DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
DRAPEAU FRANCAIS
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Passerelle N°438 pub
LOGO IFA 2016 190 jpg
PUB JPA
JPA 2
Alcool 190
Salaud d'élu
COUV 190
pub-les-insurges-190
01-190
limposteur
buisson-1ere-couv
couv-un-quinquennat-pour-rien-190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
1ère couv 190
guide-des-associations-2016
PUB réduite DirectSud 190
ATTENTION AU FEU 190
Bandeau conseils incendie 190
Affiche 190
Livre Mona Fajal 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
AFFICHE 190
HOLA BONJOUR
1ère de couv. 190
CARTE VERSO 190
CARTE RECTO 190
CERCLE RIGAUD 190
PERPIGNAN-logo+accroche-droite-quadri-2011
Logo Barcarès 190 PPI
PUB LES CATALAN 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
pub agglo
PUB la ruche 190
Pour une poignée de terre COUV 190
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
AFPCAB
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

novembre 2017
D L Ma Me J V S
« oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Rivesaltes

PERPIGNAN COMMUNAUTÉ URBAINE FINANCES : ÇA VA AUSSI MAL QUE ÇA ?

Demande d’une réunion d’urgence sur la situation financière de Perpignan Méditerranée Métropole 

Louis Aliot
Louis Aliot
Communiqué de Louis Aliot, Député et Conseiller Municipal d’opposition
Le maire de Perpignan (J.Marc PUJOL – NDLR), président de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) « aurait » annoncé à « certains » élus que l’Etat lui aurait fait part dans un courrier officiel de son intention de ne plus reprendre à son compte l’emprunt toxique souscrit à hauteur de 70% par l’Agglo. 
Cette décision du Gouvernement est un coup extrêmement dur porté aux finances de notre collectivité même si ces emprunts « dangereux » n’auraient jamais du être contractés par l’ancienne direction de l’Agglo et son ancien Président Alduy très peu prudent avec l’argent des autres. 
Dans ces conditions et suivant les prévisions de la Cour des Comptes dans son rapport provisoire (page 31), notre collectivité va se trouver en grande difficulté et va devoir envisager des solutions transitoires pour éviter le pire et notamment de possibles hausses importantes de la fiscalité. 
Je demande au Président de PMM de convoquer une assemblée extraordinaire consacrée aux comptes de la collectivité PMM avec un débat et une information générale et complète de tous les élus que nous sommes.
CDC

RIVESALTES : COMMÉMORATION HARKIS LA FRANCE RECONNAÎT SA RESPONSABILITÉ

Le Préfet des Pyrénées-Orientales Philippe Vignes présidait dimanche la cérémonie commémorative rendant hommage aux harkis, troupes supplétives de l’armée française en Algérie, en Présence de nombreuses personnalités locales dont le Député National Jacques Cresta, le Parlementaire européen Louis Aliot, le Maire de Perpignan J.Marc Pujol ou encore André Bascou celui de rivesaltes qui procèdera à une remise de Légion d’honneur, pour ne citer qu’eux.

Lire : Discours du 25 septembre 2016

Une première avant la dernière étape avant la Présidentielle, mais est-ce un hasard ? : « Je reconnais les responsabilités des gouvernements français dans l’abandon des harkis, des massacres de ceux restés en Algérie, et des conditions d’accueil inhumaines des familles transférées dans les camps en France. Telle est la position de la France »
Le Préfet Philippe Vignes Dépose une gerbe entouré d'une délégation de jeunes
Le Préfet Philippe Vignes Dépose une gerbe entouré d’une délégation de jeunes
Discours du Préfet Philippe Vignes
Discours du Préfet Philippe Vignes
Une région apaisée... J.Marc Pujol et J.Marc Pujol lors d'une conversation amicale, échangeant sur le meeting de Paul Bismuth la veille
Une région apaisée… J.Marc Pujol et Louis Aliot lors d’une conversation amicale, échangeant sur le meeting de Paul Bismuth la veille
 Le maire de Rivesaltes André Bascou aux côtés de Romain Grau, le 1er Adjoint de Perpignan
Le maire de Rivesaltes André Bascou aux côtés de Romain Grau, le 1er Adjoint de Perpignan
Les autorités militaires, le Commandant de la Compagnie de Rivesaltes Alban Mornet, le directeur des douanes et Denis Nauret, le Commandant du Groupement de Gendarmerie des P.-O.
Les autorités militaires, le Commandant de la Compagnie de Rivesaltes Alban Mornet, le directeur des douanes et Denis Nauret, le Commandant du Groupement de Gendarmerie des P.-O.
André Bascou, Jacques Cresta, J.Marc Pujol et Louis Aliot
André Bascou, Jacques Cresta, J.Marc Pujol et Louis Aliot
André Bascou va remettre une Légion d'Honneur
André Bascou va remettre une Légion d’Honneur
Remise d'une Légion d'Honneur par André Bascou
Remise d’une Légion d’Honneur par André Bascou
Dépôt de gerbe. À droite, Philippe Benguigui, multi-médaillé
Dépôt de gerbe. À droite, Philippe Benguigui, multi-médaillé et Président de Zahor pour la mémoire
Dépôt de gerbe par Louis Aliot et Sophie Blanc, Conseillère Régionale
Dépôt de gerbe par Louis Aliot et Sophie Blanc, Conseillère Régionale
Recueillement de Louis Aliot et Sophie Blanc
Recueillement de Louis Aliot et Sophie Blanc
Dépôt de gerbe par J.Marc Pujol, Jacques Cresta, André Bascou et Rolain Grau

Dépôt de gerbe par J.Marc Pujol, Jacques Cresta, André Bascou et Rolain Grau

Une rose chacun autour du Préfet
Une rose chacun autour du Préfet
Salut du Préfet à tous les représentants et porte-drapeaux
Salut du Préfet à tous les représentants et porte-drapeaux
Salut de J.Marc Pujol
Salut de J.Marc Pujol
Le Député eurpéen Louis Aliot Salut chaleureusement toute la délégation
Le Député eurpéen Louis Aliot Salut chaleureusement toute la délégation
Photo de groupe en fin de cérémonie autour de Philippe Vignes, le préfet des P.-O.
Photo de groupe en fin de cérémonie autour de Philippe Vignes, le préfet des P.-O.

RIVESALTES – 1936 : LA GUERRE D’ESPAGNE ET LE SCANDALE DE LA NON-INTERVENTION

L’écrivain Gilbert GRELLET présente son livre « Un été impardonnable », préfacé par Manuel Valls (Albin-Michel) jeudi 9 juin au 18h30 au Mémorial de Rivesaltes, en partenariat avec le CML (Entrée libre) 
Gilbert Grellet, né à Bordeaux, fils de diplomate, diplômé d’HEC, a fait toute sa carrière de journaliste à l’AFP, notamment comme chef du bureau de Washington, Directeur pour l’Europe et l’Afrique et plus récemment Directeur du bureau de Madrid. Il dirige actuellement le Pôle édition de l’AFP.
L’été 1936 en Espagne fut celui de tous les crimes et de tous les massacres. Mais aussi d’un renoncement impardonnable : la décision prise par les grandes démocraties occidentales de ne pas aider le gouvernement républicain espagnol sorti des urnes, face aux militaires putschistes soutenus par Hitler et Mussolini. Cette politique injustifiée de « non-intervention » fut impulsée par la France de Léon Blum, appuyée par l’Angleterre de Winston Churchill et approuvée par l’Amérique de Franklin Roosevelt. Pourquoi le gouvernement français de « Front Populaire » a-t-il ainsi trahi le « Frente Popular » espagnol et permis à la rébellion nationaliste de l’emporter en 1939, après une féroce guerre civile ? Pourquoi cette erreur historique qui eut des conséquences dramatiques pour l’Espagne, livrée pendant près de 40 ans à la dictature franquiste, mais aussi pour la paix en Europe, deux ans avant Munich ? On ne peut s’empêcher d’y penser et d’y repenser, 80 ans après cet abandon incompréhensible. La mémoire historique en frémit encore.
Tout s’est joué de juillet à septembre 1936, saison d’amères trahisons et de fureurs sanguinaires. Un été impardonnable, que chronique ce livre. Dans sa préface, le Premier ministre Manuel Valls, né à Barcelone et qui a grandi, à travers sa famille  dans la mémoire de cette guerre civile, s’insurge: «  Ce livre c’est le récit de d’une décision « impardonnable » : l’abandon de la Seconde République espagnole, livrée en pâture aux appétits féroces des putschistes. En l’abandonnant, le camps de la paix n’a pas vu qu’il s’abandonnait lui-même. » Parmi les protagonistes s’opposent Léon Blum, déchiré par ce choix de ne pas aider ses amis socialistes espagnols et Francisco Franco, qui n’hésite pas à faire massacrer son propre peuple par des troupes étrangères. Un crime inédit. Quatre-vingts ans après cet épisode clef du XX° siècle, l’envie est toujours forte d’essayer de comprendre ce qui s’est passé. De répondre aux questions qui nous taraudent. 
Le programme :
Jeudi 9 juin au Mémorial de Rivesaltes
À 18h. –
Séance de dédicaces d’ »UN ÉTÉ IMPARDONNABLE 1936 : la guerre d’Espagne et le scandale de la non-intervention » de  Gilbert GRELLET,  Préface de Manuel Valls, Editions Albin-Michel 277 pages.

À 18h30 – Conférence-débat avec le CML autour du livre sur le thème : « L’engrenage de la guerre civile et  de l’horreur en Espagne pendant l’été 1936″. Entrée libre.
PUB UN ÉTÉ IMPARDONNABLE 650

RIVESALTES : POUR LES DROITS DES FACTEURS

Par Alain MIH, animateur du RCP 66
En ces jours de luttes, le RCP 66 (Rassemblement Citoyen et Politique des Pyrénées-Orientales) apporte son soutien total à notre ami et camarade Alex, représentant syndical CGT, menacé de sanctions disciplinaires par la direction de La Poste.
Il apporte également son soutien à ses collègues facteurs de Rivesaltes, et notamment à celui en grève de la faim depuis plusieurs jours pour le maintien de leur collègue injustement accusé. C’est surtout un combat plus global pour le respect, la dignité et les valeurs du métier de facteur.
La direction de La Poste ne répond qu’avec mépris et minimisation à leur geste désespéré et courageux : ceci est significatif du climat conflictuel qui règne en maître aujourd’hui à La Poste.
Le RCP66 est sans aucune réserve aux cotés de ceux qui souffrent et luttent sans rien lâcher. Contrairement à certains, si loin du Bourget… et si proche du MEDEF ! 
Le 31 mai le RCP 66 sera à ses cotés à Montpellier pour le soutenir face au conseil de discipline de La Poste.

RIVESALTES : NON À LA FERMETURE DU CENTRE AÉRÉ DES ENFANTS DE POLICIERS

Communiqué de Robert Olives, Conseiller Municipal d’Espira de l’Agly, Responsable FN du Canton de la Vallée de l’Agly
Lundi matin j’allume ma radio et j’entends que le centre aéré pour enfants de policiers de Rivesaltes va peut-être fermer sous ordre du ministère de l’Intérieur. Je note le mépris des autorités ministérielles pour les enfants des gardiens de la République qui ne pourront bénéficier de vacances dignes pour des motifs fallacieux et purement administratif.
Une mauvaise gestion, si avérée soit-elle, ne doit pas priver des orphelins, des handicapés, des enfants qui pourraient être les nôtres d’être épaulé par la France. Mais la technocratie parisienne est bien loin de ces préoccupations. Je souscris parfaitement aux propos du président de l’Anas qui a déclaré : « Quand l’affaire Cahuzac a éclaté, on n’a pas fermé Bercy. Je ne vois pas pourquoi on fermerait l’Anas ».
En tant qu’élu du Front National, je demande à ce que la situation se clarifie, que les enfants de nos forces de Police, si courageuses dans ces temps troublés par ailleurs, soit pris en charge par la France. Nous devons bien cela aux policiers !

DÉPARTEMENT : MERCI ET BRAVO À NOS VIGNERONS !

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM
Nous apprenons ce matin que 98 médailles ont été attribuées pour notre département lors du Concours Général Agricole qui se déroule traditionnellement lors du Salon de l’Agriculture. A cette occasion, les meilleurs produits des régions françaises sont mis à l’honneur et, en 2016 le palmarès distingue 98 de nos vins (contre 88 l’an passé). Ce sont près de 6 000 jurés indépendants qui ont dégusté et partagé parmi plusieurs centaines d’échantillons des P.-O. présentés dans le cadre de la compétition.
C’est ainsi que nombre de terroirs qui enchantent la diversité du territoire de notre Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée Métropole se voient récompensés d’une médaille d’Or, d’Argent ou de Bronze. Je pense là plus particulièrement aux communes de Tautavel, Montner, Vingrau, Rivesaltes, Baixas, Canet-en-Roussillon…
Ne perdons jamais de vue que l’Agriculture est l’une des forces vives de notre territoire, comme l’industrie touristique et ses multiples activités (nautisme, hôtellerie, restauration…). Nos clients, nos touristes, veulent voir du pays, profiter de nos plages… et arpenter les vignobles. Les vignerons font l’excellence de Perpignan Méditerranée Métropole, ils contribuent certes à entretenir notre espace identitaire mais ils sont surtout un fer de lance incomparable pour promouvoir nos savoir-faire vini-viticoles, pour investir de nouveaux marchés et, ainsi, assurer un pan de notre développement. Dans notre cadre environnemental, ils constituent un défi de tous les jours, porteurs de projets ambitieux (je pense par exemple à l’oenotourisme) ou de labels de Qualité inestimables. Sous le ciel du Roussillon, nos vignerons sont aussi précieux que le soleil !

MÉTROPOLE : LES FRUITS DE L’INVESTISSEMENT

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM
JMP-DELGA 01En choisissant de se rendre sur le Marché International Saint Charles pour sa première visite dans notre département en tant que présidente de la nouvelle Grande Région, Madame Delga fait là un signe fort : car le Pôle Economique Saint Charles (PESC) illustre parfaitement le dynamisme et le précieux travail réalisé au quotidien, à partir d’un centre d’éclatement des marchandises (qui sont importées de pays tiers – ou introduites depuis l’Union Européenne) unique en son genre, devenu leader au plan national. C’est grâce à une politique volontariste, de tous les acteurs présents sur le territoire, que chefs d’entreprise privés et décideurs publics ont su créer les conditions qui ont permis de développer Saint Charles, de participer à la création de richesses et donc à la création d’emplois.
Ce matin, avec nombre de mes collègues maires de la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée Métropole, j’ai tenu à participer à la présentation de cette plate-forme : elle est l’un des trois grands centres européens d’éclatement des fruits et légumes avec Munich en Allemagne et Milan en Italie… Elle est même le premier pôle en Europe pour ce qui concerne les fruits frais !
Les investisseurs qui ont cru en Saint Charles confirment là qu’il est possible, sous le soleil du Roussillon, d’être stratégiques, efficaces et innovants. A nous, pour les accompagner, de privilégier en matière de développement économique une politique partagée et ambitieuse.
Après une visite de terrain qui s’est terminée par le chantier du « transport combiné », nous nous sommes rendus à l’Institut Régional de Formation aux Métiers de l’Artisanat, situé sur le territoire de la commune dirigée par André Bascou.
JMP-DELGA 02

REGIONALES : RIVESALTES – CABESTANY LES RÉUNIONS PUBLIQUES DE « NOUVEAU MONDE EN COMMUN »

Par Francis DASPE

RIVESALTES : jeudi 19 novembre 2015

La liste « Nouveau monde en commun » menée dans les Pyrénées-Orientales par Agnès Langevine (EELV), Nicolas Garcia (PCF), Judith Carmona (société civile) et Francis Daspe (PG) tiendra une réunion publique jeudi 19 novembre 2015 à Rivesaltes à 18 heures 30 (salle Jo Caszach, place général de Gaulle).
Le thème sera « Quelle alternative sociale, écologiste et citoyenne pour notre nouvelle région ? ». 

CABESTANY : vendredi 20 novembre 2015

La liste « Nouveau monde en commun » menée dans les Pyrénées-Orientales par Agnès Langevine (EELV), Nicolas Garcia (PCF), Judith Carmona (société civile) et Francis Daspe (PG) tiendra une réunion publique vendredi 20 novembre 2015 à Cabestany à 18 heures 30 (salle Cerda, Centre culturel).
Le thème sera « Quelle alternative sociale, écologiste et citoyenne pour notre nouvelle région ? ».

POLITIQUE : IL RESTE DES BARBELÉS SUR LE CAMP DE RIVESALTES

Communiqué de « Convergence Démocratique de Catalogne »

Le Mémorial de Rivesaltes inauguré le 16 octobre est un progrès pour le Pays Catalan, car une longue période sombre est enfin révélée officiellement. Les «indésirables» d’hier retrouvent une partie de leur dignité. Mais le silence est assourdissant sur le coût exorbitant du site, 23 millions d’€uros puisés dans les caisses publiques, en pleine crise des migrants. Les réfugiés d’hier seraient-ils plus importants que les réfugiés d’aujourd’hui ?
Convergence Démocratique de Catalogne estime qu’un devoir de connaissance s’impose pour révéler au plus grand nombre les méthodes orchestrées et camouflées par trois républiques consécutives. L’Ecole et la télévision publique se doivent d’arracher définitivement les barbelés symboliques entourant la mémoire de l’internement en Roussillon. Un petit pas est franchi, mais le drame des camps, d’Argelès à Rivesaltes, des Haras de Perpignan jusqu’au Barcarès, mérite bien plus qu’un mémorial. Le devoir de mémoire commence par le savoir et ne saurait se résumer à un budget exorbitant.

RIVESALTES : INAUGURATION DU MÉMORIAL DU CAMP

Manuel Valls, Premier Ministre, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’État chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, Ségolène Neuville, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, Damien Alary, Président de la Région Languedoc-Roussillon, Président de l’EPCC du Mémorial du camp de Rivesaltes, et Hermeline Malherbe, Présidente du Département des Pyrénées-Orientales, ont inauguré le vendredi 16 octobre 2015 le mémorial du camp de Rivesaltes.

Dossier complet d’inauguration 16 octobre 2015

DISCOURS DU 1er MINISTRE MANUEL VALLS

RUBAN
De gauche à droite : Jean-Marc Todeschini, Pimprenelle, Ségolène Neuville, Manuel Valls, Damien Alary et Hermeline Malherbe

POLITIQUE : RENCONTRE ENTRE FERNAND SIRE ET GUILLAUME PEPY

Communiqué du Député 

Guillaume PEPY et Fernand SIRE

Guillaume PEPY et Fernand SIRE

« Fernand SIRE, Député des Pyrénées-Orientales, a rencontré le Président Directeur Général de la SNCF, Guillaume PEPY, au cours d’un déjeuner de travail à Paris.
Le Député s’est entretenu avec lui du projet de construction de la ligne à grande vitesse (LGV) entre Perpignan à Montpellier et la nécessité de réaliser une halte TGV sur la commune de Rivesaltes, seule commune présente sur le tracé direct et permettant d’obtenir un nombre d’arrêt important de trains. 
M. PEPY a souligné le fait que le projet était complexe et coûteux et qu’avec des difficultés de financement, sa réalisation restait très incertaine dans un futur proche.  
Fernand SIRE lui a rappelé son attachement à ce tracé LGV et à la réalisation de la halte de Rivesaltes afin de favoriser le développement économique et touristique du département ». 
Sauf qu’un arrêt à Rivesaltes va transformer le TGV en omnibus… (NDR)

DEPARTEMENT : LA PREFETE JOSIANE CHEVALIER INSPECTE LE DISPOSITIF DE SECURITE DANS LES CENTRES COMMERCIAUX

Josiane CHEVALIER, préfète des Pyrénées-Orientales, a souhaité aller à la rencontre des forces de l’ordre pour apprécier le dispositif de renforcement de la sécurité dans les centres commerciaux pour la période de fin d’année.
Ce mercredi, elle s’est déplacée au centre commercial Salanca de Claira.
Elle était accompagnée du commandant du groupement, le Colonel Blaise Agresti et du commandant de la compagnie de gendarmerie de Rivesaltes, le Capitaine Alban Mornet. Elle a rencontré les commerçants de la galerie marchande, en présence du directeur du centre commercial Carrefour et du responsable de la sécurité.
Le dispositif de sécurisation du site est renforcé par une présence visible des forces de l’ordre, qui assurent des rondes par secteurs aux créneaux horaires les plus appropriés.
Les effectifs engagés sont constitués du commandant de la compagnie de Rivesaltes, d’un peloton de réservistes composé de 5 équipes de 3 à 4 militaires encadrés par un militaire du PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie).
Ils ont pour mission de prévenir, dissuader et surveiller le site. Mais également d’informer et de sensibiliser les commerçants aux risques qu’ils encourent, par des prises de contact directes, pour les conseiller et leurs rappeler les précautions à prendre.

INTEMPERIES DANS LE DEPARTEMENT : réunion de travail en préfecture sur les dispositifs d’indemnisation suite aux intempéries des 29 et 30 novembre 2014

Tous les maires du départements potientiellement concernés par les inondations ont été réunis par la Préfète Josiane Chevalier

Tous les maires du départements potientiellement concernés par les inondations ont été réunis par la Préfète Josiane Chevalier

A la suite des intempéries qui ont touché le département des Pyrénées-Orientales les 29 et 30 novembre, la préfète Josiane CHEVALIER a souhaité réunir dès aujourd’hui les maires des communes les plus impactées, ainsi que les représentants des secteurs agricole et économique à travers la chambre d’agriculture et la chambre de commerce et d’industrie.
A l’occasion de son déplacement dimanche à Rivesaltes et à la cellule de crise activée en préfecture, le ministre de l’intérieur Bernard CAZENEUVE a d’ailleurs annoncé que toutes les procédures d’indemnisation seraient rapidement mises en œuvre.
Les services de la direction départementale des finances publiques (DDFIP), de la direction départementale des territoires et de la mer (DDTM), de la préfecture, les organismes consulaires, sociaux et financiers ont été associés à la présentation des dispositifs d’indemnisation des dégâts causés par les intempéries.
La Préfète Josiane Chevalier explique aux maires le processus d'indemnisation

La Préfète Josiane Chevalier explique aux maires le processus d’indemnisation

La préfète Josiane CHEVALIER a dressé un premier bilan des intempéries, particulièrement lourd pour les communes riveraines de l’Agly ainsi qui celles situées sur les secteurs des Fenouillèdes et de la Côte Vermeille. Elle a présenté la réponse opérationnelle adaptée à l’événement et souligné la mobilisation des services de secours départementaux, des collectivités territoriales, du conseil général et des moyens nationaux venus en renfort.
Les différents dispositifs d’indemnisation ont ensuite été présentés par les services :
– Le régime de garantie contre les catastrophes naturelles qui concerne les dégâts causés aux biens assurés
– Le fonds de solidarité en faveur des collectivités territoriales et leurs groupements auxquels sont éligibles les travaux de réparation des biens non assurables faisant partie du patrimoine des collectivités territoriales
– Le versement d’acomptes anticipés de FCTVA
– Le régime des calamités agricoles
La réunion s’est conclue par un temps d’échange avec les maires.
Aux côtés de la Sénatrice-Présidente du Conseil Général Hermeline Malherbe, la Préfète Josiane CHEVALIER s'entretient avec le Maire de Rivesaltes André BASCOU sur les inondations de sa commune

Aux côtés de la Sénatrice-Présidente du Conseil Général Hermeline Malherbe, la Préfète Josiane CHEVALIER s’entretient avec le Maire de Rivesaltes André BASCOU sur les inondations de sa commune

RIVESALTES : UNE PERSONNE DECEDEE

Le 30 novembre 2014 à 14h, un homme de 73 ans est décédé sur la commune de Rivesaltes dans les Pyrénées Orientales. Cet événement est intervenu lorsque l’intéressé franchissait en voiture une cuvette inondée sur une voie communale. Cette personne a succombé à un arrêt cardiaque malgré l’intervention des services de secours.
Une enquête de gendarmerie est en cours sous l’autorité du parquet de Perpignan.

POLITIQUE : Visage de Dieu, visage de loup, l’expression alternante du visage de la mondialisation

Par Robert Olives, conseiller municipal FN d’Espira de l’Agly – canton de la Vallée de l’Agly 

Comme disait Gabin, j’ai eu beau faire les cent pas sur la terre, je ne sais toujours pas comment elle tourne. 
Etant rivesaltais de coeur et rivesaltais de racine, je ne peux donc me retenir de réagir sur l’information parue dans l’Indépendant du 5 novembre 2014. En effet, on y apprend qu’une entreprise de traitement des métaux (Nobelclad) filiale de Dynamics Materials Corporation (DMC), firme cotée au NASDAQ, envisagerait la suppression de 31 postes sur ce site afin d’en créer 5 dans la centralisation de l’administration générale des ventes à Rivesaltes. Les activités de chaudronnerie, elles, seraient délocalisées en Allemagne afin de permettre à ce projet d’aboutir. 
Tout d’abord, rien ne justifie ces suppressions d’emplois pour raisons économiques car cette entreprise a réalisé un chiffre d’affaires en 2013 de 24.306.839 €uros en 2013. Ensuite, je dénonce vigoureusement cette délocalisation en Allemagne qui n’est qu’un énième acte de soumission à l’hyper-compétitivité de nos voisins germains.  
Face à cette désindustrialisation débridée, il faut se réarmer en renégociant les traités européens, en instaurant un protectionnisme intelligent à nos frontières et en retrouvant notre liberté monétaire. Le Front National / RBM s’engage à faire de l’emploi sa priorité, à faire de la ré-industrialisation l’axe majeur de sa politique et apporter un soutien massif aux PME/PMI, premières victimes du délitement de notre économie nationale. 
Marine Le Pen connaît les problèmes que subit la classe ouvrière qui trime, chaque jour, parfois au péril de leur existence, pour que nous, citoyens français, puissions mieux vivre. Nous nous devons de protéger les ouvriers contre ces violences économiques qui tuent nos emplois, nos espoirs, notre pays.
Vous êtes de plus en plus à nous rejoindre et à faire ce constat accablant. Les prochaines élections approchent et il serait peut-être temps, pour certains, de méditer cette phrase homérique : « qu’il n’est rien de plus agréable à l’homme que sa patrie ». Mais ne pas comprendre cela, c’est n’avoir rien compris.
Chers salariés, sachez que Louis Aliot, les responsables locaux ou moi-même restons à votre disposition pour répondre à vos inquiétudes, à vos attentes. 

Vive l’Emploi, vive l’Industrie et vive la France !

COMPAGNIE DE GENDARMERIE DE RIVESALTES : prise de commandement du Capitaine Alban Mornet

A gauche le Capitaine MORNET, à droite le Colonel Agresti qui commande le groupement départemental.

A gauche le Capitaine MORNET, à droite le Colonel Agresti qui commande le groupement départemental.

La compagnie de Gendarmerie de Rivesaltes a changé de Patron début août, et c’est le Capitaine Alban MORNET qui en a pris cette semaine officiellement le commandement lors de la traditionnelle cérémonie d’accueil placée sous l’autorité du Colonel Blaise AGRESTI qui commande le groupement Départemental de Perpignan, lui-même fraîchement nommé dans le Département et qui arrivait de Chamonix.
Le Capitaine commande désormais un effectif de 123 militaires qui compose
Salut au Drapeau

Salut au Drapeau

cette compagnie créée en 2003 après la réorganisation de celle de Perpignan devenue trop importante « avec » selon le Colonel Agresti « une population qui n’est pas toujours facile et un travail du Brigadier relativement compliqué dans cette circonscription, peut-être plus que dans d’autres. Vous avez un Capitaine tout neuf qui débarque » ajoute-t-il. « On va travailler ensemble pour faire face à des enjeux de sécurité, des enjeux de ressources humaines et mettre à niveau les unités. Aujourd’hui il est temps de revoir le format de cette compagnie qui prend une bonne part de la délinquance du département. Bonne chance, on sera là avec le Groupement pour vous soutenir ».
Le Capitaine Alban Mornet prend officiellement le commandement de ses 123 effectifs.

Le Capitaine Alban Mornet prend officiellement le commandement de ses 123 effectifs.

Le Capitaine Mornet qui succède au Capitaine Bataille est jeune, il a 41 ans, il est né en Meurthe et Moselle et arrive du Loiret où il occupait la fonction d’officier Adjoint au renseignement. Le nouveau patron est avenant et ouvert ce qui est de bonne augure dans ce nouveau poste de commandement, tant avec ses effectifs qu’avec la population pour partie délicate à gérer dans cette circonscription.
Monsieur le Procureur et plusieurs Maires assistaient à la cérémonie, citons André Bascou, Alain Ferrand, Gilles Foxonet et Robert Vila.

Monsieur le Procureur et plusieurs Maires assistaient à la cérémonie, citons André Bascou, Alain Ferrand, Gilles Foxonet et Robert Vila.

La compagnie de Gendarmerie départementale de Rivesaltes se compose de quatre brigades territoriales autonomes (BTA) : RIVESALTES – BOMPAS – SAINT LAURENT DE LA SALANQUE – SAINT ESTEVE,
d’une communauté de brigade (COB) : COB Latour de France constituée de deux unités (brigades de Latour de France et de St Paul de Fenouillet),
d’un Peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) et enfin d’une
Brigade de recherche.
La compagnie a  une compétence sur 771 km2 pour 83853 habitants (chiffre 2011) et s’étire principalement d’Est en Ouest.
Elle est bordée au nord et à l’ouest par le département de l’Aude (principalement par les compagnies de Limoux et de Narbonne et secondairement par la compagnie de Carcassonne avec qui elle partage une « frontière » de quelques kilomètres), au Sud-Ouest par la compagnie de Prades et au Sud par la compagnie et la CSP de Perpignan, en plus de la façade maritime à l’est.
4500 crimes et délits sont constatés par an, ce qui en fait la deuxième compagnie du groupement de gendarmerie départementale des Pyrénées-Orientales en termes d’activité après la compagnie de Perpignan.
Le colonel Blaise Agresti prononce un bref discours d'accueil très cordial.

Le colonel Blaise Agresti prononce un bref discours d’accueil très cordial.

 

HOMMAGE SOLENNEL DE LA NATION AUX HARKIS

« Nous nous souvenons que pendant trop longtemps cette histoire a été tue »

Le secrétaire Général de la Préfecture Pierre Régnault de la Mothe représentant la Préfète Josiane Chevalier dépose une première gerbe au pied de la stèle

Le secrétaire Général de la Préfecture Pierre Régnault de la Mothe représentant la Préfète Josiane Chevalier dépose une première gerbe au pied de la stèle

Persécutés par les uns, rejetés par les autres, Algériens ou Français ? Probablement ni l’un ni l’autre au fond d’eux-mêmes. Leur crime ? Avoir été les supplétifs de l’armée française et avoir combattu à ses côtés, entre 200 et 250.000, ces Harkis, ces « oubliés » de la guerre d’Algérie qualifiés de traîtres et de collaborateurs par leurs frères de sang et abandonnés à leur triste sort après, ce que les autorités ont longtemps appelé, les « évènements ». Enfin, pour ceux qui n’ont pas fait partie de ces disparus estimés entre 60 et 150.000, exécutés ou assassinés par le F.L.N.
Les Députés Aliot, Cresta, Siré, la Sénatrice Malherbe, le maire de Rivesaltes André Bascou et le Conseiller Général Elie Puigmal déposent ensemble une gerbe et se recueillent au pied de la stèle

Les Députés Aliot, Cresta, Siré, la Sénatrice Malherbe, le maire de Rivesaltes André Bascou et le Conseiller Général Elie Puigmal déposent ensemble une gerbe et se recueillent au pied de la stèle

Leur statut en France est désormais reconnu et c’est Nicolas Sarkozy qui en 2012 a reconnu la responsabilité de l’armée française dans l’abandon de ces Harkis après la fin de la guerre d’Algérie, même si seuls 42.500 d’entre eux ont pu trouver asile en France métropolitaine.
Dépôt de gerbe du Député Européen Louis Aliot

Dépôt de gerbe du Député Européen Louis Aliot

Chaque année depuis 2001, partout sur le territoire national, « une journée nationale en hommage aux Harkis » leur est dédiée, le département n’y fait pas exception, une importante délégation Harkis et d’officiels s’est retrouvée jeudi dernier devant la stèle de Rivesaltes. Un seul discours avant le dépôt de gerbes des différentes délégations, celui du secrétaire Général de la Préfecture et Sous-Préfet de l’arrondissement de Perpignan Pierre Régnault de la Mothe représentant la Préfète Josiane Chevalier, donnant lecture du message du Ministre des Anciens combattants Kader Arif. « Votre engagement pour la France en Algérie, votre courage mais également les souffrances endurées et les sacrifices consentis pour votre pays justifient largement que chaque année dans tous les départements de France cet hommage soit rendu. Nous nous souvenons de ceux qui ont payé de leur vie leur engagement pour la France. Nous nous souvenons des familles déchirées, abandonnées, massacrées parfois. Nous nous souvenons du déracinement de ces milliers d’hommes, de femmes, d’enfants rapatriés à la hâte et des conditions indignes dans lesquelles ils ont été accueillis. Nous nous souvenons que pendant trop longtemps cette histoire a été tue« .
Au tour des descendants de Harkis d'exprimer leur devoir de mémoire

Au tour des descendants de Harkis d’exprimer leur devoir de mémoire

Parmi les personnalités de premier plan, on peut entre autres citer la Sénatrice-Présidente du Conseil Général Hermeline Malherbe, les Députés nationaux Jacques Cresta et Fernand Siré, le Député Européen Louis Aliot, le Conseiller Général du canton de Saint-Estève Elie Puigmal, le Maire de Rivesaltes André Bascou, mais pas celui de Perpignan J.Marc Pujol qui s’est fait représenter par Suzy Simon-Nicaise, il est vrai Adjointe aux rapatriés et anciens combattants. Emploi du temps réellement surchargé ou position politique tranchée ?
Citons également Irina KORTANEK et Marie-Thérèse COSTA-FESENBECK qui représentaient à la fois le Front National, venu en nombre, et le Conseil Régional dont elles sont élues sur les bancs de l’opposition.
COUV

RIVESALTES : 52ème CONGRES DU SOUVENIR FRANCAIS

Dimanche 21 septembre

LE PROGRAMME DES COMMEMORATIONS
10h30    Espace des Dômes
Congrès du Souvenir français
Remise des médailles de l’ONACVG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre)
11h30     Dépôt d’une gerbe au pied de la statue du Maréchal Joffre

11h45 
    Dépôt de trois gerbes au Monument aux morts
Josiane CHEVALIER, préfète des Pyrénées-Orientales, participera à ce 52ème congrès du Souvenir Français qui se distingue cette année par la commémoration du Centenaire de la Première Guerre Mondiale.

 

Travaux exceptionnels sur le réseau d’eau potable à Rivesaltes

Depuis le début de l’année 2014 et pour une durée de deux mois, un chantier de renouvellement de réseau d’eau particulièrement impressionnant est mené par l’Agglo Perpignan Méditerranée sur la commune de Rivesaltes. Il s’agit de remplacer sur 200 mètres une canalisation de distribution d’eau potable, située sous le pont Jacquet.

Lors d'une visite de chantier, le maire de Rivesaltes André BASCOU est venu constater l'ampleur du chantier de réseau d'eau situé sous le pont Jacquet.

Lors d’une visite de chantier, le maire de Rivesaltes André BASCOU est venu constater l’ampleur du chantier de
réseau d’eau situé sous le pont Jacquet.

Pour cela, des moyens inédits ont dû être mis en oeuvre, comme la construction d’un échafaudage en « encorbellement », fixé aux poutres de l’ouvrage d’art.
Au-delà de l’investissement de 225 000 euros réalisé afin de remplacer cette canalisation d’eau potable sur laquelle des fuites ont été mesurées, ces travaux de réseaux d’eaux sur la commune s’avèrent tout à fait singuliers.
Construit dans les années 50, suite aux dégâts occasionnés par la crue de l’Agly de 1940, le pont Jacquet, long de 150 mètres, constitue l’unique exemple départemental de pont routier suspendu. L’intervention sur cet ouvrage d’art nécessite la mise en place de solutions techniques tout à fait spéciales. Un échafaudage a ainsi été construit en hauteur, directement sous le pont, en déployant son armature entre chacun des piliers de l’ouvrage. Il permet l’accès des ouvriers, mais aussi la circulation d’un chariot roulant chargé d’acheminer les tronçons de la canalisation d’eau potable de 250 mm de diamètre…

Un programme d’économie d’eau Ce chantier s’inscrit dans un des axes de la politique de l’eau de Perpignan Méditerranée, celui de la lutte contre les
fuites des réseaux d’eau potable. Après remplacement de la canalisation située sous le pont Jacquet, ce sont 700 mètres cubes d’eau par an qui vont pouvoir être économisés. Le programme d’interventions déployé par l’Agglo dans plusieurs communes du territoire, avec le soutien financier de l’Agence de l’Eau, vise à atteindre rapidement un rendement de 85 % sur les réseaux de distribution d’eau potable. Ciblant plusieurs canalisations où des fuites ont été diagnostiquées, les travaux de renouvellement vont permettre à terme d’économiser 6000 mètres cubes d’eau par an. Par ailleurs, la réfection de ces canalisations engendre automatiquement le remplacement des branchements plomb.

Au vu de l’accroissement régulier de la population du territoire, de la diminution des réserves dans les nappes phréatiques et de la constante baisse des précipitations sous l’effet du réchauffement climatique, les mesures visant à épargner l’eau potable constituent aujourd’hui un enjeu fondamental si l’on veut continuer à garantir la distribution de celle-ci à tous les habitants dans les années à venir.

André Bascou chante Ferrat à St Laurent au bénéfice de la ligue contre le cancer

DSC04960

Son chant est un ruisseau

« Je suis comme le coq dressant au ciel sa crête, je chante chante tout le temps ». « Je », c’est André Bascou qui se produisait dimanche dernier au Foyer Rural de St Laurent, interprétant pas moins de quatorze chansons, toutes issues du répertoire de Jean Ferrat. Plusieurs d’entre elles étaient comme il se doit signées Louis Aragon, mises en musique par Jean Ferrat (« aimer à perdre la raison« , « que serais-je sans toi« ), d’autres, paroles et musiques signées Ferrat (« Nuit et brouillard », « Ma France« , ou, c’est incontournable, « la montagne » qui clôture le tour de chant), d’autres encore signées Claude Delecluse ou Michelle Senlis pour les paroles (entre autres « c’est beau la vie« ). A noter que Jean Ferrat a signé toutes les musiques des ses dix-huit albums, toutes sauf une : Frederico Garcia Lorca, dont il n’a écrit que les paroles. En dépit de la rude concurrence d’une actualité festive riche en ce dimanche à St Laurent et d’un soleil radieux qui incitait à la plage, la salle était bien remplie. Normal, André Bascou est désormais une vedette départementale bientôt plus connue pour son talent d’interprète du grand Jean que par ses faits d’armes comme Maire de Rivesaltes et d’ancien Député… Après quarante ans de vie politique, la vie est bien cruelle ! DSC04957
Mais au fond, même si les options idéologiques entre Ferrat et André Bascou divergent quelque peu (…), ils ont la même passion de la politique, et surtout cet humanisme qui les pousse à s’intéresser aux autres. Les recettes de ce tour de chant (5 € ou plus) étaient d’ailleurs entièrement reversées à la Ligue contre le cancer, un chèque de 2400 €uros a été remis à Monsieur Capdet, le Président de la ligue, en présence de Fernand Siré, le Député-Maire de St Laurent. A noter qu’André Bascou se produira au Théâtre Jean Piat de Canet le 21 septembre prochain pour un tour de chant plus long et différent, toujours au profit de la recherche contre le cancer. « Ce soir hors de moi-même je veux crier je t’aime comme peuvent hurler les loups » (« Ta Chanson »). Objectif atteint andré !

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
novembre 2017
D L Ma Me J V S
« oct    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930