DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

février 2018
D L Ma Me J V S
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Archives quotidiennes : 7 février 2018

SAINT-LAURENT DE LA SALANQUE – SPECTACLE : « FABLIAUX »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Théâtre de tréteaux :
samedi 10 février à 20h30 au Foyer rural

La compagnie Théâtre en Stock vous propose de découvrir son travail sur le théâtre comique du Moyen-Age avec une soirée dédiée aux « Fabliaux », petites pièces narratives courtes et comiques. Ce nouveau spectacle met en scène quatre jongleurs de mots qui raconteront des histoires croustillantes, agrémentées de chants et danses.
Pour préparer cette soirée, la compagnie s’est appuyée sur un répertoire aux thématiques universelles, tromperies, duperies et ruses en tout genre, faisant la part belle à la farce – Durée 1h20. Au programme – 8 pièces aux titres évocateurs : 
– Du boucher d’Abbeville
– Du vilain de Bailleul
– De celui qui enferma sa femme dans une tour
– La bourgeoise d’Orléans
– De la femme qui se vengea du Chevalier
– D’Aubérée
– Du prêtre qui eut une mère malgré lui
– Du dépositaire
Billetterie en mairie au service culturel du lundi après-midi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 16h30.
Entrée 10 €, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés d’un adulte.
 
Françoise MOREAU
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Fabliaux

SAINT-ESTÈVE : LA VILLE PERD SON 2ème PROCÈS CONTRE L’ANCIEN MAIRE

Communiqué d’Élie Puigmal, maire de Saint-Estève de 2001 à 2010

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Elie Puigmal
Elie Puigmal
« Par un jugement du 19 décembre 2017, le tribunal administratif, pour la deuxième fois en deux ans me donne gain de cause dans les suites du dossier Boitaclous contre l’actuel maire et la commune de Saint-Estève.
Alors même que la Cour d’appel de Montpellier, en novembre 2012, avait déjà indiqué que la commune de Saint-Estève n’avait subi aucun préjudice causé par moi-même d’une part, et avait rejeté toute demande indemnitaire contre moi même d’autre part.
Robert Vila
Robert Vila
Alors même que le tribunal administratif en 2016 avait jugé irrecevable une requête de la commune portée par le maire actuel à mon encontre.
Malgré cela le Maire s’obstine à vouloir me faire endosser à tous prix la responsabilité de frais qui ne m’incombe pas.
La commune avait été, déjà, condamnée une première fois à verser la somme de 1500 €uros de frais de justice.
Cette fois-ci, le tribunal a annulé un titre de recette de 41411,47 €uros émis par le maire M. Vila toujours à mon encontre.
Le jugement est clair : ces sommes, dues à Boitaclous, ne relèvent pas de ma responsabilité.
La commune a, une nouvelle fois, été condamnée à verser la somme de 1500 €uros supplémentaires, au titre des frais de justice.
Manifestement, le maire tente par tous les moyens d’étirer en longueur le dossier Boitaclous.
Pourquoi ? Peut-être espère-t-il en tirer encore des bénéfices politiques ?
Cependant, il récolte des défaites devant la justice, des dettes pour la commune et les contribuables Stéphanois. Aussi entre les défaites juridiques, les condamnations pécuniaires et les frais d’avocat, l’ardoise a d’ores et déjà un goût salé pour nous les contribuables.
Jusqu’où iront l’entêtement et l’acharnement politiques du maire à mon endroit ? »
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : LES CADETS AU MÉMORIAL ET AU MUSÉE JOFFRE DE RIVESALTES

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

01Mercredi 17 janvier 2018, les cadets de la défense de Perpignan avaient rendez-vous avec l’histoire locale et nationale. Dans le cadre du plan égalité des chances et en cohérence avec la thématique devoir de mémoire, Madame SAJALOLI et son équipe pédagogique ont accueilli les cadets de la défense au Mémorial du camp de Rivesaltes.
Les jeunes visiteurs étaient accompagnés de Madame Anne TERRIBLE, gouverneur du district 103 sud du Lions Club International, de Monsieur Jean AXELOS président départemental du lions club international, de Messieurs LE MEUR et SOUM représentants la Société des Membres de la Légion d’Honneur (SMLH) des Pyrénées orientales, partenaires de cette activité mémorielle.
Après une présentation du mémorial effectuée à l’auditorium par Madame Nathalie FOURCADE, les cadets ont pu parcourir l’exposition permanente et se faire une idée précise des conditions de vie des différentes communautés qui ont été internées successivement et parfois simultanément au camp de Rivesaltes. Réfugiés espagnols, tziganes, juifs, prisonniers allemands et harkis se sont en effet succédés dans ce camp, bâti initialement à des fins militaires.
Après cette visite empreinte d’émotion, les cadets se sont rendus au musée Joffre de Rivesaltes où ils ont écouté avec la plus grande attention l’histoire du maréchal Joffre conté par Monsieur Gonzalès, président du musée.
02Rappelons que le maréchal Joffre est né le 12 janvier 1852 à Rivesaltes. Afin de rendre hommage au soldat qui fut élevé à la dignité de Maréchal de France en 1916, la commune a acquis sa maison natale et en a fait un musée. L’inauguration a eu lieu le 10 janvier 1987 par M. Boyon, alors secrétaire d’État auprès du Ministre de la Défense.
Au rez-de-chaussée, anciennement l’écurie, l’atelier de tonnellerie et le hall d’entrée, la présentation met en valeur les grands moments de la vie du Maréchal. Deux sculptures représentent l’homme de 14. Une trentaine de panneaux comportant 200 photographies retracent son parcours. Un tableau évoque les grandes batailles de la Première Guerre mondiale. Au premier étage de l’appartement familial, le visiteur découvre le cabinet de travail meublé avec ses éléments originaux. Y sont exposés également des tableaux historiques et des cadeaux des catalans espagnols et d’Amérique du sud. L’antichambre rassemble des objets (képi, épée et bicorne d’académicien) et des mannequins équipés en fantassins de 1914-1915, ainsi que des tenues du Maréchal. La chambre natale et la cuisine ont été reconstituées. Un dernier étage, qui servit de pailler, est principalement dédié à la bataille de la Marne. Un plan en relief animé et des projections en reconstituent les grands moments. Un film d’une cinquantaine de minutes retrace les principaux événements de la Grande Guerre et de la Seconde Guerre mondiale. A l’extérieur, une statue équestre du Maréchal Joffre borde la promenade.
SGA / Chemins de Mémoire
Françoise MOREAU
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
03

PERPIGNAN : INITIATION AU SECOURS EN MONTAGNE POUR LES COLLÉGIENS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

C’est au sein du domaine skiable des Angles que 14 collégiens de la classe de défense et de sécurité globale du collège madame de Sévigné de Perpignan ont participé à un entraînement grandeur nature de secours en avalanche le jeudi 25 janvier 2018. Cet exercice piloté par la préfecture des Pyrénées-Orientales et conduit sur le terrain par les CRS de montagne a réuni plus de 200 participants de tous les corps de l’état ainsi que nos voisins et amis espagnols et andorrans (SDIS, sécurité civile, Guardia civil, police, gendarmerie, pisteurs, militaires du centre national d’entraînement commando CNEC, DMD66).
Dans le cadre de leur programme citoyen, Madame ANSELMETTI le professeur référent de la classe défense a emmené ses élevés, certains pour la première fois, à la station de ski des Angles. C’est par un vent glacial que tous les participants se sont succédés dans les différents ateliers qui étaient proposés. Les collégiens ont ainsi pu mettre en œuvre les ARVA (appareil de recherche des victimes en avalanche) et ont aussi pu bénéficier d’une instruction RECO, un appareil nouvelle génération pouvant détecter le métal et/ou des téléphones portables. Ils se sont également entrainés à dégager une victime à l’aide de pelles à neige et ont pu participer aux recherches à l’aide de sonde télescopiques.
Des militaires de la DMD 66 ont participé à l’encadrement de cette classe défense pour une journée citoyenne qui restera dans les mémoires collectives.
Par une convention cadre signée en commun le 8 mars 2011, les ministères des armées et de l’Education nationale ont convenu d’encourager le développement des « classes de défense et de sécurité globales ». S’appuyant sur une convention particulière entre un collège et une unité militaire, ce dispositif est particulièrement adapté à des jeunes collégiens scolarisés en classe de troisième.
Ce partenariat comprend généralement, une correspondance régulière sous forme électronique, qui se poursuit lorsque l’unité militaire est en opération, une visite annuelle de la classe au sein de l’unité militaire, le témoignage ponctuel de personnels de l’unité militaire, invités au sein de la classe, en fonction de leur spécialité et du thème abordé, qui peut toucher de nombreux aspects de la vie de l’unité.   
Françoise MOREAU
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
CLASSE DEFENSE Collège Sévigné Perpignan - Exercices de Secours

SAINT HIPPOLYTE : GRANDE « CALÇOTADA » DE BONANÇA

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Dimanche 11 mars
Gymnase de Saint Hippolyte
 

Vous le savez, notre association est dédiée à la mise en valeur du patrimoine catalan : barques catalanes, barraca en sanills, entretien de l’environnement de l’étang, cuisine catalane…
En ce mois de mars, nous vous proposons une grande calçotada, ouverte à tous. Notre objectif est bien sûr de vous offrir une journée de convivialité et d’amitié, autour de cette rencontre culinaire catalane, mais aussi par votre participation financière, de permettre d’apporter la touche finale à la réhabilitation de la « mouette », barque d’étang construite en 1934 au Barcarès par le chantier naval Calvet.
Le menu :
Apéritif, calçots avec sa sauce, grillade (saucisse et rognonal d’agneau) avec son aïoli, fromage de chèvre de Matemale, bougnette, mandarine, café, vin et porro de muscat.
Pour faire joli et ne pas vous salir, nous offrons à chaque convive un magnifique « pitet » (bavoir) décoré qui vous ravira.
N’oubliez pas d’apporter vos couverts.
Combien cela coûte ? : 25 €uros par personne
Comment s’inscrire ?
Par téléphone : Thierry 07 79 82 97 19 ou par courriel tderoussent@free.fr
Puis confirmer votre inscription en payant par chèque votre réservation.

Adresser votre chèque à l’adresse suivante :
Association Bonança, mairie, 3, avenue Paul Riquet, 66210 Saint Hippolyte ou passer le déposer directement à la mairie, ouverte du lundi au vendredi de 10 h à 17h.

Ne tardez pas à vous inscrire, le nombre de places est limité.

Alexis BASTIDE
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
01

PYRÉNÉES-ORIENTALES – ÉLECTIONS ÉTUDIANTES : LA POSITION DU FNJ

Stéphane FranchiCommuniqué de presse de Stéphane Franchi, Secrétaire départemental du FNJ Pyrénées-Orientales

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

FNJ LOGOPar voie d’affichage, l’Administration de l’Université de Perpignan a annoncé la tenue des élections étudiantes dans les diverses facultés et instituts. En ce qui concerne les élections étudiantes à l’UFR de droit qui se dérouleront le 22 février, nous ne présentons aucune liste et, pour l’instant du moins, nous ne soutenons aucune liste. Lors du dernier scrutin, nous avions soutenu officiellement la liste de la Cocarde Étudiante pour son programme résolument patriote, local et pragmatique.
Nous avions, également, participé à la liste Fédération de droit Perpignan. Cela avait d’ailleurs suscité quelques remous dans le milieu universitaire et poussé certains enseignants à appeler à voter contre notre liste.
Cette fois-ci, nous ne prenons, pour l’heure, position pour personne tant les listes qui émergent que les personnalités qui les représentent ne seront jamais en capacité de changer durablement et positivement le quotidien des étudiants de l’UPVD. En effet, les lieux de pouvoirs ne se situent ni dans les conseils UFR, ni dans les conseils centraux. Ils se situent, pour ce qui est local, dans le bureau de M Pujol, et, pour ce qui est national, dans le bureau de M. Macron, Il serait donc malhonnête de promouvoir un programme en sachant pertinemment, qu’il ne sera pas mis en place durant le prochaine mandature. Ainsi, nous désirons nous tenir loin des tumultes électoraux et des batailles rangées entre xéropineurs de l’égotisme.
Nous tenons néanmoins à féliciter l’AJP pour l’organisation de son concours de plaidoirie et l’association REVU Campus Mailly pour ses cinés-débats de très hautes qualités.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

ÉDUCATION : LES INSOUMIS DE CERDAGNE ET DE CAPCIR CONTRE LE RISQUE DE DÉSERTS D’ÉCOLES PUBLIQUES

Communiqué des groupes d’action de la France Insoumise en Cerdagne-Capcir et de Nicolas SANCHIS , co-animateur du groupe d’action Cerdagne Insoumise

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

« L’Observatoire citoyen écosocialiste de la Montagne« , mis en place par les groupes d’action de Cerdagne et Capcir de La France Insoumise, a pour raison d’être de dénoncer et de lutter contre le recul des Services publics et des Biens communs, les dégradations des conditions de vie quotidienne et les atteintes à l’environnement dans ces territoires de montagne. Il alerte nos concitoyens sur le risque de déserts d’écoles publiques dans les territoires de montagne.
De nouvelles suppressions de postes d’enseignants en classes primaires sont d’ores et déjà annoncées pour la prochaine rentrée. Elles ont souvent pour point commun la création de regroupements pédagogiques intercommunaux (RPI) qui, sous prétexte des rénover ou de créer de nouveaux locaux, contribuent surtout à faire disparaître des ressources humaines. Hier, 5 postes d’enseignants étaient supprimés à Font-Romeu-Odeillo-Via suite à la fusion des écoles de la commune. Aujourd’hui, 4 nouveaux postes sont sur la sellette du fait du regroupement des écoles du Capcir. Et demain, d’autres sont à prévoir si l’on poursuit cette logique avec les écoles du Haut-Conflent et de Cerdagne.
Ne nous y trompons pas, cette tendance se fait sur la seule logique comptable de l’austérité au détriment de la qualité de l’enseignement offert à nos enfants qu’on amasse dans des classes surchargées et qu’on oblige à se déplacer entre villages.
Or, les Services Publics et les Biens Communs représentent le principal atout de nos territoires ruraux dont dépendent en grande partie l’attractivité et l’emploi. La présence d’une école est souvent perçue comme le cœur de la vie d’un village. Son absence augmente l’exode rural ou dissuade les familles nouvelles de s’installer dans la commune.
Il n’y a pourtant pas de fatalité à la désertification et à la dévitalisation des territoires de montagne. Il y a par contre des choix politiques dont la seule préoccupation est de passer au rabot l’intérêt général. Mobilisons-nous pour défendre nos écoles, la qualité de vie de nos enfants et la vitalité économique de nos montagnes n’ont que faire de ces logiques comptables sans lendemains.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES : HOMMAGE À ÉDOUARD FERRAND

Communiqué de Louis Aliot, Député de la 2ème circonscription

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

En la mémoire de notre Ami Edouard Ferrand,
une messe sera célébrée
samedi 10 février 2018 à 9h15
en l’Église de Saint-Matthieu
au 12 Bis Rue de la Grande Monnaie à Perpignan.
Pour vous rendre à l’église Saint-Matthieu de Perpignan :
https://goo.gl/maps/6RfYuzVQDYL2
L'absent
Édouard Ferrand
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
LES ARTICLES ARCHIVES