DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

novembre 2017
D L Ma Me J V S
« oct   déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Archives quotidiennes : 24 novembre 2017

MIGRATION ET DROITS À L’ÉDUCATION : UNE DIFFICILE ARTICULATION

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Francis DASPE, Secrétaire général de l’AGAUREPS-Prométhée
Daspe Idrac 22 (2)C’est sur le thème « Migrations et droits de l’enfant » que l’AGAUREPS-Prométhée organisait une conférence / débat ce mercredi 22 novembre à Perpignan à la salle des Libertés. Le secrétaire général de l’AGAUREPS-Prométhée, Francis DASPE, avait invité Mickaël IDRAC à intervenir sur le sujet. L’orateur, doctorant en sociologie à l’université Paris-Descartes et rattaché au Centre « Population et Développement », a travaillé sur le rapport entre migrations internationales et éducation sur des terrains tant nationaux (Calais) qu’internationaux (Thaïlande, Liban, Grèce, Macédoine, Serbie).
Il débutait en indiquant la diversité des flux migratoires actuels : conflits, pauvreté, déficit démographique du continent européen. « Les migrations actuelles ont changé de nature par rapport à celles des décennies précédentes : aux migrations de travailleurs ont succédé des flux de personnes instruites, en bonne santé et davantage qualifiées ». Il expliquait comment par la déstabilisation d’États comme la Libye s’était mis en place un véritable « commerce de la migration » faisant la fortune de passeurs peu scrupuleux.
Le fonctionnement d’une éducation en situation d’urgence dans les camps pare au plus pressé tout en cherchant à adopter une vision globale et concertée des problèmes des réfugiés. Elle se heurte au flou artistique des textes officiels et à des situations de concurrence préjudiciables. De nombreuses promesses ne sont pas tenues par l’Union Européenne. « Il y a des contradictions dans les politiques migratoires européennes qui se déclarent protectrices en un territoire ostensiblement multiculturel tout en entretenant des moyens légaux de violer les textes internationaux relatifs aux droits de l’enfant et notamment au droit à l’éducation », argumentait Mickaël IDRAC. 
Il concluait en estimant qu’il n’y a pas de « »crise des réfugiés », mais plutôt une « crise de l’asile ». « De quelle Europe voulons-nous ? Où acceptons-nous de mettre le curseur des droits de l’Homme ? Voilà les véritables enjeux posés par la question des migrants et des droits des enfants », indiquait-il.
Francis DASPE se félicitait de la qualité de la réflexion collective avec l’assistance qui vit témoignages d’acteurs de terrain et réflexions géopolitiques se conjuguer. « C’est conforme à la raison d’être de l’AGAUREPS-Prométhée de fonctionner en intellectuel collectif ».

ORTHOGRAPHE INCLUSIVE : LE GOUVERNEMENT PHILIPPE DONNE RAISON AU FRONT NATIONAL

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Communiqué des élus du groupe FN-RBM Occitanie
Lors de l’Assemblée plénière du vendredi 3 novembre, les Conseillers régionaux FN RBM sont intervenus à plusieurs reprises afin d’interpeller Carole Delga sur l’utilisation de plus en plus systématique de l’écriture dite « inclusive » dans les documents officiels publiés par le Conseil régional d’Occitanie.
Ils lui ont ainsi demandé de renoncer à cette dérive idéologique plébiscitée par une minorité gauchisante et qualifiée de « péril mortel » pour notre langue par l’Académie française. En réponse, Carole Delga leur faisait part de son mépris pour l’avis de l’Académie Française, considérant sans doute que sa légitimité serait supérieure à celle des Sages.
Ce mardi 21 novembre, le Premier Ministre Edouard Philippe a donné la consigne de bannir cette pratique (et notamment l’utilisation de point médian ainsi que l’accord de l’adjectif avec le nom le plus proche) de tous les textes institutionnels pour une question d’intelligibilité, de clarté mais aussi de bon sens. Cette première étape, qui se rapproche de la position portée par le Front National depuis toujours, doit être saluée.
Madame Delga, les Français refusent majoritairement qu’on dénature leur langue pour des raisons idéologiques. A une époque où le niveau des élèves en Français n’a jamais été aussi bas, vous devez cesser de le faire dans tous les documents régionaux. Nous vous le redemandons solennellement. 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : VOLS À DOMICILE COMMIS AU PRÉJUDICE DE PERSONNES ÂGÉES

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Le 06 octobre 2017, une octogénaire victime du vol de ses bijoux à son domicile, se présentait au bureau de police du Moulin à Vent pour déposer une plainte.
Sensibilisés par une recrudescence de ces faits, les policiers alertaient la Cellule Anti-Cambriolage de la Sûreté départementale, qui ouvrait immédiatement une enquête.
D’emblée, les policiers faisaient le lien avec deux autres cas similaires commis depuis septembre 2016.
Les investigations menées par les enquêteurs parvenaient à trouver le lien entre les différentes affaires. Les soupçons se portaient rapidement sur une aide ménagère, commune aux différentes familles, qui avait fait l’objet de poursuites courant 2016 pour abus de confiance au préjudice de personnes âgées.
L’enquête permettait également de relever que la mise en cause s’était rendue à plusieurs reprises dans un commerce d’achats d’or de la ville, afin d’y déposer des bijoux pour un gain avoisinant les 1000 €uros.
Autre élément troublant, les dates de ces transactions correspondaient aux dates des vols.
Forts de ces éléments, mardi dernier, les policiers convoquaient la mise en cause âgée de 58 ans et la plaçaient en garde à vue.
Confondue par les nombreux éléments matériels à charge, elle ne pouvait que reconnaître les faits, justifiant son geste par un besoin d’argent. Le reste du butin nous pouvait être retrouvé, car il avait été écoulé dans sa totalité via une fonderie nationale.
À l’issue de sa garde à vue, elle faisait l’objet d’une convocation ultérieure pour répondre de ces faits devant le tribunal de grande instance de Perpignan.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

AFFAIRE MARINE LE PEN / HSBC : Toute la conversation entre MLP et le Président de la banque

Lire également su
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Conversation téléphonique intégrale entre MARINE et le Président d’HSBC FRANCE qualifiée « d’hallucinante », qui l’appelait le 22 novembre pour lui dire qu’il fermait unilatéralement son compte bancaire personnel…
À chacun de juger… 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
MLP HSBC 01MLP HSBC 02MLP HSBC 03MLP HSBC 04MLP HSBC 05MLP HSBC 06MLP HSBC 07

 

LES ARTICLES ARCHIVES