DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
DRAPEAU FRANCAIS
LOGO IFA 2016 190 jpg
Affiche A3-16-Semaine Bleue ok
PUB JPA
JPA 2
Alcool 190
Salaud d'élu
COUV 190
pub-les-insurges-190
01-190
limposteur
buisson-1ere-couv
couv-un-quinquennat-pour-rien-190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
1ère couv 190
guide-des-associations-2016
PUB réduite DirectSud 190
ATTENTION AU FEU 190
Bandeau conseils incendie 190
Affiche 190
Livre Mona Fajal 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
AFFICHE 190
HOLA BONJOUR
1ère de couv. 190
CARTE VERSO 190
CARTE RECTO 190
CERCLE RIGAUD 190
PERPIGNAN-logo+accroche-droite-quadri-2011
Logo Barcarès 190 PPI
PUB LES CATALAN 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
pub agglo
PUB la ruche 190
Pour une poignée de terre COUV 190
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
AFPCAB
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

septembre 2017
D L Ma Me J V S
« août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Saleilles

PERPIGNAN COMMUNAUTÉ URBAINE FINANCES : ÇA VA AUSSI MAL QUE ÇA ?

Demande d’une réunion d’urgence sur la situation financière de Perpignan Méditerranée Métropole 

Louis Aliot
Louis Aliot
Communiqué de Louis Aliot, Député et Conseiller Municipal d’opposition
Le maire de Perpignan (J.Marc PUJOL – NDLR), président de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) « aurait » annoncé à « certains » élus que l’Etat lui aurait fait part dans un courrier officiel de son intention de ne plus reprendre à son compte l’emprunt toxique souscrit à hauteur de 70% par l’Agglo. 
Cette décision du Gouvernement est un coup extrêmement dur porté aux finances de notre collectivité même si ces emprunts « dangereux » n’auraient jamais du être contractés par l’ancienne direction de l’Agglo et son ancien Président Alduy très peu prudent avec l’argent des autres. 
Dans ces conditions et suivant les prévisions de la Cour des Comptes dans son rapport provisoire (page 31), notre collectivité va se trouver en grande difficulté et va devoir envisager des solutions transitoires pour éviter le pire et notamment de possibles hausses importantes de la fiscalité. 
Je demande au Président de PMM de convoquer une assemblée extraordinaire consacrée aux comptes de la collectivité PMM avec un débat et une information générale et complète de tous les élus que nous sommes.
CDC

SALEILLES : LES ELUS DU CŒUR FONT VIBRER LA SALLE… …C’EST BEAU LA VIE !

André Bascou et Adel M'Zouri, deux complices vocaux et des amis de longue date
André Bascou et Adel M’Zouri, deux complices vocaux et des amis de longue date
C’est désormais une tournée bien rôdée pour les deux « élus du cœur » André Bascou et Adel M’Zouri qui enchaînent date sur date entre septembre et juin ! Une pure générosité de la part du Maire de Rivesaltes et du Conseiller Municipal de la Tour-Bas-Elne, puisque les recettes sont tour à tour intégralement reversées à des associations qui luttent contre le Cancer, « Enfants et santé » ou « La ligue contre le cancer« .
...et André Bascou interprète Jean Ferrat
André Bascou interprète Jean Ferrat, et avec quel talent !
 Un spectacle de très grande qualité avec des interprétations de très haut niveau et surtout un charisme et un humanisme des deux artistes qui séduisent immédiatement la salle. Ces deux-là sont des gens simples et sincères, la salle le ressent, on ne triche pas longtemps avec ces qualités que peu conservent dès qu’arrive le succès. Car oui, on peut bien parler de succès, les salles sont pleines et le nombre d’admirateurs qui se pressent autour d’eux en fin de spectacle suffit à s’en convaincre, à supposer que ce fût encore nécessaire.
Annie et André Bascou
Annie et André Bascou
ANDRE BASCOU
« Mon chant est un ruisseau, Mon chant est une mûre »
Cette fois et c’est une première, le « taulier » ouvrait le spectacle et précédait Adel M’zouri, dans une volonté d’harmonie du spectacle, du plus calme au plus entraînant d’une part, mais aussi pour permettre à l’interprète d’Aznavour de moins limiter la durée de son tour de chant selon l’humeur de la salle. C’est beaucoup mieux ainsi.

André Bascou ne se contente pas de tourner en rond avec toujours 06les mêmes plus grands succès de Jean Ferrat, à chaque spectacle il innove un peu plus en interprétant des titres moins connus du grand public et en faisant découvrir une autre facette du poète trop tôt disparu. Lui qui mettait en musique les poèmes de Louis Aragon avec tellement de talent au point que celui-ci considérait qu’ils ne lui appartenaient plus. « J’entends, j’entends » (Poème d’Aragon mis en musique par Ferrat), « Comprendre » et « Le bilan » (paroles et musique J.Ferrat pour les deux) », avec pour cette dernière un texte très politique qui, comme son titre l’indique, fait le bilan du communisme, idéologie dont le poète-chanteur fut proche toute sa vie mais sur laquelle il porte un jugement sévère, un peu à l’instar de « Camarade » qui jette un regard plus que réprobateur sur « l’excursion » des chars soviétiques à Pragues en août 1968. 07Un homme honnête et probablement déçu qui n’hésite pas à se remettre en question.
Et puis l’amour est un autre « terrain de chasse » du poète, « Que serais-je sans toi », « Aimer à perdre la raison » et même « L’amour est cerise » qui en a surpris plus d’un par la crudité du texte… Ou encore « C’est toujours la première fois » tout en subtilité « La faim de toi qui me dévore, Me fait plier genoux et bras, Je n’aurais pas assez d’amphore, Ni de mots encore et encore, pour y mettre son terme bas », signé Jean Ferrat, ce texte est très inspiré des poèmes d’Aragon qui a beaucoup influencé le chanteur.
Sans oublier « La montagne », incontournable dans un tour de chant, et encore « Les cerisiers » où Ferrat devient mélancolique « avant que j’aie dû boucler ma valise et qu’on m’ait poussé dans le dernier train ».
Une douzaine de titres magistralement interprétés par le camarade Bascou, qui n’hésite pas à descendre dans la salle pour être plus proche de son public qui entonne avec lui « C’est beau la vie ».
Bravo l’artiste, bravo !
ADEL M’ZOURI
Il est comme le coq dressant au ciel sa crête, il chante chante tout le temps
08
A la scène comme à la ville, à l’instar d’un certain Guy Béart qu’il faut débrancher pour le faire taire, cet homme-là, une fois qu’il est parti on ne peut plus l’arrêter !
Chanter, imiter des personnalités locales, chanter encore, imiter de nouveau, J.Paul Alduy et Bourvil qu’il singe à merveille sont les préférés de l’artiste, sans lien comique entre les deux, encore que, à bien y réfléchir… Une seconde nature sans qu’il ne soit besoin de glisser une pièce, ce juke-box ambulant fonctionne nuit et jour…
Caroline et Adel M'Zouri
Caroline et Adel M’Zouri
Là encore le talent est au rendez-vous ! Des dons d’imitateur, c’est certain.
Un charisme insolent, c’est certain aussi. Un incident technique, une imperfection ? Il en faut plus pour démonter ce showman qui retourne une situation critique à son avantage, allant même jusqu’à moquer son épouse Caroline assise dans la salle, l’accusant d’avoir mis du désordre dans des fiches qu’il a lui-même mélangées. Elle a l’habitude Caro et surtout un humour à revendre, c’est comme ça qu’elle l’aime depuis de longues… semaines déjà ! « Tu t’laisses aller » justement, le regard acerbe d’un homme sur sa « vieille » épouse accusée de toutes les faiblesses. Savez-vous que Caroline s’est engagée à jouer la « cruche » sur scène lorsqu’Adel chante cette « sympathique » chanson comme elle le fait en privé ? C’est pour le prochain spectacle en septembre…
12
Annie Bascou se lancerait-elle dans la chanson ? C'est un début avec un titre d'Aznavou interprété avec Adel
Annie Bascou se lancerait-elle dans la chanson ? C’est un début avec un titre d’Aznavour interprété avec Adel
Et puis la voix. Ne dit-on pas qu’Adel est le clone vocal du grand Charles, enfin par le talent ? Là encore, douze titres magnifiquement interprétés, du plus connu tel « Emmenez-moi », « La bohème », « La Mamma » qui sont ovationnés, aux moins diffusés tels « Moi dans mon coin » ou encore « Toi et moi », sans oublier d’autres standards tels « For me… formidable », « Que c’est triste Venise » ou « Comme ils disent ».
Un tour de chant à voir et à revoir sans modération !

Une salle conquise, des applaudissements nourris qui n’en finissent plus, ce soir-là, « hors d’eux-mêmes ils ont crié je t’aime comme peuvent hurler les loups » (« Ta chanson » – Paroles et musique Jean Ferrat) tout en faisant une bonne action en soutenant la recherche contre cette cochonnerie dont le monde ne parvient pas à se débarrasser !
Et ce n’est certainement pas le maire de Saleilles François Rallo qui dira le contraire, lui qui subit actuellement un traitement lourd et pénible et à qui chacun pensait ce soir là en lui envoyant toute son amitié.

A l'entr'acte, quelques rafraîchissements sont proposés
A l’entr’acte, quelques rafraîchissements sont proposés
Un petit bémol toutefois, il concerne l’organisation : même fruit d’une grande générosité, l’ensemble est beaucoup trop long !
Un début de soirée prévu pour 20h30, c’est déjà très tard, et qui commence effectivement à 21h… S’ensuit un film interminable et un discours qui l’est tout autant, suivi de chanteurs supposés chauffer la salle qui « interprètent » à leur manière deux, trois, cinq chansons… Au final le premier tour de chant débute à plus de 22h, le dernier se termine à minuit et demi, avant le tirage de la tombola qui amène tout le monde à plus d’1h ! Un soutien actif à une noble cause, tout le monde y est prêt mais là ce n’est pas raisonnable.
Une suggestion : diffuser le film en boucle dès 19h45 à l’arrivée des premiers spectateurs que cela occuperait en attendant ceux qui n’ont pas eu la correction d’arriver à l’heure, un discours ne dépassant pas deux minutes et plus de chanteurs en introduction. Le public est venu se régaler avec Ferrat / Bascou et M’Zouri / Aznavour, Dieu que l’attente est longue et pénible…
00 - COUV

ELECTIONS DEPARTEMENTALES CANTON 03 : LA CASTE UMPS A TREMBLE ! LE SEUL VOTE D’ESPERANCE C’EST DIMANCHE !

Catherine PUJOL et Xavier BAUDRY

Catherine PUJOL et Xavier BAUDRY

Un grand merci à vous, qui avez porté vos suffrages, dimanche dernier, sur les candidats Catherine PUJOL et Xavier BAUDRY, lors du 1er Tour des Elections Départementales. 
Dimanche dernier, malgré la présence ou le soutien des quatre maires ou adjoints aux maires, sur les listes d’une part, de président ou vice-présidents de Communauté de Communes ou d’Agglomération d’autre part, la Caste UMPS locale a tremblé ! 
En effet les candidats patriotes arrivent largement en tête à Saleilles (43.5%) et Saint Nazaire (41%), et talonnent, le candidat-Maire de Saint Cyprien dans sa propre ville (35%), tout en affichant une belle dynamique à Canet (soit 34.5%) ! 
Aussi, chères Electrices, chers Electeurs, il nous est justement permis de croire, que le dimanche 29 mars, avec vous, tout est possible !! 
En votant et faisant voter pour Catherine PUJOL et Xavier BAUDRY, (Conseillers Communautaires de l’Agglomération de Perpignan-Méditerranée) dimanche prochain, vous vous assurez d’avoir les meilleurs défenseurs pour notre canton, des élus qui auront toujours à cœur l’intérêt de nos territoires, dans le respect de chacun, avec rigueur, neutralité et honnêteté ! 
Pour que vivent les Pyrénées-Orientales et notre belle Côte Sableuse, n’ayez pas peur, rentrez dans l’Espérance !!

ELECTIONS DEPARTEMENTALES CANTON 3 : « ON N’EST PAS ARRIVES EN UNIFORMES AVEC UN CASQUE A POINTES, LE PANZER N’EST PAS GARE DEVANT LE BISTRO ! »

Réunion publique FN-RBM d’avant premier tour animée par le Député européen Louis Aliot 

Environ 80 militants et sympathisants ont assisté à cette réunion publique d'avant 1er tour

Environ 80 militants et sympathisants ont assisté à cette réunion publique d’avant 1er tour. Au 1er rang, Bruno LEMAIRE, élu de Perpignan et communautaire et Président de la commission des finances PMCA

Cette fois c’est la dernière ligne droite pour tous les partis qui ambitionnent de « prendre » le Conseil Général. Le Front National / Rassemblement Bleu Marine est lui aussi dans les starting block et ne ménage pas sa peine et ses efforts pour arracher un maximum de cantons à la gauche sous présidence socialiste qui règne en maître et sans partage depuis 1998, et surtout pour tenter de barrer la route à l’UMP qui pourrait bien malgré tout remporter la timbale, tant le PS paraît en mauvaise posture et le FN encore un « peu court », même si on lui prédit tout de même la prise de trois à quatre cantons.
Aucune réunion publique départementale n’a été organisée, apparemment un souhait du patron local Louis Aliot, à part celle de jeudi soir au restaurant « le Bilbo » de St Cyprien qui faisait figure de meeting de clôture organisé par les candidats du canton 3 (St Cyprien, Saleilles, St Nazaire et Canet) Catherine Pujol et Xavier Baudry, permettant aux militants et sympathisants de se retrouver en présence du Député européen au cours d’une halte prolongée dans le département. Y-aurait-il des « chouchous » prédestinés à devenir secrétaire départemental dans les mois qui viennent en lieu et place de Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck dont les mérites, selon quelques militants, ne sembleraient pas reconnus à leur juste valeur ? 
La caste départementale UMPS a peur ! Xavier Baudry porte les premiers coups par une anecdote, une agression verbale d’un adjoint au maire de Canet lors d’une dégustation de vin à laquelle il ne semblait pas être invité. « Vous venez de Perpignan faire campagne Monsieur Baudry ? », évoquant un parachutage dans le canton des deux candidats. « Cet adjoint avait tout simplement oublié que nous sommes nous-mêmes élus de la Communauté d’Agglomération qui comprend Canet, Saleilles et St Nazaire. Ca ne le gêne sûrement pas, lui, que le Président de PMCA J.Marc Pujol soit dans son Riad à Marrakech à mi-temps » commente le candidat Baudry qui ne cite pas le nom de l’adjoint au maire également Vice-Président de l’Agglo. ! Mais il n’y en a qu’un : Francis Clique ! « C’est un signe, la caste départementale UMPS a peur, elle a d’autant plus peur qu’en face la seule véritable opposition sera le Front National ».
Du côté de l’UMP, personne n’est épargné par le candidat Baudry, « eux qui gèrent la ville de Perpignan de manière clientéliste et communautariste, une des villes les plus pauvres de France, UMP un coup, UDI un autre, je veux parler du clan Alduy-Pujol. L’UMP qui gère aussi l’Agglomération avec la complicité des maires de notre canton (Bernard Dupont, François Rallo et J.Claude Torrens – NDR). Qui a creusé la dette de plus de 450 M€ ? (en fait 518 M€ – NDR). Et de pointer pèle-mêle le Théâtre de l’Archipel surnommé « le Babybel » ou « la verrue » à 48 M€, des œuvres d’art « toujours avec nos impôts » ou encore ce cadran solaire à 300.000 €uros à la sortie de l’autoroute « uniquement pour indiquer l’heure aux vacanciers ! ». 
Ce sont ces mêmes élus UMP qui ont tué l’activité économique ! Et de prendre la défense des commerçants des centres de villages : « Ce sont ces mêmes élus UMP qui ont tué l’activité économique en votant sans cesse l’extension de zones commerciales toujours plus grandes, détruisant ainsi nos emplois de proximité ! ». Vient la fête du Député UMP Fernand Siré « qui s’aperçoit, comme par hasard juste avant les élections, que je taux de chômage des P.-O. est à plus de 15%, sans compter les travailleurs précaires ? De qui se moque-t-on quand on voit les candidats UMP avoir pour slogan « Catalans gagnants », jusqu’à présent ce sont plutôt les catalans qui sont perdants… ».
Et de pointer du doigt ce département, le plus pauvre de France après la Seine-Saint-Denis, avec une augmentation des bénéficiaires du RSA de 33% et 12% de travailleurs pauvres. Pas de jaloux, la dernière salve était pour la gauche en place depuis 1998…
Quant à Thierry Del Poso, le Maire de St Cyprien et Armande Barrère, l’Adjointe au maire de Canet, « noyés dans leur majorité UPM, ce ne sont pas eux qui sauront défendre nos intérêts », les vrais défenseurs de vos intérêts, ceux qui sauront faire entendre votre voix parce qu’ils ont l’étiquette Front National, c’est le binôme Baudry-Pujol ! » conclut Xavier Baudry.
Catherine PUJOL, l'une des deux candidates sur le canton 3

Catherine PUJOL, l’une des deux candidates sur le canton 3

Catherine Pujol revient quant à elle sur un soi-disant parachutage sur cet étang dont l’accuse l’adversaire, elle la catalane « labellisée de souche » en est profondément attristée. « Les compétences sont départementales et nous aurons à défendre les dossiers du département, de Cerdagne, du Capcir ou de la côte sableuse ». Cadre de santé, la candidate se dit préoccupée par le sort des personnes âgées dont le nombre va croissant dans le département, un canton qu’elle estime bien doté avec deux CCAS, deux EHPAD, deux foyers, un service d’aide à la personne (Canet) et une senioriale (St Cyprien), tout en estimant qu’il faudrait augmenter les aides (APA) pour cette population qui va devenir dépendante. Un budget de 52,5 M€ voté par le Conseil Général PS, « encore très peu pour pouvoir leur proposer plus d’aides financières et faire appel aux services d’aides à la personne à domicile ». Sans le vouloir, un bon point pour l’UMP pour qui cette mesure figure dans le programme et pour la ville de Canet qui dispose déjà de ce service, certes réservé à ceux qui en ont les moyens. « Le ba-ba du social » conclut Catherine Pujol. 
« Une campagne avec un seul thème et un seul sujet de préoccupation : le Front National » Telle une rock-star, le Député européen Louis Aliot prend la parole en dernier et déroule le programme du parti pendant près de 40 minutes, un discours bien rôdé mais non écrit avec seules quelques notes griffonnées pendant le premier discours qui serviront de fil rouge. La performance devrait être saluée par des adversaires qui pour certains ont quelques leçons à prendre sur ce point …
Ironique, l’intervention débute par ce qui apparaît aux yeux du Vice-Président du FN comme la seule préoccupation de ses adversaires pendant cette campagne… le Front National. « On pourrait penser au chômage, à la précarité, les menaces terroristes, l’Europe, la mondialisation, tout cela aurait mobilisé la classe politique. Qu’avons-nous fait pour mériter autant d’injures, de diffamations, d’opprobres de la part de gens qui gouvernent la France depuis si longtemps ? ». 
Louis ALIOT remporte un vif succès auprès des militants présents

Louis ALIOT remporte un vif succès auprès des militants présents

Manuel Valls : des problèmes psychiatriques ? « La palme revient à Monsieur Valls, le premier ministre de la France qui a de légers problèmes psychiatrique, il devrait se faire soigner parce que quand on rêve de Marine Le Pen à ce point, au point de se réveiller la nuit en voyant le diable, je me dis que cet individu ferait bien de fréquenter quelques établissements spécialisés. Surtout qu’il se ménage parce qu’il est un excellent catalyseur du ras le bol de la population française ! ». Et de citer comme conséquences de cette obsession cette militante de Sartrouville qui, à 83 ans, a été agressée très violemment par des délinquants qui n’ont pas hésité à lui vider un saut de col sur la tête. « Les voyous courent toujours et s’il devait arriver malheur à l’un de nos candidats, nous pointerions la responsabilité vers Monsieur Valls et ce gouvernement socialiste » prévient Louis Aliot. 
Pas de réunion politique sans qu'elle se termine sans Marseillaise...

Pas de réunion politique sans qu’elle se termine sans Marseillaise…

Un problème global ! « Ceux qui viennent vous dire « nous ferons un certain nombre de projets » vous disent des bêtises pour une raison simple : ll n’y a plus d’argent, pas plus là-haut qu’ici, l’endettement est colossal, le département sera mis à un régime sévère et tous ceux qui espèrent bénéficier des largesses de nos politiciens se trompent ». Autre curiosité mondiale pour la tête d’affiche, ce vote pour des élus dont on ne sait toujours pas à ce jour quelles seront leurs compétences ! Que gèreront-ils ? Les routes, les collèges, quel type de social « on ne sait rien, les Députés discutent encore, c’est un enjeu national ». 
Ni racistes, ni antisémites, ni xénophobes, ils en inventent tous les jours ! « Ils s’en prennent à nous et pourtant, depuis 1981 où nous devions passer de l’ombre à la lumière, c’est un épais brouillard ! La gauche et la droite gouvernent la France à parité, 17 ans chacun, donc nous avons de quoi juger sur pièces ! Je veux bien qu’on nous reproche tout mais on n’est pas arrivés en uniforme avec un casque à pointes, le panzer n’est pas garé devant le bistro ! Nous n’allons pas laisser traiter de choses que nous ne sommes pas. Ni racistes, ni antisémites, ni xénophobes, ils en inventent tous les jours ! Nous sommes des patriotes attachés à notre pays, à notre région, à notre identité locale et nationale, tout le reste n’est que diffamation permanente ». 
...Marseillaise également entonnée par la salle entière

…Marseillaise également entonnée par la salle entière

Qui est responsable ? « Ces gens-là on les connaît.
2100 M€ de dettes, qui est responsable ?
Un déficit de la France chronique, qui est responsable ?
Un déficit de la balance commerciale jamais égalé, qui est responsable ?
Une sécurité sociale en faillite, qui est responsable ?
Les régimes de retraites après la 5ème réforme qui est responsable ?
Une insécurité qui grandit de manière exponentielle, qui est responsable ?
Une défense nationale mise à mal par les réductions d’effectifs, qui est responsable ?
La réduction des effectifs de la Gendarmerie et de la police, le démantèlement des services publics, la hausse des prix, le gaspillage de l’argent public, qui est responsable ?
La fuite des cerveaux et des talents qui vont travailler ailleurs, les mauvais choix de la politique étrangère qui nous explosent à la figure, qui est responsable ?
Tous ces gens-là sont responsables de cette situation et je n’accepte pas qu’ils viennent me donner des leçons, ni de morale ni de compétence ! Ils disent « le programme du Front National est inopérant ». Parce que le leur est magnifique ? C’est l’opulence… ils se sont trompés sur tout ! ». 
Ils menacent même nos libertés ! « Quelle démocratie ! Quand un parti qui fait 2% des voix a 20 députés à l’Assemblée Nationale et qu’un parti qui a fait 20 et demain 30 en a 2… Quel pluralisme ! Pourquoi tous ces gens se serrent la main dans le dos du peuple ». Et pour transposer le propos au plan local, l’élu d’opposition qui a réalisé l’important score de 45% aux dernières élections municipales de la capitale catalane avec 12 élus, rappelle dans quelles conditions le Maire de Perpignan J.Marc Pujol est arrivé aux commandes de la Ville après le désistement du socialiste Jacques Cresta qui a jeté l’éponge au terme du 1er tour, laissant un boulevard à son adversaire UMP. 
Quant aux « valeurs Républicaines » revendiquées et brandies tel un étendard par ses adversaires, Louis Aliot s’interroge et égrène une longue litanie d’affaires à la gloire des uns et des autres depuis 40 ans. « Sont-elles celles d’Urba gracco, de la MNEF, celles de Monsieur Stauss-Kahn et de ses hôtels de passe, du Rainbow Warrior, du sang contaminé, de la francisque et du Régime de Vichy, celles de René Bousquet qui a déporté les enfants Juifs du Vel d’hiv et ami jusqu’à se mort de François Mitterrand, celles de Cahuzac, sont-elles ces valeurs-là, celles de la République ? C’est une question que je me pose ! Moi j’en vois trois : Liberté, Egalité, Fraternité ». Et de rappeler non sans ironie les condamnations pour des affaires graves de Messieurs Cambadélis, Harlem Desir et Emmanuelli, « Qu’ils me donnent des leçons de morale, ça me fait rire ! Pour être 1er secrétaire du parti socialiste, il faut avoir été condamné ! ». Sans oublier les mêmes à droite, premier nommé Alain Juppé, le fusible de l’ex Président Chirac… 
Nous avons aussi sortir les ordures ! « Nous, lorsque nos candidats dérapent, nous les excluons ! « Monsieur Cambadélis a dit « Madame Le Pen, pour trouver des candidats a fait les poubelles ». Qu’il se rassure, nous sommes peut-être des gens du peuple mais nous savons aussi sortir les ordures et nous le ferons avec une délicatesse démocratique qu’ils n’ont pas, eux ! ». 
Une réunion publique qui s’est tenue dans un lieu certes inadéquat pour espérer égaler l’affluence du Maire Thierry Del Poso qui tenait la sienne à la même heure au gymnase des Capelans, très peu de publicité autour de ce qui était l’événement du département mais au final une salle de militants convaincus et enthousiaste.
Alors, 30, 35 % dans le département ? 3 ou 4 cantons ? Fin du suspense et des spéculations dimanche 22 mars !
COUV

POLITIQUE : L’ETAT TIRE SUR LES CLINIQUES PRIVEES

66-CANTON3-Baudry-PujolCommuniqué de Catherine PUJOL et Xavier BAUDRY, Conseillers d’Agglomération et municipaux d’opposition à Perpignan, Candidats FN aux élections Départementales/Canton Côte Sableuse. 

L’Etat socialiste, par la voix de madame la Ministre de la Santé Marisol Touraine, s’attaque encore au secteur privé.
Grand bouleversement en vue pour notre Système de Santé français pourtant de référence ! La réforme en cours fera office d’un raz de marée sur le privé. Il est navrant  de constater combien les socialistes n’ont que très peu évolué dans leur concept. La Santé privée n’est plus ce qu’elle fût ou ce qu’elle a pu laisser transparaître dans  certaines régions, à une certaine époque. La gestion des cliniques a changé. Le taux de fréquentation des cliniques a augmenté. L’évolution des profils-patients du privé a migré avec la généralisation des mutuelles. C’est peut être bien, entre autre,  ce qui dérange ce gouvernement. Toujours est-il qu’il faut bien trouver un bouc émissaire à la dette de l’Assurance maladie ! Les tarifs des cliniques privées vont baisser de 2,5% en 2015 et ceux des hôpitaux de 1%. Ces tarifs, révélés par le site Internet des Echos et confirmés à l’AFP par la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), puis par le ministère des Affaires sociales, définissent le montant des remboursements versés par l’Assurance maladie aux établissements hospitaliers. En 2014, les tarifs des cliniques privées avaient baissé de 0,24%, ceux des hôpitaux étaient restés stables. Ceci n’impacte pas le patient du privé, le tarif sera identique. Le gouvernement affirme traiter de manière équitable le privé et le public.
« Contrairement aux établissements publics, les cliniques privées bénéficient des deux dispositifs d’allègements de charges, réservés aux entreprises » : une piqûre de rappel hier soir dans la communication d’un gouvernement aigri ravivant les relations historiquement tendues entre le secteur public et le secteur privé. 
Le contexte est  électrique entre le ministère de la Santé et le monde médical. Dimanche, à une semaine du 1er tour des élections départementales, les professions médicales appellent à défiler pour protester contre le projet de loi santé.

POLITIQUE DEPARTEMENTALE EN FAVEUR DES PERSONNES AGEES

Par le binôme FN/RBM-Côte Sableuse, Catherine Pujol et Xavier Baudry 

La population du Languedoc-Roussillon prend de l’âge. Le phénomène ne date pas d’aujourd’hui mais entraîne désormais une hausse du coût de la dépendance des personnes âgées.
Canton 3 - Baudry-PujolLe taux de personnes d’âge supérieur à 60 ans avoisine  les 29 % dans les P.-O. et 22 % à l’échelon national.
Le budget alloué aux personnes âgées par le Conseil Général 66 sortant est de 52,2 M€  pour l’APA (Allocation personnalisée d’autonomie).  « Plus un département est vieillissant, en perte  de vitesse démographique, plus les revenus des habitants sont faibles et plus le coût de l’APA va peser sur le budget du département« . Cependant, l’APA  est une priorité absolue pour les Pyrénées Orientales.
Le service à la personne doit être le centre de la Politique Départementale en faveur des personnes âgées. Il répond aux exigences légales du « libre choix du patient », au souhait des personnes âgées de « vieillir » chez elles. La revalorisation de l’APA favorisera le Maintien à domicile au coût avantageux face à l’hospitalisation. En augmentant la demande d’heures « d’aide » auprès des services d’aides à domicile, il permet la création d’emplois dans le secteur AVS (auxiliaires de vie sociale) et AD (aides à domicile).
Quand le quotidien à domicile n’est plus possible, il faut toujours laisser la liberté de choix à la personne âgée (loi 2002). Le Conseil Général doit œuvrer activement pour proposer des réponses de logement diversifiées, que ce soit dans du logement adapté, des familles d’accueil ou en maison de retraite. L’accès en EHPAD (établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes) doit être facilité lors de grande dépendance. Le rôle du conseil Général est de mettre l’accent sur les impératifs de renforcement des  moyens humains dans les EHPAD, aujourd’hui oubliés du système.
L’évaluation du schéma départemental 2007-2012 « Les Pyrénées-Orientales solidaires de leurs aînés » est incontournable, s’imbriquant dans un partenariat étroit entre le Conseil Général, l’ARS (Agence Régionale de Santé) et l’Etat.

ELECTIONS DEPARTEMENTALES CANTON 3 : Communiqué du groupe Élan Citoyen – Podem

Nous sommes un collectif de citoyens actifs et militants de la côte sableuse et nous sommes activement engagés dans la campagne des départementales sur notre canton.
Nous avons œuvré avec tous les citoyens progressistes des 4 villes et villages  du canton pour constituer une candidature de large rassemblement à gauche, soutenue tant par des personnes engagées politiquement et/ou dans le secteur associatif. Cette candidature de rassemblement ce nomme
Cette initiative historique sur le département des Pyrénées Orientales est née de la volonté de proposer aux électeurs du canton une démarche nouvelle, plus citoyenne et participative, convaincus que nous sommes qu’il est nécessaire d’écouter tous les citoyens et de les réconcilier avec le monde politique dont ils se méfient.
Nadine Pons, enseignante, militante communiste, engagée dans la vie associative et élue d’opposition de la ville de Canet-En-Roussillon.
Alain Levrault,  attaché de préfecture retraité, militant socialiste à Canet-En-Roussillon. 
Renée Olender, éducatrice spécialisée, militante socialiste à Saleilles, engagée dans la vie associative.
Germain Maury, professeur de Sciences Economiques et Sociales, sans appartenance politique, entraîneur de handball, élu d’opposition de la ville de Saint-Nazaire.
Le conseil départemental qui œuvre au quotidien pour améliorer votre qualité de vie (transports et routes, collèges, RSA, espaces naturels et équipements …) doit rester à votre écoute, au plus proche de vos préoccupations.
Par votre implication et avec l’appui de vos votes, nous voulons qu’il amplifie encore ses actions dans les domaines suivants :
1- Développement économique et emploi : parce qu’on peut créer de l’emploi départemental
Ex : créer des emplois dans l’agriculture raisonnée, biologique et dans le tourisme vert.
2- Environnement et aménagement du territoire : parce que notre département est un joyau à préserver !
Ex : défendre une gestion départementale publique de la distribution de l’eau et des risques écologiques (inondations, étang de Canet / Saint-Nazaire, érosion des plages…).
3- Solidarité et social : parce que l’action sociale réduit les inégalités !
Ex : améliorer l’accès à vos droits par une meilleure information sur les prestations sociales.
4-Démocratie participative : parce que le conseil départemental est à vous !
Ex : créer un observatoire citoyen pour veiller à l’application du programme et aux comptes rendus de mandats.
5-Patrimoine et culture catalane : parce que notre qualité de vie est incomparable !
Ex : soutenir les associations qui œuvrent à la promotion de notre culture et de la richesse de notre patrimoine.

POLITIQUE : LES PROGRESSISTES DU CANTON CANET / ST CYPRIEN SE SONT RASSEMBLES POUR DEFENDRE LE BILAN DE LA MAJORITE DEPARTEMENTALE SORTANTE

Communiqué de Georges Sentis (PS) 

Le mercredi 11 février à Saint-Cyprien, la liste « Elan citoyen : Podem » a présenté ses candidats qui représenteront la gauche unie du canton de la Côte Sableuse pour les élections départementales des 22 et 29 mars 2015. Le ticket de quatre candidats est composé de Nadine Pons et Alain Levrault de Canet-En-Roussillon, Renée Olender de Saleilles et Germain Maury de Saint-Nazaire.
Les progressistes du canton se sont rassemblés pour défendre le bilan de la majorité départementale sortante et impulser une dynamique citoyenne autour des valeurs de gauche. A l’inverse de la droite et de l’extrême droite les candidats de la liste « Elan citoyen : Podem » porteront l’exigence du développement d’un service public de proximité et ils mettront en avant les principes de la démocratie participative, du développement durable et de l’économie sociale et solidaire.

POLITIQUE : LISTE ELAN CITOYEN, PODEM ! Canton Côte sableuse

Communiqué de Georges Sentis 

Trente personnes présentes à Saint-Nazaire pour cette réunion du PS / Front de Gauche, un très bon chiffre comparé aux 140 adhérents, parmi lesquels une moitié de candidats et du staff interne, à s’être déplacés à Saint-Marie vendredi dernier pour les traditionnels vœux. Sur 5700 adhérents annoncés… En solde l’UMP ? (NDR) 
« Traditionnellement, dans l’ancien canton (Canet, Saint-Nazaire, Sainte-Marie, Villelongue), se présentaient un candidat du PS et un candidat du PCF /Front de Gauche. Le redécoupage du canton (Canet, St Nazaire, St Cyprien, Saleilles), la modification du système électoral (deux titulaires et deux remplaçants), l’évolution de la situation politique (essor des idées d’extrême-droite portées par le FN et partiellement par l’UMP), l’exemple des peuples grec et espagnol, ont amené les progressistes du canton à initier une démarche nouvelle : la création d’un comité citoyen chargé de l’élaboration d’un programme, de la désignation des candidats  ainsi que d’organiser la campagne électorale.
Cette démarche citoyenne a rencontré un écho certain : plus de trente personnes étaient présentes à la réunion tenue à Saint-Nazaire. Au cours de plusieurs rencontres, l’esprit et les grandes lignes du programme ont été définis, des noms de candidats ont été avancés en particulier par les militants socialistes et communistes ainsi que les non-encartés.
Pour finaliser cette démarche, les progressistes du canton sont invités à se réunir le mercredi  11 février à 18h30 à la salle Pons de Saint Cyprien (bâtiment bleu au rond-point à l’entrée de St Cyprien en venant de Canet-Plage). »

ELECTIONS DEPARTEMENTALES DE LA COTE SABLEUSE : REUNION DE L’UNION DE LA GAUCHE

Le 14 janvier 2015 à l’espace Cortie de Saint-Nazaire s’est déroulée la première réunion publique de l’union de la gauche citoyenne du Canton de la Côte Sableuse. Les participants, une quarantaine d’habitants de Canet, Saint-Cyprien, Saint-Nazaire et Saleilles,  sont tombés d’accord  sur l’importance d’approfondir le rassemblement en axant le programme sur la démocratie de proximité, le développement durable et la solidarité. Pour eux, seule l’écoute des électeurs et leur implication dans l’élaboration d’un programme proche d’eux, porté par des candidats représentants les quatre villes du canton, candidats qui ne seront désignés qu’en dernière étape, sera à même de mobiliser les électeurs. La réunion s’est conclue par la désignation des membres du Comité Électoral qui a pour fonction d’organiser la campagne et de mettre en forme le programme élaboré en collaboration avec les citoyens impliqués
Cette initiative citoyenne a reçue le soutien  des représentants d’Europe Écologie les Verts (EELV), du Parti de Gauche, du Parti Communiste Français. La Présidente du Conseil Général informée de cette réunion, a indiqué appeler de ses vœux l’union de toute la gauche sur ce canton.

Saleilles s’agrandit

Le plus grand projet immobilier depuis 20 ans !

Le site est encore vierge mais le Caigou est déjà au rendez-vous

Le site est encore vierge mais le Canigou est déjà au rendez-vous

Un projet immobilier d’envergure, et même le plus importants que Saleilles ait connu depuis vingt an, avec la naissance programmée de ce tout nouveau lotissement communal de 140 parcelles qui s’étendra sur 6,8 Hectares et tout proche du futur bois communal de 7 Hectares, qui n’a encore que sept ans mais qui sera à terme un véritable poumon vert pour le village. 

Pas peu fier le Maire de Saleilles François Rallo de cette nouvelle opération immobilière

Pas peu fier le Maire de Saleilles François Rallo de cette nouvelle opération immobilière

Le projet a été officiellement et concrètement lancé samedi avec la pose de la 1ère pierre par le Maire de Saleilles François Rallo, en présence des directeurs du Groupe Angelotti et de l’agence de Perpignan, Yohan Moreau, qui ont été retenus comme « aménageurs » par le Conseil Municipal, qui a par ailleurs une casquette « promoteurs ». Un projet par ailleurs novateur, il y a peu de concessions de ce type dans le département, dans le cas présent une « concession d’aménagement en permis d’aménager ». La seule  réalisation en cours de construction qui s’en approche étant l’aménagement de zone des Alizées à Canet, en ZAC cette fois, mais de moindre importance et avec des constructions de type collectifs verticaux. Une fierté pour le 1er Magistrat qui voit là une de ses réalisations aboutir, avec à la clé l’agrandissement de ce village d’actuellement 4700 habitants qui ne peut que bénéficier économiquement de cet apport de populations nouvelles. 

La 1ère pierre est posée !

La 1ère pierre est posée !

Un effort tout particulier de la ville a été fait avec la mise en vente de parcelles au prix exceptionnel de 205 €uros le M2, offrant toutes les conditions d’accession à la propriété aux jeunes de Saleilles. « Un projet destiné aux jeunes avec beaucoup de fierté, orienté vers les jeunes, vers l’accessibilité à la construction et la propriété » dira François Rallo en préambule à son bref discours. Avec comme conditions de construire dans un délai de deux ans et de ne pas revendre avant cinq ans. « Ce n’était même pas une promesse de campagne, mais c’était à l’époque une volonté. Nous avions dit « si nous le pouvons nous le ferons », et je crois que nous avons dépassé nos promesses puisque nous l’avons fait. Comme beaucoup de choses d’ailleurs », ajoute-t-il.
Là, c’est un peu le candidat à sa propre succession qui pense plus qu’il ne parle, il n’ira pas plus loin, règles de campagne obligent ! En France, en campagne électorale, la

Un public nombreux a assisté à cette cérémonie

Un public nombreux a assisté à cette cérémonie

parole est bridée. Un comble…

Ce lotissement porte le nom du Mont Canigou vers lequel il est idéalement orienté, avec une grande attention qui a été apportée à l’orientation des parcelles, afin d’optimiser les gains en énergies des futures maisons. Un choix de superficies, 4 parcelles de 170 M2 (qui seront des 2 faces), les autres de 220, 320 et 500 M2, avec 92 parcelles à prix plafonné (205 €uros / M2).

Bref discours de François Rallo expliquant la genèse de ce projet

Bref discours de François Rallo expliquant la genèse de ce projet

Les familles intéressées doivent se faire connaître à la Mairie de Saleilles dans les meilleurs délais. Quant à la commercialisation des parcelles à prix libres, elles va commencer dans les semaines à venir. Contacter le Groupe ANGELOTTI à l’agence de Perpignan : 04.68.50.09.00

Le public attend quoi ? Le buffet offert par le groupe Angelotti, et non la Municipalité qui n'a pas mis la main au portefeuille !

Le public attend quoi ? Le buffet offert par le groupe Angelotti, et non la Municipalité qui n’a pas mis la main au portefeuille !

Le jeune directeur de l'agence de Perpignan Yohan Moreau donnes des précisions techniques sur le projet en cours de réalisation

Le jeune directeur de l’agence de Perpignan Yohan Moreau donnes des précisions techniques sur le projet en cours de réalisation

 


Toute l'équipe de l'agence de Perpignan pose pour la postérité !

Toute l’équipe de l’agence de Perpignan pose pour la postérité !

Il était attendu ? Le voilà le buffet...

Il était attendu ? Le voilà le buffet…

LES ARTICLES ARCHIVES