DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

décembre 2018
D L Ma Me J V S
« nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Autour de Perpignan

GROUPEMENT DE GENDARMERIE DES PYRÉNÉES-ORIENTALES : PATRICK ALEXANDRE, CE « HÉROS », RACCROCHE L’UNIFORME

« LE PROCHAIN DISCOURS, C’EST PAS MOI QUI PARLERAI ! »

Le Colonel Poumeau de Lafforest et le Capiatine Alexandre
Le Colonel Poumeau de Lafforest et le Capiatine Alexandre
C’est après 37 ans de bons et loyaux services que le clap de fin a retenti pour « Renard Argenté », et c’est devant une trentaine d’amis et collègues triés sur le volet que Patrick Alexandre a fait ses adieux à l’Institution qu’il a brillamment servie. Il est comme ça le Capitaine, pas de faux-semblants, il n’invite dans son univers et à sa table que les amis.
En Chef suprême du groupement de Gendarmerie des P.-O., c’est le brillant Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest qui salue en premier le départ de son futur ex-collaborateur, « 37 ans de nuits, 37 ans de week-end, 37 ans de petits sacrifices offerts à la sécurité de nos concitoyens » souligne-t-il en préambule, tout en précisant s’être affranchi de la traditionnelle « nécro. » pondue par les services en pareille circonstance, « j’ai pris un peu de légèreté » sourit-il.
L’HOMME DU CHIFFRE ET DU RECOUPEMENT
Structuré par l’école de guerre, le Colonel retient trois caractéristiques du « demi-Dieu » du jour
La première est d’être un héros de Gendarmeries Départementales, à comprendre selon son double sens… « Vous avez vogué sous diverses contrées, il y a autour de vous des légendes, des histoires, des affaires judiciaires et vous avez servi quatre fois en outre-mer : en Martinique, en Polynésie à Bora-bora et Papeete et… dans les Pyrénées-Orientales ». Avec l’habitude on se fait à l’humour du chef… « Un pur produit de la Brigade Territoriale, ce guichet unique qui prend tout dans la figure, vous y avez tenu tous les postes possibles, jusqu’à patron de grosses Brigades.
Mais aussi un brin moqueur : un héros au sens plus courant, puisqu’il a tourné « La Brigade », cette excellente série de 7 épisodes consacrée à la Gendarmerie, alors qu’il commandait celle de Canet.

(LIRE : http://www.directsud.eu/?p=4651 et http://www.directsud.eu/?p=6473)

Patrick Alexandre dans son bureau
Patrick Alexandre dans son bureau
La deuxième caractéristique est celle d’un homme fait pour le soleil, « De toutes vos affectations, la plus au Nord est à l’estuaire de la Gironde », et enfin la troisième reconnue est celle d’être un expert respecté des Pyrénées-Orientales, 17 ans dans le département ont fait de lui un spécialiste de ce territoire parfois difficile.
C’est aussi celui dont il se moquait à son arrivée il y a 4 mois à la tête du groupement. « D’abord j’ai cru que vous étiez trader, j’avais quelqu’un qui se baladait avec des oreillettes bluetooth, on a l’impression que vous vendiez des actions en direct. J’ai ensuite pensé que vous étiez cordonnier ou maître d’école, le trader d’hier se baladait en blouse bleue dans les mêmes couloirs autour de la machine à café… L’humour du chef…
Plus sérieusement, le Capitaine Alexandre est reconnu par sa hiérarchie comme « l’homme du chiffre et du recoupement » pour avoir, avec son équipe, élucidé bien des affaires sensibles. Reconnu également comme un officier « central à la Gendarmerie Départementale », avec « flegme et distance ». Le Colonel souligne un « parcours dont vous pouvez être fier, cette Maîtresse jalouse qu’est la Gendarmerie vous rend totalement à Françoise, votre épouse ».
Si vous êtes là c'est parce que je vous aime bien
Si vous êtes là c’est parce que je vous aime bien
SI VOUS ÊTES LÀ, C’EST PARCE QUE JE VOUS AIME BIEN
Les adieux pleins d'humour du Capitaine
Les adieux pleins d’humour du Capitaine
Une intervention à « la volée » du « héros du soir » qui reconnaît ne jamais écrire de discours, rappelant en préambule que « si vous êtes présents, Didier a l’habitude de ce discours là, parce que je suis assez franc dans ce domaine là, c’est que quand j’invite quelqu’un, c’est parce que je l’apprécie. Je n’invite jamais quelqu’un par obligation, si vous êtes là c’est parce que je vous aime bien, et tous ceux que je n’aime pas, je ne les ai pas invités ». Voilà qui a le mérite d’être clair et sincère, pour un 10ème discours de départ de fin de carrière. « Le prochain départ, c’est pas moi qui parlerai », ajoute-t-il avec cet humour qui a contaminé tout le Groupement…
CHAMPION DU MONDE
Arrivé en 2001 dans les P.-O. tout d’abord à St Laurent de la Salanque, il créé ensuite la Brigade de Bompas, il y apprend les statistiques et ses chiffres de la délinquance qui ont augmenté menant à une sanction du Commandant de Région, pour finir par une baisse de 25% des délits. « Comme j’étais le champion du monde, on m’a muté à Canet, la plus grosse Brigade du Département… on devient une star, on passe à la télé, suivis pendant 4 mois 24h/24 par des journalistes ! ». Pour la petite histoire, Jennifer qui était également « vedette » dans la série a « adopté » le couple Alexandre, « Nous sommes devenus ses parents ».
Anecdotes portant sur les dernières années dans le département, un mot pour chacun, un pour chaque service, du CORG à la Brigade Cynophile dont la chienne Lou est « fiancée » avec le Chien du couple Alexandre, rires complices avec ce public d’amis tout acquis, un discours « officiel » qui s’est terminé tard dans la soirée par un somptueux buffet préparé par l’épouse-cuisinière…
Pas de doute, c’est confirmé, le Capitaine Alexandre n’est pas qu’un officier de qualité, il est aussi un être humain attachant et plein d’humour !
Bonne retraite au Renard Argenté !

Texte et photos : Didier ALLIZARD

LIRE ÉGALEMENT
CORG et PATRICK ALEXANDRE À CANET :
http://www.directsud.eu/?p=10577

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Le cadeau du Groupement
Le cadeau du Groupement
Françoise et Patrick Alexandre
En guise de nécro

En guise de nécro…

08
Un buffet Made in Françoise Alexandre
Un buffet Made in Françoise Alexandre
10COUV

LE SOLER : L’ENSEMBLE DU CONSEIL MUNICIPAL VOTE À L’UNANIMITÉ CONTRE LE CONTOURNEMENT TGV LES SOLER / RIVESALTES DE LA FUTURE LIGNE TGV MONTPELLIER / PERPIGNAN

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Dans le cadre de l’enquête publique sur le projet d’intérêt général (PIG) concernant la réalisation de la future ligne ferroviaire à grande vitesse reliant Perpignan à Montpellier, le jeudi 15 novembre 2018, le Conseil Municipal de la ville du Soler a voté à l’unanimité pour la ligne TGV mais contre le contourne Perpignan qui couperait la ville du Soler en deux. 
LE SOLER PROJET TGV 450Depuis les toutes premières études en 2012, cette position a été soutenue par François CALVET, en sa qualité de Maire du Soler et de parlementaire. Depuis cette date, François CALVET a fait délibérer le conseil municipal du Soler à 5 reprises avec toujours la même position contre ce contournement de Perpignan. Il a d’ailleurs animé activement des réunions de concertations dont la dernière a été organisée avec l’ensemble des maires des communes concernées par le contournement. Si toutefois ce contournement devait voir le jour, François CALVET a exigé que la traversée du Soler soit réalisée en souterrain.
« S’il est indiscutable que la liaison TGV doive relier les villes de Perpignan et Montpellier, cela ne doit en aucun cas se faire au détriment des territoires et du bon sens. Le contournement de Perpignan, outre son coût excessif, est totalement inutile pour le frêt qui est loin d’être saturé, pour la ville de Perpignan qui va irrémédiablement perdre en attractivité et en desserte, et surtout pour Le Soler qui est la seule commune traversée du Nord au Sud dans sa partie urbaine. La ville du Soler n’est pas la seule à tenir cette position puisque le 26 novembre dernier la majorité des élus siégeant au Conseil Communautaire de Perpignan Méditerranée Métropole s’est prononcée pour la ligne TGV Perpignan/Montpellier mais contre le contournement Le Soler/Rivesaltes. Le Président Jean-Marc PUJOL a d’ailleurs confirmé l’ineptie de ce projet de contournement inadapté au territoire » déclare François CALVET, Sénateur des Pyrénées-Orientales.
De nombreuses raisons sont à l’origine de ce vote. Un tel ouvrage entre Le Soler et Rivesaltes entraînera des nuisances certaines pour les populations et l’environnement des communes concernées.
Le coût estimé de ce contournement de près de 600 millions d’€uros n’est pas légitime dans la mesure où le trafic ferroviaire est très loin d’être saturé.  La SNCF a d’ailleurs confirmé lors du comité de pilotage de 2015, que le trafic ne serait éventuellement saturé qu’à l’horizon 2050. La réalisation de ce contournement aurait pour conséquence directe de compromettre l’activité de l’actuelle gare TGV de Perpignan.
De plus, à l’origine, le contournement ne devait accueillir qu’une ligne voyageurs. Or, le dossier mis à l’enquête publique aujourd’hui acte le principe d’une ligne mixte voyageurs et frêt uniquement sur le contournement de Perpignan. A partir de Rivesaltes la ligne redevient voyageurs.
« Ce qu’il faut comprendre, c’est que nous ne sommes pas contre le raccordement à grande vitesse entre Perpignan et Montpellier. Nous sommes conscients que cela permettra aux voyageurs de gagner près d’une heure pour relier la capitale depuis Perpignan et que cela offrira à notre département des retombées touristiques et économiques. Ce que le Conseil Municipal de la ville du Soler dénonce par son vote, c’est le choix inadapté et déconnecté des réalités locales de ce tracé qui contourne Perpignan alors que les infrastructures de la nouvelle gare ont été prévues pour accueillir cette ligne grande vitesse. Ce que le Conseil Municipal de la ville refuse catégoriquement, c’est que ce futur tracé coupe littéralement la ville du Soler en deux ! »  a déclaré le Maire du Soler, Armelle REVEL-FOURCADE.
Par ailleurs, le Maire Armelle REVEL-FOURCADE et le Sénateur François CALVET ne manqueront pas de suivre ce dossier de très près. Ils ont rencontré le Directeur du Projet TGV pour lui faire part de l’inquiétude des administrés impactés par ce projet et de la position constante et catégorique du Conseil Municipal de la Ville.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN – « JEAN-BAPTISTE », UNE CLOCHE CIVILE SYMBOLE D’UNE PAIX DURABLE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

DIOCESE-Signature-donnonsaudenier-140518

02 450L’initiative est à porter au crédit de l’association des Amis du Carillon de la Cathédrale de Perpignan.
Pour commémorer le centenaire de l’armistice de la Première Guerre Mondiale et garder une trace de cet anniversaire historique, les membres de l’association ont imaginé le projet d’une cloche civile de la Paix, installée sur le mur pignon de l’église primitive Saint Jean Le Vieux (mitoyenne de la Cathédrale) et qui ferait raisonner l’hymne de la Paix dans les rues de la cité catalane.
Une idée soutenue dès les premières heures par l’Église catholique des Pyrénées-Orientales, affectataire du culte pour l’ensemble des édifices religieux de la cité Bartissol.
Ce projet est devenu une réalité. La cloche a été fondue en octobre dans les ateliers de la fonderie
Voegelé à Strasbourg. Elle a été baptisée Jean Baptiste, en référence au patron de la ville de Perpignan et en porte les armoiries sur son flanc. Elle a pour parrain et marraine, deux personnalités qui illustrent à la fois le devoir de mémoire, le lien intergénérationnel et la transmission : Pauline Letoret jeune porte-drapeaux du Souvenir Français de Perpignan et Louis Ausseil. Elle porte également le logo et la devise de la République française pour affirmer son caractère civil.
La cloche de la Paix sera officiellement présentée au public le vendredi 9 novembre 2018 à 18h à la Cathédrale Sainte jean Baptiste. Son baptême et sa bénédiction seront célébrés le dimanche 11 novembre à 8h45 par Monseigneur Norbert Turini, Évêque de Perpignan Elne, en la Cathédrale St Jean Baptiste.
Cette cérémonie sera suivie d’un concert de Carillon à 10h, joué par Elizabeth Vitu Carillonneuse dela Cathédrale Saint Jean Baptiste et l’une de ses élèves de la classe de Carillon de Perpignan.
Les musiciennes interprèteront un répertoire de pièces marquantes de la fin Grande Guerre.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
0103

CANET-EN-ROUSSILLON : ROMAIN GRAU EN TERRE FRONTISTE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

DOSSIER EN FIN D’ARTICLE

Par Didier ALLIZARD 
02 450Le Député LREM Romain GRAU était en réunion publique à Canet-en-Roussillon lundi 22 octobre, à la fois pour détailler, expliquer et défendre les grandes orientations du Gouvernement et du territoire Catalan, mais aussi pour soutenir Thibault PUYBOUFFAT qui devrait se présenter comme tête de liste LREM et croiser le fer en 2020 avec Stéphane LODA qui espère succéder au Maire actuel Bernard DUPONT.
En effet, l’image de ce dernier est à ce point dégradée dans la population canétoise, y compris dans ses soutiens de la première heure, qu’il préfère singer François Hollande en partant la tête haute et éviter une déculottée de première ! Les deux dernières réunions publiques du début de l’été ont sans doute marqué son esprit qui fait enfin preuve d’un peu de clairvoyance et d’intelligence politique, les têtes se tournent à son passage et les mains restent à l’écart, voilà à quoi mène le manque d’humanisme et d’empathie…
Romain Grau est largement revenu sur la situation catastrophique de la France avec ses 2300 M€ de dettes dont aucun budget n’a été voté à l’équilibre depuis… 1974, c’était rappelons-le sous l’ère Giscard dont le 1er Ministre était Raymond Barre.
Il a également largement évoqué les « gloires magistrales » du département, son économie catastrophique, son tourisme sous-exploité par des incompétents au CDT, l’abandon à son triste sort du Palais des Rois de Majorque, son taux de RSA record, son agriculture en jachère…
Comme se doit tout prétendant au fauteuil de 1er Magistrat, la gestion de la ville de Perpignan n’a pas été épargnée, Municipalité dont, rappelons-le, il fut le 1er Adjoint pendant de nombreuses années… Sa saleté, son insécurité, son urbanisme selon lui en pleine dérive, conduite par l’Adjoint Olivier Amiel lui aussi candidat au poste de Maire sous l’étiquette du micro-parti d’extrême-droite « Les Républicains« , contre le tenant du titre qui sollicite À LA FOIS l’investiture de LR et de LREM, sans grande chance de l’obtenir… Sans oublier le copinage, le dernier en date étant la nomination par le seul fait du Prince du Directeur de Cabinet de Jean-Marc Pujol à la direction de l’OPH, Michel Sitja. C’est un énorme OUF de la part des fonctionnaires de la Ville et la Communauté Urbaine, mais un gros boulet qui arrive à l’Office HLM ! Chacun sa croix…
Pour lui succéder : à Perpignan Caroline Ferrière et à la Communauté Urbaine Lauriane Josende.
Elles sont toutes deux Conseillères Municipales, respectivement à Perpignan et à Sainte-Marie, et devront démissionner, les fonctions étant incompatibles. Lauriane Josende est également Sénatrice remplaçante de François Calvet, mais rien ne lui interdit de poursuivre sa mission de représentation ponctuelle 
de représentation ponctuelle et bénévole.
Une réunion descendante qui s’est achevée à plus de 21h30 après des échanges constructifs avec la trentaine de personnes présente qui, selon les organisateurs, se renouvellera.
À noter la présence dans l’auditoire de la Conseillère Municipale Marguerite Arenas, qui après avoir été élue sur la liste Dupont, est immédiatement passée dans une opposition destructrice dès qu’elle a su qu’elle ne serait pas adjointe…
Successivement sur la liste d’Arlette Franco mais fâchée en cours de mandat, sur celle de J.Jacques Gueffier, même punition, fâchée en cours de mandat, sur celle de Bernard Dupont : fâchée le jour de l’intronisation du Roi… Un conseil à LREM : le cadeau empoisonné de l’équipe sortante, FUYEZ ! 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
01 650TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Alimentation page 01TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Alimentation page 02TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Climat page 01TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Climat page 02TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Programmation Militaire page 01TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Programmation Militaire page 02TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Tract rectoTRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Tract versoADHÉSION LREM OCTOBRE 2018

 

THÉÂTRE : JEAN PIAT EST MORT

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Jean Piat est mort hier 18 septembre 2018, il allait avoir 94 ans le 24 septembre.
Il s’était produit pour la dernière fois à Canet le 18 octobre 2009 dans le théâtre qui porte son nom, en présence de feue Arlette Franco, alors Députée-Maire, déjà très malade et décédée le 31 mars 2010.
Le comédien avait gentiment bavardé avec une poignée d’élus après la représentation et avait beaucoup impressionné par son immense talent et par son humilité.

Retour sur un article publié le 23 octobre 2009
dans « Le Petit Journal » par Didier ALLIZARD :

VOUS AVEZ QUEL ÂGE ?
Evènement théâtral : Jean Piat à Canet

ARLETTE FRANCO : « BLANCHE-NEIGE » ?
Vous avez quel âge, Jean Piat ne lui posait pourtant pas la question, Arlette Franco y répond pourtant à la fin de la représentation et l’intéressée avait bien préparé la répartie : « Je suis plus jeune que Blanche neige ! » Amusé, Jean Piat attend la suite. « Elle est née en 1938 et moi en 39, j’ai donc un an de moins ! ».
JP 450 01ON EST TOUJOURS LE JEUNE OU LE VIEUX DE QUELQU’UN
Vous l’avez compris, Jean Piat faisait sa rentrée samedi dernier au théâtre de Canet qui porte son nom, à guichets fermés devant 242 spectateurs. Cette 4ème saison s’ouvre sur une pièce en trois actes signée Françoise Dorin sur le thème du temps qui passe inexorablement en abîmant tout sur son passage et de la vieillesse qui arrive sans qu’on s’en aperçoive. « … le temps aux plus belles choses se plaît à faire un affront et saura faner vos roses comme il a ridé mon front… ». Seul sur scène, assis derrière un bureau directorial, le grand Jean Piat fait merveille et tient son public en haleine pendant 1h20, partagé entre rire et moquerie. Des autres bien-entendu… Que répondre à cette question « Vieillir, ça vous fait peur ? » et « Vous avez quel âge ? » Questions dérangeantes, il faut bien l’avouer… à partir d’un certain âge ! Sinon « qu’on est toujours le jeune ou le vieux de quelqu’un » ! Une seule solution, comme souvent d’ailleurs, l’humour, du moins pour ceux qui ont la chance d’en être dotés, les autres ne comprendront sans doute pas… C’est ce que fait Jean Piat dans  » Vous Avez Quel Âge ? « , avec un talent et un sourire qui, eux justement, défient le Temps.
Jean Piat et Arlette Franco
Jean Piat et Arlette Franco
La pièce commence par un entretien téléphonique avec un ministre qui lui propose de le devenir à son tour, transformant celui de la « Jeunesse et des sports » en « Vieillesse et de son sort »… Tout s’enchaîne dans un « tête-à-tête » avec le public…
QUELQUES EXTRAITS :
« D’accord ! L’âge recule ! Ainsi hier… ou plutôt avant-hier, les femmes, sans défense contre les attaques du Temps renonçaient à séduire, à la trentaine. Les hommes, à la quarantaine bedonnante, payaient cher les illusions de l’oreiller ! Les couples, à la cinquantaine, ne comptaient pour se distraire que sur leurs souvenirs !
D’accord ! Aujourd’hui, les trentenaires batifolent ! Les quadragénaires envisagent une éventuelle descendance ! Les quinquagénaires courent, voyagent, divorcent et repartent pour un tour !
D’accord. Le Temps n’est plus ce qu’il était. Il a subi les attaques des anti-âge, des anti-rides, des anti-relâchement, des pro-régimes, des pro-gym et des pro-jogging ! D’accord ! Le Temps a reculé… Mais il est toujours là, à nous guetter, comme un gros chat sournois, au coin du premier bourrelet ou du premier essoufflement. Impossible de lui échapper… Alors ? Comment le supporter, ce compagnon de voyage incontournable ? En suivant ses tours et détours dans le miroir joyeusement déformant de l’humour ».
Un Jean Piat très en forme malgré ses 85 ans et quelques difficultés à se déplacer suite à une opération de la hanche il y a trois ans, mais attention, le talent est intact et les réponses sous forme de citations sont prêtes : « Pour avoir l’air frais, il faut venir du dehors » (Jean Gabin) . Et encore : « on a beau être bien conservés, ce n’est jamais que de la conserve ! ». Lors de retrouvailles : « Vous ne bougez pas ! Si si, encore un peu… ».
RENCONTRE AVEC UNE POIGNÉE DE PRIVILÉGIÉS
Fin du spectacle sous un tonnerre d’applaudissements, seuls quelques privilégiés le voient réapparaître dans la salle après dix minutes de repos. C’est un Jean Piat décontracté qui vient embrasser tendrement Arlette Franco, Député-Maire de Canet, une grande complicité les unit visiblement, ému de la retrouver après son épreuve de santé. Une trentaine de minutes d’échange amical, retour, explications et commentaires sur la pièce, anecdotes personnelles, point de vue sur notre société. Le temps qui passe et qui atteint aussi le comédien, handicapé par cette jambe qui se dérobe parfois, la vie quoi ! Marthe et Juliette, spectatrices égarées dont c’est l’anniversaire, obtiendront même une photo assises sur les genoux du comédien. Un moment rare, que personne n’oubliera, passé avec ce grand Monsieur simple discret et cultivé. « A l’année prochaine Arlette, si Dieu me prête vie », conclut-il en embrassant affectueusement la Député-Maire qui quitte le théâtre. La classe, tout simplement !
 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Jean PIAT 23.10.09

JP-AF (06)

 

JP-AF (04)

JP-AF (05)

JP-AF (02)

Vous avez quel âge - Article publié

PYRÉNÉES-ORIENTALES – MILLAS : RÉOUVERTURE DU PASSAGE À NIVEAU MAUDIT

Huit mois après le terrible accident de car percuté par un TER qui fit six victimes mortelles parmi les enfants qui rentraient du collège ce 14 décembre 2017, alors que l’enquête judiciaire confiée au parquet de Marseille est toujours en cours, une première étape sera franchie dès 6 heures le 22 septembre 2018 avec la réouverture de ce passage à niveau qui voyait un trafic de 4000 passages par jour.
01 450Le Préfet Philippe Chopin et la Présidente du Conseil Départemental Hermeline Malherbe avaient convié la presse en Préfecture pour apporter toutes les précisions sur ce dossier « qui n’a pas été traité comme un autre dossier et qui a une dimension émotionnelle très forte, on a vraiment une pensée pour les victimes et leurs familles » tiendra à dire Philippe Chopin en introduction.
Une fermeture de moins en moins respectée
Le Département qui est en charge des routes a dû arbitrer entre une justice qui diligente expertises et contre-expertises et qui tient à conserver la scène de l’accident aussi intact que possible, et une pression très forte à la fois des professionnels, des particuliers et des deux maires de communes concernées pour le rétablissement de cet axe contournant le village de Millas, qui connaissait des problèmes de sécurité avec cet afflux de circulation transitant par son centre ville. À quelques jours de la rentrée des classes il y avait urgence, d’autant que l’interdiction de passage était de moins en moins respectée par les usagers, qui pour certains, n’hésitaient plus à déplacer les blocs de béton pour passer. « À chaque fois que le service des routes remettait les blocs de bétons ils étaient déplacés deux heures après, juridiquement la route était fermée, les gens étaient en infraction, imaginez la responsabilité de la Présidente et de moi-même s’il y avait eu un accident, alors qu’un arrêté de fermeture avait été pris que personne ne respectait ! À un moment il faut être pragmatiques, on a essayé de faire coller le juridique avec la réalité » indique Philippe Chopin.
02Ligne toujours interrompue
En pratique, plusieurs aménagements provisoires ont été réalisés, des blocs de béton ont été installés de chaque côté de la route incluant la voie ferrée diminuant l’emprise de la voie, avec une vitesse ramenée de 70 à 50 Km/heure, l’installation d’un panneau « Circulation des trains interrompue » et celui annonçant le passage à niveau masqué. Par ailleurs la SNCF a demandé de protéger la barrière pour empêcher qu’elle s’abaisse inopinément, mais aussi que des éléments de preuves puissent être sauvegardés. Même si force est d’admettre qu’avant cet aménagement chacun y avait accès librement…
Cette installation est évidemment réversible en prévision du jour où la Magistrate en charge du dossier d’instruction autorisera la réouverture de la ligne de chemin de fer, sans qu’aucune date ne soit fournie par la SNCF et sans qu’aucune pression ni intervention de la part des élus ou même du représentant de l’État ne soit envisageable, particulièrement tant que l’enquête est en cours, indépendance de la justice oblige.
Dans cette séquence précise, on ne peut que souligner l’action déterminée du Préfet Chopin et de la Présidente Malherbe qui ont négocié énergiquement pour parvenir à cette solution de compromis et de bon sens, tant avec la justice que directement avec le Président de SNCF Réseau.  
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Sur site 01Sur site 02Sur site 03Sur site 04Sur site 05Sur site 06Sur site 07Sur site 08Sur site 09Sur site 10Sur site 11040503COUV

LE BARCARÈS – PLUS DE 15000 « TEUFERS » : UN NOUVEAU GROS SUCCÈS POUR ALAIN FERRAND

« SI ON VEUT ALLER LOIN, IL FAUT VOIR GRAND ! »

ÉDITION 2018 DE L’ELECTROBEACH 

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Par Didier ALLIZARD
Le succès d’un des évènements phare de la célèbre station Catalane ne se dément décidément pas, ce n’est pas moins de 15.000 « teufers » de 48 nationalités qui étaient présents dès l’ouverture du plus grand Festival de musique électronique de France, en présence des meilleurs DJ du monde, offrant magie, ambiance et surprises aux festivaliers.
01
Après une visite amicale du site dans son intégralité du Préfet Philippe Chopin, le maire Alain Ferrand s’est activé toute la soirée pour que cette fête ne souffre d’aucune imperfection, particulièrement attentif aux nombreux invités du Lydia, ce bateau des sables qui offre une vue imprenable sur la plus grande scène de France, avec l’aide précieuse de l’ancien Maire du Barcarès Joëlle Iglésias Ferrand en parfaite Capitaine de bord qu’elle connaît « quelque peu »…
0230 M€ DE RETOMBÉES ÉCONOMIQUES
On notait la présence de nombreux élus « amis » des communes avoisinantes, le Sénateur Jean Sol, les Maires amis de toujours de Saint-Laurent de la Salanque, de Baixas, de Peyrestortes, de Torreilles, de Saint-Estève, le Maire putatif de Béziers en 2020 Jason Onderwater, mais en l’absence du Maire de Perpignan J.Marc Pujol sans doute retenu sur un autre évènement.
« Il y a tous les ingrédients pour que cette édition soit un succès, c’est près de 3 M€ de budget d’artistes, c’est un festival qui a l’ambition de voir grand, si on veut aller loin il faut voir grand. Ce festival montre notre capacité à voir grand, c’est important pour une ville comme le Barcarès, ce genre de manifestations permet de faire rayonner la ville, mais aussi un rayonnement Départemental, de la Communauté Urbaine et de cette belle région qu’est l’Occitanie »
déclarait Alain Ferrand lors de sa brève intervention.
03OÙ EST DONC LE MAIRE DE PERPIGNAN ?
Avec un regret clairement exprimé : « Nous les élus du Barcarès on se sent un peu seuls, on n’est pas très aidés, heureusement qu’on a la Région avec nous, parce que si on n’avait pas la région avec nous, on serait tout à fait seuls, je tiens à le dire, alors que ce festival apporte une économie importante, on l’a fait chiffrer c’est 30 M€ d’économie locale induite, pour nous c’est un très gros budget d’investissements, et quand on se sent compris, aidés par une grande institution qu’est la Région grâce à la vision de Madame Delga, on arrive à pérenniser ce rendez-vous. Je regrette qu’il n’y ait pas le Maire de Perpignan et Président de la Communauté Urbaine (J.Marc Pujol – NDR), qu’il n’y ait pas la représentante du Département (Hermeline Malherbe – NDR), si on veut que ce genre de rendez-vous se pérennise, il est clair que la commune seule ne peut plus le supporter et ne le supportera pas longtemps. Heureusement que nous avons une prise de conscience de la Région ! Nous sommes devenus le premier festival de France de musique électro., c’est un élément culturel important, nous sommes devenus le 3ème festival de France tout confondu, c’est pour nous une fierté, grâce à cet événement nous avons une visibilité nationale et internationale, et au niveau touristique ça a du sens ! ».
04
Entendra-t-on cet appel du cœur depuis la Loge, rien n’est moins sûr quand on connaît l’état désastreux des finances de la Communauté Urbaine dirigées par le Maire de Canet Bernard Dupont, évidemment absent à cette inauguration (mais qui sait se déplacer lors de la campagne des Régionales…), avec pas moins de 500 M€ de dettes pour un budget de fonctionnement sensiblement identique, presque 100% du PIB, soit une Communauté Urbaine proche de la faillite !

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
05

LA MÉDITERRANÉE À VÉLO… …D’ATHÈNES À CADIX

Inauguration du tronçon Le Perthus / Le Barcarès 

Également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

DOSSIER COMPLET EN FIN D’ARTICLE

Par Didier ALLIZARD
C’est en présence de la Présidente du Conseil Départemental Hermeline Malherbe que l’itinéraire cyclable balisé entre le Perthus et Le Barcarès était inauguré jeudi, programme majeur de développement baptisé « Itinéraire EuroVelo8″, qui constitue un projet Européen ambitieux reliant l’Espagne à la Grèce le long de la Méditerranée, soit pas moins de 5888 Km à travers 11 pays.
Départ jusqu'au lieu de l'inauguration, soit 2 km de piste aménagée
Départ jusqu’au lieu de l’inauguration, soit 2 km de piste aménagée
LES P.-O. : UNE DESTINATION VÉLO
Pour les seules Pyrénées-Orientales, le coût de l’opération représente une charge de 13 M€ dont le financement se partage entre l’Europe, l’État, la Région, les Communes et les Intercommunalités concernées. Un effort important au bénéfice des habitants proches du tracé, mais aussi des touristes dont on peut espérer une retombée économique chiffrée à 49.000 €uros par an et par kilomètre, avec un objectif avoué de devenir « une destination vélo ». L’itinéraire en site propre n’est à ce jour aménagé qu’à hauteur de 44%, l’objectif à atteindre pour l’isoler entièrement de la circulation est de 50% en 2020 et 170 Km de routes supplémentaires d’ici 2022. À noter que le Département des P.-O. prend également part à un autre projet d’intérêt National qui devrait relier Le Barcarès à Bayonne, soit un itinéraire de 600 Km.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
La Présidente Malherbe en tête de peloton
La Présidente Malherbe en tête de peloton
03
En 2ème position le Maire de St Hypolite, Mado Garcia-Vidal
En 2ème position le Maire de St Hypolite, Mado Garcia-Vidal
0506
L'inauguration se prépare
L’inauguration se prépare
C'est fait !
C’est fait !
MGV distribue le ruban tronçonné
MGV distribue le ruban tronçonné
Brève intervention d'Hermeline Malherbe
Brève intervention d’Hermeline Malherbe
L'adjoint représentant Alain Ferrand absent en raison d'un deuil familial
L’adjoint représentant Alain Ferrand absent en raison d’un deuil familial
Le Perthus ça va encore mais… Menton ! Tout le Monde ne s'appelle pas Brian Shaw et Julie Morton…
Le Perthus ça va encore mais… Menton ! Tout le Monde ne s’appelle pas Brian Shaw…
Mado Garcia-Vidal sur le départ
Mado Garcia-Vidal sur le départ
Premiers tours de roues d'Hermeline Malherbe
Premiers tours de roues d’Hermeline Malherbe
TOUS EN SELLE 01TOUS EN SELLE 02TOUS EN SELLE 03TOUS EN SELLE 04

SÉCURITÉ ROUTIÈRE : CONTRÔLE ROUTIER DU PRÉFET PHILIPPE CHOPIN À CANET

Lecture également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu à partager largement

Lire également :
« 
UNE ACTION DÉTERMINÉE DES POUVOIRS PUBLICS« 

Par Didier ALLIZARD

DOSSIER COMPLET EN FIN D’ARTICLE

Le Préfet Philippe Chopin
Le Préfet Philippe Chopin
Le tout nouveau Préfet des Pyrénées-Orientales effectuait mardi en début de soirée son tout premier contrôle routier sur la commune de Canet-en-Roussillon, avec l’assistance des Militaires de la Gendarmerie et de la Brigade Motorisée. Même si un radar avait bien été disposé à la hauteur du camping dans le sens Saint-Nazaire / Canet avec un « comité d’accueil » situé au rond-point du Lidl, Philippe CHOPIN, homme de terrain dans la droite ligne de son anté-prédécesseur Josiane Chevalier et en rupture avec Philippe Vignes à qui il succède, est avant tout un homme de dialogue et de contact, et sa présence revêtait plus un caractère pédagogique. Pour l’instant…
UNE OPÉRATION « SOURIRE » QUI NE DURERA PAS
Première « victime », un jeune motocycliste chevauchant une monture de 125 CM3… sans les gants désormais obligatoires. Très exceptionnellement, il repartira avec un simple avertissement verbal et une poignée de main paternelle de Philippe Chopin. « Je lui parle comme si c’était mon fils » dira-t-il. À 17 ans, en infraction devant deux Gendarmes mais avec ce salut préfectoral amical, voilà qui donne à ce jeune adulte une image sympathique de la maréchaussée. Il est vrai que son comportement était très respectueux, comme quoi…
Un peu de pédagogie de Philippe Chopin envers les automobilistes
Un peu de pédagogie de Philippe Chopin envers les automobilistes
OBJECTIF DU GOUVERNEMENT : PASSER SOUS LA BARRE DES 3000 MORTS
Concernant cette limitation à 80 Km/h, le Préfet Chopin insiste sur la nécessité de passer sous la barre des 3000 morts par an sur les routes, et c’est, selon le gouvernement, grâce à une succession de « mesures chocs » que ce triste chiffre est passé de 17000 morts dans les années ’70, à 3693 en 2017. « Il y a toujours eu des « mesures chocs » dans l’histoire de la Sécurité Routière, mais à un moment donné on stagne », indique-t-il. Et de citer le permis à points, le contrôle technique, la multiplicité des radars et autres joyeusetés qui égaient les automobilistes, « à chaque fois c’était des mesures de rupture, c’est pour marquer les esprits, on voit bien que depuis quelques années, on n’arrive plus à baisser significativement le nombre d’accidents et de morts » insiste-t-il.
Point presse avec le Préfet
Point presse avec le Préfet
« 3693 MORTS, C’EST LA POPULATION DE LA VILLE D’AUBUSSON CHAQUE ANNÉE »
Après avoir rappelé que « les 3693 morts représentent la population d’Aubusson, c’est la ville d’où je viens tous les ans rayée de la carte. Si on ajoute les blessés, vous imaginez les dégâts de l’insécurité routière, le coût pour la société, la souffrance que cela représente ! », le Préfet affirme que « toutes les études montrent que ces mesures devraient épargner des vies de manière mécanique ». Mais selon cette logique implacable et incontestable, limiter à 60 Km/h, ou pourquoi pas à 40, améliorerait drastiquement les chiffres ! Et même soyons fous en supprimant purement et simplement l’automobile…

À noter que les deux-roues représentent à eux-seuls 30% des accidents pour 3% des véhicules en circulation.
« PAS UNE POMPE À FRIC »
Quant à « l’argent qu’on va gagner avec les « 80 », ce n’est pas une pompe à fric, ils vont être entièrement reversés dans un fond pour les victimes des accidents de la route. Le Gouvernement s’est engagé à créer ce fond spécial et les amendes iront pour les équipements qui s’occupent des blessés de la route ». Foi de Préfet.
L’ALCOOL, LES PRODUITS STUPÉFIANTS, LE… TÉLÉPHONE AU VOLANT
Et si on commençait par durcir les sanctions contre l’alcool, la consommation de produits stupéfiants ? Philippe Chopin le reconnaît, « Il y a des gens qui roulent encore en état d’ébriété ! Tous les lundis c’est de la folie, il y a des gens qui n’ont pas encore compris qu’on a le droit de boire, mais si on boit, on ne conduit pas ! » s’indigne-t-il.
Le Préfet, le Maire de Canet et l'Adjoint à la sécurité de la station Michel Saut
Le Préfet, le Maire de Canet et l’Adjoint à la sécurité de la station Michel Saut
Eh oui Monsieur le Préfet, et il y a pire : que fait-on contre ces irresponsables qui téléphonent, ou pire « textotent » au volant, mettant les autres usagers en danger, SINGULIÈREMENT LES DEUX-ROUES ACCUSÉS DE TOUS LES MAUX ?
DANS LES PYRÉNÉES-ORIENTALES
Cette mesure de réduction de vitesse à 80 Km/h sera effective sur environ 1500 Km de routes Nationales, Départementales ou Communales du Département, avec environ 110 panneaux à changer. Coût national : entre 6 et 12 millions d’€uros, voilà une fourchette bien large qui témoigne de la grande compétence des énarques qui gouvernent ce pays… Même compter les panneaux ils ne savent pas faire !
Pour ce qui est de la mortalité routière dans les P.-O., trois chiffres : 28 morts en 2016, 38 en 2017, pour 3693 sur le territoire français, et 10 au 1er semestre 2018, une baisse qui ne demande qu’à être confirmée. Mais c’est toujours autant de familles brisées, parents, frères et sœurs dont la vie bascule dès la visite du Gendarme ou du Maire venu annoncer la terrible nouvelle.
Quant à Route départementale D617A Perpignan-Canet entre Carrefour et sa fusion avec la D617 à 2×2 voies toujours limitée à 110 Km/h, elle demeure bien à 90 Km/h, puisque munie d’un séparateur central.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
05060701.1 - LES CHIFFRES SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2017 P.-O page 0101.2 - LES CHIFFRES SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2017 P.-O page 0201.3 - LES CHIFFRES SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2017 P.-O page 0301.4 -LES CHIFFRES SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2017 P.-O page 0401.5 - LES CHIFFRES SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2017 P.-O page 0501.6 - LES CHIFFRES SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2017 P.-O page 0601.7 - LES CHIFFRES SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2017 P.-O page 0701.8 - LES CHIFFRES SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2017 P.-O page 0801.9 - LES CHIFFRES SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2017 P.-O page 0902 - CHIFFRES SÉCURITÉ ROUTIÈRE 1er SEMESTRE 201803 - LES CHIFFRES CLÉ SÉCURITÉ ROUTIÈRE 201704.1 - ROULER MOINS VITE, C'EST SAUVER PLUS DE VIES page 0104.2 - ROULER MOINS VITE, C'EST SAUVER PLUS DE VIES page 0204. 3 - ROULER MOINS VITE, C'EST SAUVER PLUS DE VIES page 03COUV

LE BARCARÈS – AFFAIRE JAWAD BENDAOUD : ALAIN FERRAND SORT DE SA RÉSERVE ! « NI CONCERTÉ NI PRÉVENU » !

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

 Pour couper court à tous les fantasmes et exprimer un véritable regret !

Mes Chers Amis,
AF 01Comme vous tous, j’ai découvert que Jawad Bendaoud semble avoir élu domicile dans notre commune. Du moins, c’est ce que l’on peut déduire d’un entretien qu’il a donné depuis notre plage. Vous êtes nombreux à m’avoir fait part de vos inquiétudes et interrogations à ce sujet. Je les comprends et je vous comprends. D’ailleurs, loin de moi est l’intention de remettre en question la légitimité de vos sentiments.
En revanche, il m’appartient de rétablir la vérité en coupant court aux fantasmes que certains alimentent. Surtout, je veux répondre à toutes seules et ceux qui ont pris le soin de me faire part de leur questionnement quant à la possible présence de cette personne au Barcarès.
Évidemment, je ne suis pas à l’origine de cette présence, tout comme je ne l’ai pas organisée en collaboration avec une obscure officine d’État dont certains se plaisent à imaginer l’existence. Le plus probable, c’est que cette personne, libre de ces mouvements car ayant été relaxée, ait fait le choix personnel de s’arrêter ici. Je ne connais ni les raisons à l’origine de ce choix, ni les conditions de sa possible venue.
Dans un État de droit et de liberté comme la France, faire obstacle à la libre circulation des personnes est un pouvoir strictement encadré. Pour répondre très précisément à une question m’ayant été posée, je ne dispose pas de cette prérogative au titre de mes fonctions de Maire du Barcarès. Comme tous mes homologues des communes de France, je n’ai pas le pouvoir d’empêcher quelqu’un de résider sur notre territoire.
En tout état de cause, je suis convaincu que dans l’hypothèse où cette personne représenterait le moindre commencement d’un risque pour la population, elle ferait alors l’objet des mesures de surveillance les plus accrues afin qu’un tel risque soit maîtrisé. De mon point de vue, cela nous donne toutes les raisons de rester serein et de garder notre sang froid. Je ne sais pas si cette personne réside réellement au Barcarès et je ne sais si elle représente un quelconque danger. En revanche, j’ai la conviction que les personnes les plus dangereuses ne sont pas celles dont les autorités savent où elles se trouvent ; mais plutôt les personnes que les autorités ne sont pas en mesure de maîtriser.
Pour conclure (définitivement) sur ce sujet, je veux vous faire partager le sentiment de regret que m’inspire cet épisode. Je déplore de voir les médias donner autant d’importance à un individu qui, de mon point de vue, ne la mérite pas et gagnerait à se terrer dans ma discrétion la plus absolue plutôt que de courir les caméras de télévision. J’invite donc les médias nationaux et régionaux à nous offrir leurs lumières et leurs colonnes à l’occasion de sujets plus intéressants et qui méritent véritablement d’être connus. Je fais bien sûr référence aux projets d’aménagement développés par la municipalité pour construire le Barcarès de demain, ainsi qu’aux grands évènements que seule notre ville est en mesure de proposer à ses visiteurs.

Dans l’espoir d’avoir répondu aux interrogations du plus grand nombre, j
e vous adresse mes sentiments les meilleurs.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

SAINT-LAURENT : « LES OPÉRETTES DU MIDI » Samedi 3 mars à 20h30 au Foyer rural

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Opérettes du midi 450La troupe lyrique Chants de Si de La vous propose une immersion dans l’univers de Francis LOPEZ et Vincent SCOTTO au cours de ce concert dédié aux opérettes du Midi et à la chanson marseillaise. Au cours de cette soirée vous apprécierez les textes « qui sentent bon le midi » des opérettes composées par Francis LOPEZ comme La Belle de Cadix, le Chanteur de Mexico, Andalousie, le Prince de Madrid… et par Vincent SCOTTO comme Un de la Cannebière, Violettes impériales, La partie de pétanque…
Cinq artistes de grand talent, Hélène DAVIAUD soprano dramatique, Mélanie CONESA soprano lyrique, Michel CAZENOVE baryton et Gilles GOUT ténor accompagnés au piano par Maria DEL MAR MARTINEZ, assureront une soirée de gaieté et de bonne humeur, pleine du charme de ces textes méridionaux.
Entrée 10 € – Tarif réduit 8 €, Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés. Billetterie au service culturel, du lundi après-midi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 16h30. Vente des billets sur place le jour de la représentation dès 20 h.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

SAINT-ESTÈVE : LETTRE D’ACTUALITÉ DU 2 MARS 2018

 

Le nouveau Saint-Estève Magazine est disponible !


Le magazine municipal Mars-Avril est téléchargeable sur le site internet de la ville : www.st-esteve.com, ou en cliquant ici.

PROCHAINS ÉVÈNEMENTS
Du 02 au 11 mars 2018


Jusqu’au Samedi 3 mars – Exposition «Fusion» de Thomas Chauve et Olivier Durand
Derniers jours d’exposition : Vendredi 2 mars de 18h à 20h et samedi 3 mars de 10h à 12h et de 14h à 17h – Mas Carbasse – Entrée Libre

Vendredi 2 et samedi 3 mars – Fête de la bièreÉvénement avec 6 groupes sur scène : Vendredi 2 mars dès 19h : Chris the cat, Le système sans interdit et Saïan. Et le samedi 3 mars : Cholo, Al Chemist et California.

Tous les soirs sur place : concerts, brasseurs, stands choucroute, frites et foodtruck

Espace Saint-Mamet – 18h30 à 2h00 – Entrée Libre


Samedi 3 mars – Spectacle Humour : Pascal Legitimus
Réduction -50% jusqu’à samedi.

« Legitimus Incognitus » – Durée : 1h20

20h30 – Théâtre de l’Étang

Places au tarif réduit, en vente uniquement au Théâtre de l’Étang, vendredi de 14h à 18h et samedi de 18h à 20h30


Mercredi 7 mars – Les Contes du mercredi16h00 – Salle Michel Ey – Enfants à partir de 5 ans – Entrée libre (40 mn)

Jeudi 8 mars – Permanence Habiter Mieux9h à 11h – Service Urbanisme, 2ème étage, Hôtel de Ville

Jeudi 8 mars – Réunion PubliqueRéunion d’information sur la mise en service de la fibre optique dans le vieux village

18h30 – Salle Jean Jaurès


Du Jeudi 8 au Samedi 10 mars – Festival Les Toiles3ème session organisée par l’association Les rendez-Vous de Saint-Estève consacrée aux Biopics

5 films – Théâtre de l’Etang – Entrée Libre et Gratuite

Plus d’informations : Les Rendez-Vous de Saint-Estève – 06 72 80 39 86 – rdvse@rdvse.fr – www.rdvse.fr

Retrouvez toute la programmation du festival :

http://www.theatre-de-letang.fr/


Vendredi 9 mars – Atelier Bébé-LecteursDe 10h à 11h – Salle Michel Ey – Enfants de 1 mois à 3 ans

Entrée Libre (sur inscription)


Samedi 10 mars – Printemps des poètes, Vernissage Exposition « Ardeur »

Organisé par la Bibliothèque Centre de Documentation

11h – Vernissage Exposition « Ardeur » – Entrée libre et tous publics

Exposition « Ardeur » du 10 au 17 mars, accessible du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 19h. Le samedi de 9h à 12h et de 15h à 17h – Médiathèque – Entrée libre


Samedi 10 mars – Conférence « Les décors astronomiques de la tombe de Ramsès VI »Organisé par l’association Les amis de l’Egypte ancienne

17h – Salle Méditerranée – Entrée : 6€


Dimanche 11 mars – Carnaval14h30 : Départ du cortège Boulevard du Canigou

Déambulation dans la Ville, avec des arrêts :

– Rond-point de Baixas

– Avenue de Baixas

– Rond-point du château d’eau

– Quai Roca

– Cimetière

– Arrivée : Espace Saint-Mamet pour le bal masqué

Entrée Libre


TRAVAUX

Pour permettre les travaux, la circulation routière sera adaptée, réduite par alternat ou barrée en fonction des nécessaires contraintes de sécurité. Il sera interdit de stationner de part et d’autre des chantiers

Géoréférencement du réseau d’éclairage public– 1er semestre 2018 : L’éclairage public sera temporairement allumé, par secteur, en journée

Travaux de voirie

– 1er semestre 2018 : Rue Roc des Isards, contre-allées de l’Avenue de Rivesaltes et du Boulevard du Canigou

Travaux sur le réseau Télécoms

– Jeudi 8 mars – 18h30 – Salle Jean Jaurès

Réunion Publique sur la mise en service de la fibre optique dans le vieux village

– Jusqu’au 9 Mars : Rue du Coteau d’Or, Rue de Mantet, Place de Cerdagne, Rue des Lièvres, Avenue de Rivesaltes

– Jusqu’au 16 Mars : Rue des Perches

– Jusqu’au 23 Mars : Avenue des Jardins

Travaux de renouvellement de branchement plomb

– Lundi 5 mars de 9h à 12h : Rue de la République

Travaux sur le réseau d’eau potable

– 1er semestre 2018 : Rue Adrien Cantié, Rue Lo Pardal, Rue Notre Dame et Rue de la République

Soyez vigilant dans ces zones !

PYRÉNÉES-ORIENTALES : LE DÉPUTÉ ROMAIN GRAU AUX CÔTÉS DES GENDARMES DU PELOTON AUTOROUTIER

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Romain Grau a passé l’après midi de lundi aux côtés des hommes et des femmes du peloton autoroutier basé à Pollestres. Ces 23 gendarmes sont présents chaque jour sur l’autoroute et sur le réseau routier secondaire pour protéger les vies et défendre les biens de chacun.
Gendarmerie 1
Gendarmerie 2Ainsi par leurs actions de lutte contre les dangers de la route (alcoolémie, drogue, vitesse excessive…), ils assurent la tranquillité et la sécurité aux très nombreux automobilistes empruntant les réseaux routiers. Il a pu participer à des contrôles, tant sur l’autoroute A9 que sur la route départementale allant sur le Boulou.
Après lui avoir présenté leurs matériels, il a pu échanger avec les militaires présents sur les missions de la gendarmerie. Ces derniers l’ont questionné sur de nombreux points et lui ont fait part de leur ressenti.
« Un très bon moment au plus proche du terrain qui lui permettra de nourrir ma réflexion dans le cadre du rapport sur le budget de la gendarmerie, de la police et de la sécurité routière » déclare-t-il.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Gendarmerie 3

PERPIGNAN COMMUNAUTÉ URBAINE – « TRÈS ÉTRANGE DÉBAT D’ORIENTATION BUDGÉTAIRE »

 

ALORS QUE LA VILLE DE CANET DILAPIDE… 572.000 €UROS PAR INCOMPÉTENCE ! (NDLR)

Tribune libre de Bruno Lemaire, Conseiller Municipal et Communautaire (Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot)

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

« Après un long préambule expliquant que le contexte français, et les consignes de la nouvelle administration Macron, allaient réduire encore davantage les marges de manœuvre de Perpignan Méditerranée Communauté Urbaine, l’adjoint aux finances de PMCU, par ailleurs maire de Canet, nous a fait part des trois préconisations principales de la CRC (Chambre Régionale des comptes)
1) Organiser un suivi régulier des emprunts « structurés »
2) Construire une « trajectoire de désendettement »
3) Réduire le niveau d’investissements de PMCU
Bruno LemaireSur le premier point, le maire de Canet (Bernard Dupont (1) – NDLR) paraissait très heureux de dire qu’il n’avait plus lieu d’être, puisque les derniers emprunts structurés avaient été « désensibilisés » en 2017. Jolie litote pour dire, ou plutôt ne pas dire, qu’un emprunt, initialement de 20 €, allait finir par coûter aux contribuables près du triple, dont plus de 27 millions au contribuable « national », en espérant sur ce dernier point que l’État, coupable implicite d’avoir laissé une collectivité s’endetter aussi bêtement auprès du Crédit foncier de France, tienne ses engagements.
Sur le deuxième point, on ne peut qu’être d’accord avec la CRC, à savoir que l’endettement de PMCU étant déraisonnable, près de 1900 €uros par habitant, auquel il faut ajouter les impôts particuliers à chaque commune, à peu près 1800 €uros pour un perpignanais, il est plus que temps, effectivement, de commencer à diminuer le montant de cette dette. Mais peut être aurait-il été sage d’expliquer aux conseillers communautaires, et, au-delà, à l’ensemble de la population vivant dans l’une des 36 communes de PMCU pourquoi la dette de la toute nouvelle communauté urbaine avait atteint de tels sommets. Comment faire confiance à des élus de la nouvelle majorité, élue en 2014, très proche de la majorité élue en 2008 et 2009, si ces élus ne prennent pas leur part de responsabilité et ne nous expliquent pas en quoi ils vont mieux gérer PMCU que leurs prédécesseurs.
Sur la dernière préconisation de la CRC, du moins la dernière que Monsieur Dupont a mentionnée, à savoir la réduction des investissements, nous sommes plus dubitatifs.
De fait, le critère retenu pour montrer la bonne volonté de bonne gestion de la majorité actuelle est la capacité de désendettement, telle qu’elle est mesurée par le ratio « encours de la dette » divisé par montant de l’épargne brut. Acceptons ce ratio comme critère, même s’il y en a beaucoup d’autres, mais encore faudrait-il se mettre d’accord sur la dette à prendre en compte. Est-ce la dette du seul budget principal, ou bien au contraire la dette portant sur l’ensemble des budgets, le principal plus les annexes.
Pour l’habitant de PMCU, ce qui compte, c’est la dette qui le concerne, mais pour le vice-président de la communauté urbaine, il est évidemment plus commode de choisir comme encours de dettes les 260 ou 270 millions d’endettement du budget principal que les 561,346 millions de l’ensemble des budgets.
Mais même en retenant cet artifice comptable, la vraie question devrait porter sur la façon dont on peut faire baisser ce ratio. On peut certes augmenter l’épargne de l’exercice budgétaire concerné, soit en diminuant les frais de fonctionnement, soit en augmentant les recettes fiscales, ce qui peut avoir un effet de court terme, mais sans doute difficile à maintenir dans la durée. Mais on peut aussi essayer de changer l’optique des investissements, sans nécessairement diminuer leur montant mais en s’abstenant de se lancer dans des investissements de prestige, qui n’apportent pas grand-chose d’autre que la satisfaction de l’ego de certains élus, même s’il n’y a pas nécessairement de soupçons de corruption ou d’électoralisme derrière certains chantiers.
De fait, notre position est que l’on ne doit pas sacrifier des investissements à une contrainte purement comptable, mais que ces investissements doivent être consacrés au bien commun, et pour cela doivent être décidés après une concertation la plus large possible, et pas dans le secret de certains cabinets ou pour plaire à tel ou tel lobby. Espérons que ce sera bien le cas dans l’avenir, pour le bien de tous. Mais, pour cela, faudrait-il que les responsables de la situation présente, ou plus précisément les responsables des 10 dernières années, reconnaissent leurs erreurs, voire leurs échecs. Les échanges de ce jeudi 15 février ne nous ont pas rendu optimistes sur ce point, le maire de Cabestany feignant même de n’avoir aucune responsabilité, ni locale ni nationale, dans la gabegie locale et nationale d’un gouvernement Hollande qu’il avait appelé de ses vœux, ou de celui d’un Macron pour qui il a voté, en tant que représentant d’une sensibilité « progressiste ». »
(1) À noter que le même Bernard Dupont a fait perdre à la ville de Canet la modique somme de… 572.000 €uros dans le conflit qui a opposé la ville au bar à ivrognes locaux « Chez Jeannine ». Plus que le coût d’une simple expropriation, il s’agit d’une gestion catastrophique de ce dossier qui, certes met un terme aux scandaleuses nuisances causées par l' »implantation de cet établissement, avec occupation de la voie publique de 18h à minuit, sans la moindre compensation financière ni redevance, mais coûte fort cher aux contribuables canétois !!!
Selon nos informations, Bernard Dupont accuse à présent ses adjoints de l’avoir mal informé lorsque cette autorisation avait été donnée, il y a plusieurs années maintenant. Et c’est sans parler sans les troubles à l’ordre publique causés par les ivrognes, entre autre Boulevard Cassanyes, lors de leur migration nocturne vers une célèbre boîte de nuit rue de la soif. 
Naturellement, l’arrogant « Monsieur je sais tout et je suis supérieur à tout le monde » ne paraît pas gêné de cette situation ! Avec ces 572.000 €uros dilapidés par incompétence , qu’aurait donc pu faire d’autre ? Et ce même donneur de leçons parle d’augmenter la pression fiscale ? 
Voilà un dossier qui devra se payer au prix fort en 2020 lors des prochaines échéances municipales !
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
AGGLO 15.02.18

LE SOLER : LA VILLE ACCUEILLE LE PÔLE ÉCONOMIQUE DE LA COMMUNAUTÉ URBAINE PERPIGNAN MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

La ville du Soler va implanter sur le secteur de la gare le premier pôle de l’économie numérique et des industries créatives. Ce nouvel équipement indispensable pour construire Le Soler de demain offrira à la filière numérique existante les moyens d’un développement économique au service de la population en ancrant les services de proximité durablement dans le paysage urbain et plus particulièrement dans le centre–ville.

Planche.indd

Ce programme se compose de 2 phases :

– La création en lieu et place de l’ancienne cave coopérative d’une salle multi-activités mutualisée et de locaux à usage locatif pour le pôle économique numérique avec accueil de L’IDEM – 1er CFA Régional Transfrontalier des Industries Créatives et Numériques, l’Ecole Régionale du Numérique et le Pôle Action Média (2017/2020).
– La création d’un centre d’entreprises numériques et des industries créatives, notamment issues de la pépinière pour offrir un parcours complet aux entreprises de la filière. Ce centre sera également équipé de logements étudiants et sera situé dans le local acquis par la ville cette année, en face de la cave coopérative (2020/2022). 

Un Pôle Numérique vecteur d’emplois et d’activités économiques

VISUEL IN ET OUT

Le choix stratégique concernant la création du Pôle Numérique au Soler est un des axes majeurs du Projet de Territoire de la Communauté Urbaine, « TERRA NOSTRA ». Il consiste à implanter dans les cœurs de ville de Perpignan et des communes limitrophes des activités économiques à forte valeur ajoutée afin de maintenir et développer la dynamique indispensable au lien social et à l’activité commerciale.
Pour réussir ce défi, Perpignan Méditerranée Métropole et les communes de Perpignan et du Soler ont largement soutenu l’implantation des structures de formation dans leurs centres-villes : L’université avec le Campus Mailly à Perpignan et le centre de formation des métiers du numérique L’IDEM au Soler.

Pour renforcer et asseoir la filière numérique de la communauté urbaine, la ville du Soler a choisi de prendre en compte la digitalisation de l’économie en offrant aux entreprises de la filière les outils indispensables à leur essor. En effet, le pôle numérique de Perpignan Méditerranée Métropole, situé au Soler, est d’ores et déjà une réalité et une composante majeure de l’économie du territoire puisqu’il réunit :

– Un centre de formation aux métiers du numérique, L’IDEM, implanté depuis 20 ans au Soler ainsi qu’à Barcelone et qui a formé plus de 10 000 étudiants
– Le premier Centre de Formation des Apprentis Transfrontalier des Industries Créatives et Numériques
– L’École Régionale du Numérique
– Le Pôle Action Média, cluster de 24 entreprises de la filière labellisé par la DATAR depuis 2011
– Un incubateur, une pépinière et un hôtel d’entreprises dédiés à l’accompagnement des jeunes chefs d’entreprises soutenus par les professionnels les plus confirmés du cluster.
Les perspectives de croissance de cette filière économique sont aujourd’hui bien réelles. De plus notre commune, de par sa position logistique et son excellente desserte routière, ferroviaire et de transports en commun, s’est imposée comme un lieu idéal de développement de cette filière numérique déjà présente dans son ADN.
Le pôle gare de la ville va donc accueillir un équipement mutualisé qui permet de donner aux acteurs économiques en devenir (étudiants, apprentis, jeunes chefs d’entreprises…) ou confirmés un outil adapté à leurs besoins. Cette véritable « fabrique numérique » de 3 900 m2 sera le fleuron de l’économie numérique du territoire de la Métropole et fera du Soler une référence régionale en la matière. 
Alexis BASTIDE
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Planche.indd

SAINT-LAURENT : LA FRANCE INSOUMISE PRÉSENTE SUR LE MARCHÉ

Communiqué des groupes d’action de la France Insoumise

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

LOGO L'AVENIR EN COMMUNLe groupe d’action de Saint-Laurent de la Salanque de La France Insoumise sera présent sur le marché de Saint-Laurent de la Salanque dimanche 11 février à partir de 10h30.
Il distribuera, dans le cadre d’une campagne nationale intitulée « Macron Président des riches », un tract informant sur les réformes mises en place depuis 6 mois.
Cette initiative vise à populariser les propositions du programme de La France Insoumise, « L’Avenir en commun ».

Contact : JLM-2017-66@laposte.net
https://lafranceinsoumise.fr/

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

CANET : LA FRANCE INSOUMISE PRÉSENTE SUR LE MARCHÉ DE L’ÉDUCATION

Communiqué des groupes d’action de Canet-en-Roussillon de la France Insoumise Françoise BOSMAN 

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Le groupe d’action de Canet-en-Roussillon de La France Insoumise sera présent sur le marché samedi 10 février à partir de 10h30.
Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la campagne d’action nationale sur les questions d’éducation. Il s’agit d’alerter des dangers des réformes du lycée, du bac et de l’orientation à l’université.
Elle vise à populariser les propositions en matière d’éducation du programme de La France Insoumise, « L’avenir en commun ». 

Contact : JLM-2017-66@laposte.net
https://lafranceinsoumise.fr/

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

SAINT-LAURENT DE LA SALANQUE – SPECTACLE : « FABLIAUX »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Théâtre de tréteaux :
samedi 10 février à 20h30 au Foyer rural

La compagnie Théâtre en Stock vous propose de découvrir son travail sur le théâtre comique du Moyen-Age avec une soirée dédiée aux « Fabliaux », petites pièces narratives courtes et comiques. Ce nouveau spectacle met en scène quatre jongleurs de mots qui raconteront des histoires croustillantes, agrémentées de chants et danses.
Pour préparer cette soirée, la compagnie s’est appuyée sur un répertoire aux thématiques universelles, tromperies, duperies et ruses en tout genre, faisant la part belle à la farce – Durée 1h20. Au programme – 8 pièces aux titres évocateurs : 
– Du boucher d’Abbeville
– Du vilain de Bailleul
– De celui qui enferma sa femme dans une tour
– La bourgeoise d’Orléans
– De la femme qui se vengea du Chevalier
– D’Aubérée
– Du prêtre qui eut une mère malgré lui
– Du dépositaire
Billetterie en mairie au service culturel du lundi après-midi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 16h30.
Entrée 10 €, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés d’un adulte.
 
Françoise MOREAU
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Fabliaux

SAINT-ESTÈVE : LA VILLE PERD SON 2ème PROCÈS CONTRE L’ANCIEN MAIRE

Communiqué d’Élie Puigmal, maire de Saint-Estève de 2001 à 2010

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Elie Puigmal
Elie Puigmal
« Par un jugement du 19 décembre 2017, le tribunal administratif, pour la deuxième fois en deux ans me donne gain de cause dans les suites du dossier Boitaclous contre l’actuel maire et la commune de Saint-Estève.
Alors même que la Cour d’appel de Montpellier, en novembre 2012, avait déjà indiqué que la commune de Saint-Estève n’avait subi aucun préjudice causé par moi-même d’une part, et avait rejeté toute demande indemnitaire contre moi même d’autre part.
Robert Vila
Robert Vila
Alors même que le tribunal administratif en 2016 avait jugé irrecevable une requête de la commune portée par le maire actuel à mon encontre.
Malgré cela le Maire s’obstine à vouloir me faire endosser à tous prix la responsabilité de frais qui ne m’incombe pas.
La commune avait été, déjà, condamnée une première fois à verser la somme de 1500 €uros de frais de justice.
Cette fois-ci, le tribunal a annulé un titre de recette de 41411,47 €uros émis par le maire M. Vila toujours à mon encontre.
Le jugement est clair : ces sommes, dues à Boitaclous, ne relèvent pas de ma responsabilité.
La commune a, une nouvelle fois, été condamnée à verser la somme de 1500 €uros supplémentaires, au titre des frais de justice.
Manifestement, le maire tente par tous les moyens d’étirer en longueur le dossier Boitaclous.
Pourquoi ? Peut-être espère-t-il en tirer encore des bénéfices politiques ?
Cependant, il récolte des défaites devant la justice, des dettes pour la commune et les contribuables Stéphanois. Aussi entre les défaites juridiques, les condamnations pécuniaires et les frais d’avocat, l’ardoise a d’ores et déjà un goût salé pour nous les contribuables.
Jusqu’où iront l’entêtement et l’acharnement politiques du maire à mon endroit ? »
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : LES CADETS AU MÉMORIAL ET AU MUSÉE JOFFRE DE RIVESALTES

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

01Mercredi 17 janvier 2018, les cadets de la défense de Perpignan avaient rendez-vous avec l’histoire locale et nationale. Dans le cadre du plan égalité des chances et en cohérence avec la thématique devoir de mémoire, Madame SAJALOLI et son équipe pédagogique ont accueilli les cadets de la défense au Mémorial du camp de Rivesaltes.
Les jeunes visiteurs étaient accompagnés de Madame Anne TERRIBLE, gouverneur du district 103 sud du Lions Club International, de Monsieur Jean AXELOS président départemental du lions club international, de Messieurs LE MEUR et SOUM représentants la Société des Membres de la Légion d’Honneur (SMLH) des Pyrénées orientales, partenaires de cette activité mémorielle.
Après une présentation du mémorial effectuée à l’auditorium par Madame Nathalie FOURCADE, les cadets ont pu parcourir l’exposition permanente et se faire une idée précise des conditions de vie des différentes communautés qui ont été internées successivement et parfois simultanément au camp de Rivesaltes. Réfugiés espagnols, tziganes, juifs, prisonniers allemands et harkis se sont en effet succédés dans ce camp, bâti initialement à des fins militaires.
Après cette visite empreinte d’émotion, les cadets se sont rendus au musée Joffre de Rivesaltes où ils ont écouté avec la plus grande attention l’histoire du maréchal Joffre conté par Monsieur Gonzalès, président du musée.
02Rappelons que le maréchal Joffre est né le 12 janvier 1852 à Rivesaltes. Afin de rendre hommage au soldat qui fut élevé à la dignité de Maréchal de France en 1916, la commune a acquis sa maison natale et en a fait un musée. L’inauguration a eu lieu le 10 janvier 1987 par M. Boyon, alors secrétaire d’État auprès du Ministre de la Défense.
Au rez-de-chaussée, anciennement l’écurie, l’atelier de tonnellerie et le hall d’entrée, la présentation met en valeur les grands moments de la vie du Maréchal. Deux sculptures représentent l’homme de 14. Une trentaine de panneaux comportant 200 photographies retracent son parcours. Un tableau évoque les grandes batailles de la Première Guerre mondiale. Au premier étage de l’appartement familial, le visiteur découvre le cabinet de travail meublé avec ses éléments originaux. Y sont exposés également des tableaux historiques et des cadeaux des catalans espagnols et d’Amérique du sud. L’antichambre rassemble des objets (képi, épée et bicorne d’académicien) et des mannequins équipés en fantassins de 1914-1915, ainsi que des tenues du Maréchal. La chambre natale et la cuisine ont été reconstituées. Un dernier étage, qui servit de pailler, est principalement dédié à la bataille de la Marne. Un plan en relief animé et des projections en reconstituent les grands moments. Un film d’une cinquantaine de minutes retrace les principaux événements de la Grande Guerre et de la Seconde Guerre mondiale. A l’extérieur, une statue équestre du Maréchal Joffre borde la promenade.
SGA / Chemins de Mémoire
Françoise MOREAU
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
03

SAINT HIPPOLYTE : GRANDE « CALÇOTADA » DE BONANÇA

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Dimanche 11 mars
Gymnase de Saint Hippolyte
 

Vous le savez, notre association est dédiée à la mise en valeur du patrimoine catalan : barques catalanes, barraca en sanills, entretien de l’environnement de l’étang, cuisine catalane…
En ce mois de mars, nous vous proposons une grande calçotada, ouverte à tous. Notre objectif est bien sûr de vous offrir une journée de convivialité et d’amitié, autour de cette rencontre culinaire catalane, mais aussi par votre participation financière, de permettre d’apporter la touche finale à la réhabilitation de la « mouette », barque d’étang construite en 1934 au Barcarès par le chantier naval Calvet.
Le menu :
Apéritif, calçots avec sa sauce, grillade (saucisse et rognonal d’agneau) avec son aïoli, fromage de chèvre de Matemale, bougnette, mandarine, café, vin et porro de muscat.
Pour faire joli et ne pas vous salir, nous offrons à chaque convive un magnifique « pitet » (bavoir) décoré qui vous ravira.
N’oubliez pas d’apporter vos couverts.
Combien cela coûte ? : 25 €uros par personne
Comment s’inscrire ?
Par téléphone : Thierry 07 79 82 97 19 ou par courriel tderoussent@free.fr
Puis confirmer votre inscription en payant par chèque votre réservation.

Adresser votre chèque à l’adresse suivante :
Association Bonança, mairie, 3, avenue Paul Riquet, 66210 Saint Hippolyte ou passer le déposer directement à la mairie, ouverte du lundi au vendredi de 10 h à 17h.

Ne tardez pas à vous inscrire, le nombre de places est limité.

Alexis BASTIDE
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
01

SAINT-LAURENT DE LA SALANQUE : PARTAGE ET CONVIVIALITÉ DANS LA DIVERSITÉ DES OPINIONS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

01Rétrospective sur l’année écoulée et perspectives de celle à venir devant une salle de 1000 personnes, un 4ème exercice pour Alain Got, Maire d’un village devenu ville de plus de 10.000 habitants, cette tradition des vœux annuels à laquelle il se dit « très attaché, faite de partage et de convivialité », insistant sur la présence de l’opposition au côté des élus majoritaires présents à ses côtés sur scène. Comme un peu partout il faut bien le dire, là encore en présence de nombreux élus départementaux et des communes environnantes.
Autre point de satisfaction pour le Maire, celui d’obtenir un relatif consensus lors des votes lors des 32 Conseils Municipaux, 93% à l’unanimité opposition comprise, avec une présence moyenne des Conseillers de 85% assure-t-il, dans un hommage à son équipe. « Être Maire, Adjoint ou Conseiller, c’est un devoir qu’on se doit de remplir pleinement dans son intégralité malgré les épreuves » dit-il.
Pas d’augmentation d’impôts en 2018
En revanche et c’est une constante dans toutes les municipalités, la baisse de dotations de l’État est sévèrement pointée du doigt, -40%, passant de 4,1 M€ en 2014 à 2,6 M€ en 2017, soit 2,5 M€ pour le mandat, mettant selon Alain Got et comme partout ailleurs les finances de sa commune en difficulté. Ce n’est pas tant le principe de la réduction des dépenses qui est en cause « Personne ne conteste la nécessité de réduire les dépenses il est bien normal que les collectivités locales participent à cet effort » dit-il, « mais le calendrier qui nous est imposé est fou », tout en prenant l’engagement de « mettre tout en œuvre pour ne pas augmenter les impôts locaux », contrairement il faut bien le dire à de nombreuses communes du département qui n’ont pas su faire les économies nécessaires et surtout anticiper cette mesure annoncée de longue date, tout en se mettant à la chasse aux subventions (PMM, Département, Région et État).
02Avis de décès
Paix à son âme, une disparition dès le second semestre 2018 est déjà programmée, celle du… château d’eau, remplacé par un réservoir d’eau enterré d’un montant d’1,55 M€ qui permettra de porter la capacité de stockage de 500 à 1500 M3 avec une autonomie de sécurité de 24h. Quant à la fibre tant attendue, c’est aussi pour 2018 (2022 pour Canet…).
« Vous vous faites un devoir de redonner à St Laurent la place qu’elle n’aurait jamais du perdre »
Deux laurentins à l’honneur pour leur engagement dans diverses associations et activités de leur commune, avec une médaille remise à chacun : Sylviane Randon et René Ripoll. Si la première nommée très impressionnée ne pipera mot en se cachant un peu derrière Alain Got, en revanche le laurentin, de souche depuis 1725 précise-t-il, et ancien Gendarme René Ripoll exprime sa satisfaction vis-à-vis de l’actuel 1er Magistrat avec un coup de griffe en filigrane à son prédécesseur dont les oreilles ont dû siffler. « Être reconnu dans mon village est le plus bel hommage que je pouvais recevoir. J’ai vu se succéder aux responsabilités plusieurs maires, vous êtes depuis 1953 le 1er laurentin de souche (NDR : Fernand Siré est né à St Laurent et y a vécu toute sa vie et y vit encore…), si j’ai vu le village grandir, se développer, se structurer et la population augmenter, je ne reconnaissais plus la cité accueillante et joyeuse que j’avais connue dans mon enfance et mon adolescence. Depuis votre arrivée à la ville, je constate avec plaisir que, outre votre gestion et votre façon de voir, vous vous faites un devoir de redorer notre image, de moderniser la cité, de la rendre plus agréable et de redonner à St Laurent la place qu’elle n’aurait jamais du perdre. Vous aimez votre ville et vous aimez les habitants et de tout cela, Monsieur le Maire, je vous en remercie infiniment ». Voilà qui est dit, c’est un avis qui fera débat et qui fatalement ne fera pas l’unanimité.
Un concurrent dans le rétroviseur
Un débat qui sera tranché en 2020 lors des prochaines Municipales. Élection où le Maire sortant devra affronter un candidat connu des laurentins en la personne du « futur ex. » Président de « Les Républicains 66″ devenus « Les Radicalisés 66″, « futur ex » tant il est peu probable que son mandat soit reconduit, d’autant qu’il est lâché par les caciques du parti du Département et surtout de Perpignan. Connu aussi pour son omniprésence auprès de l’ancien Député-Maire, François Lietta quitte contre son gré fin janvier ses éphémères fonctions de Directeur de Cabinet du Maire d’Aire-sur-Adour pour retrouver la même fonction à la Ville de St Nazaire, à plein temps cette fois. Il devrait s’installer à St Laurent dans une dépendance de l’ancien Maire très rapidement pour y élever son enfant à naître, et surtout lassé d’être toujours dans l’ombre, commencer la campagne.
Alain Got doit tembler, c’est sûr !
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
COUV

DÉPARTEMENT PYRÉNÉES-ORIENTALES – SAINT-LAURENT DE LA SALANQUE : VŒUX 2018 À LA POPULATION

Jeudi 25 janvier à 18h30
salle polyvalente

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu à partager largement

Alain GOT, Maire de Saint-Laurent de la Salanque, et les membres du conseil municipal vous invitent à assister à la cérémonie de présentation des Vœux aux Laurentins qui se déroulera le jeudi 25 janvier 2018 à partir de 18h30 à la salle polyvalente, chemin de Leucate.
Projection d’un diaporama, avec places assises pour le public, discours du Maire, et pour clôturer la cérémonie : apéritif-cocktail. 
Tous les Laurentins et les acteurs de la vie locale y sont cordialement invités. 
Alexis BASTIDE
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Voeux 2018

OCCITANIE BUDGET 2018 : « LA DROITE, 1ère FORCE DE SOUMISSION »

Par Julien Sanchez, Président du groupe des élus FN RBM au Conseil régional d’Occitanie

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Lire également :

– « UN BUDGET 2018 PIRE QUE 2017 !« 
http://www.directsud.eu/?p=38555
 – « AVEC 205 € PAR HABITANT,
NOUS SOMMES LA RÉGION DE FRANCE QUI INVESTIT LE PLUS !
 » :
http://www.directsud.eu/?p=38549
Julien SANCHEZ
Julien SANCHEZ
Les élus de « droite », se revendiquant comme force d’opposition au Conseil régional d’Occitanie, n’ont dans les faits déposé ni amendement, ni voeu, ni question orale pour la dernière séance plénière de l’année, pourtant largement consacrée à l’examen et au vote du budget primitif 2018, moment le plus important et le plus politique de l’année.
Dans ce contexte, la tournée régionale du Président du Groupe UEDC (Union de la Droite et du Centre) n’est donc qu’une vaste opération de communication visant à dissimuler à ses électeurs l’absence totale d’opposition de la fausse droite au Parti socialiste et ses alliés écolos-radicaux-communistes. En effet, qui ne dit mot consent. Ainsi, l’UEDC ne trouve rien à redire sur la gestion des 3,5 milliards par Madame Delga en prévision de 2018 : des subventions à certaines associations gauchistes aux dotations pour l’accueil des migrants, en passant par les millions versés à l’aide au développement du Maghreb alors que notre région est la deuxième plus pauvre de France, l’UEDC n’a pas trouvé utile d’amender ce budget socialiste marqué des sceaux du clientélisme et de la préférence étrangère ?
Pendant que l’UEDC ne dépose aucun amendement, les élus FN-RBM, soucieux de bâtir un budget au service de nos concitoyens et du dynamisme de notre région, ont déposé 16 amendements et soulevé sept sujets d’intérêt régional via les questions orales, les voeux et les points d’actualité. Le groupe FN-RBM propose et s’oppose tandis que le groupe UEDC se tait et se soumet. Les électeurs de droite opposés à la gauche savent désormais que pour préparer une alternative crédible, ils ne peuvent plus compter sur les élus LR-UDI.
La vraie alternative, c’est le Front National ! 

BD Bureau HDV

Le Maire de Canet-en-Roussillon dans les Pyrénées-Orientales Bernard Dupont (Les Radicalisés), Conseiller Régional « d’opposition », à supposer que pour lui les mots aient encore un sens, vote la plupart des délibérations, ou s’abstient ce qui revient au même, présentées par la majorité de Carole Delga.
Soumis, il devra en rendre compte le moment venu à ses électeurs trahis…
La rédaction

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

CANET : « LINKY NE SAIT NI LIRE NI COMPTER ! »

Pour le groupe d’action de Canet-en-Roussillon, Françoise BOSMAN et Francis Daspe 

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

La France Insoumise est un mouvement qui a vocation à être utile aux citoyens en montrant qu’il est possible de vivre autrement. Dans l’esprit de la campagne « En bord de Méditerranée, les Insoumis ont la cote avec l’écosocialisme » qu’il a lancé, le groupe d’action de Canet-en-Roussillon dénonce et pourchasse injustices et anomalies.
Émotion garantie avec Linky. André et Denise, retraités depuis plusieurs années à Canet-Plage, propriétaires d’un modeste deux-pièces, sont pensionnés à hauteur de 15.000 €uros annuels : André a été maçon toute sa vie, dans le cadre pourtant d’une spécialité très spécifique et recherchée, le travail du plâtre à façon du bassin parisien. Le compteur Linky vient d’équiper récemment leur co-propriété.
Abonné à EDF, il acquitte par prélèvement automatique une consommation de 14,00 €uros mensuels sur 10 mois. En décembre, il a été prélevé de 1 400,00 €uros mensuels. On peut admettre que cela puisse faire un coup au cœur ! Heureusement pour lui, il a pu trouver un interlocuteur à EDF qui a reconnu l’erreur sans problème. Mais aux questions : pouvez-vous annuler au plus vite le prélèvement indu car cet argent va me faire défaut, la réponse a été : impossible car le prélèvement a bien eu lieu. Quand serai-je remboursé ? Nous mettons en gestion pour acter la rectification. Deux réponses qui, dans l’immédiat, ne rétablissent absolument pas la situation financière d’André et Denise.
À la veille des fêtes et des cadeaux de fin d’année, Linky avait donc mijoté d’aspirer la retraite annuelle de nos deux canétois, faute de savoir identifier une virgule, et tout cela, dans le cadre du fonctionnement technologique, donc sans méchanceté aucune. Voulons-nous cette société déshumanisée de l’argent-roi ?
À Canet, tous les thèmes de nos vies quotidiennes y seront passés au crible pour hâter la venue de l’indispensable VIème République.
Françoise Bosman, initiatrice du Groupe d’Action Canet Insoumis
Contact : francoise.bosman@laposte.net

ACCIDENT DE MILLAS : RÉCEPTION DES FAMILLES ENDEUILLÉES PAR LE PRÉFET PHILIPPE VIGNES

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Mardi 26 décembre, le préfet des Pyrénées-Orientales, accompagné du recteur de l’académie de Montpellier, a reçu individuellement et à leur demande en mairie de Saint-Féliu d’Avall, cinq familles endeuillées par la perte de leur enfant dans le dramatique accident de Millas.
Il leur a rappelé les efforts déployés dans l’après midi et la soirée du 14 décembre par l’ensemble des services de soins et de secours, qui ont entrepris tout leur possible pour sauver des vies. Il a indiqué que l’information et l’accompagnement des familles dans les meilleures conditions possibles avait constitué une préoccupation centrale dès le début de la crise. Il a tenu à souligner le rôle joué par la cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP), constituée de professionnels aguerris à ce type de situation et déployée immédiatement après l’accident à la halle des sports de Millas, premier lieu d’accueil des familles, puis au centre hospitalier de Perpignan. Le préfet a de plus évoqué la place des associations de protection civile, qui étaient présentes auprès des familles des impliqués immédiatement après l’accident, à Millas et dans les hôpitaux.
Il a expliqué que la communication aux familles de la situation de leur enfant s’était faite, avec l’approbation du procureur de la République, uniquement lorsque l’ensemble des identités avaient pu être établies avec certitude par la section de gendarmerie habilitée, avec l’aide des personnels soignants. Ce processus rigoureux, s’il a pu augmenter l’attente des familles, était absolument nécessaire. Il a souligné que l’équipe de direction, les médecins et les soignants du centre hospitalier de Perpignan avaient veillé à ce que l’information aux familles des enfants décédés se fasse de manière digne et individualisée, avec la possibilité d’un soutien psychologique immédiat.
Le préfet de même que le recteur d’académie ont entendu et pris en compte les remarques des familles sur les maladresses qu’elles ont pu ressentir à l’occasion de l’annonce du décès de leur enfant et dans les jours qui ont suivi. Le Préfet a indiqué que le dispositif mis en place à la suite de l’accident fera l’objet d’un retour d’expérience approfondi afin d’apporter, là où cela est possible les améliorations utiles. Le Préfet a exprimé le souhait d’associer les familles à cette réflexion de manière à ce que leur voix soit entendue.
Le préfet a rappelé que l’ensemble des organismes susceptibles de venir en aide aux familles s’était mobilisé immédiatement après l’accident, avec une réunion du comité local d’aide aux victimes dès le samedi 16 janvier.
Il leur a indiqué qu’avec l’aide de Philippe Cèbe, coordonnateur national chargé de l’aide aux victimes de l’accident de Millas désigné par le Premier Ministre et d’Elisabeth Pelsez, déléguée interministérielle à l’aide aux victimes, un dispositif d’aide structuré avait été mis en place avec un point d’accueil en mairie de Saint-Féliu d’Avall.
Les organismes sociaux, les associations d’aide aux victimes, les assureurs, la CUMP sont tous mobilisés afin d’aider ces familles à faire face à toute difficulté, dans le cadre d’une mobilisation qui s’inscrit dans la durée. En outre, le préfet a confirmé la désignation d’un professionnel nominativement dédié à chaque famille ayant perdu un enfant, pour les aider sur le plan du soutien médico-psychologique et faire face à leurs demandes. 
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

DRAME DE MILLAS : MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Lire également :
MONSEIGNEUR TURINI : « NOS CŒURS SONT TOUCHÉS »

« Monseigneur Norbert TURINI Évêque de Perpignan-Elne »

Informé du tragique accident survenu entre un train et un car scolaire près du village de Millas, causant la mort de plusieurs collégiens et en blessant beaucoup d’autres, Sa Sainteté le Pape François s’associe par la prière à la souffrance des familles éprouvées par ce drame ainsi qu’à la douleur des camarades, collégiens et collégiennes, des proches de toutes les victimes et de la population de la région.
Il Invoque Dieu, Père de miséricorde, afin qu’il accueille dans la paix de sa lumière ces jeunes qui ont perdu la vie, et qu’il apporte réconfort et espérance aux blessés et à leurs familles. Le Saint­Père leur exprime sa profonde sympathie les assurant de sa proximité spirituelle, ainsi qu’aux personnes qui les entourent et aux secouristes. En gage de réconfort, le Pape François adresse une affectueuse Bénédiction Apostolique à toutes les personnes touchées par ce drame.
Cardinal Pietro Parolin
Secrétaire d’État de Sa Sainteté
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

DRAME DE MILLAS – MONSEIGNEUR TURINI : « NOS CŒURS SONT TOUCHÉS »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Lire également
« 
MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS« 

Monseigneur Norbert Turini, Évêque de Perpignan-Elne
Monseigneur Norbert Turini, Évêque de Perpignan-Elne
La collision tragique entre un train et un autocar scolaire, survenue jeudi après-midi à Millas et qui a coûté la vie à quatre adolescents et laisse encore 10 blessés dans un état grave et d’autres encore dans un état préoccupant est une tragédie pour notre diocèse. Car c’est bien plus qu’un village ou qu’une communauté de paroisses qui sont touchés aujourd’hui mais tout un peuple qui souffre pour ses enfants. Ce matin mes pensées, au nom de toute la communauté  Catholique des Pyrénées-Orientales, vont évidemment à toutes les victimes de ce drame, à leurs familles et proches et à tous ceux qui le sont côtoyés et qui sont en deuil et je m’associe à leur peine.
J’assure toutes les personnes affectées par cet événement de mon soutien total et de ma prière en ces heures difficiles. Dans ce moment de douleur intense, où nos coeurs sont touchés, nous ne voulons pas oublier à quelques jours de Noël que le Christ vient partager notre humanité jus que dans ses plus grandes souffrances. Tous les hommes sont invités à puiser dans sa Lumière et sa présence, la force et l’espérance nécessaires pour traverser une telle épreuve.
Depuis les premières heures de ce tragique accident, notre diocèse est mobilisé pour soutenir les victimes, leurs familles et proches. Pour les accueillir, le s’entourer, le s’écouter, les réconforter et les accompagner du mieux que nous pouvons pour les aider à traverser cette douloureuse épreuve. L’Abbé Benoît De Roeck, curé de la communauté de Paroisses touchée par ce drame est totalement mobilisé depuis jeudi soir et reste depuis à l’écoute de tous ceux qui cherchent du réconfort. Je l’assure, avec son équipe paroissiale de mon soutien total.
Au-delà, le diocèse se rend disponible pour permettre à tous ceux qui le désirent, de se recueillir, de prier et d’accompagner les victimes et leurs familles dans la douleur. J’ai demandé à ce que le Glas soit sonné dans toutes les églises du diocèse ce vendredi midi et à 19h.
Une messe est célébrée ce vendredi à 18h en l’église Saint André de Saint Féliu d’Avall. Dimanche, la messe paroissiale qui prendra une autre dimension aura lieu à 9h30 à Saint Feliu-d’Avall. Dimanche soir à 18h30, je présiderai une veillée de prière à l’intention des victimes et de leurs proches dans l’église de Saint Féliu d’avall.
Les familles pleurent leurs enfants disparus et notre famille diocésaine pleure avec elles. Leur cœur est brisé et nous voulons leur ouvrir le nôtre pour les y accueillir et leur offrir notre espérance, notre affection sans limite et notre réconfort. 
+ Norbert Turini
Évêque de Perpignan-Elne 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Monseigneur Norbert Turini, Évêque de Perpignan-Elne
Monseigneur Norbert Turini, Évêque de Perpignan-Elne

PYRÉNÉES-ORIENTALES : ACCIDENT FERROVIAIRE SUR L’AXE PERPIGNAN-VILLEFRANCHE DE CONFLENT AVEC UN CAR SCOLAIRE

MISE À JOUR RÉGULIÈRE SUR CE MÊME ARTICLE 

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

 Un accident ferroviaire grave avec un CAR scolaire est survenu cet après-midi sur l’axe ferroviaire PERPIGNAN -VILLEFRANCHE DE CONFLENT. L’accident s’est produit à hauteur du passage à niveau n°25 de MILLAS. 
Alexis BASTIDE
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
CP 11
CP 10
CP9CP 08 bisCP 07CP 06CP 05CP 04CP 03CP 02CP 01

 

CANET : EN BORD DE MÉDITERRANNÉE, LES INSOUMIS ONT LA COTE AVEC L’ÉCOSOCIALISME

Par Françoise BOSMAN pour le groupe d’action de Canet-en-Roussillon

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Logo France insoumiseLe groupe d’action de Canet-en-Roussillon de La France Insoumise a tenu sa première initiative publique dans le cadre de sa campagne intitulée « En bord de Méditerranée, les Insoumis ont la cote avec l’écosocialisme ». Ces rencontres, ouvertes à tous publics, ont vocation à organiser la diffusion de solutions cohérentes et constructives aptes à redonner confiance dans l’initiative citoyenne.
Celle du 2 décembre portait sur l’étude du livret thématique, « Eau, Bien commun », approfondissement complémentaire du programme « L’Avenir en commun ». Le caractère transversal de la question de l’eau a été mis en évidence ainsi que sa capacité à répondre aux multiples urgences pour lesquelles le programme de La France Insoumise lutte. Il a été décidé de réaliser un tract pédagogique à partir du livret thématique. Un recueil en forme de « livre noir » de la gestion privée de l’eau est en projet.
« En bord de Méditerranée, les Insoumis ont la cote avec l’écosocialisme » est une campagne d’action qui a vocation à se pérenniser. D’autres actions militantes ont été d’ores et déjà identifiées, afin de populariser le projet écosocialiste : conférence / débat à partir d’un diaporama sur les 18 thèses de l’écosocialisme, invitation d’orateurs nationaux de La France Insoumise, implication dans des luttes environnementales d’intérêt général, atelier de lecture et d’étude collectives de livrets thématiques de La France Insoumise, mise en place d’ateliers législatifs, etc.
LOGO L'AVENIR EN COMMUN

SAINT-ESTÈVE : LA LETTRE D’ACTUALITÉ DU 1er DÉCEMBRE 2017

 

L’actualité de la ville

du vendredi 01 au dimanche 10 décembre 2017


Votre foyer est-il éligible à la fibre ?

Orange déploie la fibre à Saint-Estève

D’ici fin Décembre, près de 600 foyers pourront déjà être reliés au réseau

Votre logement est-il relié ?
Cliquez-ici pour en savoir plus

Votre logement n’est pas relié :
Suivez-ici chaque étape du raccordement.


INSCRIPTIONS


A partir du vendredi 01 décembre – Inscription au Séjour de Ski organisé par le CCAS

Le Centre Communal d’Action Sociale de la ville de Saint-Estève propose un séjour de ski pour les 8/11 ans et les 12/17 ans du dimanche 25 février au vendredi 02 mars 2018.
Les inscriptions débutent le vendredi 01 décembre au secrétariat de l’ALSH (04 68 38 21 95)
Attention les places sont limitées


A partir du 01 décembre – Inscriptions pour les mercredis et les vacances scolaires 2018

Attention, les inscriptions ouvrent à partir du 1 décembre pour les mercredis des deux trimestres 2018 à venir et les petites vacances d’hiver du 19 février au 2 mars (places limitées).

Inscriptions auprès du secrétariat de l’Accueil de Loisirs


CE WEEK-END À SAINT-ESTÈVE


Vendredi 01 décembre – Rifle du Trèfle à 4 feuilles

20h30 – Locaux du Trèfle à 4 feuilles, rue Arnaud de Villeneuve

Contact : 04 68 38 06 07


Jusqu’au samedi 9 décembre – Exposition Photographie/Ecriture

Médiathèque – Salle Michel Ey – Entrée Libre

Exposition en partenariat avec la photographe-plasticienne Véronique Gilbert (Pour en savoir plus sur l’artiste, cliquez ici)

Exposition visible durant les heures d’ouverture de la médiathèque. Vendredi : 10h-12h et 14h-19h / Samedi : 9h-12h et 15h-17h (sauf animations prévues)

Plus d’info en cliquant-ici


LA SEMAINE PROCHAINE À SAINT-ESTÈVE


Du jeudi 7 au samedi 9 décembre – Festival de Cinéma « Les Toiles »

Organisé par l’association Les Rendez-Vous de Saint-Estève sur le thème « Le cinéma italien aujourd’hui »

Théâtre de l’Etang – Entrée libre et gratuite

Le programme :

Jeudi 7 :

18h : conférence « Le cinéma italien des années 2000″ par Alain Arthozoul

20h30 : “Golden Door” drame historique d’Emmanuele Crialese (2007- 1h58 – VOSTF)

Vendredi 8 :

20h30 : “Mon frère est fils unique” comédie dramatique de Daniele Luchetti (2007 – 1h40 – VOSTF)

Samedi 9 :

14h30 : “La bella gente” drame de Ivano de Matteo (2011 – 1h38 – VOSTF)

17h : “Palerme” comédie dramatique d’Emma Dante (2013 – 1h32 – VOSTF)

20h30 : “Terraferma” drame d’Emmanuele Crialese (2011 – 1h28 – VOSTF)


Vendredi 8 décembre – Vernissage exposition « Beauté de la nature »

Mas Carbasse – 19h – Entrée Libre

Exposition du 9 au 17 décembre

Ouvert tous les jours: 10h-13h et 14h-17h

Mas Carbasse – Entrée Libre


Vendredi 8 décembre – Inauguration Exposition

« La jeunesse stéphanoise expose et s’expose »

Le point Information Jeunesse fait découvrir la finalité du projet « Street photo » qui s’est déroulé durant les vacances de printemps

PIJ – 19h – Inauguration / 20h – Ateliers photos

Exposition visible jusqu’au 22 décembre – Pij – Du lundi au jeudi 14h à 18h et vendredi de 14h à 22h


Vendredi 8 décembre – Inauguration du Marché de Noël de l’association Zest Canton du Riberal

19h – Place Saint-Mamet – Entrée Libre

Du vendredi 8 au jeudi 21 décembre – Marché de Noël de l’association Zest Canton du Riberal

Restauration, commerces, artisans, jeux pour enfants

Place Saint-Mamet – Ouvert tous les soirs de la semaine de 17h à 23h et le week-end de 10h à minuit


Samedi 9 et dimanche 10 décembre – Marché de Noël de la ville de Saint-Estève

Samedi 9 Décembre : 10h/20h

A partir de 10h : Ateliers d’origami Confection de bagues et de masques en papier (2 sessions prévues de 10h à 11h et 11h à 12h, inscriptions en mairie, limité à 10 places) Public : Enfants à partir de 6 ans et adultes

10h30 : Chants des enfants de l’école catalane La Bressola

11h30 : Inauguration

14h-17h : Atelier sculpture sur ballons et maquillages 14h-18h : Animation : Jeux en bois d’adresse et de réflexion

Dimanche 10 Décembre : 10h/18h

A partir de 10h : Ateliers d’origami Confection de bagues et de masques en papier (2 sessions prévues 10h à 11h et 11h à 12h) Public : Enfants à partir de 6 ans et adultes. Inscriptions en mairie, limité à 10 places

14h-16h30 : Animation : Jeux en bois d’adresse et de réflexion

14h-17h : Atelier sculpture sur ballons et maquillages 17h : Remise des prix du concours de dessin des écoles

Espace Saint-Mamet – Entrée Libre


Dimanche 10 décembre – Conférence

Organisée par l’association Les Amis de l’Égypte Ancienne sur le thème « Le Temple de Dendara »

Salle des Aînés – De 9h à 17h30 – Tarif séminaire: 15€ – Possibilité de repas sur place le midi (facultatif) : 25€

Inscriptions au 04 68 92 22 01 ou scribe.thot@gmail.com

+ d’infos sur ce lien


Les associations stéphanoises mobilisées pour le Téléthon !

Du lundi 4 au lundi 11 décembre – Le Riberal Athétic Club organise une collecte interne

Mardi 5 et vendredi 8 décembre – Les associations Coeur et Santé, et Sport Adapté s’associent pour une marche traditionnelle dans Saint-Estève avec une collecte les mardi 5 et vendredi 8 au bois joli

Mercredi 6 et vendredi 8 décembre – Le Bridge Club Stéphanois organise des tournois internes avec participation

Jeudi 7 décembre – Le Club de Poker organise une après-midi « Téléthon » avec participation

Samedi 9 décembre – Le Cercle des Nageurs Sauveteurs et l’association Plongée Catalane proposent à la Piscine Municipale Louis de Luca différents Chalenges Aquatiques de 10h à 19h. Buvette/Animation – Entrée 5€

Dimanche 10 décembre – Le club du Yoga et la Banda Jovent Del Monestir organisent une collecte de fonds auprès des stéphanoises et stéphanois de 9h30 à 12h30 à Intermarché, Zone de la Mirande, zone du balcon du Canigou

Les actions déjà menées:

Le dimanche 5 novembre – L’association Rando Marche, avec la collaboration de Céline Vila, ont organisé un thé dansant, au Boléro

Le samedi 25 novembre – Les Tréteaux Stéphanois ont organisé une soirée « Les années folles », à la salle Jean Jaurès. Saint-Estève Guisborough y tenait la buvette

L’Amicale Philatélique, le Tarot de l’Amitié, le Véloclub et le Chindaï participent au Téléthon par un don


TRAVAUX


Pour permettre les travaux, la circulation routière sera adaptée, réduite par alternat ou barrée en fonction des nécessaires contraintes de sécurité. Il sera interdit de stationner de part et d’autre des chantiers
Mardi 5 décembre – Parking du Trèfle à 4 feuilles et rue Arnaud de Villeneuve

Déchargement de câbles entre Baixas/Haut-Vernet. Accès aux riverains maintenu dans le sens Baixas-Saint-Estève

Jusqu’au vendredi 8 décembre – Entre le centre Commercial du Canigou et le rond-point de Netto

Travaux sur les réseaux humides

Jusqu’au vendredi 15 décembre – Rue des écureuils, rue et impasse des Aramons

Travaux sur le réseau de télécommunications. Accès aux riverains maintenu

Jusqu’au 1er semestre 2018 – Rue Roc des Isards

Travaux de réfection de l’éclairage public

Soyez vigilant dans ces zones !

5, rue de la république / 66240 Saint-Estève
Tél.: 04 68 38 23 00 Fax.: 04 68 92 87 85
E-mail: saint.esteve.mairie@st-esteve.com
Horaires d’ouverture :
Du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30
Le vendredi de 8h30 à 13h et de 13h30 à 17h

PERPIGNAN : JOURNÉE D’HOMMAGE AUX MORTS POUR LA FRANCE PENDANT LA GUERRE D’ALGÉRIE ET LES COMBATS DU MAROC ET DE LA TUNISIE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

11h15 – Arrivée de Philippe VIGNES, préfet des Pyrénées-Orientales, devant le Monument aux Morts départemental accueilli par le maire de Perpignan, les parlementaires, la présidente du conseil départemental, le représentant du conseil régional, le Colonel Délégué Militaire Départemental, le président du Comité d’Entente des Anciens Combattants et le président de l’Union Départementale des Associations de Combattants et Victimes de Guerre.
– Mise en place devant le monument aux morts
– Lecture du message de Madame la Secrétaire d’État auprès de Madame la Ministre des Armées par le préfet 

Dépôt de gerbes :

– Les associations d’anciens combattants d’Afrique du Nord (M. Bachir ZARZI,représentant l’ensemble des associations de Harkis , ACPG-CATM, FNACA, UDAC, UFAC, UNC), et le Colonel Délégué Militaire Départemental
– Le représentant du conseil régional
– Les parlementaires
– Le maire de Perpignan, la présidente du conseil départemental
– Le préfet
– Sonnerie aux morts
– Minute de silence
– Marseillaise
– Salut au piquet d’honneur
– Salut aux porte-drapeaux 
Françoise MOREAU
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

CANET : « EN BORD DE MÉDITERRANÉE, LES INSOUMIS ONT LA COTE AVEC L’ÉCOSOCIALISME »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Pour le groupe d’action de Canet-en-Roussillon, Françoise BOSMAN et Francis Daspe
LOGO L'AVENIR EN COMMUN
Le groupe d’action de Canet-en-Roussillon de La France Insoumise lance une réflexion globale sur le thème de l’écosocialisme. Elle est intitulée « En bord de Méditerranée, les Insoumis ont la cote avec l’écosocialisme ».
Logo France insoumiseL’écosocialisme est un projet global de rupture et de transition. Cette campagne d’action,   qui a vocation à s’inscrire durablement dans le débat public local, s’appuiera notamment sur le programme L’Avenir en commun, aujourd’hui complété par plus de 40 livrets thématiques. Des rencontres citoyennes seront proposées, visant à échanger sur les solutions novatrices urgentes et à décider collectivement des combats locaux du changement.
En bord de Méditerranée à Canet-en-Roussillon, après un été de stress hydrique en France et dans le monde, la première rencontre-débat proposée par les Insoumis de la côte aura lieu sur la question de l’eau par l’étude du livret thématique intitulé « Eau, Bien Commun«  

Samedi 2 décembre 2017 de 14h30 à 18h
Salle de l’Ecoute du Port (1er étage) à Canet-en-Roussillon
(parking Barcelone – voitures à garer au parking de la jetée en raison de travaux).

Entrée libre 

Contact : francoise.bosman@laposte.net

CANET-EN-ROUSSILLON (Pyrénées-Orientales) : DÉCÈS DE L’ANCIEN GARDE DU CORPS DU GÉNÉRAL DE GAULLE ROGER TESSIER

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

L’ancien « gorille » de Charles de Gaulles pendant 23 ans, et surtout résistant pendant la guerre 39/45, s’est éteint à dans sa villa de Canet dans la nuit du 17 au 18 novembre 2017 à l’âge de 92 ans. 
Retour sur un article écrit fin juin 2010 publié dans le « Petit Journal », interview réalisée dans la villa de la rue des Aigues-Marines à Canet en compagnie de Michel Molins, où il se raconte sans réserve. Enfin presque

À noter que les obsèques religieuses auront lieu VENDREDI 24 NOVEMBRE 2017 10h en l’église St Jacques de CANET-VILLAGE

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
De Gaulle raconté par son ancien garde du corps - Article publié le 25.06.10

Texte remis par RT

02

02

SAINT-NAZAIRE : LA LETTRE D’ACTUALITÉ DU 6 NOVEMBRE 2017

LETTRE N°56
6 NOVEMBRE 2017
BOURSE AUX JOUETS, A LA PUERICULTURE ET VIDE DRESSING
Ce dimanche 12 novembre 2017 se tiendra à la Halle du Levant, la bourse aux jouets, à la puériculture et vide dressing. L’espace sera ouvert de 9h à 17h. Petite restauration sur place.
COUPURE D’EAU SUR LA COMMUNE
Du fait de travaux sur branchements effectués dans la commune de Saint Nazaire, des coupures d’eau auront lieu sur les secteurs suivants :

– 8/11/2017 de 8h à 12h : Rue de la Résistance, Rue Lucie Aubrac, Passage Jean Moulin
– 9/11/2017 de 8h à 12h : Rue du Christ et Impasse des Kakis
– 10/11/2017 de 8h à 12h : Rue des Baléares

NOUVEAUX HORAIRES DE LA MAIRIE
A partir du 16 novembre, la mairie sera fermée le jeudi après-midi.

CLAIRA : JOSÉ PUIG EST MORT

« UNE GRANDE PERTE POUR NOTRE TERRITOIRE ET POUR LA POLITIQUE » (Louis Aliot)

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu et partager largement 
Maire de Claira parfois tonitruant depuis 28 ans, Président de la Communauté de communes Corbières Salanque Méditerranée et conseiller départemental des P.-O., le centriste José PUIG s’est éteint aujourd’hui à l’hôpital de Perpignan où il avait été admis pour des problèmes respiratoires. Il n’avait que 72 ans. 
« C’est avec une profonde émotion et une grande tristesse que j’ai appris en fin d’apres-midi le décès de José Puig. Jose était bien sûr Maire de Claira et conseiller départemental, membre de notre majorité. Mais il était avant tout un ami et ce soir je pense d’abord à sa famille et tout particulièrement à ses deux filles. Toutes mes condoléances et mon soutien affectueux » déclare la Présidente du Conseil Départemental Hermeline Malherbe.
Le Maire de Perpignan et président de la Perpignan Méditerranée Métropole Jean-Marc Pujol « présente s(m)es condoléances à sa famille et l’assure de s(m)on soutien. Nous partagions une vision dynamique du territoire avec José Puig. Récemment encore, il m’avait encouragé à réunir les présidents d’intercommunalités des P.-O., c’était le 20 octobre. Je l’avais appelé la veille car il venait d’être hospitalisé. Je ne me doutais pas que ce serait là notre dernière conversation. Je pense beaucoup à lui ».
Le Député de la 2ème circonscription Louis Aliot déclare quant à lui : « Je suis attristé par cette disparition car José Puig était un vrai républicain, un vrai démocrate qui cultivait des valeurs de dialogue et de débat qui manqueront. Il n’avait pas hésité à venir parler à l’une de mes réunions, en républicain et en maire responsable. C’est une grande perte pour notre territoire et pour la politique dans les P.-O. »
Romain Grau (Député de la 1ère circonscription) : « Cet après-midi vient de s’éteindre José Puig, Maire de Claira et conseiller départemental, un grand élu de notre département, défenseur de la Salanque et de l’agriculture de notre département. Le centriste qu’il était a toujours su que la modération exigeait courage et ténacité. Mes pensées vont à sa famille et aux siens ».
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
01

DÉPARTEMENT PYRÉNÉES-ORIENTALES : LE DÉRAPAGE DE TROP !

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu et partager largement 

Publié par une désormais ex-collaboratrice collaboratrice du Sénateur François Calvet qui travaille à plein temps à la Communication de la Ville de Pollestres, membre du Comité Départemental « Les Républicains » de la 3ème circonscription et épouse d’un cadre LR66.
Intéressant non ?
Que dirait-on de Louis Aliot, régulièrement catalogué « d’extrême-droite » et de fasciste, s’il tenait ces propos ?
La porte immédiatement et l’exclusion de LR s’imposent pour ce soutien de Laurent Wauquiez et ancienne aficionados primaire de Nicolas Sarkozy !!! 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Miffre 01Miffre 02

SAINT-ESTÈVE : LA LETTRE D’ACTUALITÉ DU 3 NOVEMBRE 2017

 

L’actualité de la Ville

Du 3 au 12 novembre 2017


INFORMATION PARENTS D’ÉLÈVES

Groupe Scolaire Pau Casals

Dans le cadre de l’ouverture des nouveaux bâtiments périscolaires,à compter du lundi 6 novembre 2017, les accès aux services périscolaires et aux écoles du groupe scolaire Pau CASALS s’effectueront comme suit :
ENFANTS INSCRITS AU PÉRISCOLAIRE

Les entrées et sorties se feront par les nouveaux modules situés Allée de la Méditerranée :

Périscolaire Maternelle – Module Carlit

Périscolaire Élémentaire – Module Canigou

– Matin : de 7h30 à 8h50.
– Midi : de 12h00 à 12h30 et de 13h30 à 13h50
– Soir : de 17h00 à 19h00
ENFANTS NON INSCRITS AU PÉRISCOLAIRE
Les accès aux écoles élémentaire et maternelle Pau CASALS sont inchangés :
Maternelle Pau CASALS :
– Entrée à 8h50 et Sortie à 12h00 et 17h00 des élèves : porte côté bureau de direction.
Élémentaire Pau CASALS :
– Entrée à 8h50 des élèves : portail situé entre les modules Carlit et Canigou du service périscolaire.
– Sortie à 12h00 et 17h00 des élèves : portail donnant sur le parking de la résidence Le Patio.


CE WEEK-END À SAINT-ESTÈVE


3 novembre – Atelier « Bien dans sa tête à la retraite »

14h30 à 16h30 – Maison des Associations

Atelier destiné à tous les seniors stéphanois

Organisé par le CCAS – Entrée libre (sur inscription au 04 68 38 21 95)


4 novembre – Nuit des entreprises

Événement organisé par Zest Canton du Ribéral

Repas, spectacle, dance floor – Espace Saint-Mamet

Informations :

contact@zest66.fr / 07 88 14 94 02 / 07 84 58 94 07


5 novembre – Thé dansant au profit du Téléthon

Salle du Boléro – 14h30 à 17h30

Organisé par Céline Vila et Rando Marche Stéphanoise

Entrée 10€ (au profit du Téléthon)

Renseignements : 06 84 19 70 04 – 06 63 47 96 79


CETTE SEMAINE À SAINT-ESTÈVE


Du 6 au 24 novembre – Enquête publique

Création d’un square en centre ville

Une enquête portant sur l’utilité publique du projet de réalisation d’un square dans le centre ancien de Saint-Estève est en cours du 6 au 24 Novembre.

.

Un dossier est mis à disposition du public à l’hôtel de ville pour consultation, des observations pourront y être inscrites.

Permanences du commissaire enquêteur en mairie :

  • Le lundi 6 novembre 2017 de 9h à 11h
  • Le mercredi 15 novembre 2017 de 14h à 16h
  • Le vendredi 24 Novembre 2017 de 15h à 17h

Plus d’informations ici


Du 7 au 18 novembre – Exposition « 4 Artistes Atypiques »

Mas Carbasse – Entrée Libre

Tous les jours de 14h à 18h30, sauf le dimanche

Vernissage 10 novembre – 19h


8 novembre – Contes du Mercredi

Enfants à partir de 5 ans – 40min

16h – Salle Michel Ey – Entrée Libre


9 novembre – Permanence « Habiter Mieux »

9h à 11h – Mairie – Service Urbanisme (2ème étage)


9 novembre – Ciné Senior

« Intouchables » – Comédie dramatique – 1h53

Salle Michel Ey – Médiathèque – 14h30

Entrée Libre


9 novembre – Les Rendez-Vous – Spot

Compagnie L’Art Scen’ – Spectacle [On air]

Théâtre de l’Etang – 20h30 – Entrée 5€ – Durée 1h30


Du 10 au 12 novembre – Salon du Bien-Être

Organisé par les associations Libell’Ame et Fil en soi

Vendredi 10: 14h-20h

Samedi 11: 10h-21h

Dimanche 12: 10h-20h

Espace Saint-Mamet – Entrée 2€


11 novembre – Cérémonie de Commémoration Armistice 1918

11h: Rassemblement devant la Mairie

Parcours traditionnel


TRAVAUX


Jusqu’au 10 novembre – Travaux le long de la Pinède – Ravin Nord

Pour cause de travaux de liaison souterraine entre le Haut Vernet et Baixas, le long de la forêt des Pins (pinède) un balisage et une signalétique seront mis en place afin d’avertir les usagers (promeneur, joggeur, etc…) du danger.

Jusqu’au 24 novembre – Travaux sur le chemin de le Boule

Pour permettre des travaux d’ouverture de fouille sur le chemin de la Boule, la circulation routière sera adaptée réduite par alternat en fonction des nécessaires contraintes de sécurité induites par les travaux. L’accès aux riverains sera maintenu

Jusqu’au 22 décembre – Travaux rue Roc des Isards

Pour cause de travaux de réfection de l’éclairage public rue Roc des Isards, la circulation routière sera adaptée réduite par alternat ou barrée en fonction des nécessaires contraintes de sécurité induites par les travaux jusqu’au 22 décembre.

Soyez vigilant dans ces zones !

5, rue de la république / 66240 Saint-Estève
Tél.: 04 68 38 23 00 Fax.: 04 68 92 87 85
E-mail: saint.esteve.mairie@st-esteve.com
Horaires d’ouverture :
Du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30
Le vendredi de 8h30 à 13h et de 13h30 à 17h

LE SOLER : LES ENFANTS DE LA BRESSOLA RÉUNIS AUTOUR DE LA TRADITIONNELLE « CASTANYADA »

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu et partager largement
Armelle REVEL FOURCADE
Armelle REVEL FOURCADE
L’automne sonne l’arrivée des châtaignes, et pour respecter cette tradition, l’association de parents d’élèves « Tots Endavant » de l’école catalane La Bressola ont organisé, le samedi 21 octobre 2017, une castanyada dans le jardin de l’Espace Martin Vivès.
Le Maire Armelle REVEL-FOURCADE et les membres de l’équipe municipale étaient présents pour soutenir cette belle initiative aussi conviviale que traditionnelle.
Tout au long de cette matinée vous pouviez déguster de savoureuses châtaignes sur place ou à emporter. Les bénéfices de cette action s’inscrivent dans le cadre du financement des voyages de fin d’année de l’école. Une aire de jeux éphémère était également mise à disposition des nombreux enfants venus pour partager ce bon moment en famille.

Contact et renseignement :
TOTS ENDAVANT (Ecole Catalane La Bressola)
Natalia LUQUE LOPEZ, Présidente
07.61.19.91.45 – totsendavant@yahoo.fr
0203

LE SOLER – SEMAINE DE LA CONNAISSANCE : 1300 PERSONNES ASSISTENT À LA CONFÉRENCE D’IGOR ET GRICHKA BOGDANOV

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu et partager largement 
Salle comble au Soler, le vendredi 20 octobre 2017 où plus de 1300 personnes étaient réunis au Complexe Jo Maso pour assister à la conférence d’Igor et Grichka BOGDANOV organisée dans le cadre de la Semaine de la Connaissance sur le thème « Sommes-nous seuls dans l’univers ».
1 conférence bogdanov le soler
Présents pour l’occasion, le Maire, Armelle REVEL-FOURCADE, Véronique OLIER, Adjointe déléguée à la Culture Scientifique et les membres du Conseil Municipal, ont accueilli nos deux illustres invités, parrains officiels de cette 22ème Semaine dédiée à la connaissance et au savoir.
2 conférence bogdanov le soler 450Pendant près de 2h, les célèbres jumeaux se sont attachés au travers de nombreuses explications jalonnées d’anecdotes tintées d’humour, de présenter les dernières avancées scientifiques, astronomiques et philosophiques concernant les potentialités de la vie ailleurs que sur la Terre. À ce titre ils ont appuyé leur discours avec la projection d’un documentaire en image 3D qui offrait un véritable voyage, dans le temps, l’espace et qui a permis de soulever de grandes questions telles que : Y-a-t-il de la vie sur d’autres planètes ? Pourra-t-on un jour explorer l’immensité de l’univers ? Ou encore, pourra-t-on de communiquer avec d’autres mondes ?
Largement commenté tour à tour par Igor puis par Grichka, ce film dans lequel des chercheurs de renom du monde entier intervenaient, permettant aux spectateurs présents d’aborder en toute simplicité certains des sujets les plus fascinants de l’univers grâce au flot et au talent de vulgarisateur hors pair de nos deux invités.
A l’issue de la cette projection, les frères BOGDANOV n’ont pas manqué de donner la parole au public pour répondre à de nombreuses questions qui ont permis d’approfondir ce vaste et passionnant sujet. Igor et Grichka ont conclu leur intervention en déclarant que : « Plus que jamais il faut se rappeler que l’échelle de l’univers n’est pas la nôtre, il nous faut donc rester patient et attendre. Combien de temps ? Nul ne le sait ! Mais pour certains d’ici 10 ans nous aurons la réponse et ce jour-là pour l’humanité tout va basculer ! Et si un jour on finit par découvrir que la vie existe ailleurs que sur Terre, alors ce jour-là on sera que dans l’univers rien n’est impossible ! ». 
Cette belle rencontre grand public, familiale et très conviviale s’est achevée par une longue séance de dédicace organisée en partenariat avec le Centre Méditerranéen de Littérature, son Président André BONET et la librairie CAJELICE représentée par Jérôme EGEA, son Directeur.
3 conférence bogdanov le soler

DÉPARTEMENT PYRÉNÉES-ORIENTALES – COMPÉTENCE GEMAPI : « EN MARCHE » VERS UNE NOUVELLE TAXE !

Communiqué des élus Front National de la Métropole Perpignan et  St Cyprien Sud-Roussillon
Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu et partager largement
À partir du 1er Janvier 2018,  la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (GEMAPI) est une nouvelle compétence attribuée aux groupements de communes (Communauté de Communes, Métropoles…), et ce, sans contrepartie financière de l’État.
Notre département, comme chacun sait, est soumis aux risques permanents d’inondations, aggravés dans certains secteurs par des politiques locales hasardeuses en matière d’urbanisme…
Alors que les travaux d’infrastructures ont été négligés pendant ces dernières décennies par les services de l’État, mais aussi par certains exécutifs communaux en charge de l’aménagement du territoire, voilà que le Gouvernement rejette cette charge sur nos collectivités !
Sous couvert des dangers encourus par les habitants, les élus de la Communauté de Communes « Sud Roussillon » et de l’Agglomération de Perpignan (PMMCU), n’ont pas trouvé de meilleure idée que de créer donc une nouvelle taxe, plutôt que d’envisager de baisser le « train de vie » de leurs collectivités respectives !
Les élus du Front National et du Rassemblement Bleu Marine des Pyrénées-Orientales dénoncent la mise en place de cette nouvelle taxe qui grève toujours un peu plus le pouvoir d’achat des habitants des communes concernées. (On notera au passage que le Président-Maire de Perpignan, revient sur son engagement de 2016, de 0% d’augmentation de la fiscalité).
Les élus du Front National et du Rassemblement Bleu Marine espèrent que les exécutifs des autres Communautés de Communes des P.-O. auront la sagesse de ne pas mettre en place cette nouvelle taxe  donnant ainsi l’exemple d’une gestion rigoureuse de l’argent public à la « Métropole de Perpignan » et à « Sud Roussillon » !

LE SOLER : ARMELLE REVEL-FOURCADE ÉLUE 46ème MAIRE

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu et partager largement
2 Election Maire Armelle REVEL FOURCADE LE SOLERÀ la suite de la victoire de François CALVET aux élections Sénatoriales le 24 septembre dernier et dans le cadre des nouvelles dispositions législatives en matière de cumul des mandats, le Conseil Municipal de la ville du Soler était réuni le lundi 16 octobre 2017 en fin d’après-midi à l’Espace Martin Vivès afin d’élire le nouveau Maire et ses Adjoints. De nombreux solériens étaient réunis pour assister à ce moment citoyen qui vient écrire une nouvelle page de l’histoire de la commune.
A l’issue du scrutin, Armelle REVEL-FOURCADE a donc rassemblé 25 voix sur 28. À l’annonce des résultats, des applaudissements nourris sont venus féliciter l’élection de la première femme Maire du Soler. Armelle REVEL-FOURCADE, 42 ans, mariée 2 enfants, a toujours vécu au Soler. Elle est membre de l’équipe municipale depuis 1999, Conseillère Municipale jusqu’en 2008. Elle devient Adjointe déléguées aux Affaires Scolaires de 2008 à 2014 puis Adjointe déléguées au Finances jusqu’à présent.
Tout juste après l’élection du Premier Magistrat de la commune, le conseil municipal a donc procédé à l’élection des adjoints dans l’ordre suivant :
Le 1er Adjoint Olivier COLPAERT
Le 1er Adjoint Olivier COLPAERT
– 1er Adjoint, Olivier COLPAERT, délégué à l’Administration Générale, aux Sports, à la Gestion des Associations et à la location, réservation des salles.
– 2ème Adjointe, Véronique OLIER, déléguée à la Culture Scientifique, à la Communication, à la gestion de la Police Municipale, à l’Agenda 21 et au Développement Economique.
–  3ème Adjoint, Michel TIXADOR, délégué à la Gestion des Ressources Humaines et au contrôle financier des charges de personnel et au plan de circulation urbain.
– 4ème Adjointe, Sandrine ROCA, déléguée aux affaires scolaires, péri et extra scolaires, à l’enfance, à la jeunesse, la petite enfance.
–  5ème Adjoint, Robert ROIG, délégué aux Services Techniques, aux Chantiers et aux Travaux Publics, à la Voirie, à la Signalisation, aux Bâtiments Publics, aux Sinistre et Assurances, à l’Eclairage Public et au Pluvial.
–  6ème Adjointe, Catherine GADAVE, déléguée aux Affaires Culturelles et à la Médiathèque.
–  7ème Adjoint, Robert RAYNAUD, délégué aux Affaires Sociales, au CCAS, à l’Urbanisme et aux Affaires Agricoles.
Dans son discours d’investiture, Madame le Maire n’a pas manqué d’exprimer son émotion d’avoir été choisie parmi ses pairs, mais aussi son sentiment quant aux nouvelles responsabilités qu’imposent les pouvoirs de Premier Magistrat : « Maire, c’est le plus beau des mandats et je l’aborde avec beaucoup d’humilité ! C’est le mandat de la proximité, du contact, de l’action et des réalisations concrètes. Mais l’émotion que je ressens est aussi une émotion collective partagées avec tous les solériens, l’ensemble notre équipe municipale et les agents communaux. Je veux en cet instant m’adresser à mon prédécesseur et ami, François CALVET. Je retiendrai essentiellement une phrase qui fait de toi un grand homme et que tu répètes sans cesse : tout ce que tu entreprends, fais-le avec le cœur. Merci pour tous les combats que tu as mené afin que Le Soler devienne une ville dynamique, tourné vers l’avenir, unie et riches de ses différences. Je prends d’ailleurs l’engagement devant vous de m’inscrire dans cette continuité ». 
Avant de conclure, Armelle REVEL-FOURCADE a profité de cet instant solennel pour faire part à l’assemblée de sa première décision en tant que Maire qui va consister à baptiser « Espace François CALVET », l’ancienne Cave Coopérative qui va devenir le futur Pôle Économique Numérique.
Le prochain conseil municipal aura lieu le lundi 13 novembre 2017 à 20h30 à la mairie du Soler.
3 Election Maire Armelle REVEL FOURCADE LE SOLER

SAINT-LAURENT DE LA SALANQUE : CONCERT CARITATIF TOTS JUNTS

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu et partager largement 

Samedi 21 octobre à 20h30 au Foyer rural – 10 €
Au profit de la section pédiatrique de l’hôpital de Perpignan

L’association Marche et Nature organise une concert caritatif « Tots Junts » au profit de la section pédiatrique de l’hôpital de Perpignan le samedi21 octobre à 20 h 30 au Foyer rural de Saint-Laurent de la Salanque – Entrée 10 €
Imaginez le traumatisme de toute une famille lorsqu’une maman doit se séparer de son bébé ou de son jeune enfant à l’hôpital. Jour après jour, elle s’inquiète mais elle est toujours là, présente, souriante, rassurante, apaisante. C’est pour améliorer son confort et celui de son enfant que l’association Marche et Nature se mobilise en organisant ce concert caritatif.
Le duo Jacques FREDENUCCI ténor et Martine MAYMIL accordéoniste animeront cette soirée caritative pour améliorer le confort des tout-petits et de leurs parents lors d’une hospitalisation pour soins pédiatriques.
Nous comptons sur vous ! Nous vous attendons nombreux pour ce beau concert caritatif.
IMG_9068Affiche Concert 21 oct 2017

SAINT-NAZAIRE : LA LETTRE D’ACTUALITÉ DU 16 OCTOBRE 2017

LETTRE N°55
16 OCTOBRE 2017
TRAIT D’UNION
SEPTEMBRE-OCTOBRE
La distribution du nouveau numéro du Trait d’Union est en cours !Vous pouvez retrouver sa version en ligne dès aujourd’hui sur le site de la commune

Bonne lecture.

INVITATION À LA POPULATION
La Commune de Saint-Nazaire a été choisie par la DDTM des Pyrénées-Orientales comme nouveau site dans l’étude de la création d’un éco-quartier. Le périmètre choisi pour ce projet d’habitat durable est celui du secteur de La Passa.Pour que chaque habitant prenne connaissance du projet et pour que les plus volontaires puissent participer aux premières réflexions, la municipalité vous convie à une réunion publique ce jeudi 19 octobre 2017, à 18h00, à l’Espace Jean Cortie.

INSCRIPTION BOURSE AUX JOUETS

Les inscriptions pour la bourse aux jouets, à la puericulture et vide-dressing du dimanche 12 novembre 2017 auront lieu de 15h à 18h30 :
– le mercredi 25 octobre 2017
– le vendredi 27 octobre 2017

Prévoir une pièce d’identité et 8€ par mètre réservé.

TRAVAUX CHEMIN DE LAS POUNTES
Le 2 Octobre dernier, ont débuté des travaux d’aménagement et de requalification du Chemin de Las Pountes. D’une durée de 7 semaines, ils permettront notamment la sécurisation du chemin au niveau des croisements avec l’Avenue d’Elne et celui de la Rue des Prés, la mise en place de conteneurs enterrés pour le verre et le tri-sélectif, ou encore la création de trottoirs pour faciliter l’accessibilité des personnes à mobilité réduite.

PERPIGNAN : AGRESSION SEXUELLE D’UNE JEUNE FILLE MINEURE DE 15 ANS

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu et partager largement
Le 28 septembre 2017, une jeune fille signalait à l’Hôtel de Police de Perpignan en présence de sa mère une agression sexuelle commise sur sa personne quelques jours auparavant sur la commune de Cabestany. La victime âgée d’à peine quinze ans, intimidée pour avoir révélé tardivement les faits à sa famille, déclarait finalement aux policiers de la Brigade des Mineurs de Perpignan que son agresseur l’avait abordée alors qu’elle se trouvait seule assise sur un banc.
Ce dernier harcelant la jeune fille, et la flattant notamment sur sa beauté, tentait un premier contact en essayant de l’embrasser de force puis parvenait à lui toucher la poitrine. Découragé peut-être par la résistance de sa victime, il quittait les lieux, esquissant un sourire arrogant. Un signalement précis du mis en cause était communiqué à la police mais celui-ci n’ayant pu être identifié dans l’immédiat, une plainte était déposée contre X par la civilement responsable.
Tandis que les enquêteurs travaillaient activement sur cette affaire, le 12 octobre 2017, soit une quinzaine de jours après les faits, la jeune fille reconnaissait formellement son agresseur au Centre Commercial Carrefour route de Canet à Perpignan et prévenait aussitôt la Police qui dépêchait sur les lieux un équipage de la brigade anti-criminalité. Le mis en cause, un jeune homme de type maghrébin, mineur, désigné par la victime, était rapidement interpellé n’opposant aucune résistance aux policiers. Il était toutefois découvert sur lui, lors de sa palpation un couteau.
Entendu sous le régime de la garde à vue, l’individu restait évasif sur la reconnaissance de l’infraction de port d’arme blanche, présentant l’objet comme un ustensile domestique et prétextant ignorer la loi à ce sujet. Quant à l’agression sexuelle qui lui était reprochée, il niait catégoriquement les faits, ne revenant pas sur ses dénégations au cours de l’enquête.
Les investigations menées ne laissaient cependant aucun doute sur sa responsabilité pénale tant pour l’infraction à caractère sexuel que pour celle de port d’arme prohibé. Une enquête de personnalité effectuée en outre par un psychologue expert attestait de son caractère dangereux.
À l’issue de l’enquête, l’auteur était présenté au Parquet de Perpignan puis mis en examen sous contrôle judiciaire par le Juge des Enfants qui le plaçait en Centre Éducatif d’Insertion. Il se voyait par ailleurs délivrer une convocation en justice à une date ultérieure pour les faits de port d’arme blanche. 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

LE SOLER : IGOR ET GRICHKA BOGDANOV DE RETOUR EN TERRE CATALANE !

Igor et Grichka BOGDANOV
Igor et Grichka BOGDANOV
Igor et Grichka BOGDANOV ont décidé de revenir au Soler pour une conférence gratuite grand public pour la Semaine de la Connaissance le vendredi 20 octobre 2017 à 21h, Complexe Jo Maso. 
C’est dans le cadre de la 22ème édition de la Semaine de la Connaissance 2017 au Soler qu’Igor et Grichka BOGDANOV seront présents le vendredi 20 octobre 2017 à 21h au Complexe sportif Jo Maso pour donner une conférence gratuite et ouverte à tous sur le thème : « SOMMES-NOUS SEULS DANS L’UNIVERS ? »
Journalistes scientifiques incontournables, bien connus pour leur don de vulgarisateurs scientifiques, Igor et Grichka BOGDANOV ont décidé de parrainer une fois de plus les journées de la Semaine de la Science au Soler.
Cette rencontre exceptionnelle sera une occasion unique de rencontrer les frères jumeaux qui ont marqué plusieurs générations d’enfants de la télé. Vous pourrez donc débattre avec eux sur les grandes questions intimement liées autour de la question de la vie extraterrestre.
Igor Bogdanov est diplômé de l’Institut des hautes études en sciences sociales et Docteur en physique théorique. Tandis que Grichka Bogdanov est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et docteur en mathématiques. En 1976, ils publient leur premier ouvrage, « Clefs pour la science-fiction », préfacé par l’illustre critique littéraire Roland Barthes. Trois ans plus tard, ils bénéficient de leur propre émission scientifique sur TF1, Temps X, qui est devenue culte.
Igor et Grichka BOGDANOV, continuent d’apparaître dans le paysage littéraire et télévisé français. Leur dernier ouvrage « Science Minute, le tour des sciences en 80 minutes » paraîtra le vendredi 20 octobre 2017. Ce livre ainsi que d’autres ouvrages de nos 2 invités seront disponibles à la vente et à la dédicace lors de cette soirée grâce au partenariat du Centre Méditerranéen de Littérature et de la Librairie CAJELICE de Perpignan.

Entrée libre et gratuite
Renseignements : mairie du Soler 04.68.92.10.12
intégration bandeau METROPOLE AFFICHE FS 2017.ai

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
décembre 2018
D L Ma Me J V S
« nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031