces, toujours à grand renfort de publicité, et en usant au final de leurs « leviers » favoris : l’impôt et la dette. Inutile de rappeler que dans tous les cas, malgré les beaux vocables et une orchestration bien huilée, ce demi-milliard d’€uros « d’investissements » prévu par le Conseil Départemental, sortira toujours de la poche du contribuable.
On aurait souhaité un peu plus d’auto-critique et un peu moins de démagogie dans les annonces de la Présidente Hermeline Malherbe, au regard de son bilan de mi-mandat, notamment en matière sociale, avec faut-il le rappeler un cumul de superlatifs pour l’exécutif départemental, (alors même que 64% de son budget est consacré à l’Action Sociale) : un taux de Chômage de 14.9% (9.4% National), un taux de Pauvreté de 22% (14% National), un poste budgétaire RSA qui a augmenté de 23% en 5 ans, un « reste à vivre mensuel » pour les familles qui est en chute libre (-30% en 5 ans), etc.
Rappelons aux Socialistes qu’ils cumulent tous les pouvoirs et dirigent tous les exécutifs (régionaux et départementaux), et que malgré ce fait, mandat après mandat, ils sont incapables d’inverser des courbes qui cachent une misère sociale dramatique et omniprésente sur nos territoires, notamment dans la Ruralité.
Alors même que tous les citoyens voient leur pouvoir d’achat baisser régulièrement et la pression fiscale augmenter, s’il y a un plan quinquennal qui serait à mettre en œuvre au Conseil Départemental, c’est bien en premier lieu, celui de la maîtrise des dépenses de fonctionnement et de communication, permettant par exemple mécaniquement, la population augmentant, une baisse globale de la Taxe Foncière.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

MOUVEMENT SOCIAL – CHRONIQUE D’UNE CATASTROPHE ANNONÇÉE : LA RÉPUBLIQUE EST EN MARCHE… MAIS PAS COMME EMMANUEL MACRON L’ESPÉRAIT !

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Communiqué de « Les Républicains 66″ 

Logo Les RépublicainsÀ l’heure où les « Gilets jaunes » marchent vers l’Elysée en chantant la Marseillaise et où ces français excédés se retrouvent à Bastille au son de « Macron démission », on constate que le pouvoir présidentiel commence à récolter ce qu’il a semé ! Emmanuel Macron a instrumentalisé l’inconscient collectif du peuple français qu’il a lui-même qualifié de « monarchique »… Puis Emmanuel Macron a expliqué aux français qu’il les comprenait et serait celui qui porterait leurs revendications au plus haut sommet de l’État…
Or, en même temps, Emmanuel Macron n’a pas respecté les citoyens engagés et les élus de terrain qui l’alertaient depuis des mois sur la situation sociale, considérant qu’il n’avait besoin de personne pour échanger avec les Français… En même temps, Emmanuel Macron n’a pas entendu ce que tous lui exprimaient jusqu’ici, parce que les voies médiatiques, il croyait les maîtriser… En même temps, Emmanuel Macron a continué à prendre tout le monde de haut, comme cette semaine encore, alors que tous lui ont demandé de « redescendre » un peu sur terre, et avec lui ses représentants !
En vain… Le résultat est là ! Aujourd’hui le climat est insurrectionnel et la colère est à la hauteur d’une catastrophe qui n’en est qu’à son début…
Car même les salariés, les commerçants ou les fonctionnaires de police, tous ceux qui doivent s’opposer maintenant aux « Gilets jaunes » pour réaliser la mission professionnelle qui leur est tout aussi vitale, sont autant de représentants de ces français qui en ont ras-le-bol et n’en peuvent plus !
Comment sortir de cette impasse désormais ? Commençons par entendre la réalité des revendications, car il n’est pas seulement question d’écologie comme les marcheurs feignent de le croire pour continuer à éluder les vrais problèmes… A défaut, les conséquences en seront dramatiques…
Dans les Pyrénées-Orientales, comme partout en France, certains font de la récupération pour pousser les électeurs à la sanction ultime de tous ceux qui incarnent, de près ou de loin, un pouvoir qu’ils estiment incapable de respecter les Français… On sait malheureusement comment cela peut finir… Le pays court ainsi à la catastrophe ! Les Républicains 66 demandent à Emmanuel Macron, son gouvernement et aux députés de mettre au placard leur arrogance pour faire preuve de responsabilité… Le pays ne peut plus continuer ainsi !
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

OCCITANIE – TVG MONTPELLIER / PERPIGNAN : ENFIN ???

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
01Mercredi matin, Madame la Ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne, dans le cadre d’une réunion d’échanges, a présenté la programmation des investissements de transports en Région Occitanie.
À cette occasion elle a rappelé l’engagement du gouvernement sur le projet de Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan, d’un coût estimé de 5,5 milliards d’€uros.
Romain GRAU 02Le phasage des travaux se fera en deux étapes :
– Étape 1 : réalisation de la liaison mixte fret et voyageurs Montpellier-Béziers (1.9 Milliards d’€uros)

– Étape 2 : réalisation de la section Béziers-Perpignan.
Ces travaux vont permettre d’améliorer le transport quotidien des habitants de la Région, d’opérer un report modal et de désenclaver notre territoire.
Le député Romain Grau, Député LREM de la 1ère Circonscription des P.-O., salue cet engagement du gouvernement et se félicite que la réalisation du tronçon manquant Perpignan-Montpellier permette de conforter l’attractivité de notre territoire et d’assurer son développement économique.
Cet investissement important vient se rajouter aux nombreux investissements en faveur des transports pour notre Région qui permettront de consolider l’attractivité touristique et économique de notre territoire.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

POLITIQUE : RENCONTRE NATIONALE DES QUARTIERS POPULAIRES

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
Par Mickaël Idrac, pour l’Observatoire Citoyen de la Vie Quotidienne et le Groupe d’Appui « Vite ! La VIème République »
Logo L'observatoireL’Observatoire citoyen de la vie quotidienne et le Groupe d’Appui Vite ! La VIème République attirent l’attention des Perpignanais sur le lancement par la France Insoumise des premières Rencontres Nationales des Quartiers Populaires le week-end du 17 et 18 novembre. En soutien de cet évènement, retrouvez-nous sur le terrain aux horaires suivants :

Cité des Baléares à partir de 9 heures
Marché du Bas-Vernet à partir de 10h30
Cité Diaz à partir de 14h
Champ de Mars à partir de 16h

Logo France insoumiseRappelons qu’aujourd’hui, 8 à 12 millions de personnes habitent dans des quartiers populaires. Elles y subissent inégalités et discriminations. Ce que l’on appelle les « quartiers populaires » sont en outre en première ligne des records d’abstention. Notre initiative s’inscrit dans une logique d’échange inspirée de la méthode de communication Alinsky et articulée autour de la co-construction des idées avec les habitants. 

Rejoignez-nous : Mickaël Idrac
mickael.idrac@live.com
Tél : 06 32 30 45 93
https://lafranceinsoumise.fr/
LOGO L'AVENIR EN COMMUN

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : À SAINT-JACQUES, NOUS RÉTABLIRONS LA CONFIANCE, DANS LE RESPECT DE TOUS »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Par Louis Aliot, Député de la 2ème circonscription des P.-O., Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan
« Madame Françoise FITER, élue communiste évanescente, évoque des propos que j’aurais tenus lors du dernier conseil municipal auquel elle n’a pas participé. Et pour cause, elle fait partie du troupeau de moutons de la gauche qui s’est auto-éliminé de la politique municipale en retirant la liste conduite par Jacques CRESTA et en appelant à voter Jean-Marc PUJOL lors de la dernière élection municipale. Ces gens pleurent aujourd’hui sur les conséquences de leurs propres errements.
LA portrait 450Je ne confonds pas les habitants intègres et modestes de ces quartiers avec une certaine pègre qui y circule librement et y exerce divers trafics illégaux. Tout le monde regarde, mais plus personne ne réagit devant l’inaction coupable des pouvoirs publics depuis déjà longtemps.
Mais qu’ont fait les communistes du Conseil Départemental pour améliorer la vie des habitants ? Qu’ont-ils proposé lorsqu’ils siégeaient avec monsieur Olivier AMIEL au conseil municipal dans le même groupe politique ? Rien.
Ajoutons que lors de ce conseil municipal deux questions se posaient. L’avenir de Saint-Jacques mais aussi la politique de la Ville en général qui concerne aussi d’autres quartiers et dont on sait qu’elle est un échec dans la France entière.
La vérité, c’est que la mairie LR et/ou le Département de gauche, ont fait preuve d’un immobilisme ravageur, incapables de s’entendre, ils ont permis la lente et inexorable détérioration des conditions de vie dans ces quartiers. Suffisants et aveugles, ils se sont affrontés stérilement. Ce sont aujourd’hui les habitants qui en souffrent.
Personne n’est dupe. Déconnectés des réalités et croyants manipuler des groupes ou des familles, ils ont joué les clientèles électorales contre l’intérêt général. Les vieilles recettes sont devenues indigestes. On ne peut acheter les uns contre les autres. Privilégier les uns par rapport aux autres. Ce système clientéliste doit s’effacer pour faire place à un renouveau politique.
C’est un projet global, accepté par tous et qui répétons-le, qui tiendra compte de l’histoire, de la culture, de l’enracinement et l’architecture qui devra voir le jour. L’équilibre est fragile, la modération et la concertation doivent se poursuivre tout au long du développement du projet.
Par sécurité il faudra détruire ce qui menace, c’est une évidence. Mais préserver ce qui peut l’être du très ancien, qui préservera la spécificité du quartier et le patrimoine culturel, même si cela coute un peu plus cher. C’est un investissement pour l’avenir de la ville et non un gaspillage supplémentaire.
Plus de 20 ans d’Alduyisme et de PUJOL-GRAU auront suffi à démontrer l’incompétence et l’absence d’une vision stratégique pour notre ville. Perpignan changera, mais en dehors de ce système en place qui n’a que trop duré.
Pour ma part je ne participerai pas au concours photo indécent des élus à Saint-Jacques qui ont toujours considéré ce quartier comme une « réserve » électorale en utilisant des moyens peu ragoûtants y compris en utilisant la peur. Je n’entrerai pas dans ces polémiques stériles qui ne servent qu’à faire mousser des vieux politiciens sur le retour ou en voie de disparition, les communistes étant déjà pratiquement fossilisés.
Je dis et répète que j’ai beaucoup d’amis dans ce quartier, que j’en ai déjà rencontré certains et que je continuerai à consulter dans la discrétion tous les acteurs qui le souhaitent, en attendant de proposer une vision stratégique pour la suite dans les mois qui viennent. Et nous surprendrons. Nous y travaillons loin des bruissements clientélistes mais avec la ferme intention de réussir dans l’intérêt de tous ».
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES : ROMAIN GRAU ET SÉBASTIEN CAZENOVE AUX CÔTÉS DU MINISTRE DE L’INTÉRIEUR

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Romain Grau, Député LREM de la 1ère Circonscription des P.-O.
02 450

Lundi matin, aux côtés du Préfet de Région et du Préfet des Pyrénées-Orientales j’ai eu le plaisir d’accueillir le Ministre de l’intérieur Christophe Castaner avec qui j’ai pu échanger durant notre transport à la Grande barrière du Perthus sur les sujets d’actualité qui touchent notre département et tout particulièrement Perpignan.
Avec Sébastien Cazenove, nous avons accompagné le Ministre dans la visite des locaux opérationnels de la Police aux Frontières et participé aux opérations de contrôles effectués par les forces de l’ordre sur le terrain.
Par sa visite dans notre département le Ministre de l’intérieur à marqué l’importance des relations entre la France et l’Espagne danse contrôle aux frontières et dans la lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue. Ce site est un exemple au niveau européen de coopération.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
01

GUERRE 14/18 : UNE VICTOIRE RENDUE POSSIBLE PAR L’IMMENSE EFFORT FRANÇAIS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
Par Louis Aliot, Député de la 2ème circonscription des P.-O., Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan

 Texte de Gabriel Robin

LOUIS ALIOT à PERPIGNAN le 11 novembre 2018
LOUIS ALIOT à PERPIGNAN le 11 novembre 2018
« Le dimanche 11 novembre 2018, la France commémorait sous les yeux du monde le centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, en présence de nombreux et importants chefs d’Etats. Donald Trump, Vladimir Poutine, Angela Merkel ou le roi du Maroc Mohammed VI avaient ainsi répondu à l’invitation française. Les historiens s’accordent d’ailleurs tous sur un point : l’issue finale de la Première Guerre mondiale fut rendue possible par l’immense effort de guerre français, par l’abnégation de tout un peuple. S’il avait fallu faire défiler les morts français au combat de la période 14-18 sur les Champs-Elysées, cela aurait pris environ quinze jours sans interruption. Une comparaison qui suffit à elle seule à donner une idée de l’ampleur du massacre.
02Ce n’était donc ni l’endroit ni le moment pour des considérations politiciennes et électorales. Pourtant, Emmanuel Macron n’a pu se retenir de glisser quelques messages ça et là, insistant sur le multiculturalisme, fustigeant le « nationalisme » et louangeant l’Union européenne, seul rempart contre la guerre à l’en croire. Un détail passé inaperçu en dit long. La chanteuse franco-béninoise Angélique Kidjo, invitée pour chanter à la fin de la cérémonie, juste avant le discours du Président Macron, est une opposante déclarée au Président américain Donald Trump. Installée aux États-Unis depuis 1998, madame Kidjo a même publié une tribune sur le site Internet du journal Le Monde narrant sa présence à la « Women’s march » de protestation anti Trump du 21 janvier 2017, lendemain de l’investiture du président républicain.
Il est notamment écrit dans cette tribune : « Nous, les femmes horrifiées par cette élection, nous sommes toujours là, notre voix ne va pas disparaître, nous ne nous soumettrons pas à la nouvelle idéologie dominante. » Difficile d’y voir un hasard quand l’Elysée compte parmi ses communicants des personnalités comme Sibeth Ndiaye, proche des réseaux démocrates États-uniens. Etait-ce une manière de défier un de nos invités, représentant d’une nation doublement alliée de la France ?
Si tel est le cas, cela montrerait à quel point la présidence Macron ne respecte rien ni personne, pas plus les Français que les États étrangers. »
Gabriel ROBIN
030405
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN – DÉPLACEMENT DU MINISTRE DE L’INTÉRIEUR : « VOUS AVEZ DIT DÉMOCRATIE ? »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

LA portrait 450 barré

Par Louis Aliot, Député de la 2ème circonscription des P.-O., Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan 
Christophe CASTANER, au fond les Députés Romain Grau et Sébastien Cazenove qui eux... ont été invités !
Christophe CASTANER, au fond les Députés Romain Grau et Sébastien Cazenove qui eux… ont été invités !
Le ministre de l’intérieur, accompagné d’un cortège de 6 motos, 13 voitures et arrivé en jet à l’aéroport, est en visite officielle dans notre département pour parler immigration et frontière. 
La préfecture m’a fait savoir qu’il n’y avait pas de parlementaires présents et pas de politiques. Les premières photos de l’événement prouvent le contraire (Sébastien Cazenove présent sur site – NDLR)
.
Visite Castaner

Question : le ministre de l’intérieur a-t-il écarté volontairement un député du RN pourtant démocratiquement élu ? Je poserai la question au 1er ministre pour en connaître les raisons.
Photo " "L'Indépendant" : https://www.lindependant.fr/2018/11/12/le-ministre-de-linterieur-christophe-castaner-est-arrive-au-perthus,4832286.php
Photo  » « L’Indépendant » :
https://www.lindependant.fr/2018/11/12/le-ministre-de-linterieur-christophe-castaner-est-arrive-au-perthus,4832286.php
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : LE PARTI DE GAUCHE 66 EN SOUTIEN AU MOUVEMENT DANS L’ÉDUCATION

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Par Francis DASPE,
président de la Commission nationale Education du PG
Co-auteur du livre « Manifeste pour l’école de la 6ème République » (éditions du Croquant, 2016)
Bannière PARTI DE GAUCHE

Le Parti de Gauche 66 apporte son soutien au mouvement intersyndical de mobilisation dans l’éducation nationale prévu lundi 12 novembre 2018.
La politique mise en place depuis plus d’un an par le ministre Jean-Michel Blanquer constitue une étape supplémentaire dans le démantèlement du service public d’éducation. En fait, quoi de plus logique pour une personne qui a joué un rôle de premier plan dans l’éducation au cours du quinquennat d’airain de Nicolas Sarkozy ! Désormais, Jean-Michel Blanquer se complaît décidément dans le rôle de l’élève zélé de la Macronie, au service des intérêts des oligarchies, en France et en Europe.
La promesse d’une « école de la confiance » n’est aujourd’hui plus du tout à l’ordre du jour, reléguée au rang de d’acrobatie de communication mensongère. Les mesures ministérielles suscitent inquiétudes et rejet de la part de l’ensemble de la communauté éducative. Elles provoquent des dégradations supplémentaires des conditions d’apprentissage des élèves et d’exercice pour les enseignants.
Pour le Parti de Gauche 66 il est urgent d’instaurer l’école de la 6ème République, celle du peuple fondée sur les principes d’égalité et d’émancipation. Elle se situe aux antipodes des valeurs véhiculées par le Président des riches et des premiers de cordée.
Le PG 66 appelle à venir renforcer le rassemblement prévu à Perpignan, lundi 12 novembre, à 10 heures 30, place de la Victoire (Castillet).

Catherine DAVID et Mickael IDRAC, co-secrétaires départementaux du PG 66
et Francis DASPE, président de la Commission nationale Éducation du PG
Co-auteur du livre « Manifeste pour l’école de la 6ème République »
(éditions du Croquant, 2016)

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : RÉUNION DE PROXIMITÉ AVEC ROMAIN GRAU et ISABELLE DE NOËL-MARCHESSAN

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Chacun le sait désormais, Romain Grau est le candidat LREM au poste de Maire de Perpignan qu’il compte bien arracher à J.Marc Pujol dont il fut le 1er Adjoint de 2014 à 2017. L’impétrant est d’ores et déjà bel et bien en campagne dont l’issue est plus qu’incertaine… Ce qui est plus que probable, c’est qu’en cas de triangulaire au second tour, particulièrement avec une avance significative au 1er, ce sera Louis Aliot qui raflera la mise, et « LR » avec ou sans « EM » retourneront dans leurs pénates !

Par Romain Grau,
Député LREM de la 1ère Circonscription des P.-O.

« Avec Isabelle de Noëll-Marchesan nous allons au contact de tous les Perpignanais. Tous les 15 jours nous organisons une réunion publique dans un des Quartiers de la ville pour pouvoir échanger et écouter les Perpignanais. Nous rendons compte de notre travail et de nos actions dans l’intérêt des habitants. Cette expertise nous la mettons à la disposition de toutes les Perpignanaises et les Perpignanais.
Samedi soir à la Salle du Vilar plus d’une centaine de personnes avait répondu présent à notre invitation. Nous animerons dans 15 jours une réunion sur le quartier du Vernet à la Salle AL Sol avant de terminer l’année par des réunions sur le quartier Saint-Martin et Porte d’Espagne. »
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : LA FRANCE INSOUMISE, UNE FORCE EN DYNAMIQUE QUI CONTINUE À FÉDÉRER

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Par Francis DASPE, pour La France Insoumise

Logo France insoumiseFrancis Daspe sur la fiscalité à AngoustrineLa France Insoumise se félicite des sorties d’Emmanuel Maurel et de Marie-Noëlle Lienemann du Parti Socialiste. Ces deux figures de l’aile gauche du PS ont décidé de converger avec La France Insoumise, confirmant son attractivité et le rôle central que celle-ci joue désormais. Ils ont décidé de créer une nouvelle formation politique qui inclura également les chevènementistes du MRC (Mouvement Républicain et Citoyen), l’Alternative pour un programme républicain et socialiste (APRÉS). Il y a également matière à se féliciter du succès du meeting tenu par Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Maurel jeudi 8 novembre à Pau, avec des personnes n’ayant pu rentrer dans une salle comble et enthousiaste.
Au niveau national, le départ du duo Maurel / Lienemann a conduit à une véritable scission. Qu’en sera-t-il localement ? Les Insoumis des Pyrénées-Orientales sont prêts à accueillir les camarades intéressés par cette démarche. La fédération des Pyrénées-Orientales du Parti Socialiste est particulièrement monolithique. Durant le catastrophique quinquennat Hollande, le frondeur se faisait pourtant très rare ; à la primaire de janvier 2017, elle fut une des 3 seules de France à offrir la majorité de ses suffrages à Manuel Valls…
Les camarades qui se trouveraient dans cette logique de convergence sont invités à prendre part à la dynamique et à la stratégie de La France Insoumise en rejoignant un groupe d’action dans les Pyrénées-Orientales de La France Insoumise (https://lafranceinsoumise.fr/) ou en me contactant (francisdaspe@wanadoo.fr ou 06 07 34 33 81).

LOGO L'AVENIR EN COMMUN

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : ROMAIN GRAU et ISABELLE DE NOËL-MARCHESSAN À L’ÉCOUTE DES HABITANTS DU MOYEN-VERNET

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Romain Grau,
Député LREM de la 1ère Circonscription des P.-O.

« Comme tous les 15 jours avec Isabelle de Noëll-Marchesan, nous nous sommes rendus sur la Résidence des Oiseaux afin de rencontrer les membres du Collectif.

Même si les actions des forces de l’ordre ont permis de « libérer » la Résidence des dealers, le trafic continue pour partie sur l’immeuble Denoyes. Ensemble nous avons pu faire un point sur les évolutions en cours: la fermeture du porche, la réalisation d’une contre allée, mise en place de vidéo surveillance, le renforcement de l’éclairage, la présence des forces de l’ordre.

Nous reviendrons dans 15 jours afin de rencontrer une nouvelle fois les membres du Collectif. »
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : « QUAND IL N’Y A PLUS DE SINCÉRITÉ »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Par Louis Aliot, Député de la 2ème circonscription des P.-O., Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan

LA
Madame Marchesan-De Noëll, Suppléante du Député Romain Grau, Attachée Parlementaire du même, Maire Adjointe de Perpignan, Conseiller Départemental, a voté pour cette délibération. Elle a donc soutenu l’analyse faite à l’encontre de Monsieur Grau !!!
Il ne s’agit plus de cohérence mais de sincérité dans l’engagement et de convictions.
J’appelle Madame Marchesan De Noëll a faire un choix !
Soit elle soutient la politique de Monsieur Pujol et de Monsieur Amiel à Saint Jacques, soit les propositions de Monsieur Romain Grau, qui sont opposées aux précédentes.
Un effort de cohérence serait utile pour la ville.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN – QUARTIER SAINT JACQUES : « NE PLUS MANQUER DE COURAGE »

Par Olivier Amiel, Maire-Adjoint délégué à l’urbanisme 

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largemen
01Jeudi 8 novembre au Conseil Municipal de Perpignan, j’ai proposé l’approbation (votée à la majorité, abstention de l’opposition) de la convention avec l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) malgré les bloquages de certains chantiers sur le quartier St Jacques par une minorité d’individus pour des intérêts privés et politiciens. 
Il est hors de question de prendre le risque d’avoir des morts sous des décombres comme lors des effondrements tragiques de Marseille. Il est hors de question de perdre les 100 millions d’€uros d’investissements publics pour St Jacques qui est un des quartiers les plus pauvres de France.
l est hors de question de pénaliser les deux autres quartiers prioritaires du Vernet et du Champ de Mars qui à eux deux attendent également 100 millions d’euros d’investissements publics. Il est hors de question de céder à la pression violente d’une poignée de bloqueurs encouragée par des politiciens irresponsables comme le Député Romain Grau ou des associations qui rêvent d’instaurer une ZAD en plein cœur de Perpignan.
Le NPNRU est un bon projet qui a été co-construit avec les habitants depuis quatre ans afin de répondre à l’urgence urbaine, mais aussi humaine en matière de sécurité, d’emploi, d’éducation…
C’est la dernière chance pour le quartier St Jacques et ses habitants. 
Ce n’est pas et plus le moment de manquer de courage. 
Photo de Frédéric Vennarecci :
Olivier Amiel et Fatima Dahine au Conseil municipal du 8 novembre 2018
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

POLITIQUE : ROMAIN GRAU AUX CÔTÉS DE CHRISTOPHE CASTANER DÉFEND LE BUDGET DE LA SÉCURITÉ À L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
01 450Romain Grau, en qualité de rapporteur spécial du budget de la police et de la gendarmerie, a défendu au sein de l’hémicycle de l’Assemblée nationale le budget de la sécurité intérieure. En qualité de rapporteur spécial du budget de la police et de la gendarmerie il a pu défendre les deux programmes portant sur l’augmentation des effectifs et l’augmentation des moyens mis à la disposition des forces de l’ordre.
Il l’a fait en binôme avec sa collègue Nadia HAI avec qui il travaille sur ces sujets depuis le début de la législature. Aux côtés du Ministre de l’intérieur Christophe CASTANER, Romain GRAU a pu défendre les mesures ambitieuses du budget de la sécurité avec une hausse importante des effectifs de la Police et de la Gendarmerie, ainsi qu’une hausse des moyens avec la livraison de 5800 véhicules qui permettront de renouveler le parc automobile de nos forces de l’ordre, mais également un effort important sur l’amélioration des conditions de travail des femmes et des hommes qui assurent notre sécurité en intervenant sur les bâtiments, comme cela a déjà été fait pour la caserne Munier, et demain pour le nouvel Hôtel de Police de Perpignan.
L’augmentation des effectifs votés hier soir au niveau national, ne pourra manquer d’avoir des incidences sur notre département. Cela a déjà été le cas, puisque 20 postes ont été crées au sein de la Police aux Frontières des Pyrénées-Orientales depuis septembre 2018, et 26 nouvelles affectations ont été décidées au sein de la direction départementale de la sécurité publique de Perpignan depuis le 1er septembre 2018.
Comme l’a dit Christophe CASTANER assurer la sécurité des français est notre priorité. Elle est aussi un engagement républicain.
02
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN – « JEAN-BAPTISTE », UNE CLOCHE CIVILE SYMBOLE D’UNE PAIX DURABLE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

DIOCESE-Signature-donnonsaudenier-140518

02 450L’initiative est à porter au crédit de l’association des Amis du Carillon de la Cathédrale de Perpignan.
Pour commémorer le centenaire de l’armistice de la Première Guerre Mondiale et garder une trace de cet anniversaire historique, les membres de l’association ont imaginé le projet d’une cloche civile de la Paix, installée sur le mur pignon de l’église primitive Saint Jean Le Vieux (mitoyenne de la Cathédrale) et qui ferait raisonner l’hymne de la Paix dans les rues de la cité catalane.
Une idée soutenue dès les premières heures par l’Église catholique des Pyrénées-Orientales, affectataire du culte pour l’ensemble des édifices religieux de la cité Bartissol.
Ce projet est devenu une réalité. La cloche a été fondue en octobre dans les ateliers de la fonderie
Voegelé à Strasbourg. Elle a été baptisée Jean Baptiste, en référence au patron de la ville de Perpignan et en porte les armoiries sur son flanc. Elle a pour parrain et marraine, deux personnalités qui illustrent à la fois le devoir de mémoire, le lien intergénérationnel et la transmission : Pauline Letoret jeune porte-drapeaux du Souvenir Français de Perpignan et Louis Ausseil. Elle porte également le logo et la devise de la République française pour affirmer son caractère civil.
La cloche de la Paix sera officiellement présentée au public le vendredi 9 novembre 2018 à 18h à la Cathédrale Sainte jean Baptiste. Son baptême et sa bénédiction seront célébrés le dimanche 11 novembre à 8h45 par Monseigneur Norbert Turini, Évêque de Perpignan Elne, en la Cathédrale St Jean Baptiste.
Cette cérémonie sera suivie d’un concert de Carillon à 10h, joué par Elizabeth Vitu Carillonneuse dela Cathédrale Saint Jean Baptiste et l’une de ses élèves de la classe de Carillon de Perpignan.
Les musiciennes interprèteront un répertoire de pièces marquantes de la fin Grande Guerre.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
0103

PERPIGNAN : INTERPELLATION D’UN MINEUR POUR VIOLENCES SUR ASCENDANT

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Lundi 5 novembre 2018 à 14h30, les policiers du commissariat de Perpignan, alertés par le voisinage, se rendaient dans un immeuble du quartier de la gare, pour porter assistance à une mère au foyer agressée à son domicile. Arrivé sur place, l’équipage de Police-Secours trouvait la victime réfugiée chez un voisin. Celle-ci, présentant une ecchymose à la face, expliquait aux policiers qu’elle avait été violentée par son propre fils, un collégien de 13 ans rendu fou furieux par la confiscation de sa PS4…
Resté dans sa chambre, le mis en cause était interpellé immédiatement et placé en garde à vue par le groupe d’appui judiciaire (GAJ) pour violences volontaires sur ascendant. La plainte de la mère était recueillie ; elle confirmait avoir été frappée par son fils après que celui-ci l’eut projetée sur son lit en apposant son avant-bras sur sa gorge pour lui couper la respiration !
Le jeune homme menaçait aussi sa mère de mort à plusieurs reprises. Ce débordement de violences était consécutif à la punition que la mère de famille avait infligé à son fils pour le dissuader de sécher les cours et de passer le plus clair de son temps sur sa console de jeux. Le gardé à vue, bien que les minimisant, reconnaissait les faits qui lui étaient reprochés. Il avouait ne pas supporter l’autorité et être ainsi en perpétuel conflit avec sa mère. Il regrettait néanmoins son geste.
Le collégien était convoqué devant le juge des enfants du tribunal de Perpignan le 12 février 2019 pour être mis en examen.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : LA NÉCESSAIRE RÉNOVATION DU QUARTIER SAINT-JACQUES POUR LA SÉCURITÉ DES PERPIGNANAIS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Communiqué de la Fédération « Les Républicains »
des Pyrénées-Orientales

La Ville de Marseille est en deuil après l’effondrement de plusieurs immeubles du centre ville. La Fédération des Républicains des Pyrénées-Orientales exprime sa totale solidarité aux marseillais. 
Aucune ville n’est à l’abri d’un tel drame. A Perpignan, la municipalité a pris la mesure de cette réalité. Depuis plus de 10 ans, elle agit pour la résorption de l’habitat insalubre dans les quartiers Saint-Jacques et Saint-Mathieu. 
Une nouvelle fois, Les Républicains 66 dénoncent publiquement le comportement irresponsable de ceux – parmi lesquels un député de la République ! (Romain Grau – NDLR) – qui ont provoqué le blocage du chantier de la place du Puig. Ces personnes font consciemment courir des risques aux perpignanais pour des raisons purement politiciennes. Elles confortent également les marchands de sommeil dans leur entreprise d’exploitation des difficultés et privent volontairement ce quartier d’une vie sereine. 
#LesRépublicains66 soutiennent le Maire de Perpignan Jean-Mar cPujol et son équipe municipale dans leur détermination à assurer la sécurité des perpignanais par la rénovation du quartier Saint-Jacques. 
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

DÉPARTEMENT : ROMAIN GRAU EN VISITE CHEZ « REPUBLIC TECHNOLOGIES »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
Le Préfet des Pyrénées-Orientales Philippe Chopin, souhaite aller à la rencontre des acteurs économiques de notre territoire. Dans ce cadre, je l’ai accompagné au siège de Republic Technologies afin de rencontrer ses dirigeants, notamment son Président Monsieur Santiago Sanchez et son Directeur Général, Olivier Partouche.

J’étais accompagné par mon ami Alain PONS, ancien Directeur général adjoint de Deloitte Monde et Président de Deloitte France. Les dirigeants ont pu présenter leurs activités à Monsieur le Préfet, et nous évoquer quelques dossiers qui impactent directement le développement de leur société :
– La lutte contre la contrefaçon, notamment venant de la Chine ;
– L’assimilation du papier à rouler avec les produits du tabac ;

Ils nous ont également présenté un projet de reconfiguration de leurs usines, sur les sites Pascot et Torremilla, qui permettrait, avec un projet d’agrandissement, de pouvoir fabriquer des tubes cylindriques, dont les produits sont très demandés sur le marché américain. Ceci entraînerait un lourd investissement de plusieurs millions d’€uros et la création de nouveaux emplois, qui viendront conforter les 350 emplois existant déjà sur le site.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : L’AVENIR DE LA POSTE CENTRALE, ROMAIN GRAU RENCONTRE LE DIRECTEUR RÉGIONAL

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
« Christian Carles, le Directeur Régional du groupe La Poste et Stéphane Vissecq, le délégué départemental du groupe, sont venus à ma permanence, 11 rue du Marché de Gros, afin de faire un point sur les dossiers de Perpignan.

cof

Ainsi nous avons pu évoquer le devenir des locaux de la poste centrale Arago, la vente de la plate-forme logistique, le développement de nouveaux services autour de l’aide à domicile, du portage des repas et de la livraison des médicaments. Mais également le développement du dernier kilomètre et le métier de la promotion immobilière. Tous ces métiers sont portés par le Groupe La Poste et ses filiales. J’aurai prochainement l’occasion d’aller à la rencontre de ces acteurs ».
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

POLITIQUE : ROMAIN GRAU ET ISABELLE NOËL-MARCHESAN À LA RENCONTRE DE LEURS MILITANTS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

01

De Député LREM Romain Grau et sa suppléante Isabelle de Noëll-Marchesan ont invité autour d’un café, comme ils le font tous les 15 jours, des militants, des amis, avant d’entamer la distribution des tracts pour annoncer une réunion publique.

02

Aujourd’hui une soixantaine de personnes avait répondu à leur invitation afin de les retrouver au Bahia. Ils ont pu échanger, faire un point sur les questions d’actualité. Après ce moment d’écoute et de convivialité ils se sont rendus à la rencontre des habitants et des commerçants du quartier du Moulin à Vent pour les inviter à venir les rencontrer le vendredi 9 novembre à partir de 18h30 à la Salle du Vilar.

03

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

DÉPARTEMENT DES PYRÉNÉES-ORIENTALES : ROMAIN GRAU À L’ÉCOUTE DES RETRAITÉS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

RG RetraitésLe Député LREM de la 1ère Circonscription Romain Grau a reçu dans les locaux de sa nouvelle permanence parlementaire au 11 rue du Marché de Gros, les représentants de l’Association Nationales de Retraites des Pyrénées-Orientales. Cette association nationale de 70 000 adhérents dont 700 dans notre département, elle défend les intérêts et porte les préoccupations des retraites.

Il a pu échanger avec le Président Yannick Tessier et le vice président Daniel Wenger sur la situation des retraites. Il a apporté des précisions concernant la teneur des mesures qui concernent les retraites. Ils ont convenu de se rencontrer tous les trois mois afin de faire un point sur ce dossier et sur les questions qui touchent les retraités.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
LES ARTICLES ARCHIVES