DirectSud.eu
L'actualité locale sans concession
TELEPHONE ROUGE... Vous êtes témoins d'un événement exceptionnel ?
Contactez notre téléphone rouge au 06.51.32.89.63 ou transmettez-nous votre article + photo à redaction@directsud.eu

…/… CONSULTEZ NOTRE PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/DirectSudInfo/ ET NOTRE COMPTE TWITTER  https://www.twitter.com/DirectSudInfo/ …/…

 

ESPACE PUBLICITAIRE
à partir de 15 € par mois

banniere-direct-sud-bis-190
PUB réduite DirectSud 190
LOGO IFA 2016 190 jpg
LA FRANCE PÉRIPHÉRIQUE 1ère de couv 190
1ère couv 190
pub-les-insurges-190
Couverture Daspe Révolution citoyenne 190
Salaud d'élu
COUV 190
parler-a-dieu-190
couv-charles-consigny-190
Bandeau conseils incendie 190
LE TEST STEPHANE ALLIX 190
L'air du Mas 190 bis
1ère de couv. 190
En finir avec les idées fausses sur les fonctionnaires et la fonction publique
Lettre ouverte aux fidèles... - Alain de la Morandais avril 2014 - 1ère couv. réduite
PUB Marc Pierre STEHLIN 1ère couv. réduite
DRAPEAU FRANCAIS
LES TAGS

LES ARTICLES ARCHIVES

LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS

novembre 2022
D L Ma Me J V S
« oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

No posts could be found that matched the specified criteria.

No posts could be found that matched the specified criteria.

Département

PYRÉNÉES-ORIENTALES : UN PROFESSIONNALISME ET UNE ACTION HUMANITAIRE QUI DÉPASSE LE CADRE NORMAL DU SERVICE

Lire également sur
https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/pfbid0nM31g4YyCyCagBRhFEyNahc6hgYowWRbeBbemBHMGmPVSerz7yWWVvC7rdUB6zqbl/
à partager largement
C’est avec beaucoup de pudeur et de modestie, marque de fabrique du « patron » des militaires des P.-O., que le Délégué Militaire Départemental Christophe Corréa recevait des mains du Préfet Rodrigue Furcy la médaille de la Sécurité Intérieure « option Bronze », remise au nom du Ministre de l’Intérieur, une récompense méritée et à la juste valeur de ce DMD toujours souriant et de bonne humeur, comme le soulignera le représentant de l’État dans un bref discours. Une cérémonie en très petit comité, c’est ainsi qu’il l’a voulue, limitée à sa famille, ses proches collaborateurs, les directeurs institutionnels des différents services de sécurité et une poignée d’amis triés sur le volet. Toute la presse n’était pas présente, nous y étions. Retour sur un temps fort. 
01UN SERVICE PARTICULIÈREMENT HONORABLE ET UN ENGAGEMENT EXCEPTIONNEL
Des mérites que rappelle Rodrigue Furcy pour celui qui est le Conseiller militaire de tous les Préfets qui se sont succédés, « investissement, engagement » et même « sacerdoce au service public pour des missions qui relèvent à la fois du cadre militaire mais plus généralement de la sécurité intérieure », soulignant fortement « le professionnalisme dont vous avez fait preuve tout au long de votre carrière (…) un service particulièrement honorable, notamment un engagement exceptionnel (…) l’action humanitaire et l’aboutissement d’une action ponctuelle et continue dépassant le cadre normal du service. C’est pour ces mérites là que mon prédécesseur a pris la décision de vous nommer, votre nomination a été effective au titre de la promotion du 14 juillet ». Soulignant que cette reconnaissance est justifiée par « de multiples et très nombreuses reprises, permettant un bon accompagnement de notre force sentinelle dans le cadre du dialogue civilo-militaire parfois un peu complexe qui nécessite un peu de liant, vous avez toujours été cet agent de liaison pour faire en sorte qu’on obtienne ce qui était nécessaire pour notre territoire ».
UN ÉLÉMENT EXTRÊMEMENT PRÉCIEUX
Le Préfet insiste particulièrement sur cette action de Christophe Corréa de mise en place des soldats de la force sentinelle anti-terroriste présente lors des dizaines d’évènements majeurs du département, comme les nombreux festivals et le passage du tour de France, une force sentinelle déployée en permanence dans les P.-O. depuis le 28 mai 2016, « un interlocuteur privilégié et apprécié des forces de sécurité intérieure » ajoute le représentant de l’État, qualifiant le Colonel « d’acteur majeur de la sécurité dans le département sur lequel l’ensemble du corps préfectoral peut s’appuyer en toute confiance et sécurité, c’est un élément extrêmement précieux ». Le rôle tenu par le brillant DMD dans la gestion de la tempête Gloria de 2018 est également rappelé, tout comme la préparation de la réponse opérationnelle et l’organisation de la Réserve (la Réserve Citoyenne dans les P.-O. est numériquement la plus importante de France) en assurant les exercices de sécurité civile, et enfin en préparant la gestion de crise si elle devait arriver. « On a sous votre autorité un dispositif qui est très robuste, entraîné et solide »
02DES QUALITÉS MORALES ET HUMAINES QUI SORTENT DU LOT COMMUN
Le plus important dans l’approche qu’on peut avoir d’un humain est bien la personnalité. Cette dernière est saluée par Rodrigue Furcy comme étant celle d’un homme doté d’un esprit collectif transmettant des ondes positives et la bonne humeur, « une bienveillance et une joie de vivre qu’on ressent dès qu’on est à votre contact, c’est ce que vous avez installé dans nos relations à tous, un état d’esprit qui permet de créer la cohésion et la bonne entente qui est remarquable ». Sans oublier un sujet qui lui tient tout particulièrement à cœur et sur lequel le Colonel est très engagé : sa relation avec le public et avec la jeunesse, pointant les qualités morales et humaines de ce DMD qui quittera ses fonction au printemps 2023 et à qui, pour toutes ces raisons, il ne sera pas simple de succéder.
SEULS DEUX MILITAIRES FIGURENT DANS LA PROMOTION DU 14 JUILLET
C’est un peu gêné que Christophe Corréa prend à son tour la parole, non pas, contrairement à d’autres en pareille circonstance devant un parterre de 200 convives supposés se pâmer devant le multi-médaillé, mais pour simplement rappeler qu’à son arrivée il s’était donné comme mission de donner toute son énergie au service de ce département, en particulier en récupérant cette Force Sentinelle dont il est très fier, il le peut légitimement, tout en mettant en avant le travail de tous ses camarades, « ça me rajeunit d’être sur le terrain, je passe l’été en patrouille avec Sentinelle sur les grands évènements ». Et de dire sa fierté d’être l’un des deux seuls militaires à figurer dans ces promotions du 14 juillet qui ne leur est habituellement pas réservée.
La parole est brève, l’homme est ému et n’est pas envahi par cet ubris démesuré qui habite quelques récipiendaires en quête de reconnaissance qui pourrait faire le bonheur des psychologues. Le colonel échappe heureusement à ce regrettable travers et mérite très largement l’honneur qui lui est fait.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
0003040506070809

PYRÉNÉES-ORIENTALES : LE PRAGMATISME SÉNATORIAL S’OPPOSE AUX KHMERS VERTS

L’avenir de l’eau :
une priorité absolue

C’est une constante au Sénat et une ligne de conduite suivie par une majorité ses élus, les Sénateurs ne font pas de politique politicienne, ils avancent avec pragmatisme sans les idéologies parfois mortifères que s’imposent certains de leurs collègues de l’Assemblée Nationale, ils amendent et étudient les dossiers au fond sans a priori, avec à la clé un rapport complet dont l’exécutif est supposé lire les conclusions. Et « éventuellement » en tenir compte… Espérons que ce soit le cas des travaux d’ampleur de la « délégation à la prospective » dont le Sénateur des Pyrénées-Orientales Jean Sol est membre et qui dresse un état des lieux aussi complet que possible de ce préoccupant sujet qu’est la pénurie d’eau redoutée et déjà vécue dans certains villages isolés dans la France rurale.
02 450
LES P.-O. PLUTÔT MOINS TOUCHÉES PAR LA RARÉFACTION DES RESSOURCES EN EAU
Tandis que d’autres politicards locaux sont plus préoccupés par leur devenir personnel, qui à une présidence, qui au Sénat en 2023, qui à faire de l’esbroufe à l’Assemblée Nationale, les Sénateurs Jean Sol (66), Catherine Belrhiti (57), Cécile Cukierman (42), réunis dans les P.-O. le 19 septembre, ont rencontré les agriculteurs et acteurs institutionnels concernés sous l’expertise de la Présidente de la chambre d’agriculture Fabienne Bonet dont le secteur d’activité est l’un des premiers concernés par la raréfaction redoutée de l’eau, même si, il faut le reconnaître, le département des Pyrénées-Orientales est plutôt moins impacté qu’une partie du reste de la France. Il est vrai que, comme le souligne Cécile Cukierman, le Département est très habitué aux périodes de sécheresse et a appris à gérer ses multiples ressources naturelles.
L’ENJEU FONDAMENTAL DE L’EAU PLACÉ TOUT EN HAUT DES PRIORITÉS DES POLITIQUES PUBLIQUES
Un rapport sur la gestion de l’eau à l’horizon 2050, une délégation à la prospective confiée à quatre sénateurs, avec déjà à ce jour l’audition d’une trentaine de personnes allant des experts, aux scientifiques, aux agences de l’eau et aux chambre d’agriculture, sans oublier les Présidents d’Inter-communautés comme ce fut le cas ce 19 septembre dans les Pyrénées-Orientales, un enjeu qui est au carrefour des problématiques environnementales, économiques et évidemment sociales. Une stratégie d’avenir avec des visions qui se confrontent, sur la sobriété ou sur les aménagements sur les retenues, le sénateur Sol appelant de ses vœux « un peu plus de liant entre tous les projets et surtout d’écoute entre les acteurs autour de l’eau, on avancerait beaucoup plus vite ».
LES AGRICULTEURS NE DOIVENT PAS ÊTRE LES SEULS À FAIRE DES EFFORTS
Les différents canaux d’irrigations et les jardins St Jacques ont fait l’objet de la visite de la délégation, la gestion de l’eau et des restrictions par les maraîchers ont nourri la réflexion de la délégation avec des échanges très concrets, Jean Sol insistant sur la nécessaire pise de conscience quant à l’aspect économique lié à la visibilité de la pérennité de la ressource, les jeunes « traînant des pieds » pour s’installer. Tout en rappelant que le focus ne doit pas être uniquement mis sur les agriculteurs mais que les efforts doivent aussi être faits par les collectivités locales, en particulier dans l’arrosage des ornements et végétations, mais aussi par le citoyen lambda avec l’arrosage des pelouses ou du remplissage des piscines.

S’agissant des canons à neige, l’accusation de dilapidation de la ressource est infondée, d’une part ils sont en amont des nappes et d’autre part ce pompage retourne dans la nature. La vraie problématique réside dans le fait qu’il neige moins, dans les décennies passées le stockage de l’eau et la fonte plus tardive permettait de sécuriser la ressource plus longtemps, c’est de moins en moins le cas.
PLUS OU MOINS D’EAU DANS LES P.-O. EN 2022 PAR RAPPORT AUX ANNÉES PRÉCÉDENTES ?
Fabienne Bonet est formelle « selon tous les interlocuteurs, il y a de l’eau, sans problème particulier avec l’eau potable cette année, aucune alerte dans aucune commune du département, c’est un signe important, contrairement à 2021 où à Corbère il avait fallu recharger la nappe phréatique par le canal d’irrigation agricole qu’il avait fallu arrêter, les barrages étaient en début de saison à un niveau bien supérieur à ce qu’ils étaient l’année précédente, on eu beaucoup d’eau en hiver, la pluviométrie s’est arrêtée ces derniers mois, les barrages ont permis de réguler tant sur l’Aggly que sur la têt, on a géré l’eau en s’imposant des restrictions, bien au-delà de ce la réglementation imposait. Sur le Tech, pas de barrage et les problématiques sont apparues très tôt et malgré ces problèmes on a réussi à passer la campagne d’irrigation jusqu’à la fin, alors qu’on a vécu un été extrêmement sec. On sait gérer grâce à ces restrictions et des économies, c’est ancestral chez nous. Mais il faut anticiper la suite et mobiliser de nouvelles ressources, que ce soit dans la réutilisation des eaux usées et stocker l’eau de pluie. Des projets de territoire basés sur le partage de l’eau ». « Cette idée de réutilisation des eaux usées s’impose à nous, il faut y aller » confirme Jean Sol.
ANTICIPONS !
Sur l’état des réseaux, « Il y a de nombreuses fuites d’eau sur certains de nos territoires » s’alarme Jean Sol qui regrette le manque d’anticipation sur de nombreux sujets. « Ce sont ces ruisseaux qui feront de grandes rivières, on a de l’eau mais jusqu’à quand ? » s’inquiète-t-il. « On parle de guerre de l’eau mais on n’en est pas loin. Anticipons, c’est aussi un des objectifs de ce rapport et nous veillerons à ce qu’il ne soit pas au fond d’un tiroir. Faisons confiance à nos élus qui connaissent le mieux leurs territoires. »

Le rapport de la commission sera remis fin septembre,
nous le publierons dans nos colonnes dès qu’il nous sera transmis.

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
CP JEAN SOL 19.02.22 (01) 650CP JEAN SOL 19.02.22 (02) 650

PYRÉNÉES-ORIENTALES : UN NOUVEAU PRÉFET EN TERRE CATALANE

ANCIEN PROCHE DU PRÉSIDENT OU PAS,
« JE SUIS UN PRÉFET DE LA RÉPUBLIQUE QUI TRAVAILLE DANS L’INTÉRÊT DU TERRITOIRE »

01.1 - RODRIGUE FURCY (COUV SITE 400)C’est mardi 23 août que Perpignan accueillait son nouveau préfet, avec un passage obligé par le Monument aux Morts de la ville-centre, un dépôt de gerbe et un salut républicain aux portes-drapeaux ainsi qu’aux élus venus prendre un premier contact avec le représentant de l’État qui aura pour tâche de régler quelques problèmes épineux du département, tels la sécurité et le chômage. La presse est reçue en tout premier dès 14h dans les jardins de la Préfecture, un accueil très simple et convivial qui commence par un problème majeur à résoudre : « Bon alors il y a une question très importante, qui prend des cafés, qui veut un verre d’eau ? » interroge Rodrigue Furcy, un instant transformé en maître d’hôtel. Le ton est amical, ce n’est pas grand chose mais cela laisse augurer de bonnes relations futures, directes et sans protocole d’un autre siècle tel qu’il a parfois pu l’être dans un passé récent. « Des relations où chacun est dans son rôle dans lesquelles il peut y avoir une certaine forme de fluidité et de confiance, pour ce qui me concerne, j’aurai à cœur d’être dans cet état d’esprit » indique-t-il dès sa prise de parole.
TRÈS RAPIDEMENT ENGAGÉ SUR LES QUESTIONS DE SÉCURITÉ
Un Préfet qui occupait la même charge à Tarbes dans les Hautes-Pyrénées, un département moins peuplé que les
P.-O. (480.000 contre 230.000 habitants), il s’agit donc pour cet homme de 41 ans d’une promotion et d’une marque de confiance de la part d’Emmanuel Macron qui l’a nommé et auprès de qui il a tenu le rôle de Chef de Cabinet Adjoint de 2017 à 2020. Des études à l’IEP de Rennes, l’ENA, un parcours de sous-Préfet, puis le Graal : l’Élysée pendant trois ans. Une arrivée dans le département marquée par « des indicateurs particulièrement signalés » tels la sécurité qui est le thème de communication du maire de Perpignan, pour ne pas parler de propagande électorale et populiste, le taux de chômage parmi les plus élevés de France (11,7%), même s’il a baissé de 3 points ces dernières années. La pauvreté est une « titre de gloire » dont la Terre Catalane pourrait bien se passer, « des sujets qui marquent quand on arrive dans le département, sur lesquels j’ai envie de beaucoup m’impliquer avec les acteurs du territoire ». Rappelant la re-nationalisation du RSA qui « offre des capacités à faire, mais aussi paradoxalement des difficultés de recrutement ». La gestion des ressources en eau, la gestion des espaces et des risques d’incendie sont pour le nouveau Préfet des défis importants sur lesquels l’État a des compétences particulières.
01 (400)DE TRÈS GROS FORTS RENFORTS POLICIERS, « UN CHANGEMENT D’ÉCHELLE TRÈS SIGNIFICATIF »
80 effectifs dès le mois de septembre ont été annoncés par le Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, le contour du plan de déploiement qui sera présenté avant la fin août est encore imprécis et en cours de calage, « une bonne nouvelle pour la DDSP66 qui va encore pouvoir renforcer son action pour la lutte contre les stupéfiants et sur la sécurité du quotidien qui s’inscrit dans une stratégie structurée de long terme, avec un impact sur le terrain en terme de visibilité, en particulier sur les différents points de deal ».
UN PRÉFET DE TERRAIN
Comme il l’affirme l’avoir été dans les Hautes-Pyrénées, Rodrigue Furcy arrive avec la volonté d’être « quelqu’un qui va beaucoup sur le terrain, c’est dans les échanges avec les acteurs qu’on voit la réalité des problèmes, il a un besoin de la présence de l’État et d’aller sur les sujets où il y a des attentes ». Mais aussi, affirme-t-il, la vérification de ce qui est décidé, pouvant laisser penser que le laxisme ne sera pas la marque de fabrique du locataire du Quai Sadi Carnot. « Quand on confronte les décisions à la réalité, il peut y avoir parfois quelques décalages ». C’est effectivement un mal bien français, quand on a parlé on croit qu’on a agi… Le terrain, voilà qui nous rappelle deux grands préfets de cette dernière décade, Josiane Chevalier et Philippe Chopin qui ont durablement marqué le territoire. Même si les mauvaises langues pourront voir tout autre que le hasard si les deux Préfets qui se succèdent était pour le premier tout droit venu de Beauvau et l’actuel récemment sorti de l’Élysée… « Le hasard c’est Dieu qui passe incognito » (Albert Einstein) ?
UN ESPRIT DE DIALOGUE
Le dialogue dans un cadre respectueux et républicain est le fil rouge du Préfet, « l’État ne peut pas travailler seul, il est important d’être dans cet état d’esprit de coopération avec les collectivités et acteurs du territoire ». Le cadre est posé et l’histoire en sera seule juge. Même si les mauvaises langues pourront voir tout autre chose que le hasard si les deux Préfets qui se succèdent en cette terre gagnée par la fièvre de la droite dure, étaient, pour le premier tout droit venu de Beauvau, et l’actuel récemment sorti de l’Élysée…
« Le hasard c’est Dieu qui passe incognito » (Albert Einstein) ?

Lire également sur
https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/pfbid0vJrMcoS1oFHdYCR6K898rypPX9CCTRdjk5Yibv6MzrqD5jFnrzY6WfhEvP9PeaRpl/
à partager largement

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
01.2 - COUV SITE (650)0203040506CV FURCY

PYRÉNÉES-ORIENTALES : LA PRÉSIDENTE DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL REÇOIT UNE DÉLÉGATION D’ÉLUS UKRAINIENS

C’est en présence d’une représentant de la Présidente de la Région Carole DELGA et des conseillers départementaux et régionaux, que la Présidente du Département Hermeline MALHERBE recevait mardi 23 août une délégation d’élus ukrainiens conduite par Hanna STAROSTENKO, 1ère adjointe au Maire de la ville de Kiev, Volodymyr KVURT, Conseiller régional de l’oblast de Lviv, président de la commission du budget et du développement socio-économique, Orest PECHENKO, adjoint au maire de la ville de Lviv, co-fondateur de l’organisation publique « Narodna samooborona Lvivshchyny » et VolodymyrPOPLAVSKYI, fondateur de l’organisation publique « Solidarité Médicale ».

01UNE ATTAQUE À PEINE VOILÉE CONTRE LE FRONT NATIONAL ET LE MAIRE DE PERPIGNAN
Cette réception s’inscrivait dans le cadre de la « Journée de la Paix et de la Solidarité » du 24 août 2022, en
hommage au peuple ukrainien organisée par l’association Alliance Occitanie Ukraine au Palais des Rois de
Majorque à Perpignan, avec le concours du Département des Pyrénées-Orientales et de la Région Occitanie.
Dans son discours (lire ci-dessous), Hermeline Malherbe rappelle que cette guerre « qui semblait appartenir à une époque révolue est un véritable drame humain », avec « des victimes par milliers et des populations forcées à l’exil ». Elle fait également référence aux camps de déportation dont celui de Rivesaltes est un symbole départemental.
Sans oublier le clin d’œil politique à ceux qui sont ses ennemis jurés, ici dans la ville-centre, dont les oreilles risquent de siffler, citant Romain Gary : « Le patriotisme c’est l’amour des siens. Le nationalisme c’est la haine des autres ».
« Prenons garde ! » ajoute-elle, « Les velléités nationalistes et belliqueuses n’ont pas disparu. Les nostalgiques des empires colonialistes n’ont pas disparu. À nous de faire en sorte qu’ils ne prennent pas le pouvoir ! ».
La hache de guerre n’est pas prête d’être enterrée en cette bonne terre capturée par le Front National…
LA FÊTE DE L’INDÉPENDANCE DE l’UKRAINE FÊTÉE DANS LES P.-O.
Le 24 août est le jour de la fête de l’indépendance de l’Ukraine. La fête nationale de l’Ukraine se déroule cette année six mois jour pour jour après le début de l’invasion russe. À cette occasion, le Palais des Rois de Majorque à Perpignan, propriété du Département des Pyrénées-Orientales accueille différents évènements où se rassembleront des ukrainiens et ukrainiennes des Pyrénées-Orientales et de l’Occitanie.

AU PROGRAMME :
– De 16h00 à 18h30 : scène ouverte où tous les ukrainiens pourront mettre à profit leurs talents de musiciens ou de danseurs ;

– À 18h30 : prise de parole des autorités ukrainiennes suivie de l’hymne national ukrainien ;
– À 19h00 : comédie musicale jouée par Caps Rivesaltes ;
– À 21h00 : concert de Jazz en Tech 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
01.1 - DISCOURS HERMELINE MALHERBE RÉCEPTION UKRAYNIENS CD 23.08.2202030405060708

PERPIGNAN : « PÈRE, PARDONNEZ-LEUR, ILS NE SAVENT PAS CE QU’ILS FONT »

Lire également sur à partager largement :

CÉRÉMONIE DE RÉPARATION
en présence de Mgr TURINI
Archevêque de Montpellier (ancien Évêque de Perpignan-Elne)

Ce n’est plus tout à fait Évêque de Perpignan-Elne et pas encore pleinement Archevêque de Montpellier que Monseigneur Norbert Turini accueillait les fidèles devant l’Église St François-d’Assise pour un exercice de pédagogie visant ceux qui auraient oublié leur parfois lointain Catéchisme : pourquoi cette cérémonie, comment se déroule-t-elle et surtout en quoi consiste cette « réparation » qui en était l’objet.

02REDONNER À L’ÉGLISE LA DIGNITÉ QU’ELLE AVAIT LORSQU’ELLE A ÉTÉ CONSACRÉE
En avant-bouche de l’homélie, Mgr Turini rappelle que lorsque une église est bâtie, pour qu’elle devienne un lieu Saint, elle doit être « dédicacée » (ou « consacrée »). Un peu comme un baptême ou une confirmation, il est procédé à une onction de Saint Chrême (mélange d’huile végétale et de parfum), une consécration de l’église manifestant qu’elle est un lieu Saint, un lieu intouchable. Lorsqu’une église est profanée, il ne peut plus y avoir de célébration jusqu’à ce que l’Évêque vienne faire la messe de « réparation ». Une église souillée et profanée dans laquelle un sacrilège a été commis, sa mission est de lui redonner sa dignité première.

Une fois les fidèles installés après être entrés en silence telle une procession pénitentielle, l’Évêque a alors procédé au rituel de purification, avec la bénédiction du Tabernacle qui a été forcé, l’Autel, la croix du Christ, ainsi les murs de l’église. Une différence notable pour cette cérémonie de « réparation » réside dans son dépouillement : pas de nappes, pas de fleurs, pas de cierges et le prêtre qui officie n’honore pas l’autel, pour marquer l’état de souillure dans lequel se trouve l’église avant de lui rendre toute sa dignité.
03NOTRE FOI EST TOUCHÉE EN PLEIN CŒUR
Dans son homélie, Mgr Turini rappelle que ce délit qui indigne la communauté Catholique « est une injure grave au mystère de notre foi, et touche non seulement les fidèles Chrétiens de cette paroisse que vous êtes, mais tous ceux du Diocèse ». Non sans préciser que le nombre de profanations augmente, rien qu’entre janvier et octobre 2021 ce sont 1380 crimes anti-religieux qui ont eu lieu dans des églises Catholiques. « Passées sous silence dans une indifférence générale. Oui nous avons le droit d’être en colère devant de tels actes ! »
Un rituel de « réparation » qui invite à prier en demandant le pardon des péchés. « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font » comme le fit Jésus sur la croix. « Nous Chrétiens, nous avons à demander pardon comme Jésus pour des gens qui ne demanderont pas pardon, nous avons, nous cette mission de demander au Père pour qu’il leur accorde, lui, son pardon pour des gens qui peut-être n’en ont rien à faire. Ça peut vous paraître curieux, voire scandaleux, mais ça fait partie des gènes de notre vie spirituelle ».
UN TÉMOIGNAGE CONCRET SOLIDARITÉ DES ÉLUS DE TOUS BORDS À GÉOMÉTRIE VARIABLE
Chacun aura noté que, en dehors de la Conseillère Départementale Isabelle Marchessan-de Noël et du Maire-Adjoint de secteur Xavier Braudry venus à titre privé sans représenter qui que ce soit, aucun élu n’a daigné faire le déplacement en solidarité avec l’Église Catholique comme ils savent si bien le faire lorsque de mêmes actes tout aussi indignes sont commis contre des Synagogues ou des Mosquées ! Deux poids deux mesure comme toujours ! 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
COUV0420220804_17541820220804_17543020220804_17543320220804_17584020220804_17593220220804_17595120220804_18002820220804_18000720220804_18004620220804_18021720220804_18043120220804_18050920220804_18053820220804_18073020220804_18170920220804_18384720220804_18390120220804_18400520220804_19022920220804_19073220220804_190738

PYRÉNÉES-ORIENTALES – « UNE ÉGLISE VIVANTE QUI TIENT SA PLACE DANS LA SOCIÉTÉ »

Monseigneur Norbert Turini,
Évêque de Perpignan-Elne,
nommé Archevêque de Montpellier

Il aura profondément marqué le Diocèse de son empreinte et tous ceux qui auront la chance de travailler avec lui, ou même simplement de le côtoyer brièvement à l’occasion de ses très nombreux déplacements sur le terrain ou visites pastorales tout au long de ces presque huit années passées dans les Pyrénées-Orientales. Au-delà de l’homme d’Église et de l’institution très codifiée qu’il représente, c’est avant tout le charisme, les qualités d’empathie et de grande générosité qui se sont imposées à tous dès le pied posé sur les terres catalanes. Il est de ces femmes et hommes que personne n’oubliera jamais dans le panthéon des personnalités gravées dans la mémoire collective, il y rejoint les Préfets Josiane Chevalier et Philippe Chopin, le Général Jean-Pierre Salle-Mazou patron du SDIS66, ou encore celui du Groupement de Gendarmerie le Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest, pour ne citer que les plus récents.

01 450LE NOUVEL ÉVÊQUE N’EST PAS ANNONCÉ AVANT 2023
Nommé Archevêque de Montpellier, il prendra ses fonctions le 23 octobre 2022, jusqu’à cette date il demeure « administrateur apostolique » du Diocèse de Perpignan-Elne, sa mission se limitera à « expédier les affaires courantes », sans décision majeure engageant l’avenir, jusqu’à la nomination ou l’ordination de son successeur, qui devrait intervenir plus rapidement que par le passé nous dit-on, le Nonce Apostolique souhaitant cette fois aller vite. Vite mais sans précipitation tout de même, ce ne devait pas être avant la fin du premier trimestre 2023, possiblement avant la semaine Sainte…
C’est à une heure de sa nomination officielle que Monseigneur Turini a tenu à recevoir la Presse à la Maison Diocésaine Parc Ducup, à remercier ces médias qui ont été selon lui un précieux relais de communication et à répondre à quelques questions de manière très informelle, directe et comme toujours chaleureuse.

NOTRE VIE EST FAITE DE DÉPARTS ET DE RECOMMENCEMENTS
Partir est un « arrachement », un « détachement », c’est ainsi qu’il qualifie son sentiment immédiat. « Quand on est détaché c’est qu’on a été attaché, au fil des années j’ai appris à connaître les catalans et leur caractère parfois un peu rugueux, je pars avec un pincement au cœur de laisser cette église diocésaine dans laquelle j’ai fait de mon mieux, dans laquelle je me suis investi dans un certain nombre de grands évènements, c’est un peu une forme de mort, qui se manifeste par de la peine. C’est un défi de partir à 68 ans dans un diocèse qui fait presque trois fois celui de Perpignan-Elne, notre vie à tous est faite de départs et de recommencements, ça nous aide à ne pas vieillir trop vite, c’est en ce qui me concerne à continuer à suivre le Christ là où il m’envoie. J’ai cherché de bonnes raisons de ne pas partir, le Nonce m’a laissé quelques jours de réflexion, résister ce n’est pas l’Évangile, il faut entendre l’appel du Christ qui me dit « viens, suis moi ». Et d’insister sur ses nombreuses rencontres avec le monde culturel, associatif, politique, du monde agricole, « j’ai découvert de belles personnes avec une belle humanité qui aiment leur territoire et veulent tout faire pour le développer. C’est une sainte relation entre l’Église et le monde, essayer de l’éclairer par la lumière de l’Évangile ».

J’AI ESSAYÉ DE VIVRE AVEC LES GENS
Les évènements joyeux ou tristes, Mgr Turini revient sur les drames de Millas et de Saint-Laurent de la Salanque qui l’ont profondément marqué, « on a essayé d’accompagner les familles comme on a pu, d’être présents sans s’imposer, de vivre avec ». Une église vivante qui tient sa place dans la société, apporter ce « plus » de l’Évangile, éclairer les consciences par les paroles de Christ, aider les gens et les accompagner, une Église au service des pauvres, tel a été le fil rouge qui a éclairé son chemin, rappelant les belles rencontres faites lorsqu’une fois par mois il est allé servir des repas aux gens de la rue, « beaucoup de jeunes qui sont dans la rue, c’est une goutte d’eau, mais ils sont tellement heureux de voir qu’ils sont accueillis avec humanité, c’est un oasis pour eux, manger mais aussi parler avec les accueillants ».

Une nouvelle et passionnante aventure pour Mgr Turini et une page blanche à écrire pour le Diocèse des Pyrénées-Orientales.

Lire également sur :https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/pfbid02iwrLCFDx1HFzZrmyUPJVSm3ckGLaUYZxsmqpSe7rucnXjNogvWiccQHmBLCYuxtRl/
à partager largement

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu
COUV 650CP MGR TURINI DÉPART 09.07.22 page 01 650CP MGR TURINI DÉPART 09.07.22 page 02 650

PYRÉNÉES-ORIENTALES – LÉGISLATIVES 2022 1er TOUR

« ON EST LÀ POUR GAGNER SUR DES BASES PROGRAMMATIVES DE RUPTURE »
La NUPES présente ses candidats à la presse
01 - TABLE CP 650

Top départ des Législatives, la campagne est officiellement lancée par Francis Daspe, « chef historique » de la France Insoumise et désormais coordonnateur de la « NUPES » (Nouvelle Union Populaire Écologique sociale), un acronyme qui prend la forme d’un barbarisme générant quelques moqueries de la part d’adversaires certainement envieux de l’impact politique et médiatique que prend cet attelage à priori improbable, le leader local présentait vendredi à la presse à la fois les représentants des formations politiques constituant la NUPES et les candidats, titulaires et suppléants, des quatre circonscriptions. Des candidats et des représentants des formations politiques motivés et survitaminés par la perspective d’une victoire possible dans au moins trois circonscriptions, la deuxième semblant en effet être une cause perdue et acquise au Front National, qui, au passage, a débarqué la Députée sortante Catherine Pujol qualifiée de « feignasse » par son patron et ami (ex ?) de 30 ans Louis Aliot, et remplacée par Anaïs Sabatini, actuellement adjointe au maire de Perpignan.

UN TRAIT DE GÉNIE DE MÉLENCHON
02 - FRANCIS DASPEDans un propos liminaire, Francis Daspe qualifie « Cet accord national signé entre 5 formations politiques, PCF, PS, EELV, Génération.s et LFI (comme) véritablement inédit. Il répond à une exigence et offre une perspective majoritaire qui contribue à mobiliser l’électorat de gauche et les catégories populaires ». Rappelons que ce programme partagé comporte 650 mesures concrètes qui font consensus entre les organisations signataires, programme que présentait à la presse Jean-Luc Mélenchon le 19 mai 2022, une vidéo que les lecteurs de Direct Sud Info peut visionner en suivant le lien : https://fb.watch/d8RmT_yTxZ/
Il rappelle que la NUPES permet d’offrir une perspective majoritaire « on n’est pas là pour témoigner, on est là pour gagner et gouverner la France, estimant en outre que J.Luc Mélenchon a eu « un trait de génie » en considérant ces Législatives comme le 3ème tour de la Présidentielle « avec la possibilité de m’élire 1er Ministre, Macron sera comme la Reine d’Angleterre sans pouvoir de politique intérieure » dit-il un peu ironique.

L’ÉCOLE : SACCAGÉE PAR CINQ ANNÉES DE BLANQUER
03 - Françoise FITTER 450Françoise Fitter, représentant le Parti Communiste intervient en premier, pour elle, c’est l’aspiration populaire à une rupture politique majeure qui a motivé la réalisation de ce rassemblement, « La dégradation des conditions de vie quotidienne et le démantèlement des services publics comme la santé ou l’école particulièrement malmenée alimentent les urgences sociales pour lesquelles le programme offre des solutions concrètes. Une opportunité à portée de vote pour tourner la page à cinq années de souffrance » ajoute-t-elle. « Un nouvel espoir est né » espère-t-elle.
Précisons que Françoise Fitter est également Vice-Présidente du Conseil Départemental PS dont la Présidente s’est rangée aux côtés de la Présidente de Région Carole Delga en ne soutenant pas la NUPES, ce qui selon elle ne pose pas à ce stade de difficultés politiques, même si elle estime que « ça ne devrait pas ».

04 - 450NOS ORGANISATIONS N’ONT PAS SU FAIRE L’UNION, CE SONT LES ÉLECTEURS QUI L’ONT FAITE
Salima Baaziz, pour « Génération.s » souligne la main tendue par La France Insoumise au lendemain du premier tour de la présidentielle, « La théorie des gauches irréconciliables était une fable que les résultats de la présidentielle ont invalidée. Ce qui compte, bien plus que les postures politiciennes, c’est la sincérité des convictions et la volonté d’améliorer la vie du plus grand nombre », rappelant que 650 propositions ont été faites, « on a plus en commun que de divisions » conclue-t-elle, après avoir tâclé Élisabeth Borne au passage « qui a « privatisé la SNCF et réformé l’assurance chômage« . 

05 - 450UNE 1ère MINISTRE ÉPHÉMÈRE ?
Pour Éric Vernis représentant Génération Ecologie, l’enjeu est bien les élections législatives des 12 et 19 juin, « Nous partons pour obtenir une majorité de députés de la NUPES afin de remplacer dans un mois la nouvelle 1ère Ministre Élisabeth Borne qui ne doit pas pouvoir appliquer ses projets de maltraitance sociale et d’inaction écologique, et qui restera la 1ère ministre la plus fugace de la 5ème République. On sent de la part des électeurs une véritable montée en puissance et un engouement qui sera décisif dès le 12 juin ».

DES TEMPÉRATURES DÉMENTIELLES
David Berrué, représentant EELV et candidat dans la 2ème circonscription très ancrée à droite, vise un double objectif au rassemblement, celui de la macronie et de « l’extrême-droite » « qui ne bénéficient chacun à leur manière que d’un vote de dépit. Imposer une cohabitation, c’est chambouler la logique de monarchie présidentielle d’une 5ème République aux abois, coupée du peuple », rappelant que l’Assemblée Nationale n’est qu’une chambre d’enregistrement, « il semblerait que 60% des français souhaitent une cohabitation, il n’y a pas que des mauvais souvenirs dans la dernière période de cohabitation ». Rappelant « l’urgence écologique, il fait des températures démentielles, plus de 10°au-dessus des moyennes saisonnières, on est les seuls à prendre les questions écologiques et sociales au sérieux, les plus riches ont vu leurs richesses multipliées par trois pendant la pandémie », réclamant un SMIC à 1500 €uros.

07 - DASPE-POUS - 450Jérôme POUS, candidat sur la 4ème circonscription, se dit très fier de cette Union, ce programme, il insiste sur la nécessité d’améliorer le pouvoir d’achat d’une majorité de la population. « On ne peut pas faire l’impasse sur l’augmentation des salaires et sur un autre partage des richesses », indiquait-il avant d’évoquer les urgences écologiques. « Les enjeux de la fin du mois et de la fin du monde procèdent d’une même logique : il faut lutter contre la recherche de profit pour une minorité allant à l’encontre de l’intérêt général ».

L’ÉCOLE EST L’AVENIR DU PAYS
06 - Nathalie CULLEL - 450Nathalie CULLELL, professeur à Font-Romeu (sans « e », elle y tient…), agrégée de lettres et candidate sur la 3ème circonscription, « portée par la ferveur qui est née de cette union et qui enthousiasme tout le monde » abondait dans le sens du déficit démocratique en évoquant les cahiers de doléances des Gilets Jaunes qu’elle a consultés en Préfecture « et ça j’y tiens » (…) « Ces revendications qui émanent de citoyens touchés par des politiques injustes, doivent nous servir de boussole. Les doléances ainsi exprimées ont vocation pour la plus grande partie d’entre-elles à passer dans la loi que les futurs députés NUPES voteront ». À son tour, Nathalie Cullell dénonce le démantèlement de l’éducation nationale, « c’est insupportable et c’est la clé de voûte de mon engagement politique, l’école est l’avenir du pays et étroitement lié à l’écologie, on est en train d’oblitérer l’avenir du pays en massacrant littéralement l’Éducation Nationale » conclue-t-elle avec une grande fermeté. « L’urgence est extrême, on peut gagner, il faut qu’on gagne ! » insiste-t-elle.

JEAN CASTEX 3ème DANS SA BONNE VILLE DE PRADES
François Ferrand, suppléant de Nathalie Cullell, élu sur une liste d’opposition à Jean Castex à Prades, « je connais la politique qu’il mène, il n’a pas su répondre ni à l’urgence sociale ni à l’urgence écologique », soulignant que la ville du 1er Ministre a voté en premier pour la liste de J.Luc Mélenchon et juste derrière pour celle de Marine Le Pen, « il n’a pas su convaincre les électeurs de sa propre ville ».  

EFFECTIFS SUR LE TERRAIN : RIEN DE CHANGÉ
Francis Daspe, qui ferraillera sur la 1ère circonscription, pour l’essentiel avec le Député LaREM sortant Romain Grau et avec la représentante du RN de Louis Aliot, Sophie Blanc, cette candidate distante et même hautaine qui ne juge pas utile de débattre sur les ondes tant elle en a peur de l’exercice, le débat n’étant pas dans l’ADN ni la culture de la maison, et encore moins de communiquer avec la presse, insiste sur l’urgence de renouer avec la souveraineté populaire et avec l’écologie « la planète se meure dans l’indifférence ». Cette circonscription est très incertaine et tout est possible, y compris l’élimination du Député sortant dès le 1er tour, ce qui priverait un représentant du département au Gouvernement dont il est très proche. À moins que le Guide Suprême soit nommé 1er Ministre après des législatives gagnées, ce qui, quand on prend le pouls de l’opinion publique, est loin d’être de la science fiction.

ROMAIN GRAU : DES EFFETS D’ANNONCE ?
S’agissant de Romain Grau, la question est posée concernant son bilan en matière de sécurité et de l’augmentation des effectifs police / justice sur le département, Francis Daspe estime « qu’il n’y a rien de changé, que ce sont de l’auto-persuasion et des effets d’annonce. Des phrases totales totalement creuses. En fait, il y a une baisse des effectifs sur le terrain ». Nathalie Cullel en admettant honnêtement « qu’il y a peut-être un peu plus d’effectifs » mais rappelle « qu’il y a un tel déficit et de suppressions de postes que ça ne compense pas ». Avec une demande unanime de retour à la police de proximité.

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
 

Listes des réunions publiques de la NUPES

1° circonscription : Lundi 23 mai à Perpignan Saint-Martin, mardi 24 mai à Toulouges, jeudi 2 juin à Perpignan Moyen-Vernet, mercredi 8 juin à Cabestany.

2° circonscription : Vendredi 27 mai à Canet-en-Roussillon, jeudi 2 juin à Perpignan Haut-Vernet, samedi 4 juin à Estagel, jeudi 9 juin à Rivesaltes.

3° circonscription : Lundi 30 mai à Saint-Estève, jeudi 2 juin à Ille-sur-Têt, mardi 7 juin à Angoustrine, mercredi 8 juin à Prades.

4° circonscription : Lundi 30 mai à Thuir, mercredi 1° juin à Elne, vendredi 3 juin à Céret, Argelès-sur-Mer (date à fixer).

Liste des candidats NUPES

1° circonscription : Francis DASPE (titulaire), Sylvie VENTURA-CID (suppléante)
2° circonscription : DAVID BERRUÉ (titulaire), Lola BEUZE (suppléante)
3° circonscription : Nathalie CULLELL (titulaire), François FERRAND (suppléant)
4° circonscription : Jérôme POUS (titulaire), Emmanuelle FRATANI (suppléante)

08 - GROUPE EXTÉRIEUR 650

09 - CULLEL-FERRAND - 650

10 - POUS-FRATANI - 650

11 - DASPE-VENTURA - 65012 - RÉUNIONS PUBLIQUES 3ème CIRCO - 650

PYRÉNÉES-ORIENTALES : TOURNÉE ÉLECTORALE D’ÉRIC DUPONT-MORETTI

Lire également sur à partager largement :
https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/7571105099596147/

« UNE VOLONTÉ FAROUCHE DE CONVAINCRE
CEUX QUI NE LE SONT PAS ENCORE »

01C’est à l’invitation du Député « La République En Marche » Romain Grau, candidat à sa succession sur la 1ère Circonscription aux prochaines Législatives de juin, que le Ministre de la justice et garde des sceaux a rendu une visite aux militants de son parti, avec un meeting semi-public dans une salle de 200 places bondée dans la zone de Technosud II. Cette réunion a été précédée dans la journée d’une déambulation en centre-ville et d’une rencontre avec les acteurs du tissu économique, les commerçants et artisans notamment, avant de tenir une Conférence de Presse au restaurant « Le Vienne » devant une poignée de journalistes départementaux. Une région et une ville qu' »Acquittator » connaît bien, « j’ai un lien privilégié avec Romain Grau qui me donne des nouvelles du pays régulièrement, j’y fais modestement un peu de vin et je amené suis à venir souvent, certains se souviennent également de mes incursions judiciaires en terre catalane ». 
EN CAMPAGNE JUSQU’AU BOUT
« Je ferai campagne jusqu’au bout tout en étant Ministre, ce matin j’ai signé un certain nombre de textes dont je ne peux pas vous parler puisque la réserve l’interdit » indique-t-il. Lors de cette visite à Perpignan, le soutien d’Emmanuel Macron affirme avoir beaucoup échangé « sur ce que nous avons fait », sur le chômage des jeunes, sur le programme d’Emmanuel Macron et celui de Madame Le Pen.

EMMANUEL MACRON VAINQUEUR DU DÉBAT ?
S’agissant du débat de mercredi soir, le ministre se dit convaincu qu’Emmanuel Macron a été plus convainquant que sa contradictrice, sur l’abaissement de la TVA qui serait mortifère pour le portefeuille des contribuables et surtout inefficace comme ce fut le cas avec son abaissement dans la restauration, il affirme qu’« elle hésite sur les chiffres », et plus généralement qu’« Emmanuel Macron a été d’une grande clarté, on sent chez lui l’homme d’État qu’il est et sa connaissance parfaite des dossiers ». Cinq ans d’exercice du pouvoir versus cinq ans à réviser et à se mettre au niveau, la différence est inévitable.
PAS DE COURTES PEINES COMME LE SOUHAITE LE RN
Concernant la délinquance évoquée lors de ce débat, le ministre affirme que l’initiative prise par les néerlandais sur la mise en place de très courte peines, « elle est au mieux une inexactitude et au pire un mensonge, le Magistrat de liaison avec qui j’ai pris attache m’explique que c’est le contraire de ce qu’explique madame Le Pen. Là non lus on ne veut pas de très courtes peines dont on sait qu’elles sont inefficaces, elle sont surtout génératrices de délinquants, là aussi elle nous raconte des histoires ». Revenant sur la polémique majeure touchant la constitution et la convocation d’un référendum, « Monsieur Aliot a osé dire que le Conseil Constitutionnel était un organe technique, que vont penser les sages des insertions réductrices de monsieur Aliot ? On ne peut pas tordre l’État de droit qui nous protège tous ! ». 
AVEC LE RN AU POUVOIR, UNE PRESSE MUSELÉE ?
La Députée RN Catherine Pujol aura également son heure de gloire, le ministre pointe du doigt son absentéisme chronique à la Chambre des Députés, « Allez donc lui demander combien de fois elle est à l’Assemblée Nationale ! ». Rappelant l’un de ses rares faits d’armes avec un dépôt de loi concernant le droit de la presse qualifié « d’hérésie » et l’interdiction pour les journalistes de faire état des Procès-Verbaux dont ils auraient connaissance, qui serait puni de deux années d’emprisonnement, « c’est sidérant ! S’ils venaient au pouvoir et si un tel amendement devait prospérer, il n’y a plus un journalistes judiciaires dans ce pays qui peut faire son métier ! Madame Le Pen a montré le peu d’égard pour les journalistes puisqu’elle les choisit, demandez à vos confrères de « La Voix Du Nord » comment ils sont reçus à Hénin-Beaumont… »« Je ne choisis pas les journalistes et je n’envisage pas de choisir » ajoute-t-il. 
02UNE RÉFORME MAJEURE TOUCHANT LES MINEURS DÉLINQUANTS
Sur le bilan de son action à la tête du ministère lui-même, le Garde des Sceaux met en avant la baisse de 30% des stocks (nombre de dossiers) grâce au recrutement de ce qu’il appelle des « sucres rapides », ces personnels judiciaires venus en renfort des Magistrats pour accélérer le traitement des affaires.
Sur la Pénitentiaire, le Ministre rappelle la rénovation des établissements et la création de 15.000 places, « très vraisemblablement 15.600 places nettes », avec un retard de construction dû au Covid, mais des structures sont déjà sorties de terre, en plus des centres pour mineurs délinquants « nous en construisons 21″.
Le Code de justice des mineurs est également évoqué, rappelant qu’auparavant une fois sur deux le mis en cause était jugé une fois qu’il était majeur, souvent trois ou quatre ans après le délit, « ça n’avait plus aucun sens. Soit ils étaient ancrés dans la délinquance, « même pas mal… », soit ils en étaient sortis et la foudre arrivait cinq ans plus tard ! Pas de sens pour eux, pas de sens pour les magistrats ou les greffiers. À présent on est sur des délais contraints, on a réformé l’ordonnance mythique de 1945 du Général de Gaulle, il a fallu quatre gardes des Sceaux pour le faire, maintenant on est dans un délai de 10 jours à 3 mois, maximum 9 mois, pour une décision de culpabilité et connaître la peine, avec entre les deux une procédure de suivi éducatif. Une réforme formidable entrée en application en septembre qui portera ses fruits ». 
LES FEMMES DIVORCÉES MIEUX PROTÉGÉES
Une autre réforme majeure a été votée, celle touchant la pension alimentaire des femmes dont le compagnon était condamné au versement et qui ne s’en acquittait pas, transformant la vie le l’ex compagne en parcours du combattant. Il fallait entrer en procédure, avoir un avocat, il faillait que le conjoint soit toujours à la même adresse, qu’il ne fasse pas appel, beaucoup de femmes découragées laissaient tomber. Aujourd’hui, la pension alimentaire est directement versée par la CAF sur présentation du jugement, l’autorité publique se charge directement du recouvrement forcé par les voies et moyens à sa disposition. « Une mesure issue du Grand Débat, le Président de la République à portée de compliments et à portée de baffes s’est remonté les manches et l’a faite, il y en a peu qui font ça, moi je n’en connais pas un seul » affirme le Ministre.
L’AVENIR POLITIQUE D’ÉRIC DUPONT-MORETTI ?
Toujours ministre, candidat à la députation dans le Nord ou ailleurs ? « Ce n’est pas à l’ordre du jour, je suis concentré sur l’Élection Présidentielle ». On n’en saura pas plus, même si le sourire énigmatique laisse penser à une piste dans ce sens. Plus que trois jours à subir l’insoutenable suspens, la foule énamourée y survivra-t-elle ?
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
redaction@directsud.eu
Lire également sur :
https://www.facebook.com/DirectSudActu
0304
Alain GOT, Maire de St Laurent-de-la-Salanque qui est de toutes les réunions publiques LaREM
Alain GOT, Maire de St Laurent-de-la-Salanque qui est de toutes les réunions publiques LaREM
06COUV 650

 

PERPIGNAN : GRÈVE DE LA POLICE MUNICIPALE DE NUIT

POLICE MUNICIPALE DE NUIT EN GRÈVE

PRINCIPALES REVENDICATIONS :
« Revalorisation des salaires » et « absence de dialogue constructif ».

Comme d’habitude, le pouvoir est exercé par le maire Louis Aliot en solitaire ou presque, ceux qui osent s’opposer aux décisions ou absences de décisions, c’est la porte ! Comme au FN au temps où l’actuel 1er magistrat de la ville était Directeur Général du parti de Jea-Marie Le Pen, voilà qui n’étonne personne… Lamentable !

À LIRE ÉGALEMENT ET À PARTAGER SUR FACEBOOK :
https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/7131457310227597/

Alexis BASTIDE – Rédacteur-en-chef adjoint Direct Sud Info
a.bastide@directsud.eu
PM PPN - Préavis de grève Nuit - CP 23.01.22 (650)

PRÉSIDENTIELLE 2022 – RASSEMBLEMENT NATIONAL : DESCENTE AUX ENFERS PROGRAMMÉE ?

Lire également sur
https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/6472413389465329/
à partager largement

PRÉSIDENTIELLE 2022
RASSEMBLEMENT NATIONAL :
DESCENTE AUX ENFERS PROGRAMMÉE ?

Les enquêtes d’opinion semblent montrer une très nette baisse des intentons de votes en faveur du Rassemblement National et une montée en puissance de celles en faveur d’Éric Zemmour, qui lui, n’a toujours pas déclaré sa candidature.
UNE ÉQUATION À PLUSIEURS INCONNUES
Les sondages, faut-il le rappeler, ne sont qu’une photographie prise à un instant « T », la présidentielle se jouera dans 7 mois, tous les candidats ne sont pas déclarés, bien des évènements peuvent survenir dans le monde et en France ! Tant de facteurs qui rendent l’interprétation de cette équation à plusieurs inconnues hautement périlleuse et relève encore à ce jour de la politique fiction…

Aussi, à ce jour, nous ne nous hasarderons pas à parier sur tel ou tel, les derniers scrutins devant servir d’exemple en invalidant de manière nette tous les pronostics « avisés ». Sans parler de possibles manipulations venues d’ici ou là, y compris des sortants.
FAUT-IL POUR AUTANT NÉGLIGER CES INDICES GRAVES OU CONCORDANTS ?
Pour autant, faut-il faire l’autruche ? Le Rassemblement National, pour ne parler que de lui, a péché comme trop souvent par arrogance, certain de gagner haut la main plusieurs régions et de nombreux cantons, il a baissé la garde et considéré les indices favorables comme acquis, probablement aussi pollué par des sondages très optimistes, qualifiés de farce lorsqu’ils lui sont défavorables et de bible absolue lorsque la boule de cristal va dans le sens du vent, de son vent.

Que nenni, que l’on regarde les chiffres par tous les bouts, aucune région et cantons gagnés, et une moitié de voix perdues.
LES PYRÉNÉES-ORIENTALES : UN CAS D’ÉCOLE
Les P.-O. ont vu la ville-centre, Perpignan, basculer dans l’escarcelle du RN, avec à sa tête Louis Aliot qui en devint officiellement Maire en juillet 2020, avec retard, crise du Covid oblige. Mais seulement 7ème Vice-Président de la Communauté de Communes, lui qui ne concevait d’être Maire qu’à la condition d’en être également le Président, certain d’un coup de foudre lors de son élection. Il n’en fut rien et il devra faire avec tout au long de son mandat, ou plus exactement tant qu’il ne déclarera pas officiellement courir un autre cheval, celui de septembre 2022… La stratégie est claire : comme personne n’est en capacité de gagner quelque élection que ce soit, le chef sioux va au front puis laisse sa place à un « collaborateur » obéissant. Après tout pourquoi pas, cette technique en vaut une autre, si on met de côté le respect dû aux électeurs… La firme d’abord !
GRAND CHELEM ? EN RÊVE ALORS !
Quant aux Régionales et aux Cantonales, la certitude de faire le « Grand Chelem » était telle que la communication a été une catastrophe, un site Internet déplorable, pas ou peu de réunions publiques même à faibles jauge, et surtout et en dépit de nombreuses demandes à différents niveaux hiérarchiques y compris au sommet, impossible d’obtenir la liste des candidats tant aux Régionales qu’aux Départementales ! La presse, largement méprisée et souvent insultée, aurait dû se transformer en Sherlock Holmes, Direct Sud Info s’y est refusé et n’a fait qu’avec le peu dont il disposait.
DSI n’a rien perdu, le RN a tout perdu… Au moins, rendons-lui hommage, lorsque Marie-Thérèse Costa-Fesenbeck gérait la communication, les choses étaient faites et bien faites, avec comme remerciements tous ses effets personnels déposés à la porte de son bureau au lendemain des Régionales 2015 qui avaient pourtant vues de nombreux élus siéger à Toulouse, ou Montpellier, on ne sait plus trop…
Confondre « communication » et « propagande » est la même erreur que de confondre « populaire » et « populisme » ou encore « bienveillance » et « démagogie »… C’est une habitude mais c’est leur affaire.
DES CHIFFRES INCONTESTABLES :
(toujours en nette évolution)
ZEMMOUR 183.915 vues VS BARDELLA 273 vues
De notre côté, nous nous sommes « amusés » à reprendre les chiffres des « personnes touchées » par notre seule page FaceBook (https://www.facebook.com/DirectSudInfo) dont les captures d’écran sont jointes à cet article, sans tenir compte de ceux du site
www.directsud.eu. Et c’est édifiant :
NOTA :
Ces chiffres sont NETS Direct Sud Info. Les vidéos sont téléchargées sur nos disques durs avant la publication sur nos supports et ne se cumulent avec d’autres partages.
– CHIFFRES ZEMMOUR du 29.09.21 (1er) : 12.251 personnes touchées (https://fb.watch/8uKSjurO3f/)
– CHIFFRES ZEMMOUR du 29.09.21 (2ème) – 20.775 personnes touchées (https://fb.watch/8uKVf78fiv/)
– CHIFFRES ZEMMOUR du 26.09.21 : 88.600 personnes touchées (https://fb.watch/8uLjt3SBFd/)
– CHIFFRES ZEMMOUR du 21.09.21 : 183.915 personnes touchées (https://fb.watch/8uLmh6hd-L/)
– CHIFFRES BARDELLA du 21.09.21 : 499 personnes touchées (https://fb.watch/8uLnFDqSww/)
– CHIFFRES BARDELLA du 14.09.21 : 273 personnes touchées (https://fb.watch/8uLt4iwhi8/)
– CHIFFRES ZEMMOUR du 13.09.21 : 181.882 personnes touchées (https://fb.watch/8uLv73Ftbj/)
– CHIFFRES ALIOT du 09.09.21 : 443 personnes touchées (https://fb.watch/8uLxF3tfYq/)
– CHIFFRES ALIOT du 10.08.21 : 176 personnes touchées (https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/6156238527749485/)
– CHIFFRES MARINE LE PEN du 21.07.21 : 569 personnes touchées (https://fb.watch/8uLL0-X0xi/)
Sans parler de nombreuses autres publications ou vidéos de Didier Raoult ou encore cette émouvante vidéo de Julien Pearce témoignant au lendemain de l’attentat du Bataclan en 2015 qui caracolent tous dans les mêmes eaux :
– CHIFFRES DIDIER RAOULT du 07.09.21 : 44.616 personnes touchées (https://fb.watch/8uLC0kLMZ9/)
– CHIFFRES JULIEN PEARCE du 07.09.21 : 42.107 personnes touchées (https://fb.watch/8uLzLP4THV/)
Tout cela n’a rien d’un sondage, bien-sûr, mais tout de même : LOUIS ALIOT réalisait des scores entre 5 et 25.000 vues encore l’an dernier à chaque publication, ÉRIC ZEMMOUR fait à présent … DIX À VINGT FOIS PLUS et lui dix fois moins ! 
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu
01 - CHIFFRES Z 29.09.21 - 12.25102 - CHIFFRES Z 29.09.21 - 20.77503 - CHIFFRES Z 26.09.21 - 88.60004 - CHIFFRES Z 21.09.21 - 182.91505 - CHIFFRES BARDELLA 21.09.21 - 49906 - CHIFFRES BARDELLA 14.09.21 - 27307 - CHIFFRES Z 13.09.21 - 181.88208 - CHIFFRES ALIOT 09.09.21 - 44311 - CHIFFRES ALIOT 10.08.21 - 17612 - CHIFFRES MLP 21.07.21 - 56909 - CHIFFRES JULIEN PEARCE 07.09.21 - 42.10710 - CHIFFRES RAOULT 07.09.21 - 44.616

 

COVID : INDIEN

Lire également sur
https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/6009532555753417/
à partager largement


« TOUJOURS PRÉFÉRER L’HYPOTHÈSE DE LA CONNERIE
À CELLE DU COMPLOT 
LA CONNERIE EST COURANTE,
LE COMPLOT EXIGE UN ESPRIT RARE »

Lundi à 20 heures le Président Macron fera une adresse au bon peuple de France. Lorsqu’il s’exprime c’est habituellement pour annoncer de mauvaises nouvelles. Il se dit qu’il divulguera de nouvelles mesures coercitives pour « combattre » le variant indien renommé Delta.
Lire la suite…

Par Philippe Coulard
Éditorialiste santé publique www.directsud.eu
phc.santepublique@directsud.eu
redaction@directsud.eu

INDIEN

PERRINE ET LE CONGRÈS

LE FEUILLETON DE L’ÉTÉ
LA PURGE

Par Philippe Coulard
Éditorialiste santé publique www.directsud.eu
phc.santepublique@directsud.eu

redaction@directsud.eu

Lire également sur :
https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/5967487236624616/
à partager largement
http://www.directsud.eu

 NE MANQUEZ PAS LE PROCHAIN ÉPISODE
SAMEDI 10 JUILLET 2021 :
« LE PSY ET PERRINE, VIVEMENT LES VACANCES ! »

PERRINE ET LE CONGRES (700)

Philippe Coulard
Éditorialiste www.directsud.eu

PYRÉNÉES-ORIENTALES – ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES 2021

Lire également sur https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/5934748799898/
à partager largement 

UNE ALTERNANCE AU SERVICE DE TOUS LES HABITANTS…
…SANS SECTARISME

Conférence de presse de l’équipe des candidats « Les Républicains » menée par le Sénateur Jean Sol

 DÉFIANCE ENVERS LES POLITIQUES ET DE LA POLITIQUE POLITICIENNE
« Tous les mêmes », « Ils font des promesses pendant les campagnes et quand on a besoin d’eux ils ne sont pas là », « Ils n’améliorent pas notre quotidien », « On ne les voit que quand les échéances électorales arrivent »… Voilà ce que l’équipe de campagne « Les Républicains » a pu entendre sur le terrain tout au long de la campagne. Rien de très original, c’est partout le même reproche quand ce n’est pas un dégoût non dissimulé à l’égard de la classe politique totalement dévaluée, avec une sanction immédiate : 66,74% d’abstention pour ce 1er tour des Départementales et Régionales ! Dans les Pyrénées-Orientales, s’y ajoute une lassitude de la gestion de la majorité socialo-communiste aux commandes depuis 23 ans. Ça c’est pour le constat des Catalans sur un territoire qui compte un taux de chômage de 14%, 23.430 allocataires du RSA, 115.000 allocataires CAF et un actif sur deux qui bénéficie de la prime d’activité dans un département dont le nombre de personnes de plus de 75 ans va doubler d’ici 20 ans, transition de vieillissement et de situation de handicap qui, selon la tête de liste Jean Sol, ne serait pas anticipée par l’équipe de la Présidente PS sortante Hermeline Malherbe.
UN CONSTAT : LES ENTREPRISES MISES DE CÔTÉ
Autre reproche, celui des entreprises qui se sentent « occultées depuis de nombreuses années », entreprises qui sont pourtant pourvoyeuses d’emplois et de développement économique. Pour y répondre, la future majorité propose la création d’une « Agence d’attractivité et de développement économique et touristique » avec les chefs d’entreprises au cœur du dispositif. Même si, et Jean Sol le reconnaît bien volontiers, l’économie ne relève pas de la compétence du Département mais de la Région, elle aussi Socialiste. « Les difficultés du Département ne sont pas une fatalité et nous ne pouvons pas nous résigner face à ces constats, nous pouvons faire de la politique autrement » affirme le Sénateur Sol. « Notre objectif est de donner un nouveau souffle à notre département et lui donner toute l’attractivité qu’il mérite » ajoute-t-il.
UNE ÉQUIPE D’ÉLUS EXPÉRIMENTÉS SANS SECTARISME
Pour mettre en place le changement, des élus de proximité, maires, adjoints et Présidents d’Inter-Communalité dont le Président de Perpignan Méditerranée Robert Vila et celui de Sud Roussillon Thierry Del Poso qui « démontrent chaque jour leur savoir-faire », mis à rude épreuve pour gérer les effets de la crise sanitaire, qui n’a probablement pas dit son dernier mot. Jean Sol se dit persuadé que cette équipe déjà en responsabilité, « unie déterminée et motivée », sera immédiatement efficace pour y répondre dans la limite des compétences du Département, avec « la volonté de servir et non de servir, tous ses habitants, j’insiste bien, tous ses habitants sans exception », martèle la tête de liste. C’est la moindre des choses, dire le contraire aurait paru un peu… décalé ! Et surtout « sans sectarisme » insiste-t-il. « Nous avons assez souffert de sectarisme ! ». 
UNE SITUATION ÉCONOMIQUE ET TOURISTIQUE CATASTROPHIQUE : 6 ANS DE PLUS ?
Co-listier, Maire de St Cyprien, Président de la Communauté de communes « Sud Roussillon » et Conseiller Départemental sortant, Thierry Del Poso est bien placé pour faire ce constat. Le risque qui se dessine est que la majorité sortante se retrouve… sans majorité pour la prochaine mandature, contrainte de cohabiter avec « Les Républicains », ce qui est le moindre des problèmes, mais surtout avec le Rassemblement National qui pourrait bien engranger plusieurs élus au terme de ce 2ème tour. Quand on connaît l’ouverture d’esprit de la Présidente sortante, à supposer qu’elle soit reconduite, l’exercice pourrait bien s’avérer plus sportif qu’elle ne l’imaginait.
De gauche à droite : Armande Barrère, Jean Sol, Robert Vila et Thierry Del Poso (TDP)
De gauche à droite :
Armande Barrère, Jean Sol, Robert Vila et Thierry Del Poso (TDP)
TRAVAILLER EN BONNE INTELLIGENCE AVEC TOUS LES ÉLUS
TDP s’y engage : « Nous souhaitons travailler avec l’ensemble des élus issus des urnes, à la condition qu’ils acceptent le capitanat de Jean Sol et qu’ils soient dans la même philosophie générale ». Peut-être est-ce là un peu trop demander aux caciques socialo-communistes qui ne sont guère dans cette dynamique ? « Par principe, nous sommes des humanistes et nous l’excluons aucun électeur. Il n’y a pas de sous-élus parce qu’ils auraient telle étiquette de gauche, il n’y a pas de sous-électeurs, et si nous pouvons tendre la main à l’ensemble des élus qui vont sortir des urnes pour se mettre derrière notre projet, quitte à l’amender pour tenir compte du résultat de ces urnes, nous travaillerons en bonne intelligence dans cette philosophie. Aucun élu n’est exécrable à nos yeux, s’il y a des élus, c’est qu’il y a des gens qui se sont reconnus derrière leurs projets ! Nous n’avons pas la prétention de détenir la vérité, nous avons la prétention de travailler avec tout le monde. Un parti le département, un chef : Jean Sol ».
« FAIRE DE LA POLITIQUE AUTREMENT »
« Cela passera par mettre fin à ce sectarisme, il suffit que l’un d’entre-nous fasse une proposition pour qu’elle soit rejetée, il y a de bonnes idées partout », poursuit Jean sol, ce que confirme Lady Armande Barrère, Adjointe au Maire de Canet et Conseillère sortante : « Il y a de bons projets partout, pas que des projets de gauche ou de droite, il y a des projets d’intérêt général pour le département ». « C’est ce qui nous différencie des autres équipes » poursuit le chef de file. Quant au Maire de St Estève et Président de la Communauté Urbaine Robert Vila, il ne peut que constater ce qui est aisément vérifiable par tous : « On parle souvent de sectarisme, je vous invite à regarder l’ensemble des Conseils du Département les six dernières années, vous avez des communes qui ont deux lignes dans les soutiens (Subventions du Département – NDR), et puis vous avez des communes qui ont des pages entières, il faut arrêter, c’est de l’argent public, il faut soutenir tout le monde, soutenir tous les projets ». La Commune de Pollestres est particulièrement lésée quant aux subventions, ou plutôt leur absence, l’ancien Maire Daniel Mach s’est battu contre cette discrimination depuis l’arrivée des socialistes à la tête du Département, Député RPR/UMP haut en couleurs, il n’entrait pas dans le champs de vision des présidents successifs…
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu

NOTE DE LA RÉDACTION :
CANDIDATS NON PRÉSENTÉS
La rédaction ne peut confirmer qu’une seule chose, sans prendre parti sur le fond des programmes : seules les listes « Les Républicains » menée par Jean Sol et « LFI » menée par Francis Daspe ont eu la correction de présenter leurs candidats à la presse, donc aux électeurs, le Parti Socialiste et surtout le Rassemblement National brillent par leur absence sur ce point, en dépit de plusieurs relances, ce dernier confondant de plus en plus communication et propagande ! Les candidats ? Chuuut, top secret ! Pas assez présentables ? Résultat : 3 millions d’électeurs perdus entre 2015 et 2021, le principal parti concerné devrait se reconnaître ? Les électeurs indécis ont répondu par le mépris à ce mépris, et ce n’est qu’un juste retour des choses…

PYRÉNÉES-ORIENTALES ELNE : NOUVELLE ENCLAVE CATALANE ?

Nicolas GARCIA, maire d’Elne affiche ses ambitions  :
« Je veux prouver que le communisme ne mène qu’à une (double) impasse » 

Communiqué de Thierry Del Poso, Maire de Saint-Cyprien et Président de « Sud Roussillon »

Lire également sur
à partager largement

Thierry Del Poso, Maire de St Cyprien, Président de "Sud Roussillon" et Conseiller Départemental des P.-O.
Thierry Del Poso, Maire de St Cyprien, Président de « Sud Roussillon » et Conseiller Départemental des P.-O.

Plus fort encore que Raymond DEVOS, plus audacieux que Pierre DAC, Nicolas GARCIA, maire d’Elne, a-t-il l’intention de débuter une carrière de comique-troupier ? C’est la question que se posent les habitants de Saint-Cyprien et de Latour Bas Elne qui viennent de se voir interdire l’accès de leur commune par le maire d’Elne, aussi bien pour en sortir que pour y rentrer. « Sacré Charlemagne ! » disait la chanson, mais elle a inspiré notre édile. Car Charlemagne, c’est le nom de la rue qui relie Elne, Latour Bas Elne et Saint-Cyprien ; elle traverse et dessert les trois communes. On s’est d’ailleurs demandé si Nicolas GARCIA avait eu des problèmes scolaires dans sa jeunesse, pour qu’il puisse à ce point entretenir une telle animosité à l’égard de celui qui a « inventé l’école ».

UNE PROUESSE D’INCOHÉRENCE !
Explication : Dans un délire inexplicable, notre ami Nicolas Garcia a décidé de flanquer des sens interdits à chaque bout de la rue de Charlemagne. Nous voilà donc avec une rue en sens interdit des deux côtés. Mais l’histoire est encore plus troublante : notre sympathique maire d’Elne, lui, met des sens interdits « à chaque bout du bout », comme disait Raymond Devos.

Nicolas Garcia, Maire Communiste d'Elne
Nicolas Garcia, Maire Communiste d’Elne

Problème : comme Elne n’est ni le centre du monde, ni l’endroit où commence et finit l’univers, la fameuse route de Charlemagne, elle, ne s’arrête pas aux frontières imaginaires de la ville d’Elne. Elle, poursuit son chemin sur le territoire des communes voisines.

Résultat : une prouesse d’incohérence que le monde entier va nous envier. Après 600 mètres de parcours sur cette fameuse route, trône un panneau sens interdit, surgissant au milieu de nulle part, avec aucune possibilité de faire demi-tour ni de tourner à droite, ni de tourner à gauche, puisqu’il n’y a pas d’autre possibilité que… de continuer son chemin.

Plus surréaliste encore, des entreprises et des habitants se retrouvent au milieu de cette quatrième dimension avec aucune possibilité réglementaire de recevoir la visite de leurs clients ou de leurs familles.

UNE INNOVATION TOURISTIQUE ?
Jumelage programmé avec l’Absurdistan ? Moyen de renflouer les caisses de la ville grâce aux juteux procès verbaux en perspective ? Probablement que des générations de scientifiques vont devoir se pencher sur cette étrange décision qui a (mal) inspiré notre nouveau « sheriff de Nottingham ». D’autant que cette initiative a été prise sans la moindre concertation courtoise avec les communes voisines. Sans doute que, du fait de ses convictions, Nicolas se méfie de ce qui peut s’apparenter à un programme commun. À moins qu’il ne faille plus simplement se contenter de l’explication d’Henri Kissinger qui nous enseignait : « quand on ne sait pas où on va, tous les chemins mènent à nulle part. »

 N.B. même si cette histoire prête à sourire, la ville de Saint-Cyprien a bien entendu déposé un recours en annulation de cette mesure, considérant qu’il était inacceptable que des habitants voient leur qualité de vie autant perturbée et qu’ils soient par ailleurs verbalisés sans états d’âme, sur la foi d’une décision manifestement illégale.

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu

MUNICIPALES DE PERPIGNAN : UN SYSTÈME PRÊT À TOUT POUR SA SURVIE ?

Par OLIVIER AMIEL

Un réquisitoire sévère d’Olivier Amiel contre Michel SITJA, qui connaît bien le système mis en place par l’ancien, Directeur de Cabinet du Maire sortant…

« Il ne me paraît pas très étonnant qu’une plainte soit déposée contre le directeur de l’Office Public d’Habitat Perpignan Méditerranée (OPH-PM). Même s’il faut respecter la présomption d’innocence, je ne serais pas plus étonné si celle-ci aboutissait.
Membre du conseil d’administration de l’OPH-PM j’ai démissionné le 1er janvier 2019…
J’ai peu de doute sur la réalité de la confusion des genres et des interventions politiques pratiquées par le directeur de l’OPH-PM pendant la campagne électorale au profit du maire sortant dont il a été le directeur de cabinet.
Il est primordial de ne pas priver les électeurs de leur liberté totale de choix.
C’est dans ce sens que je n’ai pas appelé au prétendu front républicain, extincteur du débat public et alibi moral pour imposer de voter dans un seul sens.
C’est dans ce même sens qu’il serait antidémocratique de laisser faire des pratiques clientélistes par le biais notamment d’un chantage immonde à l’attribution de logements sociaux.
Mais attention : ce système de compromission politique que je n’ai eu de cesse de critiquer pendant la campagne crée ses propres anticorps quand il est menacé.
C’est pourquoi la période que nous traversons rappelle l’entre deux tours de l’élection de 2008 au cours de laquelle le système, prêt à tout, a joué sa survie en débouchant sur la fraude « à la chaussette »…
L’élection de dimanche ne doit pas être entachée par des pratiques indignes de notre démocratie !
Olivier Amiel
Conseiller municipal et communautaire LR de Perpignan »
Olivier AMIEL JUIN 2020 650

SAINT-CYPRIEN : INSTALLATION CHAMPÊTRE DU NOUVEAU CONSEIL MUNICIPAL

Lire également sur
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=4098697746836917&id=1318607614845958
à partager largement

Règles sanitaires obligent, c’est dans le gymnase du Grand Stade « Les Capellans » que le premier conseil Municipal dit « d’installation » s’est tenu lundi 25 mai 2020. En plus de la presse, grands témoins de ce temps fort, seules dix personnes ont été autorisées à occuper les bancs du public.
À peine l’appel fait des Conseillers élus ou représentés, l’assemblée passe aussitôt à l’élection du Maire, sans surprise c’est Thierry Del Poso qui occupera le fauteuil de 1er Magistrat, recueillant 27 voix contre 3 voix pour Ange Garcia qui a tenté de rafler la mise au nom du Rassemblement National, évidemment avec fort peu d’espoir d’aboutir.
La CHARTE DE L’ÉLU LOCAL est quant à elle remise à chacun avec une lecture partielle faite par le Maire réélu.
Avant de revêtir l’écharpe tricolore, Thierry Del Poso a remercié « ceux m’ont fait confiance aujourd’hui et surtout celles qui ont fait confiance à notre liste, on peut penser que le résultat positif est dû non seulement à la qualité de la liste, mais également au bilan de l’équipe qui a précédé sur lequel nous nous sommes en partie appuyés », exprimant une « pensée émue » pour les élus de la précédente équipe, dont le mandat a pris fin pour diverses raisons. « Nous allons nous attacher à travailler en toute complémentarité avec la majorité issue des urnes ou des groupes minoritaires, dans le respect des règles démocratiques » tient-il à ajouter.
Même s’il est possible de le porter à 9, le nombre d’adjoints est fixé à 8 avec une élection immédiate à bulletins secrets, les délégations seront quant à elles votées lors du prochain Conseil Municipal :

– Nathalie PINEAU
– Thierry LOPEZ
– Pascale GUICHARD
– Thierry SIRVENTE
– Anne-Marie PEGAR-BOIX
– Dominique ANDRAULT
– Marie-Claude PADROS
– Jacques FIGUERAS

Légendes :
1 – Le nouveau Maire Thierry Del Poso
2 – Minute de silence en hommage aux décédés du COVID-19
3 – Élection du Maire
4 – Vote de Carole Del Poso
5 – Nathalie PINEAU, plus que probable future 1ère adjointe
6 – Élection des adjoints. La presse était partiellement invitée à ce temps fort,  certaines stations voisines, fidèles aux traditions, n’ayant pas les mêmes civilités ! La presse sert trop souvent « d’idiots utiles », recevoir mais surtout ne jamais rien donner…
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu

Le nouveau Maire Thierry Del Poso 650Minute de silence en hommage aux décédés du COVID-19 650Élection du Maire 650Vote de Carole Del Poso 650Nathalie PINAULT, plus que probable future 1ère adjointe 650Élection des adjoints. La presse était partiellement invitée à ce temps fort 650

CANET-EN-ROUSSILLON, 10 ANS DÉJÀ – APPELEZ-MOI ARLETTE !

Lire également sur
https://www.facebook.com/1318607614845958/posts/4048944771812215/
à partager largement

10 ans déjà qu’Arlette Franco a quitté les canétois, un peu plus même puisqu’elle s’est éteinte chez elle le 31 mars 2010, même s’il nous a été confié que partir un 1er avril ne lui aurait pas vraiment déplu…
Un hommage de l’actuelle majorité en place jusqu’au 23 mai 2020 issue de ses rangs et qu’elle a faite de toute pièce ? Trop demander ! Et pourtant, aucun de ceux qui siègent ne seraient là si elle ne les avait pas choisis, pour diverses raisons d’ailleurs et pas toujours pour leurs compétences. Des noms ? Chacun les reconnaît et certain(e)s rempilent, là encore pas toujours pour leurs compétences et leurs lumières…
À l’occasion de la 1ère commémoration de sa disparition, et donc la seule, Canet’Mag avait consacré tout un numéro en son honneur ; beaucoup de photos, d’anecdotes, de témoignages pas toujours sincères qui, de là où elle et, ont dû la faire sourire, c’est la loi du genre et cela n’enlève rien à la qualité de cette édition spéciale très réussie.
Certainement l’émouvoir un peu aussi en revoyant le putatif candidat aux Législatives de 2022, son petit-fils David Bret qu’elle a tant aimé et accompagné.
Même si ses opposants de la dernière heure, et pour certains longs compagnons de route, auraient pu et dû s’y exprimer. Mais Canet vivait sous un régime administratif froid et autoritaire, où l’humanité et le pardon n’occupent aucune place. Dommage.
Une erreur de casting en 2010 à laquelle d’ailleurs notre presse a tenu toute sa place, permettant à bon nombre de jeunes inconnus d’émerger et qui aujourd’hui oublient cette couverture médiatique hebdomadaire pendant presque un an qui les a faits… 
« VOUS N’ALLEZ PAS ÊTRE TRISTES, JE L’ESPÈRE. »
La vie, ou plutôt mes vies ont été riches, et qui s’imagine que la vie dure toujours ? Que ceux qui m’aiment pensent que je vais enfin me reposer. Que les autres ne se réjouissent pas, je pars sans regret ! Il m’a été donné de connaître ce que le monde a de meilleur, en tout cas, d’essentiel. Je n’ai jamais été dupe des paillettes, donc leur éclat ne m’a jamais attiré. J’ai été une enfant, une femme libre. Que souhaiter de plus ? C’est pourquoi il ne faut surtout pas avoir de peine aujourd’hui. Je suis quelque part dans le vent, la pluie ou les embruns. Cela me permettra de caresser encore parfois ceux que j’aime et qui restent. Si j’ai choisi de partir en toute simplicité, c’est parce que l’enterrement est pénible pour tous. Chacun d’entre vous gardera un souvenir différent, qu’il est inutile de partager avec les autres, parce qu’en fait, on partage très peu de choses sur terre.Lorsqu’on aime, c’est toujours sans attendre de retour. C’est pourquoi je n’ai fait que ce que j’ai aimé et donc que je n’ai eu aucun regret, aucune amertume, et que difficile ou pas, si l’on aime, tout est merveilleux et facile à accepter ! Même de partir ! J’ai voulu comme accompagnement des musiques qui ont eu une signification importante pour moi, dans ma vie. Et dites-vous que je vais peut-être, enfin, atteindre l’inaccessible étoile ! Vous êtes-là, quelques-uns, à m’avoir apporté de grands bonheurs dans la vie, aussi ne pleurez pas, vous me connaissiez assez pour savoir qu’il faut regarder « demain » et plus « hier ». Si je dois vous laisser un message, il est simple : lorsque vous avez choisi une route, ne vous retournez pas, chaque choix a son prix, mais pouvoir se regarder en face est aussi essentiel.
Toute liberté a son coût de fierté et de charge ! Toute route peut mener à l’infini !
À ceux qui m’aiment, je suis près de vous !
Arlette »
Texte de Madame Arlette Franco, lu à l’occasion de la messe en son hommage, le samedi 3 avril 2010 à Canet-en-Roussillon, par son petit-fils, David Bret.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu
01 - 2202 - 2303 - 24Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 02Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 03Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 04 & 05Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 04Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 05Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 06Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 07Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 08Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 09Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 10Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 11Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 12Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 13Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 14Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 15Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 16Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 17Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 18Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 19Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 20Canet Mag' N° spécial avril 2011 (ARLETTE FRANCO) 2125 - 01

 

 

 

PERPIGNAN – COVID-19 : OPÉRATION RÉSILIENCE PROTÉGER ET RASSURER

Lire également sur à partager largement
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3963394580367235&id=1318607614845958

Homme de dossiers mais avant tout homme de terrain très près des réalités humaines du quotidien, le Préfet des Pyrénées-Orientales Philippe CHOPIN procédait à une visite à l’hôpital de Perpignan où intervient, entre autres, l’unité militaire de l’opération « résilience » pour des opérations d’appui au dispositif sécuritaire mis en place par les forces de sécurité intérieure, pilotée à Perpignan par le Directeur Militaire Départemental, le Lieutenant-Colonel Christophe CORRÉACette opération constitue la contribution des armées à l’engagement interministériel contre la propagation du covid-19, une force d’appoint permettant de soulager la Police Nationale et la CRS. 
02 700DU SANITAIRE, PAS DU MAINTIEN DE L’ORDRE
Sans aucune compétence de Police, l’opération « résilience », force dissuasive toujours impressionnante avec ses militaires en armes, se veut avant tout pédagogique pour ramener à la raison ceux qui n’ont toujours pas compris que la situation est gravissime, et que le combat contre ce virus qui s’abat sur la planète ne pourra se gagner que grâce au concours et au civisme de chacun. Le respect du confinement, loin d’être la seule arme, est pour l’instant la seule qui a permis de limiter le nombre de victimes et de décès, qui se comptent au 25 mars tout de même dans ce département plutôt épargné au nombre de 28 depuis le début de l’épidémie (Bulletin d’information de L’ARS en annexe). Protéger et rassurer sont les maîtres mots qui motivent l’opération. Par ce dispositif, « Nous faisons du sanitaire, pas du maintien de l’ordre, pour inciter la population à respecter le confinement et à se protéger » insiste le Préfet. « Quand vous voyez l’armée, les paras, les bérets rouges dans les rues, ce n’est pas habituel, il fallait marquer mes esprits » ajoute-t-il.
PROTÉGER LA DENRÉE RARE : LES MASQUES
Philippe Chopin a passé en revue les hommes intégrés au dispositif départemental mis en place sur une suggestion du Colonel Corréa, qui ont également pour mission de protéger la denrée rare et recherchée que sont les masques, « ils ont une grande valeur, il faut éviter qu’il y ait des pillages dans les entrepôts ». Le Préfet qui précise la doctrine du Ministère, « Nous les Préfets, on ne porte le masque que quand on est en contact avec des gens malades », comme lors de la visite d’un centre COVID. Le Colonel Corréa ajoute que ses hommes, pour préserver ses effectifs, en sont équipés dès qu’ils partent en patrouille en intervention sur quelqu’un qui peut être contaminé. Même si, il faut le rappeler, le masque FFP1 NE PROTÈGE PAS SON PORTEUR mais seulement son interlocuteur, c’est un geste altruiste. Seul le FFP2, réservé au personnel soignant, protège le porteur et son entourage.
01 70011 CENTRES COVID DANS LES P.-O.
Le premier centre CODID à avoir été créé dans le département, dont 4 à Perpignan, est celui de l’hôpital, l’accueil y compris en ambulance se fait sous une tente face à l’entrée principale quelle que soit la pathologie, puis après sa prise de température et son enregistrement, le patient est orienté vers le centre installé dans l’urgence dans un des bâtiments désaffectés qui devaient être prochainement détruits. « En avance sur les autres, parmi les premiers de France » précise le Philippe Chopin, « nous avions 10 jours d’avance sur l’épidémie touchant le Grand Est, l’épidémie nous a moins touchés, profitant de ce petit délai on a monté ces centres avec les médecins libéraux, quand elle est arrivée on a pu réagir rapidement avec un formidable élan entre les médecins, l’hôpital, l’ARS, le Département et la Préfecture, pour l’instant on est plutôt protégés. Tout n’est pas parfait mais quand on voit la capacité d’adaptation et d’innovation, c’est là qu’on voit que la France est un grand pays ! ».
04 700UNE RÉACTIVITÉ EXCEPTIONNELLE
Tous masqués Préfets et journalistes compris, la visite du centre CODID est menée par le Directeur de l’hôpital Vincent Rouvet, ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 18h, l’annexe désaffectée a été entièrement réaménagée dans l’urgence. Le patient se présente à l’accueil administratif qui effectue l’admission par deux agents déportés, puis orientés selon la pathologie, hospitalisés ou vers un retour à domicile. Une salle d’attente et cinq boxes sont à disposition, dont un pédiatrique et un tenu par un psychologue, actuellement tous vides compte tenu de la diminution des entrées, toujours en présence d’un médecin qui vient prêter main forte, généralistes, spécialistes ou le jour de la visite un médecin du sport. Un dispositif servant à alléger les urgences et éviter son engorgement. Le Préfet Chopin souligne une « réactivité exceptionnelle et incroyable » bluffé par la rapidité d’aménagement de cet ancien centre de consultation rhumatologique qui a été « repéré » le jeudi 14 soir et déjà opérationnel vendredi 13 en fin d’après-midi, après « un énorme travail selon le cahier des charges imposé.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu

03 700BILAN JOURNALIER ARS 24.04.20 700

PYRÉNÉES-ORIENTALES : SYDETOM66 Déchets – Nouvelles modalités gouvernementales

Lire également sur à partager largement : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3861889190517775&id=1318607614845958

 

Lire également sur à partager largement : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3861889190517775&id=1318607614845958

Déchets – Nouvelles modalités gouvernementales
Élimination des déchets contaminés ou susceptibles de l’être par le COVID-19

Informations et recommandations OFFICIELLES
GOUVERNEMENT – AGENCE REGIONALE DE LA SANTE

La rédaction
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

 SYDETOM66 communique de presse covid19 27 Mars Nouvelles modalités (01) - 700SYDETOM66 communique de presse covid19 27 Mars Nouvelles modalités (02) - 700SYDETOM66 communique de presse covid19 27 Mars Nouvelles modalités (03a) - 700SYDETOM66 communique de presse covid19 27 Mars Nouvelles modalités (03b) - 700SYDETOM66 communique de presse covid19 27 Mars Nouvelles modalités (04) - 700

Lire également sur
https://www.facebook.com/DirectSudActu

PYRÉNÉES-ORIENTALES : LA MESSE 2.0 POUR COMMUNIER CONTRE LA PANDÉMIE

Lire également sur à partager largement https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3860823200624374&id=1318607614845958 

COMMUNIQUÉ DU DIOCÈCE DE PERPIGNAN À DESTINATION DES FIDÈLES CATHOLIQUES
Dans le contexte actuel de crise sanitaire et de confinement général, face à l’interdiction de toute célébration publique, le Diocèse de Perpignan-Elne s’adapte, soucieux de ne pas laisser les fidèles seuls chez eux pour pratiquer. Ne pas aller à la messe pour respecter les consignes de « distanciation sociale » et le confinement est une bonne chose, alors le diocèse propose aux catholiques des Pyrénées-Orientales, d’amener la messe chez eux en priant avec leur Évêque.
Ce grâce aux outils numériques modernes.
DIMANCHE 29 MARS À 10h
Monseigneur Turini célèbrera donc une messe depuis l’Évêché en retransmission live sur les chaînes digitales du diocèse de Perpignan : page Facebook en live sur @Diocese66 et sur la chaîne YouTube diocésaine Diocese Perpignan Elne.
Une célébration eucharistique à l’intention toute particulière de l’ensemble des personnes qui aujourd’hui et depuis le début de cette crise sont à pied d’oeuvre pour faire fonctionner le pays, permettre à tous nos concitoyens de vivre et manger, prendre en charge les malades et les accompagner, maintenir l’ordre republicain… (personnels soignants, employés de supermarchés, forces de l’ordre, chauffeurs-livreurs, éboueurs…).
Une quête en ligne est mise en place pour permettre aux fidèles de donner s’ils le souhaitent.
L’ÉVÊCHÉ PRÉCISE QUE POUR CETTE CAPTATION EN DIRECT L’ENSEMBLE DES RÈGLES DE SÉCURITÉ, DES GESTES BARRIÈRES ET DE DISTANCIATION SOCIALE EST RESPECTÉ.
La rédaction
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu

CP Diocèse 27.03.20 650

PYRÉNÉES-ORIENTALES – PERPIGNAN IMPORTANTE FUITE D’EAU :

Lire également sur
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3840166542690040&id=1318607614845958

Notre envoyé spécial, Jean-Marie Artozoul  était sur les lieux et a recueilli quelques éléments concernant cet incident.

Ce sont les caméras de surveillance qui ont donné l’alerte à 4h30 dans la nuit du 20 au 23 mars. Cette conduite d’eau qui s’est rompue fait partie des canalisations principales de la ville qui débite, notamment celle-ci, 1000 litres à la seconde. Les premiers sur les lieux étaient la SAD, compagnie de véolia.

Divers quartiers de la gare ont été coupés en alimentation, le rétablissement progressif a commencé vers 7h30. 

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

01 65002 650

 

COVID-19 – CONFINEMENT : LES AUTORITÉS INTERDISENT L’ACCÈS AUX PLAGES DE L’ARC MÉDITERRANÉEN ET DE LA CORSE DURANT LE CONFINEMENT

Bandeau COVID-19
Les autorités sévissent. L’accès aux plages de tout l’arc méditerranéen est désormais interdit à compter du jeudi 19 mars dans le cadre des mesures de prévention contre le nouveau coronavirus, a indiqué le préfet de la zone de défense et de sécurité sud, Pierre Dartout. Cette décision a été prise par les préfets des régions de Corse, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Occitanie car « nous avons constaté qu’il y avait trop de monde sur les plages », a expliqué Pierre Dartout. « Les sorties dérogatoires doivent être des sorties brèves, à proximité du domicile, or on a observé que sur les plages il y avait parfois des rassemblements, parfois des occupations pendant de longues heures », a déclaré de son côté le préfet de Corse, Franck Robine.
Le confinement historique auquel la France est soumise pour tenter d’enrayer l’épidémie de coronavirus devrait « très vraisemblablement » durer au-delà de deux semaines, alors que le Parlement a repris jeudi ses travaux en vue d’un vote pour placer le pays en « état d’urgence sanitaire ».
Dans un précédent article venant d’une source fiable au plus proche de la cellule du Ministère de l’Intérieur, nous annoncions déjà 45 JOURS DE CONFINEMENT. Sur le bout des lèvres, 2 MOIS SERAIT À PRÉSENT UNE HYPOTHÈSE PROBABLE…
Par ailleurs, le Président Macron exhorte les entreprises à poursuivre le travail. Le chef de l’État a encouragé jeudi les entreprises et les salariés à poursuivre leur activité « dans le respect des règles de sécurité sanitaire », malgré les difficultés provoquées par la crise du coronavirus, selon l’Elysée.
À l’occasion d’une visioconférence avec le Premier ministre Edouard Philippe et plusieurs ministres, le chef de l’État a appelé à « la responsabilité « civique » des entreprises pour poursuivre leur activité lorsque cela est possible » et sur « l’importance pour les salariés des entreprises qui se sont mis en conformité avec les règles sanitaires d’aller travailler sur les sites de production ».

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Lire également sur https://www.facebook.com/DirectSudActu

PYRÉNÉES-ORIENTALES – CONFINEMENT : OPÉRATIONS CONTRÔLES SUR TOUT LE DÉPARTEMENT

Lire également sur :
https://www.facebook.com/DirectSudActu

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3829330583773636&id=1318607614845958

ENCORE DE LA PÉDAGOGIE MAIS…
PLUS POUR LONGTEMPS !
 

Trois contrôles majeurs sur le département à partir de 9h, un bouchon s’est formé sur le pont Arago, ce qui fait dire au Préfet des Pyrénées-Orientales Philippe Chopin que « Ça montre bien que les gens n’ont pas compris ».
01 650
UNE MESURE POUR SE PROTÉGER ET PROTÉGER LES AUTRES
Quelques PV ont été dressés, à noter que le montant initialement à 38 €uros est passé à 135 €uros (JO du 18/03/20) et qui peut aller jusqu’à 375 €uros, pour défaut d’attestation qui est obligatoire. Les autorités ne sont pas dupes, bon nombre de ceux qui fournissent bien ce « Laissez-passer » le justifient d’un motif plus ou moins exact… « On peut douter de la validité de ces attestations, je ne suis pas sûr que tous ces gens aient coché la bonne case » nous confie Philippe Chopin. Habiter Rivesaltes et faire ses courses en Centre-Ville de Perpignan relève franchement de l’abus, quand on sait que les sorties ne sont autorisées QUE pour des ravitaillements de proximité ! « Je rappelle que la règle c’est le confinement, on ne sort QUE pour des sorties DÉ-RO-GA-TOIRES » martèle-t-il, « et qu’on s’engage sur l’honneur. Il faut savoir ce que ça veut dire de s’engager sur l’honneur, il y a quelques années on n’était pas obligés de répéter ça ! C’est une mesure pour se protéger, pas pour faire plaisir au Gouvernement. Même à la Préfecture nous sommes en mode dégradé, nous n’avons que les fonctionnaires qui s’occupent de la crise. L’idée est limiter les réunions et les déplacements. Nous sommes en guerre contre ce virus, on peut limiter sa contagion en prenant des mesures, certes difficiles, mais il faut respecter le confinement ». 
05 350STOPPER LA CONTAGION :
« IL FAUT SAVOIR RAMENER LES CHOSES À L’ESSENTIEL »
« Je ne m’attendais pas à voir autant de monde à une heure qui n’est pas une heure d’embauche. » regrette le Directeur de la Sécurité Publique le Général J.Marc Rebouillat. « Je répète, ce n’est pas une mesure répressive mais une mesure sanitaire » ajoute-t-il. Il rappelle que les sorties de type promenade pour soi ou pour son animal domestique doivent se faire « à proximité de chez soi ». À deux c’est possible mais pas plus de cinq, « l’idée c’est de stopper la contagion au maximum. Pendant un temps on a dit que ça ne touchait que les personnes âgées, on voit bien maintenant qu’on a des cas jeunes, ces dispositions s’appliquent à tout le monde, à situation inédite et grave, on répond avec des mesures inédites et il faut que nos concitoyens comprennent ce que veulent dire les mots solidarité et responsabilité individuelle et collective, il faut changer nos habitudes et se concentrer sur l’essentiel » répète le Préfet avec force.

AU 18 MARS 2023 11h
Dans le département :
22 cas identifiés en plus de 2 cas en cours de test

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

LE BILAN À 21h :

CP PRÉF. BILAN CONTRÔLES 18.03.20 650

02 65003 35004 65006 650Attestation de déplacement dérogatoire PROFESSIONNEL VIERGE 650Attestation de déplacement dérogatoire VIERGE 650CP PRÉF 16.03.20 17h 650IP CONTRÔLE 18.03.20 650

ESPAGNE : ÉTAT D’URGENCE DÉCRÉTÉ

CORONAVIRUS

L’ESPAGNE sera placée dès samedi en « état d’urgence pour une période de quinze jours » afin de lutter contre l’épidémie de coronavirus, a annoncé le Premier ministre Espagnol PEDRO SANCHEZ vendredi 13 mars.

Le pays a enregistré 120 morts et 4 209 cas de contamination, ont indiqué, peu avant, les services de santé de l’exécutif espagnol. « Le gouvernement fera tout ce qui est nécessaire pour combattre l’épidémie », a assuré le dirigeant Espagnol. « Nous n’en sommes qu’à la première phase de la lutte contre le virus. Des semaines très dures nous attendent. On ne peut exclure que nous atteindrons 10 000 personnes touchées la semaine prochaine », a-t-il ajouté.

Source : #FranceInfo

PS

MUNICIPALES : VOTRE COMMUNE EST-ELLE BIEN GÉRÉE ?

Focus sur 5 villes des Pyrénées-Orientales

D’AUTRES COMMUNES :
Consulter https://arguscommunes.touscontribuables.org/

Le bonnet d’âne revient à Villeneuve-de-la-Raho avec… 4 sur 20. Sans commentaire si ce n’est que c’est déjà trois points de plus que la note de son 1er Magistrat concernant ses valeurs humaines et celles de sa parole donnée…
La couronne revient à Saint-Laurent de la Salanque avec 17/20 dont peut se féliciter son Maire Alain Got, tout comme Thierry Del Poso à Saint-Cyprien avec 16/20.
Déception pour Le Barcarès avec seulement 12/20 qui décevra Alain Ferrand.
Quant à Canet,  » Bernie and Clyque » ne s’en sortent pas trop mal, mais cela devrait être beaucoup si on tient compte des arrogantes leçons en toutes choses qu’ils délivrent à tout le département !

Lire également sur
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3763788846994477&id=1318607614845958
à partager largement

1er : SAINT-LAURENT DE LA SALANQUE : 17/20
2ème : SAINT-CYPRIEN : 16/20
3ème : CANET-EN-ROUSSILLON : 13/20
4ème : LE BARCARÈS : 12/20
5ème : PERPIGNAN : 10/20
6ème : VILLENEUVE-DE-LA-RAHO : 4/20

L’Argus des communes de Contribuables Associés évalue chacune des communes de France sur le critère de la dépense publique par habitant. Plus la commune est dépensière par rapport à la moyenne des communes de même taille, plus sa note est faible. Pour plus de détails, voir la méthodologie.
Trop de dépenses publiques fait augmenter les impôts et la dette.
« Les dépenses d’aujourd’hui sont les impôts de demain et la dette d’après-demain. » Si vous voulez éviter les hausses d’impôts locaux et l’endettement de votre commune, surveillez les dépenses de la municipalité !

L’intercommunalité est parfois l’occasion de dépenser encore plus.
Cet échelon supplémentaire dans le millefeuilles de nos collectivités locales a été mis en place théoriquement pour faire des économies. En réalité, les dépenses des intercommunalités ont tendance à s’ajouter à celles des communes.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

NOTE ST LAURENTNote St CyprienNOTE CANETNOTE LE BARCARÈSNOTE PERPIGNANNOTE Villeneuve-de-la-raho

CATALOGNE DU SUD : MEETING POLITIQUE DE CARLES PUIGDEMONT EN TERRITOIRE FRANÇAIS

Lire également sur
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3759958694044159&id=1318607614845958
à partager largement :

C’est à Perpignan, qui jusqu’à preuve du contraire, est toujours dans la République indivisible de France, que le fugitif Carles Puigdemont, condamné par les autorités judiciaires du Royaume indivisible d’Espagne qui demeure sa Patrie, a choisi de se produire en meeting le 29 février, ameutant toute la Catalogne du Sud avec une estimation des visiteurs entre 70.000 et 100.000.
01
DES DÉBORDEMENTS INÉVTABLES ?
S’il est exact que la sécurité de cette manifestation, qui se tiendra au Palais des Congrès, est assurée par l’association du Nord de l’Espagne, la charge d’assurer la sécurité publique dans les Pyrénées-Orientales échoit bien aux autorités Française ainsi que le… coût qui pèsera sur les finances publiques, donc ponctionné sur les impôts des contribuables. Il est vrai que le département peut économiquement se permettre cette petite générosité…
En cas de débordements, et c’est évidemment à craindre, la responsabilité en reviendra évidemment en premier lieu aux organisateurs, mais au final à l’État Français, avec comme inévitable fusible le Préfet Philippe Chopin qui ne semble pas avoir eu ni le poids suffisant ni peut-être l’audace d’en interdire la tenue, prenant le risque de provoquer une grave crise diplomatique avec l’Espagne qui est un pays Démocratique, Souverain et surtout ami. Pour l’instant…
02
LES AUTORITÉS SUR LES DENTS
Les autorités du Département, qui ne s’y sont pas trompé, ont déployé un dispositif considérable, la PAF, la Police Nationale, le Groupement de Gendarmerie et le SDIS sont sur les dents et la mobilisation est totale pour accueillir les séparatistes qui semblent trouver des échos très favorables chez certains élus de la République qui se mêlent un peu de ce qui ne les regarde pas !
03 bis (350)Que dirait-on si l’Espagne envoyait des manifestants sur le territoire Français pour prendre fait et cause pour les « Gilets Jaunes » et accuser la France d’être une dictature, s’appuyant sur quelques débordements des forces de l’ordre ? En d’autres temps, ce serait un conflit armé…
UNE MANIFESTATION À HAUTS RISQUES
Deux Conférences de Presse ont été données, l’une par la Préfecture et l’autre par l’Association, accueillie pour l’occasion par le cinéma Castillet du centre ville. On notera l’absence du Préfet Philippe Chopin remplacé par son Directeur de Cabinet qui, tout en restant très discret et diplomate afin de ménager les susceptibilités Ibériques, n’en minimise pas moins les risques.
On apprend que ce ne sont pas moins de 583 cars Espagnols, 252 motos, 525 camping-cars et 12 à 15000 véhicules particuliers qui sont attendus pour convoyer entre 70.000 et 100.000 personnes. La circulation sera très difficile, la voie rapide de Canet entre le pont de la déchetterie et la sortie Bompas sera fermée dans les deux sens toute la journée, ainsi que la Rocade Est.
Quant à celle menée par les organisateurs, même si quelques phrases ont été généreusement traduites, elle s’est tenue en… Catalan, et elle ressemblait plus à un mini-meeting à destination des journalistes pour tenter de les rallier à leur cause, cause qui n’est pas celle de la France. Rappelons que les Pyrénées-Orientales sont en territoire Français sous perfusion économique du reste de la Nation, et pas encore autonome.
Les manifestants se disent tous pacifiques. Acceptons-en l’augure, mais connaît-on la moindre manifestation sans incidents majeurs, particulièrement ces derniers mois, avec beaucoup moins de participants ?
ET LE CORONAVIRUS DANS TOUT ÇA ?
S’agissant du risque de propagation aggravée du Covid-19, rappelons que, selon une Information de la préfecture de Gérone, deux élèves du Collège Narcís Monturiol sont en observation à Figueras suite à voyage scolaire en Italie, et que dans un autre établissement toujours dans la province de Gérone un professeur de retour de Venise est en observation suite à des symptômes inquiétants. Ne devrait-on annuler ce déplacement de masse transfrontalier à cause du risque d’épidémie du Coronavirus ? La question n’a pas été prise en compte, l’idéologie de contestataires étranger est plus importante.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

Objets prohibés 700

Infos véhicules

Plan meeting voies fermées 700

Plànol general definitiu 700

MUNICIPALES SAINT-LAURENT DE LA SALANQUE : ALAIN GOT FAIT LE PLEIN POUR LA PRÉSENTATION OFFICIELLE DE SA LISTE

Lire également sur
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3747115461995149&id=1318607614845958
à partager largement

Alain portrait 350Et pourtant ce n’était pas une réunion publique, et pourtant les invitations n’étaient « ciblées » que vers son seul comité de soutien, et pourtant le Maire sortant Alain Got à qui certains, y compris parmi ses ex-colistiers, prédisaient un naufrage électoral… Et pourtant ce ne sont pas moins de 600 personnes qui se sont déplacées pour la présentation publique de la liste qui se présentera aux suffrages les 15 et 22 mars !
UNE ÉQUIPE QUI MÉRITE DE GOUVERNER SAINT-LAURENT
Une liste largement renouvelée et sans étiquette politique de 22 à 75 ans, « nous sommes les candidats de tous les laurentins » tient à préciser Alain Got, qui cette fois, autour de quelques dinosaures survivants, compte plusieurs pointures exerçant ou ayant exercé des activités professionnelles publiques ou privées de haut niveau, un conseiller du commerce extérieur de la France dans les rangs, dont on devine qu’ils occuperont les délégations les plus importantes pour mener les projets de la Commune à bien, en mettant à son service leurs compétences et leurs expériences très diverses. « Une équipe qui mérite de gouverner Saint-Laurent » conclut la tête de liste très fier d’elle.
Salle par l'arrière 350La concurrence est plutôt atone, une tête de liste déambule tout de même chaque samedi sur le marché avec trois colistiers, toujours les mêmes, et dont on dit, que pour boucler une liste paritaire, il se voit contraint de recruter monsieur ET madame… La faiblesse de l’INéxpérience sans doute ?
UN PROGRAMME RÉALISÉ À 90%
Le bilan est évoqué (détaillé en fin d’article), « réalisé à 90% » selon le maire sortant, l’entrée principale de St Laurent, la rénovation du parvis de l’église, la réhabilitation de l’Hôtel de Ville qui se termine « donnant une vue alléchante de St Laurent« , la construction d’infrastructures sportives ainsi que la médiathèque « ce dont je suis le plus fier en développant un équipement culturel majeur subventionné à 62% située en plein centre contribuant à l’activité économique« .

Scène tous

IL FAUT ARRÊTER DE MENTIR AUX LAURENTINS
Quelques questions dans la salle, les économies d’énergie en particulier s’agissant de l’éclairage public, mais surtout NON un foyer pour jeunes délinquants ne sera pas installé dans l’ancien hôtel des pins, pas plus que des gens du voyage, des Roms, des migrants ou encore des SDF . « Il faut arrêter de raconter n’importe quoi et de mentir aux laurentins » s’indigne Alain Got. « Pyrénées Solidarité » (association d’État) a préempté ce bâtiment, rappelons que St Laurent comme de nombreuses communes du département n’a plus cette compétence puisque carencée en logement sociaux, pour y faire des appartements destinés à un public en grande difficulté, en particulier des femmes battues ou abandonnées avec des enfants, et les réinsérer avec un accompagnement par des professionnels. Quant à la navette, elle ne sera pas supprimée mais au contraire amplifiée, toujours à « 0 €uros », pas plus que ne sera construit un immeuble de logements sociaux de cinq étages sur l’espace des tennis des Tamaris. « C’est faux, on verra avec les personnes qui habitent à côté ce qu’elles souhaitent, une aire de jeux pour les enfants, un parking ou un boulodrome. Pendant les élections, on en entend, on se répond pas à ces gens-là, ils n’en valent pas la peine » sera la conclusion d’Alain Got, avant d’inviter chacun au traditionnel « verre de l’amitié ».

À VOS AGENDAS :
– Programme complet « économiquement et écologiquement responsable » dès la semaine prochaine dans les boîtes à lettres
– GRANDE RÉUNION PUBLIQUE VENDREDI 13 MARS 18h30, toujours au foyer rural qui pourrait bien être sous-dimensionné. Arriver le bonne heure…

Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu

LA FORCE DE L'EXPÉRIENCE

BILAN COUVBILAN page 01 SÉCURITÉBILAN page 02 JEUNESSEBILAN page 03 RÉNOVATION URBAINE 01BILAN page 04 RÉNOVATION URBAINE 02BILAN page 05 CULTURE ANIMATIONBILAN page 06 CADRE DE VIEBILAN page 07 DÉMOCRATIEBILAN page 08 FINANCESBILAN page 09 4ème COUV

Mado 700Scène en binômeSalle 2 tiers gaucheSalle droiteSalle gauche

PYRÉNÉES-ORIENTALES : DÉPÔT DE GERBE EN HOMMAGE AUX MILITAIRES DE LA GENDARMERIE, VICTIMES DU DEVOIR EN 2019

C’est en présence de Louis Aliot,de Jean-Marc Pujol, de Jean Sol, Sénateur des Pyrénées Orientales, de Laurence Gayte, de Romain Grau Perpignan 2020, et du Colonel Guillaume Poumeau de Lafforest qui commande le groupement des P.-O., sous la Présidence du Préfet des #PyrénéesOrientales Philippe Chopin qu’avait lieu lundi 17 février 2020 la traditionnelle cérémonie de dépôt de gerbe en hommage aux Gendarmes morts en service.
À noter les présences, entre autres, d’Alain Got et de Gilles-Foxonet Maire-de Baixas, respectivement Maires de Saint-Laurent-De-La-Salanque, Languedoc-Roussillon, France et de Baixas, Languedoc-Roussillon, France, mais et comme toujours pas du Maire de Canet, qui pourtant fait toujours de grandes démonstrations d’amour envers les militaires. Mais pas au point de se déplacer… Dommage, c’était là une occasion d’achever le mandat avec un peu d’élégance.
Didier ALLIZARD
www.directsud.eu
https://www.facebook.com/DirectSudActu/
redaction@directsud.eu
Liste Gendarmes décédés 2019Message Gendarmes morts pour la France
01

0203

040507080909

10

LES ARTICLES ARCHIVES
LES ARTICLES DES DEUX DERNIERS MOIS…
novembre 2022
D L Ma Me J V S
« oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930