DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

septembre 2018
D L Ma Me J V S
« août   oct »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Archives mensuelles : septembre 2018

ESSAI : « LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE »

« COMMENT ON A SACRIFIÉ LES CLASSES POPULAIRES »

Par Christophe GUILLUY
Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Une France qui sombre dans le populisme prétendent certains, oubliant au passage que le « populisme » c’est le Peuple et que terme ne doit rien avoir de péjoratif, des électeurs qui se tournent vers ce qu’il est convenu d’appeler les « extrêmes » pensant y trouver une solution, une chose est certaine, la France sombre dans la haine, l’invective et se trouve au bord de l’insurrection.
Une haine initiée, faut-il le rappeler, par l’ancien Président Sarkozy qui a passé son mandat à cliver et opposer, quand ce n’est pas par insulter ses concitoyens.
Pour ceux qui en douteraient encore, il suffit de lire ces « écrivains-philosophes » totalement radicalisés qui sévissent sur les réseau sociaux : 5 mots de vocabulaire, 5 insultes, 5 fautes d’orthographe…
Pour ceux qui en douteraient encore, il suffit de lire ces « écrivains-philosophes » totalement radicalisés qui sévissent sur les réseau sociaux : 5 mots de vocabulaire, 5 insultes, 5 fautes d’orthographe…

Comment en est-on arrivés là ?
Christophe Guilly fait un état de situation et nous livre sa vision de l’avenir.
 

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couvLA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 4ème de couv

PYRÉNÉES-ORIENTALES – JEAN SOL : « LA RENTRÉE PARLEMENTAIRE S’ANNONCE RICHE EN RÉFLEXION ET EN ACTION »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

JEAN SOL 250Nommé en tant que rapporteur pour avis de la loi relative à la désignation aléatoire des comités de protection des personnes dans le cadre de sa participation à la commission des affaires sociales, le Sénateur des Pyrénées-Orientales a été désigné pour se livrer à une série d’auditions afin d’améliorer et gommer les éventuelles imperfections du texte émis par l’Assemblée Nationale. Pour rappel, l’implantation d’essais cliniques représente un enjeu d’attractivité pour la France au niveau international et tout particulièrement au sein de l’Union Européenne. Elle suscite également un fort espoir chez les malades. 
Jean SOL SÉNATUn an après son élection, le sénateur reste un homme de terrain à l’écoute de son département. « Je souhaite être le Porte-Voix des Pyrénées-Orientales à Paris ». Ainsi, depuis une année, il agit en défendant les établissements de santé face à Agnès Buzyn, ministre de la Santé ; il questionne à l’écrit Elisabeth Borne, ministre des Transports sur les différentes problématiques routières, ferroviaires et aéroportuaires ; il interpelle le premier ministre sur des questions fondamentales comme la stratégie gouvernementale de réduction de la dépense publique censée être alimenté par les conclusions du programme actions publiques 2022.
Nous entendrons donc bientôt à nouveau résonner sa voix dans l’hémicycle à l’occasion de cette nouvelle année parlementaire au travers de réformes telles que la proposition de loi des finances de la sécurité sociale. Le Sénateur prévient : « Dans le cadre de la réforme constitutionnelle et institutionnelle, nous continuerons à préserver le rôle du parlement dans l’intérêt de nos collectivités qui ont plus que jamais besoin d’être défendues et représentées ».

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES : « L’ÉTAT ET LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DOIVENT RENFORCER LES SAPEURS POMPIERS EN MATIÈRE SÉCURITAIRE ET BUDGÉTAIRE »

Communiqué de Louis ALIOT,
Député de la 2ème Circonscription des Pyrénées-Orientales

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

LA AN 16.02.18Mardi 25 septembre, les sapeurs-pompiers vont manifester dans toute la France pour attirer l’attention des pouvoirs publics sur leurs conditions de travail qui se détériorent de jours en jours.
Au-delà du manque d’effectifs et du manque de moyens, un cran supplémentaire à été franchi depuis quelques temps entre caillassages et mises en danger de la vie des personnels en intervention. De plus en plus souvent, les pompiers sont victimes de guet-apens, jusqu’à parfois payer de leur vie, l’acte d’un déséquilibré. Le stade des incivilités a été depuis largement dépassé, à tel point que la profession craint aujourd’hui moins le feu que les agressions. 
Le Député des Pyrénées-Orientales Louis ALIOT soutient sans condition les pompiers dans leurs actions afin que cesse la baisse des effectifs et des budgets, alors que le nombre d’interventions augmente chaque année (4.500.000 interventions en 2016 rapport annuel 2017 FNSPF). Plus encore, si nous voulons conserver la qualité et la proximité des secours sur tout le territoire, la sécurité des personnels en mission doit être assurée par tous moyens. « l’État et les collectivités territoriales doivent renforcer le corps des sapeurs-pompiers en matière sécuritaire et budgétaire afin de consolider l’engagement des personnels de secours face aux nouvelles menaces » affirme-t-il. 
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES : JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE

VISITE DE LA PRÉFECTURE :
UN BEL EXERCICE DE PÉDAGOGIE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu/posts/2393469034026472?__tn__=K-R
à partager largement

LIRE ÉGALEMENT :
JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE
UN ÉVÈNEMENT QUI REGROUPE LES TROIS INSTITUTIONS
UN DOSSIER COMPLET

Le Préfet Philippe CHOPIN et le Sous-Préfet Ludovic PACAUD accueillent les visiteurs
Le Préfet Philippe CHOPIN et le Sous-Préfet Ludovic PACAUD accueillent les visiteurs
C’est bien le Préfet Philippe Chopin en personne qui a assuré les visites de la Préfecture tout l’après-midi de dimanche dernier, en trois groupes de 30 personnes qu’il accueille en personne dans le hall Francine Sabaté avec chaleur, et parfois un peu de surprise de la part de certains visiteurs. Poignée de main à l’entrée, une autre en repartant, il est comme ça « l’homme fort du Département » qui représente l’État : accessible, convivial et à l’écoute de tous. Voilà qui tranche, parfois radicalement, avec plusieurs de ses prédécesseurs et le fait monter sur le podium aux côtés des Préfets Josiane Chevalier, J.François Delage et Hugues Bousiges, qui, chacun à leur manière, ont été très appréciés en territoire Catalan. Un sur deux en somme…
UNE TRÈS BELLE FRÉQUENTATION POUR CE 1er OPUS
Une petite centaine de visiteurs, une trentaine dont les demandes formelles ont dû être rejetées faute de place, et bon nombre d’autres encore qui se sont présentés spontanément à la porte du bâtiment préfectoral sans pouvoir la franchir, on ne peut que constater que cette toute première opération « portes ouvertes » est un vrai succès, une idée soufflée par le Maire de Perpignan J.Marc Pujol à Philippe Chopin qui l’a aussitôt validée.
Une bonne manière de faire découvrir un lieu prestigieux peu connu du grand public, et surtout de désacraliser la fonction préfectorale et de l’expliquer, un Préfet est certes aux ordres du Gouvernement, mais il est avant tout au service de l’État et de ses concitoyens.
Philippe CHOPIN explique l'uniforme et le protocole
Philippe CHOPIN explique l’uniforme et le protocole
COURS D’HISTOIRE PAR LE PRÉFET « HIMSELF »
Après un bref exposé historique introductif de l’Ingénieur des Bâtiments de France J.Marc Huertas qui rappelle que ce bâtiment, construit sous l’Ancien Régime a une mission à la fois résidentielle et administrative et n’appartient pas à l’État mais au Conseil Départemental qui en assure l’entretien, son plus proche voisin à Perpignan.
La visite commence par le bureau du Préfet que peu d’autochtones connaissent, il rappelle que ce « corps de traditions » a été créé par le 1er Consul en 1800, dont bon nombre d’obligations ont survécu à cette époque Bonarpartiste, avec une volonté d’un retour de l’État en faisant des « empereurs aux petits pieds » les envoyés de l’Empereur avec les mêmes pouvoirs. Obligatoirement logés sur place, ils le sont toujours, ces « valets de l’État » sont taillables et corvéables à merci, nommés en Conseil des Ministres et révocables à tout instant avec un préavis de… 24 heures ! Si on ajoute que le corps préfectoral, jamais remis en cause et toujours nommé par le Chef de l’État, ne dispose ni de droit de grève ni de droit syndical et que les dates de congés sont imposées, le statut particulier est assez éloigné de celui des autres fonctionnaires…
La table où le Préfet reçoit les forces vives à déjeuner
La table où le Préfet reçoit les forces vives à déjeuner
UNE MISSION DE MÉDIATION
Quant aux prérogatives d’un Préfet, le Sous-Préfet Ludovic Pacaud rappelle qu’elles vont de l’application et de la coordination des politiques du Gouvernement, au contrôle à posteriori des collectivités locales et de leurs décisions, avec toutefois une mission d’aide et de conseils. Il est garant des libertés publiques et individuelles, dont la sécurité et le contrôle des services de secours qui a toute autorité, y compris sur les Gendarmes et les Pompiers dont il coordonne l’action lors de missions de secours. Le Préfet a également la mission de favoriser le développement économique et l’emploi sur son territoire, en incitant les collectivités à contribuer à sa prospérité.

Philippe Chopin insiste sur la mission de médiation qui est attendue de lui, compensant une perte d’autorité sur les collectivités. Rappelons que sous l’Empire, Napoléon nommait les Maires, « On reçoit dans ce bureau des gens qui parfois n’arrivent pas à se mettre d’accord sur un projet, des élus, des chefs d’entreprises ou des délégations, le rôle de médiateur est un rôle nouveau et fondamental, avec cette neutralité de l’État on essaie de trouver une voie » dit-il, sans oublier son rôle de « distributeur de subventions » aux collectivités locales.
DES PRÉFETS ILLUSTRES, D’AUTRES… UN PEU MOINS
Philippe Chopin rappelle que de nombreux Préfets du Département ont laissé leurs noms dans l’histoire : Jean Moulin dont le « salon des glaces » attenant au bureau porte le nom, le Baron Georges Haussmann, Louis Amade né à Ille-sur-Têt qui fut en outre le parolier de Gilbert Bécaud ainsi que d’Édith Piaf et auteur de nombreux romans, contes et poèmes, le célèbre inventeur Eugène Poubelle, Louis Lépine qui a créé le fameux concours, mais aussi Claude Érignac assassiné à Ajaccio, là où une autre Préfète qui a marqué le territoire, Josiane Chevalier, occupe actuellement les fonctions de Préfète de Région.
Quand on le dit que la Catalogne du Nord est un laboratoire d’idées…
« Notre avenir est plus « ailleurs » que dans le corps préfectoral » plaisante le Préfet qui se plaît à rêver.
Sont passés sous silence Maurice Papon et Bernard Bonnet dont « Vox Populi » affirme qu’ils se seraient illustrés pour des actes… pour le moins contestables.
La chambre d'amis toujours prête à accueillir ministres et personnalités
La chambre d’amis toujours prête à accueillir ministres et personnalités
LES BIENS DE L’ÉTAT SCRUPULEUSEMENT INVENTORIÉS
Fin de la visite par la présentation des uniformes de Préfet, calqué sur celui des Amiraux, et de sous-Préfet dans le salon des glaces (tour à tour salle de réunion, salle de réception ou de repas protocolaires), le salut qui leur est dû ou non par les militaires selon leurs grades respectifs, les fonctions de sous-Préfets et de Secrétaire Général, l’explication des arrondissements (trois dans les P.-O.), l’architecture du bâtiment par l’Ingénieur des Bâtiments de France…, une séance qui a captivé l’auditoire et généré plusieurs questions.
Quant aux « biens de l’État », ils sont scrupuleusement gérés et contrôlés, avec en particulier, un inventaire complet à chaque départ d’un Préfet « pour le comparer à celui établi à l’arrivée et qui sert pour le nouvel arrivant et s’assurer que le bien de l’État reste à l’État. Un notaire dans un costume d’Amiral » explique l’actuel occupant du siège éjectable. Il en va de même pour les « frais de bouche » imputable au budget de réception. « Je n’invite pas qui je veux » explique Philippe Chopin. « Il faut qu’ils soient dans une certaine sphère, ça peut être des chefs d’entreprises, des élus, des Ministres, des militaires, mais il faut toujours que cela ait un aspect professionnel. Quand ma famille vient me voir, on ne mange pas aux frais de l’État ! On a un livre que l’on doit montrer à la demande de l’administration centrale pour justifier que le repas était dans un cadre professionnel, c’est très normé » complète-t-il. De fait, il existe une inspection générale de l’administration pour le corps préfectoral, à l’instar de la « police des polices ».
QUESTIONS POUR DEUX CHAMPIONS
Pour clôturer la visite, le Préfet anime un petit jeu avec des questions posées aux visiteurs leur permettant de gagner, non pas une boite de jeux, mais un livret de 40 pages présentant la fonction du Préfet, ainsi qu’un stylo siglé « Préfecture des Pyrénées-Orientales ».
Exercice de pédagogie, de rafraîchissement historique et de communication à renouveler à tout prix en 2019 ! 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Le Préfet Philippe CHOPIN dans son bureau
Le Préfet Philippe CHOPIN dans son bureau
Petit rappel historique dans le salon des glaces par le Préfet en personne
Petit rappel historique dans le salon des glaces par le Préfet en personne
La salle à manger très catalane
La salle à manger très catalane
 groupe de visisiteurs de 16h30 autour du Préfet et sous-Préfets
Le groupe de visiteurs de 16h30 autour du Préfet et sous-Préfets
L'incendie du salon des glaces le 20 juin 1807
L’incendie du salon des glaces le 20 juin 1807
RECHERCHE PHOTOS DU DÉPARTEMENT
RECHERCHE PHOTOS DU DÉPARTEMENT
La Préfecture côté quai
La Préfecture côté quai
 Francine Sabaté
Francine Sabaté
Bonaparte créé la fonction de Préfet
Bonaparte créé la fonction de Préfet
Le Préfet aujourd'hui
Le Préfet aujourd’hui
La journée d'un Préfet
La journée d’un Préfet
La France des régions
La France des régions

RÉGION « L’OCCITANIE DÉRAILLE ! »

Par Francis Daspe,
pour La France Insoumise

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
Daspe LMLes Insoumis des Pyrénées-Orientales dénoncent la hausse vertigineuse des tarifs ferroviaires TER décidés en juillet 2018 par la région Occitanie. Avant juillet 2018, l’abonnement « IllimiTER Pro » permettait, pour un abonnement mensuel de 80 euros (60 €uros pour les étudiants), de circuler dans toute l’ancienne région Languedoc-Roussillon (dispositif étendu à Avignon et Tarascon situés dans la région voisine) de façon illimitée.
Désormais, les nouveaux tarifs des nouveaux abonnements nommés « Frequencio’31″ et « Pass Week-end » ont augmenté de façon exponentielle : 388,70 €uros pour un trajet Cerbère / Avignon et 287,30 €uros pour un trajet Perpignan / Montpellier, contre 80 €uros auparavant pour l’un et l’autre ! En effet, ces nouveaux abonnements sont valables pour une seule et unique destination qu’il faut indiquer de manière contraignante et définitive, alors que le nombre de voyages en TER sur la totalité des lignes de la région était illimité dans l’ancienne formule fort logiquement appelée « IIllimiTER Pro » !
Les Insoumis exigent que la majorité de la région Occitanie, composée de socialistes, de macronistes, de radicaux, d’écologistes, de régionalistes et de communistes se ressaisisse en abrogeant le plus rapidement possible ces nouvelles dispositions anti-sociales et anti-écologiques. Elles sont de nature à aggraver les fractures sociales et à renvoyer aux calendes grecques la transition écologique.
Nous nous félicitons que les trois conseillers régionaux Insoumis n’aient pas voté ces mesures régressives et injustes. Eux n’ont pas déraillé…

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

THÉÂTRE : JEAN PIAT EST MORT

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Jean Piat est mort hier 18 septembre 2018, il allait avoir 94 ans le 24 septembre.
Il s’était produit pour la dernière fois à Canet le 18 octobre 2009 dans le théâtre qui porte son nom, en présence de feue Arlette Franco, alors Députée-Maire, déjà très malade et décédée le 31 mars 2010.
Le comédien avait gentiment bavardé avec une poignée d’élus après la représentation et avait beaucoup impressionné par son immense talent et par son humilité.

Retour sur un article publié le 23 octobre 2009
dans « Le Petit Journal » par Didier ALLIZARD :

VOUS AVEZ QUEL ÂGE ?
Evènement théâtral : Jean Piat à Canet

ARLETTE FRANCO : « BLANCHE-NEIGE » ?
Vous avez quel âge, Jean Piat ne lui posait pourtant pas la question, Arlette Franco y répond pourtant à la fin de la représentation et l’intéressée avait bien préparé la répartie : « Je suis plus jeune que Blanche neige ! » Amusé, Jean Piat attend la suite. « Elle est née en 1938 et moi en 39, j’ai donc un an de moins ! ».
JP 450 01ON EST TOUJOURS LE JEUNE OU LE VIEUX DE QUELQU’UN
Vous l’avez compris, Jean Piat faisait sa rentrée samedi dernier au théâtre de Canet qui porte son nom, à guichets fermés devant 242 spectateurs. Cette 4ème saison s’ouvre sur une pièce en trois actes signée Françoise Dorin sur le thème du temps qui passe inexorablement en abîmant tout sur son passage et de la vieillesse qui arrive sans qu’on s’en aperçoive. « … le temps aux plus belles choses se plaît à faire un affront et saura faner vos roses comme il a ridé mon front… ». Seul sur scène, assis derrière un bureau directorial, le grand Jean Piat fait merveille et tient son public en haleine pendant 1h20, partagé entre rire et moquerie. Des autres bien-entendu… Que répondre à cette question « Vieillir, ça vous fait peur ? » et « Vous avez quel âge ? » Questions dérangeantes, il faut bien l’avouer… à partir d’un certain âge ! Sinon « qu’on est toujours le jeune ou le vieux de quelqu’un » ! Une seule solution, comme souvent d’ailleurs, l’humour, du moins pour ceux qui ont la chance d’en être dotés, les autres ne comprendront sans doute pas… C’est ce que fait Jean Piat dans  » Vous Avez Quel Âge ? « , avec un talent et un sourire qui, eux justement, défient le Temps.
Jean Piat et Arlette Franco
Jean Piat et Arlette Franco
La pièce commence par un entretien téléphonique avec un ministre qui lui propose de le devenir à son tour, transformant celui de la « Jeunesse et des sports » en « Vieillesse et de son sort »… Tout s’enchaîne dans un « tête-à-tête » avec le public…
QUELQUES EXTRAITS :
« D’accord ! L’âge recule ! Ainsi hier… ou plutôt avant-hier, les femmes, sans défense contre les attaques du Temps renonçaient à séduire, à la trentaine. Les hommes, à la quarantaine bedonnante, payaient cher les illusions de l’oreiller ! Les couples, à la cinquantaine, ne comptaient pour se distraire que sur leurs souvenirs !
D’accord ! Aujourd’hui, les trentenaires batifolent ! Les quadragénaires envisagent une éventuelle descendance ! Les quinquagénaires courent, voyagent, divorcent et repartent pour un tour !
D’accord. Le Temps n’est plus ce qu’il était. Il a subi les attaques des anti-âge, des anti-rides, des anti-relâchement, des pro-régimes, des pro-gym et des pro-jogging ! D’accord ! Le Temps a reculé… Mais il est toujours là, à nous guetter, comme un gros chat sournois, au coin du premier bourrelet ou du premier essoufflement. Impossible de lui échapper… Alors ? Comment le supporter, ce compagnon de voyage incontournable ? En suivant ses tours et détours dans le miroir joyeusement déformant de l’humour ».
Un Jean Piat très en forme malgré ses 85 ans et quelques difficultés à se déplacer suite à une opération de la hanche il y a trois ans, mais attention, le talent est intact et les réponses sous forme de citations sont prêtes : « Pour avoir l’air frais, il faut venir du dehors » (Jean Gabin) . Et encore : « on a beau être bien conservés, ce n’est jamais que de la conserve ! ». Lors de retrouvailles : « Vous ne bougez pas ! Si si, encore un peu… ».
RENCONTRE AVEC UNE POIGNÉE DE PRIVILÉGIÉS
Fin du spectacle sous un tonnerre d’applaudissements, seuls quelques privilégiés le voient réapparaître dans la salle après dix minutes de repos. C’est un Jean Piat décontracté qui vient embrasser tendrement Arlette Franco, Député-Maire de Canet, une grande complicité les unit visiblement, ému de la retrouver après son épreuve de santé. Une trentaine de minutes d’échange amical, retour, explications et commentaires sur la pièce, anecdotes personnelles, point de vue sur notre société. Le temps qui passe et qui atteint aussi le comédien, handicapé par cette jambe qui se dérobe parfois, la vie quoi ! Marthe et Juliette, spectatrices égarées dont c’est l’anniversaire, obtiendront même une photo assises sur les genoux du comédien. Un moment rare, que personne n’oubliera, passé avec ce grand Monsieur simple discret et cultivé. « A l’année prochaine Arlette, si Dieu me prête vie », conclut-il en embrassant affectueusement la Député-Maire qui quitte le théâtre. La classe, tout simplement !
 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Jean PIAT 23.10.09

JP-AF (06)

 

JP-AF (04)

JP-AF (05)

JP-AF (02)

Vous avez quel âge - Article publié

PYRÉNÉES-ORIENTALES : LES ACTIVISTES CATALANS SE REBIFFENT CONTRE LREM

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
Déçus les catalanistes intégristes par l’orientation de politique étrangère de « La République En Marche » ? C’est le cas si on en juge par le courrier cinglant adressé par l’un d’entre-eux au Délégué Général LREM Christophe Castaner, clairement en faveur d’une Europe Fédérale qui pourtant deviendra celle des régions, donc donnant une audience directe à cette catalogne rêvée comme réunie et autonome par ses soutiens … 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

COURRIER CASTANER 15.09.18Réponse Daniel Rossignol Castaner 15.09.18 SANS NOM AUTEUR

PYRÉNÉES-ORIENTALES – JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE : UN ÉVÈNEMENT QUI REGROUPE LES TROIS INSTITUTIONS

UN DOSSIER COMPLET

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu/posts/2379351355438240?__tn__=K-R
à partager largement
 
Par Didier ALLIZARD – Publié par DirectSudActu 
De l’aveu même du Préfet Philippe CHOPIN, c’est le Maire Jean-Marc PUJOL qui l’a convaincu d’ouvrir les portes de la Préfecture à l’occasion des « Journées Européennes du Patrimoine », à la base une initiative française dès 1984 (1) qui s’est généralisée à toute l’Union dès 1991. « La France a toujours cette grandeur, cette capacité d’inventer et de faire avancer l’Europe. J’y ai beaucoup réfléchi, c’est mieux de réfléchir, et j’ai trouvé que l’idée était intéressante » précise le Représentant de l’État. Cocorico ?
Au centre le Préfet Philippe CHOPIN, à sa droite la Présidente du Conseil Départemental Hermeline MALHERBE et à sa gauche le Maire de Perpignan J.Marc PUJOL
Au centre le Préfet Philippe CHOPIN, à sa droite la Présidente du Conseil Départemental Hermeline MALHERBE et à sa gauche le Maire de Perpignan J.Marc PUJOL
UN SOUCI DE TRANSPARENCE
La visite de la Préfecture sera faite, selon les horaires, par le Préfet en personne, assisté de l’architecte des bâtiments de France évidemment compétent en la matière. Les visiteurs ont auront accès à bon nombre de lieux inconnus tels les bureaux du Préfet, de la Présidente du Conseil Départemental ou de la Mairie, ces « lieux de pouvoir » comme les appelle J.Marc Pujol, « Il n’y a rien de pire que de penser que dans ces endroits là on veut cacher des choses. C’est aussi renforcer l’attractivité patrimoniale de notre ville, et c’est apporter une transparence à nos actions, on a trop souvent des visions partielles et toujours partiales de notre travail » ajoute-t-il.
PERPIGNAN : UN PATRIMOINE EXCEPTIONNEL SOUVENT ENFOUI
Quant au patrimoine de la Ville, en pleine polémique sur la destruction massive de certains bâtiments « historiques » de St Jacques, pilotée par l’Adjoint au Maire majoritaire Olivier Amiel (LR) et arrêtée par le Préfet Chopin lui-même alerté par le Député Romain Grau (LREM, ancien 1er Adjoint et toujours Conseiller Municipal majoritaire), « Cela fait 25 ans qu’on s’occupe en y faisant très attention et on est capables d’apporter des précisions sur le patrimoine exceptionnel de la ville de Perpignan,   il me paraissait également normal que ces lieux de pouvoir puisent être aussi visités » indique J.Marc Pujol (LR désormais adhérent du mouvement « Libres ! » animé par Valérie Pécresse) qui rappelle qu’entre les locaux de la Mairie et la récupération de la « Loge de mer » , « on se retrouve dans un lieu qui existe depuis le XIVème Siècle et qui n’a pas bougé. Le Patrimoine est une préoccupation des élus locaux et territoriaux ».
Au centre le Préfet Philippe CHOPIN, à sa droite la Présidente du Conseil Départemental Hermeline MALHERBE et à sa gauche le Maire de Perpignan J.Marc PUJOL
Au centre le Préfet Philippe CHOPIN, à sa droite la Présidente du Conseil Départemental Hermeline MALHERBE et à sa gauche le Maire de Perpignan J.Marc PUJOL
« UNE BELLE DÉMARCHE QUI MET EN AVANT NOTRE DÉPARTEMENT »
Au Conseil Départemental, « Cela fait plus de 10 ans qu’on ouvre ce lieu Quai Sadi Carnot, l’hémicycle où on peut s’asseoir à la place de tel ou tel, mais aussi du bureau où je travaille ce qui est quand même moins courant, avec une sécurité tout de même pour ne pas accéder à tous les documents » déclare la Présidente Hermeline Malherbe, qui fera ellle-même la visite le samedi matin, sans oublier de citer l’ensemble des lieux çà découvrir dans le département, du Château Royal de Collioure aux Archives Départementales sans oublier Paulilles (Notre dossier complet). « Ce n’est pas toujours simple de préserver le Patrimoine, les « bâtiments de France » nous aident, pas partout parfois, mais globalement ils sont toujours aidant, même s’il faut admettre qu’il y a des sujets difficiles » conclut la Présidente avec sans doute un peu de malice.
LA PRÉFECTURE : LA MAISON DE TOUS LES CITOYENS
Philippe Chopin reconnaît à J.Marc Pujol d’avoir pris l’initiative de réunir les trois institutions « un engagement personnel du Maire, si vous n’aviez pas fait cette démarche je serais resté dans la lignée de mes prédécesseurs et ne pas ouvrir la Préfecture » reconnaît-il, avant d’ajouter que la Préfecture c’est la maison de l’État et de tous les citoyens. Une occasion également de présenter la fonction du Préfet et de l’ensemble du corps préfectoral « pour que les citoyens sachent aussi pourquoi on vit dans des beaux lieux qui ne nous appartiennent pas et que nous avons la charge de transmettre à nos héritiers » ajoute-t-il avec un trait d’humour dont il ne manque pas, « Après tout, si le Président de la République fait visiter l’Élysée, on peut bien faire visiter une annexe lointaine de l’Élysée, c’est à dire la Préfecture des Pyrénées-Orientales, lieu de la représentation de l’État ». 
« Un peuple qui oublie son passé n’a pas d’avenir… » (Winston Churchill) 
(1) Ministre de la culture en 1984 : JACK LANG 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
PPN FLYER RECTOPPN FLYER VERSOPREFECTURE FLYER 01PREFECTURE FLYER 02PREFECTURE FLYER 03PREFECTURE FLYER 04PREFECTURE FLYER 05PREFECTURE FLYER 06PPN NOTE PRESSE 01PPN NOTE PRESSE 02PPN NOTE PRESSE 03PPN NOTE PRESSE 04PPN PROGRAMME PAGE 01PPN PROGRAMME PAGE 02-03PPN PROGRAMME PAGE 04PPN PROGRAMME PAGE 05PPN PROGRAMME PAGE 06PPN PROGRAMME PAGE 07PPN PROGRAMME PAGE 08PPN PROGRAMME PAGE 09PPN PROGRAMME PAGE 10PPN PROGRAMME PAGE 11PPN PROGRAMME PAGE 12PPN PROGRAMME PAGE 13PPN PROGRAMME PAGE 14-15PPN PROGRAMME PAGE 16CD L'ART DU PARTAGE 00CD L'ART DU PARTAGE 01CD L'ART DU PARTAGE 02CD L'ART DU PARTAGE 03CD L'ART DU PARTAGE 04CD L'ART DU PARTAGE 05CD L'ART DU PARTAGE 06CD L'ART DU PARTAGE 07CD L'ART DU PARTAGE 08CD L'ART DU PARTAGE 09CD L'ART DU PARTAGE 10CD L'ART DU PARTAGE 11CD L'ART DU PARTAGE PLANCD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 00CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 01CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 02CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 03CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 04CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 05CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 06CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 07CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 08CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 09CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 1003

 

PYRÉNÉES-ORIENTALES – GROUPEMENT DE GENDARMERIE : LE NOUVEAU BOSS, LE COLONEL POUMEAU DE LAFORREST, REÇOIT LA PRESSE POUR UN ENTRETIEN À BÂTONS ROMPUS

« JE SUIS UN PUR GÉNÉRALISTE »

LIRE ÉGALEMENT
« PRISE DE COMMANDEMENT DU NOUVEAU PATRON DU GROUPEMENT DE GENDARMERIE » :
http://www.directsud.eu/?p=39329
https://www.facebook.com/DirectSudActu/posts/2355595151147194?__tn__=K-R

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Un homme de communication, abordable et ouvert, voilà les trois qualificatifs qui s’imposent à l’esprit pour celui qui a succédé début juillet au Colonel Denis Nauret appelé à d’autres fonctions à Paris, de très bon augure pour la presse reçue en privé dans son bureau devant un café par le jeune patron de 41 ans du Groupement des P.-O.
Le Colonel Guillaume Poumeau De Laforrest, nouveau patron du groupement de Gendarmerie des Pyrénées-Orientales
Le Colonel Guillaume Poumeau De Laforrest, nouveau patron du groupement de Gendarmerie des Pyrénées-Orientales
UN OFFICIER TRANSVERSE
Une spécialité dans le parcours de ce brillant officier ? « Non, je suis un pur généraliste, c’est ma seule spécialité. C’est ce qui fait la richesse de mon parcours, je suis un kaléidoscope, un officier « transverse ». Je ne sais pas si un critère d’incompétence ou de complétude métier, je cherche à continuer mon illusion en pensant que c’est plutôt la deuxième version », maniant l’humour avec un léger éclat de rire.
UN GROUPEMENT EN PARFAIT ÉTAT DE MARCHE
Sur le mandat qui est celui du chef des 666 effectifs du département, Guillaume Poumeau De Laforrest se fait plus précis. En avant-propos, le Colonel tient à rendre un hommage appuyé à son prédécesseur le Colonel Denis Nauret « qui me laisse un groupement de Gendarmerie Départemental, très sincèrement et au-delà de la courtoisie convenue, en parfait état de marche. On a des Gendarmes habitués aux périodes estivales et à l’intensité que cela induit, et mon prédécesseur a fait un travail remarquable qui me permet de continuer sur l’aire ».
17652 CRIMES ET DÉLITS, LES P.-O. AU 17ème RANG NATIONAL
Sur les 420 Réservistes que compte le Groupement, le constat du Colonel est simple « Cela ne constitue pas une donnée neutre, nos Unités ne savent quasiment plus travailler sans réservistes, leur présence nous est nécessaire », dans un des seuls départements qui nécessite une complétude de moyens devant plusieurs risques : des unités classiques, un Peloton de Haute Montagne, une Brigade Nautique, une Brigade de Gendarmerie des transports aériens, la Gendarmerie Maritime et un centre de coopération policière et douanière.
Quant à la délinquance du département, elle se place au 17ème rang national (sur 95), 17.652 crimes et délits en 2017, l’ambition du haut gradé étant de « faire diminuer ce chiffre et de perdre en rang et en notoriété ».
UNE PHASE D’INVENTAIRE CLÔTURÉE
Depuis son arrivée dans le département qu’il ne connaissait pas avant son arrivée (un breton, fils de militaire né à Amiens, « je n’exclus pas de poursuivre mes parents » dit-il avec humour), le colonel a déjà visité les 38 sites de Gendarmerie, avec de nombreux échanges avec ses effectifs « c’était extrêmement enrichissant, j’ai trouvé des gens motivés et extrêmement professionnels avec différentes vies entre la montagne et la plaine, avec des idées qui ont nourri ma réflexion qui m’ont permis de casser des préjugés et des idées préconçues que j’avais. Je débute ma phase d’efforts qui s’inscrit évidemment dans le cadre National, avec une traduction locale qui est nécessaire ».
05 450UNE PRÉPARATION À LA CRISE TERRORISTE
Une Région extrêmement marquée par l’épisode de Trèbes qui « a réveillé un esprit de vigilance et de préparation mentale, matérielle, physique et organisationnelle de la Gendarmerie ». À la question de savoir s’il y a un risque précis dans le département, la réponse est « Non, en tout cas je n’en ai pas connaissance. En revanche, je rappelle qu’il n’y en avait pas à Carcassonne. C’est bien ça le problème, c’est l’effet de sidération et l’acte de terreur. C’est là tout l’enjeu, il ne faut pas qu’on s’endorme en s’imaginant qu’on est préservés. On va avoir des exercices de préparation à la Réponse Opérationnelle de Gendarmerie à l’Action Terroriste (ROGAT).
UNE DÉLINQUANCE ENDOGÈNE MAIS AUSSI TRANFRONTALIÈRE
Un taux de résolution des affaires qui va au-delà de la moyenne nationale qui s’explique, « au delà de la qualité des Gendarmes », par le fait que les délinquants habitent le Département, qui se partage clairement entre « deux salles : deux ambiances, deux réalités de territoires, deux réalités de délinquance » : la plaine, avec l’été une « activité extrêmement relevée », et la montagne.
Autre axe de travail, la délinquance transfrontalière dans un département « traversé ».
En premier lieu la lutte contre l’immigration clandestine, avec une pression migratoire supérieure en Espagne qu’en Italie, mais à ce jour plutôt à l’Ouest des Pyrénées, avec une PAF qui ne couvre pas l’ensemble du champ des 250 Km de frontières.
Autre axe de délinquance, la contrebande « très présente, le trafic de cigarettes est plus rentable que celui des stupéfiants et juridiquement moins exposé », mais avec une forte collaboration avec les autorités espagnoles et andorranes.
AUDACE, COMBATIVITÉ, COMBAT CONTRE LA DÉLINQUANCE
Trois objectifs que se fixe le Colonel : « Mon attachement viscéral au contact, je serai très proche de mes gens, mon attachement au service de mon pays et de mes concitoyens, c’est une notion qui est très forte, et mon attachement à l’offensivité, dans la Police Judiciaire et dans la conception d’ordre public pour faire face à la délinquance »
RELATION AVEC LA PRESSE
Pas d’à priori vis à vis des journalistes, « je pose une relation de confiance, je connais les obligations de votre métier, je connais quelles sont les miennes, de discrétion. De tout ça on peut en discuter, on peut négocier, en revanche pour ce dont on convient, on reste loyal. Si je vous demande une heure que je vous troque contre une info., c’est que j’ai besoin d’une heure ». Citant en anecdote dans l’Oise où il commandait la Compagnie : un des Gendarmes se suicide, avec une « unité vrillée et des gradés incapables de commander », un journaliste appelle prévenant de l’imminence d’une brève Internet, « Certainement pas, on n’a pas eu le temps de prévenir sa famille, je vous l’interdis. Il l’a fait. Tricard, terminé, je ne travaille plus avec ce Monsieur. J’étais prêt à prendre un quart d’heure pour lui donner des informations que d’autres n’auraient pas eues, mais faire comme ça, ce n’est pas professionnel ». Évidemment !
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES – PERPIGNAN VISA POUR L’IMAGE : ANNULATION DE LA VISITE DE LA MINISTRE DE LA CULTURE FRANÇOISE NYSSEN

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
Initialement prévue sur deux jours, jeudi 6 et vendredi 7 septembre, la visite de la Ministre de la culture Françoise Nyssen a, dans un premier temps et au dernier moment, été réduite au seul vendredi. Et puis patatras, c’est à 14h35 que nous apprenons par un communiqué de presse laconique de la Préfecture, l’annulation pure et simple de cette visite : « Suite à un imprévu, la ministre ne pourra se rendre à Perpignan. Le déplacement est donc annulé ».
La Présidente du #ConseilDépartemental66 Hermeline Malherbe en a pris acte, et dire qu’elle apprécie assez peu ce changement de programme relève du doux euphémisme… Elle a aussitôt adressé un courrier à sa « Chère Françoise Nyssen », dans lequel elle fait état de huit chantiers qu’elle compte bien évoquer avec la Ministre au plus vite. Sec et sans équivoque…
Que doit y voir ? Un rebondissement dans l’affaire qui oppose Françoise Nyssen à la justice dans le cadre de sa maison d’édition « ActeSud » et de présumées infractions au code de l’urbanisme ?
Pour l’heure, on fait état de très sérieuses tensions avec le Maire de Perpignan Jean-Marc Pujol, semble-t-il relatives au Théâtre de l’Archipel.
Si on ajoute le désaveu de l’État via le Préfet Philippe Chopin concernant les destructions d’une partie du Patrimoine immobilier historique de l’hyper-centre de la ville, on peut dire que la barque commence à se charger et que le 1er Magistrat commence à « sentir le souffre » au plus haut niveau…
J.Marc Pujol qui s’est vu refuser l’investiture LREM pour la tête de liste aux prochaines Municipales, en dépit d’une rencontre à Paris avec Édouard Philippe, déplacement effectué en compagnie, du Maire de Canet-en-Roussillon en laisse, le toujours très inspiré Bernard Dupont, qui, il est vrai, n’a pas un grand sens politique !
L’édile a depuis rejoint le mouvement « Libres » de Valérie Pécresse (surnommée « Valérie Traîtresse par ses excellents amis) en délicatesse avec le Président de Les Républicains, avec un directeur de cabinet délégué circonscription d’extrême-droite appartenant à Les Républicains 66 devenus « LesRadicalisés66″.
Pourquoi pas au fond, mais les adducteurs doivent sérieusement souffrir et il doit y avoir de l’ambiance à La Loge…
Une fin de règne difficile pour Jean-marc Pujol ? Ça y ressemble sérieusement. 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Courrier Madame la Ministre Francoise Nyssen 01Courrier Madame la Ministre Francoise Nyssen 02

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
septembre 2018
D L Ma Me J V S
« août   oct »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30