DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudActu/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudActu/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
DRAPEAU FRANCAIS
LOGO IFA 2016 190 jpg
Affiche A3-16-Semaine Bleue ok
PUB JPA
JPA 2
Alcool 190
Salaud d'élu
COUV 190
pub-les-insurges-190
01-190
limposteur
buisson-1ere-couv
couv-un-quinquennat-pour-rien-190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
1ère couv 190
guide-des-associations-2016
PUB réduite DirectSud 190
ATTENTION AU FEU 190
Bandeau conseils incendie 190
Affiche 190
Livre Mona Fajal 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
AFFICHE 190
HOLA BONJOUR
1ère de couv. 190
CARTE VERSO 190
CARTE RECTO 190
CERCLE RIGAUD 190
PERPIGNAN-logo+accroche-droite-quadri-2011
Logo Barcarès 190 PPI
PUB LES CATALAN 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
pub agglo
PUB la ruche 190
Pour une poignée de terre COUV 190
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
AFPCAB
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

septembre 2017
D L Ma Me J V S
« août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Département

SÉNATORIALES 2017 P.-O. : FRANÇOIS CALVET ÉLU AU 1er TOUR

C’est fait, le sénateur-Maire sortant du Soler François Calvet et sa suppléante Lauriane Josende ont été élus dès le 1er tour avec 599 voix et 52% des suffrages exprimés.

Juste derrière lui vient la Sénatrice PS Hermeline Malherbe en ballotage défavorable avec 368 voix et 31,94%, immédiatement suivie de Jean Sol avec 262 voix 22,74% qui pourrait bien engranger le reports des candidats dissidents de droite et du centre qui se présentaient.
Les résultats définitifs devraient être proclamés vers 18h30 par la Présidente du TGI de Perpignan Chantal Ferreira.
Résultats 1er tour Préf
François Calvet
François Calvet
Petit tour des tables des Grands électeurs qui déjeunent au 2ème étage du Palais des Congrès
Petit tour des tables des Grands électeurs qui déjeunent au 2ème étage du Palais des Congrès de Perpignan
Une longue attente des résultats pour les Grands Électeurs Interminable, ça n'en finissait pas !
Une longue attente des résultats pour les Grands Électeurs Interminable, ça n’en finissait pas !

SAINT-ESTÈVE – « LA SEMAINE BLEUE : À TOUT ÂGE, FAIRE LA SOCIÉTÉ »

Le centre communal d’action sociale de la ville s’investit par l’intermédiaire de ses différents services pour que le bien vivre ensemble ne soit pas qu’un slogan mais une réalité territoriale.
À l’occasion de la semaine bleue qui se déroulera du lundi 2 octobre au samedi 7 octobre prochain, l’adjointe aux affaires sociales, Bernadette Pradin, Céline Vila, agent de convivialité et les bénévoles qui œuvrent au quotidien à leurs côtés ont préparé un programme d’actions varié qui marquera encore un peu plus l’engagement de la ville auprès de ses seniors. 
Lundi 02 octobre : Une rencontre entre les résidents de la maison de retraite « VIA MONESTIR » et les tout-petits de la crèche autour d’activités ludiques. Maison de retraite VIA MONESTIR de 10h à 11h.
Mardi 03 octobre : Gymnastique cérébrale ! Un atelier pour apprendre des techniques à mette en place au quotidien. Maison des associations de 14h30 à 16h30. Sur inscription au CCAS : 04 68 38 23 05.
Mercredi 04 octobre : Les seniors sont invités à pratiquer des jeux de société avec les enfants de l’accueil de loisirs et de partager un goûter commun. Maison des associations, de 14h30 à 16h30.
Jeudi 05 octobre : Repas à partir de 12h suivi d’un après-midi dansant avec le groupe « Saxipan ». Salle du Boléro. Participation de 12 €, réservé aux séniors stéphanois. Inscription au CCAS avant le 25 septembre 2017. Tel 04 68 38 23 05.
Vendredi 06 octobre : Atelier sur le bien-être mental. Animé par l’association Brain-up. Maison des associations à 18h.
Samedi 07 octobre : Projection du film « LION ». Salle Miche Ey, Médiathèque municipale à 10h30.
Affiche A3-16-Semaine Bleue ok

LE SOLER : LES JOURNÉES DU PATRIMOINE RAVIVENT LES PETITES HISTOIRES QUI FONT LA GRANDE HISTOIRE DE LA VILLE

01 450Samedi 16 septembre 2017, à l’initiative de Catherine GADAVE, Adjointe déléguée aux Affaires Culturelles, la ville du Soler a organisé une visite du centre historique sur le thème « Du moyen-Âge à l’aube de la IIIème République » et s’inscrivait dans le cadre des Journées Européenne du Patrimoine.
Cette visite qui s’est déroulée de 10h à 12h a réuni plus de 70 personnes et a consisté faire découvrir au grand public les lieux qui ont marqué l’histoire du Soler, tous ces endroits insolites de notre quotidien dont on n’imagine pas qu’ils appartiennent à la mémoire du Soler.
04 450C’est à l’Hôtel de Ville, première étape du parcours, que les participants ont pu admirer la reconstitution en trois dimensions du Soler et de son territoire depuis la préhistoire jusqu’au Moyen-Âge, largement commentée par Alain CAMBILLAU, Conseiller Municipal délégué au Patrimoine, passionné d’histoire et concepteur de ces maquettes exposées dans le hall d’entrée de la mairie.
Également présente tout au long de la visite, Michelle ROS-PERNELLE, Historienne et Directrice du service des Archives Municipales de Perpignan, a guidé le public à travers les rues et ruelles les plus anciennes du Soler pour découvrir les derniers vestiges du village médiéval (soubassements des fortifications encore visibles rue Rosette Blanc, ou du mur Saint Julien, dernier témoignage de l’église romane du XIIème siècle, sur le parking de la falaise).
La visite était également illustrée par une série de plans, de documents et de photographies d’archives disponibles sur place qui permettaient de remonter le temps.
La fin de ce parcours a mis en évidence un Soler plus moderne avec comme point de repère l’église paroissiale construite au XVIème siècle qui marque le début de l’expansion du village « extra muros ». Anciennement appelée « plaça Vella » (Place Vieille), aujourd’hui place Marie Curie, la place de l’église devient alors le nouveau cœur de ville. Ce n’est qu’au milieu du XIXème Siècle, avec la construction de la Mairie et de l’école, place de la République, que prend forme le centre-ville actuel.
De nombreuses questions sont venues ponctuer cette rencontre qui n’en restera certainement pas là puisque d’autre visites patrimoniales sont prévues prochainement.

Contact et renseignement à la Médiathèque du Soler 04 68 92 83 70
0302

SAINT-ESTÈVE : LA LETTRE D’ACTUALITÉ DU 22 SEPTEMBRE au 1er OCTOBRE 2017

L’actualité de la Ville

Du 22 septembre au 01 octobre 2017

!! Attention !!

Jeudi 28 septembre

Fermeture Exceptionnelle de la Médiathèque


CE WEEK-END A SAINT-ESTEVE

22 septembre – Vernissage Exposition Plurielles
19h – Mas Carbasse – Entrée libre
Exposition du 23 au 30 septembre
D’un côté, exposition photographique de divers photographes.
De l’autre, exposition Entre F’Ames de l’association « De l’Oeil et la Main », en partenariat avec l’association « Equilibre 66 – La maison entre Parenthèses »

23 septembre – Samedi Ciné
« Le client » de Asghar Farhadi (2h03) – Drame
Salle Michel Ey – Médiathèque
10h – Entrée libre

23 septembre – Conférence « Les sources de la maât »
Organisée par l’association Les Amis de l’Egypte Ancienne
17h – Salle Méditerranée – Entrée : 6€

24 septembre – Virades de l’Espoir
Sous le parrainage de Gérard Jacquet
Dès 8h – Espace Saint-Mamet
De nombreuses activités sont au programme de la journée dans le but de récolter des fonds pour l’Association Vaincre La Mucoviscidose :
8h : Rando VTT
9h30 : Top départ Marche de l’Espoir
10h : Zumba party
11h30 : Spectacle Folklorique
12h30 : Paëlla musicale
14h : Arrivée du cycliste Yan Trousselet
Après-midi musical
17h : Arrivée du Cortège Motards « Les Virages de l’Espoir »
Lacher de ballons
Toute la journée : Performance de Graff’ en live
Plus d’informations ici, ou par téléphone : 06 88 56 08 10

LA SEMAINE PROCHAINE À SAINT-ESTÈVE


26 septembre – Atelier Mémoire
!! COMPLET !!
14h30 à 16h30 – Maison des Associations
Atelier destiné à tous les seniors stéphanois
Organisé par le CCAS – Entrée libre (Infos au 04 68 38 21 95)

28 au 30 septembre – Les Rendez-vous
Festival SEM le Blues – Théâtre de l’Etang
Jeudi 28 septembre
20h30 : Amaury Faivre Duo
22h15 : Jakez & the Jacks
Vendredi 29 septembre
20h30 : Blackberry’n Mr Boo Hoo
22h15 : Cisco Herzhaft
Samedi 30 septembre
20h30 : Next Block
22h15 : Big Mama Montse .Band
13€ la soirée avec 2 concerts – 30€ Pass 3 soirées
Billeterie: 04 68 38 34 95

29 septembre – Atelier Bébé-Lecteur
10h à 11h – Salle Michel Ey – Médiathèque
Enfants de 1 mois à 3 ans
Entrée libre (sur inscription 04 68 92 41 26)

1 octobre – Octobre Rose par l’Instant Socio
Espace Saint-Mamet – De 10h à 12h
Animation Zumba – Information sur le Cancer du Sein
Participation 8€ reversée à l’association

INSCRIPTIONS


Du 30 octobre au 02 novembre – Stage de secourisme PSC1
Le service jeunesse propose un stage de secourisme PSC1 (le lundi 30/10, mardi 31/10, jeudi 2/11 et vendredi 3/11 de 9h à 12h) pour les jeunes inscrits au Point Information Jeunesse.
Renseignements et inscriptions auprès de l’équipe d’animation, au 04 68 38 74 77 et sur pij.stesteve@facebook.com
Attention les places sont limitées !

7 octobre – Spectacle au profit de Vaincre la Mucoviscidose
21h – Théâtre de l’Etang
1ère partie : Les Choeurs d’artichaut
2ème partie : Lyvan chante Grégory Lemarchal
Entrée 10€ en prévente
Billets en prévente :
Samedi 23 Septembre: 14h Point jeunes de Villelongue de la Salanque
Dimanche 24 Septembre: Espace St-Mamet à l’occasion de la Virade de l’Espoir !
Billetterie sur place, le soir même, uniquement s’il reste des places (+ d’infos 06 88 56 08 10)
Recette du spectacle intégralement reversée à « Vaincre la mucoviscidose « 

Jusqu’au 20 octobre – Inscriptions au marché de Noël
Commerçants, Artisans et Associations de Saint-Estève, la Mairie vous invite à participer à son marché de Noël.
Espace Saint-Mamet – 9 décembre de 10h à 20h et 10 décembre de 10h à 18h – Entrée Libre
Informations et modalités d’inscription ici

LES INFORMATIONS ADMINISTRATIVES


Emploi du Feu – Autorisation différée au 01 octobre
A titre exceptionnel, le début de la période durant laquelle l’incinération des végétaux est permise pour les exploitants agricoles est différée au 1 Octobre 2017
Cette disposition concerne les végétaux coupés et sur pieds tel que prévu aux articles 23 et 27 de L’Arrêté Préfectoral N°2013238-0011
Cette mesure pourra être renouvelée par un nouvel arrêté Préfectoral en fonction des conditions météorologiques.

Depuis le 28 août – CHANGEMENT
Demandes d’immatriculation
Les démarches concernant :
– les changements de titulaires
– les duplicatas
– les changements d’adresse
– les cessions de véhicules
seront à effectuer par télé-procédure sur www.immatriculation.ants.gouv.fr ou par l’intermédiaire des professionnels habilités au Système d’immatriculation des véhicules.
Les autres demandes continueront à être traitées en préfecture.
Horaires de la préfecture:
– Accueil d’informations générales « cartes grises » : lundi, mercredi et vendredi de 9h à 12h
– Permanence téléphonique : mardi et jeudi de 9h à 11h au 04 68 51 66 95

Depuis le 11 septembre : CHANGEMENT
Permis de conduire international
Pour déposer une demande de permis de conduire international, l’envoi du dossier par courrier est obligatoire à l’adresse suivante :
Préfecture de la Loire-Atlantique
Cert-PCI
6 qui Ceineray
BP 33515
440235 Nantes Cedex 1
Le permis de conduire international sera ensuite transmis au domicile de l’usager

TRAVAUX


Du lundi 25/09 au vendredi 13/10 – Travaux Boulevard du Canigou
Pour cause de travaux sur le réseau France Télécom, sur le Boulevard du Canigou, la circulation sera adaptée, réduite par alternat entre 8h et 18h, du 25/09 au 13/10
Soyez vigilant dans cette zone !

Du 25/09 à la mi-octobre – Travaux rue des Fleurs
La rue des Fleurs va bientôt relier l’Allée des Blés. Une première tranche de travaux va débuter lundi 25/09 pour une durée de trois semaines
5, rue de la république / 66240 Saint-Estève
Tél.: 04 68 38 23 00 Fax.: 04 68 92 87 85
E-mail: saint.esteve.mairie@st-esteve.com
Horaires d’ouverture :
Du lundi au jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30
Le vendredi de 8h30 à 13h et de 13h30 à 17h

SÉNATORIALES 2017 P.-O. : LES REMERCIEMENTS DE FRANÇOIS CALVET

 « Avec Lauriane, nous arrivons au terme de cette campagne électorale et nous souhaitons vous dire merci, merci de la qualité de nos rencontres, merci de ces rendez-vous chaleureux et vous dire que nous serons toujours présents sur le terrain pour vous et pour faire face à ce sentiment d’abandon que vous avez si souvent évoqué.
FC1FC2
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

POLITIQUE : FÉDÉRER LE PEUPLE, PAS PERPÉTUER LES CARTELS D’ORGANISATION

Par Francis DASPE, co-secrétaire départemental du PG 66
Bannière PARTI DE GAUCHE
Le Parti de Gauche 66 n’est pas surpris par les propos du responsable départemental du PCF 66 relayés dans L’Indépendant de mardi 19 septembre. Il s’inscrit en faux contre les mots utilisés et les pratiques suggérées, si caractéristiques de l’ancien monde politique.
Le PCF 66 a cependant raison sur un point : la stratégie de La France Insoumise ne vise pas à rassembler la gauche dans d’improbables cartels. Ces cartels sont inefficaces et ont été sanctionnés lors des dernières élections.
Par contre le mot « ralliement », que La France Insoumise voudrait prétendument imposer, n’appartient pas à notre vocabulaire. La stratégie de La France Insoumise est bien plus ambitieuse et audacieuse, très loin des tambouilles politiciennes et des jeux d’appareil dépassés : elle se fixe pour horizon de fédérer le peuple. L’engouement populaire enregistré lors des campagnes de 2017, présidentielle et législatives, montre que La France Insoumise est sur le bon chemin.
Décidément, Jean-Luc Mélenchon et La France Insoumise constituent une obsession pour le PCF, comme en témoigne la violente sortie de Pierre Laurent à l’occasion de la fête de L’Huma. de ce week-end. Sans doute Pierre Laurent voulait-il donner des gages aux grands électeurs socialistes en vue des élections sénatoriales de dimanche 24 septembre, à Paris et ailleurs en France.
Ces pratiques ne sont pas pour nous, et si elles se perpétuent, ce sera sans nous. 

POLITIQUE : LES GROUPES D’APPUI DE CÉRET DE LA FRANCE INSOUMISE POUR LA PAIX EN PALESTINE

Par Jérôme POUS, pour les groupes d’appui de Céret de La France Insoumise
Les deux groupes d’appui de Céret de La France Insoumise étaient présents mardi 19 septembre devant la Préfecture de Perpignan à l’appel du Collectif 66 Paix et Justice en Palestine. Il s’agissait de demander la libération immédiate de l’avocat franco-palestinien Salah Hamouri actuellement détenu en Israël de manière arbitraire.
Les deux groupes d’appui de Céret rappellent les propositions inscrites dans le programme de La France Insoumise, « L’Avenir en commun » : reconnaissance de l’État palestinien, appui de la solution à deux Etats coexistant pacifiquement sur la base de l’application pleine et entière des résolutions de l’ONU. 
Il y a urgence à agir enfin pour une paix juste et durable entre Israël et la Palestine.
dav

dav

 

SAINT-LAURENT-DE-LA-SALANQUE : « 15 ANS DÉJÀ »

Il reste quelques places pour la comédie musicale « 15 ans déjà » de la Cie EQUINOXE

Samedi 23 septembre – 20h30  Foyer rural de Saint-Laurent de la Salanque
En ouverture de la saison culturelle laurentine 2017 / 2018, la compagnie EQUINOXE vous dévoilera sa toute dernière création en forme de spectacle anniversaire à l’occasion de ses 15 ans de carrière. Avis aux amateurs du genre, cette soirée s’annonce exceptionnelle ! ATTENTION, il ne reste quelques place !
Grand show sons et lumières, chorégraphies soignées, costumes colorés, tableaux ultra dynamiques mettant en scène plus d’une douzaine d’artistes, chanteurs, comédiens, danseurs et acrobates, c’est la recette qui a fait la réputation de cette compagnie habituée des planches du Foyer rural. Laissez-vous tenter par l’Equinoxe mania et venez dignement fêter les 15 années de carrière de cette belle compagnie. Spectacle tout public. Durée 1 h 40 avec entracte. Buvette sur place.

Tarif plein / 10 € – Tarif réduit / 8 €
Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans accompagnés d’un adulte
Billetterie en mairie au service culturel
Informations 04 68 28 66 01
01

CANET : LA SOCIÉTÉ GÉNÉRALE INAUGURE SES NOUVEAUX LOCAUX. « UN TRAVAIL SANS RELÂCHE ET UNE GRANDE IMPLICATION » DE FRANÇOISE SOULIÉ

Zone des Alizés, cette nouvelle agence dispose de nombreux parkings tout autour. Beaucoup plus pratique
Zone des Alizés, cette nouvelle agence dispose de nombreux parkings tout autour. Beaucoup plus pratique
C’est dans une ambiance tahitienne que la Société Générale de Canet inaugurait jeudi sa toute nouvelle agence, transférée le 21 février de la Place Méditerranée à la ZAC des Alizés en périphérie de la zone commerciale « Casino », dans des locaux flambant neufs à peine achevés. Les clients y gagnent de nouveaux espaces de convivialité, un distributeur de billets sécurisé situé dans le sas intermédiaire en plus de celui situé à l’extérieur accessible H24, et surtout de nombreux parkings qui faisaient tant défaut en front de mer.
Radieuse de son succès, la directrice Françoise Soulié accueille ses invités un à un
Radieuse de son succès, la directrice Françoise Soulié accueille ses invités un à un
C’est la directrice Françoise Soulié radieuse qui, en parfaite maîtresse de maison, accueille un à un la bonne centaine d’invités, clients et partenaires, pour assister à cette cérémonie solennelle qui s’est achevée par un copieux buffet servi par des tahitiens pur jus. Une fois n’est pas coutume, il manquait juste un peu de soleil, mais avec un peu d’imagination on s’y serait presque cru ! Un succès bien mérité à mettre au crédit de cette directrice accessible qui s’est beaucoup investie dans ce temps fort pour son agence, ainsi bien-entendu qu’à son équipe d’ailleurs chaleureusement remerciée dans son bref discours.
Un petit discours du directeur Régional Philippe Budet entouré de Françoise Soulié, très heureux de sa présence au Canet
Un petit discours du directeur Régional Philippe Budet entouré de Françoise Soulié, très heureux de sa présence au Canet
150 ans déjà
Les « huiles » ont pour l’occasion fait le déplacement, dont le directeur Régional Philippe Budet qui effectuait sa première visite officielle « au » Canet, comme il dit avant de se reprendre devant la menace de jets de tomates par les puristes locaux. Rappelant que la Société Générale a fêté ses 150 ans en 2014, le patron des P.-O. et de l’Aude insiste sur « l’identité profonde » de la banque, cet « esprit d’entreprendre, d’innovation et d’équipe qui animaient les fondateurs et constituent notre ADN ». Il indique par ailleurs que le réseau est constitué d’environ 2000 agences et qu’il s’est adapté au marché, aux attentes de la clientèle et de la technique. À Canet, il s’agit là de la 3ème implantation, d’abord rue Ile-de-France dans les années 80, puis en 2000 Place Méditerranée ouverte par Madame Petit.
Philippe Budet ne manque pas de remercier chaleureusement Françoise Soulié « qui a travaillé sans relâche avec une grande implication et un grand engagement pour servir la clientèle ». Il est vrai que cette dernière n’a ménagé ni sa peine ni ses heures pour procéder à ce déménagement en un temps record, afin de ne pas perturber l’activité de ses clients. Bravo Françoise !
À noter que le directeur des 11 agences de la côte a élu domicile dans les locaux de cette nouvelle structure de Canet, la transformant de fait en point central, et à l’image d’une Préfecture en sous-siège départemental. 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Au centre Cathy Gay, dite GAILLE par le Maire de Canet
Au centre Cathy Gay, dite « GAILLE » par le Maire de Canet…
Au 1er plan, le directeur Régional Philippe Budet
Au 1er plan, le directeur Régional Philippe Budet
Buvons encore une dernière fois, à l'amitié, l'amour, la joie
Buvons encore une dernière fois, à l’amitié, l’amour, la joie…
Tahiti et non... Canet
Tahiti et non… Canet !
Une bonne centaine de personnes a assisté à cet évènement
Une bonne centaine de personnes a assisté à cet évènement
Vite mes amies, y'a d'la graille à la Générale !
Vite amène-toi Philomène, y’a d’la graille à la Générale !
COUV

ÉDUCATION : LA FRANCE INSOUMISE CONTRE LA MAUVAISE RENTRÉE SCOLAIRE DE MACRON

Par Francis DASPE, La France Insoumise
Logo France insoumise
Plusieurs groupes d’appui de La France Insoumise des Pyrénées-Orientales, dans le cadre de la campagne d’action nationale, ont été présents sur le terrain pour dénoncer les mauvaises conditions de la rentrée scolaire engendrées par la politique du président Emmanuel Macron. Les annonces faites par le nouveau ministre de l’Education nationale, un ancien haut fonctionnaire des gouvernements Sarkozy, ne sont que de la communication pour de nouvelles coupes budgétaires. Elles se traduisent par de nouvelles dégradations. 
La main au portefeuille pour les familles
Des hausses du tarif des cantines, des transports scolaires, des ateliers périscolaires sont prévues dès septembre. 
Nos gamins élèves handicapés abandonnés
La suppression à la rentrée de 20 000 contrats aidés dans l’éducation nationale va conduire à la disparition de nombreux postes d’accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH). 
Encore davantage d’inégalités
Le ministre de l’éducation nationale conserve les réformes socialistes du collège et des rythmes scolaires. « Et en même temps » chaque maire peut n’en faire qu’à sa tête ! Conséquences : davantage d’inégalités et davantage de ghettos scolaires. 
Plus d’élèves, mais moins de moyens !
Au collège et au lycée, 50 000 élèves supplémentaires sont attendus à la rentrée, mais le budget de l’éducation nationale baisse de 75 millions d’€uros !
 
La fin du bac et la sélection à l’université
Le gouvernement veut faire du bac un diplôme local. Dès lors, sa valeur variera en fonction du lycée dans lequel il sera passé. Dans le même temps, il veut mettre en place la sélection pour accéder à l’université. Les riches auront leurs filières et les autres ce qui restera.
 
La privatisation de l’École
Le nouveau ministre de l’éducation envisage des « délégations » de service public, c’est à dire la privatisation de certaines missions confiées à l’École publique.
LOGO L'AVENIR EN COMMUN

SCOOP… : MOUVEMENT EN PRÉFECTURE : HÉLÈNE GIRARDOT PROMUE DANS LE LOT ET GARONNE

Hélène Girardot au large de St Cyprien le 8 août 2017
Hélène Girardot au large de St Cyprien le 8 août 2017
Après déjà deux années passées à la Préfecture des Pyrénées-Orientales en qualité de Sous-Préfète et de directrice de Cabinet de la très regrettée Josiane Chevalier et de l’actuel Préfet Philippe Vignes, on s’en doutait un peu, Hélène Girardot quittera le Département en octobre, et s’envolera vers de nouvelles fonctions. Une belle promotion puisque qu’Hélène, que beaucoup apprécient et regretteront, deviendra Secrétaire Générale et Sous-Préfète de la Préfecture du Lot et Garonne (47) le 9 octobre.
C’est une règle dans la préfectorale, la rotation s’effectue tous les deux ans environ, sans doute pour éviter que se noue une relation de complicité avec les corps constitués et même la population. Certain(e)s sont très vite adopté(s)s, intégré(e)s et se constituent un réseau amical et professionnel solide, ce fut le cas de la Préfète Chevalier et c’est le cas d’Hélène Girardot, d’autres n’y parviendront jamais (…), même si le terme des deux ans était repoussé. Ainsi va la vie…
Edwige Darracq
Edwige Darracq
Sa remplaçante se nomme Edwige DARRACK (lire https://fr.linkedin.com/in/edwige-darracq-86035621), elle nous vient de VIRE dans le Calvados (14) où elle occupe les fonctions de Sous-Préfète d’arrondissement, elle prendra ses fonctions officielles le 16 octobre.
Bon vol dans ses nouvelles responsabilités à Hélène Girardot, qui deviendra sans aucun doute Préfète dans l’une de ses prochaines affectations, comme on s’attend à ce que son amie Josiane Chevalier, actuellement Préfète de l’Essonne, devienne à son tour très rapidement Préfète de Région.
Bienvenue également à Edwige DARRACK dans notre département, « après la pluie le beau temps », on peut dire qu’entre le Département du Calvados et celui des Pyrénées-Orientales il n’y a pas photo et c’est déjà ça de gagné !
Comme c’est la coutume, Hélène Girardot offrira sur invitations et sur fonds privé son pot de départ le 5 octobre en Préfecture, en présence du Préfet Philippe Vignes et de bon nombre d’élus, collaborateurs et amis.
Un article lui sera consacré à cette occasion, à lire dans nos colonnes le 7 octobre.

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Hélène Girardot en compagnie de Monseigneur Turini au large de St Cyprien le 8 août 2017
Hélène Girardot en compagnie de Monseigneur Norbert Turini au large de St Cyprien le 8 août 2017

DÉPARTEMENT : PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE EN EAU

RobinetL’état de la ressource en eau souterraine dans la Plaine du Roussillon a conduit Philippe Vignes, préfet des Pyrénées-Orientales, à prendre des mesures de restrictions des usages non prioritaires de l’eau sur 34 communes depuis le début de l’été 2017. La poursuite de la dégradation du niveau des nappes s’est traduite, courant juillet, par un renforcement de ces mesures qui restent en vigueur jusqu’au 31 octobre 2017.
Dans le courant du mois d’août, les débits des cours d’eau sur les bassins versants du Tech et de l’Agly ont atteint des niveaux très bas. Au vu de cette situation et de la difficulté croissante de répondre à tous les usages, le préfet a pris des mesures de restriction sur ces deux bassins versants qui regroupent 80 communes. 
Depuis quelques jours, la situation sur le bassin versant de l’Agly s’est encore détériorée nécessitant de restreindre plus fortement les usages de toute nature.
Sur le bassin versant de l’Agly à l’amont du barrage, les prélèvements directs dans les cours d’eau, les prélèvements des canaux ainsi que certains usages non prioritaires sont désormais interdits à raison d’un jour sur deux.

Sur le bassin versant de l’Agly à l’aval du barrage, les mesures déjà mises en place sont complétées notamment par des interdictions de prélèvement dans l’Agly, ses affluents et sa nappe d’accompagnement selon des modalités précisées dans l’arrêté.
Sur le bassin versant du Tech, les mesures de restriction sont maintenues jusqu’au 31 octobre 2017. Elles concernent également les communes des bassins versants des fleuves côtiers des Albères. 
Les mesures concernent aussi bien les particuliers que les professionnels et les collectivités.
Leurs modalités de mise en oeuvre ainsi que la liste des communes concernées sont précisées dans l’arrêté préfectoral consultable sur le site Internet départemental de l’État à l’adresse suivante :
http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-eau-risques-naturels-et-technologiques/Eau-et-Peche/Dernieres-Actualites/Restrictions-de-l-usage-de-l-eau
Chacun est appelé à un usage économe de l’eau afin de préserver les usages prioritaires.

« PMA POUR TOUTES » : L’INTÉRÊT SUPÉRIEUR DE L’ENFANT À NOUVEAU MENACÉ

Louis Aliot
Louis Aliot
Par Louis Aliot, Député des Pyrénées-Orientales, Conseiller Municipal et Communautaire de Perpignan, Vice Président du Front National
Mardi 12 septembre, Marlène Schiappa, Secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, a confirmé sur RMC que son gouvernement souhaite ouvrir la PMA (procréation médicalement assistée) aux femmes célibataires et aux couples lesbiens dès 2018. Il s’agit d’une nouvelle étape, particulièrement inquiétante, dans la déconstruction de la famille et de la filiation. Suite logique du « mariage pour tous » (qui ouvre le droit à l’adoption plénière), ce projet est un véritable dévoiement de la PMA : celle-ci a été conçue pour aider les couples infertiles et non pour satisfaire les revendications de certains lobbies.
Le Front National s’oppose fermement à cette extension de la PMA car elle conduirait à concevoir des enfants délibérément privés de leur père. L’État, garant du bien commun, ne doit pas encourager de telles pratiques car elles contreviennent gravement à l’intérêt fondamental de l’enfant mais aussi à l’éthique médicale. En outre, cette extension de la PMA aux femmes seules et aux couples lesbiens servira à coup sûr de justification à la légalisation des mères porteuses.
Au nom d’une vision biaisée de l’égalité, Madame Schiappa souhaite donc accélérer la déconstruction de la filiation en France. Cette attaque en règle de nos repères anthropologiques fondamentaux participe du projet libéral-libertaire d’Emmanuel Macron où les exigences communautaristes et la loi du marché ne connaissent plus aucune limite. Le Front National récuse cette philosophie individualiste du « droit à l’enfant ». Aux côtés de Marine Le Pen, nous préconisons au contraire une politique familiale ambitieuse fondée sur l’intérêt supérieur de l’enfant, la relance de la natalité et l’abrogation de la loi Taubira (remplacée par une union civile). 

PERPIGNAN : « COLLÈGES, LIEUX DE SÉGRÉGATION » : À QUI LA FAUTE ?

Communiqué du Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot »Logo RBM-FN
Selon les déclarations d’un responsable syndical de l’Enseignement Public, les collèges et lycées de Perpignan seraient devenus de véritables lieux de « ségrégation »!
Outre le terme employé, qui n’est pas sans rappeler une vieille dialectique, on est en droit de se demander si ces déclarations ne reflètent, au final, les conséquences de la gestion des collèges et des lycées depuis plusieurs décennies sur le département, par des exécutifs de Gauche et d’Extrême-Gauche…
En effet, s’il y a bien un domaine dans lequel les partis et les syndicats de Gauche ont la mainmise, c’est l’Enseignement Public ! Il est facile d’accuser systématiquement l’Enseignement Privé ou Libre de tous les maux, comme sous l’ère Mitterrand…
Si les parents se détournent des établissements publics, cela n’a rien à voir avec une quelconque « phobie », c’est avant tout de la faute de leurs gestionnaires que sont le Conseil Départemental, le Conseil Régional et les Syndicats, incapables de s’adapter à un monde qui n’est plus celui du bloc soviétique !
Au-delà des grandes déclarations et des débats stériles visant à opposer les parents d’élèves les uns contre les autres dans leurs choix éducatifs pour leurs enfants, c’est à l’administration et ses courroies de transmission syndicales de sortir de leur sectarisme, et ce, afin d’assurer les grands équilibres sociaux dans les collèges et lycées de la République !

SÉNATORIALES : LE FN SE POSE EN ARBITRE DÈS LE 1er TOUR !

Pour ces Sénatoriales 2017, le Front National ne présente qu’un seul binôme sur les deux possibles, Louis Aliot présentait en fin de semaine les candidats Robert Olives et Sandrine Dogor, tous deux bien connus des militants, Conseiller Municipal d’Espira-de-l’Agly pour le premier et candidate aux Législatives sur la 3ème circonscription pour la seconde, avec une très bonne connaissance du terrain et des élus. Tous deux entendent défendre le rural, les villages et le département.
Robert Olives et Sandrine
Robert Olives et Sandrine Dogor
Le scrutin indirect ne favorise pas le FN
À l’évidence, le FN local n’y croit guère, cette élection est d’ailleurs qualifiée de « test » par le Député et secrétaire Départemental, après « une très bonne séquence électorale », sans se cacher d’avoir pour seule ligne de mire les Municipales de 2020 qu’il « prépare activement » en effectuant une tournée d’un maximum de communes. Il est vrai que le parti frontiste ne dispose que de 45 grands électeurs, c’est trop court pour que ça passe, même si on peut raisonnablement y ajouter quelques élus LR qui, pour diverses raisons, votent discrètement FN. Le candidat malheureux aux dernières Régionales Bernard Dupont en sait quelques chose, plusieurs élus dont certains majeurs avaient fui tout autant sa liste que ce candidat qui ne fait pas l’unanimité, loin s’en faut.
Des repères brouillés
« Une relative sérénité mais avec un mode de scrutin qui n’est pas facile » reconnaît sans difficulté Louis Aliot, en admettant qu’il y a une prime aux élus locaux, « les repères sont brouillés, on n’arrive plus à déceler qui est de droite et qui est de gauche, que ce soit au Conseil Départemental où j’ai vu que les étiquettes avaient disparu des profession de foi, que ce soit à la Mairie de Perpignan où on nous annonce un groupe « En Marche ! », qui entérinera la division de l’équipe Municipale. Pratiquement tous les partis politiques sont en recomposition, nous n’y échappons pas d’ailleurs » dit-il avec honnêteté. « En même temps », difficile de ne pas reconnaître cette évidence qu’est l’éclatement des clivages politiques ! « Ces élections Sénatoriales vont être l’occasion de se compter » ajoute-t-il.
Xavier Baudry, Louis Aliot, Robert Olives, Sandrine Dogor
Xavier Baudry, Louis Aliot, Robert Olives, Sandrine Dogor
Départements et communes : des éléments de proximité
Quant aux thèmes défendus, sans surprise, Louis Aliot est sans ambiguïté : « Nous sommes favorables aux petites communes, aux Départements et au rôle de l’État », regrettant vivement que l’actuel Président et ses soutiens de droite et de gauche veuillent « éradiquer les Départements de la carte, héritage révolutionnaire » rappelle le leader frontiste. « Il a 200 ans d’existence, il a fait ses preuves, il ne faut pas le faire disparaître, il faut simplement le démocratiser. C’est un élément de proximité, qui avec les petites Communes, ce sont des éléments très importants pour la vie quotidienne de nos concitoyens » dit-il, avec la ferme intention de combattre ce projet de loi qui vise à rendre les Intercommunalités définitives et à faire disparaître les Départements. Pas simple avec seulement 8 Députés sans Groupe Parlementaire pour peser efficacement ! Sans oublier de pointer du doigt la Région Occitanie « très éloignée des préoccupations de nos administrés, elle a oublié l’identité locale », rappelant que le FN, plutôt que de participer à cette opération « Pays Catalan », s’est prononcé pour le nom de « Languedoc-Roussillon », plus simple à ses yeux et surtout tenant compte d’une réalité des régions roussillonnaise, toulousaine, narbonnaise et Montpelliéraine. « Les Socialistes sont des gens qui n’écoutent rien, sectaires et d’ailleurs même pas au 2ème tour des dernières élections Législatives ».
Un coup fatal aux financements
Quant au rabot par le Gouvernement des dotations aux petites Communes, « je vois bien que tout le monde est à leur chevet mais ce sont leurs gouvernements qui ont porté un coup fatal à leur financement, les Maires ne sont pas dupes, ils voient très bien les difficultés qui s’amoncellent » regrette Louis Aliot, tout comme d’ailleurs la suppression de la Réserve Parlementaire qui permettait de palier aux petits travaux ou à l’achat de petits matériels d’entretien. 
Et le 2ème tour ? Le FN sera bel et bien en position d’arbitre déterminant !
Pour le cas probable où le binôme ne pourrait s’y maintenir, la question se pose pour le chef de file concernant ceux qu’il soutiendra. « Nous n’apporterons aucun suffrage à la gauche qui gère le Département et la Région, ils sont les principaux artisans de la faillite de nos territoires et des comptes publics ». Pas plus de suffrages à la droite, tout au moins « de manière aveugle, qui ne se singularise pas beaucoup de la gauche dans tous les domaines ». « De manière aveugle », voilà qui laisse un espoir de plus au Sénateur sortant François Calvet, avec qui Louis Aliot entretient des relations apaisées et relativement cordiales. « Nous sommes attentifs aux propositions des uns et des autres », à l’évidence les 45 Grands Électeurs se poseront en arbitres au 2ème mais aussi au 1er tour, puisque rappelons-le, le FN ne présente qu’un seul binôme et qu’il devra se prononcer en faveur d’un second attelage qui ne sera pas issu de ses rangs… 45 voix à distribuer, ça compte, réunion le dimanche 17 septembre pour trancher ! « Je suis assez peu enclin à apporter mes voix à des gens qui systématiquement disent ‘tout sauf le Front National’ dès qu’ils ont un micro tendu » prévient le leader départemental, qui rappelle son attachement à l’unité et l’indivisibilité de la République et de son territoire. « Je serai très attentif à ce que nos adversaires disent, font, ou ont dit par le passé », indiquant au passage que ni Madame Anglade (qualifiée « d’éolienne de la politque, tout comme d’ailleurs Romain Grau qui en a été le précurseur), ni Madame Sanchez-Schmid n’auront ses voix… Mais « pas de chèque en blanc à Monsieur Calvet non plus » ajoute-t-il.
Il ne va pas rester grand monde si les autres candidats ne font pas un petit effort !
« Nous pourrons être le petit levier qui empêchera l’élection de certain, au féminin », voilà qui est dit…
À noter que Louis Aliot retirerait ses candidats si au 2ème tour il ne devait rester que deux candidats de gauche. 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

PERPIGNAN COMMUNAUTÉ URBAINE FINANCES : ÇA VA AUSSI MAL QUE ÇA ?

Demande d’une réunion d’urgence sur la situation financière de Perpignan Méditerranée Métropole 

Louis Aliot
Louis Aliot
Communiqué de Louis Aliot, Député et Conseiller Municipal d’opposition
Le maire de Perpignan (J.Marc PUJOL – NDLR), président de la communauté urbaine Perpignan Méditerranée Métropole (PMM) « aurait » annoncé à « certains » élus que l’Etat lui aurait fait part dans un courrier officiel de son intention de ne plus reprendre à son compte l’emprunt toxique souscrit à hauteur de 70% par l’Agglo. 
Cette décision du Gouvernement est un coup extrêmement dur porté aux finances de notre collectivité même si ces emprunts « dangereux » n’auraient jamais du être contractés par l’ancienne direction de l’Agglo et son ancien Président Alduy très peu prudent avec l’argent des autres. 
Dans ces conditions et suivant les prévisions de la Cour des Comptes dans son rapport provisoire (page 31), notre collectivité va se trouver en grande difficulté et va devoir envisager des solutions transitoires pour éviter le pire et notamment de possibles hausses importantes de la fiscalité. 
Je demande au Président de PMM de convoquer une assemblée extraordinaire consacrée aux comptes de la collectivité PMM avec un débat et une information générale et complète de tous les élus que nous sommes.
CDC

PERPIGNAN DES CLASSES À MOITIÉ VIDES LE JOUR DE LA RENTRÉE

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM 
Comme chaque année, dans le cadre de mon mandat de maire, accompagné d’élus de la Ville et de responsables scolaires, je me suis rendu avant-hier lundi 4 septembre 2017 dans la plupart des écoles de Perpignan à l’occasion de la rentrée des classes.
C’est toujours un grand moment, dans une ambiance si particulière, côté élèves ou côté enseignants. Quel parent ou grand parent n’a-t-il pas ressenti cette émotion unique ? Pour certains enfants,  c’est le grand saut dans l’inconnu, avec de nouveaux maîtres et maîtresses, une nouvelle école, des camarades à découvrir, pour d’autres c’est le temps des retrouvailles… Pour tous, enfin, c’est la fin des vacances.
Pour cette rentrée, il y a cependant quelque chose qui m’a marqué dans certaines écoles de la ville : j’ai été frappé de voir des classes à moitié vides… J’ai naturellement demandé des explications aux enseignants, lesquels m’ont apporté quelques précisions, mettant en cause les parents s’agissant donc de ces absences.
Faut-il rappeler à ces parents que l’école ((1) – L’INSTRUCTION, PAS L’ÉCOLE… – NDR) est obligatoire ?, que la direction de chaque établissement scolaire est en droit de rappeler cette obligation d’assiduité et, le cas échéant, de sanctionner les absences injustifiées… Sont-ils conscients de leurs responsabilités, d’autant plus accrues que ces absences entraînent forcément par la suite des retards dans la mise en place des programmes scolaires.
J’ai d’ailleurs demandé à mes services en charge de la scolarisation de convoquer ces parents que je recevrai. L’école constitue une étape majeure dans le « vivre ensemble » de la République, parce qu’elle porte haut les valeurs de la République.

NDLR : Comme c’est surprenant ! Ne serait-ce pas les effets d’une certaine fête religieuse ???… Ne dit-on pas « À Rome fais comme les Romains » ???

(1) À noter que ce n’est pas « l’école » qui est obligatoire mais « L’INSTRUCTION ». Petite nuance quand même… 

SAINT-LAURENT-DE-LA-SALANQUE : 17ème FORUM DES ASSOCIATIONS

Dimanche 10 septembre
De 10h à  17h – Salle polyvalente

C’est la rentrée également pour les associations laurentines et pour vous présenter le panel d’activités proposées à Saint-Laurent de la Salanque, ne manquez pas la 17ème édition du Forum des associations laurentines le dimanche 10 septembre de 10h à 17h salle polyvalente – Chemin de Leucate. Entrée libre.
Plus de 50 stands associatifs dans les domaines du sport, de la culture, des loisirs, de la solidarité et de la mémoire seront à votre disposition pour vous renseigner et vous aider à faire votre choix.
11h15 – Inauguration du forum par Alain GOT, Maire de Saint-Laurent de la Salanque, visite et présentation des stands avec un animateur et vin d’honneur.
Que vous cherchiez une activité pour vous-même ou pour votre enfant, poussez les portes de la salle polyvalente pour découvrir l’étendue des activités proposées par les associations laurentines lors de cette journée.
Des démonstrations animées par les clubs sportifs et culturels sont programmées tout au long de la journée – Entrée libre – Buvette et petite restauration sur place.
Pour tout renseignement complémentaire, contactez le service animations de « ma » ville (04 68 28 66 01). Ses mots, ses premières impressions sur Perpignan, ne peuvent qu’être un bel encouragement prometteur pour, justement, toutes celles et tous ceux qui s’activent, jour après jour, pour faire de notre cité une « destination unique », une destination en tout cas originale. Je pense là aux élus qui m’entourent, aux décideurs, aux professionnels du tourisme bien sûr parmi lesquels, cafetiers, hôteliers, restaurateurs, vignerons, galeristes, voyagistes, créateurs d’événementiels…
Ce sont eux qui font d’abord l’attractivité de Perpignan !
Affiche Forum des Assos 2017 650

POLITIQUE : L’INTERSYNDICALE DU LYCÉE MAILLOL SUR LE QUI-VIVE

Par Francis DASPE, pour l’Intersyndicale du Lycée Maillol
Francis Daspe
Francis Daspe
La mobilisation de la fin d’année scolaire 2016 / 2017 des personnels du Lycée Maillol de Perpignan, à l’appel de l’intersyndicale, portait plus spécifiquement sur la situation de la Vie scolaire avec la suppression annoncée d’une demi-poste supplémentaire de CPE (Conseiller Principal d’Education), et une sous dotation chronique d’AED (Assistants d’Education). Elle portait aussi plus généralement sur l’ensemble des services de l’établissement qui connaissaient des manques.
En cette rentrée de septembre 2017, nous constatons que des avancées ont été obtenues. Le Lycée Maillol a obtenu un poste de stagiaire de CPE, ce qui équivaut à une demi-poste. Un poste et demi d’AED a été affecté à la Vie scolaire de l’établissement. Le Lycée Maillol est dans l’attente de l’affectation au cours des prochaines semaines d’un poste supplémentaire au titre du Service civique.
Cependant, ces quelques avancées ne sont pas de nature à rétablir de manière durable un équilibre encore précaire et instable. Le poste de stagiaire de CPE ne vaut que pour l’année en cours, sans la moindre assurance d’être reconduit l’an prochain, empêchant le service de Vie scolaire d’inscrire son fonctionnement dans la durée. Les revendications portaient sur 4 postes d’AED visant à rattraper le retard enregistré. La dotation obtenue ne satisfait donc pas les besoins réellement constatés, laissant les services administratifs, des agents d’entretien et de cuisine en sous-dotation pour pouvoir fonctionner convenablement. 
L’intersyndicale réaffirme sa revendication de moyens statutaires pérennes, d’autant qu’en cette rentrée le lycée enregistre de nouveau des classes à effectifs très chargés (jusqu’à 37 élèves en première STMG). Elle se réunira en heure d’information syndicale jeudi 7 septembre au Lycée Maillol afin d’envisager les modalités de la poursuite de la mobilisation.

DÉPARTEMENT : LE PARTI DE GAUCHE NE PARTICIPERA PAS AUX SÉNATORIALES

Par Francis DASPE, co-secrétaire départemental du PG 66
Le Parti de Gauche 66 ne participera pas aux élections sénatoriales du 24 septembre 2017, ni en son nom ni dans le cadre de La France Insoumise, conformément aux orientations nationales de cette dernière exprimées ce week-end par Jean-Luc Mélenchon.
Le mode de scrutin des Sénatoriales est incompatible avec l’expression de la souveraineté populaire. Ces élections constituent une convulsion supplémentaire du vieux monde politique la 5ème République où monarchie présidentielle et clientélismes locaux se conjuguent.
Pour vraiment défendre les territoires, il faut commencer par abroger la réforme territoriale et les politiques d’austérité. Toutes les deux font peser de lourdes menaces sur les communes et les départements.
Bannière PARTI DE GAUCHE

SAINT-LAURENT : PRÉSENTATION DE LA SAISON CULTURELLE 2017 / 2018

Vendredi 8 septembre – 18h30 Foyer rural

Amateurs de théâtre, de comédies musicales et de concerts en tous genres, la ville de Saint-Laurent de la Salanque vous convie à la soirée  de présentation de la Saison culturelle 2017-2018. Profitez de cette soirée pour découvrir les artistes qui seront à l’affiche de cette nouvelle programmation.
– Accueil par Monsieur le Maire, Alain GOT, et Madame Marlène GUBERT-OETJEN, 1ère Adjointe déléguée à la culture et à l’animation.
 – Projection d’un montage vidéo de présentation des différents rendez-vous de cette nouvelle saison (réalisé par le Club Informatique Educatif Laurentin).
 –  Distribution des programmes. Informations sur les tarifs des spectacles et des abonnements. Spectacle de magie de Christophe Hery – Cocktail de clôture.

Billetterie et abonnements au service culturel en mairie à partir du lundi 11 septembre 14h.
Renseignements 04 68 28 66 01
Saison culturelle 2017-2018

DÉPARTEMENT : LA RENTRÉE POLITIQUE STUDIEUSE DU PG 66

Par Francis DASPE, co-secrétaire départemental du PG 66 
REUNION PG THUIR 450Le Parti de Gauche 66 effectuait sa rentrée politique ce mardi 22 août Thuir. Une formation militante était proposée portant sur les fondements idéologiques et historiques des droites et des extrêmes droites françaises. Deux thèmes complémentaires étaient l’ordre du jour, « Droites et République », « Extrême droite et fascismes ». Francis Daspe, responsable départemental du PG 66, avait invité René Revol, maire de Grabels dans le département voisin de l’Hérault.
Francis Daspe débutait son exposé en indiquant les racines historiques de la droite. « C’est en réaction à la Révolution française et son héritage que la droite s’est structurée. Il en a résulté une franche hostilité pendant plus d’un siècle« . Les ralliements à la République ont été souvent contraints et circonstanciels, avec des retours en arrière comme dans les années 30. La concordance entre Résistance, Libération et République a fait accepter l’idée républicaine au sein de la droite qui n’avait pas vraiment le choix en 1945. « Mais la 5ème République avec le retour au pouvoir du général de Gaulle peut être considérée comme une synthèse a minima : la droite accepte définitivement la République à condition qu’elle soit davantage monarchie présidentielle », argumentait Francis Daspe. Il terminait par la résurgence de remises en cause de l’idéal républicain associé aux principes de la Révolution française : droite décomplexée, « zemmourisation » des esprits, porosité avec l’extrême droite.
René Revol distinguait les deux dimensions de l’extrême droite : le courant traditionnaliste contre-révolutionnaire et le courant fasciste se présentant dans l’Entre-deux-guerres comme révolutionnaire. « Tous deux ont cependant en commun une haine de la République et une volonté d’une société hiérarchie perpétuant les inégalités sociales, appuyant sur les forces les plus conservatrices, l’Église, les possédants et l’armée ». Une mise en perspective avec la situation du Front est alors effectuée par l’orateur. La lutte contre le FN passe une réduction des inégalités engendrées par le système capitaliste et une projet politique remettant l’espoir à l’ordre du jour. « C’est une des raisons du succès d’estime de la candidature de Jean-Luc Mélenchon et programme de La France Insoumise, L’avenir en commun ». René Revol caractérisait l’échiquier politique par « un vide sidéral ». « Le macronisme jupitérien a conduit en moins de 100 jours à une vertigineuse mise en abîme. Entre Jupiter et le peuple, il n’y a presque plus rien ».
Les propositions de La France Insoumise, 6ème République, partage des richesses, valorisation des biens communs et du progrès humain, modes de production et de consommation respectueux de l’environnement, sont les plus à mêmes de combler ce vide. Et pour réaliser pleinement l’idéal républicain ressourcé à l’héritage de la Révolution qui sera cette fois ci citoyenne.

DÉPARTEMENT : PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE EN EAU

Communiqué de la Préfecture des Pyrénées-Orientales
L’état de la ressource en eau souterraine dans la Plaine du Roussillon a conduit Philippe Vignes, préfet des Pyrénées-Orientales, à prendre des mesures de restrictions des usages non prioritaires de l’eau sur 34 communes depuis le début de l’été 2017. La poursuite de la dégradation du niveau des nappes s’est traduite, courant juillet, par un renforcement de ces mesures qui sont aujourd’hui encore maintenues.
Depuis ces derniers jours, avec les conditions estivales rencontrées, ce sont aussi les débits des cours d’eau sur les bassins versants du Tech et de l’Agly qui ont atteint des niveaux très bas. Les prévisions météorologiques ne permettent pas d’envisager une amélioration significative.
Au vu de cette situation et de la difficulté croissante de répondre à tous les usages, le préfet a décidé de prendre également des mesures de restriction sur ces deux bassins versants.
Ces mesures concernent aussi bien les particuliers que les professionnels et les collectivités.
Sur les 80 communes de ces deux bassins versants, sont interdits :
– L’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément
– Le lavage des véhicules hors des stations professionnelles sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (sanitaires, alimentaires ou techniques) et pour les organismes liés à la sécurité publique
– Le lavage et le rinçage des navires de plaisance sauf pour les opérations liées au carénage des navires sur des zones appropriées
– Le remplissage des piscines, hors mise à niveau
– Le lavage à l’eau des voiries, sauf impératifs sanitaires et à l’exception des lavages effectués par des balayeuses laveuses automatiques
– Le nettoyage à l’eau des terrasses et des façades, hors travaux
– Le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert. 

PAR DÉROGATION, l’arrosage des jardins potagers est toléré de 18h à 22h ainsi que l’arrosage manuel des massifs floraux et l’arrosage des pépinières professionnelles de 6h à 10h.

L’arrosage des terrains de sport ou des jeunes arbres n’est autorisé que sur dérogation expresse accordée par le service en charge de la police de l’eau – Direction départementale des territoires et de la mer des Pyrénées-Orientales.
Les usages industriels ainsi que les conditions d’intervention des gestionnaires sur les réseaux et ouvrages d’eau potable et d’eaux usées sont également encadrés.
Sur le bassin versant du Tech ainsi que sur l’Agly à l’amont du barrage de l’Agly, les prélèvements pour l’irrigation agricole, dans le Tech, dans l’Agly, dans leurs affluents et leurs nappes d’accompagnement sont réduits de 25 %.
Sur l’Agly et ses affluents, à l’aval de la confluence du Verdouble et de l’Agly, les prélèvements pour l’irrigation sont interdits. 
Les modalités de mise en oeuvre de toutes ces mesures ainsi que la liste des communes concernées sont précisées dans l’arrêté préfectoral consultable sur le site Internet départemental de l’État à l’adresse suivante :

http://www.pyrenees-orientales.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-eau-risquesnaturels-et-technologiques/Eau-et-Peche/Dernieres‐Actualites/Restrictions-de-l-usage-de-leau 

Au-delà de ces restrictions qui visent à préserver les usages prioritaires, chacun est appelé, plus que jamais, à éviter tout gaspillage de l’eau.

DÉPARTEMENT : LE COMMERCE MARITIME DU ROUSSILLON À LA FIN DE L’ANCIEN RÉGIME

Par Georges Sentis, docteur en histoire

On ne peut évoquer les échanges maritimes de la province du Roussillon dans la deuxième moitié du XVIIIème siècle sans parler des « sorties » de vins et d’eaux de vie à partir des plages de Saint-Laurent-de-la-Salanque et de Collioure, des importations de marchandises venant de la foire de Beaucaire pour les marchands de Perpignan via la plage de Canet, la contrebande de sel et de tabac spécialité des Banyulencs, les travaux effectués pour le « rétablissement » du port de Port-Vendres, les tartanes louvoyant pour échapper à un coup de vent ou à un corsaire.
Surtout l’étude des trafics animant les « ports » du Roussillon permet de se faire une idée de l’économie de la province et de poser une question toujours d’actualité : la médiocrité tant du commerce maritime que de l’agriculture ou de l’artisanat est-elle due au rattachement du Roussillon au royaume de France ou à l’idéal de « vivre noblement » poursuivi par la bourgeoisie roussillonnaise ? 

Georges Sentis, docteur en Histoire, évoquera ces différents aspects
SAMEDI 26 AOÛT 10h à Juhègues (Torreilles)
01

DÉPARTEMENT : LES ZONES D’OMBRE DU PROJET DE 3ème QUAI DE PORT-VENDRES

Par Catherine DAVID et Francis DASPE, co-secrétaires départementaux du PG 66
Bannière PARTI DE GAUCHE
Le Parti de Gauche 66 fait part de ses préoccupations quant au projet de 3ème quai à Port-Vendres. Il note des faiblesses aussi bien sur le fond que sur la forme du projet.
Les risques environnementaux restent considérables : non respect de la loi Littoral avec la destruction de l’anse des Tamarins qui occasionnera la modification du trait de côte, étude d’agitation de 2013 surestimant la profondeur réelle du port et minimisant ainsi la réalité des risques environnementaux, menaces sur la biodiversité de l’espace naturel en raison de dérogations à l’interdiction de porter atteinte aux espèces protégées marines et terrestres, mesures compensatoires équivalant à un droit de détruire.
L’utilité et la viabilité économiques de ce projet, loin d’être avérées, sont fortement sujettes à caution. Est-il raisonnable en cette période d’austérité d’engager de telles dépenses alors que le budget des collectivités territoriales sera amputé de 330 millions dès 2018 ? Ces sommes ne seront pas disponibles pour financer la nécessaire transition écologique et les urgences sociales.
La pêche locale, activité économique réduite à la portion congrue face à la pêche industrielle, en sera d’autant plus pénalisée par les perturbations marines.
La PG 66 souhaite en finir avec ces projets mal pensés et surdimensionnés. Il milite pour une relocalisation de l’activité permettant de réduire l’empreinte carbone et préservant le cadre de vie des populations locales.

DÉPARTEMENT : LA RENTRÉE POLITIQUE DU PG 66

René Revol
René Revol
Par Francis DASPE, co-secrétaire départemental du PG 66 
Le Parti de Gauche 66 effectuera sa rentrée politique le mardi 22 août à Thuir. Une formation militante sera organisée sur le thème « Droites, Extrême-droite, fascismes et République ». Elle se déroulera à la Maison des Jeunes et de la Culture (salle du 3ème âge), à partir de 18 heures.
Elle sera animée par René REVOL, maire de Grabels dans la métropole de Montpellier, et Francis DASPE, responsable départemental du PG 66, tous deux impliqués dans le mouvement de La France Insoumise.
Francis DASPE traitera la question « Droites et République », René REVOL celle portant sur « Extrême droite et fascismes ». 
Le PG 66 appelle à participer à la rentrée nationale de La France Insoumise qui aura lieu le week-end suivant à Marseille avec les Amphis d’été (l’équivalent des universités d’été), de jeudi 24 août au dimanche 27 août à la Faculté des sciences de Marseille Saint-Charles (3 place Victor Hugo).

OCCITANIE : PORTS CE PLAISANCE : CONTRADICTIONS À LA PRÉSIDENCE DE LA RÉGION, ENTRE MULTIPLICATIONS DE PROJETS POUR LA MER ET MANQUE DE SOUTIEN ÉVIDENT !

France JAMET
France JAMET
Communiqué de France Jamet, Députée française au Parlement européen, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM, au Conseil Régional d’Occitanie.
Les ports du littoral méditerranéen sont un fleuron de l’économie locale. Or, ces ports souffrent de la concurrence des ports italiens et espagnols qui bénéficient d’une fiscalité et de réglementations sociales plus avantageuses. Une baisse d’activité qui se manifeste notamment par une perte de 20% du trafic pour les ports du Languedoc-Roussillon en 20 ans, et ce, malgré 500 millions d’€uros de deniers publics investis en dix ans. Conséquence logique de la concurrence : les yachts quittent les ports du littoral méditerranéen pour d’autres pays.
La présidente de la région Occitanie, Carole Delga, s’illustre systématiquement par des coups de communication : parlement de la mer et plan littoral, respectivement lancés en 2013 et en 2016. En effet, la situation actuelle démontre bien la futilité de ces projets portés par Carole Delga. La région a besoin d’une action concrète facilitant les activités du littoral et cela doit passer par une action visant à baisser la fiscalité faisant fuir l’activité économique vers des pays concurrents plutôt que par des coups de communication et autres projets stériles.
Le Front National a maintes fois mis en exergue l’inefficacité de ces politiques régionales. Ces grands projets ne sont que des plans de communication amenant peu de résultats quand ceux-ci ne sont pas négatifs. Ils souffrent de problèmes d’élaboration et ratent donc leurs cibles tout en gaspillant l’argent du contribuable qui pourrait alors être mieux utilisé.
Le Front National plaide notamment en faveur d’une baisse de la fiscalité pour que les ports de la région Occitanie soient attractifs face aux ports espagnols et italiens.

POLITIQUE – LES COMMUNES MÉPRISÉES PAR LE GOUVERNEMENT : LE SÉNATEUR FRANÇOIS CALVET ÉCRIT À TOUS LES MAIRES DES P.-O.

Madame, Monsieur le Maire,
Nous sommes consternés par les récentes annonces faites par le Gouvernement au sujet des collectivités territoriales. Le projet gouvernemental porte en lui la mise sous tutelle des collectivités locales, un mépris des besoins spécifiques des territoires ruraux et une marginalisation des élus locaux,
François-CALVETUN RÉGIME D’ÉCONOMIES
Lors de la Conférence des Territoires dont le 1er acte s’est tenu au Sénat le 17 juillet, le Président de la République avait expliqué que les collectivités allaient encore être mises à contribution pour réduire la dépense publique avec 13 milliards d’€uros d’économies d’ici à 2022 !
La dette publique est constituée à 80.2 % par la dette de l’État, 10,5 % par la Sécurité Sociale et seulement 9,3 % par les collectivités territoriales. La Cour des Comptes a confirmé que les collectivités ont réalisé 2 fois plus d’économies que l’Etat entre 2015 et 2017. 
Nos communes assurent une gestion saine et vertueuse et ont appris depuis longtemps les économies. C’est donc une fois encore l’investissement, vecteur important de croissance économique qui en pâtira et avec lui l’emploi.
Le dernier « coup dur » est arrivé par décret du 20 juillet, annulant 300 millions d’€uros de crédits de paiements qui finançaient la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) et la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL).
Ce « coup de rabot surprise » est aussi choquant qu’insupportable et concernera prioritairement les communes rurales et celles qui sont le plus en difficulté au titre de la politique de la ville.
RÉFORME DE LA TAXE D’HABITATION
Il a été confirmé que 80 % des ménages seront exonérés de la taxe d’habitation pour 2018.
Elle est la première source de recettes fiscales du bloc communal.
La transformation de cette taxe dynamique en compensation nationale, diminuera la liberté des collectivités, ne les encouragera pas à lancer de nouveaux programmes de logements et laissera craindre à terme, l’arrêt de cette compensation, réputée non pérenne.
LA RÉSERVE PARLEMENTAIRE
La volonté de suppression de cette aide a largement fait la Une, dispositif pourtant très transparent et sous le contrôle du Ministère de l’Intérieur.
Le Sénat, maison des collectivités locales, a voulu montrer sa différence en remplaçant l’actuelle réserve parlementaire par un dispositif de soutien aux communes, orienté uniquement sur l’aide aux projets d’investissement.
Le Gouvernement l’a refusé.
Un bras de fer législatif est donc en cours, dans la navette du Projet de loi organique « »Rétablir la confiance dans la vie politique ».
RÉDUCTION DU NOMBRE D’ÉLUS LOCAUX
Le Président de la République a évoqué une « opération rendue nécessaire ».
Les élus locaux sont à ce jour 608 000, dont plus de 520 000 élus municipaux.
D’après l’AMF, ils sont 450 000 à exercer leur mandat bénévolement au sein des conseils municipaux, territoriaux et régionaux. Or, nous avons bien besoin de nos élus, surtout municipaux, pour participer à de multiples tâches et décisions et pour assurer le lien avec la population.
Ainsi, les communes subissent une mise sous tutelle, une défiance envers leur gestion tandis que les élus eux-mêmes sont en voie de marginalisation.
Nous ne pouvons tolérer ces atteintes portées à la cellule de base de notre modèle républicain qu’est la commune et le mépris affiché par le Gouvernement pour ceux qui l’animent tous les jours…
Nous nous battrons à vos côtés pour défendre l’engagement humaniste qu’est la démocratie de proximité, mais aussi l’investissement local qui permettent à nos concitoyens de continuer à vivre sur tous les territoires.
Vous pouvez compter sur nous.
Recevez, Madame, Monsieur le Maire, nos sentiments les meilleurs.
François Calvet
Sénateur des Pyrénées-Orientales

POLITIQUE P.-O. : « ÉVOLUTION 66″ ENREGISTRE DEUX DÉMISSIONS

Le mouvement « ÉVOLUTION 66″ présidé par Clotilde Font-Puthier perd deux de ses membres, dont le Vice-Président Bernard Reyès.
Rappelons que l’ex UMP Clotilde Font-Puthier avait créé ce micro mouvement après sa « fâcherie » avec Louis Aliot suite aux élections départementales, et surtout régionales pour laquelle elle souhaitait figurer sur la liste FN / RBM, voire en être la tête de liste. Le secrétaire Départemental en avait décidé tout autrement et l’élue perpignanaise a aussitôt quitté le groupe « ensemble pour Perpignan » après quelques échanges houleux.
DEMISSION REYESDEMISSION ASSUMPCAO

PERPIGNAN UNIVERSITÉ : UNE RENTRÉE RÉUSSIE AU CAMPUS MAILLY, UNE PRIORITÉ POUR L’UNI

UNIDès septembre 2017, le centre ville de Perpignan va être l’objet d’une re-dynamisation par la jeunesse estudiantine. En effet, des juristes en formation à l’Université Via Domitia vont intégrer la Faculté de Droit du nouveau Campus Mailly dans le magnifique bâtiment historique de l’ancienne Université, actuellement en rénovation.
Lucas Laffite
Lucas Laffite
Notre Président, Lucas Laffite, licencié de Droit, a récemment visité ces locaux et a échangé avec les différents acteurs politiques, commerçants, associatifs et étudiants de ce projet. Les inquiétudes légitimes des étudiants sont principalement celles du parking, de la restauration, de la sécurité, des services à l’étudiant (BU, DOSIP…) et des correspondances à travers les transports publics. En effet, à ce jour, aucune structure du CROUS n’est prévue, et le stationnement reste ambigu.
Néanmoins, après les échanges et les propositions concrètes répondant à nos inquiétudes, nous constatons avec satisfaction que la ville de Perpignan, son Agglomération et l’Université sont en phase avec la réalité des enjeux, et travaillent à ce que les conditions de vie des étudiants soient préservées : navettes gratuites, négociations des tarifs avec les commerces locaux, une police municipale présente sur le terrain… 
Ce projet est d’une part une chance pour la ville, car la diversité dans le quartier St Jacques va apporter à la vie locale une énergie favorable au vivre ensemble et à la cohésion sociale. D’autre part, l’ambition de ce projet est avantageuse aux étudiants, puisque la découverte d’un nouveau campus historique, dans le respect des conditions de travail et plus largement de vie estudiantine, donnera un plaisir croustillant aux juristes en herbe de venir étudier, pour la réussite.
Nous soutenons alors ce beau projet, et nous veillons à ce que les engagements soient respectés, dans l’intérêt des étudiants qui vont faire leur rentrée sur le campus Mailly.

PERPIGNAN : « L’IMMOBILIER REFLÈTE LA POLITIQUE DE LA VILLE, PERPIGNAN CONFIRME SON MANQUE D’ATTRACTIVITÉ ! »

Communiqué de Louis ALIOT, Député, Conseiller Municipal
Le quotidien local dans un article du 28 juin se fait l’écho d’une étude du spécialiste de l’immobilier SeLoger.com dans laquelle Perpignan connaît en 2017 la baisse la plus importante de prix de l’immobilier sur un palmarès de 34 villes de plus de 100.000 habitants. Ce « thermomètre » met en évidence le manque d’attractivité de Perpignan que l’on constate déjà depuis un certain temps, tant pour les particuliers que pour les commerces et les entreprises.
Comment ne pas y voir la marque d’une politique municipale qui depuis près de 30 ans organise la mort du commerce en centre-ville, une municipalité impuissante à lutter contre une insécurité grandissante, une municipalité responsable d’une politique de stationnement ubuesque et enfin une municipalité qui sciemment maintien des quartiers dans la paupérisation et le communautarisme. Comment ne pas s’interroger sur l’avenir d’une ville sans vision, sans politique volontariste et sans ambition pour ses habitants.

PERPIGNAN ET COMMUNAUTÉ URBAINE : « APRÈS L’AUGMENTATION DES ÉLUS, VOILÀ LA PRIME DES COLLABORATEURS ! »

Communiqué du groupe Perpignan Ensemble avec Louis ALIOT
Lundi 26 juin, la Grande Majorité de droite, du centre et de gauche (LR, LREM, PS et PC) a voté la création d’une prime aux plus hauts salaires de l’Agglomération. C’est ainsi que le Directeur de Cabinet du Président de l’Agglomération (Michel Sitja NDLR*) va se voir gratifier d’une prime spéciale et permanente.
Dans la plus grande opacité, le Président J.Marc Pujol (Maire de Perpignan) et son Vice-Président Bernard Dupont (Maire de Canet) ont refusé d’en donner le montant, ni même le coût financier sur le budget. Seul le groupe présidé par Louis Aliot s’est opposé à cette prime, malgré les invectives et les attaques les plus politiciennes.
Au moment où la Cour des Comptes indique un taux d’endettement en hausse et ayant dépassé largement le demi-milliard d’€uros de dette ; un taux d’imposition des entreprises amplement au-dessus de la moyenne nationale ; une hausse des frais de fonctionnement telle que pour la première fois ils dépassent les investissements dans les communes ; quand la pauvreté gagne de plus en plus de terrain dans nos villes et villages, que les commerces souffrent et que l’insécurité s’implante ; il n’est pas temps d’accorder des gratifications aux hauts salaires.
Après avoir augmenté certains de ces élus à la Mairie, Monsieur Pujol augmente son collaborateur le plus porche par le paiement d’une prime. Ils agissent-là dans un déni de réalité.Cela doit être cela, la nouvelle politique de la grande majorité LR – LREM – PS – PC !
* Une calamité municipale ! (NDLR)

PERPIGNAN : OUI !, LA CULTURE DOIT IRRIGUER LA VILLE…

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM 
Au même titre que le sport et l’éducation, parmi les compétences qui peuvent incomber à une collectivité, la culture doit être une priorité car elle nous permettra de réinventer notre ville.
Régulièrement, je fais état des avancées des grands projets de l’équipe municipale concernant, entre autres, le retour d’une partie de l’université en centre-ville, l’embellissement de notre patrimoine urbain, l’accessibilité de notre cœur historique au plus grand nombre, l’enracinement de Perpignan comme une grande destination touristique à l’année… sans oublier bien sûr le nouveau Musée d’art Hyacinthe Rigaud, dont l’ouverture a eu lieu la semaine dernière en présence de très nombreuses personnalités, locales, régionales, transfrontalières, venues de Toulouse, Montpellier, ainsi que de Gérone et Barcelone. Le lendemain de l’inauguration, les perpignanais ont afflué en quantité et en qualité dans « LEUR » nouveau musée. Depuis, le soufflet n’est pas retombé.
Chaque jour, c’est en moyenne un demi-millier de visiteurs qui défilent au milieu des œuvres permanentes, attirés par la beauté des lieux, certes, également par l’originalité de l’exposition temporaire consacrée à l’itinéraire perpignanais du maître Pablo Picasso.
Avec mon équipe municipale, nous avons estimé que ce nouveau Musée d’art Hyacinthe Rigaud pouvait, pourrait, faire venir sur Perpignan, bon an mal an, entre 60 000 et 90 000 nouveaux visiteurs. Les premiers chiffres sont très encourageants. Les médias nationaux ne s’y sont pas trompés ; chaque jour des journalistes demandent une accréditation pour avoir accès au musée. C’est nouveau cycle qui s’ouvre pour Perpignan. Une ville qui redonne une place de choix à la culture, à « SA » culture, à son Histoire, est une ville qui vit, c’est une ville qui se réinvente en fidélité avec ses valeurs, avec son identité.

POLITIQUE DÉPARTEMENTALE : « ALAIN GOT, CHAMPION DU CHANGEMENT INSTANTANÉ DE CONVICTIONS » LA FRANCE A LA DROITE LA PLUS BÊTE DU MONDE ?

Fernand Siré, ancien Député de la 2ème circonscription des P.-O. et ancien Maire de Saint-Laurent-de-la-Salanque répond à J.Paul Alduy 

(Lire « LA FRANCE A LA DROITE LA PLUS BÊTE DU MONDE… ICI C’EST PIRE ! » : http://www.directsud.eu/?p=36797)

La bise du Député LR Fernand Siré à Marine Le Pen

La bise du Député LR Fernand Siré à Marine Le Pen

Le 28 juin, Monsieur Jean-Paul ALDUY, soutien de la candidate « En Marche », Madame ESPERT, me pointait du doigt comme le responsable de sa défaite sur la deuxième circonscription des Pyrénées-Orientales. De quel droit Monsieur ALDUY se présente-t-il en donneur de leçons ? A-t-il perdu sa lucidité sur la situation politique ? 
En effet, si l’on se penche de plus près sur les résultats de cette circonscription, il conviendra de s’interroger sur les choix et soutiens dont disposaient Madame ESPERT. Celle-ci s’était entourée des « mercenaires » de la droite, ceux qui ne défendent pas nos valeurs républicaines, qui changent de parti au gré du vent et qui font passer leurs intérêts personnels et leur besoin de vengeance avant l’intérêt général.
28/09/2010: M. Fernand SiréElle a également commis de lourdes erreurs, comme celle de ne pas m’avoir contacté, suite au premier tour, d’avoir laissé monsieur GOT distribuer un tract calomnieux à mon égard, d’avoir remis en cause mon action lors du débat d’entre deux tours, alors que je n’étais plus en course, et surtout de ne pas avoir su convaincre les électeurs républicains. Les électeurs n’apprécient guère ceux qui virent de bord pour servir leurs intérêts personnels :
Madame ESPERT, en premier lieu, qui avait critiqué Monsieur Emmanuel MACRON ouvertement lors des élections présidentielles et s’est présentée sous son étiquette lors des élections législatives.
Monsieur Alain GOT, ensuite, Maire de Saint Laurent de la Salanque, champion sur le changement instantané de convictions qui, après avoir été socialiste en 2012, UDI en 2014, UMP – UDI en 2015, après avoir soutenu Alain JUPPÉ à la primaire de la droite, puis Michel ROIG aux législatives avant de se reporter sur Emmanuel MACRON et Madame ESPERT. 
Les électeurs ne se sont pas laissés tromper et ont manifesté leur désapprobation quant à ce côté girouette. 
Il convient d’ailleurs de constater que Monsieur ALIOT a gagné de 450 voix et que l’écart des voix entre les deux candidats sur la commune de Saint Laurent de la Salanque est de 420. Madame ESPERT aurait-elle perdu cette élection à cause de Monsieur GOT ? Il y a de quoi se poser la question.
Ne doit-on pas y voir un signal de désaveu pour le Maire Alain GOT ? Ne doit-on pas y voir une exaspération des électeurs face aux convictions aléatoires et aux promesses non tenues ? 
Alors Monsieur ALDUY « on voit la paille qu’il y a dans l’œil de son voisin mais on ne voit pas la poutre qu’on a dans le sien ». Il serait bon de faire le ménage dans son propre mouvement avant d’incriminer les autres… mais c’est tellement plus simple de critiquer que de se remettre en question.

POLITIQUE DÉPARTEMENTALE : LA FRANCE A LA DROITE LA PLUS BÊTE DU MONDE… ICI C’EST PIRE !

Par J.Paul Alduy, ancien sénateur, ancien Maire de Perpignan et ancien Président de PMCA 
Lorsque la droite française a fait son OPA sémantique sur le mot « Républicain » on pouvait penser qu’il s’agissait d’affirmer le socle des valeurs que cette droite entendait défendre notamment face au Front National, un FN qui de son côté s’appropriait le mot « patriotisme », du moins le patriotisme qui construit des barrières et stigmatise à outrance l’immigré, cause à l’entendre de tous les problèmes économiques, sécuritaire, culturel, social des Français, les vrais… 
Mais voilà que « Les Républicains », accrochés à François Fillon jusqu’au naufrage, ont, dès le soir du premier tour de la Présidentielle, jeté aux oubliettes leurs convictions républicaines en refusant de faire front face à Marine Le Pen (Mélenchon a fait de même…).
L’argument ? Les Français ne supporteraient plus les consignes de vote des responsables politiques, ils n’auraient que faire des humanistes donneurs de leçons… Et depuis ce soir-là, la banalisation du Front National, déjà enclenchée par quelques leaders de la droite extrême, a fait son chemin et c’est même… banalisée ! Elle est devenue ici la ligne de conduite, non avouée certes, de la droite locale.
C’est ainsi qu’au soir du premier tour des législatives il n’y a eu aucun appel (à quelques rares exceptions) à faire barrage au FN ; c’est ainsi que dans la Salanque le député sortant éliminé lourdement au premier tour, 13% des voix, élu en 2012 grâce au retrait du candidat FN, a renvoyé l’ascenseur : Louis Aliot qui avait moins de 800 voix d’avance au premier tour, a été élu malgré une abstention encore plus forte (54,4% contre 50,8 % au 1er tour)… Merci Fernand Siré ! Merci la droite dite républicaine qui a fait le choix de favoriser l’élection du compagnon de Marine Le Pen, ancien et futur candidat du FN à Perpignan.
La droite roussillonnaise a conforté celui qui demain l’éliminera !
La droite roussillonnaise aux convictions floues et dont l’intelligence politique est à éclipses multiples vient de signer sans le savoir sa disparition à terme du champ politique catalan.
Sur ces ruines, j’en suis sûr, une nouvelle génération se lèvera et les trois nouveaux Députés « En Marche » élus le 18 juin seront les artisans de ce renouveau.
« Oui, nous sommes nombreux au centre, à droite ou à gauche, quels que soient notre âge, notre métier, notre culture à vouloir faire bouger notre terre catalane et à travailler ensemble sur un même projet pour un nouveau Perpignan, un nouveau Roussillon, pour demain. Organisons-nous sur le terrain pour redonner aux femmes et aux hommes de ce pays le courage de se mobiliser sur les projets qui fondent l’avenir. Ainsi dans le dialogue retrouvé nous construirons une autre idée de la politique ! ».
J’écrivais cela en mars 1993… dans une élection législative où je fus éliminé au 1er tour..
0102

PLAN DÉPARTEMENTAL CANICULE : PASSAGE AU NIVEAU 2

Communiqué de la Préfecture des P.-O
En raison des fortes températures, Météo France a placé le département des Pyrénées-Orientales au niveau jaune canicule jeudi 22 juin à 16h. Philippe VIGNES, préfet des Pyrénées-Orientales, a donc décidé de mettre en œuvre les dispositions du niveau 2 du plan départemental canicule.
Le niveau 2 de ce plan constitue un niveau de communication renforcé en direction du public et des acteurs par rapport aux actions menées en veille saisonnière (niveau 1).

Rappel des conseils de comportement afin de lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur  :
– Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif
– Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour
– Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool
– Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée…)
– Évitez les efforts physiques
– Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais)
– Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l’aide
– Consultez régulièrement le site de Météo France pour vous informer.

En amont des fortes chaleurs, les personnes fragiles peuvent par ailleurs, en lien avec leur entourage
:

– Prévoir le matériel nécessaire pour lutter contre la chaleur : brumisateur, ventilateur…
– Faire une liste des lieux climatisés (ou frais) où se rafraîchir près de chez elles : grande surface, commerce, cinéma, musée…
– Ne pas hésitez à demander conseil à leur médecin traitant, tout particulièrement en cas de problème de santé ou de traitement médicamenteux régulier (adaptation de doses par exemple).

Si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles qui sont isolées, incitez les à s’inscrire sur la liste mise à leur disposition par chaque mairie afin de recevoir de l’aide de bénévoles, et, pendant une vague de chaleur, prenez de leurs nouvelles régulièrement.

Pour plus d’information :
www.sante.gouv.fr
www.meteo.fr
Canicule bons réflexes

INTEMPÉRIES P.-O. HAUTS CANTONS : FRANÇOIS CALVET DEMANDE L’ÉTAT DE CATASTROPHE NATURELLE

Communiqué
François-CALVET« Suite aux violents orages de pluie et de grêle qui se sont abattus sur la Cerdagne et le Capcir le jeudi 15 juin, provoquant ainsi de graves dégâts, je me suis rapproché de Monsieur le Préfet des Pyrénées-Orientales  pour lui demander d’engager la procédure de déclaration de catastrophe naturelle.
Les chaussées,  les bâtiments publics  et privés ont été largement endommagés par le débordement de cours d’eau et les coulées de boue.Par ailleurs, les exploitations agricoles, céréales notamment et pommes de terre ont été anéantis par cet événement climatique ouvrant pour un certain nombre d’entre elles le droit aux indemnisations calamités agricoles.
Les dégâts ne sont pas à l’heure actuelle chiffrés  l’état de catastrophe naturelle permettra aux communes et aux particuliers de bénéficier des indemnisations qui y sont attachées.  Les critères prévus par la loi du 13 juillet 1982 sont tout  à fait remplis, à savoir inondations par débordement de cours d’eau, inondations par ruissellement et coulées de boue associées, crues torrentielles…
Ce sont les éléments que j’ai indiqués dans ma  correspondance à Monsieur le Préfet des Pyrénées-Orientales ».

DÉPARTEMENT – PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE EN EAU : RESTRICTIONS

Après une année 2015-2016 particulièrement marquée par un important déficit pluviométrique et par des niveaux des nappes phréatiques de la Plaine du Roussillon historiquement bas, les précipitations de ces derniers mois n’ont pas permis une recharge suffisante sur certaines parties du territoire. Ainsi la situation est particulièrement sensible sur la bordure côtière pour la moitié Nord du département, dans les Aspres et sur une partie de la vallée du Réart. Le niveau des nappes phréatiques y est déjà très bas.

Sans attendre, afin de préserver la ressource pour assurer les besoins essentiels dans les mois à venir, en application du code de l’environnement, Philippe Vignes, préfet du département des Pyrénées-Orientales a décidé de limiter certains usages non essentiels, satisfaits par les eaux souterraines. Ainsi, sont interdits :

– L’arrosage de 8 heures à 20 heures des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des espaces sportifs de toute nature à l’exception des jardins potagers
– Le lavage des véhicules hors des stations professionnelles sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (sanitaires, alimentaires ou techniques) et pour les organismes liés à la sécurité publique
– Le remplissage des piscines, hors mise à niveau
– Le lavage à l’eau des voiries, sauf impératifs sanitaires et à l’exception des lavages effectués par des balayeuses laveuses automatiques
– Le nettoyage à l’eau des terrasses et des façades, hors travaux
– Le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert.

Ces mesures ne s’appliquent pas aux usages satisfaits à partir de l’eau issue des rivières et des canaux.

Les communes concernées par ces restrictions d’usage sont :
– Canet-en-Roussillon, Le Barcarès, Sainte-Marie, Saint-Hippolyte, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Torreilles

– Alenya, Bages, Banyuls-dels-Aspres, Brouilla, Cabestany, Canohès, Corneilla-del-Vercol, Elne, Fourques, Llupia, Montauriol, Montescot, Ortaffa, Passa, Perpignan, Pollestres, Ponteilla, Sainte-Colombe-de-la-Commanderie, Saint-Jean-Lasseille, Saleilles, Terrats, Théza, Tordéres, Tresserre, Trouillas, Villemolaque, Villeneuve-de-la-Raho, Vivés.

Au-delà de ces mesures, les utilisateurs sont tous appelés à adopter un comportement responsable en matière d’utilisation de l’eau.

Si l’évolution de la situation, qui fait l’objet d’un suivi régulier, le justifiait, des mesures complémentaires pourront être mises en place.

POLITIQUE : LE PG66 CONTRE L’AGGRAVATION DES URGENCES SOCIALE ET DÉMOCRATIQUE

LOGO L'AVENIR EN COMMUNPar Francis Daspe, Co-Secrétaire départemental du Parti de Gauche 
Le Parti de Gauche 66 appelle à se joindre au rassemblement lundi 19 juin à 18 heures place de la Victoire à Perpignan contre le projet de déréglementation généralisée du gouvernement à l’appel de l’intersyndicale CGT / FSU / Solidaires.
Le Président de la République Emmanuel Macron et son gouvernement s’apprêtent à accélérer le démantèlement du droit du travail et de l’ensemble de la protection sociale, ceci après la loi El Khomri. Ils envisagent de surcroît de faire passer les textes en force par la procédure des ordonnances.
Il n’existe pas de majorité d’adhésion à ce projet au sein de la population française. Ce projet destructeur ne répond pas aux enjeux des urgences sociales et démocratiques qui se posent au pays. Il contribuera au contraire à les aggraver significativement, en augmentant la précarité et en accroissant le déficit démocratique.
Les propositions portées par Jean-Luc Mélenchon et les candidats de La France Insoumise aux législatives dans le programme « L’avenir en commun » sont de nature à y faire face avec efficacité.

LÉGISLATIVES 2017 : LA FRANCE INSOUMISE, UNE CONSTRUCTION D’AVENIR POUR L’ALTERNATIVE

Logo France insoumise
Par Francis Daspe, Co-Secrétaire départemental du Parti de Gauche
La France Insoumise adresse ses remerciements les plus chaleureux aux 19 196 électeurs qui ont apporté dans les Pyrénées-Orientales leurs suffrages à ses candidats aux législatives, Alain MIH, Catherine DAVID, Philippe ASSENS, Dominique GUERIN. Ils placent ainsi La France Insoumise au premier rang des forces de gauche, confirmant de la sorte l’excellent score de Jean-Luc MELENCHON à la présidentielle.
Cela n’est cependant pas suffisant pour être présent au second tour des législatives. C’est une déception relative, la France Insoumise n’étant pas là pour témoigner, mais pour construire une majorité parlementaire alternative fondée sur le programme « L’avenir en commun ». Trois raisons expliquent cette situation : abstention, division, institutions.
Le fort taux d’abstention pénalise la France Insoumise qui avait su remobiliser à la présidentielle les catégories populaires et les jeunes. La campagne orchestrée par la pensée dominante pour un vote quasi obligatoire en faveur des candidats de « En Marche ! » les éloigne à nouveau des urnes. C’est aussi le témoignage du très faible niveau d’adhésion de la population au projet porté par le Président de la République, Emmanuel MACRON, à l’image de la nouvelle loi travail et de l’augmentation de la CSG majoritairement rejetées.
La responsabilité de la division incombe prioritairement à ceux qui ont mené une politique de régression au service des oligarchies et de la finance, contraire aux intérêts du peuple. Ils se sont exclus d’eux-mêmes du camp du progrès social, lourdement sanctionnés par les électeurs. Elle concerne également ceux qui, par esprit de chapelle, par volonté de préserver des rentes de situation dérisoires, par réflexe de tambouille politicienne pourtant surannée, n’ont pas voulu croire à la dynamique propulsive de La France Insoumise. Préférant à leur détriment rester sur le bord du chemin, ils ont été durement renvoyés au vieux monde politique local si prégnant dans notre département.
Les institutions de la 5ème République ont montré à la caricature leur aspect paralysant pour la pensée et leur dimension fondamentalement monarchique. C’est la confirmation de la justesse du choix de Jean-Luc MELENCHON que la convocation d’une assemblée constituante pour établir une 6ème République constitue un préalable et une nécessité.
Considérant n’être pas propriétaire des voix de ses électeurs, faisant pleinement confiance en leur maturité politique, rappelant qu’aucune voix ne doit se porter sur les candidats du Front National, La France Insoumise ne donne pas de consigne de vote pour le second tour des législatives. Il serait choquant et incongru que ceux qui ont continuellement alimenté le vote Front National, par l’échec de leurs politiques économiques et leurs stratégies dilatoires de front républicain, indiquent comment procéder à ceux qui luttent sur le fond contre les idées d’extrême-droite et qui ont enfin fait reculer le score du Front National tant à la présidentielle qu’aux législatives… La décence a tout de même des limites à ne pas oser franchir !
La France Insoumise est bien le cadre du rassemblement populaire en capacité de faire émerger une alternative démocratique, sociale, écologique et humaniste. Elle s’inscrit dans une construction de long terme et d’avenir.
LOGO L'AVENIR EN COMMUN

LÉGISLATIVES : IL Y A UN TEMPS POUR TOUT… MÊME POUR ALLER VOTER !

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM 
De nos jours, le droit de vote est synonyme de Démocratie. Le taux de participation à une élection, quelle qu’elle soit, est signe d’une vraie vitalité démocratique. Au fil de certains scrutins électoraux, cette participation s’amenuise. Depuis quelques années, une sorte de « désamour » semble s’être installé entre les électeurs-trices, le peuple, et les élus, les édiles, renvoyant de la classe politique une image peu reluisante et divisée.
Dimanche dernier, lors du 1er tour des élections législatives, l’électorat français, déchiré et sidéré par les « affaires » il semblerait, a manifesté une certaine colère par son choix de ne pas… aller voter.
Personnellement, je pense que c’est là une très mauvaise stratégie. Le droit de vote est un bien trop précieux pour être négligé et foulé au pied de la sorte. Alors oui, sans aller jusqu’au droit de vote obligatoire – comme cela se pratique déjà chez certains de nos voisins européens : Belgique, Luxembourg… Liechtenstein, Danemark, Grèce… – il nous faudra vite mener une réflexion pour faire revenir les Français devant les urnes ; par exemples, faire voter les Français un jour de semaine ?, comptabiliser les bulletins blancs et nuls ?… Nous devrons inévitablement en passer par là pour lutter contre l’abstention, surtout lorsque l’on sait que celle-ci est volontaire.
En attendant, je souhaite que la Fête des pères et la garantie d’un ensoleillement sublime pour ce dimanche 18 juin 2017, deuxième tour des élections législatives, ne constituent pas un frein à l’intention d’aller voter. Votez comme vous voulez, pour qui vous voulez, « pour » ou « contre » quelqu’un(e), mais allez voter !

LÉGISLATIVES 2ème CIRCONSCRIPTION : BERNARD DUPONT VOTERA CHRISTINE ESPERT

BD portraitCommuniqué du Maire de Canet

« Les électeurs de la deuxième circonscription des P.-O. ont qualifié pour le second tour des législatives Louis Aliot candidat du Front National et Christine Espert, candidate de La République en Marche.
Christine Espert 1
Sur un plan personnel, j’apporterai ma voix à Christine Espert, candidate dont les valeurs se rapprochent le plus des miennes ».

NDLR :
À noter que www.directsud.eu annonçait déjà le choix de Bernard Dupont le… 1er avril 2017 : lire http://www.directsud.eu/?p=35527, suscitant un « certain émoi » au sein de la « secte » « Les Républicains. Même s’il n’est jamais facile d’avoir raison avant tout le monde, le résultat est là…
BD Bureau HDV

LÉGISLATIVES : J.MARC PUJOL SOUTIENT ROMAIN GRAU

Par J.Marc PUJOL, Maire de Perpignan et Président de PMM
Le Président de la République et le 1er ministre doivent pouvoir compter sur le soutien des Français. Dimanche, le 2ème tour des élections législatives doit dégager une majorité parlementaire pour réformer en profondeur notre pays.
J’invite les électeurs à apporter leurs suffrages aux candidats de la majorité Présidentielle et plus particulièrement dans la première circonscription en soutenant mes adjoints de la Majorité municipale Romain Grau et Isabelle de Noël Marchesan.
LES ARTICLES ARCHIVES