DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

mars 2020
D L Ma Me J V S
« fév    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Agglomération et communauté de communes

MUNICIPALES : VOTRE COMMUNE EST-ELLE BIEN GÉRÉE ?

Focus sur 5 villes des Pyrénées-Orientales

D’AUTRES COMMUNES :
Consulter https://arguscommunes.touscontribuables.org/

Le bonnet d’âne revient à Villeneuve-de-la-Raho avec… 4 sur 20. Sans commentaire si ce n’est que c’est déjà trois points de plus que la note de son 1er Magistrat concernant ses valeurs humaines et celles de sa parole donnée…
La couronne revient à Saint-Laurent de la Salanque avec 17/20 dont peut se féliciter son Maire Alain Got, tout comme Thierry Del Poso à Saint-Cyprien avec 16/20.
Déception pour Le Barcarès avec seulement 12/20 qui décevra Alain Ferrand.
Quant à Canet,  » Bernie and Clyque » ne s’en sortent pas trop mal, mais cela devrait être beaucoup si on tient compte des arrogantes leçons en toutes choses qu’ils délivrent à tout le département !

Lire également sur
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3763788846994477&id=1318607614845958
à partager largement

1er : SAINT-LAURENT DE LA SALANQUE : 17/20
2ème : SAINT-CYPRIEN : 16/20
3ème : CANET-EN-ROUSSILLON : 13/20
4ème : LE BARCARÈS : 12/20
5ème : PERPIGNAN : 10/20
6ème : VILLENEUVE-DE-LA-RAHO : 4/20

L’Argus des communes de Contribuables Associés évalue chacune des communes de France sur le critère de la dépense publique par habitant. Plus la commune est dépensière par rapport à la moyenne des communes de même taille, plus sa note est faible. Pour plus de détails, voir la méthodologie.
Trop de dépenses publiques fait augmenter les impôts et la dette.
« Les dépenses d’aujourd’hui sont les impôts de demain et la dette d’après-demain. » Si vous voulez éviter les hausses d’impôts locaux et l’endettement de votre commune, surveillez les dépenses de la municipalité !

L’intercommunalité est parfois l’occasion de dépenser encore plus.
Cet échelon supplémentaire dans le millefeuilles de nos collectivités locales a été mis en place théoriquement pour faire des économies. En réalité, les dépenses des intercommunalités ont tendance à s’ajouter à celles des communes.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

NOTE ST LAURENTNote St CyprienNOTE CANETNOTE LE BARCARÈSNOTE PERPIGNANNOTE Villeneuve-de-la-raho

PYRÉNÉES-ORIENTALES : DÉPÔT DE GERBE EN HOMMAGE AUX MILITAIRES DE LA GENDARMERIE, VICTIMES DU DEVOIR EN 2019

C’est en présence de Louis Aliot,de Jean-Marc Pujol, de Jean Sol, Sénateur des Pyrénées Orientales, de Laurence Gayte, de Romain Grau Perpignan 2020, et du Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest qui commande le groupement des P.-O., sous la Présidence du Préfet des #PyrénéesOrientales Philippe Chopin qu’avait lieu lundi 17 février 2020 la traditionnelle cérémonie de dépôt de gerbe en hommage aux Gendarmes morts en service.
À noter les présences, entre autres, d’Alain Got et de Gilles-Foxonet Maire-de Baixas, respectivement Maires de Saint-Laurent-De-La-Salanque, Languedoc-Roussillon, France et de Baixas, Languedoc-Roussillon, France, mais et comme toujours pas du Maire de Canet, qui pourtant fait toujours de grandes démonstrations d’amour envers les militaires. Mais pas au point de se déplacer… Dommage, c’était là une occasion d’achever le mandat avec un peu d’élégance.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Liste Gendarmes décédés 2019Message Gendarmes morts pour la France
01

0203

040507080909

10

MUNICIPALES SAINT-CYPRIEN – INAUGURATION DE LA PERMANENCE DE THIERRY DEL POSO : « INDIGNES DE PARTICIPER AU DÉBAT PUBLIC »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

MUNICIPALES SAINT-CYPRIEN
INAUGURATION DE LA PERMANENCE DE THIERRY DEL POSO
« INDIGNES DE PARTICIPER AU DÉBAT PUBLIC »

Thierry Del Poso, Maire sortant et candidat à sa succession
Thierry Del Poso, Maire sortant et candidat à sa succession
« La campagne des Municipales n’est pas une élection comme les autres où la politique politicienne doit être mise au 1er plan, c’est d’abord être en capacité d’écouter, d’entendre ce que nous disent nos voisins, de rassembler au-delà des étiquettes politiques, soyons clairs, que vous soyez communistes, LR, de gauche, on emprunte tous les mêmes routes, nos enfants vont dans les mêmes écoles, on propose les mêmes activités sportives et culturelles, et le travail d’un Maire c’est ça. C’est de savoir regarder au-delà des horizons et des opinions politiques ».
Après de brefs remerciements aux nombreux soutiens du Maire sortant ainsi qu’aux élus des villes voisines eux aussi en campagne (Le futur Maire de Canet Stéphane Loda est excusé en raison de sa présence à des obsèques sur sa commune), avec un focus en direction du toujours fidèle et surtout très présent sur le terrain le Sénateur Jean Sol, c’est un discours « ramassé » que délivre le 1er Magistrat qui ambitionne de se succéder pour un nouveau mandat de six ans, sans tomber dans le piège d’un mini meeting de campagne comme on le voit parfois et qui n’a d’autre effet pervers que de lasser le public. 
0250% DE LA LISTE RENOUVELÉE
S’agissant de la future liste qui sera dévoilée ultérieurement, on apprend qu’il y aura « 50% de changement par rapport à l’équipe précédente, « ce qui ne veut pas dire qu’il y avait 50% de personnes incompétentes, c’est juste que certains sont usés ou qu’elles ont d’autres priorités, et le fait de changer amène des horizons nouveaux, des opinions nouvelles, de nouvelles ambitions, de nouvelles critiques, et ça c’est extrêmement positif » s’empresse de préciser le 1er Magistrat.
UNE VILLE TRÈS ARBORÉE LE PLUS POSSIBLE HORIZONTALE, UNE QUALITÉ DE VIE EST LA MARQUE DE FABRIQUE DE LA STATION
Le programme n’est pas à proprement parler évoqué, si ce n’est que TDP se déclare « extrêmement fier de ce que nous avons réalisé avec mon équipe au cours de ces six dernières années », gestion, aménagements, avec une remise en équilibre de la ville sur le plan budgétaire, « sans argent, on peut faire les promesses que l’on veut, à l’arrivée il n’y a rien, on a bien travaillé à ce niveau là. On a commencé à rénover la commune, les pistes cyclables, les espaces verts, ce qui se construit va dans le bon sens, dans une ville le plus possible horizontale », ce qui est très loin d’être le cas de sa proche voisine nordiste avec ce mur de la honte, cet arrière de l’aquarium qui transforme cette partie du Boulevard de la jetée en couloir de la mort, ou encore ces catastrophiques constructions qui déjà se dégradent dans la ZAC des Alizés. Question de goût sans doute, mais feue Arlette Franco doit fulminer, elle qui n’avait pas laissé ces instructions là à celui qu’elle qualifiait de « maire de transition », le successeur devra tenter de redresser la barre de ces errances.

Le fil rouge à St Cyprien : le bien-être, voilà qui résume l’objectif du Maire.
Gaëlle DELACROIX-MARTEAU insultée par un proche d'une liste dont les soutiens ne savent baver la haine
Gaëlle DELACROIX-MARTEAU insultée par un proche d’une liste dont les soutiens ne savent que baver la haine
UN DÉRAPAGE INACCEPTABLE : INDIGNES DE PARTICIPER AU DÉBAT PUBLIC
Chassez le naturel il revient au galop…
Le maire sortant a tenu à mettre à l’honneur sa Directrice de Cabinet Gaëlle DELACROIX-MARTEAU qualifiée de « chien », en supposée insulte par destination par un proche d’une liste dont les soutiens ne savent baver que 5 mots de vocabulaire, 5 insultes, 5 fautes d’orthographe que chacun reconnaîtra… À quand une PURGE EFFICACE de ces indésirables nuisibles à leur propre cause issus d’une période vendue comme révolue vomissant toujours l’habituelle haine indécrottable ?!…
« On peut entendre et comprendre des gens qui n’ont pas la même opinion politique, on peut entendre des gens qui ne sont pas d’accord avec des aménagements, la vision qu’on a de la ville, ça s’appelle la Démocratie. Mais il y a une chose qui est intolérable ce sont les insultes. Dans le cadre du débat public, certains se rabaissent à traiter de chien certains de mes collaborateurs, on peut avoir toutes les divergences que l’on veut, mais quand la seule ambition que l’on veut c’est d’insulter ses adversaires, je dis qu’ils ne sont pas dignes, ni de participer au débat public, mais encore moins de gérer la chose publique, avec des fautes de français tous les trois mots en plus, C’EST JUSTE INTOLÉRABLE ».
Depuis le temps que nous le dénonçons dans www.directsud.eu avec ces mêmes mots…
« Plus je connais les hommes, plus j’aime mon chien », cette citation prend tout son sens !
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Carole Del Poso, épouse du Maire et Sénatrice remplaçante de Jean Sol
Carole Del Poso, épouse du Maire et Sénatrice remplaçante de Jean Sol
Carole Del Poso, épouse du Maire et Sénatrice remplaçante de Jean Sol
Carole Del Poso aux côtés de la Présidente de « Les Républicains 66″, Christine Moulenat-Gavalda

MUNICIPALES CANET : INAUGURATION DE LA PERMANENCE DE STÉPHANE LODA

Lire également sur
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3660810833958946&id=1318607614845958
à partager largement

Le candidat lève le voile sur sa future équipe et sur les grandes lignes de son programme

Le candidat dresse un portrait élogieux et très largement exagéré de "Saint Bernard" de Canet !
Le candidat dresse un portrait élogieux et très largement exagéré de « Saint Bernard » de Canet !
ORAISON FUNÈBRE EN INTRODUCTION AU DISCOURS DE CAMPAGNE
(Lire en fin d’article)
Le Colonel-Maire de Canet quitte la scène, vive le Colonel-Maire ! C’est de bonne guerre, le partant, quelque-fois avec satisfaction, est paré de toutes les qualités à l’instant de son dernier voyage… inconnues jusqu’alors !
Évangile selon Saint Stéphane : (Saint) « Bernard, c’est un personnage hors norme : par sa personnalité, son niveau d’études, son parcours, mais aussi par son intelligence, sa capacité de travail, ses valeurs et son charisme ! Bernard, c’est 40 années passées au service des Canétois ! Bernard, c’est le maire qui n’a pas cherché à l’être… et aujourd’hui, c’est celui qui prend tout le monde de court en ne se représentant pas. Bernard, c’est donc aussi le sens de l’intérêt général, l’intégrité, l’amour de Canet et des Canétois, cette élégance et cette noblesse, doublées d’une autorité naturelle »,déclare l’apôtre à ses disciples venus en masse. Mes très chers frères, cela est juste et bon. On croit rêver et parfois il vaudrait mieux être sourd que d’entendre ça, et on imagine à peine ce que ce sera le jour, le plus tard possible évidemment, où ce départ sera plus durable.
Reprenons.
Stéphane Loda lève le voir sur son équipe et dévoile le fil rouge de ses éléments de campagne
Stéphane Loda lève le voir sur son équipe et dévoile le fil rouge de ses éléments de campagne

En fait, une personnalité plus que quelconque avec un niveau d’études qui n’est que celui de milliers de français, y compris dans l’auditoire et qui pour certains se sont sans doute sentis rabaissés devant le « maître » en tout.
L’intelligence c’est la capacité d’adaptation, celle qui consiste à analyser une situation rapidement et surtout à réagir sans délai, comme le fait un enseignant ou un cadre d’éducation à la Vie Scolaire face à une situation qui vire à l’émeute pour un rien, ou encore un chef d’entreprise en adaptant sans délai et au pied levé sa stratégie commerciale devant des évènements inattendus au risque de disparaître. La rapidité n’est franchement pas la qualité première de cet être supérieur. Deux de tension entend-on ici et là. En cas de conflit, ça peut avoir du bon, mais pas dans la gestion quotidienne où cette caractéristique vire au cauchemar. Tout comprendre après des collaborateurs déjà en action peut être rassurant de la part d’un DGS, certainement pas venant d’un 1er Magistrat. La preuve est faite qu’un besogneux à l’intelligence très moyenne peut réussir aussi bien, voire mieux, qu’un apprenant à l’intelligence supérieure.
L’intelligence, c’est comprendre que la solution ne consiste pas à cacher tous les problèmes humains sous le tapis, avec comme inévitable effet de susciter la rancune, l’aigreur et la volonté de revanche de certains, ou encore certaines haines toujours condamnables chez d’autres. Un problème se gère en l’affrontant, certainement pas en espérant qu’il passe tout seul. Ça passe rarement. Voilà pourquoi les organismes de formations proposent des « stages de gestion de conflits » consistant à souffler un peu sur les braises pour mieux les éteindre, tel le pompier pyromane. Technique inconnue du Colonel-Maire qui pourtant se comporte avec tant d’arrogance.
L’intelligence, c’est conserver toute une vie les amis et les alliés qui comptent, à tout le moins une tranche de vie, et ne pas les transformer involontairement en adversaires déterminés.
L’intelligence politique c’est l’instinct, le bon sens de ne pas soutenir aveuglément des causes perdues et des personnalités à la dérive idéologique en faisant preuve de retenue, un peu telle une boussole qui indique le Sud. La spécialité du Colonel-Maire qui maintes fois a déclaré mépriser les « politicards », certains au Sud de la Ville-Centre le prenant très mal…
L’intelligence, c’est avant tout le cœur, l’humain, écouter son prochain, l’aider au mieux, faire preuve d’empathie, bref L’AIMER, particulièrement de la part d’un 1er Magistrat. Difficile quand on n’aime que soi, après 22 années comme Directeur Général des Services et 8 à l’Ubanisme le nez dans des dossiers anonymes sans âme. 
Nombreux les invités au discours du candidat
Nombreux les invités au discours du candidat
« Bernard, c’est le maire qui n’a pas cherché à l’être… et aujourd’hui, c’est celui qui prend tout le monde de court en ne se représentant pas. », termine le prophète.  En 2010, chacun se souvient de la lutte acharnée qui a été menée dès la fin pressentie par tous de la regrettée feue Arlette Franco.
Quant au renouvellement du mandat en 2014, personne n’a été pris de court, l’hypothèse a été très tôt et maintes fois évoquée en creux ou en clair dans nos colonnes.
S’agissant du « Charisme » supposé, l’interprétation de la stricte définition reste très subjective. Glacial et arrogant dit une majorité de collègues du département. Les qualités humaines ne se décrètent pas et on ne peut faire grief à personne d’en manquer, mais de là à les revendiquer…
Les réalisations ? Toutes sans exception issues de l’imagination d’Arlette Franco, reprises et parfois déformées. Pour l’avenir, l’électroencéphalogramme est plat !
L’intégrité ? Financière, on peut penser que oui. Mais que dire du copinage, des postes distribués à des proches, amis ou enfants d’élus ? Disons à géométrie variable…
Même si on ne peut douter de la sincérité de celui qui sera Maire de Canet dès le 15 mars à 18h, on ne peut que proclamer « qu’il est grand le mystère de la foi », et que l’amitié, comme l’amour, est comme toujours un peu aveugle.
LE BILAN
La question concernant la personne de l’ancien « Maire de transition » (comme se plaisait à le dire Arlette Franco) purgée, on ne fera pas l’impasse sur le bilan de l’édile dans les toutes prochaines semaines et nous reviendrons sur plusieurs dossiers qui ne sont pas à la gloire de l’équipe sortante et qui ont plombé les finances. Dans d’autres communes moins dotées en ressources financières, ce serait un trou à combler, à Canet ce n’est qu’un manque à gagner ou une perte imputée à la colonne pertes et profits. Mais dans tous les cas, ce sont des dotations en moins pour le bien des Canétois. Nous reviendrons également sur les horreurs urbanistiques dans le secteur port qu’Arlette Franco souhaitait ouvert vers la ville. Le mur de la honte du Boulevard de la Jetée, celui de l’Aquarium, le ferme pour longtemps à la vue des indigènes et des touristes ! Évoquons également la Zac de Alizés qui est pour partie une horreur architecturale et qui se dégrade déjà, ou encore sur celle des Régals profitant en partie à deux adjoints maintenus, ainsi que sur le flop de l’EPAD qui devient une arlésienne par la faute d’incompétences notoires, « vendu » en Conseil Municipal au cours du mandat 2010 / 2014 et sur lequel un voile pudique est jeté tout au long de ce mandat. 
LE NOUVEAU MANDAT ET DE NOUVEAUX PROJETS PROMETTEURS
(lire en fin d’article)
Sur les 33 colistiers, 19 sont des élus sortants, 14 des entrants (Liste en fin d’article). Un vrai renouvellement mais également un rajeunissement, la moyenne s’établit à 53 ans. Certains quittent le navire à leur demande après une action plus que positive, c’est le cas de Gisèle Gayraud et de René Roudières, d’autres ne sont pas repris pour des motifs moins glorieux, des insuffisances sont clairement identifiées et sont à rechercher ailleurs que la simple « DLC » dépassée pudiquement évoquée.
Quant au projet, il s’articule autour de trois grandes idées (lire en détail en fin d’article) :
– Canet, ville accueillante et bienveillante
– Canet, ville entreprenante et prospère,
– Canet, ville sûre et moderne…
Nous reviendrons sur les thèmes de cette courte campagne à intervalles réguliers au fil de son déploiement en les développant.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Une marseillaise clôture l'inauguration
Une marseillaise clôture l’inauguration

03

Discours - Inauguration permamence - DSA expurgé oraison funèbre BD page 01

Discours - Inauguration permamence - DSA expurgé oraison funèbre BD page 02Discours - Inauguration permamence - DSA expurgé oraison funèbre BD page 03Discours - Inauguration permamence - DSA expurgé oraison funèbre BD page 04Discours - Inauguration permamence - DSA expurgé oraison funèbre BD page 06

PERPIGNAN : LE MAIRE SORTANT UTILISE ABUSIVEMENT LES MOYENS PUBLICS POUR SA CAMPAGNE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement


Olivier Amiel (affiche)Communiqué d’Olivier AMIEL, candidat à la Mairie de Perpignan en mars 2020
Les cérémonies de vœux par un maire ne sont pas interdites en période électorale mais elles doivent avoir un contenu neutre sans faire référence :
1/ à l’élection à venir 

2/ au bilan de mandat de manière promotionnelle 
3/ à la présentation des projets envisagés après l’élection. 

Le maire sortant et candidat à l’élection municipale de Perpignan a réussi à enfreindre ces trois interdits en une seule cérémonie de vœux à la Presse le 13 janvier ! 

Jean-Marc Pujol candidat à sa propre succession a en effet évoqué son programme électoral tout en dévoilant l’aménagement du théâtre municipal (1,3 millions d’euros de travaux) !

Quelques jours plus tôt lors d’une cérémonie des vœux à la population le 11 janvier, le maire sortant et candidat avait déjà évoqué sa campagne électorale en faisant la promotion de son bilan. Le mélange des genres est allé loin puisque le parti Les Républicains a même invité par mail ses militants à la cérémonie de vœux…  

Il s’agit donc de l’utilisation avérée de moyens publics pour les besoins de la campagne électorale du maire-candidat, ce qui est interdit par le code électoral.
La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) devra intégrer les dépenses liées à ces cérémonies de vœux au compte de campagne du maire sortant et candidat.

Dura lex sed lex
(NDLR : « dure est la loi, mais c’est la loi »)

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN – CASTANER / POLICE SÉCURITÉ : COMMENT PRENDRE LES ÉLECTEURS POUR DES IMBÉCILES

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

PERPIGNAN
L’ARRIVÉE DE LA BRI

Communiqué de Louis Aliot,
Député de la 2ème Circonscription des Pyrénées-Orientales et candidat à la Mairie de Perpignan en mars 2020
 

Après l’annonce tonitruante du Député de la 1ère Circonscription des Pyrénées-Orientales Romain Grau, candidat à la Mairie de Perpignan et ami supposé du Président Macron s’attribuant à lui seul l’arrivée d’une BRI à Perpignan, le sang de Louis Aliot qui joue sur les mêmes terres n’a pas manqué de bouillir, et il nous a fait parvenir sans délai un communiqué qui décrypte « l’événement ».

CASTANER / POLICE SÉCURITÉ :
COMMENT PRENDRE LES ÉLECTEURS POUR DES IMBÉCILES
 

LA portrait 450À mi-mandat et après avoir fermé deux postes de police sur Perpignan, à deux mois des municipales, le ministre de l’intérieur et son petit télégraphiste local, le député Macroniste ancien 1er adjoint de Jean-Marc Pujol, dégainent une création opportune, en utilisant tous les moyens pour tenter de sauver les meubles tant il est vrai que la trajectoire perdante « Cresta » est aujourd’hui enclenchée.
Cette annonce est une annonce électoraliste destinée à masquer la réalité d’une insécurité de plus en plus oppressante sur la ville. Personne n’est dupe !
Une BRI, demandée par tous les élus depuis déjà longtemps est un début, mais face à l’ampleur des problèmes, c’est une présence permanente sur plusieurs zones sensibles qu’il faudrait. Et donc plus d’effectifs et de moyens.
Nous la mettrons en place et placerons l’État face à ses responsabilités, car c’est de la mise en danger de nos concitoyens dont on parle par le manque de moyens mis à disposition !

 

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : MANIFESTATION DU 5 DÉCEMBRE 2019

Communiqué de la Direction Départementale de la Sécurité Publique
des Pyrénées-Orientales

01

Jeudi 5 décembre 2019, une manifestation est organisée à Perpignan à l’appel de plusieurs syndicats « contre le projet de réforme des retraites »

4 CORTÈGES CONVERGERONT VERS LA PLACE DE CATALOGNE :

– 1er cortège : départ des manifestants à 9h15 d’Enedis.
Itinéraire : avenue de Prades – boulevard du Conflent – avenue du Général de Gaulle – place de Catalogne.
– 2ème cortège : départ des manifestants à 9h30 du centre hospitalier.
Itinéraire : avenue du Languedoc – avenue Joffre – boulevard Clémenceau – place de Catalogne.
– 3ème cortège : départs des manifestants du lycée Arago.
Itinéraire : rue du Lycée – cours Lazare Escarguel – place de Catalogne.
– 4ème cortège : départ des manifestants à 10h00 de la Poste Arago.
Itinéraire : quai de Barcelone – Cours Lazare Escarguel – place de Catalogne.

Rassemblement des manifestants à 10h30 place de Catalogne suivi d’un défilé pédestre en direction du pont Arago.

Itinéraire : Cours Lazare Escarguel – pont Arago – D900 – boulevard Desnoyés – rond-point Lancaster – avenue Joffre – pont Joffre – place de la Victoire

Une forte participation est attendue pour cette manifestation qui risque de rendre la circulation très difficile. Nous vous invitons à prendre vos dispositions pour éviter tout désagrément.

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : LA GENDARMERIE NATIONALE CÉLÈBRE LA SAINTE GENEVIÈVE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Vendredi 29 novembre, se déroulait la célébration de la Sainte Geneviève, cérémonie officiée par l’évêque de Perpignan-Elne et présidée par le Préfet des Pyrénées-Orientales Philippe Chopin, en présence du Maire de Perpignan Jean-marc Pujol, de son probable successeur Louis Aliot, des Sénateurs François Calvet et Jean Sol (Jean Sol, Sénateur des Pyrénées Orientales ), mais manquait à l’appel le Député-candidat aux élections municipales de mars 2020 Romain Grau Perpignan 2020, pourtant très fervent Catholique et ardent défenseur de forces armées et de sécurité. Sans doute très occupé à finaliser la cérémonie internationale d’inauguration de sa permanence Place de la République et des frugales agapes qui ont suivi le discours ?
Rappelons que c’est par décret en date du 18 mai 1962 que le pape Jean XXIII a solennellement désigné sainte Geneviève comme patronne de la Gendarmerie, dont il avait pu apprécier les engagements et le sens du service comme nonce apostolique à Paris, peu auparavant.
Au calendrier de l’Église, la fête de sainte Geneviève figure au 3 janvier qui correspond à la date de sa mort, c’est-à-dire de sa naissance au ciel. Cependant, cette date n’étant pas favorable au rassemblement des gendarmes requis par cette célébration, elle est célébrée par la gendarmerie au 26 novembre, qui correspond à la fête de Sainte Geneviève des Ardents, instituée par le pape Innocent II pour le diocèse de Paris en l’honneur des miracles de guérison de la peste opérés à l’invocation de la sainte en cette ville en l’an 1130. La gendarmerie étant une unité dont les origines sont liées à l’histoire de la ville de Paris, cette date paraît particulièrement bien convenir.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

01
0203Présentation St Geneviève 01Présentation St Geneviève 02Présentation St Geneviève 03Présentation St Geneviève 04Carton invitation GROUPEMENT STE GENEVIEVE 2019 MAIL

PERPIGNAN – MUNICIPALES 2020 : « POUR SE SERVIR DE SA RAISON, ON A BESOIN DE SÉCURITÉ ET DE QUIÉTUDE » (Patrick Süskind)

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Damien Albanell

03 150Suite à l’invitation du candidat aux municipales de Perpignan 2020, Louis Aliot, j’assistais vendredi soir à l’inauguration de sa permanence rue Mailly dans la vieille ville, et à sa première réunion publique salle des libertés devant 250 personnes.
La présence du médiatique Robert Ménard, maire de Béziers n’est pas anodine, tant le modèle Biterrois est un exemple à suivre pour la capitale du pays catalan.
02 150La sécurité et l’économie ont été au cœur des débats… Il va de soi que les activités commerciales et financières ne peuvent être florissantes que dans une ville où règne la sérénité et la quiétude.
À titre personnel, j’apporterai mes connaissances sur le sujet et tout mon soutien à Louis Aliot, qui est le seul à pouvoir redonner de la fierté aux Perpignanaises et aux Perpignanais.
Je ne doute pas que ma démarche sera suivie par le millier d’électeurs de « Debout La France » à Perpignan, que j’ai eu le plaisir et l’honneur de côtoyer au cours des huit années où j’ai été en responsabilité à la Fédération.

LA RÉDACTION :
À noter que le Catalan Damien ALBANELL, plus que probable Adjoint à la sécurité de Louis Aliot dès mars 2020 succédant à Chantal Bruzi, après 10 ans de #BRI est actuellement fonctionnaire de police à la #PJ de #Perpignan. Un avis autorisé et une compétence dont le futur maire aurait tort de se priver.

01

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN – GRATUITÉ TOTALE DES TRANSPORTS : DÉMAGOGIE QUAND TU NOUS TIENS !

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Xavier Baudry – Conseiller Municipal et Communautaire.

XAVIER BAUDRY 04Devant l’avalanche de propositions, toutes plus démagogiques les unes que les autres, concernant l’hypothétique gratuité totale des transports en commun sur le territoire de l’Agglomération de Perpignan, il est visiblement utile de rappeler à certains prétendants au poste de 1er Magistrat de la Ville, qu’à la fin ce sont toujours les contribuables qui paient la facture.
En effet, avant de proposer une gratuité totale des transports, il faut savoir que celle-ci, si elle était mise en œuvre, génèrerait une pression fiscale supplémentaire (au bas mot) de plus de 6 millions d’€uros pour les entreprises de l’agglomération (de plus de 11 salariés), via la Taxe dédiée (Versement Transports) ou exigerait une hausse de +5% de la Taxe Foncière !
En complément, pour compenser la perte des recettes de la billetterie des tickets et abonnements de bus, il faudrait augmenter le taux du Versement Transports des entreprises de +0,5%… Quant à ceux qui citent la ville de Dunkerque, en comparaison de Perpignan, c’est oublier que cette dernière possède sur son territoire de nombreuses grandes entreprises, ce qui de fait, lui assure des rentrées fiscales et des marges de manœuvre en la matière, sans communes mesures…
Certains candidats aux municipales, qui sont ou ont été Conseillers Municipaux, devraient donc s’abstenir de faire de telles propositions, s’ils avaient étudié avec sérieux leurs dossiers…
En ayant par ailleurs à l’esprit le Rapport de la Chambre Régionale des Comptes au sujet de la Métropole de Perpignan daté du 20 février 2018, qui précise, je cite, que : « la Métropole de Perpignan-Méditerranée n’a pas de marge de manœuvre en matière fiscale ».
Avec Louis Aliot, loin de ces propositions teintées de démagogie, nous proposerons, par le biais d’économies de fonctionnement à la Métropole de Perpignan, une gratuité spécifique dédiée aux scolaires et étudiants, à l’image des seniors, afin de rendre du Pouvoir d’Achat aux familles et de favoriser leur mobilité.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES – PERPIGNAN : LE STATIONNEMENT ET LES VERBALISATIONS PRIVÉES… ENCORE ET TOUJOURS !

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Damien AlbanellPar Damien Albanell 

D’après l’article R417-12 du code de la route :
« Est considéré comme abusif le stationnement ininterrompu d’un véhicule en un même point de la voie publique ou de ses dépendances, pendant une durée excédant sept jours ou pendant une durée inférieure mais excédant celle qui est fixée par arrêté de l’autorité investie du pouvoir de police ».
Il va falloir expliquer, à Perpignan, quel a été l’intérêt premier de confier le stationnement à une société privée. Visiblement ce n’est sûrement pas pour fluidifier et réguler les places de parking…À quoi bon verbaliser un véhicule à de multiples reprises, ce dernier étant apparemment abandonné par son propriétaire (qui par ailleurs ne sera probablement pas en mesure de payer ses contraventions). Les riverains doivent être ravis quand ils cherchent une place devant chez eux…
01
02
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES NOUVEAU CHEF DE LA SÛRETÉ DÉPARTEMENTALE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

01

Lors d’une cérémonie le jeudi 19 septembre, le Commissaire Divisionnaire Jean-Marc REBOUILLAT, Directeur Départemental de la Sécurité Publique des Pyrénées-Orientales, a installé dans ses nouvelles fonctions de Chef de la Sûreté Départementale, la Commissaire Charlotte NOUET, en présence de l’ensemble des personnels de la Direction Départementale de la Sécurité Publique et des autorités civiles et militaires.
02
Âgée de 35 ans, titulaire d’un Master 2 en droit et stratégie de la sécurité, Charlotte NOUET a passé cinq ans en CRS en qualité de lieutenant de police, avant de rejoindre en 2013 l’Ecole Nationale Supérieure de Saint Cyr au Mont d’Or en tant qu’élève commissaire.
Elle a ensuite été nommée chef de la circonscription d’Agde où elle a officié pendant 4 ans avant de rejoindre Perpignan en tant que Chef de la Sûreté Départementale.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
03
04

PYRÉNÉES-ORIENTALES – GESTION PAR PERPIGNAN MÉDITERRANÉE MÉTROPOLE DES BACS ENTERRÉS : PERPIGNAN DONNE DES IMAGES DE VILLE DU TIERS MONDE, EN PLEIN FESTIVAL « VISA POUR L’IMAGE » !

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Communiqué du Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot »

Malgré nos alertes et sollicitations pressantes le Maire-Président de Perpignan, Jean-Marc Pujol, n’a visiblement pas pris la mesure des problèmes importants de salubrité générés par les implantations de type « bacs enterrés », qui se sont considérablement accentués ces dernières semaines, laissant par là-même notre ville donner des images de « Tiers-Monde » en plein festival de « Visa pour l’Image « .
01
En effet, là où ils sont implantés, ces dispositifs de « bacs enterrés » deviennent de véritables petites déchèteries à « ciel ouvert », et ce un peu partout en ville, et notamment dans les secteurs très fréquentés.

02Dans cette affaire, il y a lieu de dénoncer l’enchevêtrement des compétences : la collecte des ordures via ce type d’équipements, est délégué par Perpignan Méditerranée Métropole à une entreprise privée, l’entretien des sites est assuré par les agents de PMM, et enfin le ramassage des ordures déposées hors de ces containers (lorsque ceux-ci sont pleins notamment) est effectué par les services municipaux du service Propreté !

Dépendant donc, de trois services différents, le coût total de la collecte des déchets via ce système (déjà plus coûteux à la base, voir le rapport annuel « Gestion des Déchets » de PMM) devient exorbitant !

Une réorganisation urgente s’impose, il est intolérable à la vue de la fiscalité locale en constante augmentation, que les Perpignanaises et Perpignanais  aient à subir de telles nuisances… Avec pour conséquences les risques sanitaires que l’on peut aisément imaginer.
Face à cette problématique récurrente, nous demandons au Maire-Président, Jean-Marc Pujol de prendre les mesures urgentes qui s’imposent… Car dans ce dossier, l’exécutif ne peut pas tout mettre sur le dos des « incivilités » ou de la « Tramontane »!

Avec une pensée pour les riverains et les propriétaires des maisons devant lesquelles ces bacs « enterrés » ont été installés sans leur accord et sans la moindre concertation, et qui ont vu leur bien dévalué de 30% au lendemain de cette installation, quand il ne devient pas invendable.

À la nuisance occasionnée par la benne qui vide les bacs, « les bruits et les odeurs », au grand passage des riverains qui viennent déposer leurs poubelles, il faut à présent faire avec une décharge à ciel ouvert !!!

Un grand bravo au Président Pujol et à son équipe incompétente !
DA

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
0304

PERPIGNAN : EXPOSITION DE L’ARMÉE DE TERRE AU « FESTIVAL OFF »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

L’armée de Terre participe au #FestivalOFF de Perpignan, et pour la deuxième année consécutive, des travaux de photographes civils et militaires sont exposés dans le centre-ville.
01Organisé par l’association des commerçants de Perpignan aux mêmes dates que le Festival international du photojournalisme « Visa pour l’image – Perpignan », le « Festival OFF » présente les travaux de photographes amateurs et professionnels au fil de nombreux lieux d’exposition dans la ville.
Pour cette édition 2019, l’armée de Terre présentera trois expositions :
– « Paras – Regards croisés » du reporter-photographe Fred Marie et de l’adjudant-chef Jean-Raphaël Drahi ;

– « Zone de vie en zone de guerre » du maréchal des logis Jérôme ;
– « Les visages de l’armée de Terre », collection de photos réalisées par l’ensemble des soldats de l’image de l’armée de Terre.
À l’occasion de ce rendez-vous, l’armée de Terre remettait également mardi 3 septembre 2019, le prix « sergent Sébastien Vermeille » 2019.
Ce concours annuel vient récompenser le travail de photographes civils et militaires accompagnants les actions des hommes et des femmes de l’armée de Terre. Il rend également hommage au sergent Sébastien Vermeille, de la cellule de production images Terre (CPIT) de Lyon, mort au combat le 13 juillet 2011 sur le théâtre afghan dans l’accomplissement de sa mission de « soldat de l’image ».

À noter que les 6 PARLEMENTAIRES étaient invités par le #DMD Colonel #ChristopheCorrea et que SEUL LE DÉPUTÉ DE LA 2ème CIRCONSCRIPTION Louis Aliot (Rassemblement National 66) A HONORÉ LES MILITAIRES DE SA PRÉSENCE, les cinq autres n’ayant même pas eu la plus élémentaire politesse de décliner cette invitation. Il devait sans doute « y avoir piscine », mais ce cinglant mépris est un peu lamentable…
Sur les photos, cohabitent le Maire sortant jusqu’en 2020 Jean-marc Pujol (#LesRadicalisés66 ou #LaREM ?), la Présidente du #ConseilDépartemental66 Hermeline Malherbe (#PartiSocialiste), et celui qui est pressenti comme le futur Maire-Président dès mars 2020 Louis Aliot (qui fête ce mercredi 4 septembre son demi-siècle d’existence), sous l’arbitrage toujours bienveillant du #Préfet des #PyrénéesOrientales #PhilippeChopin.

Lieu de l’exposition :
Caserne Gallieni, 4 Rue de l’Académie
66000 Perpignan

Didier Allizard
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
02

PERPIGNAN – SACCAGE DE LA PERMANENCE DE ROMAIN GRAU : ACTE II !

OÙ VA S’ARRÊTER CETTE HAINE DES « SANS CERVELLE » ? 

Et ça recommence, après la tentative d’incendie de la permanence du Député LaREM de la 1ère Circonscription des P.-O. et candidat aux Municipales 2020 Romain Grau le 27 juillet, les « Démocrates » ont remis le couvert dans la nuit du 31 août au 1er septembre en s’en prenant aux vitrines à nouveau bonnes à remplacer.

01

Quelles que puissent être les divergences politiques entre les uns ou les autres, quel est ce pays où c’est la rue qui parle et où la voix des urnes n’est pas respectée ? Après tout, la majorité soutenue par le Député Grau a été élue, évidemment par ceux qui se sont déplacés(!!!…), et son action est légitime. C’est ce qui s’appelle la Démocratie !
Il ne fait aucun doute que ces voyous ne cherchent qu’à semer le désordre et faire régner la terreur, mais au final cette action radicalisée est contre-productive et ne fera que renforcer la cohésion autour des victimes de ces actes inqualifiables.
Quelle sera la prochaine étape ? En pleine campagne des Municipales, il est légitime de se poser la question…
02
Photos : J.Marie ARTOZOUL
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

DANS LE CADRE DES CÉRÉMONIES DU 8 MAI… L’ANFEM PERPIGNAN ACCUEILLE UNE DÉLÉGATION INVICTUS DE MILITAIRES BLESSÉS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Cérémonie du 08 mai 2019 à Perpignan présidée par le Préfet PHILIPPE CHOPIN
Cérémonie du 08 mai 2019 à Perpignan présidée par le Préfet PHILIPPE CHOPIN
Du 5 au 9 mai 2019, une délégation de militaires blessés qui représenteront la France dans des compétions nationales et internationales a séjourné dans les Pyrénées Orientales.
À l’initiative et entièrement financé par L’ANFEM (Association Nationale des Femmes de Militaires), c’est aux flamands roses de Canet en Roussillon que nos militaires blessés ont été hébergés. En effet L’ANFEM et sa présidente Nationale, Madame Florence LENDROIT, n’ont de cesse d’aider les familles de militaires blessés ou tués en service (voir encadré). L’organisation de ce séjour a été confié à l’ANFEM de Perpignan et sa déléguée, Madame Anabel CORREA, avec l’appui du CNEC -1 Choc et de la Délégation Militaire Départementale, a concocté un programme mêlant récupération physique et visites culturelles et sportives.
Militaires blessés et ANFEM côte à côte à la cérémonie du 8 mai à Perpignan
Militaires blessés et ANFEM côte à côte à la cérémonie du 8 mai à Perpignan
Au programme, visite des caves BYRRH et des caves Pernod Ricard, visite du Fort Miradou de Collioure, site du CNEC-1 Choc où les commandos ont présenté un panel de leurs missions. La sortie en mer a été appréciée par l’ensemble de la délégation embarquée sur la vedette du CNEC-1 Choc. Une visite des installations de L’USAP (centre d’entrainement du parc des sports et du Stade Aimé Giral) a permis à nos militaires (athlètes de haut niveau) de dialoguer avec l’ensemble du Staff de l’USAP.
Une soirée de Gala organisée aux Flamands Roses a réuni athlètes, organisateurs, partenaires et sponsor ainsi que de nombreuses personnalités civiles et militaires du département. Au cours de cette soirée, Bernard DUPONT, maire de Canet en Roussillon, a accueilli l’ensemble des invités, Anabel CORREA a présenté l’ANFEM, Sabrina porte-parole des athlètes a remercié l’ensemble les organisateurs du séjour, et Monsieur Philippe CHOPIN, Préfet des Pyrénées Orientales, avec des mots forts et chaleureux a clôturé les prises de paroles officielles.
La délégation aux caves BYRRH devant la plus grande cuve en chêne du monde
La délégation aux caves BYRRH devant la plus grande cuve en chêne du monde
La participation de nos militaires blessés à la cérémonie commémorant le 74ème anniversaire de la victoire de 1945 qui s’est tenue le 8 mai au Monument aux Morts de Perpignan a été remarquée, saluée et longuement applaudie par les nombreux spectateurs présents. A cette occasion, une délégation de l’ANFEM Perpignan et une délégation des Rusted Oaks Family étaient présentes, à leurs côtés, sur les rangs. Le dépôt de gerbe de Monsieur le Préfet accompagné par 2 militaires blessés a renforcé le lien Armée-Nation.
C’est reposés et chargés de merveilleux souvenirs que nos militaires blessés ont quitté les Pyrénées Orientales le jeudi 9 mai.

L’ASSOCIATION NATIONALE DES FEMMES DE MILITAIRES

L’ANFEM est dédiée aux femmes de la communauté de défense et à leur famille.
L’ANFEM est composée de 60 délégations comptant 4000 adhérentes dont 700 bénévoles.
Elle aide à faire des rencontres, propose des ateliers, mène différentes actions mais elle fait bien plus que cela.
Florence LENDROIT, la présidente Nationale, n’a de cesse de se battre pour défendre les droits des familles et travaille en étroite collaboration avec la Ministre des armées Madame Florence PARLY, sur « LE PLAN FAMILLE » projet majeur de l’ANFEM qui a été présenté à la commission défense de l’assemblée nationale et qui vise à faciliter les démarches liées aux mutations et aux difficultés rencontrées par les familles.
Ce plan vise également à améliorer les conditions de vie des familles de blessés et l’ANFEM s’est s’impliqué, en 2015, dans l’aménagement de la maison des familles et des blessés de l’Hôpital Percy de Clamart pour permettre à celles-ci d’être au plus près du conjoint hospitalisé.
Ce plan famille vise également à améliorer les conditions de vie « des veuves et des orphelins » ainsi que celles des familles endeuillées (parents, frères et sœurs) en les aidant dans les démarches administratives mais aussi par l’organisation de groupes de paroles. 
L’ANFEM participe aussi à la reconstruction des blessés par le sport d’où l’accueil d’une délégation de militaires blessés aux Flamands Roses à Canet en Roussillon. 
Au plan local, la délégation de Perpignan, forte de 110 adhérentes, mène depuis peu des actions destinées à renforcer le lien armée–Nation comme le soutien des cadets de la Défense de Perpignan et la course pédestre la Perpinyane.

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Dégustation de BYRRH
Dégustation de BYRRH
Visite des installations de L’USAP au cœur du carré vert d’Aimé GIRAL
Adhérentes de L’ANFEM Perpignan à Collioure
Visite des installations de L’USAP au cœur du carré vert d’Aimé GIRAL
Visite des installations de L’USAP au cœur du carré vert d’Aimé GIRAL
Embarquement pour une croisière sur la vedette du CNEC-1 CHOC
Embarquement pour une croisière sur la vedette du CNEC-1 CHOC
Conférence de presse aux Flamands Roses
Conférence de presse aux Flamands Roses

PERPIGNAN – ZONE DE FRET INTERNATIONAL EN CRISE : L’ÉTAT, LA RÉGION ET LA SNCF DÉFAILLANTS

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu

Ce devait être Nicolas Dupont-Aignan, ce fut finalement le 9ème de la liste de « Debout La France » et Gilet Jaune de la 1ère heure Benjamin Cauchy qui répondit « Présent » à l’invitation du syndicat des acteurs économiques de la Zone de Fret Internationale St Charles en crise, le boss ayant raté l’avion. Vrai ratage ou visite différée compte tenu de l’évolution des évènements et des déclarations d’intentions de la Ministre des transports ? Ce samedi, ce fut plutôt « Couchée La France »…
Damien Albanell et Sébastien Cauchy
Damien Albanell et Sébastien Cauchy
C’est au terme d’une réunion à huis clos que le Délégué Départemental DLF Damien Albanell a organisé une Conférence de Presse sous le portique de l’entrée du site, point presse qui n’a visiblement pas intéressé grand monde en dehors de L’#Indépendant et de #DirectSud, en dépit d’une invitation générale faite à toute la presse locale. C’est confirmé, dans le département comme un   peu partout en France, le parti de NDA est rendu atone par une couverture médiatique largement sous-calibrée au regard de son score à la dernière Présidentielle, il est vrai généreusement offerte au « petit oiseau brun » qui ne fait pourtant pas la course en tête.
UNE ACTIVITÉ LARGEMENT ORIENTÉE VERS L’EXPORT
Le charismatique Benjamin Cauchy clair et direct évoque en premier lieu la nécessité de soutenir un acteur économique important pour la ville de Perpignan, comprendre leurs activités et les enjeux pour demain, cette mission largement européennes compte tenu de leur forte activité à l’export.
SNCF, RÉGION, ÉTAT ET MÊME LA MÉTROPOLE PMM RENVOYÉS DOS À DOS
En deuxième lieu, concernant cette crise actuelle de suppression de la ligne Rungis-Perpignan et de ses 40 wagons, il dénonce sévèrement l’absence d’action et d’anticipation de l’État, de la Région et de la SNCF. Même s’il se félicite de la solution temporaire trouvée et annoncée vendredi par la Ministre des transports, « Mais il ne faut pas se cacher derrière le communiqué de presse de madame BORNE, lorsqu’on sait qu’il y a deux ans de production d’un wagon réfrigéré et qu’on sait qu’ils ont 40 ans, je pose la question de la responsabilité de la SNCF, de ses filiales et des gouvernements successifs pour ne pas avoir anticipé leur renouvellement » souligne-t-il, pointant ouvertement du doigt la Région #Occitanie et sa présidente Carole DELGA. 
À droite le délégué jeune Valentin Armangau, à ses côtés Ludovic Bonnet délégué à la communication, Benjamin Cauchy, candidat DLF et porte parole de NDA, Damien Albanell Secrétaire Départemental DLF 66, et Mr Lempereur, cadre DLF65, et père de Damien Lempereur, candidat et porte parole DLF
À droite le « délégué jeunes » Valentin Armangau, à ses côtés Ludovic Bonnet délégué à la communication, Benjamin Cauchy, candidat DLF et porte parole de NDA, Damien Albanell Secrétaire Départemental DLF 66, et Mr Lempereur, cadre DLF65, et père de Damien Lempereur, candidat et porte parole DLF
RECULER POUR MIEUX SAUTER
Damien Albanell rappelle quant à lui avoir déjà soulevé le problème en local concernant Port-Vendres et son projet de 3ème quai (3ème port européen sous tutelle de la région), « on avait déjà tiré le signal d’alarme en 2015, quand j’entends aujourd’hui Madame Delga (Voir Communiqué de Presse – NDR) qui demande un sursis supplémentaire pour pouvoir se retourner et qui crie au scandale, on a de quoi se poser des questions. On dit que « Gouverner c’est prévoir », force est de constater que nos élus, que ce soit en local ou en régional, n’ont rien prévu du tout. Ils demandent des délais supplémentaires, c’est reculer pour mieux sauter ! Encore une fois, on est un peu les oubliés de l’État et de la Région « . Il rappelle que le ferroutage et le combiné fer/route est une piste qu’il faut envisager, au moins temporairement pour ne pas offrir une voie royale à Barcelone, à l’image d’autres pays Européens, dont la Suisse qui n’est certes pas dans l’UE (27/28 Nations) mais bien en Europe (45 Nations), ce qu’oublient toujours de dire les « Eurogagas ». Le délégué DLF fait également porter la responsabilité de cette crise à la Communauté de Commune #PMM et à son Président J.Marc Pujol, propriétaire du Foncier sur St Charles « qui n’ont pas non plus anticipé, c’est un constat ».
L’UNION EUROPÉENNE DOIT IMPOSER DES NORMES SOCIALES
Autre point d’alerte pointé par Benjamin Cauchy concernant l’importation de produit Marocains (25% contre 65% pour l’Espagne), il rappelle que si l’UE a été capable d’imposer des normes sanitaires aux pays importateurs, elle doit aussi les étendre et les imposer aux normes sociales « ça crée une concurrence déloyale avec nos producteurs locaux », avec pour seul exemple ces tomates produites au Maroc à 0,65 € contre 1 € en France. « Si vous souhaitez faire entrer des produits dans l’Union Européenne et éviter la concurrence déloyale, améliorez vos normes sociales ! Si on est capables à 4/5 pays d’imposer cette norme sociale, ça va changer la donne. C’est ce qu’on appelle dans notre programme « L’Europe des Nations Libres », on veut retrouver nos prérogatives par rapport à ce qu’impose ou ce que ne fait pas la Commission Européenne, voilà un projet concret ».
On peut noter que tous les partis politiques sont intervenus ou ont pris des positions claires sur cette « affaire St Charles », tous sauf… le micro parti d’extrême-droite moribond #LesRadicalisés66 (ex #UMP66), plus accaparé par son souci de souffler sur les haines et les aigreurs de ses militants transformés en adeptes d’une secte Nationale au seul bénéfice du gourou, l’improbable Renard Argenté, que de défendre l’intérêt général et se positionner en force de propositions constructives.
Didier Allizard
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

COMMUNIQUÉ DE CAROLE DELGA

CP Train des primeurs réunion Borne

Motion Train Primeur CD 20.05Légendes photos :
1 – Damien Albanell et Sébastien Cauchy
2 – À droite le « délégué jeunes » Valentin Armangau, à ses côtés Ludovic Bonnet délégué à la communication, Benjamin Cauchy, candidat DLF et porte parole de NDA, Damien Albanell Secrétaire Départemental DLF 66, et Mr Lempereur, cadre DLF65, et père de Damien Lempereur, candidat et porte parole DLF

PERPIGNAN : ROMAIN GRAU ACCUEILLE LA PRÉSIDENTE DE « LA FRANCE VRAIMENT »

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Samedi dernier, Romain GRAU, a accueilli Aurelie GROS, la Présidente de La France Vraiment, qui dans le cadre de son tour de France prône son principe phare : le Ministère des Citoyens. Elle a fait étape à Perpignan sur le quartier Saint-Jacques afin d’aller à la rencontre de l’association des Citoyens du quartier Saint-Jacques et son Président Alain Gimenez.
Elle avait eu l’occasion il y a quelques mois de les rencontrer lors des opérations de démolition des logements engagés par la municipalité. Elle est revenue pour échanger avec eux sur l’évolution de ce dossier et la mise en œuvre de concertation des habitants sur cette question. Un moment riche entre les habitants, Aurelie GROS et Romain GRAU.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

SJ1SJ2SJ3

PERPIGNAN – AFFAIRE EAS : « UN SAUVETAGE DIFFICILE, UNE SITUATION DÉLICATE ET BEAUCOUP DE QUESTIONS… »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Louis Aliot
Député de la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales

RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES 2016 et 2017
EN FIN D’ARTICLE

LA portrait 650La Société de maintenance aéronautique EAS, entreprise présente sur le territoire de ma circonscription, a connu depuis déjà longtemps des difficultés. Le député que je suis ne s’en est jamais désintéressé même si les acteurs sociaux, économiques ou patronaux ont mis un soin particulièrement démocratique à m’éviter, ou m’informer. Heureusement que des salariés plus éclairés m’ont informé de l’ensemble des soubresauts internes.
Cette société basée sur notre aéroport vient donc d’être reprise par Sabena Technics. Aujourd’hui propriété de TAT Group, Sabena Technics (2 500 salariés sur 14 sites dans le monde, 400 M€ de chiffre d’affaires) pourrait changer de propriétaire d’ici la fin de l’année. Les fonds Sagard, Bpifrance et TowerBrook, sont entrés en négociation exclusives avec le propriétaire afin de reprendre la majorité des parts de l’entreprise qui, en Occitanie, exploite historiquement deux sites à Toulouse et Nîmes (source Les Echos).
Placée en redressement judiciaire, New EAS (238 salariés) aura donc connu un troisième propriétaire en 18 mois. En difficulté chronique, l’entreprise était depuis juillet 2017 dirigée par un propriétaire auvergnat après avoir été gérée par l’actuel député LaREM (du 5/11/2014 au 14/07/2017), ancien 1er adjoint à la mairie de Perpignan, énarque et ami d’Emmanuel Macron, qui avait mené l’entreprise dans des conditions difficiles que d’aucuns jugeront opaques comme en témoignent les rapports des commissaires aux comptes sur les exercices 2015 et 2016 (ci-joints).
Malheureusement et comme toujours, ce sont les salariés qui vont payer les erreurs de ces gestions hasardeuses successives puisque la reprise par Sabena ne se fera pas sans casse. Si 165 salariés resteront à Perpignan et que 30 propositions de reclassement seront faites dans d’autres établissements de Sabena Technics, 35 autres postes seront supprimés. Les syndicats prévoient plus de licenciements, sans compter l’impact pour le territoire de la communauté urbaine, pour les sous-traitants ou les stagiaires de l’AFPA. Le tribunal de commerce a néanmoins jugé l’offre la plus équilibrée et la moins vulnérante pour préserver ce qui pouvait l’être.
Cependant, à la lecture des documents financiers et comptables, les rapports des Commissaires aux comptes pour les années 2015/2016 mentionnent des éléments graves de gestion qui nécessitent des explications au regard du droit et de la situation actuelle de l’entreprise qui frappe durement des ouvriers et salariés.
On peut y lire en conclusion « en raison des faits exposés, nous ne sommes pas en mesure de certifier que les comptes annuels sont, au regard des règles et principes comptables français, réguliers et sincères et donnent une image fidèle du résultat des opérations de l’exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de votre société à la fin de cet exercice. »
En tant que député et élu de la Communauté Urbaine, je viens d’écrire au ministre de l’Économie et au Président de l’AMF pour lui signifier mon inquiétude sur l’avenir, l’informer de la situation passée et m’étonner que ces carences de gestion et les doutes exprimés par les commissaires aux comptes n’aient fait l’objet d’aucune enquête des services de l’État, de la justice ou autre, cette entreprise ayant bénéficié qui plus est, de l’aide publique par l’intermédiaire du CICE.
Sans parler du silence assourdissant de la presse locale qui en matière d’investigation est plus prompte à voir la paille dans l’œil des opposants au président Macron que la poutre qui aveugle celle de certains proches du pouvoir…
Si on peut légitimement attendre le meilleur de cette reprise par un grand groupe de maintenance aéronautique pour l’emploi et le territoire, on peut aussi se poser un certain nombre de questions sur la gestion, le respect du droit et le silence qui accompagnent cette affaire.
Au moment où la transparence s’impose partout, les salariés, les élus, les citoyens et les contribuables doivent pouvoir savoir.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

RAPPORT Commissaire Compte EAS 2016 01RAPPORT Commissaire Compte EAS 2016 02RAPPORT Commissaire Compte EAS 2017 01RAPPORT Commissaire Compte EAS 2017 02RAPPORT Commissaire Compte EAS 2017 03

PYRÉNÉES-ORIENTALES : BILAN MI-MANDAT DES ÉLUS RÉGIONAUX RN D’OCCITANIE

Le Président du Groupe RN au Conseil Régional d’Occitanie, Maire de Beaucaire et porte-parole National du RN Julien Sanchez, sera en visite dans le département et animera une grande réunion publique, à la Salle des Libertés, 3 rue Edmond Bartissol à Perpignan le samedi 19 janvier à 19h30 , en présence de Louis ALIOT, Député des Pyrénées-Orientales et Délégué Départemental du Rassemblement National, ainsi que des Conseillers Régionaux RN des Pyrénées-Orientales Marie-Thérèse Fesenbeck, Sophie Blanc et Xavier Baudry
Seront évoquées les actualités nationales et régionales, et notamment la mi-mandat de l’exécutif de la Présidente Carole Delga ainsi que le bilan des 38 élus RN siégeant au Conseil Régional d’Occitanie.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Julien Sanchez - Réunion Publique Perpignan le 19-01-2019 650

ROMAIN GRAU SUR LITTORAL FM

Le Député #LaREM des #PyrénéesOrientales
Romain Grau
sur #LittoralFM mercredi 9 janvier 2019

Capture d'image RG

1ère PARTIE : https://www.facebook.com/DirectSudActu/videos/1095842543957780/

VOIR LA 2ème PARTIE : https://www.facebook.com/DirectSudActu/videos/329716624317285/
26 postes de policiers supplémentaires et pour la Police aux Frontières dans le Département, et la création d’une deuxième prison de 600 places, impliquant 300 emplois de personnels et plus d’argent pour les travaux publics.
Le mouvement des Gilets Jaunes « Ce qu’il nous reste de ce mouvement, il reste des gens honnêtes nombreux mais il reste aussi une poignée de casseurs qui chaque fois deviennent de plus en plus virulents. Et avec eux, je vous annonce que, moi comme la majorité silencieuse nous n’avons à voir, nous n’avons rien à faire. La société doit rester civilisée ».

2ème PARTIE : https://www.facebook.com/DirectSudActu/videos/329716624317285/

REVOIR LA 1ère PARTIE : https://www.facebook.com/DirectSudActu/videos/1095842543957780/
« Les problèmes de pouvoir d’achat, de taxes et de sur-imposition, ce n’est pas depuis l’élection d’#EmmanuelMacron, cela fait une quarantaine d’années qu’on a créé les conditions du ras le bol d’aujourd’hui. 40 ans de refus de réformes, d’augmentation de la dépense publique, de déficit chronique, de fiscalisation, de surcharge de coût du travail. C’est 40 ans d’inactivité face à ce qui aurait dû être fait… »
De fait, on ne peut que donner raison à Romain Grau sur ce point : les 40 honteuses dont sont collégialement responsables le micro-parti d’extrême-droite #LesRépublicains (ex #UMP et #RPR), le #PS / #PC / #UDI (ex #UDF) qui ont l’audace de donner des leçons, alors qu’à défaut de pouvoir être pénalement poursuivis, ils feraient mieux de se cacher dans un trou de souris !
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

CABESTANY LAMENTABLE RÉCUPÉRATION POLITICIENNE DES GILETS JAUNES.

« MONSIEUR JEAN VILA EST PITOYABLE ! »

Par Colette APPERT chef de file de l’opposition 

Colette APPERT
Colette APPERT
En réaction à la volonté municipale communiste de donner le nom du mouvement des Gilets Jaunes à un rond- point de Cabestany
« Une concentration de personnes avec des Gilets Jaunes nous attendait à l’ouverture du Conseil Municipal de jeudi 13 décembre. Nous pensions que cette démarche était spontanée, nous avons vite compris qu’il n’en était rien.
En préambule du Conseil Municipal Jean Vila, maire de Cabestany, a lu un discours révolutionnaire à faire pâlir Lénine, discours préparé bien en amont.

Lire le
DISCOURS DE JEAN VILA, MAIRE DE CABESTANY

Il a ensuite laissé la parole à un représentant des Gilets jaunes, médecin de sa profession.
Cela a pris rapidement une TOURNURE de récupération politique. Récupération et manipulation au programme. Honteux.
Nous espérions un geste fort et concret du maire pour soutenir le mouvement des Gilets Jaunes, mais proposer le nom d’un rond-point nous est apparu démagogique.
Nos nombreux amis gilets jaunes apprécieront.
En conclusion, ce qui me gêne dans tout cela c’est que l’on utilise la détresse humaine à des fins politiciennes ou pour faire le buzz…

Lamentable. Monsieur Jean VILA est pitoyable. 

CM Cabestany 13.12.18

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

CABESTANY – CONSEIL MUNICIPAL DU 13 DÉCEMBRE 2018 : DISCOURS DE JEAN VILA JEAN VILA MAIRE DE CABESTANY

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Lire également :
« MONSIEUR JEAN VILA EST PITOYABLE ! »
Par Colette APPERT chef de file de l’opposition

En préambule du Conseil Municipal 

CM Cabestany 13.12.18« L’actualité sociale est, sans conteste, la lutte des gilets jaunes. Le soutien massif, depuis le début, des françaises et des français est exceptionnel. C’est vrai qu’ils portent seuls l’essentiel des revendications de la France qui travaille, ou celle qui a travaillé, ou encore celle qui voudrait travailler.
Je pourrais même ajouter ceux qu’un ancien Premier Ministre (pour ne pas le citer Jean-Pierre RAFFARIN), qualifiait de la France d’en bas.
Quelques avancées, grâce à leurs actions, ont été obtenues, mais le compte n’y est pas. Et malgré la mise en scène théâtrale du Président, oubliés les retraités, le SMIC (fausse mesure), les chômeurs, la Fonction publique, les jeunes, les handicapés, etc. 
Aujourd’hui, l’on ne peut plus avoir bonne conscience en les soutenant par procuration. Il est temps d’agir, chacun selon sa conscience, pour participer à ce combat pour l’égalité, pour plus de justice sociale. 
L’argent existe :
– Les actionnaires du CAC 40 viennent de se distribuer 50 milliards, la suppression de 13 milliards d’€uros de dotations destinées aux collectivités territoriales est inacceptable. Elle intervient alors que 40 milliards sont offerts sans contrepartie au monde économique au titre du CICE, et que 1,5 milliards d’€uros sont restitués aux 5 000 contribuables les plus riches du pays… Ces faits illustrent les choix présidentiels.
– Les fraudes fiscales (le patron de Renault n’est pas le seul), Bolloré (concession de gestion de port à l’étranger), l’évasion fiscale dans les paradis fiscaux. 
La France n’a jamais eu autant d’argent et les richesses n’ont jamais été aussi mal distribuées. Il ne manque qu’une volonté politique, celle que notre Président n’a pas.
L’homme de Rothschild et ami du monde de la finance a fait son choix, les enrichir encore au détriment du monde du travail. C’est le Robin des Bois des riches, il prend l’argent aux pauvres pour le donner aux riches. Cela ne peut plus durer, c’est ce que la lutte des gilets jaunes nous enseigne. Cette lutte s’inscrit bien dans la tradition française des grandes conquêtes sociales de notre pays :

– La Révolution de 1789
– Le Front populaire en 1936
– La Libération
– Mai 68
– Les grandes luttes de 1995 (Juppé-Chirac). 

Il est certain que la lutte exemplaire des gilets jaunes marquera à jamais les luttes sociales en France. Elle mérite d’être gravée dans le marbre, en lettre d’or, à côté de toutes les autres luttes de notre pays. 
Certains ne retiendront que les violences dans certains regroupements de Paris ou de Province.
Même s’il faut condamner de tels actes, les vrais coupables de ces violences ne sont pas toujours ceux que l’on désigne d’une manière trop facile. 
L’histoire récente nous a démontré que ces violences qui portent atteinte au mouvement sont parfois aidées, avec la complicité de certains groupes proches de partis d’extrême-droite, et comme en 1968, avec la complicité du pouvoir en place.
Mais la pire des violences, celle que l’on ne voit pas, c’est la violence avec laquelle ce gouvernement traite des millions de personnes, celle du libéralisme de ces quarante dernières années.
Le chômage et la précarité qui entraînent la destruction de familles, d’hommes, de femmes, d’enfants. Oui la pire des violences c’est de ne pas pouvoir se nourrir, se loger, se soigner  s’habiller, avoir des loisirs. 
Et il est vrai aussi que cette violence peut entraîner d’autres violences.
Les gilets jaunes, parmi lesquels beaucoup de retraités et de femmes se sont mobilisés, sont pacifiques et nous donnent une grande leçon de courage et de citoyenneté.
Il me semble que le moment est arrivé non seulement de les soutenir, mais de trouver avec eux les moyens de renforcer ce mouvement unique et exemplaire ». 
JEAN VILA
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

CONSEIL COMMUNAUTAIRE PERPIGNAN-MÉDITERRANÉE – TAUTAVEL : LOUIS ALIOT, LANÇEUR D’ALERTE, SOUTIENT LA RALLONGE BUDGÉTAIRE POUR LE MUSÉE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Louis Aliot, Conseiller Communautaire Municipal de Perpignan PMM, Député de la 2ème circonscription des Pyrénées-Orientales 

Le Conseil de Communauté du 20 décembre 2018 s’apprête à voter une rallonge budgétaire de 35.000 €uros au Centre Européen de recherches préhistorique de Tautavel. Je soutiens totalement cette délibération puisque j’ai été le premier à attirer l’attention dès novembre 2017 du ministère de la Culture, de la Région Occitanie et du Département des P.-O. sur la menace de fermeture du musée de la préhistoire de Tautavel. 
Ceci avait permis le déblocage rapide de subventions exceptionnelles permettant le sauvetage du site, fut-il temporaire. Je salue également la mise en place d’un projet commun à la réhabilitation du musée à laquelle la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole souhaite prendre sa part comme membre statutaire. Plus que jamais tous les acteurs du monde scientifique, culturel et institutionnels doivent se mobiliser pour pérenniser l’avenir de ce joyau de notre territoire.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
DSC06561

PERPIGNAN – 5 DÉCEMBRE : UNE COMMÉMORATION SOUS L’ÉGIDE DES CLIVAGES

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Damien Albanell, Secrétaire Départemental DLF, et Ludovic Bonnet, délégué à la Communication 
01Debout La France Pays Catalan était ce 5 décembre 2018 au monument aux morts de Perpignan lors de la journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie.
Initialement prévu, Nicolas Dupont-Aignan n’aura pu participer à cette commémoration. Un calendrier chargé, essentiellement dû à l’actualité, aura eu raison de sa participation. La Fédération DLF66 l’aura représenté respectueusement, même si le dépôt de gerbe aura pu être réalisé après le protocole, la municipalité nous ayant demandé de nous mettre à l’écart durant ce dernier.
Par respect pour les morts, leurs familles et leurs frères d’armes, il était indéniable qu’il ne s’agissait ni du moment, ni de l’endroit pour créer une potentielle polémique. Nous souhaitons cependant aujourd’hui rappeler à Mr Pujol, maire de Perpignan, mais aussi à Suzy Simon-Niçaise élue en charge des anciens combattants et rapatriés, que cette journée de commémoration du 5 décembre a été instaurée par Jacques Chirac en 2003, alors qu’elle est sans lien avec des évènements historiques. Une journée que l’on pourrait signifier de « neutre », laissant une place à tous ceux qui souhaitent communier aux côtés de ceux qui ont souffert, ou qui souhaitent simplement faire leur devoir de mémoire.

Reprenant les mots de notre président NICOLAS DUPONT-AIGNAN :

« Mon gaullisme est une espérance, pas une nostalgie ». 

SUR LES PHOTOS :
Les cadres présents lors de cette commémoration,
– Damien Albanell (SD 66)
– Patricia Roget (Conseil National, Délégué 3ème Circonscription)
– Solange Rodier (Délégué 2ème Circonscription)
– Henry Jean-Puig (adhérent)

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

020304050607

GROUPEMENT DE GENDARMERIE DES PYRÉNÉES-ORIENTALES : PATRICK ALEXANDRE, CE « HÉROS », RACCROCHE L’UNIFORME

« LE PROCHAIN DISCOURS, C’EST PAS MOI QUI PARLERAI ! »

Le Colonel Poumeau de Lafforest et le Capiatine Alexandre
Le Colonel Poumeau de Lafforest et le Capiatine Alexandre
C’est après 37 ans de bons et loyaux services que le clap de fin a retenti pour « Renard Argenté », et c’est devant une trentaine d’amis et collègues triés sur le volet que Patrick Alexandre a fait ses adieux à l’Institution qu’il a brillamment servie. Il est comme ça le Capitaine, pas de faux-semblants, il n’invite dans son univers et à sa table que les amis.
En Chef suprême du groupement de Gendarmerie des P.-O., c’est le brillant Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest qui salue en premier le départ de son futur ex-collaborateur, « 37 ans de nuits, 37 ans de week-end, 37 ans de petits sacrifices offerts à la sécurité de nos concitoyens » souligne-t-il en préambule, tout en précisant s’être affranchi de la traditionnelle « nécro. » pondue par les services en pareille circonstance, « j’ai pris un peu de légèreté » sourit-il.
L’HOMME DU CHIFFRE ET DU RECOUPEMENT
Structuré par l’école de guerre, le Colonel retient trois caractéristiques du « demi-Dieu » du jour
La première est d’être un héros de Gendarmeries Départementales, à comprendre selon son double sens… « Vous avez vogué sous diverses contrées, il y a autour de vous des légendes, des histoires, des affaires judiciaires et vous avez servi quatre fois en outre-mer : en Martinique, en Polynésie à Bora-bora et Papeete et… dans les Pyrénées-Orientales ». Avec l’habitude on se fait à l’humour du chef… « Un pur produit de la Brigade Territoriale, ce guichet unique qui prend tout dans la figure, vous y avez tenu tous les postes possibles, jusqu’à patron de grosses Brigades.
Mais aussi un brin moqueur : un héros au sens plus courant, puisqu’il a tourné « La Brigade », cette excellente série de 7 épisodes consacrée à la Gendarmerie, alors qu’il commandait celle de Canet.

(LIRE : http://www.directsud.eu/?p=4651 et http://www.directsud.eu/?p=6473)

Patrick Alexandre dans son bureau
Patrick Alexandre dans son bureau
La deuxième caractéristique est celle d’un homme fait pour le soleil, « De toutes vos affectations, la plus au Nord est à l’estuaire de la Gironde », et enfin la troisième reconnue est celle d’être un expert respecté des Pyrénées-Orientales, 17 ans dans le département ont fait de lui un spécialiste de ce territoire parfois difficile.
C’est aussi celui dont il se moquait à son arrivée il y a 4 mois à la tête du groupement. « D’abord j’ai cru que vous étiez trader, j’avais quelqu’un qui se baladait avec des oreillettes bluetooth, on a l’impression que vous vendiez des actions en direct. J’ai ensuite pensé que vous étiez cordonnier ou maître d’école, le trader d’hier se baladait en blouse bleue dans les mêmes couloirs autour de la machine à café… L’humour du chef…
Plus sérieusement, le Capitaine Alexandre est reconnu par sa hiérarchie comme « l’homme du chiffre et du recoupement » pour avoir, avec son équipe, élucidé bien des affaires sensibles. Reconnu également comme un officier « central à la Gendarmerie Départementale », avec « flegme et distance ». Le Colonel souligne un « parcours dont vous pouvez être fier, cette Maîtresse jalouse qu’est la Gendarmerie vous rend totalement à Françoise, votre épouse ».
Si vous êtes là c'est parce que je vous aime bien
Si vous êtes là c’est parce que je vous aime bien
SI VOUS ÊTES LÀ, C’EST PARCE QUE JE VOUS AIME BIEN
Les adieux pleins d'humour du Capitaine
Les adieux pleins d’humour du Capitaine
Une intervention à « la volée » du « héros du soir » qui reconnaît ne jamais écrire de discours, rappelant en préambule que « si vous êtes présents, Didier a l’habitude de ce discours là, parce que je suis assez franc dans ce domaine là, c’est que quand j’invite quelqu’un, c’est parce que je l’apprécie. Je n’invite jamais quelqu’un par obligation, si vous êtes là c’est parce que je vous aime bien, et tous ceux que je n’aime pas, je ne les ai pas invités ». Voilà qui a le mérite d’être clair et sincère, pour un 10ème discours de départ de fin de carrière. « Le prochain départ, c’est pas moi qui parlerai », ajoute-t-il avec cet humour qui a contaminé tout le Groupement…
CHAMPION DU MONDE
Arrivé en 2001 dans les P.-O. tout d’abord à St Laurent de la Salanque, il créé ensuite la Brigade de Bompas, il y apprend les statistiques et ses chiffres de la délinquance qui ont augmenté menant à une sanction du Commandant de Région, pour finir par une baisse de 25% des délits. « Comme j’étais le champion du monde, on m’a muté à Canet, la plus grosse Brigade du Département… on devient une star, on passe à la télé, suivis pendant 4 mois 24h/24 par des journalistes ! ». Pour la petite histoire, Jennifer qui était également « vedette » dans la série a « adopté » le couple Alexandre, « Nous sommes devenus ses parents ».
Anecdotes portant sur les dernières années dans le département, un mot pour chacun, un pour chaque service, du CORG à la Brigade Cynophile dont la chienne Lou est « fiancée » avec le Chien du couple Alexandre, rires complices avec ce public d’amis tout acquis, un discours « officiel » qui s’est terminé tard dans la soirée par un somptueux buffet préparé par l’épouse-cuisinière…
Pas de doute, c’est confirmé, le Capitaine Alexandre n’est pas qu’un officier de qualité, il est aussi un être humain attachant et plein d’humour !
Bonne retraite au Renard Argenté !

Texte et photos : Didier ALLIZARD

LIRE ÉGALEMENT
CORG et PATRICK ALEXANDRE À CANET :
http://www.directsud.eu/?p=10577

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Le cadeau du Groupement
Le cadeau du Groupement
Françoise et Patrick Alexandre
En guise de nécro

En guise de nécro…

08
Un buffet Made in Françoise Alexandre
Un buffet Made in Françoise Alexandre
10COUV

PERPIGNAN – POLICE MUNICIPALE : « À QUOI JOUE » LE MAIRE J.MARC PUJOL ?

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Tribune libre de Xavier Baudry,
Conseiller Régional RN d’Occitanie/Roussillon,
Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan

Photo XBAlors que notre pays a été le théâtre de violences inacceptables, conséquences du silence gouvernemental face à une colère légitime s’exprimant à de nombreux niveaux, sous le symbole du gilet jaune, les opérations de maintien de l’ordre républicain sur le territoire de Perpignan sont sujet à de nombreuses interrogations, notamment quant à l’emploi des effectifs de notre Police Municipale.
En effet, plusieurs signalements et prises de vues, pendant les manifestations lycéennes de fin novembre ou encore lors d’opérations contre les blocages de gilets jaunes, témoignent du fait que des effectifs de notre Police Municipale de Perpignan, casqués, boucliers et bâtons de défense en mains, se sont retrouvés engagés, dans des missions qui pourraient s’apparenter à du Maintien de l’Ordre …
Avec une question immédiate : sur « ordre de qui » et « avec quelles consignes » ?
Face à cette dérive, il nous appartient de rappeler au Maire Jean-Marc Pujol, que les missions de maintien de l’ordre ne font pas partie des prérogatives d’une Police Municipale, ni de ses compétences… (Même si de nombreux anciens fonctionnaires de Police Nationale ou de Gendarmerie servent dans ses rangs).  
Dans le cadre légal, les opérations de sécurisation de manifestations déclarées en Préfecture et le maintien de l’ordre public sont strictement du ressort des services de l’État, comme le rappelle l’annexe du Décret n° 2012-2 du 2 janvier 2012 relatif aux « conventions types » de coordination en matière de police municipale, cette dernière précisant, qu’en aucun cas « il ne peut être confié à la police municipale des missions de maintien de l’ordre », le Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT) cantonnant donc les compétences et prérogatives de la Police Municipale « à la prévention, à la tranquillité, ainsi qu’à la salubrité publiques ».
Face à ce constat et à la gravité de la situation, on peut se demander « à quoi joue » le Maire Jean-Marc Pujol ?! Pourquoi faire prendre tant de risques à notre Police Municipale ? Que serait-il advenu, si un fonctionnaire de notre Police Municipale avait été gravement blessé suite à ces opérations ?
En effet, ce n’est pas en donnant continuellement des gages au Préfet, et en engageant systématiquement notre Police Municipale pour palier aux carences de l’État, que nous obtiendrons les effectifs de Police Nationale supplémentaires dont notre ville à tant besoin, alors même que plusieurs de ses quartiers sont classés « Zone de Sécurité Prioritaire » (ZSP) !
Enfin, on ne peut que féliciter le sang-froid de nos fonctionnaires de la PM qui malgré une des grilles salariales la plus basse de France, se retrouvent confrontés à des missions quotidiennes de plus en plus difficiles…
Qu’ils sachent que les élus du Rassemblement National seront toujours à leurs côtés pour les soutenir !

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : ROMAIN GRAU AUX CÔTÉS DE PHILIPPE CHOPIN ET D’ALAIN PONS EN VISITE CHEZ « 5 SANTÉ »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Dans le cadre des visites territoriales organisées en concertation avec Monsieur le Préfet Philippe Chopin, accompagné d’Alain Pons, le Député LREM de la 1ère Circonscription des P.-O. ROMAIN GRAU a rendu visite, au Groupe 5 Santé et à sa directrice Catherine Miffre. Cette dernière leur a fait découvrir le siège social de son entreprise, implanté avenue de Prades.

L’équipe de direction pilote les 5 établissements spécialisés répartis sur l’ensemble de notre territoire national. Historiquement le groupe est implanté en Cerdagne avec la Clinique Val Pyrène à Font-Romeu et la clinique du Souffle La Solane à Osséja. Ce groupe à taille humaine est spécialisé dans la réhabilitation et développe des projets thérapeutiques d’excellence tout en valorisant la recherche et l’innovation. 
Le groupe est en pleine expansion et travaille sur un cluster transfrontalier autour de la santé et du bien être sur le plateau Cerdan, tant du côté français que du côté espagnol.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : À SAINT-JACQUES, NOUS RÉTABLIRONS LA CONFIANCE, DANS LE RESPECT DE TOUS »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Par Louis Aliot, Député de la 2ème circonscription des P.-O., Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan
« Madame Françoise FITER, élue communiste évanescente, évoque des propos que j’aurais tenus lors du dernier conseil municipal auquel elle n’a pas participé. Et pour cause, elle fait partie du troupeau de moutons de la gauche qui s’est auto-éliminé de la politique municipale en retirant la liste conduite par Jacques CRESTA et en appelant à voter Jean-Marc PUJOL lors de la dernière élection municipale. Ces gens pleurent aujourd’hui sur les conséquences de leurs propres errements.
LA portrait 450Je ne confonds pas les habitants intègres et modestes de ces quartiers avec une certaine pègre qui y circule librement et y exerce divers trafics illégaux. Tout le monde regarde, mais plus personne ne réagit devant l’inaction coupable des pouvoirs publics depuis déjà longtemps.
Mais qu’ont fait les communistes du Conseil Départemental pour améliorer la vie des habitants ? Qu’ont-ils proposé lorsqu’ils siégeaient avec monsieur Olivier AMIEL au conseil municipal dans le même groupe politique ? Rien.
Ajoutons que lors de ce conseil municipal deux questions se posaient. L’avenir de Saint-Jacques mais aussi la politique de la Ville en général qui concerne aussi d’autres quartiers et dont on sait qu’elle est un échec dans la France entière.
La vérité, c’est que la mairie LR et/ou le Département de gauche, ont fait preuve d’un immobilisme ravageur, incapables de s’entendre, ils ont permis la lente et inexorable détérioration des conditions de vie dans ces quartiers. Suffisants et aveugles, ils se sont affrontés stérilement. Ce sont aujourd’hui les habitants qui en souffrent.
Personne n’est dupe. Déconnectés des réalités et croyants manipuler des groupes ou des familles, ils ont joué les clientèles électorales contre l’intérêt général. Les vieilles recettes sont devenues indigestes. On ne peut acheter les uns contre les autres. Privilégier les uns par rapport aux autres. Ce système clientéliste doit s’effacer pour faire place à un renouveau politique.
C’est un projet global, accepté par tous et qui répétons-le, qui tiendra compte de l’histoire, de la culture, de l’enracinement et l’architecture qui devra voir le jour. L’équilibre est fragile, la modération et la concertation doivent se poursuivre tout au long du développement du projet.
Par sécurité il faudra détruire ce qui menace, c’est une évidence. Mais préserver ce qui peut l’être du très ancien, qui préservera la spécificité du quartier et le patrimoine culturel, même si cela coute un peu plus cher. C’est un investissement pour l’avenir de la ville et non un gaspillage supplémentaire.
Plus de 20 ans d’Alduyisme et de PUJOL-GRAU auront suffi à démontrer l’incompétence et l’absence d’une vision stratégique pour notre ville. Perpignan changera, mais en dehors de ce système en place qui n’a que trop duré.
Pour ma part je ne participerai pas au concours photo indécent des élus à Saint-Jacques qui ont toujours considéré ce quartier comme une « réserve » électorale en utilisant des moyens peu ragoûtants y compris en utilisant la peur. Je n’entrerai pas dans ces polémiques stériles qui ne servent qu’à faire mousser des vieux politiciens sur le retour ou en voie de disparition, les communistes étant déjà pratiquement fossilisés.
Je dis et répète que j’ai beaucoup d’amis dans ce quartier, que j’en ai déjà rencontré certains et que je continuerai à consulter dans la discrétion tous les acteurs qui le souhaitent, en attendant de proposer une vision stratégique pour la suite dans les mois qui viennent. Et nous surprendrons. Nous y travaillons loin des bruissements clientélistes mais avec la ferme intention de réussir dans l’intérêt de tous ».
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

GUERRE 14/18 : UNE VICTOIRE RENDUE POSSIBLE PAR L’IMMENSE EFFORT FRANÇAIS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
Par Louis Aliot, Député de la 2ème circonscription des P.-O., Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan

 Texte de Gabriel Robin

LOUIS ALIOT à PERPIGNAN le 11 novembre 2018
LOUIS ALIOT à PERPIGNAN le 11 novembre 2018
« Le dimanche 11 novembre 2018, la France commémorait sous les yeux du monde le centenaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, en présence de nombreux et importants chefs d’Etats. Donald Trump, Vladimir Poutine, Angela Merkel ou le roi du Maroc Mohammed VI avaient ainsi répondu à l’invitation française. Les historiens s’accordent d’ailleurs tous sur un point : l’issue finale de la Première Guerre mondiale fut rendue possible par l’immense effort de guerre français, par l’abnégation de tout un peuple. S’il avait fallu faire défiler les morts français au combat de la période 14-18 sur les Champs-Elysées, cela aurait pris environ quinze jours sans interruption. Une comparaison qui suffit à elle seule à donner une idée de l’ampleur du massacre.
02Ce n’était donc ni l’endroit ni le moment pour des considérations politiciennes et électorales. Pourtant, Emmanuel Macron n’a pu se retenir de glisser quelques messages ça et là, insistant sur le multiculturalisme, fustigeant le « nationalisme » et louangeant l’Union européenne, seul rempart contre la guerre à l’en croire. Un détail passé inaperçu en dit long. La chanteuse franco-béninoise Angélique Kidjo, invitée pour chanter à la fin de la cérémonie, juste avant le discours du Président Macron, est une opposante déclarée au Président américain Donald Trump. Installée aux États-Unis depuis 1998, madame Kidjo a même publié une tribune sur le site Internet du journal Le Monde narrant sa présence à la « Women’s march » de protestation anti Trump du 21 janvier 2017, lendemain de l’investiture du président républicain.
Il est notamment écrit dans cette tribune : « Nous, les femmes horrifiées par cette élection, nous sommes toujours là, notre voix ne va pas disparaître, nous ne nous soumettrons pas à la nouvelle idéologie dominante. » Difficile d’y voir un hasard quand l’Elysée compte parmi ses communicants des personnalités comme Sibeth Ndiaye, proche des réseaux démocrates États-uniens. Etait-ce une manière de défier un de nos invités, représentant d’une nation doublement alliée de la France ?
Si tel est le cas, cela montrerait à quel point la présidence Macron ne respecte rien ni personne, pas plus les Français que les États étrangers. »
Gabriel ROBIN
030405
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN – DÉPLACEMENT DU MINISTRE DE L’INTÉRIEUR : « VOUS AVEZ DIT DÉMOCRATIE ? »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

LA portrait 450 barré

Par Louis Aliot, Député de la 2ème circonscription des P.-O., Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan 
Christophe CASTANER, au fond les Députés Romain Grau et Sébastien Cazenove qui eux... ont été invités !
Christophe CASTANER, au fond les Députés Romain Grau et Sébastien Cazenove qui eux… ont été invités !
Le ministre de l’intérieur, accompagné d’un cortège de 6 motos, 13 voitures et arrivé en jet à l’aéroport, est en visite officielle dans notre département pour parler immigration et frontière. 
La préfecture m’a fait savoir qu’il n’y avait pas de parlementaires présents et pas de politiques. Les premières photos de l’événement prouvent le contraire (Sébastien Cazenove présent sur site – NDLR)
.
Visite Castaner

Question : le ministre de l’intérieur a-t-il écarté volontairement un député du RN pourtant démocratiquement élu ? Je poserai la question au 1er ministre pour en connaître les raisons.
Photo " "L'Indépendant" : https://www.lindependant.fr/2018/11/12/le-ministre-de-linterieur-christophe-castaner-est-arrive-au-perthus,4832286.php
Photo  » « L’Indépendant » :
https://www.lindependant.fr/2018/11/12/le-ministre-de-linterieur-christophe-castaner-est-arrive-au-perthus,4832286.php
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : LE PARTI DE GAUCHE 66 EN SOUTIEN AU MOUVEMENT DANS L’ÉDUCATION

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Par Francis DASPE,
président de la Commission nationale Education du PG
Co-auteur du livre « Manifeste pour l’école de la 6ème République » (éditions du Croquant, 2016)
Bannière PARTI DE GAUCHE

Le Parti de Gauche 66 apporte son soutien au mouvement intersyndical de mobilisation dans l’éducation nationale prévu lundi 12 novembre 2018.
La politique mise en place depuis plus d’un an par le ministre Jean-Michel Blanquer constitue une étape supplémentaire dans le démantèlement du service public d’éducation. En fait, quoi de plus logique pour une personne qui a joué un rôle de premier plan dans l’éducation au cours du quinquennat d’airain de Nicolas Sarkozy ! Désormais, Jean-Michel Blanquer se complaît décidément dans le rôle de l’élève zélé de la Macronie, au service des intérêts des oligarchies, en France et en Europe.
La promesse d’une « école de la confiance » n’est aujourd’hui plus du tout à l’ordre du jour, reléguée au rang de d’acrobatie de communication mensongère. Les mesures ministérielles suscitent inquiétudes et rejet de la part de l’ensemble de la communauté éducative. Elles provoquent des dégradations supplémentaires des conditions d’apprentissage des élèves et d’exercice pour les enseignants.
Pour le Parti de Gauche 66 il est urgent d’instaurer l’école de la 6ème République, celle du peuple fondée sur les principes d’égalité et d’émancipation. Elle se situe aux antipodes des valeurs véhiculées par le Président des riches et des premiers de cordée.
Le PG 66 appelle à venir renforcer le rassemblement prévu à Perpignan, lundi 12 novembre, à 10 heures 30, place de la Victoire (Castillet).

Catherine DAVID et Mickael IDRAC, co-secrétaires départementaux du PG 66
et Francis DASPE, président de la Commission nationale Éducation du PG
Co-auteur du livre « Manifeste pour l’école de la 6ème République »
(éditions du Croquant, 2016)

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : RÉUNION DE PROXIMITÉ AVEC ROMAIN GRAU et ISABELLE DE NOËL-MARCHESSAN

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
Chacun le sait désormais, Romain Grau est le candidat LREM au poste de Maire de Perpignan qu’il compte bien arracher à J.Marc Pujol dont il fut le 1er Adjoint de 2014 à 2017. L’impétrant est d’ores et déjà bel et bien en campagne dont l’issue est plus qu’incertaine… Ce qui est plus que probable, c’est qu’en cas de triangulaire au second tour, particulièrement avec une avance significative au 1er, ce sera Louis Aliot qui raflera la mise, et « LR » avec ou sans « EM » retourneront dans leurs pénates !

Par Romain Grau,
Député LREM de la 1ère Circonscription des P.-O.

« Avec Isabelle de Noëll-Marchesan nous allons au contact de tous les Perpignanais. Tous les 15 jours nous organisons une réunion publique dans un des Quartiers de la ville pour pouvoir échanger et écouter les Perpignanais. Nous rendons compte de notre travail et de nos actions dans l’intérêt des habitants. Cette expertise nous la mettons à la disposition de toutes les Perpignanaises et les Perpignanais.
Samedi soir à la Salle du Vilar plus d’une centaine de personnes avait répondu présent à notre invitation. Nous animerons dans 15 jours une réunion sur le quartier du Vernet à la Salle AL Sol avant de terminer l’année par des réunions sur le quartier Saint-Martin et Porte d’Espagne. »
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : LA FRANCE INSOUMISE, UNE FORCE EN DYNAMIQUE QUI CONTINUE À FÉDÉRER

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Par Francis DASPE, pour La France Insoumise

Logo France insoumiseFrancis Daspe sur la fiscalité à AngoustrineLa France Insoumise se félicite des sorties d’Emmanuel Maurel et de Marie-Noëlle Lienemann du Parti Socialiste. Ces deux figures de l’aile gauche du PS ont décidé de converger avec La France Insoumise, confirmant son attractivité et le rôle central que celle-ci joue désormais. Ils ont décidé de créer une nouvelle formation politique qui inclura également les chevènementistes du MRC (Mouvement Républicain et Citoyen), l’Alternative pour un programme républicain et socialiste (APRÉS). Il y a également matière à se féliciter du succès du meeting tenu par Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Maurel jeudi 8 novembre à Pau, avec des personnes n’ayant pu rentrer dans une salle comble et enthousiaste.
Au niveau national, le départ du duo Maurel / Lienemann a conduit à une véritable scission. Qu’en sera-t-il localement ? Les Insoumis des Pyrénées-Orientales sont prêts à accueillir les camarades intéressés par cette démarche. La fédération des Pyrénées-Orientales du Parti Socialiste est particulièrement monolithique. Durant le catastrophique quinquennat Hollande, le frondeur se faisait pourtant très rare ; à la primaire de janvier 2017, elle fut une des 3 seules de France à offrir la majorité de ses suffrages à Manuel Valls…
Les camarades qui se trouveraient dans cette logique de convergence sont invités à prendre part à la dynamique et à la stratégie de La France Insoumise en rejoignant un groupe d’action dans les Pyrénées-Orientales de La France Insoumise (https://lafranceinsoumise.fr/) ou en me contactant (francisdaspe@wanadoo.fr ou 06 07 34 33 81).

LOGO L'AVENIR EN COMMUN

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : ROMAIN GRAU et ISABELLE DE NOËL-MARCHESSAN À L’ÉCOUTE DES HABITANTS DU MOYEN-VERNET

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Par Romain Grau,
Député LREM de la 1ère Circonscription des P.-O.

« Comme tous les 15 jours avec Isabelle de Noëll-Marchesan, nous nous sommes rendus sur la Résidence des Oiseaux afin de rencontrer les membres du Collectif.

Même si les actions des forces de l’ordre ont permis de « libérer » la Résidence des dealers, le trafic continue pour partie sur l’immeuble Denoyes. Ensemble nous avons pu faire un point sur les évolutions en cours: la fermeture du porche, la réalisation d’une contre allée, mise en place de vidéo surveillance, le renforcement de l’éclairage, la présence des forces de l’ordre.

Nous reviendrons dans 15 jours afin de rencontrer une nouvelle fois les membres du Collectif. »
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : « QUAND IL N’Y A PLUS DE SINCÉRITÉ »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

Par Louis Aliot, Député de la 2ème circonscription des P.-O., Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan

LA
Madame Marchesan-De Noëll, Suppléante du Député Romain Grau, Attachée Parlementaire du même, Maire Adjointe de Perpignan, Conseiller Départemental, a voté pour cette délibération. Elle a donc soutenu l’analyse faite à l’encontre de Monsieur Grau !!!
Il ne s’agit plus de cohérence mais de sincérité dans l’engagement et de convictions.
J’appelle Madame Marchesan De Noëll a faire un choix !
Soit elle soutient la politique de Monsieur Pujol et de Monsieur Amiel à Saint Jacques, soit les propositions de Monsieur Romain Grau, qui sont opposées aux précédentes.
Un effort de cohérence serait utile pour la ville.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN – QUARTIER SAINT JACQUES : « NE PLUS MANQUER DE COURAGE »

Par Olivier Amiel, Maire-Adjoint délégué à l’urbanisme 

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largemen
01Jeudi 8 novembre au Conseil Municipal de Perpignan, j’ai proposé l’approbation (votée à la majorité, abstention de l’opposition) de la convention avec l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU) malgré les bloquages de certains chantiers sur le quartier St Jacques par une minorité d’individus pour des intérêts privés et politiciens. 
Il est hors de question de prendre le risque d’avoir des morts sous des décombres comme lors des effondrements tragiques de Marseille. Il est hors de question de perdre les 100 millions d’€uros d’investissements publics pour St Jacques qui est un des quartiers les plus pauvres de France.
l est hors de question de pénaliser les deux autres quartiers prioritaires du Vernet et du Champ de Mars qui à eux deux attendent également 100 millions d’euros d’investissements publics. Il est hors de question de céder à la pression violente d’une poignée de bloqueurs encouragée par des politiciens irresponsables comme le Député Romain Grau ou des associations qui rêvent d’instaurer une ZAD en plein cœur de Perpignan.
Le NPNRU est un bon projet qui a été co-construit avec les habitants depuis quatre ans afin de répondre à l’urgence urbaine, mais aussi humaine en matière de sécurité, d’emploi, d’éducation…
C’est la dernière chance pour le quartier St Jacques et ses habitants. 
Ce n’est pas et plus le moment de manquer de courage. 
Photo de Frédéric Vennarecci :
Olivier Amiel et Fatima Dahine au Conseil municipal du 8 novembre 2018
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN – « JEAN-BAPTISTE », UNE CLOCHE CIVILE SYMBOLE D’UNE PAIX DURABLE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 

DIOCESE-Signature-donnonsaudenier-140518

02 450L’initiative est à porter au crédit de l’association des Amis du Carillon de la Cathédrale de Perpignan.
Pour commémorer le centenaire de l’armistice de la Première Guerre Mondiale et garder une trace de cet anniversaire historique, les membres de l’association ont imaginé le projet d’une cloche civile de la Paix, installée sur le mur pignon de l’église primitive Saint Jean Le Vieux (mitoyenne de la Cathédrale) et qui ferait raisonner l’hymne de la Paix dans les rues de la cité catalane.
Une idée soutenue dès les premières heures par l’Église catholique des Pyrénées-Orientales, affectataire du culte pour l’ensemble des édifices religieux de la cité Bartissol.
Ce projet est devenu une réalité. La cloche a été fondue en octobre dans les ateliers de la fonderie
Voegelé à Strasbourg. Elle a été baptisée Jean Baptiste, en référence au patron de la ville de Perpignan et en porte les armoiries sur son flanc. Elle a pour parrain et marraine, deux personnalités qui illustrent à la fois le devoir de mémoire, le lien intergénérationnel et la transmission : Pauline Letoret jeune porte-drapeaux du Souvenir Français de Perpignan et Louis Ausseil. Elle porte également le logo et la devise de la République française pour affirmer son caractère civil.
La cloche de la Paix sera officiellement présentée au public le vendredi 9 novembre 2018 à 18h à la Cathédrale Sainte jean Baptiste. Son baptême et sa bénédiction seront célébrés le dimanche 11 novembre à 8h45 par Monseigneur Norbert Turini, Évêque de Perpignan Elne, en la Cathédrale St Jean Baptiste.
Cette cérémonie sera suivie d’un concert de Carillon à 10h, joué par Elizabeth Vitu Carillonneuse dela Cathédrale Saint Jean Baptiste et l’une de ses élèves de la classe de Carillon de Perpignan.
Les musiciennes interprèteront un répertoire de pièces marquantes de la fin Grande Guerre.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
0103

PERPIGNAN : LA NÉCESSAIRE RÉNOVATION DU QUARTIER SAINT-JACQUES POUR LA SÉCURITÉ DES PERPIGNANAIS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

Communiqué de la Fédération « Les Républicains »
des Pyrénées-Orientales

La Ville de Marseille est en deuil après l’effondrement de plusieurs immeubles du centre ville. La Fédération des Républicains des Pyrénées-Orientales exprime sa totale solidarité aux marseillais. 
Aucune ville n’est à l’abri d’un tel drame. A Perpignan, la municipalité a pris la mesure de cette réalité. Depuis plus de 10 ans, elle agit pour la résorption de l’habitat insalubre dans les quartiers Saint-Jacques et Saint-Mathieu. 
Une nouvelle fois, Les Républicains 66 dénoncent publiquement le comportement irresponsable de ceux – parmi lesquels un député de la République ! (Romain Grau – NDLR) – qui ont provoqué le blocage du chantier de la place du Puig. Ces personnes font consciemment courir des risques aux perpignanais pour des raisons purement politiciennes. Elles confortent également les marchands de sommeil dans leur entreprise d’exploitation des difficultés et privent volontairement ce quartier d’une vie sereine. 
#LesRépublicains66 soutiennent le Maire de Perpignan Jean-Mar cPujol et son équipe municipale dans leur détermination à assurer la sécurité des perpignanais par la rénovation du quartier Saint-Jacques. 
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

DÉPARTEMENT : ROMAIN GRAU EN VISITE CHEZ « REPUBLIC TECHNOLOGIES »

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
Le Préfet des Pyrénées-Orientales Philippe Chopin, souhaite aller à la rencontre des acteurs économiques de notre territoire. Dans ce cadre, je l’ai accompagné au siège de Republic Technologies afin de rencontrer ses dirigeants, notamment son Président Monsieur Santiago Sanchez et son Directeur Général, Olivier Partouche.

J’étais accompagné par mon ami Alain PONS, ancien Directeur général adjoint de Deloitte Monde et Président de Deloitte France. Les dirigeants ont pu présenter leurs activités à Monsieur le Préfet, et nous évoquer quelques dossiers qui impactent directement le développement de leur société :
– La lutte contre la contrefaçon, notamment venant de la Chine ;
– L’assimilation du papier à rouler avec les produits du tabac ;

Ils nous ont également présenté un projet de reconfiguration de leurs usines, sur les sites Pascot et Torremilla, qui permettrait, avec un projet d’agrandissement, de pouvoir fabriquer des tubes cylindriques, dont les produits sont très demandés sur le marché américain. Ceci entraînerait un lourd investissement de plusieurs millions d’€uros et la création de nouveaux emplois, qui viendront conforter les 350 emplois existant déjà sur le site.
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : L’AVENIR DE LA POSTE CENTRALE, ROMAIN GRAU RENCONTRE LE DIRECTEUR RÉGIONAL

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
« Christian Carles, le Directeur Régional du groupe La Poste et Stéphane Vissecq, le délégué départemental du groupe, sont venus à ma permanence, 11 rue du Marché de Gros, afin de faire un point sur les dossiers de Perpignan.

cof

Ainsi nous avons pu évoquer le devenir des locaux de la poste centrale Arago, la vente de la plate-forme logistique, le développement de nouveaux services autour de l’aide à domicile, du portage des repas et de la livraison des médicaments. Mais également le développement du dernier kilomètre et le métier de la promotion immobilière. Tous ces métiers sont portés par le Groupe La Poste et ses filiales. J’aurai prochainement l’occasion d’aller à la rencontre de ces acteurs ».
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

POLITIQUE : ROMAIN GRAU ET ISABELLE NOËL-MARCHESAN À LA RENCONTRE DE LEURS MILITANTS

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

01

De Député LREM Romain Grau et sa suppléante Isabelle de Noëll-Marchesan ont invité autour d’un café, comme ils le font tous les 15 jours, des militants, des amis, avant d’entamer la distribution des tracts pour annoncer une réunion publique.

02

Aujourd’hui une soixantaine de personnes avait répondu à leur invitation afin de les retrouver au Bahia. Ils ont pu échanger, faire un point sur les questions d’actualité. Après ce moment d’écoute et de convivialité ils se sont rendus à la rencontre des habitants et des commerçants du quartier du Moulin à Vent pour les inviter à venir les rencontrer le vendredi 9 novembre à partir de 18h30 à la Salle du Vilar.

03

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN : OPÉRATION DE POLICE CITÉ DIAZ

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

 OPÉRATION DE POLICE CITÉ DIAZ bis

Le Député LREM de la 1ère Circonscription Romain Grau réagit :

« En tant qu’élu de Perpignan et rapporteur spécial du budget de la police et de la gendarmerie, je me félicite de l’action conjointe des forces de l’ordre et des services de la justice et des finances qui sont intervenues, sous l’autorité du procureur de la République, cet après midi sur la Cité Diaz pour lutter contre la délinquance et les actes criminels. 15 jours après l’opération menée sur la Cité des Oiseaux c’est au tour d’une autre Cité du Moyen-Vernet d’être contrôlée. Ces actions renforcent la présence de l’État.

Tout mon soutien aux 127 agents des forces de l’ordre qui sont intervenus dont 56 CRS de Montpellier, 37 agents de la DDSP, 1 douanier maître chiens et des policiers municipaux ».

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

CANET-EN-ROUSSILLON : ROMAIN GRAU EN TERRE FRONTISTE

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

DOSSIER EN FIN D’ARTICLE

Par Didier ALLIZARD 
02 450Le Député LREM Romain GRAU était en réunion publique à Canet-en-Roussillon lundi 22 octobre, à la fois pour détailler, expliquer et défendre les grandes orientations du Gouvernement et du territoire Catalan, mais aussi pour soutenir Thibault PUYBOUFFAT qui devrait se présenter comme tête de liste LREM et croiser le fer en 2020 avec Stéphane LODA qui espère succéder au Maire actuel Bernard DUPONT.
En effet, l’image de ce dernier est à ce point dégradée dans la population canétoise, y compris dans ses soutiens de la première heure, qu’il préfère singer François Hollande en partant la tête haute et éviter une déculottée de première ! Les deux dernières réunions publiques du début de l’été ont sans doute marqué son esprit qui fait enfin preuve d’un peu de clairvoyance et d’intelligence politique, les têtes se tournent à son passage et les mains restent à l’écart, voilà à quoi mène le manque d’humanisme et d’empathie…
Romain Grau est largement revenu sur la situation catastrophique de la France avec ses 2300 M€ de dettes dont aucun budget n’a été voté à l’équilibre depuis… 1974, c’était rappelons-le sous l’ère Giscard dont le 1er Ministre était Raymond Barre.
Il a également largement évoqué les « gloires magistrales » du département, son économie catastrophique, son tourisme sous-exploité par des incompétents au CDT, l’abandon à son triste sort du Palais des Rois de Majorque, son taux de RSA record, son agriculture en jachère…
Comme se doit tout prétendant au fauteuil de 1er Magistrat, la gestion de la ville de Perpignan n’a pas été épargnée, Municipalité dont, rappelons-le, il fut le 1er Adjoint pendant de nombreuses années… Sa saleté, son insécurité, son urbanisme selon lui en pleine dérive, conduite par l’Adjoint Olivier Amiel lui aussi candidat au poste de Maire sous l’étiquette du micro-parti d’extrême-droite « Les Républicains », contre le tenant du titre qui sollicite À LA FOIS l’investiture de LR et de LREM, sans grande chance de l’obtenir… Sans oublier le copinage, le dernier en date étant la nomination par le seul fait du Prince du Directeur de Cabinet de Jean-Marc Pujol à la direction de l’OPH, Michel Sitja. C’est un énorme OUF de la part des fonctionnaires de la Ville et la Communauté Urbaine, mais un gros boulet qui arrive à l’Office HLM ! Chacun sa croix…
Pour lui succéder : à Perpignan Caroline Ferrière et à la Communauté Urbaine Lauriane Josende.
Elles sont toutes deux Conseillères Municipales, respectivement à Perpignan et à Sainte-Marie, et devront démissionner, les fonctions étant incompatibles. Lauriane Josende est également Sénatrice remplaçante de François Calvet, mais rien ne lui interdit de poursuivre sa mission de représentation ponctuelle 
de représentation ponctuelle et bénévole.
Une réunion descendante qui s’est achevée à plus de 21h30 après des échanges constructifs avec la trentaine de personnes présente qui, selon les organisateurs, se renouvellera.
À noter la présence dans l’auditoire de la Conseillère Municipale Marguerite Arenas, qui après avoir été élue sur la liste Dupont, est immédiatement passée dans une opposition destructrice dès qu’elle a su qu’elle ne serait pas adjointe…
Successivement sur la liste d’Arlette Franco mais fâchée en cours de mandat, sur celle de J.Jacques Gueffier, même punition, fâchée en cours de mandat, sur celle de Bernard Dupont : fâchée le jour de l’intronisation du Roi… Un conseil à LREM : le cadeau empoisonné de l’équipe sortante, FUYEZ ! 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
01 650TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Alimentation page 01TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Alimentation page 02TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Climat page 01TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Climat page 02TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Programmation Militaire page 01TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Programmation Militaire page 02TRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Tract rectoTRACTS LREM OCTOBRE 2018 - Tract versoADHÉSION LREM OCTOBRE 2018

 

MUNICIPALES PERPIGNAN : POUR LA FRANCE INSOUMISE ET SON OBSERVATOIRE CITOYEN, LE CHOIX DE LA SÉRÉNITÉ ET DU TRAVAIL

Communiqué de Francis Daspe
pour la France Insoumise des Pyrénées-Orientales

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement

La France Insoumise réagit face à l’excitation politico-localiste faite dans un article en double page, paru lundi 22 octobre 2018 dans L’Indépendant, consacré aux municipales qui auront lieu à Perpignan en 2020. Elle exprime sa perplexité quant à l’empressement des médias à vouloir ranger les photos de potentiels candidats derrières des bannières. Qui se cache donc derrière le logo La France Insoumise ? Quand Robin se décidera-t-il enfin à sortir du bois ? On peut comprendre que cette question taraude certains esprits…

Logo Observatoire Citoyen CQ Perpignan

Un commentaire indiqué dans l’article a fait bondir La France Insoumise. Elle y est taxée d’une « volonté isolationniste ». Comment peut-on dire d’une force politique qu’elle est isolée, alors qu’elle a obtenu 22,72% au 1er tour de la présidentielle de 2017 à Perpignan et qu’elle est arrivée en tête de l’ensemble de la gauche aux législatives qui ont suivi ? Isolée du peuple, certainement pas… S’il s’agit de participer aux jeux pour le moins déroutants des alliances, contre-alliances et autres zigzags caractéristiques de la logique des cartels à géométrie variable d’une élection à l’autre, c’est autre chose ! La politique n’est pas une question d’arithmétique mais de dynamique à construire, comme le verdict des élections de 2017 l’a bien montré.
La France Insoumise ne se précipitera pas sur des questions de casting qui relègue au second plan les projets et les contenus. Elle travaille sereinement sur les questions municipales, notamment à travers l’Observatoire Citoyen de la Vie Quotidienne animé par Mickael Idrac. Cet observatoire fait remonter des données précieuses sur l’ampleur de la colère citoyenne qui monte à Perpignan, comme en témoignent ses récentes prises de positions publiques sur des questions de vie quotidienne.
La priorité de La France Insoumise pour les prochaines semaines est le lancement des élections européennes à Perpignan. Des élections européennes pour lesquelles les « alliés pressentis par cooptation » en vue des municipales vont se déchirer dans l’espoir de préserver quelques petites rentes et ensuite de mieux négocier dans l’entre-soi un accord lors des prochaines municipales. Comprenne qui pourra ! La France Insoumise ne sera pas de cette comédie.

www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

DÉCÈS DE CHARLES AZNAVOUR : LES GÉANTS NE SONT PAS ÉTERNELS

Par J.Marc Pujol, Président-Maire de Perpignan Méditerranée Métropole

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
partager largement
« Hier encore » Charles AZNAVOUR était de passage dans le petit écran, interviewé pour la énième fois sur « Mes amis, mes amours, mes emmerdes ».
« Et pourtant », qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, qu’il soit à Tokyo, Paris, Londres, en Arménie ou à son domicile des Alpilles, il était « Tous les visages de l’amour » et de la vie : qui n’a pas dansé, chanté, aimé, pleuré, préféré, admiré, désiré, eu envie, sur l’une de ses plus de 1 200 chansons aux paroles inoubliables, aux refrains éternels ? Qui n’a pas brûlé pour « Emmenez-moi » ? Entre « La mamma » et « Trousse-chemise », il jouait « Le cabotin » pour « Les comédiens ». Ou peut-être l’inverse.
Avec lui, Charles AZNAVOUR, nous n’avons pas vu le temps passer, pendant au moins sept longues et belles décennies, tellement il était « For me… Formidable ». Lui encore qui nous rendait « Heureux avec des riens », qui portait sur lui par sa sagesse et son énergie le fameux vivre-ensemble, « Comme ils disent ».
« Désormais », il faudra faire sans lui. Charles AZNAVOUR nous a quittés ce lundi 1er octobre, il était âgé de 94 ans. Il s’en est allé depuis sa « Bohème » estivale du sud de la France.
Oui, maintenant, « Que c’est triste Venise ! ».
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Charles Aznavour 700

PYRÉNÉES-ORIENTALES – JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE : UN ÉVÈNEMENT QUI REGROUPE LES TROIS INSTITUTIONS

UN DOSSIER COMPLET

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu/posts/2379351355438240?__tn__=K-R
à partager largement
 
Par Didier ALLIZARD – Publié par DirectSudActu 
De l’aveu même du Préfet Philippe CHOPIN, c’est le Maire Jean-Marc PUJOL qui l’a convaincu d’ouvrir les portes de la Préfecture à l’occasion des « Journées Européennes du Patrimoine », à la base une initiative française dès 1984 (1) qui s’est généralisée à toute l’Union dès 1991. « La France a toujours cette grandeur, cette capacité d’inventer et de faire avancer l’Europe. J’y ai beaucoup réfléchi, c’est mieux de réfléchir, et j’ai trouvé que l’idée était intéressante » précise le Représentant de l’État. Cocorico ?
Au centre le Préfet Philippe CHOPIN, à sa droite la Présidente du Conseil Départemental Hermeline MALHERBE et à sa gauche le Maire de Perpignan J.Marc PUJOL
Au centre le Préfet Philippe CHOPIN, à sa droite la Présidente du Conseil Départemental Hermeline MALHERBE et à sa gauche le Maire de Perpignan J.Marc PUJOL
UN SOUCI DE TRANSPARENCE
La visite de la Préfecture sera faite, selon les horaires, par le Préfet en personne, assisté de l’architecte des bâtiments de France évidemment compétent en la matière. Les visiteurs ont auront accès à bon nombre de lieux inconnus tels les bureaux du Préfet, de la Présidente du Conseil Départemental ou de la Mairie, ces « lieux de pouvoir » comme les appelle J.Marc Pujol, « Il n’y a rien de pire que de penser que dans ces endroits là on veut cacher des choses. C’est aussi renforcer l’attractivité patrimoniale de notre ville, et c’est apporter une transparence à nos actions, on a trop souvent des visions partielles et toujours partiales de notre travail » ajoute-t-il.
PERPIGNAN : UN PATRIMOINE EXCEPTIONNEL SOUVENT ENFOUI
Quant au patrimoine de la Ville, en pleine polémique sur la destruction massive de certains bâtiments « historiques » de St Jacques, pilotée par l’Adjoint au Maire majoritaire Olivier Amiel (LR) et arrêtée par le Préfet Chopin lui-même alerté par le Député Romain Grau (LREM, ancien 1er Adjoint et toujours Conseiller Municipal majoritaire), « Cela fait 25 ans qu’on s’occupe en y faisant très attention et on est capables d’apporter des précisions sur le patrimoine exceptionnel de la ville de Perpignan,   il me paraissait également normal que ces lieux de pouvoir puisent être aussi visités » indique J.Marc Pujol (LR désormais adhérent du mouvement « Libres ! » animé par Valérie Pécresse) qui rappelle qu’entre les locaux de la Mairie et la récupération de la « Loge de mer » , « on se retrouve dans un lieu qui existe depuis le XIVème Siècle et qui n’a pas bougé. Le Patrimoine est une préoccupation des élus locaux et territoriaux ».
Au centre le Préfet Philippe CHOPIN, à sa droite la Présidente du Conseil Départemental Hermeline MALHERBE et à sa gauche le Maire de Perpignan J.Marc PUJOL
Au centre le Préfet Philippe CHOPIN, à sa droite la Présidente du Conseil Départemental Hermeline MALHERBE et à sa gauche le Maire de Perpignan J.Marc PUJOL
« UNE BELLE DÉMARCHE QUI MET EN AVANT NOTRE DÉPARTEMENT »
Au Conseil Départemental, « Cela fait plus de 10 ans qu’on ouvre ce lieu Quai Sadi Carnot, l’hémicycle où on peut s’asseoir à la place de tel ou tel, mais aussi du bureau où je travaille ce qui est quand même moins courant, avec une sécurité tout de même pour ne pas accéder à tous les documents » déclare la Présidente Hermeline Malherbe, qui fera ellle-même la visite le samedi matin, sans oublier de citer l’ensemble des lieux çà découvrir dans le département, du Château Royal de Collioure aux Archives Départementales sans oublier Paulilles (Notre dossier complet). « Ce n’est pas toujours simple de préserver le Patrimoine, les « bâtiments de France » nous aident, pas partout parfois, mais globalement ils sont toujours aidant, même s’il faut admettre qu’il y a des sujets difficiles » conclut la Présidente avec sans doute un peu de malice.
LA PRÉFECTURE : LA MAISON DE TOUS LES CITOYENS
Philippe Chopin reconnaît à J.Marc Pujol d’avoir pris l’initiative de réunir les trois institutions « un engagement personnel du Maire, si vous n’aviez pas fait cette démarche je serais resté dans la lignée de mes prédécesseurs et ne pas ouvrir la Préfecture » reconnaît-il, avant d’ajouter que la Préfecture c’est la maison de l’État et de tous les citoyens. Une occasion également de présenter la fonction du Préfet et de l’ensemble du corps préfectoral « pour que les citoyens sachent aussi pourquoi on vit dans des beaux lieux qui ne nous appartiennent pas et que nous avons la charge de transmettre à nos héritiers » ajoute-t-il avec un trait d’humour dont il ne manque pas, « Après tout, si le Président de la République fait visiter l’Élysée, on peut bien faire visiter une annexe lointaine de l’Élysée, c’est à dire la Préfecture des Pyrénées-Orientales, lieu de la représentation de l’État ». 
« Un peuple qui oublie son passé n’a pas d’avenir… » (Winston Churchill) 
(1) Ministre de la culture en 1984 : JACK LANG 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
PPN FLYER RECTOPPN FLYER VERSOPREFECTURE FLYER 01PREFECTURE FLYER 02PREFECTURE FLYER 03PREFECTURE FLYER 04PREFECTURE FLYER 05PREFECTURE FLYER 06PPN NOTE PRESSE 01PPN NOTE PRESSE 02PPN NOTE PRESSE 03PPN NOTE PRESSE 04PPN PROGRAMME PAGE 01PPN PROGRAMME PAGE 02-03PPN PROGRAMME PAGE 04PPN PROGRAMME PAGE 05PPN PROGRAMME PAGE 06PPN PROGRAMME PAGE 07PPN PROGRAMME PAGE 08PPN PROGRAMME PAGE 09PPN PROGRAMME PAGE 10PPN PROGRAMME PAGE 11PPN PROGRAMME PAGE 12PPN PROGRAMME PAGE 13PPN PROGRAMME PAGE 14-15PPN PROGRAMME PAGE 16CD L'ART DU PARTAGE 00CD L'ART DU PARTAGE 01CD L'ART DU PARTAGE 02CD L'ART DU PARTAGE 03CD L'ART DU PARTAGE 04CD L'ART DU PARTAGE 05CD L'ART DU PARTAGE 06CD L'ART DU PARTAGE 07CD L'ART DU PARTAGE 08CD L'ART DU PARTAGE 09CD L'ART DU PARTAGE 10CD L'ART DU PARTAGE 11CD L'ART DU PARTAGE PLANCD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 00CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 01CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 02CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 03CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 04CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 05CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 06CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 07CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 08CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 09CD L'HÔTEL DU DÉPARTEMENT 1003

 

PYRÉNÉES-ORIENTALES – PERPIGNAN VISA POUR L’IMAGE : ANNULATION DE LA VISITE DE LA MINISTRE DE LA CULTURE FRANÇOISE NYSSEN

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
à partager largement
 
Initialement prévue sur deux jours, jeudi 6 et vendredi 7 septembre, la visite de la Ministre de la culture Françoise Nyssen a, dans un premier temps et au dernier moment, été réduite au seul vendredi. Et puis patatras, c’est à 14h35 que nous apprenons par un communiqué de presse laconique de la Préfecture, l’annulation pure et simple de cette visite : « Suite à un imprévu, la ministre ne pourra se rendre à Perpignan. Le déplacement est donc annulé ».
La Présidente du #ConseilDépartemental66 Hermeline Malherbe en a pris acte, et dire qu’elle apprécie assez peu ce changement de programme relève du doux euphémisme… Elle a aussitôt adressé un courrier à sa « Chère Françoise Nyssen », dans lequel elle fait état de huit chantiers qu’elle compte bien évoquer avec la Ministre au plus vite. Sec et sans équivoque…
Que doit y voir ? Un rebondissement dans l’affaire qui oppose Françoise Nyssen à la justice dans le cadre de sa maison d’édition « ActeSud » et de présumées infractions au code de l’urbanisme ?
Pour l’heure, on fait état de très sérieuses tensions avec le Maire de Perpignan Jean-Marc Pujol, semble-t-il relatives au Théâtre de l’Archipel.
Si on ajoute le désaveu de l’État via le Préfet Philippe Chopin concernant les destructions d’une partie du Patrimoine immobilier historique de l’hyper-centre de la ville, on peut dire que la barque commence à se charger et que le 1er Magistrat commence à « sentir le souffre » au plus haut niveau…
J.Marc Pujol qui s’est vu refuser l’investiture LREM pour la tête de liste aux prochaines Municipales, en dépit d’une rencontre à Paris avec Édouard Philippe, déplacement effectué en compagnie, du Maire de Canet-en-Roussillon en laisse, le toujours très inspiré Bernard Dupont, qui, il est vrai, n’a pas un grand sens politique !
L’édile a depuis rejoint le mouvement « Libres » de Valérie Pécresse (surnommée « Valérie Traîtresse par ses excellents amis) en délicatesse avec le Président de Les Républicains, avec un directeur de cabinet délégué circonscription d’extrême-droite appartenant à Les Républicains 66 devenus « LesRadicalisés66″.
Pourquoi pas au fond, mais les adducteurs doivent sérieusement souffrir et il doit y avoir de l’ambiance à La Loge…
Une fin de règne difficile pour Jean-marc Pujol ? Ça y ressemble sérieusement. 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Courrier Madame la Ministre Francoise Nyssen 01Courrier Madame la Ministre Francoise Nyssen 02

DÉPARTEMENT : PRISE DE COMMANDEMENT DU NOUVEAU PATRON DU GROUPEMENT DE GENDARMERIE

« HUMANITÉ, BIENVEILLANCE,
RIGUEUR ET PÉDAGOGIE »

Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu 

Le général LETTERMANN remet officiellement le commandement au colonel Guillaume POUMEAU de LAFFOREST
Le général LETTERMANN remet officiellement le commandement au colonel Guillaume POUMEAU de LAFFOREST
Deux ans, parfois trois, telle est la durée maximale de présence d’un Commandant de groupement de Gendarmerie dans un département, le Colonel Denis Nauret a quitté les Pyrénées-Orientales début juillet pour laisser place au Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest, qui officialisait sa prise de fonction mercredi 29 août lors d’une cérémonie officielle à la Caserne Munier de Perpignan, sous le haut patronage du Général Jean-Valéry Lettermann en sa qualité de Commandant Adjoint de la Région de Gendarmerie d’Occitanie, également en charge du Groupement de l’Hérault.
CÉRÉMONIE PROTOCOLAIRE ET CONVIVIALITÉ
Une cérémonie très protocolaire d’une vingtaine de minutes, avec en préambule le salut au drapeau et la prise d’armes, immédiatement suivis par la remise officielle du commandement du groupement de gendarmerie départementale des Pyrénées-Orientales au colonel Guillaume POUMEAU de LAFFOREST, ainsi que la traditionnelle remise de médailles aux Gendarmes méritants dans la cour de la caserne. Un cocktail a été servi en fin de cérémonie aux effectifs et aux nombreux invités, à la fois autorités civiles, judiciaires et militaires du département ainsi que les délégations étrangères (Guardia Civil, Mossos d’Esquadra, polices espagnoles et andorranes), pour la première fois dans la pinède de la caserne sur la volonté du nouveau Commandant. Une excellente idée qui change du hangar un peu lugubre, offrant des moments d’échanges conviviaux entre tous et en particulier avec le nouveau patron de ce groupement qui, rappelons-le, a compétence sur l’essentiel du territoire du département, soit 350.000 des 471.000 habitants. En fait toutes les villes et villages sauf Perpignan qui est en zone Police.
La feuille de route du Général Jean-Valéry Lettermann au Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest
La feuille de route du Général Jean-Valéry Lettermann au Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest
UN DEVOIR D’EXEMPLARITÉ
41 ans, tel est l’âge de ce Colonel Saint-Cyrien originaire d’Amiens, cet amoureux de la mer, marié et trois enfants en bas âges, a déjà une brillante carrière diversifiée à son actif, soulignée par le Général Lettermann lors de son discours d’accueil et de bienvenue, traçant en outre une « feuille de route » claire qu’il n’est pas utile de rappeler à cet officier émérite « parfaitement préparé. « Son expérience sera précieuse » insiste-t-il : le service public et l’intérêt général, la cohésion du groupement des 666 personnels (Céret, Perpignan et Rivesaltes), le bien du service et des effectifs. « J’attends de toi un commandement moderne et pragmatique, proche de tes personnels, un commandement fait d’humanité, de bienveillance, mais également de rigueur, de pédagogie et d’exemplarité. Sans sincère considération des personnels et de leurs fonctions ni reconnaissance pleine et entière de l’action et du mérite de chacun, c’est plus compliqué » ajoute-t-il.
Une recommandation dont pourraient utilement s’inspirer certains édiles locaux, hélas absents pour entendre cette leçon de gestion des ressources humaines parfois calamiteuse…
Le Général Lettermann insiste également sur une nécessaire présence sur le terrain, « en lien étroit avec les acteurs du territoire, vous tous, et en premier lieu les élus, avec les corps constitués et plus particulièrement le SDIS (dont le Patron, le Colonel J.Pierre Salle-Mazou dans l’assistance – NDR), mais également les décideurs du monde économique, social, associatif. Un lien étroit avec les autorités espagnoles et andorranes dont je souligne la présence, fidèles à chaque grands moments. J’attends également de toi que, dans le contexte que nous connaissons, ce risque permanent de terrorisme, sous l’autorité de Monsieur le Préfet, tu deviennes un acteur incontournable de la sécurité des territoires, une force de propositions et une référence dans ce département ».
DES ÉLUS COMMUNAUX ASSEZ PEU CONCERNÉS
Quelques rares Maires assistaient à cette cérémonie, parmi lesquels citons celui de Baixas Gilles Foxonet toujours très « bon camarade » en toutes circonstances, mais beaucoup de regrettables absents se réjouissant pourtant de l’action de proximité efficace de la Brigade sur leurs communes, des femmes et des hommes dévoués qui servent leurs concitoyens jour et nuit, parfois au péril de leurs vies, d’aucun arborant le grade strictement honorifique de « Colonel de réserve Citoyenne » qui dépend de la Gendarmerie et sans qu’aucun fait d’arme ne le justifie. La grande classe, vraiment !
Pour les rattraper, cinq Parlementaires sur six ont honoré le Colonel Poumeau de Lafforest de leur présence : les Députés Romain Grau, Louis Aliot, Laurence Gayte et Sébastien Cazenove, ainsi que le Sénateur Jean Sol.
François Calvet était quant à lui excusé, en déplacement à Berlin avec entre autres une rencontre au Reichstag puis la visite du camp de concentration d’Orianenbourg, et enfin Strasbourg pour traiter un des dossiers transfrontaliers du département.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Le salut aux drapeau
Le salut aux drapeau
030405
Remise de médaille
Remise de médailles
Jean Sol, Louis Aliot, Sébastien Cazenove, Romain Grau et Laurence Gayte
Jean Sol, Louis Aliot, Sébastien Cazenove, Romain Grau et Laurence Gayte
Jacques Cresta, Romain Grau, Louis Aliot, Jean Sol et Chantal Bruzi
Jacques Cresta, Romain Grau, Louis Aliot, Jean Sol et Chantal Bruzi
Louis Aliot, Jean Sol et Sébastien Cazenove
Louis Aliot, Jean Sol et Sébastien Cazenove
Le Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest intervient exceptionnellement après son chef
Le Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest intervient exceptionnellement après son chef
Très brève intervention du Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest
Très brève intervention du Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest
Tous les corps constitués assistaient à cette prise de commandement
Tous les corps constitués assistaient à cette prise de commandement
La grande photo de famille des autorités transfrontalières
La grande photo de famille des autorités transfrontalières
Un cocktail est servi sous la pinède de la caserne
Un cocktail est servi sous la pinède de la caserne
16
Le Sénateur Jean Sol
Le Sénateur Jean Sol
COUV

 

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
mars 2020
D L Ma Me J V S
« fév    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031