DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

février 2018
D L Ma Me J V S
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Archives quotidiennes : 13 février 2018

PERPIGNAN : UNE PLAQUE TOURNANTE DE TOUS LES TRAFICS

Communiqué de Louis Aliot, Député de la 2ème circonscription

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

LA portraitLundi matin à l’aube à Perpignan, une vaste opération de police, aux moyens déployés considérables, a démantelé ce qui semble être le « Gang du Tramway » qui détroussait depuis plusieurs années, les utilisateurs des transports en commun de l’aire montpelliéraine occasionnant le dépôt de plusieurs milliers de plaintes.
Perpignan semble encore une fois être une base arrière et une plaque tournante de tous les trafics. Elle, comme ses habitants, mériterait une meilleure publicité !
À l’identique de la « célèbre famille Hamidovic » qui règne de façon quasi incontrôlable sur ce trafic en région parisienne, la branche montpelliéraine semble être toute aussi juteuse, eu égard aux saisies, voitures de luxe et très grosse somme d’argent en liquide. 
La vingtaine de responsables arrêtée contrôlait plusieurs dizaines de petites voleuses mineures ou considérées comme telles, ces dernières prenant volontairement la précaution de ne jamais avoir de papiers d’identités sur elles.
L’excuse de minorité, la difficulté à les identifier et à confirmer leur nationalité leur assurent de très brefs passages en commissariats et on les retrouve souvent de nouveau en action avant la fin de la journée. Aucune poursuite n’est envisageable, tant que leurs commanditaires ne sont pas arrêtés.
L’origine bosniaque des mis en cause ne laisse aucun doute sur le mode opératoire. 
L’alimentation d’un tel trafic paraissant sans fin, nos concitoyens sont excédés par cette insécurité qui est un poison pour leur quotidien.
Nous tenons tout d’abord à féliciter le travail en synergie de toutes les forces de police concernées, et espérons que la justice se montrera à la hauteur de leur investissement qui a nécessité patience et persévérance pour qu’à la fin, force reste à la loi en empêchant toute récidive.
Le Front National, réclame depuis longtemps la suspension des accords de Schengen et le rétablissement des contrôles aux frontières nationales qui permettrait une inversion des flux migratoires salvatrice pour notre pays !
Il en avait fait la première mesure immédiate en cas d’accession de notre candidate Marine Le Pen à la Présidence de la République.
 www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

POLITIQUE : TRAVAIL ILLÉGAL ET FRAUDE AU DÉTACHEMENT

Par Romain Grau, Député de la 1ère circonscription des #PyrénéesOrientales

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Romain GRAU 01Le gouvernement d’Édouard Philippe porte des mesures fortes afin de lutter efficacement contre la concurrence déloyale et le dumping social que représente le détournement de la réglementation sur le détachement des travailleurs. Cette avancée a été saluée par l’ensemble des acteurs économique et notamment par la Fédération du Bâtiment. Des avancées importantes pour un département frontalier comme le nôtre.
Des avancées ont déjà été enregistrées en 2017 :
– Sur le plan européen, un compromis a été trouvé pour un meilleur encadrement du travail détaché (réduction à 12 mois de la durée maximale de détachement, principe « à travail égal, salaire égal », renforcement de la lutte contre la fraude et les abus) ;
– Le nombre d’amendes a fait plus que doubler : 1034 pour un montant de 5.9 M€ (vs. 453 pour un montant de 2.4 M€ en 2016).
Le Plan présenté ce jour par la Ministre comporte des mesures fortes pour aller plus loin :
– La publication systématique des condamnations pénales (« name and shame ») : « Nommer publiquement les entreprises qui fraudent, c’est très dissuasif » ;
– Le renforcement des sanctions financières, de 2000 à 3000 € par salarié détaché illégalement et de 4000 à 6000 € en cas de récidive, avec possibilité de suspension de l’activité si le prestataire ne s’acquitte pas de l’amende ;
– L’extension des pouvoirs de sanction des préfets, notamment de la possibilité d’ordonner la fermeture ou la cessation d’activité d’un établissement ;
– Le renforcement des capacités d’enquête de l’inspection du travail : les inspecteurs auront accès plus facilement aux informations dont ils ont besoin, notamment auprès des autres administrations et des organismes de sécurité sociale ;
– L’augmentation du nombre de contrôles, avec un objectif de 1.500 contrôles par mois ;
– La hausse du nombre de contrôles conjoints avec d’autres services anti-fraude (police, gendarmerie, douanes, services fiscaux…) pour qu’ils représentent 50% des contrôles dans les secteurs prioritaires (BTP et transports) : « Pour que le contrôle soit efficace, il faut que tous les services coopèrent ensemble » ;
– La création d’un « service national d’enquête » au sein des URSSAF pour traiter les fraudes complexes.
Pour limiter le recours au travail détaché, il faut aussi « se battre sur les compétences » car « il y a beaucoup d’entreprises qui ne trouvent pas de compétences et qui, du coup, font venir aussi des travailleurs détachés. » C’est l’objet de la réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage.
À noter : la hausse du nombre de travailleurs détachés déclarés en 2017 (+46% par rapport à 2016) s’explique essentiellement par la généralisation de la déclaration en ligne et par l’effet dissuasif des sanctions et des contrôles. 
Alexis BASTIDE
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

LE SOLER : LA VILLE ACCUEILLE LE PÔLE ÉCONOMIQUE DE LA COMMUNAUTÉ URBAINE PERPIGNAN MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

La ville du Soler va implanter sur le secteur de la gare le premier pôle de l’économie numérique et des industries créatives. Ce nouvel équipement indispensable pour construire Le Soler de demain offrira à la filière numérique existante les moyens d’un développement économique au service de la population en ancrant les services de proximité durablement dans le paysage urbain et plus particulièrement dans le centre–ville.

Planche.indd

Ce programme se compose de 2 phases :

– La création en lieu et place de l’ancienne cave coopérative d’une salle multi-activités mutualisée et de locaux à usage locatif pour le pôle économique numérique avec accueil de L’IDEM – 1er CFA Régional Transfrontalier des Industries Créatives et Numériques, l’Ecole Régionale du Numérique et le Pôle Action Média (2017/2020).
– La création d’un centre d’entreprises numériques et des industries créatives, notamment issues de la pépinière pour offrir un parcours complet aux entreprises de la filière. Ce centre sera également équipé de logements étudiants et sera situé dans le local acquis par la ville cette année, en face de la cave coopérative (2020/2022). 

Un Pôle Numérique vecteur d’emplois et d’activités économiques

VISUEL IN ET OUT

Le choix stratégique concernant la création du Pôle Numérique au Soler est un des axes majeurs du Projet de Territoire de la Communauté Urbaine, « TERRA NOSTRA ». Il consiste à implanter dans les cœurs de ville de Perpignan et des communes limitrophes des activités économiques à forte valeur ajoutée afin de maintenir et développer la dynamique indispensable au lien social et à l’activité commerciale.
Pour réussir ce défi, Perpignan Méditerranée Métropole et les communes de Perpignan et du Soler ont largement soutenu l’implantation des structures de formation dans leurs centres-villes : L’université avec le Campus Mailly à Perpignan et le centre de formation des métiers du numérique L’IDEM au Soler.

Pour renforcer et asseoir la filière numérique de la communauté urbaine, la ville du Soler a choisi de prendre en compte la digitalisation de l’économie en offrant aux entreprises de la filière les outils indispensables à leur essor. En effet, le pôle numérique de Perpignan Méditerranée Métropole, situé au Soler, est d’ores et déjà une réalité et une composante majeure de l’économie du territoire puisqu’il réunit :

– Un centre de formation aux métiers du numérique, L’IDEM, implanté depuis 20 ans au Soler ainsi qu’à Barcelone et qui a formé plus de 10 000 étudiants
– Le premier Centre de Formation des Apprentis Transfrontalier des Industries Créatives et Numériques
– L’École Régionale du Numérique
– Le Pôle Action Média, cluster de 24 entreprises de la filière labellisé par la DATAR depuis 2011
– Un incubateur, une pépinière et un hôtel d’entreprises dédiés à l’accompagnement des jeunes chefs d’entreprises soutenus par les professionnels les plus confirmés du cluster.
Les perspectives de croissance de cette filière économique sont aujourd’hui bien réelles. De plus notre commune, de par sa position logistique et son excellente desserte routière, ferroviaire et de transports en commun, s’est imposée comme un lieu idéal de développement de cette filière numérique déjà présente dans son ADN.
Le pôle gare de la ville va donc accueillir un équipement mutualisé qui permet de donner aux acteurs économiques en devenir (étudiants, apprentis, jeunes chefs d’entreprises…) ou confirmés un outil adapté à leurs besoins. Cette véritable « fabrique numérique » de 3 900 m2 sera le fleuron de l’économie numérique du territoire de la Métropole et fera du Soler une référence régionale en la matière. 
Alexis BASTIDE
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Planche.indd

POLITIQUE : LA FRANCE INSOUMISE, UN MOUVEMENT POLYNUCLÉAIRE

Par Francis DASPE, initiateur du groupe d’action Perpignan Centre / La Lunette de La France Insoumise

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

LOGO L'AVENIR EN COMMUNIl y a deux ans, le 10 février 2016, le mouvement de La France Insoumise était lancé. Jean-Luc Mélenchon proposait sa candidature à l’élection présidentielle et annonçait la mise en ligne de la plateforme de La France Insoumise pour soutenir sa candidature.
La France Insoumise s’est imposée en peu de temps dans le paysage politique français. Elle revendique d’être la première force d’opposition et force de proposition avec son programme « L’Avenir en commun ».
Une des raisons de son succès réside dans la forme « mouvement » dont elle s’est dotée, alliant une stratégie nationale visant à fédérer le peuple et autonomie d’action des groupes locaux.
Logo France insoumiseÀ l’occasion de la Convention nationale du 25 et 26 novembre 2017 à Clermont, La France Insoumise a confirmé son organisation « polynucléaire ». Elle possède 5 centres de décision :
– L’équipe opérationnelle chargée de l’organisation et de la logistique
– L’équipe du programme et des livrets thématiques
– L’espace politique
– L’espace des luttes
– Le groupe parlementaire des 17 députés
– Pour chaque élection, un comité électoral national garantissant la cohérence nationale de la stratégie de La France Insoumise sera instauré. 

Francis DASPE
Initiateur du groupe d’action Perpignan Centre / La Lunette de La France Insoumise
Tél : 06 07 34 33 81
https://lafranceinsoumise.fr/

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

POLITIQUE : MAINTENIR L’ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE

Communiqué de la Section Capcir-Cerdagne-Conflent-Pyrénées du PCF

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

La mobilisation des parents d’élèves, des enseignants, des habitants pour empêcher les fermetures de classes commence à porter ses fruits. Les classes menacées de Ria-Sirach, Rodès, Saint-Laurent-de-Cerdan, de Cabestany ouvriront normalement à la rentrée prochaine. Nous devons continuer nos efforts pour sauver les classes injustement menacées, et notamment la classe de Vernet-les-Bains.
Les communistes de la section Capcir-Cerdagne-Conflent-Pyrénées s’associent à la manifestation organisée par les parents d’élèves mardi 13 février à 16h30 place de la République à Vernet-les-Bains.
L’école est le lieu d’apprentissage de la citoyenneté et du vivre ensemble.
Les communistes rappellent que le maintien d’une classe ne doit pas dépendre pas d’une simple logique comptable. Les enseignants doivent pouvoir s’occuper correctement de chaque élève ; ce que ne permettent pas des classes surchargées.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
LES ARTICLES ARCHIVES