DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

février 2018
D L Ma Me J V S
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Archives quotidiennes : 9 février 2018

RÉGION – LGV : L’APPEL DES 110 EXCLUT LES ÉLUS DU 1er PARTI D’OCCITANIE

Communiqué des élus du groupe Front National d’Occitanie

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

France Jamet
France Jamet
Suite au rapport Duron préconisant plusieurs scénarios pour la construction des deux LGV dans notre région, 110 élus de gauche et de droite ont cosigné une tribune à l’initiative de Carole Delga pour rencontrer le chef de l’Etat et soutenir le commencement des travaux pour 2023.
Or, aucun élu FN d’Occitanie n’a été sollicité pour s’associer à cet appel bien que nous comptions plusieurs parlementaires (nationaux et européens), maires et conseillers régionaux qui se sont mobilisés à maintes reprises pour l’aboutissement de la LGV dans notre région.
Carole Delga
Carole Delga
Julien SANCHEZ, Président du Groupe FN / RBM
Julien SANCHEZ, Président du Groupe FN / RBM
Nous déplorons que l’intérêt général soit bafoué par ceux-là même qui communiquent bruyamment depuis des décennies sur la LGV et qui n’ont jamais agi quand ils étaient en position de le faire, à l’instar des anciens ministres Carole Delga, Jean-Michel Baylet et Sylvia Pinel. La présidente d’Occitanie, en manque de notoriété et de popularité, préfère jouer cavalier seul en n’associant pas les présidents des groupes siégeant au Conseil régional.
L’attitude sectaire de ces élus démontre qu’ils adoptent une démarche politicienne et électoraliste sur un dossier apolitique. La LGV n’a pas à faire l’objet d’une récupération par des élus soucieux de faire remonter leur courbe de popularité !
Les élus FN d’Occitanie, qui portent avec fierté et détermination la voix de plus d’un million d’habitants d’Occitanie ayant fait confiance à Marine Le Pen et méprisés par les politiciens LR-EM-PS, réaffirment leur volonté de voir se réaliser ces deux lignes LGV nécessaires au développement de notre région.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

SAINT-PAUL DE FENOUILLET – INTERVENTION DE LOUIS ALIOT : LE MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION REVIENT SUR SA DÉCISION DE FERMER UNE CLASSE

Communiqué de Louis Aliot, Député de la 2ème circonscription

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Louis Aliot, Député de la 2ème circonscription des P.-O.
Louis Aliot, Député de la 2ème circonscription des P.-O.
J.Michel Blanquer
J.Michel Blanquer
Suite à mon intervention auprès de J.Michel Blanquer, le Ministère de l’Education vient d’annoncer le maintien de l’ensemble des classes à l’école de Saint Paul-de-Fenouillet.
Malgré cette bonne nouvelle pour la circonscription dont je suis élu, le Rectorat prévoit cependant une fermeture de classe à Torreilles, pour affecter un professeur à Perpignan en zone d’éducation prioritaire.
C’est donc l’agglomération de Perpignan qui se trouve pénalisée pour financer les quartiers perpignanais en difficulté sociale, et victimes de la politique communautariste et clientéliste. Le dédoublement des classes élémentaires ne réglera pas les problèmes d’intégration et d’assimilation, alors qu’il pénalisera une fois de plus les zones rurales en leur supprimant des postes d’enseignants. 
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES – « ÉDUCATION ET SÉCURITÉ : NOTRE DÉPARTEMENT, GRAND OUBLIÉ DU GOUVERNEMENT MACRON-PHILIPPE ! »

Communiqué de Louis Aliot, Député de la 2ème circonscrition

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

LIRE LE DOSSIER COMPLET :
SÉCURITÉ : LANCEMENT DE LA PSQ

LA jardins recadréNotre département va subir de plein fouet les conséquences de la politique élitiste et désastreuse du Gouvernement Macron-Philippe en matière d’Education et de Sécurité.
En effet, le projet de réforme de la carte scolaire pour 2018-2019, prévoit de supprimer de nombreuses classes dans les zones rurales, pourtant socialement défavorisées, au profit des zones prioritaires (identifiées REP – « réseau éducation prioritaire ») situées principalement en milieu urbain ou péri-urbain.
Alors que cette mise en place, s’accompagnant de dédoublements de classes de Cours Préparatoire et de Cours Elémentaire en zone REP, était sensée « corriger l’impact des inégalités sociales et économiques sur la réussite scolaire par un renforcement de l’action pédagogique et éducative », ce dispositif va de fait dans les Pyrénées-Orientales, creuser un peu plus l’inégalité entre les territoires, impactant également la répartition des effectifs d’enseignants, en déplaçant ceux-ci de la Ruralité vers les quartiers urbains et péri-urbains dits « prioritaires » !
L’autre domaine où notre département fait figure d’oublié du Gouvernement, c’est la Sécurité.
En effet, les Pyrénées-Orientales viennent de se voir refuser l’attribution d’effectifs de Police et de Gendarmerie supplémentaires dans le cadre de la mise en place du dispositif « Police de Sécurité du Quotidien » (PSQ) !
Quand on sait que Perpignan et notre département connaissent une explosion de la délinquance, c’est à se demander si le Ministre de l’Intérieur Gérard Colomb, n’a pas tout simplement oublié les Pyrénées-Orientales… Par là-même on en déduit, qu’une fois de plus, nos exécutifs locaux LR-PS-UDI après avoir soutenu Emmanuel Macron aux dernières élections, se retrouvent être les dindons de la farce…
Louis Aliot et les élus FN/RBM des Pyrénées-Orientales dénoncent ces mesures gouvernementales qui sont clairement appliquées de manière discriminatoire, et qui sans moyens réels, ni volonté politique, fragmenteront un peu plus l’égalité entre nos territoires et leurs habitants !
Les habitantes et habitants des Pyrénées-Orientales constateront que dans ces deux domaines, pourtant piliers de notre démocratie, l’Education et la Sécurité, le Président Macron et son exécutif, s’inscrivent dans la continuité des gouvernements Hollande et Sarkozy, en abandonnant des pans entiers du territoire de notre République.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
LES ARTICLES ARCHIVES