DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

octobre 2018
D L Ma Me J V S
« sept   nov »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Archives mensuelles : octobre 2018

PERPIGNAN : OPÉRATION DE POLICE CITÉ DIAZ

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

 OPÉRATION DE POLICE CITÉ DIAZ bis

Le Député LREM de la 1ère Circonscription Romain Grau réagit :

« En tant qu’élu de Perpignan et rapporteur spécial du budget de la police et de la gendarmerie, je me félicite de l’action conjointe des forces de l’ordre et des services de la justice et des finances qui sont intervenues, sous l’autorité du procureur de la République, cet après midi sur la Cité Diaz pour lutter contre la délinquance et les actes criminels. 15 jours après l’opération menée sur la Cité des Oiseaux c’est au tour d’une autre Cité du Moyen-Vernet d’être contrôlée. Ces actions renforcent la présence de l’État.

Tout mon soutien aux 127 agents des forces de l’ordre qui sont intervenus dont 56 CRS de Montpellier, 37 agents de la DDSP, 1 douanier maître chiens et des policiers municipaux ».

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

CANET-EN-ROUSSILLON : ROMAIN GRAU EN TERRE FRONTISTE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

DOSSIER EN FIN D’ARTICLE

Par Didier ALLIZARD 
02 450Le Député LREM Romain GRAU était en réunion publique à Canet-en-Roussillon lundi 22 octobre, à la fois pour détailler, expliquer et défendre les grandes orientations du Gouvernement et du territoire Catalan, mais aussi pour soutenir Thibault PUYBOUFFAT qui devrait se présenter comme tête de liste LREM et croiser le fer en 2020 avec Stéphane LODA qui espère succéder au Maire actuel Bernard DUPONT.
En effet, l’image de ce dernier est à ce point dégradée dans la population canétoise, y compris dans ses soutiens de la première heure, qu’il préfère singer François Hollande en partant la tête haute et éviter une déculottée de première ! Les deux dernières réunions publiques du début de l’été ont sans doute marqué son esprit qui fait enfin preuve d’un peu de clairvoyance et d’intelligence politique, les têtes se tournent à son passage et les mains restent à l’écart, voilà à quoi mène le manque d’humanisme et d’empathie…
Romain Grau est largement revenu sur la situation catastrophique de la France avec ses 2300 M€ de dettes dont aucun budget n’a été voté à l’équilibre depuis… 1974, c’était rappelons-le sous l’ère Giscard dont le 1er Ministre était Raymond Barre.
Il a également largement évoqué les « gloires magistrales » du département, son économie catastrophique, son tourisme sous-exploité par des incompétents au CDT, l’abandon à son triste sort du Palais des Rois de Majorque, son taux de RSA record, son agriculture en jachère…
Comme se doit tout prétendant au fauteuil de 1er Magistrat, la gestion de la ville de Perpignan n’a pas été épargnée, Municipalité dont, rappelons-le, il fut le 1er Adjoint pendant de nombreuses années… Sa saleté, son insécurité, son urbanisme selon lui en pleine dérive, conduite par l’Adjoint Olivier Amiel lui aussi candidat au poste de Maire sous l’étiquette du micro-parti d’extrême-droite « Les Républicains« , contre le tenant du titre qui sollicite À LA FOIS l’investiture de LR et de LREM, sans grande chance de l’obtenir… Sans oublier le copinage, le dernier en date étant la nomination par le seul fait du Prince du Directeur de Cabinet de Jean-Marc Pujol à la direction de l’OPH, Michel Sitja. C’est un énorme OUF de la part des fonctionnaires de la Ville et la Communauté Urbaine, mais un gros boulet qui arrive à l’Office HLM ! Chacun sa croix…
Pour lui succéder : à Perpignan Caroline Ferrière et à la Communauté Urbaine Lauriane Josende.
Elles sont toutes deux Conseillères Municipales, respectivement à Perpignan et à Sainte-Marie, et devront démissionner, les fonctions étant incompatibles. Lauriane Josende est également Sénatrice remplaçante de François Calvet, mais rien ne lui interdit de poursuivre sa mission de représentation ponctuelle 
de représentation ponctuelle et bénévole.
Une réunion descendante qui s’est achevée à plus de 21h30 après des échanges constructifs avec la trentaine de personnes présente qui, selon les organisateurs, se renouvellera.
À noter la présence dans l’auditoire de la Conseillère Municipale Marguerite Arenas, qui après avoir été élue sur la liste Dupont, est immédiatement passée dans une opposition destructrice dès qu’elle a su qu’elle ne serait pas adjointe…
Successivement sur la liste d’Arlette Franco mais fâchée en cours de mandat, sur celle de J.Jacques Gueffier, même punition, fâchée en cours de mandat, sur celle de Bernard Dupont : fâchée le jour de l’intronisation du Roi… Un conseil à LREM : le cadeau empoisonné de l’équipe sortante, FUYEZ ! 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
01 650TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Alimentation page 01TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Alimentation page 02TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Climat page 01TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Climat page 02TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Programmation Militaire page 01TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Programmation Militaire page 02TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Tract rectoTRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Tract versoADHÉSION LREM OCTOBRE 2018

 

MUNICIPALES PERPIGNAN : POUR LA FRANCE INSOUMISE ET SON OBSERVATOIRE CITOYEN, LE CHOIX DE LA SÉRÉNITÉ ET DU TRAVAIL

Communiqué de Francis Daspe
pour la France Insoumise des Pyrénées-Orientales

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

La France Insoumise réagit face à l’excitation politico-localiste faite dans un article en double page, paru lundi 22 octobre 2018 dans L’Indépendant, consacré aux municipales qui auront lieu à Perpignan en 2020. Elle exprime sa perplexité quant à l’empressement des médias à vouloir ranger les photos de potentiels candidats derrières des bannières. Qui se cache donc derrière le logo La France Insoumise ? Quand Robin se décidera-t-il enfin à sortir du bois ? On peut comprendre que cette question taraude certains esprits…

Logo Observatoire Citoyen CQ Perpignan

Un commentaire indiqué dans l’article a fait bondir La France Insoumise. Elle y est taxée d’une « volonté isolationniste ». Comment peut-on dire d’une force politique qu’elle est isolée, alors qu’elle a obtenu 22,72% au 1er tour de la présidentielle de 2017 à Perpignan et qu’elle est arrivée en tête de l’ensemble de la gauche aux législatives qui ont suivi ? Isolée du peuple, certainement pas… S’il s’agit de participer aux jeux pour le moins déroutants des alliances, contre-alliances et autres zigzags caractéristiques de la logique des cartels à géométrie variable d’une élection à l’autre, c’est autre chose ! La politique n’est pas une question d’arithmétique mais de dynamique à construire, comme le verdict des élections de 2017 l’a bien montré.
La France Insoumise ne se précipitera pas sur des questions de casting qui relègue au second plan les projets et les contenus. Elle travaille sereinement sur les questions municipales, notamment à travers l’Observatoire Citoyen de la Vie Quotidienne animé par Mickael Idrac. Cet observatoire fait remonter des données précieuses sur l’ampleur de la colère citoyenne qui monte à Perpignan, comme en témoignent ses récentes prises de positions publiques sur des questions de vie quotidienne.
La priorité de La France Insoumise pour les prochaines semaines est le lancement des élections européennes à Perpignan. Des élections européennes pour lesquelles les « alliés pressentis par cooptation » en vue des municipales vont se déchirer dans l’espoir de préserver quelques petites rentes et ensuite de mieux négocier dans l’entre-soi un accord lors des prochaines municipales. Comprenne qui pourra ! La France Insoumise ne sera pas de cette comédie.

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : INTERPELLATION D’UNE VOLEUSE À L’ARRACHÉ DE 12 ANS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Le jeudi 18 octobre 2018 à 13h15, une personne âgée de 91 ans sortait du magasin « Super U » situé Place Cassanyes à Perpignan après avoir fait ses courses, lorsqu’elle était victime d’un vol à l’arraché commis par une jeune fille postée à la sortie du commerce.
La vieille dame qui tenait encore à la main son porte-monnaie, voyait fondre sur elle la voleuse qui lui arrachait l’objet des mains en tirant violemment dessus. La victime était déséquilibrée et chutait lourdement au sol, sa tête heurtant le bitume de plein fouet.
Aussitôt alertés, les policiers de la BST et de la BAC gagnaient le quartier Saint-Jacques et quadrillaient le terrain à la recherche de l’auteur des faits dont un signalement précis leur avait été communiqué par les effectifs de la police municipale. La scène ayant été enregistrée par les caméras de vidéo-protection de la ville de Perpignan, c’est rue des Amandiers, à proximité de la place des Esplanades, que la voleuse était retrouvée en compagnie d’une jeune femme porteuse de la carte bancaire de la victime. Cette dernière était transportée par les sapeurs pompiers aux urgences de la clinique Saint-Roch, tandis que les deux mises en cause étaient interpellées. La jeune femme détentrice de la carte bancaire était placée en garde à vue tandis que la jeune fille ayant commis le vol, à peine âgée de 12 ans, était placée en retenue judiciaire, mesure réservée aux très jeunes délinquants.
Si la voleuse, déjà défavorablement connue des services de police pour la commission d’une dizaine d’infractions depuis 2017, reconnaissait sans mal les faits qui lui étaient reprochés, il apparaissait rapidement aux enquêteurs qu’elle se trouvait dans un état de surexcitation avancé. La jeune fille habituellement placée en foyer était finalement conduite au centre hospitalier spécialisé de Thuir où elle avait déjà séjourné. Sa complice qui persistait à se dire étrangère au vol malgré les éléments à charge, est convoquée devant le tribunal correctionnel le 28 février 2019.

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

POLITIQUE : LA FISCALITÉ AU CŒUR DU PROJET DES INSOUMIS

Par Francis Daspe pour la France Insoumise des Pyrénées-Orientales

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
C’est par une réunion publique à Angoustrine que les groupes d’action de Cerdagne et Capcir de la France Insoumise ont terminé leur initiative militante « caravane rurale Têt / Cerdagne » de la journée de mercredi 17 octobre. Nicolas Sanchis avait invité Francis Daspe, animateur de La France Insoumise et secrétaire général de l’AGAUREPS-Prométhée, à parler de fiscalité.
Pour l’orateur, la fiscalité possède deux finalités essentielles : réduire les inégalités de richesse et financer l’intérêt général. « La fiscalité doit d’abord contribuer à redistribuer les richesses afin de corriger les inégalités sociales générées par un système économique injuste. Elle doit ensuite permettre de financer l’intérêt général, notamment à travers les services publics ».
Francis Daspe sur la fiscalité à AngoustrineIl y ajoutait un enjeu politique immédiat, celui de l’exercice de la souveraineté populaire. « Décider des modalités de levée de l’impôt puis disposer des fruits de l’impôt par une politique budgétaire ont été au cœur de la révolution française qui a fait des français des citoyens. Aujourd’hui, ces droits sont remis en cause par l’Union européenne, en accord avec les gouvernements nationaux ».
Dans son argumentation Francis Daspe mettait en avant les recommandations insistantes de la Commission européenne pour augmenter la TVA au détriment des impôts progressifs davantage redistributifs et l’obligation faite aux gouvernements nationaux de faire valider leur projet de budget par les instances européennes afin de rester dans les clous de l’austérité.
La question du consentement à l’impôt est alors essentielle. « On assiste aujourd’hui à un recul du consentement à l’impôt. Ce n’est pas par incivisme des citoyens, mais au contraire par la prise de conscience que la fiscalité est souvent injuste et favorise les plus aisés. Le bilan en un an du Président des riches Emmanuel Macron le confirme. La fiscalité ne réduit pas suffisamment les inégalités et les services publics sont laissés en souffrance ».
Aucun contrat social ne pouvant se faire durablement sans consentement à l’impôt, il est donc urgent de mettre en place des mesures destinées à rétablir la confiance. Des orientations et des mesures sont proposées : augmenter la part des impôts progressifs, réduire la place des impôts proportionnels (comme la TVA) et des impôts locaux, augmenter le nombre des tranches d’imposition, taxer les revenus du capital au moins au même niveau que ceux du travail, fixer en amont un revenu maximum, instaurer un barème progressif pour la fiscalité des entreprises etc.
Une réflexion particulière est accordée à la fraude fiscale. « L’optimisation fiscale relève clairement d’une logique de fraude. Le tout coûte plus de 80 milliards d’€uros au budget de la nation ». Pour Francis Daspe, c’est avant tout une question de volonté de s’attaquer à la finance ou aux paradis fiscaux (pas seulement exotiques, mais parfois tellement proches…) et de moyens déployés pour traquer les comportements délictueux de la criminalité en col blanc. « La majorité de niches fiscales sont en réalité des cadeaux faits aux possédants ».
Nicolas Sanchis concluait les débats en insistant sur le fait « qu’aucune politique de rupture avec le système capitaliste n’est possible sans une révolution fiscale ». Pour reprendre l’expression utilisée au cours des échanges par un intervenant, la fiscalité doit être perçue comme « le nerf de la guerre » pour une véritable alternative.

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERQUISITION AU SIÈGE DE LFI : « L’INDIGNE POLICE POLITIQUE DE LA MACRONIE ILLIBÉRALE »

Communiqué de Francis Daspe pour la France Insoumise des Pyrénées-Orientales

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
Logo France insoumiseMardi 16 octobre, une opération d’ampleur a eu lieu à Paris. Elle visait Jean-Luc Mélenchon et La France Insoumise. Le domicile de Jean-Luc Mélenchon et de plusieurs de ses collaborateurs, les sièges de La France Insoumise et du Parti de Gauche, ont été perquisitionnés à grand renfort de moyens déployés de manière grossièrement spectaculaire.
Francis Daspe 450Rien, sur le plan strictement judiciaire, ne justifie une telle action. Les comptes de campagne pour l’élection présidentielle de 2017 ont été validés par la CNCCFP (commission nationale des comptes de campagne), sans qu’aucune irrégularité n’ait été retenue (ce qui n’est pas le cas pour ceux d’Emmanuel Macron pour lequel des irrégularités ont été notées). Seules des allégations fantaisistes et mensongères émanant d’une élue de l’ancien Front National, concernant les assistants parlementaires, ont servi de prétexte.
C’est au contraire une opération purement politique cherchant à déstabiliser la principale force d’opposition et de proposition à un moment où le pouvoir macronien traverse une zone de turbulences significatives. Ce mélange des genres, entre pouvoir judiciaire et intérêts politiques partisans, est extrêmement préoccupant pour la démocratie. La mise en parallèle avec l’affaire Benalla renforce la sensation d’une dérive relevant du champ de la « barbouzerie » de bas étage au plus haut sommet du pouvoir.
Emmanuel Macron souhaitait dans la prochaine campagne des Européennes, de manière caricaturale, mener le camp des progressistes contre les forces « illibérales » qui restreignent les droits et les libertés. En permettant qu’une telle infamie démocratique puisse se réaliser par l’action d’une véritable police politique, il rabaisse notre pays à illustrer une forme indigne d’illibéralisme ! La Macronie doit cesser de perdre irrémédiablement son honneur.
LOGO L'AVENIR EN COMMUN
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

TAXE D’HABITATION : TOUS LES TAUX VOTÉS PAR LES COMMUNES

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Gérald DARMANIN publie le fichier des taux votés pour la taxe d’habitation par communes et groupements à fiscalité propre 
Le Ministre de l’Action et des Comptes publics a souhaité que soit rendu public sur les sites www.impots.gouv.fr et www.collectivites-locales.gouv.fr le fichier des taux votés par les communes et les groupements à fiscalité propre pour la taxe d’habitation. Sur les 35 400 communes, près de 6 200 ont augmenté leur taux de taxe d’habitation, contre 7 300 en 2017.
Cette augmentation a été moins forte en moyenne en 2018 comparativement à 2017 (0,73 points en 2017 contre 0,49 points en 2018).
En outre, les plus grandes villes et les plus grandes intercommunalités (en particulier toutes les métropoles) n’ont pas augmenté leur taux de taxe d’habitation en 2018. Seules 55 communes de plus de 10 000 habitants en France métropolitaine ont fait le choix d’augmenter leur taux de taxe d’habitation
Près de 600 communes ont par ailleurs diminué leur taux cette année.
Il ne faut toutefois pas oublier le hold-up de certaines Communautés de Communes qui n’ont pas hésité à augmenter de manière TRÈS IMPORTANTE le taux qui leur est dû sur la Taxe Foncière, telle celle de Perpignan (+104%…) qui prennent en otages les contribuables pour faire de la politique politicienne et préparer les Municipales est un sabotage en règle et un parfait scandale ! Du vol pur et simple quand on connaît le train de vie dispendieux de PMM et ses embauches de copinage !!!
Les électeurs sauront s’en souvenir en 2020…
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
CP Fichier taxe d'habitation

DÉCÈS DE CHARLES AZNAVOUR : LES GÉANTS NE SONT PAS ÉTERNELS

Par J.Marc Pujol, Président-Maire de Perpignan Méditerranée Métropole

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
partager largement
« Hier encore » Charles AZNAVOUR était de passage dans le petit écran, interviewé pour la énième fois sur « Mes amis, mes amours, mes emmerdes ».
« Et pourtant », qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, qu’il soit à Tokyo, Paris, Londres, en Arménie ou à son domicile des Alpilles, il était « Tous les visages de l’amour » et de la vie : qui n’a pas dansé, chanté, aimé, pleuré, préféré, admiré, désiré, eu envie, sur l’une de ses plus de 1 200 chansons aux paroles inoubliables, aux refrains éternels ? Qui n’a pas brûlé pour « Emmenez-moi » ? Entre « La mamma » et « Trousse-chemise », il jouait « Le cabotin » pour « Les comédiens ». Ou peut-être l’inverse.
Avec lui, Charles AZNAVOUR, nous n’avons pas vu le temps passer, pendant au moins sept longues et belles décennies, tellement il était « For me… Formidable ». Lui encore qui nous rendait « Heureux avec des riens », qui portait sur lui par sa sagesse et son énergie le fameux vivre-ensemble, « Comme ils disent ».
« Désormais », il faudra faire sans lui. Charles AZNAVOUR nous a quittés ce lundi 1er octobre, il était âgé de 94 ans. Il s’en est allé depuis sa « Bohème » estivale du sud de la France.
Oui, maintenant, « Que c’est triste Venise ! ».
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Charles Aznavour 700
LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
octobre 2018
D L Ma Me J V S
« sept   nov »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031