DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

décembre 2019
D L Ma Me J V S
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Perpignan Méditerranée

CATALOGNE ESPAGNOLE – SCANDALE DE CORRUPTION : DES RAMIFICATIONS FRANÇAISES PERPIGNANAISES ! LE PARQUET FRANÇAIS DOIT OUVRIR UNE ENQUÊTE !

Communiqué de Louis Aliot, Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan, Député Français au Parlement Européen, Vice-Président du FN
louis-aliotLa presse espagnole se fait l’écho ce jour d’une affaire de corruption liée aux affaires de la famille Jordi Pujol sur le territoire de Perpignan.
La justice espagnole a ouvert une enquête pour l’achat de terrains manifestement sous-évalués destinés à un grand centre commercial (Carré d’Or ?) avec l’appui comme le dit l’article  « d’un socio francés bien conectado políticamente » ! (Associé Français bien connecté politiquement…).
Cette affaire s’inscrit dans une affaire plus large de blanchiment d’argent sale qui éclabousse plusieurs politiciens de la Catalogne espagnole.  Dans ces conditions, on ne voit pas comment le parquet français n’ouvrirait pas une enquête sur ce scandale tellement les suspicions sont fortes et les sommes en jeu colossales.
La mairie de Perpignan et la Métropole devront se constituer partie civile au cas où l’affaire révélée serait vérifiée.

noticias-de-cataluna-la-udef-investiga-a-jordi-pujol-jr-por-blanqueo-y-corrupcion-en-francia

PERPIGNAN – CONDAMNATION DE MOHAMED BELLEBOU, ÉLU FRONT NATIONAL : DROIT DE RÉPONSE (1)

Publié in extenso sans la moindre correction… 

« Trop facile de condamner en l absence du prevenu…attendons l appel…avant d ecrire n importe Quoi…La SCI THIGA… FAUT CREUSER ET SAVOIR QUI EST DERRIERE…VOUS TROUVEREZ AINSI UN NOM ..PUTIER .QUI EST CLOTILDE PUTIER FONT QUI S INSCRIT TOUJOURS DANS LA VENGEANCE ET DANS LES ECRIS EN FAUX.. ALORS AVEC IMPATIENCE VITE L APPEL » 

(1) « AU FN ON PRÔNE LA TOLÉRANCE ZÉRO,
SAUF POUR SES SALARIÉS ET ÉLUS ! »

Momahed Bellebou et Clotilde Font-Gavalda-Puthier au temps de l'amitié...
Momahed Bellebou et Clotilde Font-Gavalda-Puthier au temps d’une amitié qui se termine devant les tribunaux…

PERPIGNAN – CONDAMNATION DE MOHAMED BELLEBOU, ÉLU FRONT NATIONAL : « AU FN ON PRÔNE LA TOLÉRANCE ZÉRO, SAUF POUR SES SALARIÉS ET ÉLUS ! »

Communiqué de « Les Républicains 66″ 
Par communiqué du 24 janvier 2014, Louis ALIOT dénonçait, à juste titre, la nouvelle condamnation de l’ancien Président de Région par la justice.  Concluant son communiqué par « La république exemplaire, manifestement, ce n’est pas maintenant ! ». Ce n’est pas non plus au Front National qu’il faudra attendre la république exemplaire malgré les discours sur la tolérance zéro…
Le Front National aime se poser en parti donneurs de leçons et exemplaire. Pourtant entre son programme, ses déclarations et la réalité, il n’est pas à une contradiction prête.
Condamné en 2010 pour avoir séquestré le Sénateur Jean-Pierre BEL en Ariège avec une bombe factice et la détention d’un fusil à canon scié non déclaré, M. Mohamed BELLEBOU avait pourtant intégré la liste de Louis ALIOT, Vice-Président du Front National, aux élections municipales de Perpignan. De plus, il avait été, quelques semaines plus tard, salarié au Parlement Européen au service de Louis ALIOT.  Il siège depuis mars 2014 au sein du conseil municipal de la ville de Perpignan et au sein du conseil communautaire de la communauté urbaine dans le groupe FN de Louis ALIOT.
Ce délinquant est désormais récidiviste puisqu’il vient de nouveau d’être condamné par la justice pour plusieurs mois de loyers impayés et pour le coût de remise en état du bien loué après son départ.
Où est la République exemplaire et la tolérance zéro au Front National ? Quid de l’avenir de cet élu multirécidiviste désormais au sein des rangs du Front National ?
En conservant Mohamed BELLEBOU au sein du Front National, c’est une nouvelle preuve de la démagogie du Front National pris à son propre piège. Incapable d’appliquer ses propres déclarations sur la tolérance zéro avec ses élus au sein du parti, le Front National démontre à nouveau qu’il est un parti démagogique.

Sources :
http://www.frontnational.com/2014/01/au-ps-les-condamnations-se-suivent-et-se-ressemblent/

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/04/09/un-enfant-de-harki-condamne-pour-avoir-sequestre-un-senateur_1331527_3224.html

PERPIGNAN ET COMMUNAUTÉ URBAINE – AUGMENTATION DES IMPÔTS : LE DOUBLE LANGAGE DE J.MARC PUJOL !

Communiqué des élus FN/RBM du Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot »
dsc06561À grand renfort de panneaux publicitaires 4 par 3 mètres payés par le contribuable, le président-maire de la Communauté Urbaine de Perpignan, nous annonçait triomphalement en début d’année un « 0% » d’augmentation de la fiscalité sur l’agglomération de Perpignan…
Aussitôt passée cette campagne de promotion et d’autosatisfaction, la majorité LR-UDI a dû faire face à une triste réalité, la baisse des dotations de l’Etat entamée sous le mandat Sarkozy-Fillon, continuée sous Hollande-Valls, grevant un peu plus d’année en année le budget des collectivités territoriales, incapables de trouver des sources d’économies…
Nous rappelons à Jean-Marc Pujol que contrairement à ses affirmations, c’est bien lui qui vient de mettre en place la nouvelle « Taxe GEMAPI » (sensée protéger nos territoires des inondations) et qui vient de faire porter le taux de la « Taxe d’Aménagement » à son maximum…
Sans parler de la taxe CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) dont les taux explosent littéralement sur Perpignan, jusqu’à 600% pour certaines catégories d’indépendants ! Rappelons au passage que cette CFE sert en fin de compte à remplacer la Taxe Professionnelle soit disant supprimée par le gouvernement Fillon, dont les collectivités territoriales n’ont pas vu la compensation !
Au Conseil de Communauté Urbaine comme à la Mairie de Perpignan, les élus d’opposition FN/RBM se sont opposés avec force à ces augmentations d’impôts déguisées ou avérées, ils dénoncent une fois de plus les conséquences qu’ont à supporter les Perpignanaises et les Perpignanais du coûteux héritage de la gestion Alduy-Pujol…. Il faut bien financer cette dette abyssale !

SAINT-NAZAIRE : DISPARITION D’HENRI TANYÈRES

Par J.Claude Torrens, Maire de St Nazaire 
C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris hier soir le décès d’Henri TANYERÈS, Maire de Saint-Nazaire de 1983 à 2001. Celui qui avait été l’artisan de la séparation et du renouveau de Saint-Nazaire et qui avec beaucoup de courage et de lucidité avait accepté de construire la communauté de Communes avec Perpignan, Canet et Bompas a rejoint les étoiles.
Le Maire que je suis, les élus et les habitants de la commune partagent le deuil de la famille. Nous n’oublierons pas son engagement pour la commune tout au long de ses mandats et nous lui sommes reconnaissants du travail accompli pour son village. C’était un homme droit et bienveillant, un humaniste qui restera dans nos cœurs et nos mémoires.

POLITIQUE : « UN PRÉSIDENT NE DEVRAIT PAS DIRE ÇA… »

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM
Soutien de Nicolas Sarkozy
Signataire de la charte anticor
On pensait ce président banal et normal, il est tout simplement grotesque ! Dans le secret de ses confidences, personne n’est épargné, de ses amis politiques en passant par les footballeurs et les magistrats. Entre autres. Il est vrai que M. Hollande, pur produit de l’ENArchie, n’a jamais eu à se confronter aux difficultés d’une instruction, d’un jugement, qui obligent à beaucoup travailler. C’est d’ailleurs le point commun avec les footballeurs qui, pour émerger, pour sortir du lot, doivent beaucoup travailler.
Il est vrai que pour lui ce mot « travail » est inconnu car, à l’abri de son statut prébendé il aura passé son temps et sa vie à faire de la politique financé par les contribuables. Le plus symbolique du mépris de classes, pour ne pas dire de « castes », du personnage  est sa qualification de « sans dents » pour désigner une partie du peuple de France.
Je ne connais ni Gérard Davet ni Fabrice Lhomme, les deux journalistes du Monde auteurs du livre « Un président ne devrait pas dire ça… ». Je n’achèterai pas leur livre. Cette prestation « littéraire », que je qualifierai de « people », du chef de l’État François Hollande est désastreuse, tant elle ne correspond pas du tout à ce que l’on est en droit d’attendre d’un Président de la République dans ses fonctions et les principes qui en découlent.
Cela est atterrant, ahurissant, accablant !

COMMUNAUTÉ URBAINE : « TAXE DITE « INONDATION » : MA RÉPONSE AU GROUPE PCF DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL »

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM – Soutien de Nicolas Sarkozy Signataire de la charte anticor
La réaction du Groupe des élus communistes du Conseil Départemental, à propos de l’instauration de la taxe « inondation » – dans le cadre de la Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI) – mérite à tout le moins un certain nombre de précisions pour lever toute confusion et ambiguïté dans l’esprit des lecteurs…
Taxer la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole d’avoir instauré la taxe facultative « inondation » dans la précipitation en indiquant que « rien n’est obligatoire avant le 1er janvier 2018″ marque une méconnaissance des textes et des missions de notre collectivité !
En effet, le 1er janvier 2018 est la date à partir de laquelle les EPCI – Communautés de communes et urbaine) devront obligatoirement exercer les compétences en matière de GEMAPI. Or, Perpignan Méditerranée Métropole a déjà dans ses compétences l’hydraulique (protection contre les inondations…) et les milieux aquatiques ; elle est donc déjà « GEMAPIenne ». A ce titre, et au travers de ses participations dans les Syndicats mixtes de bassin versant de l’Agly, de la Têt et du Réart, ou en tant que maître d’ouvrage, notre collectivité territoriale doit financer des travaux importants, prioritaires et obligatoires d’ici à 2020, d’un montant d’environ 30 millions d’€uros. Par ailleurs, la loi du 27 janvier 2014 de Modernisation de l’Action Publique Territoriale et d’Affirmation des Métropoles (MAPTAM) a prévu une taxe facultative pour permettre aux collectivités de financer la GEMAPI.
En raison du désengagement financier de l’État, des responsabilités à assumer notamment pour protéger les citoyens contre les risques d’inondations, Perpignan Méditerranée Métropole sans méconnaître le poids de la fiscalité locale, s’est résolue à voter cette taxe dédiée aux travaux de protection, tels les digues du Réart au droit de Théza et de Saleilles pour 8 millions d’€uros, le chenal vert sur la Têt à Canet-en-Roussillon pour 6 millions d’€uros, l’aménagement du Verdouble à Tautavel sur l’Agly pour 1,3 million d’€uros…
Proposer la création d’un syndicat mixte à l’échelle du département pour « chapeauter » la GEMAPI, si son existence n’est pas exclue d’entrée à côté des missions spécifiques des Syndicats mixtes de bassin versant, ne résoudrait pas tous les problèmes et en particulier le financement des dépenses d’investissement : avancer que « la taxe facultative deviendrait inutile » apparaît en l’état des réflexions bien hasardeux.
Quoi qu’il en soit, la Communauté urbaine s’associera à tout projet cultivant l’intérêt général, ménageant les deniers publics et permettant de réduire les impacts des inondations dans les meilleurs délais. La Communauté urbaine facilitera ainsi les synergies avec tous les acteurs concernés et prendra toute sa part pour la réalisation de ces missions essentielles pour la qualité de vie des citoyens de son territoire et plus largement du Pays Catalan.

POLITIQUE : « LE MONDE A CHANGÉ MESDAMES ET MESSIEURS LES COMMUNISTES ! »

Communiqué de Claudine FUENTES, Conseillère municipale et communautaire, Responsable FN du canton 8 Perpignan 3
Dans votre dernier communiqué publié en réaction à notre motion « Ma commune sans migrants » vous citez pour justifier la vague migratoire actuelle, Marie Curie, Picasso et Pablo Casals. Soyez en remerciés.
Claudine Fuentès
Claudine Fuentès
Ces personnages historiques sont trois beaux exemples d’intégration réussie comme les millions d’autres polonais et espagnols qui sont venus en France pour travailler dur tout en respectant les règles et les valeurs françaises. Leurs enfants et petits-enfants sont aujourd’hui totalement assimilés, ce sont de vrais patriotes viscéralement attachés à la France.
Mais vous et votre idéologie d’un autre âge, toujours englués dans vos références passéistes, vous vous engagez dans une vaste opération de manipulation et de culpabilisation des français en osant comparer l’immigration du début de 20ième siècle avec la vague migratoire d’aujourd’hui ! Et de citer les symboles intellectuels de l’immigration réussie que sont Marie Curie (née en 1867), Picasso (né en 1881), et Pablo Casals (né en 1876), certes intégration réussie, mais au 19ème siècle !
À cette époque, les enfants d’immigrés polonais et espagnols faisaient l’objet d’un suivi scolaire visant à s’assurer qu’ils assimilaient bien la langue française, c’était un temps où les minutes de silence et la Marseillaise n’étaient pas boycottées, un temps où le monde était prospère.
De nos jours, les symboles de l’immigration ont plutôt le visage de monstres décérébrés tels Abdelhamid Abaaoud (2015, tuerie du Bataclan, 130 morts, principalement des jeunes), Mohamed Laouaiej Bouhlel (2016, massacre de Nice, 85 morts dont de nombreux enfants, des centaines de blessés), Ayoub El Khazzani (2015, ouvre le feu à la Kalachnikov dans le Thalys…). Votre aveuglement, votre déni de la réalité socio-économique contemporaine sont très dangereux pour l’avenir de la France.
Enfin, quand on connaît le sort que les communistes ont réservé à l’élite polonaise au printemps 1940 dans la forêt de Katyn, j’aurais au moins la décence, à votre place, de ne pas utiliser l’image d’une brillante intellectuelle et scientifique polonaise pour justifier votre idéologie.

MIGRANTS : APRÈS LA MOTION DE LA HONTE DU FN, L’APPEL DES COMMUNISTES CATALANS

Le 17 octobre, le groupe FN à la communauté urbaine a déposé une motion contre l’accueil des migrants et lancé une pétition sur le même thème. La motion, comme la pétition mêle sans vergogne migrants, réfugiés, délinquance et djihadisme, difficile de faire pire dans l’ignominie. C’est un appel à la haine. Si des hommes, des femmes, des enfants fuient leur pays, c’est parce qu’ils y connaissent la misère, les violences et les bombardements, que leur vie est en jeu. Des milliers d’entre eux restent au fond de la Méditerranée !
C’est contre ces gens que le FN veut monter les habitants de notre département. Ce parti montre une absence totale de sensibilité à tout ce qui est humain. Ils veulent faire peur, ils ont le cœur sec, ne construisent rien. Il est heureux qu’il y ait des personnes qui refusent ces positions. Le chemin de la solidarité est le bon. Comment imaginer un projet de société fondé sur l’exclusion et l’intolérance? C’est oublier comment, au fil des siècles, et des flux migratoires s’est formée la société française. Le FN aurait renvoyé chez eux Marie Curie, Picasso, Pau Casals et tant d’autres !
Les communistes du département appellent les citoyens d’ici à protester et agir vigoureusement contre ces positions nauséabondes.

POLITIQUE : « PRENEZ DES CLANDESTINS ET À VOS FRAIS ! »

Réponse de Louis Aliot Député Européen Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan au Maire de Montner Didier Barbaro : Lire « MONSIEUR ALIOT, VOUS DEVRIEZ AVOIR HONTE »
Monsieur le Maire,
louis-aliotJ’ai bien lu votre « lettre ouverte » ou devrais-je dire votre succession d’amalgames douteux, symboles d’une idéologie sectaire d’un autre âge, auxquels les Françaises et les Français ne croient plus, y compris dans votre propre village !
J’en profite pour saluer vos administrés qui m’ont placé largement en tête lors du dernier scrutin régional : 43% au premier tour ; 48% au second devant la socialo-communiste-verdâtre Delga.
Vous savez très bien que ce ne sont pas les individus en tant que tels que nous visions dans cette motion, car ils sont les victimes de la politique absurde menée par la droite et la gauche depuis 30 ans et qui a été aggravée par ce gouvernement socialiste.
Je suis un républicain et un démocrate et la Loi doit s’appliquer de la même manière sur l’ensemble du territoire pour tous les individus.
Rien n’est au-dessus de la Loi, rien n’est au-dessus de la souveraineté du peuple.
De plus, vous vous permettez de comparer odieusement la submersion migratoire actuelle avec les différentes vagues de populations arrivées dans notre pays depuis 50 ans, ce qui est scandaleux. Pour la plupart d’entre-deux et ce sont les statistiques européennes officielles qui le disent, une extrême minorité fuit la guerre. La grande majorité sont des clandestins qui migrent pour des raisons purement économiques.
Je suis moi-même fils de rapatriée et n’ai pas de leçon à recevoir d’un écolo-communiste, héritier idéologique de ceux qui pendant près de 70 ans ont déporté des millions de personnes et exterminé tant d’autres à travers le monde… Voulez-vous que nous vous rappelions l’accueil subi par les pieds-noirs et harkis dans notre département alors qu’ils n’étaient pas des migrants, mais des Français ? Voulez-vous que nous rappelions les manifestations d’insultes devant le camp de Rivesaltes par les communistes qui avaient choisi le FLN et qui menaçaient les harkis et leurs familles de représailles ! Une honte soigneusement dissimulée dans les livres d’histoire.
Alors que nos territoires sont confrontés à un taux de chômage et de pauvreté élevés dans notre département qui est l’un des plus pauvres de France, que nos concitoyens font face à des problèmes de logement, à des difficultés pour boucler leur fin de mois, vous souhaitez, vous, trouver les moyens de loger les immigrés clandestins ?
Mais prenez-en chez vous ! A votre charge et non à celle de la collectivité ! Que vos amis de gauche en fassent de même et qu’ils mettent à disposition leurs résidences secondaires pour les accueillir !
C’est trop facile de jouer les humanistes avec l’argent des autres !
Et puis quand même monsieur le maire, avez-vous songé qu’ils sont des milliers, peut-être des millions, à envisager de migrer chez nous ? Le réservoir de l’immigration est inépuisable. Allez-vous tous les recevoir ? C’est démagogique et potentiellement explosif pour notre équilibre économique et la paix civile.
Vous n’êtes pas sans ignorer que l’arrivée massive de « migrants » engendre des tensions graves dans de nombreuses communes d’Europe, en vous rappelant également que des terroristes ont profité ou profitent clairement de ces flux pour pénétrer sur le territoire de la République dans le but d’y perpétrer des attentats…
C’est appliquer le principe de précaution que de ne pas les recevoir et notre responsabilité est d’aller tenter de régler les problèmes dans leurs pays d’origine, non pas en déversant des bombes mais en favorisant un développement équilibré.
Non Monsieur, les Françaises et les Français, quelles que soient leurs origines ou leurs conditions, n’ont pas à subir les conséquences de la politique étrangère des irresponsables Sarkozy et Hollande, ou de technocrates de Bruxelles qui ont vendu notre souveraineté et nos libertés. Ceux-là même que vous défendez !
En conclusion, balayez devant votre porte et procédez à votre examen de conscience sur la situation actuelle qui est la conséquence de la folle politique menée par vos amis depuis plus de 30 ans. La situation explosive que nous connaissons est un peu la vôtre ; elle est liée à votre aveuglement et à votre sectarisme.
Notre premier devoir d’élus locaux c’est de défendre les nôtres.
Louis Aliot
motion-fn-du-ca-17-10-16-page-01motion-fn-du-ca-17-10-16-page-02

MIGRANTS : « MONSIEUR ALIOT, VOUS DEVRIEZ AVOIR HONTE »

Lettre ouverte de Didier Barbaro (1), maire de Montner, à Louis Aliot, député européen
Monsieur Aliot, vous avez proposé à Perpignan Méditerranée Métropole une motion intitulée : « Ma communauté urbaine sans Migrant »...
Monsieur le « gendre parfait » j’aurais envie de vous demander pourquoi tant de haine (?), sur le ton de la plaisanterie si le sujet n’était pas aussi grave. Quand des enfants, des vieillards, des femmes et des hommes de tous âges périssent tous les jours sous les bombes à Alep et ailleurs, quand des familles traversent la Méditerranée au péril de leurs vies, avec un  manque d’humanité total vous essayez de vous en servir pour faire peur aux gens. Vous parlez d’invasion, de corridor de migrants (référence au corridor humanitaire qui sont parfois mis en place pour l’évacuation des civils en zone de guerre mais le mot humanitaire doit vous irriter) que de mensonges !
On parle de quoi ?
Pour l’instant 13 300 réfugiés ont été accueillis  en France (sur 30 000 prévus) et quatre familles accueillies dans le département des Pyrénées-Orientales. Dans un souci de respectabilité de façade, votre parti cache ses skinheads et ses vieux nostalgiques, mais ce sont vos idées dangereuses, pour ne pas dire nauséabondes, que vous devriez abandonner et dont vous devriez avoir honte ! Ici, en Catalogne, nous avons accueilli  réfugiés Républicains, pieds noirs, harkis… et c’est notre fierté.
Non monsieur, vous ne nous dicterez pas votre loi, ne vous en déplaise !, dans nos villages nous continuerons à être accueillant avec tous et à aider les associations qu’il nous semblera utile : que ce soit les Restos du coeur, la Croix Rouge, le Planning familial, le Secours catholique ou toutes autres associations à but humanitaire.
(1) Daniel BARBARO,  maire de Montner, conseiller communautaire Perpignan Méditerranée Métropole (PMM). 
Et si ce Monsieur accueillait lui-même dans sa propre maison des migrants, souvent des hommes, qui fuient une zone de guerre comme ne le firent pas les Français lors des deux guerres mondiales au sacrifice de leurs vies. Ce monsieur parle vraiment à tort et à travers… (NDLR)
motion-fn-du-ca-17-10-16-page-01motion-fn-du-ca-17-10-16-page-02

MÉTROPOLE PERPIGNAN : MOTION SUR LES « MIGRANTS » REFUSÉE PAR J.MARC PUJOL EN CONSEIL COMMUNAUTAIRE

Communiqué des élus Communautaires du groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot »
Le Groupe « Perpignan Ensemble » souhaitait profiter du point de débat N°13 de l’ordre du jour du Conseil de Communauté de PMMCU sur la Politique de la Ville, pour dénoncer la scandaleuse décision du gouvernement Valls, de faire porter à nos territoires les conséquences de sa politique laxiste en matière d’immigration… Sans consultation aucune, ni des élus, ni de la population !
C’est la raison pour laquelle, nous présentions ce 17 octobre, et souhaitions faire adopter par le Conseil de Communauté, une Motion intitulée « Ma Communauté Urbaine sans Migrants ».
Nous précisons que cette motion que nous avons déposée dans les délais, n’était pas dirigée, bien évidemment, contre les individus eux-mêmes ou contre les réels réfugiés politiques.
Dans ce dossier, ce qui est scandaleux c’est le passage en force des services de l’État, qui incapables de maintenir l’ordre républicain et l’État de Droit à Calais, reportent le problème sur nos collectivités, en disséminant partout sur le territoire des mini-Jungles.
À Monsieur Vila, maire communiste de Cabestany, ainsi qu’à tous ceux qui jouent avec les chiffres, et tentent de récupérer politiquement la misère humaine, le groupe « Perpignan Ensemble » rappelle les statistiques récentes d’Eurostat du 5 octobre dernier : Il n’y a, c’est un fait, que 30% de Syriens maximum (les autres provenant principalement d’Afrique subsaharienne), et d’autre part près de 75% d’hommes seuls !
La vérité éclate au grand jour quand on apprend que seulement 20% des clandestins qui arrivent sur notre sol sont éligibles au Droit d’Asile !
Alors que nos territoires, sont confrontés à un taux de chômage élevé, que nos concitoyens font face à des problèmes de logement, à des difficultés pour boucler leur fin de mois, cette politique d’accueil décidée sans concertation apparaît d’autant plus comme une aberration !
Nous considérons que l’installation de migrants situés sur nos territoires risquent d’engendrer des tensions graves avec les administrés de nos communes, nuisant ainsi à l’ordre public et menaçant l’exercice des libertés individuelles garanties constitutionnellement. Rappelons également que des terroristes ont profité ou profitent clairement de ces flux pour pénétrer sur le territoire de la République dans le but d’y perpétrer des attentats…
Notre responsabilité d’élus, c’est de préserver l’harmonie et le vivre-ensemble sur nos territoires, en appliquant sur cette problématique le principe de précaution !
Enfin, aux donneurs de leçons qui seraient tentés de comparer odieusement la submersion migratoire actuelle avec les différentes vagues de populations arrivées dans notre pays depuis 50 ans, ceux-ci auront des comptes à rendre devant l’histoire du sang des victimes des attentats qui ont eu lieu récemment sur notre sol !
Enfin, nous dénonçons les propos scandaleux du Président-Maire, Jean-Marc Pujol, qui s’est déclaré lui-même « migrant », alors que nos frères et sœurs pieds-noirs, sont nés dans un département français !
motion-fn-du-ca-17-10-16-page-01motion-fn-du-ca-17-10-16-page-02

MÉTROPOLE – MIGRANTS : LE FN DÉPOSE UNE MOTION DEVANT LE CONSEIL COMMUNAUTAIRE

Communiqué des élus Communautaires du groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot »
fn-aggloPlusieurs communes des Pyrénées-Orientales étant confrontées à l’arrivée sur leurs territoires de plusieurs dizaines de migrants, en provenance de la jungle de Calais, sans que les populations et les élus aient été préalablement consultés, les élus du Groupe Perpignan Ensemble (FN/RBM), présidé par Louis Aliot, déposeront une motion intitulée « Ma Communauté Urbaine sans Migrants », lors du prochain conseil d’agglomération du lundi 17 octobre 2016.
Cette motion fait suite à l’annonce par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, d’un plan de dissémination de 12 000 migrants dans les villages et villes de France, consécutif au démantèlement de la « jungle » de calais. Les élus du Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot », considèrent que ce passage en force du gouvernement socialiste est tout simplement inacceptable car il menace gravement l’ordre public et la sécurité de nos administrés. Cette politique folle aura pour conséquence de multiplier les « mini » Calais sur l’ensemble du territoire national, sans consulter préalablement les populations et les élus locaux. Les élus du Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot » exigent que les habitants et habitantes des communes retenues par les services de la Préfecture pour accueillir des clandestins soient au préalable consultés par la voie de référendums locaux.

POLITIQUE : RÉPONSE POLITIQUE À UN AFFRONT POLITIQUE

Communiqué 
Le Comité Oui au Pays Catalan, plateforme d’action présentée le 21 avril 2016 à Perpignan, s’inscrit dans le débat sur la régionalisation. Composé d’acteurs citoyens, politiques, économiques et culturels, il envisage l’avenir institutionnel d’un territoire millénaire. 
01L’officialisation du nom de région « Occitanie » le 29 septembre signifie le viol de l’identité du Pays Catalan . Ce choix injurieux force l’ouverture d’une nouvelle étape pour notre territoire. Dans cet esprit vendredi 30 septembre dans la commune de Fourques, le comité Oui au Pays Catalan a adressé un message au peuple catalan de France, pour stopper la disparition programmée de notre territoire.
Ce rendez-vous de résistance a réuni Jean-Luc Pujol, maire de Fourques, Annabelle Brunet, maire-adjointe de Perpignan et conseillère départementale des Pyrénées-Orientales, ainsi que Jordi Vera, président de Convergence Démocratique de Catalogne (CDC).
Suite à l’agression politique visant le Roussillon, le Conflent, le Vallespir, la Cerdagne, le Capcir et le Fenouillèdes, une résistance s’impose. Notre structure, fondée en avril 2016, est le moteur de l’opposition à la dénomination injurieuse validée par l’exécutif toulousain et par l’Etat. Forts de plusieurs grandes mobilisations populaires, nous souhaitons désormais agir sur l’avenir institutionnel .
À cet effet, Oui au Pays Catalan deviendra une force politique, le samedi 15 octobre, lors d’un congrès fondateur, à l’Université de Perpignan Via Domitia. Ce rassemblement se consacrera à obtenir pour le Pays Catalan un statut de Collectivité Territoriale Unique. Cette institution déconnectée de l’Occitanie est rendue possible par l’article 72 de la Constitution. Notre projet, novateur et politiquement transversal, sera fermement inscrit dans la République Française.
Nous informerons prochainement des modalités d’inscription au congrès qui devra accompagner le destin des Pyrénées-Orientales, au bénéfice de tous.

PERPIGNAN : LE PROJET COMTEROUX REJETÉ À PARIS

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM – Soutien de Nicolas Sarkozy
La Commission Nationale d’Aménagement Commercial (CNAC) vient d’apporter une réponse défavorable au projet du centre commercial dit « le patio Comteroux » qui devait voir le jour sur l’avenue d’Espagne, en lieu et place de l’ancien site de fabrication et d’exposition spécialiste du meuble.
Je constate avec regret qu’un projet d’implantation économique et commercial permettant l’emploi de 100 à 150 personnes ne peut être autorisé à Perpignan, pour des raisons que j’ignore.
Qu’en penseront les 36 000 chômeurs des Pyrénées-Orientales ?
Je serai toujours à côté des acteurs économiques qui veulent développer notre ville dans tous les domaines. J’invite les porteurs dudit projet à renouveler et à compléter leur offre pour représenter le dossier « Patio Comteroux » dans les meilleurs délais, car il y va de l’intérêt des Perpignanais j’en suis plus que jamais convaincu.

PERPIGNAN – COMTEROUX : J.MARC PUJOL EST RESPONSABLE !

BANDEAU DLF
Par Sébastien Ménard, Secrétaire Départemental de « Debout la France »
Pourquoi le projet de « Patio Comteroux » a été rejeté par la CNAC aujourd’hui ? Il était le plus logique et cohérent des projets proposés ces dernières années : un centre commercial dans une grande zone commerciale, quoi de plus normal ?
S’il est rejeté, c’est qu’il est le dernier d’une longue liste de centres commerciaux qui ont été autorisés à s’implanter ou à s’étendre, sous l’oeil bienveillant de JM PUJOL, et de R. GRAU bien sûr : Carré d’Or, Polygone Nord, Claira, Leclerc Sud, et bientôt Pollestres ?
La quantité de zones commerciales et de centres commerciaux étant très importante, il ne faut donc pas s’étonner que les commerçants du centre-ville se soient massivement mobilisés contre ce projet.
Si nous avions des élus avec une vraie vision d’ensemble, nous n’aurions pas un Carré d’Or vide, un centre-ville mort et un « Patio Comteroux » refusé.
Quand on fait n’importe quoi, il ne faut pas s’étonner de ne plus être crédible.

DÉMANTÈLEMENT DE LA JUNGLE DE CALAIS : LES MIGRANTS ARRIVENT À SAINTE-MARIE !

Communiqué des élus FN/RBM des Pyrénées-Orientales
La rumeur, qui se faisait de plus en plus pressante, vient d’être confirmée par le Maire de la commune de Sainte-Marie-la-Mer à ses conseillers municipaux : des migrants en provenance de Calais vont être relogés sur la commune aux frais de la collectivité, dans les locaux du CCAS d’EDF.

Rappelons que cette arrivée se fait dans le cadre d’un plan de dissémination de 12 000 migrants dans les villages et villes de France à la suite du démantèlement de la « jungle » calaisienne.

Cette politique aberrante qui consiste à vouloir créer des mini-Calais partout sur notre territoire, 
sans consulter préalablement les populations et les élus locaux, apparaît comme un nouveau passage en force du gouvernement socialiste.
Alors qu’en catimini, la Préfecture des P.-O. logent déjà des centaines de clandestins dans les hôtels de Perpignan, les élus Front National des Pyrénées-Orientales dénoncent cette situation imposée et inacceptable, dont on sait qu’elle représente une grave menace pour l’ordre public et la sécurité de nos administrés.
Il n’est pas inutile de rappeler à nos concitoyens, que ceux que l’on nous présente comme des migrants ou des réfugiés, sont avant tout des immigrés clandestins qui ne proviennent pas de pays en guerre et qui ne peuvent donc pas bénéficier de demande d’asile !
Pour la commune de Sainte-Marie-la-Mer, le Front National des P.-O. demande à monsieur le Maire, Pierre Roig, de prendre ses responsabilités en consultant la population par le biais d’un référendum local, et ce dans les plus brefs délais.

PERPIGNAN : L’HÔPITAL NE SERAIT PLUS UNE « TERRE D’ASILE », HÉLAS !

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM – Soutien de Nicolas Sarkozy – Signataire de la charte anticor
C’est un rapport officiel ministériel qui le dit : il y aurait à l’Hôpital une agression toutes les 30 minutes… Les conditions de travail des soignants aux Urgences sont devenues catastrophiques, pour le moins.
En tant que président du conseil de surveillance de l’Hôpital de Perpignan, je veux apporter ici mon soutien aux médecins libéraux, car c’est le seul moyen de répondre à la demande de tous nos concitoyens, mais surtout je lance un cri d’alarme pour soutenir les personnels hospitaliers, médecins, infirmières, infirmiers, qui doivent exercer leur métier, notamment dans le service des Urgences, dans des conditions d’insécurité inacceptables. Agressés, insultés, menacés verbalement ou/ et physiquement, régulièrement, ils font face avec courage et nous devons les en remercier.
La campagne électorale présidentielle qui s’annonce devra aborder ce sujet de fond et de société pour y mettre fin. L’Hôpital est le dernier sanctuaire de la République et du « Vivre Ensemble » que l’on entend dans tous les médias, mais pour moi ceux qui agressent les personnels hospitaliers s’excluent d’eux-mêmes de ce « Vivre Ensemble » !

PERPIGNAN – « POLITIQUE DE LA VILLE CONFIÉE À LA GAUCHE : GASPILLAGE ET INEFFICACITÉ ! »

Communiqué des élus municipaux du groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot »
Louis Aliot
Louis Aliot
Lors du dernier Conseil Municipal du 22 septembre, Louis Aliot et les élus de l’opposition ont clairement dénoncé l’inefficacité du « Contrat de Ville » signé entre le maire Jean-Marc Pujol, le Conseil Départemental, le Conseil Régional et les services de la Préfecture.
En effet, malgré les déclarations et la fermeté d’apparence, le maire LR continue d’appliquer une « Politique de la Ville  » digne d’une municipalité socialiste, par l’intermédiaire de son adjoint en charge de ce dossier, lui-même rappelons-le, ancien élu socialo-communiste !
Alors que récemment encore, des pompiers et des policiers étaient pris à partie, et leurs véhicules caillassés dans un quartier « prioritaire » de la Ville, Jean-Marc Pujol continue parallèlement de cautionner des associations ouvertement communautaristes (ou soutenant l’immigration clandestine), par le versement de dizaines de milliers d’€uros de subventions…
Pendant que des bandes de voyous, bénéficiant d’une panoplie complète de loisirs et de la bienveillance des élus, font la loi dans les quartiers, les Perpignanaises et les Perpignanais subissent de leur côté, insécurité grandissante et paupérisation.
Les élus du Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot » réclament une inflexion complète de cette politique de la ville, coûteuse, inefficace, démagogique et clientéliste !

DÉPARTEMENT : UN OFFICE DE LA LANGUE PLUTÔT QUE DES INVESTISSEMENTS !

BANDEAU DLF
Par Sébastien Ménard, Secrétaire Départemental de « Debout la France »
Carole DELGA est venue installer les bases du futur Office Public de la Langue Catalane. Une réponse « cosmétique » à la demande légitime des catalans d’être reconnus dans cette région et, surtout, soutenus économiquement.
En marge de cette annonce, Monsieur PUJOL, Maire de Perpignan, en a profité pour essayer de monopoliser la plus grande partie des – petits – crédits régionaux pour se payer de nouveaux jouets, avant de réparer ou moderniser ceux déjà existants, laissant des miettes pour le reste du territoire. Pour rappel, nous avions dénoncé ce risque lors de la transformation de l’agglo. en communauté urbaine : la métropole se sert au détriment du reste du département et devient la seule interlocutrice de la Région OPM.
Nous attendons toujours des engagements concrets de Madame DELGA sur le prolongement de la RN116, la modernisation du Train Jaune, l’avenir du port de Port-Vendres, une nouvelle politique touristique, la lutte contre le chômage et la pauvreté, etc. 
Il serait temps que nous nous préoccupions du développement économique de notre territoire et, à défaut de collectivité territoriale unique pour gérer nous-même ce développement, que nous obtenions de vraies réponses de fond. Pour rappel : 500 millions de crédits régionaux pour les P.-O. entre 2010 et 2016, contre 2,3 milliards pour Montpellier sur la même période. 
Au fait, Madame DELGA, comment dit-on en Catalan : « Il y a 16% de taux de chômage dans les P.-O. ! » ?

Lire également : http://www.directsud.eu/?p=33093

MÉTROPOLE UN ENTRETIEN AVEC CAROLE DELGA TRÈS CONSTRUCTIF

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM – Soutien de Nicolas Sarkozy
01Ce vendredi 23 septembre 2016, j’ai reçu pendant près de deux heures au siège de la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole la présidente de la Région Carole Delga, accompagnée de son Directeur général des services et de son Directeur de Cabinet. Cette rencontre a été constructive. D’emblée, la discussion a été placée sur le terrain de l’intérêt général du territoire et plus particulièrement sur un soutien à notre territoire catalan au travers de notre Métropole.
La plupart des grands dossiers en cours a été abordé et validé, notamment ceux concernant la salle multisport Mas Casenove, le retour de l’Université en cœur de ville, la construction d’une troisième tribune au Stade Gilbert-Brutus, la Plateforme locale de rénovation énergétique, l’école régionale du numérique, l’Aquarium de Canet-en-Roussillon, le projet structurant des Berges de la Têt (dans le cadre deTerra Nostra) et le Musée d’Art Hyacinthe Rigaud (participation à l’exposition Picasso – 24 juin/ 30 octobre 2017).
La présidente de la Région m’a fait part de son souhait « de promouvoir le territoire catalan »,par le biais notamment de la création de l’Office public de la culture catalane. Je lui ai confirmé que nous pourrons mettre à sa disposition les personnels et les connaissances des services concernés en mairie de Perpignan et de la délégation municipale des Affaires catalanes, créés par la Ville il y a aujourd’hui plus de vingt ans. Je lui ai fait part de notre souhait, compte-tenu des compétences économiques de la Région, de voir celle-ci adhérer et participer à l’Agence de Développement Economique de Perpignan Méditerranée Métropole, « Pyrénées Méditerranée Invest ».
Enfin, à propos de l’aéroport de Perpignan, j’ai insisté pour que l’aéroport retrouve son identité géographique de « Perpignan-Rivesaltes » et non plus de « Sud-de-France »… Nous avons convenu de rencontres régulières entre élus, ainsi que d’une réunion des Directeurs généraux des services de nos deux collectivités prochainement encore.

Lire également : http://www.directsud.eu/?p=33096

LOUIS ALIOT : « RIEN N’EST AU-DESSUS DE LA LOI DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ! »

Revenant sur la radicalité de certaines communautés, Louis Aliot est très clair : « RIEN n’est au-dessus de la loi de la République Française. RIEN ! Si des gens pensent que leur foi est supérieure à la République, ils n’ont qu’à aller vivre leur foi ailleurs ! C’est clair net et précis, ce n’est pas à la France à s’adapter à je ne sais quoi, c’est à ce je ne sais quoi de s’adapter aux règles de la règles de la République ».
Quant aux mosquées construites à Perpignan, la tête de liste FN attend toujours une réponse de J.Marc Pujol : qui les a financées, en particulier la mosquée Arabo-Turque ? « Je déplore qu’à Perpignan il y ait des mosquées financées par des pays étrangers ! Toutes les mosquées sont contrôlées par des pays étrangers, ça pose un problème ! ».

Lire l’article complet :
http://www.directsud.eu/?p=32992

Louis Aliot dans les jardins de la Villa Duflot
Louis Aliot dans les jardins de la Villa Duflot

LOUIS ALIOT : « La Métropole de Perpignan en quasi-faillite ne peut plus emprunter ! »

04La Communauté Urbaine et le vote de cette nouvelle taxe dite « inondation » pour le moins très contestée présentée par le Président J.Marc Pujol « qui a passé son temps l’année dernière à dire que c’était abominable le socialisme, l’étatisme, l’assistanat et qu’en France à chaque fois qu’on a un problème on crée une taxe, il se l’applique à lui-même semble-t-il ! »
Entre 7 et 35 €uros par foyer fiscal la 1ère année mais quid de 2017 ? Taxe rejetée par Alain Ferrand et Robert Vila (Contre et abstention… ce qui revient au même) pourtant de sa propre majorité, certains autres n’en pensant pas moins mais sans grand courage…
Un conseil communautaire qui a par ailleurs permis d’apprendre que PMCU tellement endettée ne peut plus emprunter, la plaçant dans une situation de faillite dès qu’elle ne sera plus en mesure d’honorer l’un de ses créanciers qui n’aurait pas été préalablement budgété. Tout à la gloire du brillant triumvirat Pujol / Dupont / Alduy« Une communauté dynamique avec une capacité d’emprunt importante » répondait naguère J.Marc Pujol à l’opposant FN Bruno Lemaire inquiet de cette situation…

Lire l’article complet :
http://www.directsud.eu/?p=32992

MÉTROPOLE EN QUASI-FAILLITE : PERPIGNAN MÉDITERRANNÉE SE RETIRE DU SYNDICAT MIXTE MP2

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM – Soutien de Nicolas Sarkozy
« L’Économie étant une responsabilité de la Métropole, je m’efforce depuis mon arrivée à la présidence de la Communauté urbaine (hier L’Agglo) d’exercer une gestion rigoureuse à la fois de la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole, mais aussi des organismes et structures qui gravitent autour de notre collectivité territoriale et qui sont financés par des deniers publics.
Quand je considère qu’un organisme ne remplit pas ses missions comme je le souhaiterais, et que la Métropole n’est pas décisionnaire car elle ne détient par exemple qu’un tiers de l’actionnariat, elle doit se retirer pour se concentrer sur le développement économique au travers de l’Agence de Développement Economique (ADE). J’observe d’ailleurs que le Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales en fait de même, puisque celui-ci va se retirer de la SEM du Crématorium public de Perpignan et des P.-O. »
Il est vrai que PMM, en état de quasi-faillite et dans l’incapacité d’emprunter comme le « scoop » a été révélé lors du dernier Conseil Communautaire du 20 septembre, est contraint à réduire la voilure de ses dépenses et… d’augmenter les impôts !!! Qui gère les finances ? Bernard Dupont, Maire de Canet et 2ème Vice-Président de PMM, qui doit supporter le poids de la gestion hasardeuse du précédent Président…

PERPIGNAN – FOIRE DES CAMELOTS ANNULÉE : LE TERRIBLE SYMBOLE DU RECUL DE L’ÉTAT !

Communiqué des élus municipaux du groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot » 
L’annulation de la traditionnelle « Foire des Camelots » qui se tient tous les 11 novembre à Perpignan, vient d’être confirmée, laissant un goût amer à tous les Perpignanais et Perpignanaises ! Mais il ne faut pas s’y tromper, cette décision est aussi le symbole d’un gouvernement socialiste incapable d’assurer la sécurité sur notre territoire.

Face à la menace terroriste, alors que des milliers de fichés « s » sont laissés en liberté, que les mosquées prêchant le salafisme ne sont pas dissoutes et que nos gouvernants sont incapables de maîtriser les flux de migrants (dont on sait que les terroristes profitent pour pénétrer en Europe), cette annulation apparaît comme une punition collective !

Devant ce terrible recul, il apparaît que non seulement nos coutumes sont menacées, mais aussi le fondement même de notre État de Droit : la Liberté ! Qu’en sera-t-il alors pour Perpignan, des futures manifestations traditionnelles : procession de la Sanch, fête de la Saint-Jean, foire Saint Martin ?

Le Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot » demande aux services de l’État de tout mettre en œuvre pour que nos évènements traditionnels puissent avoir lieu, par la mise à disposition d’unités mobiles (CRS ou Gendarmes Mobiles), et la mise hors d’état de nuire des individus dangereux ou fichés comme tels !

POLITIQUE : « NOS ANCÊTRES LES GAULOIS » HYSTÉRISENT LA CLASSE POLITICO-MÉDIATIQUE

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM
Soutien de Nicolas Sarkozy
Le Maire de Perpignan J.Marc Pujol
Le Maire de Perpignan J.Marc Pujol
Nicolas Sarkozy qui dans un discours balance l’expression « Nos ancêtres les Gaulois »… et aussitôt tout le monde s’enflamme, jusqu’au sommet de l’État où nos dirigeants y vont de leur commentaire, de leur refrain.  Comme si notre pays n’avait pas d’autres préoccupations, d’autres priorités telles que le chômage, l’économie, l’environnement, la sécurité, etc.-etc.
Pour ma part, je suis très, très, amusé en tant que petit-fils et arrière-petit-fils d’Espagnol, de Catalan et autres, de voir l’émoi autour de ce que j’ai appris à l’école sur « nos ancêtres les Gaulois ». Je sais, au travers de mon ADN, que j’ai fait décrypter lors d’un cadeau familial, que mes origines comme celles de tous les Français sont multiples. En revanche, ce que je défends aussi, c’est une appartenance à ce qui fait la France depuis des millénaires, et que même étant né au Maghreb je me sens très Français. J’entends avec délectation Henri Salvador chanter « nos ancêtres les Gaulois » dans l’interprétation de son titre « Faut rigoler »… Comme je suis également un fervent lecteur des aventures de la série créée par Goscinny et Uderzo, « Astérix le Gaulois ». A l’époque, que je sache, aussi loin que je me souvienne, cela n’a pas déclenché de polémique. Il y a actuellement dans notre société le formatage d’un discours et d’une pensée uniques qui devient inquiétant.

LE SOLER : « L’HOMME IMMORTEL, RÊVE DE SCIENCE FICTIONS OU RÉALITÉ DE DEMAIN ? »

dossier-complet-eric-lowen

Dans le cadre du cycle de conférence « Les Rendez-vous de la Connaissance », le philosophe Eric LOWEN sera présent le mardi 27 septembre 2016 à 21h, à la salle des fêtes du Soler pour une conférence grand public sur le thème : « L’ HOMME IMMORTEL,  RÊVE DE SCIENCE FICTIONS OU RÉALITÉ DE DEMAIN ? Le transhumanisme n’est pas un humanisme ». 
eric-lowenEric Lowen, Philosophe, Directeur de l’Université Populaire de Philosophie de Toulouse, spécialisé sur l’histoire des sciences et des grandes révolutions scientifiques, et de manière plus générale sur l’aventure du savoir, ainsi que les relations entre la philosophie et la cosmologie contemporaine.
Depuis quelques années, s’appuyant sur des interprétations de la génétique,  des  neurosciences, de la médecine, de la robotique et de l’informatique, les discours parlant d’homme “ augmenté”, d’homme “amélioré”, “d’immortalité biologique” fleurissent dans les mouvements dits “transhumanistes”. Ce ne sont pas des discours de Science-Fiction, mais des discours qui se veulent sérieux,  “scientifiques”, prospectifs.
Soutenus parfois par de grandes entreprises de l’Internet, ils font miroiter des prouesses extraordinaires pour l’homme grâce à ces progrès techniques, esquissant une sorte d’âge d’or futur de l’humanité. Mais ces discours ne sont qu’une énième utopie scientiste et technologiste, confondant progrès technique et progrès humain, possibilité d’une puissance et utilisation éthique de cette puissance.
Un peu comme lorsque certaines firmes présentent les OGM comme un moyen de lutter contre la faim dans le monde. En cela, le transhumanisme est tout l’inverse d’un humanisme. Derrière ces discours faussement naïfs se cachent aussi des intentions moins louables, plus intéressées et bien moins idylliques qu’il n’y paraît.
Cette soirée est une occasion unique de rencontrer Eric LOWEN, brillant philosophe, grand vulgarisateur et connu pour son sens du partage de la connaissance. Avec lui vous pourrez débattre sur un sujet qui va dépasser votre imagination et dont les conséquences vont bouleverser le XXIème siècle.
Le Centre Méditerranéen de Littérature, son Président André BONET, la librairie Caljelice, son Directeur Jérôme EGEA, sont partenaires de cette soirée. 

Contact et renseignement mairie du Soler 04 68 92 10 12
Dossier presse Eric LOWEN 27 septembre 2016.ai

TORREILLES – « DEMAIN DE NUIT » : PASSONS DES IDÉES AUX ACTES !

C’est souvent à la tombée du jour que l’on refait le monde… Vendredi 23 septembre 2016, la communauté urbaine et la commune de Torreilles invitent tous ceux qui s’intéressent aux solutions pratiques, écologiques, économiques et responsables à partager des idées et des actes lors d’une soirée spéciale.
Rendez-vous sur le site de la chapelle de Juhègues dès 17h30 et jusque tard dans la nuit.
Un village des associations à visiter, une conférence sans prétention cherchant public pour changer le monde, un repas convivial tiré du sac suivi de la projection en plein air du documentaire de Cyril Dion et Mélanie Laurent, primé au César 2016, Demain : voilà le programme original concocté par la communauté urbaine dans le cadre de son programme d’actions de développement durable Agenda 21 Local France. La Métropole a souhaité faire honneur à la commune de Torreilles reconnue Agenda Local France par l’État, garant d’un programme de qualité ; elle a privilégié, en toile de fond, le site magique de la chapelle de Juhègues, qui conjugue de façon exemplaire l’harmonie Nature-Culture.
Au-delà d’une simple sensibilisation, la soirée du vendredi 23 septembre vise à fertiliser les engagements citoyens actuels et futurs et faire germer de véritables Pactes 21, actions collectives entre citoyens, associations, élus et administration, facilités par la Communauté Urbaine. La conférence participative proposée à 18h est d’ailleurs intitulée sans équivoque : « On passe à l’acte : partagez vos idées ! »
Dans cette même dynamique, le documentaire projeté à partir de 21h30, Demain, a été unanimement distingué par la critique pour son ton volontairement optimiste et sa démarche pragmatique. Celui-ci explore en effet, à travers le monde, les solutions déjà mises en oeuvre pour réinventer l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie ou encore l’éducation.
La manifestation Demain de nuit est organisée en partenariat avec les communes solidaires, les éco-associations engagées sur cette voie citoyenne et le Conseil de Développement durable (C2D) composé de nombreux citoyens actifs-experts ou référents des communes- qui ouvrent régulièrement et avec générosité des espaces d’information, de réflexion, de débats tout public. 
Pour un déplacement plus doux, un car peut être gratuitement mis à disposition, sous conditions. Il suffit de s’inscrire auprès de sa commune sur le territoire de la Communauté urbaine. En cas de mauvais temps, rendez-vous à la salle des Fêtes de Torreilles.
demain-de-nuit-650

COMMUNAUTÉ URBAINE : UNE NOUVELLE TAXE POUR LES CLASSES MOYENNES ET LES RETRAITÉS !

Communiqué des élus municipaux du groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot » 
Le Président de l’agglomération de Perpignan, qui s’était engagé à ne pas augmenter les prélèvements sur les revenus des citoyens, a encore décidé de ne pas respecter ses promesses de campagne. Il propose la création d’une taxe sur l’ensemble des habitants qui rapportera plus de 5 millions d’€uros.
Au moment où on annonce que plus de la moitié des habitants de la ville ne paie pas d’impôt, J.M.Pujol décide de faire payer encore plus les classes moyennes et les retraités de notre ville et de toutes les villes et villages de l’agglomération.
Les élus “Les Républicains” ne cessent de s’opposer aux augmentations des impôts du Conseil Départemental. Monsieur Pujol soutient Nicolas Sarkozy car il veut baisser les impôts. Leurs actes montrent qu’ils ne tiennent pas leurs promesses.
Il est temps que la majorité respecte ses engagements.
Le groupe présidé par Louis Aliot s’oppose et s’opposera toujours aux augmentations d’impôts et de taxes qui amputent le pouvoir d’achat des citoyens.
NDR : Rappelons par ailleurs que le Vice-Président en charge des finances de la Communauté Urbaine n’est autre que le Maire de Canet Bernard Dupont qui se vante de ne pas augmenter les impôts dans sa ville…

COMMUNAUTÉ URBAINE : LANCEMENT DE TERRA NOSTRA

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM
cosa-nostraJeudi 8 septembre 2016 à 15h, entouré d’autres élus de la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole – le sénateur-maire du Soler, François Calvet, le maire du Barcarès Alain Ferrand, le maire de Ponteilla-Nyls délégué à la Communication Rolland Thubert et le maire de Montner Daniel Barbaro – j’ai lors d’une conférence de presse présenté officiellement le N°1 du magazine de Perpignan Méditerranée Métropole, « Terra Nostra » en Pays Catalan.
Tiré à 135 000 exemplaires sur les presses du Groupe Les Journaux du Midi, ce journal qui paraîtra tous les deux mois sera distribué à partir du 13 septembre dans les boîtes aux lettres des 36 communes qui composent notre Communauté urbaine.
Ce nouveau media s’inscrit dans une complémentarité voulue avec les journaux municipaux d’une part, et les sites Internet des collectivités locales d’autre part, qui diffusent déjà une information conséquente sur la vie de notre groupement de communes.
Mieux informer les habitants du territoire, davantage communiquer, pour être encore plus proches de vous tous, pour répondre aux attentes de chacun, là est l’ambition de « Terra Nostra ».
Je vous invite dès à présent à parcourir les 32 pages de ce magazine. J’espère qu’elles vous aideront à mieux connaître les villages, les hommes et les femmes, les terroirs, la nature de notre formidable territoire.
Je vous souhaite une bonne lecture !

PRÉSIDENTIELLE 2017 : J.MARC PUJOL SOUTIENT PAUL BISMUTH !

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM
Dans la course à la primaire de la Droite et du Centre, j’ai pris position position en faveur de Nicolas Sarkozy (Alias Paul Bismuth puisque c’est ainsi que le mis en examen se nomme lui-même – NDR).
En tant que proche de l’ancien Président de la République, j’ai contribué à l’élaboration de son programme, notamment sur les sujets touchant à la fiscalité et à l’identité nationale.
Le projet pour la France 2017-2022 de Nicolas Sarkozy s’inscrit en rupture avec les orientations du gouvernement socialiste et prône un retour à une économie libérée des carcans administratifs et fiscaux. La baisse de l’impôt sur le revenu, l’abattement en matière de droits de succession pour la transmission des entreprises, la suppression de l’ISF… sont de nature à relancer l’économie, seul moyen de combattre le chômage qui touche plus de 5 millions de Françaises et de Français. Sur le plan de la France, le retour à des valeurs partagées est nécessaire. Il doit viser à l’intégration culturelle et professionnelle de celles et ceux qui envisageraient de s’établir en France pour rejoindre un pays de Liberté, d’Egalité et de Fraternité, dans le respect de notre Histoire. Ils seront alors les bienvenus pour participer au rayonnement de notre pays.
Ces positions claires et équilibrées sont de nature à rassembler autour de Nicolas Sarkozy une majorité de Français, j’en suis convaincu.

RÉGION : NON À L’OCCITANIE, OUI AU PAYS CATALAN

« UN COMBAT EST PERDU QUAND IL N’EST PAS MENÉ »
Par Daniel Mach, Maire de Pollestres, Vice-Président de PMM, Candidat aux Législatives 2017 (1ère circo.)
Daniel Mach
Daniel Mach
Il est important que nous soyons nombreux au grand rassemblement organisé, ce samedi, à 15h, Place de Catalogne, pour défendre nos couleurs, notre culture, notre identité. Pollestres a été l’une des premières communes à afficher clairement son opposition à l’Occitanie (les panneaux en entrées de ville en témoignent) dont la présidente de région socialiste, Carole DELGA, a décidé de nous affubler.
Les Pollestrencs ont déjà prouvé leur soutien à cette démarche puisqu’ils sont plus de 2900 à avoir signé la pétition. 
Comment nos chefs d’entreprise, artisans, commerçants pourront-ils appeler et commercialiser les produits de leur fabrication ? Rousquilles d’Occitanie ? Touron d’Occitanie ? Grenat d’Occitanie ? Muscat de Rivesaltes du Pays d’Occitanie ? Vins d’Occitanie? Vigatanes occitanes ? Toiles du Soleil d’Occitanie ? …
Il est primordial que nous nous mobilisions afin de prouver notre détermination sans faille pour que notre culture et nos racines soient reconnues, pour que cette appellation ne reste pas figée indéfiniment.

PERPIGNAN – DÉLINQUANCE DANS LES QUARTIERS : LE RETOUR DES « GRANDS FRÈRES » ?

Communiqué des élus FN/RBM du Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot « 
Par les déclarations de Daniel Mach, vice-président en charge des transports urbains à l’Agglomération de Perpignan, on apprend la reprise du trafic des bus de la Ligne 8 dans le quartier du Bas-Vernet. Au-delà des beaux discours et des effets d’annonces sécuritaires, on constate que les élus LR continuent à pratiquer le clientélisme, tentant sûrement d’acheter par ce biais une forme de paix sociale…
En effet, plutôt qu’une politique de fermeté envers les délinquants multirécidivistes et l’exigence de sanctions exemplaires de la part de la Justice, la majorité LR de l’Agglo procède à l’embauche de 8 agents de « médiation sociale et culturelle » afin de pallier aux caillassages récurrents dont sont victimes les bus de la CTPM dans certains secteurs…
Malheureusement, ces « mesurettes » ne sont pas sans rappeler la « Politique des Grands-Frères » menée par la Gauche sous l’ère Mitterrand dans les années 90, politique dont on connait les résultats pour les quartiers populaires…
Loin de ces solutions passéistes et clientélistes, les élus du Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot » réclament des mesures fortes afin de garantir aux usagers et aux travailleurs de la CTPM une parfaite sécurité.
Si les services de l’Etat ne peuvent assurer l’ordre et la tranquillité dans les transports publics, le Président-Maire de l’Agglo de Perpignan, Jean-Marc Pujol doit prendre ses responsabilités en détachant en permanence, non pas des médiateurs, mais des policiers municipaux sur certaines lignes de bus.

DÉPARTEMENT – ÉLUS COMMUNISTES ET SOCIALISTES : ILS ONT BRADÉ LE PAYS CATALAN !

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM
Ségolène Neuville s’est déclarée « blessée » hier matin au micro d’une radio locale publique à propos de l’absence de l’appellation « Pays Catalan » dans le nom de la nouvelle Grande Région rebaptisée « Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ».
Question à Madame la secrétaire d’État aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l’exclusion : pourquoi Madame Neuville ne démissionnez-vous pas du Gouvernement… puisque votre 1er ministre, Monsieur Manuel Valls, a entériné cette proposition, sans la mention « Pays Catalan » ? Ce n’est pas un ministre de gauche, un certain Jean-Pierre Chevènement, quelqu’un de chez vous, qui a déclaré : « Un ministre, ça démissionne ou ça ferme sa gueule ? ». Alors, Madame la Secrétaire d’État, vous savez ce qu’il vous reste à faire si vous souhaitez être à jour avec vos convictions sur l’identité catalane…
Les communistes, qui sont avec Les Verts dans la gouvernance socialiste de la Région qui a décidé de s’asseoir sur le « Pays Catalan », appellent à participer à une manifestation unitaire, ce samedi 10 septembre 2016, à Perpignan, pour  « Occitanie-Pays Catalan ». Foutaise ! Car eux aussi, les élus communistes de la Région Occitanie, ont voté « pour », alors qu’il suffisait qu’ils s’abstiennent pour que ça ne passe pas.
Ce double-jeu des élus socialistes et des communistes, sur un sujet capital , essentiel, pour le devenir de nos collectivités territoriales et le « Vivre Ensemble », est déplorable ; il donne, notamment, une image désastreuse de la politique en alimentant la progression des extrêmes et un discours radical sur les hommes politiques, cible de tous les maux. C’est avec de tels comportements « menteurs, stupides et malveillants » qu’on fragilise notre démocratie : la République.

DRAGONS CATALANS – PERDRE À DOMICILE : NOUVEAU PROBLÈME POUR LE CLASSEMENT !

Samedi les « Dragons » recevaient « Les Loups de Warrington » au stade Gilbert Brutus pour livrer un match qui s’est terminé par un score de 22 à 26 pour les Loups…
Une première mi-temps décevante pour nos catalans qui n’ont pas trouvé l’élan nécessaire pour prendre l’avantage. La deuxième mi-temps a quant à elle vu l’équipe des Dragons marquer trois essais, ce qui n’a cependant pas été suffisant pour venir à bout de ces redoutables anglais !
Parmi les élus de la Ville présents dans la tribune, on notait la présence de Brice Lafontaine, Christelle Poloni, Isabelle de Noell Marchesan et Pierre Parrat.
En sa qualité d’ancien Président du Club, le maire du Barcarès Alain Ferrand était quant à lui sur le terrain, mais… en fin de match.
DRAGONS 1DRAGONS 2DRAGONS 3
DRAGONS 4

PERPIGNAN : EXCELLENTE RENTRÉE À TOUS !

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM
À l’occasion de la rentrée scolaire 2016/ 2017, j’étais présent une grande partie de la journée de jeudi dans plusieurs établissements de la ville, accompagné de Nathalie BEAUFILS, adjointe en charge de l’Education et de l’Enfance. Nous avons visité six groupes scolaires, ainsi qu’une école privée, Sainte-Thérèse.
Cela m’a permis de rencontrer les enseignants, le personnel municipal, les parents d’élèves et, bien sûr, les enfants.
Le budget annuel consacré aux écoles par la Ville est l’un des plus importants : 61 écoles –32 maternelles et 29 élémentaires– sont concernées, soit plus de 10 000 élèves ! Perpignan-ville a une croissance annuelle d’environ 150 nouveaux écoliers. Ce budget couvre certes la masse salariale, les coûts de fonctionnement, mais également les investissements.
Ces visites sur le terrain m’ont permis aussi d’évoquer la sécurité des lieux. D’ailleurs, dès la semaine prochaine, j’entamerai une série de contacts avec la plupart des écoles pour adapter et coordonner les différents plans de prévention et de mise en sécurité dans le cadre d’une vigilance accrue.
Je souhaite une excellente année scolaire à tous, enseignants, personnels et élèves de toutes les écoles de la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole.
01

PERPIGNAN : AUTORISATION* D’OUVERTURE DES COMMERCES LE DIMANCHE 4 SEPTEMBRE

* Employant du personnel

Communiqué de la Ville
Par arrêté municipal en date du 26 mai 2016, les commerces de PERPIGNAN sont autorisés à ouvrir le dimanche 4 septembre 2016 (1).
Cette dérogation au principe du repos hebdomadaire dominical a été accordée conformément et en application de l’article L 3132-1 à L 3121-27 du code du travail.
À la demande de nombreux commerçants, Monsieur Jean-Marc PUJOL, Maire de la Ville de Perpignan, a accordé l’autorisation d’ouverture le dimanche 4 septembre 2016, après consultation préalable des organisations syndicales concernées.
Pour les points de vente de pain, dont le jour de fermeture est le dimanche, obligation de respecter un jour de fermeture dans la semaine.
(1) Précisons que ce communiqué reproduit in extenso est une nouvelle fois mal rédigé.
En effet, l’ouverture des commerce le dimanche N’A JAMAIS ÉTÉ INTERDITE ! Ce qui l’est c’est d’y employer du personnel salarié… Une nuance qui ne fait donc pas obstacle aux exploitants directs, gérants des sociétés exploitantes ou même porteurs de parts (exemple une partie des salariés du magasin Babou) d’ouvrir leurs magasins TOUS LES JOURS de l’année, y compris le dimanche. Un communiqué qui relève pour le moins d’une involontaire désinformation…

PERPIGNAN : VISA POUR L’IMAGE, EXPOSITION DE LA GENDARMERIE « GARDIENS DE L’EURO »

Aux côtés du Général Guimbert, le Colonel Denis Nauret qui dirige le département et le sous Préfet Emmanuel Cauron (Crédit photo J.Marie Artozoul)
Aux côtés du Général Guimbert, le Colonel Denis Nauret qui dirige le département et le sous Préfet Emmanuel Cayron (Crédit photo J.Marie Artozoul)
Du 10 juin au 10 juillet 2016, les compétences et les savoir-faire de la Gendarmerie ont eté déployés pour faire face à la menace terroriste élevée pesant sur cet événement sportif, ainsi qu’aux débordements des hooligans. Durant un mois 30000 personnels d’active et de réserve ont ainsi contribué au dispositif de sécurisation mis en place autour des équipes, des délégations officielles, des stades et des fan zones, tout en maintenant la dynamique du contrôle des flux routiers, ferroviaires et aériens en place depuis les attentats.
Le Maire de Perpignan J.Marc Pujol assistait à ce vernissage (Crédit photo J.Marie Artozoul)
Le Maire de Perpignan J.Marc Pujol assistait à ce vernissage (Crédit photo J.Marie Artozoul)
De la prise en compte de la sélection portugaise à Orly avec sa star Cristiano Ronaldo, jusqu’aux cris de joie des supporteurs de cette équipe sur Champs Élysées après la finale contre la sélection française, en passant par un match dans le chaudron brûlant du stade Geoffroy Guichard à St Étienne, Fabrice Balsamo a suivi ses camarades Gendarme mobiles, GIGN, cavaliers de la garde Républicaine, équipes cynophile, motards sur les différents lieux retenus pour les matches.
En baladant son objectif autour des stades qui ont accueilli ces rencontres, Fabrice Balsamo témoigne des écarts importants de comportements de certains supporteurs, allant de la violence (comme sur le vieux port Marseille ou le jour de la finale près de la fan zone Paris), à la sportivité et l’amabilité des irlandais.
De même, il a pu observer la difficulté de gérer les mouvements de foule, notamment à Lyon ou les organisateurs ont dû à faire appel aux gendarmes mobiles pour remplacer les bénévoles affectés au filtrage des spectateurs, dépassés par I’ampleur de la foule.
Enfin, il est flagrant de constater combien les couleurs sur les clichés de l’expo. 2016 contrastent avec le noir et blanc des photos de l’expo. Visa off 2015 sur la neutralisation des terroristes de Dammartin-en-Goële, pour laquelle Fabrice Balsamo s’était vu remettre un prix spécial pour les 20 ans du VISA OFF.
Crédit photo J.Marie Artozoul
Crédit photo J.Marie Artozoul
Crédit photo J.Marie Artozoul
Crédit photo J.Marie Artozoul
Crédit photo J.Marie Artozoul
Crédit photo J.Marie Artozoul
Crédit photo J.Marie Artozoul
Crédit photo J.Marie Artozoul
Crédit photo J.Marie Artozoul
Crédit photo J.Marie Artozoul
Crédit photo J.Marie Artozoul
Crédit photo J.Marie Artozoul
Le Maire de Perpignan J.Marc Pujo et la Présidente du Conseil Départemental Hermeline Malherbe assistaient à ce vernissage (Crédit photo J.Marie Artozoul)
Le Maire de Perpignan J.Marc Pujo et la Présidente du Conseil Départemental Hermeline Malherbe assistaient à ce vernissage (Crédit photo J.Marie Artozoul)

Photographe : Major Fabrice BALSAMO – SIRPA Gendarmerie

LE BARCARÈS – 10ème BODEGA DEL MAR : TOUT LE PROGRAMME

Vendredi 26 août

18h – DÉFILÉ ÉQUESTRE
Ouverture Officielle de la manifestation (Départ Rond Point du Roussillon en direction Place République)
Avec La Manade Chazot, la Peña La Vidourlenque et Task Cie

De 18h30 à 19h15 –
ABRIVADO
Parking République
Lâcher de taureaux encadré par les gardians
De 19h30 à 20h15 – JEUX TAURINS
Place République
De nombreux lots à remporter par les participants
De 21h à 01h – ANIMATIONS DEAMBULATOIRES
Peña la Vidourlenque, Tuna Medicina, Task Cie, Brincadeira,
Moz Drum et Bekhanda
PODIUMS FIXES
Ambiance Gipsy
Place République
21h30 -23h30 : Kema Baliardo et ses musiciens
Boulodrome
20h00 – 22h00 : Chispa Latina
23h30 – 1h : Los Chiquitans
Ambiance guinguette
Place Denfert Rochereau
Orchestre David CORRY : de 20h à 1h

Samedi 27 août

18h – DÉFILÉ ÉQUESTRE
Avec La Manade Chazot, la Peña La Vidourlenque et Task Cie
De 18h30 à 19h15 – ABRIVADO
Parking République
Lâcher de taureaux encadré par les gardians
De 19h30 à 20h15 – JEUX TAURINS
Place République
De nombreux lots à remporter par les participants
De 21h à 1h – ANIMATIONS DEAMBULATOIRES
Peña la Vidourlenque, Tuna Medicina, Task Cie, Brincadeira, Moz Drum et Bekhanda
PODIUMS FIXES
Ambiance Gipsy
Place République
21h30 -23h30 : Kema Baliardo et ses musiciens
Boulodrome
20h00 – 22h00 : Azucar
23h30 – 1h : Los Chiquitans
Ambiance guinguette
Place Denfert Rochereau
Sharm Musette : de 20h à 1h
00h – FEU D’ARTIFICE PYROMUSICAL
(Plage du Village)
Bodéga Vendredi 26 AoûtBodéga Samedi 27 AoûtDSC_7200DSC_7329

LE SOLER : LE LAC DU MOULIN A DÉSORMAIS SON JOUR DE FÊTE INSCRIT AU CALENDRIER DES ANIMATIONS MUNICIPALES

1Dimanche 21 août 2016, la première édition de la Fête du Lac a tenu toutes ses promesses car c’est un public nombreux, pas moins de 3000 personnes qui étaient présentes pour cette journée festive qui restera désormais la date qui célèbre l’un des lieux incontournable au Soler, l’espace nature, le pôle de loisirs du Lac du Moulin.
2La Municipalité et le très dynamique Comité d’Animation ont choisi le thème de la Polynésie pour donner une couleur particulièrement exotique et totalement en adéquation avec la période estivale. Solériens, locaux et touristes ont pu profiter d’un programme d’animations riches. Dès 10h, les rues du centre-ville ont été investie par les membres du groupe « Heiva i Tahiti » pour un flamboyant défilé comme une ultime invitation lancée aux solériens à les rejoindre au lac.
3Sur place, un charmant marché vous attendait pour vous faire découvrir tous les charmes de la culture tahitienne au travers des richesses de l’artisanat du pacifique sud. Sculptures marquisiennes, « tiki « , chapeaux en « Niau », colliers en coquillages, perles noires, bijoux en nacres du Tuamotu et les incontournables paréos dessinaient un pachwork multicolore des plus dépaysant. Notons également un stand de tatoueurs professionnels qui a connu un fort succès et qui vous permettait de céder à la tentation presque magique du style graphique des motifs maoris.
4A 11h30, le Sénateur-Maire François CALVET et les membres du conseil municipal n’ont pas manqué d’accueillir les nombreux visiteurs avec les fameux colliers de fleurs à l’occasion d’un cocktail inaugural qui précédait le déjeuner aux accents tropicaux spécialement concocté par le comité des fêtes.
5« Cette première fête a fait basculer le lac dans une dimension touristique désormais indiscutable. Eté comme hiver, ce haut lieu de détente devient le théâtre d’une programmation d’événements et d’activités de grande qualité, à l’image de cette journée. Les familles, les sportifs, les associations, tout le monde aime à se retrouver dans ce cadre exceptionnel. Un environnement préservé d’une grande proximité, c’est un peu comme si la nature était sur le palier de chacun des solériens. Depuis plus de 20 ans, petit à petit ? nous avons équipé et entretenu cet espace exceptionnel et je suis heureux de voir que toutes ses infrastructures seront de grands atouts et un formidable potentiel de développement dans le cadre du programme « Es Têt » d’aménagement des berges de la Têt » : a rappelé François CALVET dans son discours.
Le groupe folklorique Heiva i Tahiti a offert tout au long de ce dimanche une prestation scénique aussi impressionnante qu’envoûtante, qui a émerveillé petits et grands. Les nombreux et chanceux spectateurs ont ainsi pu profiter d’une véritable invitation au voyage sous le charme des  » vahinés  » et grâce aux innombrables chants, Hakas, et danses du feu et de l’amour jusque tard dans la soirée… Notons également que vous aviez également la possibilité de vous restaurer sur place.
Avec le lac du Moulin, l’équipe municipale n’en a donc pas fini de nous régaler et de nous surprendre car cette première fête était aussi une naissance, celle d’un équipement communal à part entière, un véritable pôle de loisirs qui a un grand avenir devant lui.

PERPIGNAN : 72ème ANNIVERSAIRE DE LA LIBÉRATION DE LA VILLE

Dépôt de gerbe par le 1er Adjoint et le sous-Préfet
Dépôt de gerbe par le 1er Adjoint et le sous-Préfet
Après un dépôt de gerbes au monument Torcatis Square Jeantet Violet à 10h et une sonnerie aux morts, c’est au Parvis du Palais Congrès que se poursuivait à 10h30 la cérémonie au monument à la Résistance et à la Déportation avec un nouveau dépôt de gerbes, suivi d’une sonnerie aux morts et du chant des partisans.
Au programme de la journée, défilé des véhicules à 11h au départ de l’avenue de l’industrie pour une arrivée prévue au palais des congrès à 17h.
À noter la présence d’une délégation de 6 élus Front National / RBM de la Ville, dont deux Conseillers Régionaux (Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck et Xavier Baudry), contre seulement 4 de la majorité UMP menée par le 1er Adjoint Romain Grau qui a déposé une gerbe au nom de la ville.
La libération de Perpignan ne semble pas concerner plus que cela l’équipe de J.Marc Pujol, pas plus que la Conseillère Régionale Fhathima Dhahine qui brillait par son absence, ainsi d’ailleurs que le député socialiste de la circonscription. Quel dommage… Un peu comme les escargots un jour de pluie, les choses devraient rentrer dans l’ordre dans les prochaines semaines, des élections majeures se profilant à l’horizon ! Rappelons qu’aux dernières régionales l’UMP-LR n’a pas culminé au-delà de 19%, l’un des pires scores de ce qui devient de plus en plus un groupuscule dans le département…
Les élus FN-RMB et à leur droite seulement 3 représentants de la majorité municipale LR
Les élus FN-RMB et à leur droite seulement 3 représentants de la majorité municipale LR
Au cente le Chef d'escadron Julien Jourdan qui commande la compagnie de Rivesaltes
Au centre le Chef d’escadron Julien Jourdan
Le sous-Préfet Emmanuel Cayron, le 1er Adjoint Romain Grau, le Colonel Denis Nauret qui commande le Gendarmerie du département et le nouveau DMD
Le sous-Préfet Emmanuel Cayron, le 1er Adjoint Romain Grau, le Colonel Denis Nauret qui commande le Gendarmerie du département et le nouveau DMD
04

06

CANET : À NOS CHERS DISPARUS…

Une gerbe jetée en mer par Bernard Dupont, J.Marc Pujol, Fernand Siré et Fhathima Dhahine en hommage aux chers électeurs UPM-LR disparus en 2016 partis pour la plupart faire leur marché au FN… Accident industriel et 19% aux régionales, de quoi justifier cette gerbe avec l’espoir de jours meilleurs et des candidats plus enthousiasmants…
02

LE BARCARÈS – FESTIVITÉS DU 15 AOÛT : UN HOMMAGE APPUYÉ AU MONDE DE LA PÊCHE ARTISANALE EN PRÉSENCE DE MONSEIGNEUR TURINI

Le 15 août est l’un des grands rendez-vous annuels auquel le Maire Alain Ferrand attache une particulière importance, en rendant un hommage appuyé au monde de la mer et surtout à la pêche artisanale qui fonde l’identité du Barcarès.
Une procession du village au port sous très haute surveillance
Une procession du village au port sous très haute surveillance
Une journée festive qui débute par une procession religieuse entre le village et le port où un chapiteau est spécialement dressé pour célébrer une messe dite cette année par l’évêque de Perpignan Monseigneur Norbert Turini, qui honorait de sa présence la station pour célébrer la gloire de Marie, « maman de Jésus, un peu comme une fête des mères au cœur de l’été » dit-il en introduction, insistant sur ce rassemblement « c’est beau que nous soyons différents de philosophie, de sensibilité voire de religion, que nous soyons croyants ou pas, nous sommes là ! ».
Au 1er rang Joëlle et Alain Ferrand, à leur droite le maire de St Laurent Alain Got
Au 1er rang Joëlle et Alain Ferrand, à leur droite le maire de St Laurent Alain Got
Monseigneur Turini miraculeusement épargné par le traditionnel arrosage
C’est après le traditionnel lâcher de pigeons que la parade d’embarcations de toutes tailles quitte le port, devant une foule compacte massée de part et d’autre de la jetée. À bord du « bateau du Maire » et autour de Mgr Turini, le curé de la paroisse le Père Jean Clavaguera, le Maire de St Laurent Alain Got, celui de Baixas Gilles Foxonet, sans oublier Joëlle Iglésias-Ferrand qui fut maire 13 ans et reste très présente dans la mémoire des barcarésiens. Dépôt de gerbe au large après une bénédiction de Mgr Turini en mémoire aux marins disparus, très vite entourée de dizaines de plaisanciers venus co-célébrer l’événement. Retour à terre évitant de peu les seaux d’eau envoyés depuis de la jetée ou des proches embarcations, mais qui cette année « oublient miraculeusement » celle d’Alain Ferrand et de Monseigneur l’évêque.
Monseigneur Norbert Turini dit la messe en personne
Monseigneur Norbert Turini dit la messe en personne
Joëlle Iglésias-Ferrand, un Maire visionnaire
C’est à bord du Lydia, ce navire ensablé qui fait la fierté du Barcarès, que les pêcheurs offraient pour l’occasion les produits de la mer pour le traditionnel déjeuner donné en leur honneur. Alain Ferrand profite de l’occasion pour faire la promotion du projet phare de ces prochaines années, à savoir l’agrandissement du port « qui va redessiner le Barcarès de demain », soulignant « une décision et un acte visionnaires » du Maire de l’époque Joëlle Iglésias Ferrand à qui il rend un hommage appuyé, grâce au rachat tant décrié à l’époque des 13 hectares qui appartenaient à France télécom. « Le rôle des élus c’est de savoir se projeter vers l’avenir et de mettre l’option là où il faut et quand il faut », insistant sur le caractère éco-responsable et futuriste de ce qui est selon lui « un projet essentiel pour l’avenir de notre port, pour l’économie des professions liées à la mer et touristique de notre territoire », assurant par ailleurs qu’une dimension humaine serait conservée.
La journée festive s’est poursuivie par le « Défi du port », des cours de Sardane au village des pêcheurs, les chants de Havanères par le groupe « Llotja de Mar », un orchestre de musette avec le trio Hosselet et enfin à 23h le grand feu d’artifice pyromusical maintenu malgré les risques terroristes mais sous très haute surveillance policière publique et privée renforcée, pour le plus grand bonheur des nombreux estivants.
Lecture par Joëlle Iglésias-Ferrand
Lecture par Joëlle Iglésias-Ferrand
Départ en mer, au second plan Gilles Foxonet, le maire de Baixas
Départ en mer, au second plan Gilles Foxonet, le maire de Baixas
Salut aux estivants sur la digue
Salut aux estivants sur la digue
07

08

On se prépare à jeter la gerbe en mer...
On se prépare à jeter la gerbe en mer…
C'est fait !
C’est fait !
Les pigeons sont prêts à s'envoler...
Les pigeons sont prêts à s’envoler…
Vive la liberté !
Vive la liberté !

13

Une pose pour la postérité...
Une pose pour la postérité…
...et une pause apéro pour l'estomac une fois rentré au port (offert par les pêcheurs)

…et une pause apéro pour l’estomac une fois rentré au port (offert par les pêcheurs)

Brève intervention d'Alain Ferrand sur le pont d'accueil du Lydia
Brève intervention d’Alain Ferrand sur le pont d’accueil du Lydia
Un décor privilégié
Un décor privilégié
Monseigneur Turini à la table d'Alain Ferrand
Monseigneur Turini à la table d’Alain Ferrand
Le maire de St Estève Robert Vila est très fidèle au Barcarès et à son Maire
Le maire de St Estève Robert Vila est très fidèle au Barcarès et à son Maire
Alain Ferrand fait le service. Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire...
Alain Ferrand fait le service. Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire…

INCENDIE DE MONTALBA LE CHATEAU : LE BILAN

L’incendie qui s’est déclaré jeudi 11 août vers 8h00 sur la commune de MONTALBA le CHATEAU est désormais fixé. Au total, ce ne sont pas moins de 30 départs de feux qui ont été enregistrés dans la journée d’hier, dont 8 ont nécessité de relocaliser les moyens aériens, le principe étant d’attaquer les feux naissants pour éviter toute propagation. Malgré les incendies également en cours dans d’autres départements, les renforts demandés par le commandement du SDIS, y compris les moyens aériens comme les Canadairs, ont étés obtenus. 
Bilan
– Bilan humain : 6 blessés légers parmi les sapeurs-pompiers
– Surfaces : 1 100 hectares brulés + lisières
– Point particulier : la commune de RODES. Par principe de précaution, 60 habitants ont été évacués dans la salle des fêtes de la commune, 100 confinés à domicile. Des dispositions ont été également prises avec le maire de VINCA dans l’éventualité d’une évacuation.
– Près de 500 personnes ont pu être accueillies dans les centres d’hébergement d’urgence grâce à la mobilisation des maires des communes situées sur l’axe de la RN 116 (Ille-sur-Têt, Marquixanes, Prades, Ria-Sirach, Rodès, Villefranche de Conflent, Vinça)
– 25 enfants et 5 accompagnateurs d’un centre aéré de Ria-Sirach ont été accueillis au Parc des sports de Perpignan avant de reprendre la route en fin de soirée 
Circulation
– La RN 116 a été interdite à la circulation à 16h09 entre BOULETERNE et PRADES, puis à 18h30 entre PERPIGNAN (rond‐point de Rotterdam) et PRADES, ainsi que les routes départementales 2, 13, 21, 17, 35. Leur réouverture a été autorisée à 22h30 par le préfet
– Réseau ferré : la circulation des trains a été interrompue entre PRADES et PERPIGNAN. 40 usagers on été hébergés à la salle des fêtes de VILLEFRANCHE DE CONFLENT. Deux cars du conseil départemental ont été mis à leur disposition en fin de soirée pour leur permettre de regagner la plaine (2 personnes ont préféré dormir sur site) 
Moyens engagés
– Activation du COD en préfecture par Philippe VIGNES, préfet des Pyrénées-Orientales à 15h50 jusqu’à minuit
– Sapeurs-pompiers : SDIS 66 renforcé au total par 5 colonnes extérieures et 1 colonne des sapeurs-pompiers catalans, soit au total 600 pompiers
– Gendarmerie nationale , conseil départemental, DDTM, préfecture
– Moyens aériens : 3 Canadairs (dont 1 en renfort en soirée), 2 Tracker, 1 Dash, 1 hélicoptère bombardier d’eau, 1 avion de reconnaissance. 
Météo
Diminution de la Tramontane évoluant vers un régime de brise marine
01

PERPIGNAN : SOYONS FOUS DES JEUDIS… ÇA DÉCOIFFE !

02Les voyageurs intersidéraux d’Elektrik Cosmik posent leur soucoupe au cœur de la ville. Une impression d’irréalité aussitôt confortée par les Balladines et leurs blagues mutines, les échassiers des Souffleurs de Rêve, et cinq marionnettes géantes des Big Dancers qui imposent une autre humanité, décalée. 
La rumba déchaînée de Buenasuerte répond à l’accordéon luxuriant de Carles Belda. Billy passe par là. Que voulez-vous, Billy ne sait rien faire d’autre que buller… La chorale de la Casa, la Krazy Family rivalise de roucoulades avec les Femmes à barbe. Place des Poilus le bal bat son plein avec Pascal Perez et sa folle culture vinyle.
Arnaud Demoulins, le Raga Duo et Victor Badze semblent apprivoiser la nuit de leurs sons acoustiques mais un peu plus loin, c’est l’énergie vitale de Cavale et de Funky Style Brass et la lave balkanique de Taraf Goulamas ! Un peu de poésie faussement rétro avec l’orgue de Barbarie de Zanzibar et il ne vous reste qu’à assister à l’inauguration de la nouvelle fontaine de la ville, le Manneken Piss.
Les jeudis, c’est comme ça à Perpignan et nulle part ailleurs…

Retrouvez le programme complet de votre « Jeudi de Perpignan » sur :
www.perpignantourisme.com/lesjeudisdeperpignan
010304050607

POLITIQUE : PLEIN-AIR POUR LES JEUNES « LES RÉPUBLICAINS », « LA VRAIE DROITE, C’EST NOUS ! »

La caravane passe devant... des vieillards de plus de 50 ans !
La caravane passe devant… des vieillards de plus de 50 ans !
Demi-succès ou demi-flop, à chacun son interprétation, une chose est certaine, il n’y avait pas foule mardi sur la Place Méditerranée de Canet pour accueillir les jeunes « Les Républicains » qui, partis de Paris le 2 juillet au terme du congrès LR, effectuent une tournée des plages tout l’été. Plus grave, les jeunes « militants » se comptaient sur les doigts de la main ! On va dire qu’ils étaient tous occupés par un job d’été pour « consommer plus » et aider la France bien mal en point à se redresser… Mais quel dommage que ce rendez-vous manqué !
Reste qu’il y a du pain sur la planche pour le Président Requessens qui a pris la suite cet hiver de François Lietta, lui-même élu à 31 ans Président de la Fédération des P.-O., qui par son hyper-activité animait les jeunes pousses avec dynamisme et efficacité. Un déficit, entre autres, de communication ?
Comme toujours ce sont les « vieillards » de plus de 50 ans qui ont répondu présent, parmi eux plusieurs élus dont Maïté Sanchez Schmid (Adjointe à Perpignan), le Député Fernand Siré et le Maire de Canet Bernard Dupont qui faisait office de maître de Cérémonie. Autre hôte de marque et seul « gamin », le Député du Rhône LR Patrice Verchère en vacances à Canet, station qu’il fréquente avec fidélité depuis plus de 15 ans et qui répond toujours aux sollicitations de la Municipalité. Sans oublier Danièle Pagès, qui tout comme Fernand Siré sur la 2ème circonscription, est candidate aux prochaines Législatives sur la 3, au cœur de son fief historique puisque l’Adjointe perpignanaise est originaire des hauts cantons et des Angles. Quant aux autres maires de la circonscription, ils… avaient piscine !
Bernard Dupont en maître de céréponie accueillait Maïté Sanchez, Fernand Siré et Patrice Verchère
Bernard Dupont en maître de céréponie accueillait Maïté Sanchez, Fernand Siré et Patrice Verchère
Une preuve de dynamisme
Pour Bernard Dupont, « cette caravane est l’expression du dynamisme que l’ont veut aux (Les) Républicains » rappelant la nécessaire mobilisation de son parti en vue des échéances nationales de 2017. François Lietta voit quant à lui dans le passage de cette caravane à Canet une « preuve du dynamisme de la Fédération, une caravane de proximité puisqu’elle fait le tour de France » marquant un début de campagne pour « reprendre ce territoire à la gauche. Notre pays est dans une situation difficile, je n’ai pas besoin de vous convaincre, nous avons besoin d’une alternance politique » affirme-t-il.
Mais était-ce vraiment mieux avant ? Rien n’est moins sûr…
Que serait une intervention de Fernand Siré sans la blagounette ?
Que serait une intervention de Fernand Siré sans la blagounette ?
La vraie droite c’est nous !
De son côté, Fernand Siré affiche une grande complicité avec son « ami Bernard », Canet « un des fiefs des (de les) Républicains, avec un esprit qui correspond au mien, qui est celui de travailler pour tous sans s’enrichir. À Canet les gens participent et soutiennent leur maire et notre parti. C’est vous qui faites « Les Républicains », il faut se dégager de ce socialisme qui ne marche pas, on est dans un département qui est à 70% à droite et on se retrouve avec un Conseil Départemental et régional à gauche ! » rappelle-t-il. Avec un correctif objectif, dans ces 70% à droite, 46% votent pour le parti de Louis Aliot qui est devenu le 1er du département… Le Député n’est pas dupe en ajoutant « il ne faut pas se tromper de droite, la vraie droite c’est nous », tentant d’inverser la tendance qui donne plusieurs candidats FN gagnants sur le territoire aux prochaines Législatives, dont sa propre circonscription en danger. Sans oublier l’indispensable blagounette à deux balles réclamée par l’auditoire et qui fait toujours son petit effet… « Le 1er socialiste c’était Christophe Colomb : il ne savait pas où il allait, il ne savait pas ce qu’il cherchait mais il s’en foutait parce que le matériel n’était pas à lui ! ».
« La vraie droite c’est nous », oui mais laquelle ? Celle de Jupé, celle de Bayrou, celle de NKM issue de la droite ferme et désormais à la frontière de la gauche, celle de Laurent Wauquiez qui a fait le chemin inverse en flirtant désormais avec le FN ? L’électeur s’y perd quelque peu dans cette auberge Espagnole… Sans parler de l’ancien président largement responsable des attentats, en représailles à une politique étrangère pour le moins irresponsable consistant à massacrer aveuglément des populations civiles innocentes courageusement depuis les airs, jusque-là en toute impunité !
Le très droitier Patrice Verchère fait une intervention remarquée !
Le très droitier Patrice Verchère fait une intervention remarquée !
Pas de confrontation virile
Le Député du Rhône « Off Shore » Patrice Verchère, après avoir confirmé que « Fernand Siré met un peu d’humour à l’Assemble Nationale », fait un peu de politique politicienne, à l’évidence son terrain de jeux favori, « Il va y avoir des primaires, des divergences il y en a mais il ne faut pas qu’il y ait de confrontation trop virile. Au bout d’un moment il va falloir qu’on se réunisse, surtout la chose la plus essentielle c’est de maintenir cette unité de la famille politique que nous représentons, pour gagner il faut être unis, il n’y a pas de miracle ! Il faut toujours se méfier du score du Front National qui va être élevé, mais aussi ne pas sous-estimer François Hollande. Bien que son bilan soit catastrophique, on ne sait jamais, la manipulation des trotskistes à ses côtés pourrait occasionner des surprises ! Il faut être vigilants et être unis pour gagner l’année prochaine, c’est tout ce que je souhaite pour notre pays » conclut-il.
Le Président Lietta maquille la plaque du  combi de hippies des années '60...
Le Président Lietta maquille la plaque du combi de hippies des années ’60…

LE BARCARÈS – FÊTE DES PÊCHEURS : LE PROGRAMME COMPLET

Chaque année, la ville renoue avec son histoire la plus profonde à l’occasion de la « Fête des pêcheurs et des plaisanciers ». Ce grand rendez-vous de la saison estivale est l’occasion de rendre un hommage appuyé au monde de la mer, de la plaisance et surtout de la pêche artisanale.
Tous les 15 août, le port du Barcarès est le point de départ d’une parade de bateaux qui s’achève par un dépôt de gerbe en mer et une bénédiction en hommage aux marins disparus.
C’est le point d’orgue d’une journée rythmée par de nombreuses festivités qui débute par une procession ralliant le port de pêche depuis le parvis de l’église du village.
Cette journée est traditionnellement clôturée par un déjeuner aux saveurs méditerranéennes qui sera servi aux invités, cette année encore sur les ponts du Lydia.
Une journée à ne manquer SOUS AUCUN PRÉTEXTE !

Lire notre article de 2015… :
« UNE STATION QUI AVANCE, QUI SE STRUCTURE ET QUI ATTIRE DE PLUS EN PLUS DE MONDE« 
PROGRAMME 15 août 2016

POLITIQUE : LA MINISTRE DU TRAVAIL AUTORISE LE LICENCIEMENT D’UN SALARIÉ PROTÉGÉ D’AIR FRANCE

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM
Nous l’avons appris hier matin : la ministre du Travail, Myriam El Khomri, a validé le licenciement d’un salarié d’Air France : il s’agit d’un syndicaliste accusé d’avoir « pris part aux violences ayant émaillé le comité d’entreprise de la compagnie aérienne le 5 octobre 2015″, à l’issue d’une manifestation contre des suppressions d’emplois annoncées dans le cadre d’un Plan social de redressement de ladite entreprise.
Au regard des événements – et à n’en pas douter des informations recueillies dans le cadre de l’enquête – cette décision de la ministre est logique et tout à fait justifiée. Que je sache, nous sommes (encore) dans un État de droit(s), avec donc des devoirs et des droits qui incombent à chaque citoyen. Le plus surprenant, ou plutôt le plus inquiétant, c’est la réaction en chaîne de personnalités, telle la sénatrice socialiste Marie-Noëlle Lienmann qui s’insurge, s’indigne, estimant sur les ondes qui veulent bien accueillir son propos « Que cette décision est une grande maladresse, un mauvais signal pour le monde syndical (…) « . On croit rêver !
Sans aucun doute, le syndicaliste sanctionné aujourd’hui a surestimé le degré de protection que lui donne son implication syndicale. Il a oublié qu’au contraire sa fonction de délégué syndical l’oblige à une démarche exemplaire s’agissant de son comportement, de ses initiatives, de son relationnel, à être donc encore plus responsable que tout autre salarié dans l’entreprise. Il y a eu dans le cas présent une agression physique contre un cadre de l’entreprise. Les images ont fait le tour du monde. Le préjudice pour l’image de notre pays véhiculée à l’étranger est incalculable, inchiffrable !
Non Madame Lienmann, vous vous trompez lourdement, vous faites fausse route, car, en l’occurrence, « le mauvais signal », comme vous dîtes, aurait été que vos amis socialistes, qui sont aux commandes du pays, qui nous gouvernent, laissent faire sans réagir, sans sanctionner. En la matière, et en d’autres termes, la ministre du Travail a fait son job. Il n’y a rien de politique dans cette décision. Simplement du bon sens et l’application des textes dans le respect de nos valeurs républicaines. Un point c’est tout.
LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
décembre 2019
D L Ma Me J V S
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031